9 novembre 2018

mecs nus

Classé dans : photos — dominique @ 12:26

mecs nus dans photos tumblr_phx1c3fQrm1scu4z0o1_540  tumblr_pgj6qq2d2Y1thq4yro1_540 dans photos  tumblr_p6d5oiWwxE1ti5auio1_1280

  Source :greeksugar  Source :blackstripperworshippers

un an de prison ferme pour une agression crapuleuse à caractère homophobe

Classé dans : infos — dominique @ 12:26

justiceUn jeune homme de 21 ans, jugé en comparution immédiate, a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nanterre .
Il est accusé d’être l’auteur d’une agression homophobe. Il avait attiré sa victime sur internet et avait organisé un guet-apens avec des complices. Le prévenu a été incarcéré, le juge ayant assorti sa peine d’un mandat de dépôt.
L’un des complices est mineur et devra comparaître devant un tribunal pour enfants.
Dans la nuit du 14 au 15 avril, la victime, originaire d’Alençon, et de passage en région parisienne, s’était rendue à Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour un rendez-vous avec un homme contacté sur internet.
Une fois sur place, il est attiré dans un hall d’immeuble par trois hommes qui l’attendaient. Ceux-ci lui réclament son téléphone portable et toutes ses affaires. La victime, âgée de 34 ans, résiste, tente de prendre la fuite, mais elle est rattrapée par deux agresseurs. Ils la rouent de coup, lui assènent plusieurs coups de couteau. Les deux hommes profèrent des menaces de mort, assorties et des insultes homophobes.
Dans le box, le prévenu majeur s’est excusé d’avoir fait « une connerie » et a reconnu une partie des faits. Mais il a nié avoir eu un couteau et le caractère homophobe de l’agression. Il a évoqué un simple vol qui aurait mal tourné. Il « a reconnu avoir eu l’idée de faire venir un gay pour lui prendre ses sous ». L’avocate de la défense a demandé la clémence du tribunal, estimant que ce qui a motivé l’agresseur « c’était de récupérer 40 ou 50 euros et un téléphone ».
La victime est aujourd’hui traumatisé. « Il a dû arrêter son activité, il a fait une tentative de suicide et une grosse dépression depuis les faits. » explique son avocat .

Tunisie : Human Rights Watch dénonce des arrestations pour « homosexualité »

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 10:03

1test anal en tunisieHuman Rights Watch a dénoncé jeudi dans un communiqué diffusé sur son site la traque des autorités envers les homosexuels en Tunisie.
Selon l’ONG, les policiers confisqueraient et fouilleraient les téléphones des hommes suspectés d’homosexualité, un « délit » passible de trois ans de prison. Ils utiliseraient ensuite les informa tions obtenues pour leur faire subir des « tests anaux » afin de les poursuivre en justice pour « sodomie ».
Human Rights Watch a mené des entretiens avec six hommes poursuivis en 2017 et 2018 pour homosexualité. L’organisation souligne qu’au-delà de la « violation du droit à la vie privée », ces affaires sont ‘marquées par des allégations de mauvais traitements infligés en détention par la police, d’extorsion d’aveux, et de déni de leur droit d’accéder à un avocat.’
L’ONG demande l’annulation des poursuites judiciaires pour homosexualité menées dans le pays, arguant qu’elles entrent en contradiction avec le « Pacte international relatif aux droits civils et politiques » dont la Tunisie est signataire et qui interdit toute discrimination. 

Une députée LREM provoque un tollé en parlant du lobby gay à l’Assemblé

Classé dans : infos — dominique @ 6:52

assembleeCe jeudi sur Twitter, Agnès Thill, députée LREM de l’Oise, s’en est prise publiquement à l’une de ses collègues « Marcheuse » de la Capitale qui organisait un café citoyen sur la PMA,
Agnes Thill n’a pas hésité, à cette occasion, de critiquer l’Assemblée Nationale et son fonctionnement.
Cette députée, est décrite dans un article paru le 25 septembre 2018 dans « la croix » et repris sur le site de la Manif pour tous, comme une « catholique pratiquante, rare élue de la majorité à s’opposer explicitement à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules »
Tout est parti d’un message posté mercredi soir sur le réseau social par Elise Fajgeles, députée de la 5e circonscription de Paris.
La parlementaire de la capitale annonce qu’elle animera un café citoyen sur le thème de procréation médicalement assistée ce jeudi, et propose au public de venir témoigner, s’informer et débattre.
C’est alors qu’Agnes Thill adresse un premier tweet à sa collègue:« Est ce « s’informer » s’il n’y a qu’une version donnée ? Nos juristes et experts auditionnés étaient partagés 50/50 sur le sujet, par exemple l’argument égalité en droit ne tient plus. L’objectivité est de mise, ou bien c’est de la propagande. #PMA »
« Tu es la bienvenue pour débattre avec nous Agnès ! » lui répond Elise Fajgeles.
 » En circo! C’est tellement faux de faire croire qu’il n’y a qu’une vision:
1) il y a un puissant lobby lgbt à l’AN et l’AN n’est pas la France. Ici, les avis sont tout autre.
2) nos experts auditionnés étaient 50/50, comme la société, c’est malhonnête de faire croire le contraire.  « rétorque Agnès Thill, également ex-membre du PS.
Agnes Thill affirme qu’il existe au palais Bourbon « un puissant lobby LGBT » au service de la promotion de la PMA « L’AN n’est pas la France, ici, en circonscription, les avis sont tout autres », affirme Agnès Thill, dont les propos ont déclenché les commentaires indignés d’associations ou de militants favorables à la PMA.
« Ce terme de ‘lobby LGBT’ est absolument inacceptable et n’a pas sa place dans le débat public », a dénoncé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. « Pas d’ambiguïté de mon coté. »
« Il n’existe aucun ‘lobby LGBT’, juste des gens qui veulent vivre librement et d’autres gens qui les soutiennent», a réagi la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, voyant dans le fait de « fantasmer sur un lobby gay » un « premier pas vers l’homophobie ».
Le chef de file des députés LREM, Gilles Le Gendre, a enfin appelé son groupe à « se garder de toutes polémiques et anathèmes personnels » sur la question de la PMA.
« Nous devons aux Français d’engager fermement mais calmement ce débat. »

vendredi

Classé dans : photos — dominique @ 0:16

vendredi dans photos tumblr_p9lipxsc821udkoxvo1_540  tumblr_ot8ilgY3Zs1r50b7io1_500 dans photos  tumblr_mdq2vzbAwB1remiqdo1_540

 source : candyflossxkillers

8 novembre 2018

Saint-Étienne : un couple gay agressé à coups de bâtons

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:55

homophobieCe dimanche soir 4 novembre, deux hommes qui se promenaient dans une rue de Saint-Étienne ont été agressé par un individu ivre qui  les a poursuivis avec un bâton.
L’un des deux hommes âgé de 30 ans a été frappé au sol et s’est vu prescrire 3 jours d’ITT rapporte le journal le Progrès. .
ne enquête a été ouverte pour identifier l’agresseur.
Le maire de Saint-Étienne a réagi ce mercredi 7 novembre à l’agression du couple. « Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes qui démontrent le degré d’intolérance que notre société peut atteindre à certains moments ». Gaël Perdriau ajoute : _ »Je sais pouvoir compter sur le professionnalisme des policiers nationaux pour identifier puis arrêter l’agresseur, et que ce dernier fasse l’objet d’une condamnation sévère à la hauteur de son acte inqualifiable ».
De son côté, l’association LGBT + Triangle Rose s’est dite choquée d’une telle agression. « Je ne comprends pas cette vague de violence. Il faut se battre, aller jusqu’à la justice. On a des lois, on a une égalité. Ce sont des choses graves. Il faut que ça s’arrête, il faut que ça change », explique son président Mathias Driham. 

Pologne : des ONG s’inquiètent pour les droits des femmes et des LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 15:03

pologneLa Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et l’association polonaise du droit antidiscriminatoire (PSAL) souhaitent attirer l’attention de l’Union européenne sur les risques pesant sur le système judiciaire en Pologne depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement ultraconservateur « Les changements impulsés depuis trois ans par le Law and Justice Party (PiS), sous couvert d’un retour à des valeurs catholiques et traditionalistes, ont eu des conséquences directes sur l’accès à l’avortement et la contraception et les droits des personnes LGBT+ », pointent les organisations dans un rapport publié jeudi. Les ONG soulignent que 500.000 Polonaises avaient légalement recours chaque année à l’avortement à l’époque communiste, alors qu’elles sont moins d’un millier à y recourir aujourd’hui selon les statistiques officielles. En outre, le personnel médical pratiquant un avortement en dehors des exceptions reconnues par la loi risque trois années de prison. De plus en plus d’hôpitaux invoquent l’ »objection de conscience » pour refuser toute pratique de l’avortement. Ainsi, 150.000 Polonaises avorteraient chaque année clandestinement dans le pays, 200.000 à l’étranger, selon les ONG. Le rapport dénonce également une restriction de l’accès à la pilule du lendemain instituée par une loi en 2017 obligeant les femmes à fournir une prescription afin d’obtenir le contraceptif. Par ailleurs, depuis 2015, la parole publique est de plus en plus agressive à l’encontre des personnes LGBT+, s’inquiètent les ONG. « Par exemple, le ministre de la défense qualifie les gay prides de ‘parades de sodomites’. Des gay prides sont désormais interdites par les autorités régionales », expliquent les responsables des organisations de défense des droits de l’homme. Les agressions en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre de la victime ne sont pas reconnues par la loi en Pologne comme étant des « crimes de haine ». « Cette qualification est laissée à la seule appréciation du juge », selon la FIDH. La FIDH et PSAL appellent le Conseil de l’UE à prendre en compte dans son examen de la situation en Pologne au titre de l’article 7 – qui permet de suspendre les droits de vote d’un Etat membre en cas de violation des droits de l’homme – les reculs et régressions endurés par les femmes et les personnes LGBT+ ces trois dernières années.
lire  : https://www.fidh.org/fr/themes/droits-des-lgbti/ue-pologne-les-droits-des-lgbt-et-a-l-avortement-relegues-aux

USA: au moins 153 personnes ouvertement LGBT élues lors des midterms

Classé dans : infos — dominique @ 13:33

usaSelon le New York Times, sur les 399 candidats ouvertement homos, bi ou trans soutenus par le Victory Fund (une ONG qui promeut la diversité LGBT en politique, ndlr), au moins 153 ont été élus dans la nuit de mardi à mercredi, majoritairement des démocrates.
Dans le seul Kansas, d’où vient Sharice Davids, première femme amérindienne mais aussi la première femme ouvertement lesbienne à représenter le Kansasélue au Congrès, les démocrates Brandon Woodard et Susan Ruiz ont eux aussi remporté un siège à l’Assemblée des représentants, une première pour des candidats ouvertement homos dans cet Etat conservateur.
Autre première : l’élection du premier gouverneur ouvertement gay des Etats-Unis, Jared Polis, dans le Colorado, en parallèle de la réélection dans l’Oregon de la démocrate Kate Brown, première gouverneur ouvertement bisexuelle.
Deux femmes trans, Gerri Cannon et Lisa Bunker, ont été élues à la Chambre des représentants du New Hampshire, un an après l’élection historique de Danica Roem à la Chambre des délégués de Virginie.

Rouen: Les deux agresseurs homophobes écroués

Classé dans : infos — dominique @ 13:26

Rouen: Les deux agresseurs homophobes écroués dans infos homophobie-rouen-romain6Deux hommes de 27 et 30 ans arrêtés dans le cadre de l’enquête sur la violente agression à caractère homophobe à Rouen, ont été mis en examen et placés en détention provisoire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Rouen.
Ils sont poursuivis pour séquestration et extorsion en raison de l’orientation sexuelle de la victime, a indiqué Pascal Prache, procureur de la République de Rouen, à un correspondant de l’AFP.
« Lors de leur garde à vue, les deux hommes ont reconnu être les auteurs de l’agression sans en reconnaître le caractère homophobe », a précisé une source policière.
« Les enquêteurs sont remontés jusqu’à eux grâce à la plaque d’immatriculation du véhicule utilisé le jour de l’agression ainsi que grâce à l’exploitation des caméras des banques où le trio s’est arrêté », a précisé une source policière.
Selon une source proche de l’enquête, la victime présumée a expliqué avoir été « frappée à de très nombreuses reprises, avec de nombreuses insultes homophobes » après être « montée volontairement dans une voiture à la sortie d’une boîte de nuit rouennaise ».
Selon le récit de la victime présumée aux enquêteurs, les agresseurs sont parvenus à lui dérober 800 euros. Le jeune homme a ensuite réussi à prendre la fuite en profitant du sas de sortie d’une banque où il était entré pour aller retirer de l’argent au guichet sur demande de ses agresseurs.

Tanzanie :10 hommes soupçonnés d’être gay arrêtés sur l’Île de Zanzibar

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 9:48

afrique gayDix hommes auraient été arrêtés en Tanzanie après que la police eut été informée d’une cérémonie de mariage de même sexe.
L’intervention policière a eu lieu sur l’île tanzanienne de Zanzibar samedi soir (3 novembre), selon Amnesty International. Six autres personnes ont pris la fuite.
Selon Amnesty International, deux hommes auraient notamment été arrêtés pour s’être « mariés »
« Nous craignons maintenant que ces hommes soient soumis à un examen anal forcé, la méthode du gouvernement pour ‘prouver’ l’activité sexuelle de même sexe chez les hommes, a déclaré l’organisation. Cela ne doit pas être permis – ces hommes doivent être libérés immédiatement ».
Human Rights Watch a également sonné l’alarme quant à l’utilisation par la Tanzanie de « examens anaux forcés » sur des hommes soupçonnés d’être homosexuels.
Il n’a pas encore été clairement établi si ces arrestations étaient directement liées à la récente campagne de dénonciation des homosexuels menée par le gouverneur de Dar es Salaam.
Suite à cette campagne, Michelle Bachelet, Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme, a averti dans une déclaration: « Cela pourrait se transformer en une chasse aux sorcières et pourrait être interprété comme une autorisation de perpétrer des actes de violence, d’intimidation, de brimades, de harcèlement et de discrimination à l’encontre de personnes considérées LGBT ».
Les personnes LGBT peuvent être punie d’emprisonnement à vie en Tanzanie si elles sont reconnues coupables de relations homosexuelles, la loi tanzanienne contre la homosexualité est l’une des plus sévères au monde. 

1...34567...2792

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS