22 mai 2019

USA: l’Alabama censure un dessin animé qui montre un mariage gay

Classé dans : infos — dominique @ 16:42

USA: dessin animé pour enfants met en scène un mariage entre deux hommes dans infos tumblr_pri6txk5To1w9dakwo1_540Alors que l’Alabama vient de voter la loi anti-avortement la plus stricte du continent américain, l’État a décidé de continuer sa politique discriminatoire en refusant de diffuser le premier épisode de la saison 22 du dessin animé “Arthur”.
Dans le dernier épisode, intitulé “M.Ratburn et The Special Someone”, on assiste à un mariage entre deux hommes. Diffusé lundi 13 mai sur PBS Kids, Arthur et ses amis ont pu assister au mariage de leur professeur, Monsieur Ratburn, qui épousait Patrick, un chocolatier de la ville. “Monsieur Ratburn est marié, je n’arrive toujours pas à y croire!”, commente Arthur entouré de ses amis. “Oui, c’est un monde nouveau!”, répond l’une de ses amies Francine.
La télévision publique d’Alabama, qui a été informée du contenu de l’épisode mi-avril, a choisi de diffuser un épisode différent à la place.
“Les parents font confiance à APT depuis plus de 50 ans pour fournir des émissions pour enfants divertissantes, éducatives et inspirantes. Plus important encore -nous encourageons vivement les parents à regarder la télévision avec leurs enfants et parler de ce qu’ils ont appris par la suite-, les parents doivent pouvoir savoir que leurs enfants peuvent regarder APT sans leur supervision. Nous savons également que des enfants plus jeunes que le public cible regardent également le dessin-animé ”, a déclaré Mike Mckenzie, directeur de la programmation chez APT, au site AL.com.
Diffuser l’épisode impliquerait de ne pas prendre en considération l’avis des parents qui jugeraient le contenu inapproprié pour leurs enfants. “La grande majorité des parents n’auront pas entendu parler du contenu, qu’ils soient d’accord ou non avec. À cause de cela, nous avons pensé que diffuser cet épisode constituerait une violation de leur confiance”, a t-il ajouté.
Ce n’est pas la première fois qu’APT retire un épisode d’“Arthur” du programme. En 2005, le dessin animé diffusé depuis 1996 avait été contraint par PBS Kids de supprimer un épisode dans lequel le personnage de Buster Baxter rendait visite à deux lesbiennes.

voir aussi : http://gays.unblog.fr/2019/05/14/usa-dessin-anime-pour-enfants-met-en-scene-un-mariage-entre-deux-hommes/

21 mai 2019

Julia face à son agresseur au tribunal correctionnel de Paris

Classé dans : infos — dominique @ 17:47

Une agression transphobe en marge d'une manifestation contre Bouteflika à Paris dans infos tumblr_inline_ppcc2bZSfm1uj37u4_540Julia Boyer va confronter à son agresseur au tribunal correctionnel de Paris, ce mercredi 22 mai. Les faits remontent au 31 mars, quand la jeune femme transgenre a été violemment prise à partie par plusieurs hommes. Placé en détention provisoire, un jeune homme de 23 ans a reconnu les faits et est poursuivi pour « violences commises à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre ».
Les faits remontent au 31 mars. En pleine manifestation contre l’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika, Julia tente d’entrer dans une bouche de métro lorsqu’elle est agressée et insultée par plusieurs hommes. L’un d’eux lui assène plusieurs coups au visage, pendant que la foule chante un refrain humiliant.
Filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, la scène provoque l’indignation. La vidéo permet de retrouver l’auteur des coups et Julia dénonce la transphobie dans les médias.
Placé en détention provisoire, le jeune homme de 23 ans a reconnu les faits et est poursuivi pour « violences commises à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre », un délit passible de trois ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende.
« Ce procès c’est vraiment pour la communauté, pour toutes les personnes qui ont subi ce genre de violences et qui n’ont pas porté plainte ou dont l’agresseur n’a pas été arrêté », explique Julia à l’AFP. Elle espère « une peine exemplaire ».
« Il faut faire de ce procès un symbole pour que les gens prennent conscience de ce qu’est la transphobie et changent leur mentalité », ajoute son avocat Étienne Deshoulières.
« Mon client a honte, il ne faut pas le punir pour l’exemple », défend l’avocate du prévenu, Mariame Touré. « Il m’a dit qu’il avait été bête et qu’il avait été entraîné par un effet de foule. Il a été touché par l’immense dignité de la victime et il espère qu’elle acceptera ses excuses. »
« Devant les policiers, il a assumé et il était visiblement très fier de ce qu’il avait fait », rétorque Julia. À 31 ans, cette vendeuse dans une boutique de luxe a entamé sa transition il y a huit mois. Depuis son agression et malgré les messages de soutien, elle raconte continuer à être la cible d’insultes.

20 mai 2019

La Roche-sur-Yon : des étudiants de l’Institut catholique de Vendée identifiés lors du saccage du stand LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 17:17

  Un stand LGBT dégradé à La Roche-sur-Yon lors de la Journée contre l’homophobie dans infos tumblr_inline_prrcw2ayfj1uj37u4_540

À La Roche-sur-Yon, le directeur de l’Ices (Institut catholique d’études supérieures) confirme que « des étudiants de l’établissement ont été reconnus » sur les images diffusées d’un stand LGBT saccagé par un groupe d’hommes, samedi 18 mai.
Les faits se sont déroulés samedi après-midi sur la place Napoléon de La Roche-sur-Yon où un stand du centre LGBT de Vendée avait été installé à l’occasion d’une « journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie ».
« Un groupe d’une vingtaine de jeunes extrémistes de la Manif pour tous, a traversé violemment notre village en scandant ‘Homo-folie ça suffi’ en arrachant drapeaux et ballons et en renversant des grilles d’exposition.
Lors de ce passage, ils ont également bousculé des membres des associations partenaires présentes », écrit le centre LGBT sur sa page Facebook, en annonçant son intention de porter plainte.
Eric de Labarre, le président de l’ICES, a indiqué qu’une dizaine d’étudiants de l’ICES avaient été identifiés et se dit scandalisé par cette agression. L’Insitut a également annoncé « des mesures disciplinaires ».
« Il y a, d’une part, une procédure judiciaire, une procédure pénale qui va probablement être engagée par le procureur de la Républiqué », a expliqué ce lundi matin Eric de Labarre, « il y a d’autre part la discipline interne de l’établissement ».
« Ce sont deux choses radicalement distinctes et, de fait, dans la mesure où le comportement de ces étudiants, qui est contraire à la charte de vie de l’etudiant de l’ICES, a porté atteinte à la réputation de l’établissement nous sommes en droit d’infliger une sanction » a poursuivi le président de l’ICES.

Belgique: des jeunes manifestants ont été exclus par la police de la Belgian Pride

Classé dans : infos — dominique @ 16:43
Belgique: des jeunes manifestants ont été exclus par la police de la Belgian Pride dans infos tumblr_inline_prt7b1oZAT1uj37u4_540

le N-VA à la pride 2018

Une soixantaine de jeunes manifestants ont été exclus par la police de la Belgian Pride qui se tenait dans les rues de Bruxelles samedi après-midi.
Il s’agissait de militants issus de trois associations : Reclaim the Pride, Queers support the migrants et le collectif de lutte trans venus montrer leur soutien envers les personnes LGBTQIA (lesbiennes, gay, trans, queer, intersexes, asexuelles). Ils ont été obligés de suivre la Pride à distance. La police a également fait usage de gaz lacrymogènes. 
Les manifestants voulaient s’opposer à la présence de la délégation de la N-VA, un parti nationaliste ( photo pride 2018) .
Les manifestants ont été encerclés par la police alors que le char de la N-VA arrivait sur les lieux. 
Le groupe a été maintenu sur place et empêché de circuler par la police durant plusieurs heures, pour la durée de la Belgian pride.
Manuel Abramowicz, gérant de Résistances.be, le web-journal de l’Observatoire belge de l’extrême droite était sur les lieux. “Les protestataires anti-N-VA ont été brutalisé-e-s, gazé-e-s et encerclé-e-s par la police pour les empêcher de manifester leurs oppositions à cette présence considérée comme une provocation”, relate-t-il sur son compte Facebook, reprochant à des membres de la FGTB, du PS et du PTB, présents sur place, de n’avoir manifesté aucun signe de protestation quant aux interpellations. “Les délégations politiques qui sont passées devant les arrêté-e-s sont toutes passées sans exprimer une quelconque solidarité(…) Force est de l’avoir constaté, seul le char d’ECOLO s’est exprimé en faveur des arrêté-e-s, dont la députée bruxelloise Zoé Genot. La tête de liste bruxelloise du parti vert, Alain Maron, a rejoint à son tour les protestataires anti-N-VA et le second “cordon sanitaire” pour faire barrage à la délégation du parti nationaliste flamand. La police est à nouveau intervenue faisant usage de ses bonbonnes de gaz et de ses matraques… Raoul Hedebouw, David Pestieau… étaient eux pour leur part bien loin des échauffourées, comme les deux FGTBistes.”
Le son de cloche est assez différent dans les rangs de la N-VA. “Parmi les activistes présents, j’ai reconnu des hommes et femmes politique d’Ecolo. Ce n’était pas agréable même si nous n’avons pas subi de violence. C’est incompréhensible: la pride doit être une fête où tout le monde est le bienvenu. Ils ont gâché la fête”, réagit Cieltje Van Achter, vice-présidente du parti, qui était sur le char de la N-VA. “Je suis choquée par ce manque de tolérance. La N-VA participe à la pride depuis 18 ans à Bruxelles. Nos ministres ont contribué beaucoup à faire de la Belgique une référence en termes de droits des LGBT en Europe. Je ne comprends pas ces réactions: c’est du n’importe quoi. Comme si tout ce qui n’était pas de gauche était mauvais.” 

14 mai 2019

USA: dessin animé pour enfants met en scène un mariage entre deux hommes

Classé dans : infos — dominique @ 17:51

USA: dessin animé pour enfants met en scène un mariage entre deux hommes dans infos tumblr_pri6txk5To1w9dakwo1_540Arthur est un célèbre oryctérope à lunettes (mammifère d’Afrique, qui joue un rôle écologique important en contrôlant l’extension des populations de termites), star d’un dessin animé américain pour enfants. Depuis 1997, l’animal ravit les 4-8 ans (sur TF1, France 3 ou encore France 5 dans l’Hexagone) avec ses aventures d’écolier, entre ses parents, ses amis et ses devoirs. Le premier épisode de la saison 22, diffusé lundi sur PBS, révèle sa sensibilité progressiste avec un mariage entre personne
Tout l’épisode est centré sur la petite enquête d’Arthur, Muffy, Francine et Buster, les héros du programme, afin de découvrir qui leur professeur va épouser. Ils apprennent lors de la cérémonie que Monsieur Ratburn (présent depuis la saison 1) épouse un autre homme. « C’est un tout nouveau monde! », s’exclame l’un des protagonistes. Le magazine Out note que le fait qu’il s’agisse d’un mariage entre personnes de même sexe n’est jamais formulé, et que seules la tenue et la moustache du nouveau personnage indiquent qu’il s’agit d’un homme.
D’après Variety, le spinoff d’Arthur Postcards from Buster avait déjà tenté de faire apparaître un couple de lesbiennes en 2005, mais la secrétaire américaine à l’Éducation Margaret Spellings avait fait interdire l’épisode. 

13 mai 2019

Sarthe : une agression homophobe en sortie de discothèque

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:11

Benjamin, un homme de 34 ans, a été agressé alors qu’il se trouvait en boîte de nuit au Breil-Sur-Mérize, à une vingtaine de kilomètres du Mans. Une agression à caractère homophobe, selon des témoins sur place.
L’agression s’est déroulée vers 5 heures du matin à la sortie de la boîte « Le Disco Teck » au Breil-Sur-Mérize. La victime a dû être transportée à l’hôpital.
Selon Le Maine Libre, des propos homophobe et xénophobe ont été proférés par son agresseur. Les amis de Benjamin ont pu filmer l’agresseur et prendre une photo de sa voiture.
La victime a déposé plainte ce week-end suite à cette agression.

Alain Delon visé par une pétition contre sa Palme d’honneur

Classé dans : infos — dominique @ 16:55

delonMargherita B., vient de lancer une pétition concernant Alain Delon ne reçoive pas la Palme d’or d’honneur que le Festival de Cannes devrait lui remettre le 19 mai, le jugeant “Acteur raciste, homophobe et misogyne”
Dans sa pétition qui dépasse les 14.000 signatures, Margherita explique qu’une personne comme lui ne peut pas être récompensée dans un tel festival. “Connu pour souvent prendre la parole publiquement, il a clamé que les couples gay ne devraient pas avoir le droit d’avoir ou d’adopter des enfants et qu’il fallait traiter les femmes de manière macho ce qui inclut ‘de leur donner des claques’.” se justifie l’auteure de la pétition.
Le Festival de Cannes invoque la carrière de l’acteur qu’est Alain Delon pour défendre son choix. “Plus de 80 films, d’innombrables chefs-d’œuvre et des superlatifs qui soulignent l’envergure artistique et l’aura internationale d’un homme qui explosa dans ‘Plein Soleil’ (1960), un polar qui est aussi une ode à son insolente beauté”.
Le Journal Du Dimanche a même dévoilé dimanche 12 mai, une affiche exclusive de l’acteur de “La Piscine”. Elle aurait d’ailleurs pu être l’officielle, si Agnès Varda ne nous avait pas quittés.
“Ce n’est pas trop tard pour faire savoir notre désapprobation à l’organisation, en leur disant que peu importe la qualité du jeu d’acteur, elle ne justifie pas une telle vision fermée du monde”, termine Margherita. Le Festival de Cannes n’a pas encore réagi à la pétition. 

Alain Delon visé par une pétition contre sa Palme d'honneur dans infos tumblr_inline_prg9joLz0k1uj37u4_540

9 mai 2019

USA: le département d’Etat fait appel de la naturalisation du fils d’un couple gay juif

Classé dans : infos — dominique @ 17:04

Andrew-Dvash-Banks-5-650x488Le département d’Etat américain a fait appel de la décision d’un tribunal fédéral qui a renversé son refus d’accorder la citoyenneté à l’un des deux jumeaux né d’un couple juif homosexuel.
ndrew Dvash-Banks, un citoyen américain, et Elad, un Israélien , sont les papas de deux petits garçons: Ethan et Aiden. Les jumeaux, conçus avec le sperme des deux hommes et des ovocytes d’une seule donneuse anonyme, sont nés par gestation pour autrui alors que le couple israélo-américain vivait au Canada, où il se sont mariés en 2010 – une union reconnue quelques années plus tard aux Etats-Unis.
En septembre 2016, le mère porteuse a donné naissance aux deux garçons au Canada où le couple s’était installé après s’être mariés en 2010, parce qu’ils étaient incapables de le faire en Israël ou aux États-Unis.
La mère porteuse portait deux embryons: l’un du père israélien, Elad, l’autre du père américain, Andrew. Mais seul Aiden a eu la nationalité américaine quand la famille a déménagé aux Etats-Unis quelques mois après la naissance des jumeaux.
Le petit garçon aurait dû avoir la nationalité américaine dès sa naissance, comme cela a été le cas pour son jumeau, a déclaré un juge fédéral de Californie. La citoyenneté américaine n’avait pas été accordée à Ethan Dvash-Banks, au motif qu’il n’était pas le fils biologique de son père américain.
Peu après la naissance des jumeaux, les pères sont allés au consulat américain à Toronto pour demander la citoyenneté américaine pour leurs fils. L’officier d’état-civil sur place leur a demandé des « détails très personnels » sur la conception des jumeaux, conduisant les deux hommes à quitter le consulat « choqués, humiliés et blessés », selon la plainte originale déposée en 2018 par Immigration Equality, une organisation de défense de droits des immigrants LGBT, et le cabinet d’avocat Sullivan & Cromwell.
Dans une décision de février, John Walter, le juge du tribunal de Los Angeles, a déclaré que le département d’Etat avait eu tort de refuser le citoyenneté au garçon de deux ans Ethan Dvash-Banks parce que la loi américaine ne demande pas qu’un enfant atteste d’une relation biologique avec ses parents si les parents étaient mariés au moment de leur naissance.
Andrew et Elad Dvash-Banks ont commenté la décision d’appel du département d’Etat.
« Nous sommes outragés que le département d’Etat soit si déterminé à faire du mal à notre famille et à la communauté LGBT, ont-ils déclaré dans le communiqué. Le combat n’est pas fini, et nous ne nous arrêterons pas tant que notre famille ne sera pas traitée avec équité et égalité. Rien ne peut nous séparer. Nous quatre sommes indestructibles. »
Aaron Morris, le directeur général d’Immigration Equality, a déclaré dans le même communiqué que la décision du gouvernement sur la citoyenneté d’Ethan « est anticonstitutionnelle, discriminatoire et moralement répréhensible ».
voir aussi : http://gays.unblog.fr/search/Andrew%20Dvash-Banks

Cuba: la Gay Pride interdite

Classé dans : infos — dominique @ 16:50

cubaLe pouvoir cubain vient d’interdire le défilé de la communauté gay, « la marche contre l’homophobie », qui était prévu samedi 11 mai.
C’est la première annulation de ce genre depuis 12 ans, peut-être en raison des pressions des Eglises.
La Cenesex, le Centre national cubain pour l’éducation sexuelle, évoque « un ajustement du programme, compte tenu de circonstances qui ne favoriseraient pas le succès de la manifestation ». Il est aussi fait référence à « des tensions internationales et régionales ».
Certaines réunions d’information sur la sexualité sont quand même maintenues le vendredi 10 mai dans les universités. Mais l’information principale, c’est bien l’annulation de la Gay Pride, la « conga » comme on l’appelle à La Havane. Sur les réseaux sociaux, très utilisés à Cuba, les militants gays et lesbiens ne cachent pas leur colère et leur incompréhension. Certains affirment que le pouvoir craint toute forme de rassemblement. D’autres estiment que cette décision est la conséquence du lobbying des églises.
De plus, cela fait suite à une autre marche arrière du pouvoir sur le mariage homosexuel. À l’automne dernier, le nouveau président Miguel Diaz Canel, qui a succédé à Raul Castro, s’était pourtant prononcé, à la télévision, en faveur du mariage pour tous. Et dans le projet initial de réforme de la constitution en février dernier, la définition du mariage devrait d’ailleurs être modifiée dans l’article 68. À la formule « union d’un homme et d’une femme », devait se substituer la formule « union entre deux personnes ».
Le sujet a été renvoyé à une discussion ultérieure dans le cadre du Code de la famille, dans les deux ans qui viennent.
De nombreux militants homosexuels y ont vu la conséquence de pressions religieuses. Et cette hypothèse paraît probable. En fait, les homosexuels ont longtemps été discriminés à Cuba par le pouvoir communiste de Fidel Castro qui les envoyait dans des camps de rééducation. Cela a changé, notamment en raison de l’investissement politique de la fille de Raul Castro, Mariela, militante très engagée sur les droits des homosexuels. Mais dans le même temps, depuis 20 ans, le pouvoir des Eglises s’est accru à Cuba, le pouvoir cherchant à se réconcilier avec elles. Et l’Eglise catholique comme les Eglises évangéliques sont très opposées au mariage homosexuel.

8 mai 2019

Nouvelle vague de répression anti-gay en Tchétchénie

Classé dans : infos — dominique @ 18:01

urgence tchetcheneLa police tchétchène a procédé à une nouvelle série d’arrestations illégales, de passages à tabac et d’actes humiliants à l’encontre d’hommes présumés homosexuels ou bisexuels, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Ces nouvelles exactions s’inscrivent dans un climat d’impunité totale pour la précédente « purge » anti-gay menée à vaste échelle au printemps 2017. Les autorités russes devraient mener une enquête rigoureuse sur les allégations d’exactions commises contre les homosexuels en Tchétchénie, et s’assurer que les auteurs d’abus soient tenus responsables de leurs actes.
Human Rights Watch a recueilli les témoignages de quatre hommes qui ont été détenus dans un centre géré par le Département des affaires intérieures de Grozny entre décembre 2018 et février 2019, durant des périodes allant de trois jours à vingt jours. La police les a battus en utilisant des bâtons et des tuyaux en polypropylène, les a frappés à coups de pied, et a torturé trois des quatre hommes par le biais de décharges électriques. Un détenu a été violé avec un bâton.
Ces témoignages sont semblables à d’autres récits cités dans une plainte déposée le 29 janvier par le Réseau LGBT russe (Russian LGBT Network) auprès de la principale agence russe chargée d’enquêtes criminelles. Selon le Réseau LGBT russe, qui défend les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) dans ce pays, la police à Grozny, capitale de la Tchétchénie, a détenu et maltraité au moins 14 hommes entre décembre 2018 et janvier 2019. Le nombre réel de placements en détention serait encore plus élevé.
la suite: https://www.hrw.org/fr/news/2019/05/08/russie-nouvelle-vague-de-repression-anti-gay-en-tchetchenie

12345...465

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS