18 novembre 2018

Bourg-en-Bresse : Un couple gay victime d’une agression homophobe sur un barrage de gilets jaunes à

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 14:13

Bourg-en-Bresse : Un couple gay victime d'une agression homophobe sur un barrage de gilets jaunes à  dans homophobie tumblr_inline_pie4q0b28g1uj37u4_540Un couple gay a été victime d’une agression homophobe samedi 17 novembre à Bourg-en-Bresse dans l’Ain. Les deux hommes se trouvaient dans leur voiture au niveau d’un rond-point bloqué par des manifestants en gilet jaune quand ils ont été violemment pris à parti.
Raphaël Duret, conseiller municipal de la ville, et son compagnon allaient faire leurs courses quand ils sont tombés sur un barrage. Ils ont tenté d’avancer avec leur voiture et de passer malgré tout, et là la violence des gilets jaune s’est abattue sur eux.
« Ils ont essayé de nous arracher de nos places, un cauchemar, on n’a rien compris », a témoigné l’élu burgien auprès de La Voix de l’Ain.
Il a aussi expliqué que l’un des manifestants l’avait reconnu et l’avait insulté de « pédé ». Le couple a ensuite reçu une vague d’insultes homophobes ainsi que des menaces.

16 novembre 2018

bisous gays : Grey’s Anatomy

Classé dans : courts metrages,TELE — dominique @ 15:59

  

La saison 15 de Grey’s Anatomy est pleine de surprises : Nico et Levi ont enfin couché ensemble pour le plus grand plaisir des fans.
Nico ( Alex Landi) est attiré par l’interne Levi Schmidt (Jake Borelli)
Il s’agit de la première expérience avec un homme pour ce dernier…
Apeuré à l’idée de devoir revivre un coming-out, Nico  préfére mettre un terme à leur relation, avant même qu’elle ne débute vraiment.
Pourtant, dans l’épisode 8 de cette quinzième année, Nico est visiblement revenu sur ses positions car, après une déclaration de Levi, il s’est empressé de lui sauter dessus pour lui faire l’amour .
Sur les réseaux sociaux, leur couple est surnommé « Schmico« 

bisous gays : Grey's Anatomy dans courts metrages tumblr_pi8v954hJo1qljj29o3_540  tumblr_pi8v954hJo1qljj29o4_540 dans TELE

15 novembre 2018

Costa Rica: La Cour suprême donne 18 mois pour légaliser le mariage homosexuel

Classé dans : infos — dominique @ 16:11

unionCe Mercredi 14 novembre, la Cour suprême du Costa Rica a donné 18 mois aux législateurs pour étendre les droits matrimoniaux aux couples de même sexe.
La cour a officiellement rendu publique une décision rendue en août. Elle a conclu que le code de la famille, qui interdit le mariage entre personnes du même sexe, était inconstitutionnel.
La Cour déclare que si les législateurs ne légifèrent pas d’ici à mai 2020, le mariage homosexuel entrera automatiquement en vigueur
En Aout dernier, la Cour suprême du pays avait en effet déclaré inconstitutionnelle l’interdiction du mariage entre partenaires de même sexe, et avait demandé au Parlement, où siègent 57 députés dont 14 chrétiens évangéliques conservateurs, de modifier la loi d’ici 18 mois.
La décision était intervenue sept mois après une décision de justice qui affectait tout le continent. Le 9 janvier 2018, la Cour interaméricaine des droits de l’Homme (Cour IDH) avait ainsi exhorté les pays de la région à modifier leur législation afin de reconnaître le mariage entre conjoint du même sexe.

14 novembre 2018

L’ouverture partielle du don de sang aux homosexuels n’a pas augmenté le risque de transmission du VIH

Classé dans : Sante — dominique @ 20:17

vihL’ouverture partielle du don de sang aux homosexuels n’a pas augmenté le risque de transmission du VIH, qui reste « très faible en France », selon les premiers résultats d’une enquête publiée mercredi par l’agence sanitaire Santé publique France.
Le risque, qui n’a pas évolué depuis l’ouverture du don du sang aux homosexuels, se monte à « un don potentiellement infecté par le VIH et non détecté comme tel tous les deux ans », soit un sur 5,2 millions entre 2015 et 2017.
L’enquête, qui porte sur près de 110.000 donneurs, a été réalisée en vue « de considérer une ouverture plus large du don de sang » aux hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH), explique l’agence sanitaire.
L’ouverture du don du sang envers ces hommes s’est en effet accompagnée d’une restriction de taille: ils ne doivent pas avoir eu de rapport sexuel entre hommes dans les 12 derniers mois précédant le don.
L’enquête montre que cette condition n’est pas toujours respectée, mais suggère qu’elle pourrait l’être si la durée d’abstinence était raccourcie.
Parmi les donneurs hommes, 0,73% ont déclaré avoir eu des rapports sexuels entre hommes au cours des 12 derniers mois sans l’avoir indiqué avant le don, selon cette enquête baptisée Complidon.
Mais cette proportion baisse à 0,56% si on examine les quatre mois précédant leur don.
En outre, parmi les hommes qui ont eu des rapports sexuels entre hommes au cours des 12 derniers mois, un sur deux (46%) assure qu’il l’aurait signalé lors de l’entretien pré-don si la durée d’abstinence avait été plus courte.
Même s’il ne s’agit que de déclarations d’intention, cela suggère que ce fameux critère d’abstinence pourrait être davantage respecté si la durée était raccourcie, estime l’agence sanitaire.
Les hommes qui admettent avoir eu des relations sexuelles avec des hommes dans les 12 mois précédant leur dernier don ont le plus souvent moins de 30 ans et travaillent plus fréquemment dans le domaine de la santé.
Ils se plaignent du manque de confidentialité de l’entretien voire aussi du questionnaire et plus de la moitié (58%) refusent qu’il y ait des différences selon l’orientation sexuelle.
D’autres motifs sont évoqués pour n’avoir pas tout dit avant le don : 41% utilisent systématiquement un préservatif. Vingt-deux pour cent ont le même partenaire depuis au moins 12 mois et 11% n’ont eu qu’un seul rapport avec un homme au cours des douze derniers mois précédant le don.
Plus de la moitié (52,6%) des 108.386 donneurs de sang de l’enquête étaient des femmes. Quelque 85,1% étaient des donneurs connus. L’âge médian de ces personnes qui avaient fait un don entre le 10 juillet 2016 et décembre 2017 était de 38 ans.
source: http://reloaded.e-llico.com

USA : Les autorités enquêtent après le salut nazi d’une classe avant leur bal

Classé dans : infos — dominique @ 12:49

USA : Les autorités enquêtent après le salut nazi d’une classe avant leur bal dans infos tumblr_inline_pi6m31oEDT1uj37u4_540Une photo est devenue virale cette semaine et montre la promotion 2019 du lycée Baraboo High School ou tous les élèves font un salut nazis avant leur bal de promotion .
La photo a été prise au printemps dernier circule sur les réseaux sociaux depuis ce lundi. La directrice de l’école se dissocie de l’image créant la polémique: « Cette photo ne reflète pas les valeurs de l’établissement, des mesures ont déjà été prises et, entre-temps, la police est également intervenue »
Sur la photo, on peut voir un des élèves qui ne se mêle pas aux autres et ne lève pas la main  .
Jordan Blue est gay
Il raconte au journaliste Jules Suzdaltsev, qui a été l’un des premiers sur Twitter à poser des questions sur ce qui s’est passé ce jour-là: « Je m’appelle Jordan Blue. Je suis mal à l’aise, mais je suis sur la photo parce que tout est allé vite.
Il raconte que la personne qui avait pris la photo n’avait pas dit « levez votre main en faisant le salut Nazi », mais il a ajouté que ses camarades de classe l’avaient peut être interprété comme ça.
« Je suis à peu près sûr que mes camarades de classe l’ont interprété comme » on lève la main et on fait une blague », dit-il.
«Cela ne représentait pas ma morale et je ne pouvais pas faire quelque chose en quoi je ne croyais pas….
« Je pense que certains étudiants l’ont regrettés… certaines de ces personnes ont un avenir prometteur, alors pourquoi l’ont-elles fait? »
Le jeune homme a fait son coming out un peu plus tôt cette année. Dans le communiqué publié le 12 novembre dernier, il est revenu sur sa situation dans le lycée, expliquant avoir été harcelé par ces mêmes personnes. « Ces camarades de classe me harcèlent depuis le collège. J’ai me suis battu contre ça toute ma vie et rien n’a changé. Je pense sincèrement que nous devons faire en sorte que cet acte horrible ne se reproduise jamais. Cela doit s’arrêter. Le harcèlement, l’immaturité, le fait de prendre les choses à la légère. »

USA : Angry Goy 2, le jeu vidéo où les utilisateurs tuent des personnes LGBT dans un club

Classé dans : infos — dominique @ 11:41

USA : Angry Goy 2, le jeu vidéo où les utilisateurs tuent des personnes LGBT dans un club  dans infos tumblr_inline_pi6j0uBRU71uj37u4_540Un « jeu vidéo » promu par des militants d’extrême droite américains incite au meurtre de masse des personnes LGBT.
Le suprémaciste blanc Christopher Cantwell en  fait la promotion Ce jeu vidéo anti-LGBT offre aux joueurs la possibilité de tuer des fêtards dans un club gay qui ressemble au Pulse, à Orlando, où 49 personnes avaient été assassinées lors d’un attentat homophobe en juin 2016..
Les joueurs, armés de pistolets, de couteaux et de gaz , doivent faire irruption dans une boîte de nuit gay pour libérer le président Trump et, une fois à l’intérieur, tuer « un maximum » de personnes LGBT.
Ce jeu vidéo  intitulé « Angry Goy 2 », est sorti le 11 novembre dernier
Les joueurs peuvent filmer des personnes LGBTI et des journalistes : Les joueurs peuvent également accéder au « réseau de fausses informations » et tuer les journalistes qui y travaillent.
Christopher Cantwell avait déja fait la promotion de la première édition du jeu, en 2017, qui incitait à tuer des personnes d’origine juive  et permettait aux utilisateurs de pousser les Juifs dans des fours .
Sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes ont appelé les autorités compétentes à interdire et supprimer le jeu des différentes plateformes en ligne où il est disponible.
Cantwell a fait la promotion du jeu sur Gab, un réseau social promouvant la liberté d’expression
« Tous les hommes blancs devraient traquer et tuer sans merci autant de transsexuelles, de pédés , de nègres (… )que possible, dans le nouveau jeu à succès Angry Goy 2! »écrit il.

10 novembre 2018

Ecosse : la lutte contre l’homophobie au programme scolaire

Classé dans : infos — dominique @ 10:37

lgbt3Les programmes scolaires écossais comprendront désormais des cours sur les droits des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels et intersexués), les élèves seront également éduqués sur les luttes contre l’homophobie et la transphobie.
 À l’origine de la campagne qui a visiblement convaincu le gouvernement écossais, l’organisme Time for Inclusive Education  : «C’est une victoire monumentale pour notre campagne, et un moment historique pour notre pays. L’implémentation des cours sur la communauté LGBT dans le système éducatif est une première dans le monde. Dans une période d’incertitude mondiale, cette décision envoie un message fort et clair aux jeunes qui s’identifient comme LGBTI : votre vie a de la valeur en Ecosse», explique Jordan Daly, le cofondateur de TIE.
 En 2015, un classement réalisé par l’association des droits de l’Homme ILGA-Europe positionnait l’Ecosse comme la région la plus «gay-friendly» d’Europe.

9 novembre 2018

Thailande :Un soldat séropositif accusé d’avoir violé des dizaines de garçons

Classé dans : infos — dominique @ 16:05

vihLa police a arrêté mercredi un militaire thaïlandais âgé de 43 ans sur une base militaire de Khon Kaen, une province à 450 km au nord-est de Bangkok.
Le soldat a utilisé l’application de rencontres gay Blued et c’est créé un faux profil Facebook pour convaincre plusieurs dizaines de garçons âgés de 13 à 18 ans de lui envoyer des photos d’eux nus. Il leur a ensuite fait du chantage en les menaçant de révéler les photos pour pousser les jeunes hommes à le rencontrer. Il violait alors les garçons dans sa voiture, selon la police.
« Jusqu’à présent, nous avons identifié 28 garçons violés par cet homme », a indiqué la police. « Nous ne les avons pas encore testés car c’est une question délicate qui doit être traitée avec soin. »
Les informations recueillies sur la page Facebook du soldat suggèrent que l’homme a violé au moins 70 garçons, ont ajouté les forces de l’ordre.
L’homme a nié les allégations de viol mais a admis qu’il était séropositif depuis de nombreuses années après que la police eut trouvé des médicaments contre le VIH chez lui.

un an de prison ferme pour une agression crapuleuse à caractère homophobe

Classé dans : infos — dominique @ 12:26

justiceUn jeune homme de 21 ans, jugé en comparution immédiate, a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nanterre .
Il est accusé d’être l’auteur d’une agression homophobe. Il avait attiré sa victime sur internet et avait organisé un guet-apens avec des complices. Le prévenu a été incarcéré, le juge ayant assorti sa peine d’un mandat de dépôt.
L’un des complices est mineur et devra comparaître devant un tribunal pour enfants.
Dans la nuit du 14 au 15 avril, la victime, originaire d’Alençon, et de passage en région parisienne, s’était rendue à Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour un rendez-vous avec un homme contacté sur internet.
Une fois sur place, il est attiré dans un hall d’immeuble par trois hommes qui l’attendaient. Ceux-ci lui réclament son téléphone portable et toutes ses affaires. La victime, âgée de 34 ans, résiste, tente de prendre la fuite, mais elle est rattrapée par deux agresseurs. Ils la rouent de coup, lui assènent plusieurs coups de couteau. Les deux hommes profèrent des menaces de mort, assorties et des insultes homophobes.
Dans le box, le prévenu majeur s’est excusé d’avoir fait « une connerie » et a reconnu une partie des faits. Mais il a nié avoir eu un couteau et le caractère homophobe de l’agression. Il a évoqué un simple vol qui aurait mal tourné. Il « a reconnu avoir eu l’idée de faire venir un gay pour lui prendre ses sous ». L’avocate de la défense a demandé la clémence du tribunal, estimant que ce qui a motivé l’agresseur « c’était de récupérer 40 ou 50 euros et un téléphone ».
La victime est aujourd’hui traumatisé. « Il a dû arrêter son activité, il a fait une tentative de suicide et une grosse dépression depuis les faits. » explique son avocat .

Tunisie : Human Rights Watch dénonce des arrestations pour « homosexualité »

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 10:03

1test anal en tunisieHuman Rights Watch a dénoncé jeudi dans un communiqué diffusé sur son site la traque des autorités envers les homosexuels en Tunisie.
Selon l’ONG, les policiers confisqueraient et fouilleraient les téléphones des hommes suspectés d’homosexualité, un « délit » passible de trois ans de prison. Ils utiliseraient ensuite les informa tions obtenues pour leur faire subir des « tests anaux » afin de les poursuivre en justice pour « sodomie ».
Human Rights Watch a mené des entretiens avec six hommes poursuivis en 2017 et 2018 pour homosexualité. L’organisation souligne qu’au-delà de la « violation du droit à la vie privée », ces affaires sont ‘marquées par des allégations de mauvais traitements infligés en détention par la police, d’extorsion d’aveux, et de déni de leur droit d’accéder à un avocat.’
L’ONG demande l’annulation des poursuites judiciaires pour homosexualité menées dans le pays, arguant qu’elles entrent en contradiction avec le « Pacte international relatif aux droits civils et politiques » dont la Tunisie est signataire et qui interdit toute discrimination. 

12345...455

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS