20 février 2018

Russie: Une vidéo anti-gay pour appeler à voter Poutine

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:31

poutine  

Les élections présidentielles russes commencent le 18 mars et de nombreuses vidéos « militantes » commencent à faire leur apparition. Pro-Poutine, anti-Poutine, pro-Navalny, anti-Occident… la guerre des images bat son plein.
Au milieu de celles-ci, une vidéo de propagande homophobe est apparue sur les réseaux sociaux vendredi  et elle est rapidement devenue virale en Russie. Il y est expliqué aux électeurs que si l’un des rivaux du président Vladimir Poutine gagnent, les Russes vont vivre un cauchemar: ils seront obligés de cohabiter avec des homosexuels.
Avec des acteurs télé  connus en Russie, la vidéo a fait plus de trois millions de vues sur la page Facebook de l’analyste politique pro-Kremlin Alexander Kazakov, explique France 24.
Sur la vidéo, on voit un homme d’âge moyen fait un rêve ou Poutine ne remporte pas un quatrième mandat lors du vote du 18 mars.
Dans ce futur alternatif sans Poutine aux commandes, le personnage trouve un homme, représenté avec les stéréotypes du gay, assis dans sa cuisine en train de se faire les ongles et de manger une banane de manière suggestive. On voit également des policiers faire des dabs et tout le monde a l’air étrangement stylé. À en croire la vidéo, ce serait une forme de futur cauchemardesque puisqu’à la fin, l’homme se réveille en plein stress avec une idée fixe: voter pour Poutine!

17 février 2018

Un journaliste homosexuel quitte la Russie pour l’Allemagne après six mois de rétention

Classé dans : infos — dominique @ 15:49

1Un journaliste homosexuel du média indépendant russe Novaïa Gazeta menacé d’expulsion vers l’Ouzbékistan, où il dit avoir été torturé, a quitté jeudi la Russie vers l’Allemagne après plus de six mois en rétention, selon son rédacteur en chef.
Arrêté en août par la police russe lors d’un contrôle d’identité, Ali Ferouz avait été placé en centre de rétention administrative et condamné à être expulsé vers l’Ouzbékistan.
Après l’annulation par la Cour suprême de cette décision, la justice russe lui avait accordé début février le droit de quitter la Russie par ses propres moyens.
Son départ de la Russie a été rendu possible grâce «au travail accompli par la déléguée pour les droits de l’homme (auprès du Kremlin, ndlr), Tatiana Moskalkova», s’est-t-il félicité.
De nationalité ouzbèke, Ali Ferouz, de son vrai nom Khoudoberdi Nourmatov, est né en Russie où il a vécu jusqu’à ses 17 ans avant d’aller vivre en Ouzbékistan, selon l’ONG Amnesty International.
Le journaliste a quitté précipitamment le pays en 2009, après avoir été «détenu et torturé», selon Novaïa Gazeta. Il disait craindre d’être à nouveau torturé s’il était forcé de retourner en Ouzbékistan, notamment en raison de son homosexualité et de ses activités de militant en faveur des droits de l’homme.
Ali Ferouz avait perdu son passeport ouzbek en 2012, qu’il ne pouvait pas renouveler sans se rendre en Ouzbékistan, d’après Novaïa Gazeta. Il avait déposé en 2014 une demande d’asile en Russie, qui lui avait été refusée.

15 février 2018

Orelsan: Une pétition pour que le rappeur rende ses Victoires

Classé dans : infos — dominique @ 17:41

orelsan-Le rappeur ORELSAN est sorti grand vainqueur de la dernière cérémonie des Victoires de la Musique, vendredi 9 février. Il a remporté trois récompenses. Mais à la suite de cette cérémonie, une pétition a été mise en ligne pour demander à la ministre de la Culture de retirer ses trophées à Orelsan. Cette pétition a déja recueilli plus de 32.400 signatures.
La pétition explique que certains propos tenus par le rappeur dans ses chansons sont inacceptables. Elle cite un extrait d’une chanson datant de 2009, intitulée « Saint-Valentin » : « Mais ferme ta gueule ou tu vas t’faire Marie-Trintignier ».
« Outre le fait que des artistes étaient 100 fois plus méritant (sic) sur le plan purement artistique, ce qui est beaucoup plus grave, et n’est pas acceptable, ce sont certains propos lu et entendus dans ses « chansons », écrit l’auteure, qui se définit ainsi, sur son compte Twitter : « Je ne suis personne, seuls nous ne sommes rien. Il n’y a qu’ensemble que nous sommes quelque chose. »
L’affaire n’en finit pas :
L’ancienne Garde des sceaux était l’invitée de RFI et France 24, mardi 13 février. Interrogée sur les trois Victoires de la musiques remises vendredi dernier au rappeur Orelsan et sur la violence de certains de ses anciens textes, Christiane Taubira se dit « horrifiée ». « Ce n’est pas concevable ».
L’un des journalistes a cité des extraits d’anciennes chansons d’Orelsan, des paroles très violentes. Voici la réaction de Christiane Taubira :
Je suis juste horrifiée. Ce n’est même pas concevable pour moi qu’on pense cela, qu’on mette des mots sur cela et qu’on les rende publics. Il n’y a pas que cette personne qui est capable de penser ça, de l’écrire et de le dire. Il y a des personnes qui publient ça. Et d’autres qui écoutent ça…
Ce n’est pas la première fois qu’Orelsan suscite l’indignation. En 2009, un autre de ses morceaux, Sale pute, titre dans lequel il incarnait un homme violent envers son ex-copine avait suscité un tollé parmi les associations féministes, qui l’avaient poursuivi en justice. Orelsan avait fini par être relaxé, après plusieurs procès. En appel, en 2015, il avait plaidé « une œuvre fictive », qui raconte « une histoire précise dans un contexte précis ». Depuis, il répète que n’est pas lui qui s’exprime dans ses textes, mais les personnages de ses chansons. 

Russie : La justice retire ses enfants à une femme soupçonnée de vouloir faire une transition de genre

Classé dans : infos — dominique @ 16:17
yulia

Yula manifeste pour retrouver ses enfants

Les services sociaux ont retiré ses deux fils adoptifs à Yulia Savinovskikh, une habitante d’Ekaterinbourg, une ville de l’Oural  en août de l’année dernière parce qu’ils la soupçonnaient de vouloir changer de sexe.
Les autorités ont fondé leur affirmation sur son identité de genre au motif qu’elle avait subi une chirurgie de réduction mammaire.
Avant cette opération, elle tenait un blog transgenre, mais insiste sur le fait que c’était juste de la fiction et un moyen pour elle de se préparer psychologiquement pour la chirurgie mammaire.
Yulia Savinovskikh affirme avoir subi cette intervention chirurgicale afin de continuer à faire les activités physiques qu’elle aimait faire.
elle a déclaré qu’elle était « fatiguée de faire face » à de gros seins. Elle raconte qu’ils sont devenus « douloureux » après avoir accouché. «Physiquement, c’était vraiment dur, mon dos me faisait mal la nuit et le matin», a-t-elle déclaré à la BBC en russe.
Mais les services sociaux ont prétendu qu’elle avait effectué l’opération illégalement, suggérant qu’elle avait l’intention d’en réaliser d’autres afin de changer de genre.
Mme Savinovskikh est la mère biologique de trois enfants plus âgés en plus des deux derniers adoptés.
Son mari soutient ses efforts pour retrouver les garçons qui vivaient avec la famille depuis plusieurs années.
Parlant de « malentendu infernal », elle a fourni une attestation de l’hôpital où l’intervention chirurgicale était pratiquée légalement mais en vain.
La motivation de la décision des tribunaux indique: « L’auto-identification de Savinovskikh en tant qu’homme – en tenant compte de son mariage avec un homme, le désir d’adopter un rôle social propre à un homme – est en contradiction avec les principes du droit de la famille de notre pays, les traditions et la mentalité de notre société ».
Le juge de l’affaire a statué qu’elle était ainsi en fait dans un mariage homosexuel, et que ses enfants adoptifs « ne devraient pas être élevés dans une famille de même sexe ».
Le tribunal de district local s’est rangé du côté des travailleurs sociaux et a statué que ses fils, qui étaient au sein de la famille de Yulia Savinovskikh depuis trois ans, devaient lui être retirés.

des hommes nus

Classé dans : photos — dominique @ 7:51

12021803 13021803 13021805

People : Tom Daley et Lance Black vont avoir un enfant

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal,people — dominique @ 6:34

tom et blackLe plongeur olympique Tom Daley et le scénariste Dustin Lance Black ont annoncé qu’ils allaient avoir un bébé .
Ils ont partagé la nouvelle sur Instagram en publiant une photo d’eux-mêmes avec une échographie.
« HEUREUSE SAINT VALENTIN! », suivi d’un emoji de deux hommes et un enfant, a écrit Tom Daley.
Tom Daley et Lance Black se sont mariés en mai 2017 et ont récemment vendu leur appartement à Londres – sans doute pour acquérir une nouvelle maison familiale.
Dans une interview récente, Tom Daley avait laissé entendre que lui et Black avaient l’intention de fonder une famille.
« Ce n’est pas une question de ‘si’, juste ‘quand’, avait-il déclaré. J’ai toujours dit que je continuerai à plonger aussi longtemps que mon corps me le permettrait. Mais le bon côté d’être un athlète est de prendre sa retraite jeune et après vous avez toute votre vie devant vous. Une fois que j’aurai fini de plonger, il y a d’autres avenues que j’aimerais explorer. La famille a toujours été une chose importante », avait-il confié.
L’Américain Lance Black, pour sa part, a déclaré être tombé amoureux de la Grande-Bretagne à 43 ans et espérer y vivre et y fonder une famille.

13 février 2018

USA : FleshJack a mis fin à sa relation avec Topher DiMaggio

Classé dans : infos — dominique @ 18:33

austin-wilde_dildoAprès Andrew Christian, c’est une autre marque qui avait fait de Topher DiMaggio son égérie qui le lâche après les accusations de viol et d’harcèlement sexuel initiées par Tegan Zayne.
« FleshJack a mis fin à sa relation avec Topher DiMaggio. Il n’est plus un FleshJack Boy et nous ne vendons plus ses produits. Même si nos interactions avec Topher ont toujours été professionnelles, nous ne pouvons ignorer ce qui a été rapporté de négatif le concernant. Nous nous efforçons de mettre en valeur des expériences sexuelles positives pour tout le monde, particulièrement au sein de la communauté gay, et notre association avec Topher n’est pas favorable avec cette mission. » Voici le communiqué dont s’est fendue la fameuse marque de sex-toys au blog Str8UpgayPorn.
Fleshlight est une marque de masturbateur manuel pour hommes en forme de vagin ou autres orifices naturels inventé en 1998 aux États-Unis.
Fleshjack est le produit dérivé spécialisé pour la clientèle homosexuelle. Il existe des Fleshjack en forme de bouche (dénommés « Pink Mouth ») ou d’anus (dénommés « Jack Ass ») exclusivement.
Certains Fleshjack sont moulés sur les orifices d’acteurs pornos gays, tel Brent Everett, Pierre Fitch, Austin Wilde, Spencer Reed, les triplés Visconti ou Brent Corrigan. Il existe des versions couleur chair et d’autres transparentes dénommés « Ice ». Il existe également des Fleshjack avec vibromasseur intégré, et la gamme « Endurance » pour apprendre à retarder son éjaculation. On trouve encore des Fleshjack « Sex in a Can » dont la forme reprend celui d’une canette. Enfin, un support avec ventouse pour Fleshjack et Fleshlight est disponible, permettant de fixer le masturbateur sur un mur et d’avoir les mains libres.

12 février 2018

Inquiétude des associations LGBT après l’annulation de la subvention au Centre LGBT de Nantes

Classé dans : infos — dominique @ 17:24

centre nantesSOS homophobie et le Centre LGBT Paris-Ile de France expriment leur solidarité pleine et entière avec le Centre LGBT de Nantes et l’ensemble des centres LGBT implantés sur le territoire français.
Le tribunal estime que le Centre LGBT de Nantes, qui a exprimé des positions favorables au mariage pour les couples de même sexe, à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) et a accueilli une réunion d’information sur la gestation pour autrui (GPA), ne peut recevoir une subvention publique dès lors que ces prises de position relèvent de l’opinion politique.
SOS homophobie et le Centre LGBT Paris-Ile de France rappellent que « les Centres et associations LGBT mènent des actions essentielles dans l’accompagnement des victimes d’actes LGBTphobes et leur accès aux droits ».
« Comme le font de nombreuses associations dans les champs des droits humains, elles portent également un regard et une parole sur la manière de faire évoluer les lois pour un meilleur respect de l’égale dignité et des droits égaux de tous et toutes : ce regard citoyen relève de la liberté d’expression reconnue par la constitution, il est consubstantiel à l’engagement associatif, et ne peut être assimilé à un manquement à la loi. C’est ainsi que les associations ont porté bien longtemps avant que la loi ne change la revendication d’égalité des couples de même sexe face au mariage », écrivent les deux organisations dans une texte commun
« En considérant qu’organiser une réunion sur la GPA serait un acte politique de nature à dénaturer l’intérêt général du Centre LGBT de Nantes, le Tribunal administratif semble dire que les associations seraient soumises à une fantasmatique obligation de réserve, ce qui, à terme, pourrait compromettre l’ensemble des acteurs associatifs des droits humains en France, expliquent les deux associations. Et en l’espèce, il ne s’agissait même pas pour le Centre LGBT de Nantes d’un acte revendicatif : en organisant une réunion d’information (et non de mobilisation) sur la GPA, le Centre LGBT de Nantes n’a pas appelé à braver la législation, mais bien plutôt à faire valoir le respect plein et entier des enfants, indépendamment de leur mode de conception, droit reconnu tant par la jurisprudence de la Cour de cassation que de la Cour européenne des droits de l’homme, et qui relève du nécessaire respect des personnes LGBT et de la diversité des familles ».

Agressions homophobes en région parisienne et à Dieppe, le gouvernement les condamne

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:00

homophobieLe Premier ministre et sa secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre hommes et femmes ont réagi et condamner une agression lesbophobe et une agression homophobes qui ont eu lieu ces derniers jours.
Edouard Philippe a adressé son « soutien » aux victimes et rappelé que « les agressions homophobes n’ont pas leur place dans la République Française ».
Marlène Schiappa évoque une « inquiétante succession d’agressions homophobes » et indique en outre qu’elle recevra la Dilcrah, la délégation interministérielle qui a en charge la lutte contre la hainte anti-LGBT.
A Dieppe, ce sont deux hommes qui ont d’abord été pris à partie, puis violemment agressés. L’un d’eux a pu s’enfuir, le second a été roué de coups. L’une des deux victimes, Nicolas Bellenchombre, directeur artistique du festival du film canadien à Dieppe, a fait le récit de son agression à Paris Normandie: « Alexis a pris un coup de poing et a réussi à se sauver en courant, reprend. Et ils ont dit : On se met sur la grosse tarlouze. Alors, je leur ai proposé de prendre mon argent, mon téléphone, mon sac. Ils ont répondu : C’est pas ça qu’on veut, c’est ta gueule. Ils m’ont frappé au visage, je suis tombé, ils ont continué à me frapper aux jambes et à la tête. Mes oreilles bourdonnaient et un voile blanc est passé devant mes yeux, mais j’ai réussi à me relever. Quand ils ont vu qu’Alexis, un peu plus loin, appelait à l’aide et téléphonait aux secours, ils sont partis en courant. »
La deuxième agression, une agression lesbophobe, a eu lieu dans les Yvelines. Vendredi dernier dans la journée, deux jeunes filles de 17 et 18 ans ont été agressées verbalement et physiquement par un groupe d’une dizaine de jeunes dans un Transilien. Outre les insultes homophobes « les deux victimes sont « tirées par les cheveux et les vêtements », sont bousculées et reçoivent « des coups de poing derrière la tête », décrit France Bleu. Les deux jeunes femmes ont appelé les policiers qui sont venus interpeller sept mineurs de dix sept ans. Deux d’entre eux ont été placés en garde à vue.
La présidente de la Région, Valérie Pécresse s’est dite « scandalisée » et demande des « sanction exemplaires » contre les agresseurs, même si sur les réseaux sociaux, certains lui ont rappelé qu’elle avait défilé avec la Manif pour tous.

10 février 2018

La marque de sous-vêtements Andrew Christian suspend son contrat publicitaire avec Topher DiMaggio

Classé dans : infos — dominique @ 16:02

L’acteur porno Topher DiMaggio a été une figure importante pour les pubs de la marque Andrew Christian
Après les accusations de viol,  le fabricant américain de sous-vêtements et de maillots de bain a réagi en mettant fin à leur collaboration.
Jusqu’à nouvel ordre, Andrew Christian renonce à travailler avec l’acteur X de 32 ans, a déclaré la compagnie basée à Hollywood dans la nuit de mercredi à jeudi.
« Andrew Christian ne tolère pas plus les abus sexuels que toute autre forme d’abus ou de maltraitance envers les membres de notre communauté », peut-on lire sur la page Facebook d’Andrew Christian.
« Nous prenons les accusations des victimes très au sérieux, donc Topher est suspendu et nous observons l’évolution de l’affaire », poursuit l’entreprise qui précise vouloir assurer un « environnement sûr et accueillant pour notre famille LGBTQ ».
Au total, cinq hommes ont accusé publiquement d’agressions sexuelles DiMaggio au cours des deux dernières semaines.
L’acteur porno Tegan Zayne tout d’abord, puis, eu de temps après, deux hommes qui ne travaillaient pas dans l’industrie du porno et qui souhaitaient garder l’anonymat.
Enfin, il y a seulement quelques jours, deux autres hommes, dont un éminent humoriste de YouTube, ont rapporté des rapports non consentants et agressifs avec la star du porno.
Andrew Christian a été fondée en 2001. L’entreprise s’était engagée politiquement en 2008, peu avant l’élection présidentielle en soutenant Barack Obama. Une partie de ses revenus a été reversée à la campagne électorale du candidat démocrate. 

102 1 10 101

12345...429

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS