• Accueil
  • > Recherche : photo nu hom

14 novembre 2018

USA : Les autorités enquêtent après le salut nazi d’une classe avant leur bal

Classé dans : infos — dominique @ 12:49

USA : Les autorités enquêtent après le salut nazi d’une classe avant leur bal dans infos tumblr_inline_pi6m31oEDT1uj37u4_540Une photo est devenue virale cette semaine et montre la promotion 2019 du lycée Baraboo High School ou tous les élèves font un salut nazis avant leur bal de promotion .
La photo a été prise au printemps dernier circule sur les réseaux sociaux depuis ce lundi. La directrice de l’école se dissocie de l’image créant la polémique: « Cette photo ne reflète pas les valeurs de l’établissement, des mesures ont déjà été prises et, entre-temps, la police est également intervenue »
Sur la photo, on peut voir un des élèves qui ne se mêle pas aux autres et ne lève pas la main  .
Jordan Blue est gay
Il raconte au journaliste Jules Suzdaltsev, qui a été l’un des premiers sur Twitter à poser des questions sur ce qui s’est passé ce jour-là: « Je m’appelle Jordan Blue. Je suis mal à l’aise, mais je suis sur la photo parce que tout est allé vite.
Il raconte que la personne qui avait pris la photo n’avait pas dit « levez votre main en faisant le salut Nazi », mais il a ajouté que ses camarades de classe l’avaient peut être interprété comme ça.
« Je suis à peu près sûr que mes camarades de classe l’ont interprété comme » on lève la main et on fait une blague », dit-il.
«Cela ne représentait pas ma morale et je ne pouvais pas faire quelque chose en quoi je ne croyais pas….
« Je pense que certains étudiants l’ont regrettés… certaines de ces personnes ont un avenir prometteur, alors pourquoi l’ont-elles fait? »
Le jeune homme a fait son coming out un peu plus tôt cette année. Dans le communiqué publié le 12 novembre dernier, il est revenu sur sa situation dans le lycée, expliquant avoir été harcelé par ces mêmes personnes. « Ces camarades de classe me harcèlent depuis le collège. J’ai me suis battu contre ça toute ma vie et rien n’a changé. Je pense sincèrement que nous devons faire en sorte que cet acte horrible ne se reproduise jamais. Cela doit s’arrêter. Le harcèlement, l’immaturité, le fait de prendre les choses à la légère. »

9 novembre 2018

Thailande :Un soldat séropositif accusé d’avoir violé des dizaines de garçons

Classé dans : infos — dominique @ 16:05

vihLa police a arrêté mercredi un militaire thaïlandais âgé de 43 ans sur une base militaire de Khon Kaen, une province à 450 km au nord-est de Bangkok.
Le soldat a utilisé l’application de rencontres gay Blued et c’est créé un faux profil Facebook pour convaincre plusieurs dizaines de garçons âgés de 13 à 18 ans de lui envoyer des photos d’eux nus. Il leur a ensuite fait du chantage en les menaçant de révéler les photos pour pousser les jeunes hommes à le rencontrer. Il violait alors les garçons dans sa voiture, selon la police.
« Jusqu’à présent, nous avons identifié 28 garçons violés par cet homme », a indiqué la police. « Nous ne les avons pas encore testés car c’est une question délicate qui doit être traitée avec soin. »
Les informations recueillies sur la page Facebook du soldat suggèrent que l’homme a violé au moins 70 garçons, ont ajouté les forces de l’ordre.
L’homme a nié les allégations de viol mais a admis qu’il était séropositif depuis de nombreuses années après que la police eut trouvé des médicaments contre le VIH chez lui.

5 novembre 2018

Toulouse : une femme frappée par trois hommes le soir d’Halloween

Classé dans : homophobie — dominique @ 15:15

Toulouse : une femme frappée par trois hommes le soir d'Halloween dans homophobie 11Urgence homophobie rapporte, ce dimanche 4 novembre, un nouveau témoignage d’agression lesbophobe, survenue le soir d’Halloween à Toulouse.
Le 31 octobre dernier, Laura Bonnin a été frappée par trois individus, selon un message posté sur son compte Facebook. Ceux-ci étaient déguisés et l’ont rouée de coups tout en lui adressant des insultes, «juste parce qu’elle est homosexuelle», souligne l’association.

« Si je fais cette démarche de publier mes photos ce n’est pas parce que j’aime raconter ma vie sur les réseaux sociaux mais pour alerter la conscience des gens !
J’ai réalisé à postériori qu’une personne lambda moins capable que moi d’encaisser les coups et de se défendre, aurait pu rester à terre et faire la une des quotidiens..
Mon histoire :
Soirée d’halloween (mercredi 31) super festive s’étendant tôt le matin jusqu’à louper le dernier métro de 3h, grisée par ce moment convivial j’ai décidé de rentrer chez moi moi à pied.
Dans la rue Michel Ange après la gare Matabiau, une rue perpendiculaire au Faubourg bonnefoy, j’ai entendu 3 individus gueuler, sûrement bien éméchés. J’ai décidé de changer de trottoir et de presser le pas. Les 3 mecs, grands et courageux sous leur déguisement m’ont insultée, m’ont suivie puis le passage à tabac a commencé (coups de poing, coups de pieds, coups de batte…), rythmé par des propos homophobes.
Je suis arrivée à fuir malgré la violence de l’agression grâce à mon expérience due à mes précédentes agressions et à mes connaissances en sport de combat.
Mais voilà les stigmates de cette fin de soirée où j’ai croisé ces merdes, ces sous-hommes capables de s’y mettre à 3 pour cogner une fille !
Résultat : traumatisme crânien, suspicion de 3 cotes fêlées, lèvre éclatée, hématomes sur la face et le corps.»  écrit elle sur facebbok 

« Regardez bien son visage. Son humiliation est la nôtre », s’indigne sur Twitter, le médecin blogueur Baptiste Beaulieu, qui confie que la jeune femme est une collègue de travail de son compagnon.

USA: un acteur de Grey’s Anatomy fait son coming-out

Classé dans : coming out,TELE — dominique @ 9:02

USA:  un acteur de Grey's Anatomy fait son coming-out dans coming out tumblr_inline_phpnjsfpsg1uj37u4_540L’acteur de Grey’s Anatomy Jake Borelli a fait son coming-out homosexuel jeudi sur Instagram. Le comédien de 27 ans a publié un message après la diffusion de l’épisode 6 de la saison 15, dans lequel le personnage qu’il incarne, le docteur Levi Schmitt, a échangé son premier baiser avec un autre homme.
« En tant que mec gay moi-même, l’épisode de ce soir était si spécial pour moi. C’est exactement le genre d’histoire dont j’avais besoin lorsque j’étais gamin et que je grandissais dans l’Ohio », a-t-il écrit en légende d’une photo sur laquelle il arbore un bandana aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.
« Je n’arrive pas à croire que j’ai la chance de donner vie au docteur Levi Schmitt tandis qu’il commence à découvrir sa sexualité dans cette saison de Grey’s Anatomy », a-t-il poursuivi. Et de s’adresser aux jeunes membres de la communauté LGBT:
« Sa vulnérabilité et son courage m’inspirent chaque jour, et j’espère qu’il arrive à faire de même pour vous. À vous tous, qui vous sentez comme de petits Levi, sachez que moi aussi, que vous êtes vus, et que nous sommes tous ensemble. Et à tous ceux qui m’ont soutenu au fil des années, je ne peux pas vous remercier assez, et je vous aime plus que tout au monde. »
L’acteur Alex Landi, avec qui il échange un baiser dans l’épisode, a été annoncé en septembre comme le premier chirurgien homme gay du programme.

3 novembre 2018

Tanzanie: une unité de surveillance des homosexuels créée

Classé dans : homophobie — dominique @ 8:09

tanzanieLes autorités tanzaniennes ont annoncé la mise sur pied d’une unité de surveillance composée de 17 membres comprenant des officiels de la Tanzania Communications Authority, la police et des membres des médias.
Cette unité devra passer à la loupe les réseaux sociaux et repérer les personnes homosexuelles. Aussi, ceux qui ont des photos d’eux ou d’autres individus nus sont prévenus. Il leur a été conseillé de les effacer de leurs téléphones portables car des «mesures strictes» seront prises contre la pornographie.
Aux associations des droits humains, Paul Makonda, commissaire régional de la capitale Dar es Salaam, a insisté sur le fait que l’homosexualité est illégale en Tanzanie. Pourtant, ce pays n’a aucune loi en ce sens, bien que la sodomie soit un délit penal puni par la prison à vie.
Depuis l’élection du président John Magufuli en 2015, l’homosexualité est réprimée. Poussant les membres de la communauté LGBT à vivre cachés.

29 octobre 2018

Garrett Clayton revient sur son coming out et tacle Hollywood

Classé dans : people — dominique @ 16:29

Garrett Clayton revient sur son coming out et tacle Hollywood dans people tumblr_inline_phd9nxBSm01uj37u4_540Après son coming out sur Instagram en août dernier l’acteur américain Garrett Clayton, s’est confié dans une interview pour le numéro de novembre de Gay Times évoquer l’homophobie qui règne parfois à Hollywood.
L’acteur, révélé par ses téléfilms Teen Beach Movie pour Disney Channel,  revient sur son homosexualité, longtemps cachée mais source de rumeurs. Il s’en prend à Hollywood pour expliquer pourquoi il est resté « dans le placard » pendant des années.
Après avoir attendu longtemps pour publiquement assumer son homosexualité, Garrett Clayton dit aujourd’hui se sentir « enfin à l’aise ».
Le jeune homme de 27 ans revient sur une période au cours de laquelle sa sexualité était questionnée par les pontes d’Hollywood, notamment les puissants directeurs de casting. « L’une des premières choses que l’une des personnes qui géraient ma carrière au début a faite, ça a été de me faire asseoir et de me dire : ‘Tu es gay ?’ J’ai pu ressentir la pression autour de cette question, alors j’ai dit : ‘Ouais, je suis gay ou bi ou ce que tu veux.’ Parce que, d’un coup, j’ai pu sentir dans les yeux de cette personne qu’il y avait quelque chose de mal », a-t-il relaté.
Garrett Clayton raconte alors avoir été contraint de se « masculiniser » sous la pression. « Je devais totalement changer tout ce qui me définissait à ce moment-là, sinon je n’aurais jamais pu réussir. Et ça a été une vraie lutte car il y avait quelqu’un qui m’offrait mon rêve sur un plateau mais qui me disait que je n’étais pas assez bien tel que j’étais. J’avais beau avoir du talent, ce n’était pas assez », a-t-il ajouté. L’acteur alors été forcé à modifier sa démarche, sa voix, son look ou encore la manière dont il répondait aux questions ! Malgré ses efforts pour entrer dans le moule voulu – on lui a même dit de faire semblant d’aimer le sport et de faire des photos comme si les homos ne faisaient pas de sport… –, il est resté la cible de moqueries de la part de gens bien placés dans les studios. « J’avais l’impression d’être de retour au lycée », dit-il. Les conséquences ont été instantanées : changement de comportement, dépression et thérapie.
Garrett Clayton explique les réactions violentes de sa famille face à son coming-out. Alors que son père allait bientôt déménager en Floride, l’acteur installé à Hollywood lui a expliqué être gay. « Il a détesté ça », explique la star de « Teen Beach Movie ». Un mois plus tard, son père s’est violemment énervé contre lui parce qu’il était en retard. Avant de lui redire qu’il détestait que son fils soit gay et qu’il ne savait pas quoi faire de lui.
Son frère a, lui aussi, mal réagi. Garrett Clayton lui a fait son coming-out par message Facebook, après que son frère s’est plaint de la légalisation du mariage pour tous aux Etats-Unis.
Son frère l’a bloqué de Facebook et n’est plus entré en contact avec lui.
Garrett Clayton, amoureux est en couple avec le scénariste Blake Knight ( photos).

28 octobre 2018

Russie : un jeune homme condamné pour « propagande homosexuelle » finalement relaxé

Classé dans : infos — dominique @ 16:05

Russie : un jeune homme condamné pour « propagande homosexuelle » finalement relaxé dans infos 19-e1540735241650Une cour d’appel russe a donné raison vendredi 26 octobre à Maxim Neverov, le premier mineur a avoir été condamné pour « propagande homosexuelle ». La présence de trois photos d’hommes s’enlaçant sur le profil VK (le Facebook russe) du jeune homme avait déplu aux autorités en vertu de la fameuse loi dite anti « propagande homosexuelle ».
Depuis 2013, une loi interdit les représentations des relations sexuelles ou identités de genre « non-traditionnelles » devant les mineurs en Russie (condamnée par la CEDH en 2017), ce qui laisse la place à bien des interprétations pour faire taire les dissident.e.s.
Le lycéen de 16 ans s’était vu condamné à payer 50 000 roubles (soit environ 650 euros). Mais après un appel dans la ville de Biysk (située en Sibérie), la justice a finalement décidé qu’il n’y avait pas assez de preuves « pour établir que Maxime Neverov était coupable », explique la version américaine du Huffington Post.
« C’était totalement inattendu », a réagi l’adolescent. « J’avais le brouillon d’un message sur les réseaux sociaux prêt à être posté qui disait « la cour a confirmé la décision et nous sommes prêts à continuer à nous battre pour la justice ». » La joie et la surprise se lisent sur le visage du militant, dans une vidéo postée quelques heures après la décision sur Youtube.
Selon l’avocat du jeune homme, Artyom Lapov, également membre du Russian LGBT Network, le verdict « est un signal envoyé à la communauté LGBT qu’elle peut, et devrait, se battre pour ses droits ». L’activiste ajoute d’ailleurs que si les cas similaires à celui de Maxime Neverov sont rares, des personnes condamné.e.s pour « propagande homosexuelle » sont parfois acquittées. 

24 octobre 2018

Plainte pour injures à caractère homophobe dans le milieu culturel

Classé dans : infos — dominique @ 16:37

Plainte pour injures à caractère homophobe dans le milieu culturel dans infos tumblr_inline_ph40qqLCgO1uj37u4_540David Bobée, directeur du centre dramatique national (CDN) de Normandie-Rouen a déposé une plainte contre Isabelle Barbéris, experte à la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) d’Ile-de-France, pour injures à caractère homophobe, a-t-on appris mardi auprès de son avocat.
« Nous avons déposé ce matin une plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction du TGI de Paris à propos d’un faux compte Facebook créée par Mme Barbéris en mai 2018″, a indiqué à l’AFP Tewfik Bouzenoune, avocat de David Bobée.
« Sur ce compte, intitulé ‘David Bobo’, on voyait la photo d’un phoque et d’une porte de toilettes avec un pictogramme transgenre », a notamment dénoncé l’avocat, y voyant « une allusion à l’homosexualité de notoriété publique de son client ».
Selon Me Bouzenoune, les « propos, outrageants et blessants (…) n’ont d’autre objet que de nuire à sa réputation personnelle et professionnelle ».
« C’est une page destinée à faire rire, ce n’est que de la moquerie. Il n’y a rien d’homophobe dans ma démarche », a affirmé à l’AFP Isabelle Barbéris, également maître de conférence à l’université Paris-Diderot, qui a dit avoir supprimé le compte « après avoir reçu des menaces de mort ».
« M. Bobée a interprété les choses de manière erronée et orientée. Ce bébé phoque faisait référence à son attitude de défenseur des bonnes causes, qui utilise des prétextes victimaires pour se ranger du côté du bien et rejeter toute forme de critique du côté de la fachosphère », a estimé Isabelle Barbéris. « Ce qui est un peu commode alors qu’il cautionne et participe lui-même au dynamisme d’une idéologie extrémiste et racialiste, celle de l’association ‘Décoloniser les Arts’ », a-t-elle poursuivi.
Selon Me Bouzenoune, Isabelle Barbéris s’attaque à son client effectivement également « parce qu’il a participé à la création de cette association dont l’objet est de lutter contre les discriminations à l’oeuvre dans le champ culturel ». « Les propos de Mme Barbéris contribuent à une banalisation de l’homophobie », a-t-il fait valoir. « J’envisage de solliciter une protection fonctionnelle et de porter plainte à la suite de menaces de mort et d’insultes proférées à mon encontre », a quant à elle affirmé Isabelle Barbéris.
source : http://www.e-llico.com/

22 octobre 2018

Paris : des centaines de manifestants défilent contre l’homophobie

Classé dans : infos — dominique @ 9:21

Paris : des centaines de manifestants défilent contre l'homophobie dans infos tumblr_inline_pgzr61MnDg1uj37u4_540Ils étaient plus d’un millier de LGBT et alliés sur la place de la République, hier à Paris, pour réclamer des mesures après une série d’attaques. Une manif sur le même thème se déroule aujourd’hui à Besançon.
Un vaste ras-le-bol s’est exprimé hier place de la République, à Paris. A l’appel de SOS-Homophobie, plus d’un millier de personne se sont rassemblées pour protester contre les agressions visant des LGBT et réclamer au gouvernement des mesures contre le phénomène. «Après le mariage pour tous et la libération de la parole, j’ai l’impression d’une régression», résume Charles, manifestant interrogé par «Le Parisien», qui se dit désormais «sur ses gardes» en permanence.
Relayés par les réseaux sociaux, les cas se sont multipliés ces dernières semaines: un jeune homme pris à partie dans un bus de nuit, puis tabassé parce qu’il était maquillé, un couple gay attaqué par leur chauffeur VTC, un jeune comédien roué de coups après avoir embrassé son compagnon devant un théâtre, une femme recevant un coup de poing au visage après avoir été la cible de propos insultants alors qu’elle partageait un casse-croûte avec sa compagne, sur un banc de cette même place de la République… Même le président de l’association Urgence Homophobie a témoigné sur Facebook en publiant la photo de son visage ensanglanté après une agression au début du mois.
Du côté de la préfecture de police, il n’y a pourtant pas d’augmentation des agressions dans la capitale. Il y a même une baisse de 12% des actes homophobes répertoriés sur les neuf premiers mois de 2018 par rapport à la même période 2017. «On a le sentiment qu’il y a une succession, mais cela ne signifie pas que l’homophobie augmente», admet Joël Deumier, président de SOS-Homophobie. L’association constate cependant, une libération de la parole des victimes, avec une hausse de 37% des témoignages. Dans le même temps, la part des attaques faisant l’objet d’une plainte reste faible.
L’exaspération face aux menaces, insultes et coups n’est pas limitée à Paris. Ainsi ce soir, un rassemblement contre l’homophobie est prévu à Besançon. La ville de Franche-Comté a été le théâtre d’au moins huit agressions en bande organisée, cet été dans un parc. Pour ces faits, six suspects – majeurs et mineurs – ont été arrêtés au mois de septembre. En début de semaine dernière, c’est à un arrêt de bus qu’un couple d’hommes a été encerclé par un groupe de jeunes et tabassé. La manif est prévue dès 17h30, place Pasteur.
source : https://360.ch/  Photo: SOS-Homophobie/FB

21 octobre 2018

Nouvelle agression homophobe ce samedi matin dans le centre de la capitale

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:29

policeQuatre hommes ont été interpellés et placés en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi, à la suite d’une agression homophobe à Paris, selon France Bleu, qui cite une source policière.
Les quatre hommes s’en sont pris à un autre, boulevard Sébastopol, dans le 1er arrondissement, en lui lançant des insultes homophobes. La victime a alors tenté de les filmer ou de les prendre en photo. L’un des agresseur a jeté l’appareil à terre et a frappé la victime, qui a été hospitalisée.
Les policiers de la BAC sont intervenus après avoir vu les quatre hommes en train de frapper la victime allongée sur le trottoir, indique BFMTV.
Les quatre hommes, « éméchés au moment de leur interpellation, ont passé la nuit en cellule de dégrisement », précise France Bleu.

12345...77

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS