22 juin 2017

Philippines : Des élèves LGBT victimes de harcèlement et d’abus

Classé dans : infos — dominique @ 20:08

human rights    

En raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre, les élèves LGBT des Philippines font face à du harcèlement et à une discrimination au cours de leur scolarité, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport rendu public aujourd’hui. Alors que la loi philippine prévoit des protections antidiscriminatoires et contre l’exclusion des écoles, législateurs et chefs d’établissement doivent prendre des mesures pour veiller à la pleine mise en œuvre de celles-ci.
Le rapport de 68 pages, intitulé « ‘Just Let Us Be’ : Discrimination Against LGBT Students in the Philippines » (« ‘Laissez-nous juste en paix’ : la discrimination à l’égard des élèves LGBT aux Philippines »), documente l’ampleur des violations perpétrées à l’encontre des élèves lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transgenres (LGBT) dans l’enseignement secondaire. Il fait état d’intimidations et de harcèlement généralisés, de politiques et de pratiques discriminatoires et d’une absence de ressources en matière de soutien qui remettent en cause le droit à l’éducation des jeunes LGBT, garanti par le droit international, tout en mettant ceux-ci en danger.
« Les élèves LGBT aux Philippines souvent sont tournés en ridicule et même victimes de violence », a relaté Ryan Thoreson, membre du programme des droits des personnes LGBT à Human Rights Watch. « Et dans de nombreux cas, enseignants et administrateurs participent à ces mauvais traitements au lieu de rejeter la discrimination et de privilégier des salles de classe où tout un chacun peut recevoir une éducation. »
Human Rights Watch a mené des entretiens approfondis avec 98 élèves et 46 parents, ainsi qu’avec des enseignants, des conseillers, des administrateurs, des prestataires de services et des professionnels de l’éducation dans 10 villes des îles de Luzon et Visayas. Les élèves LGBT ont déclaré que les protections existantes sont mises en œuvre trop ponctuellement ou insuffisamment, et que les politiques et pratiques en vigueur dans l’enseignement secondaire sont souvent propices à la discrimination sans que des informations et des services de soutien soient mis à la disposition des élèves LGBT.
Les législateurs philippins ont reconnu que le harcèlement est un problème dans l’enseignement secondaire et pris des mesures significatives pour y remédier, a constaté Human Rights Watch. En 2013, le Congrès a adopté une loi anti-harcèlement, et le ministère de l’Éducation publié des réglementations interdisant le harcèlement sur la base de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Lors de la campagne présidentielle de 2016, Rodrigo Duterte a condamné le harcèlement et la discrimination à l’encontre des LGBT.

à lire sur https://www.hrw.org/fr/

Madrid fête les LGBT du monde entier

Classé dans : infos — dominique @ 17:01

world prideMadrid accueillera à partir de vendredi le plus important événement mondial de revendication de la fiertéLGBT, la WorldPride .
La capitale espagnole aux 3,1 millions d’habitants se revendique ville ouverte à toutes les personnes « quelles qu’elles soient et quels que soient leurs amours », selon les mots de Berta Cao, une représentante de la mairie pour cette 5e édition de la WorldPride, après celle de Toronto en 2014 et avant celle de New York en 2019.
Cette WorldPride se tient quarante ans après la première manifestation en Espagne pour les droits des homosexuels qui eut lieu à Barcelone en 1977. Pendant la dictature du général Franco, de 1939 à 1975, l’homosexualité pouvait mener en centre de réhabilitation, en prison voire en camp de concentration. Certes, dès 1901, deux maîtresses d’école avaient été les premières Espagnoles à se marier mais l’une d’elles s’était fait passer pour un homme, rappelle l’exposition « Subversives, 40 ans de militantisme LGBT en Espagne » visible à Madrid.
Tout a changé au fil des luttes menées notamment dans le quartier de Chueca à Madrid, théâtre d’une explosion des libertés à partir des années 1980. Le cinéaste espagnol Pedro Almodovar tournait alors ses premiers films mélangeant allègrement hétéros, homos et trans. Il y a 12 ans, l’Espagne devint le troisième pays à reconnaître les mariages des personnes de même sexe. Entre 2005 et 2015, plus de 35 300 ont été enregistrés. « Nous sommes mieux protégés, nous avons obtenu pratiquement l’égalité légale », affirme le président de la Fédération nationale LGBT (FELGBT), Jesus Generelo, et « aussi mieux préparés maintenant pour obtenir une égalité sociale, réelle ».
Solidarité avec les homosexuels tchétchènes
Madrid est réputée particulièrement accueillante envers la communauté LGBT. Les couples homosexuels s’y affichent facilement. Mais entre 2015 et 2016, l’Espagne a enregistré une hausse de 36% des « délits de haine » liés à l’orientation sexuelle et l’identité de genre (de 169 à 230). Il n’y a en revanche « jamais eu de WorldPride avec un soutien aussi énorme des institutions », assure le coordinateur de l’organisation Juan Carlos Alonso.
Madrid voudrait que sa « Marche des Fiertés » du 1er juillet soit la plus grande jamais organisée lors d’une WorldPride, en solidarité avec toutes les personnes LGBT discriminées, emprisonnées ou torturées dans différents pays, comme c’est le cas actuellement en Tchétchénie. « Manifester pour ceux qui ne peuvent pas le faire en Russie », où les Gay prides sont interdites, lit-on sur des tracts déjà distribués à la presse, invitant à poster sur Instagram une photo de la manifestation puis à la géolocaliser sur la place Rouge de Moscou.
Une conférence internationale sur les droits humains réunira aussi 180 intervenants : l’ex-Première ministre islandaise Johanna Sigurdardottir, présentée comme la « première chef de gouvernement lesbienne » au monde ou une Salvadorienne de 25 ans, Bianka Rodriguez, qui assure que « depuis le début de l’année, plus de 300 femmes trans ont été assassinées en Amérique centrale ». Une conférence des personnes vivant avec le virus du sida est également programmée avec des militants venus d’Ouganda, d’Arménie ou du Chili.

Norvege :Oslo va ouvrir une mosquée «gay friendly» qui permettra aux femmes de prêcher

Classé dans : religion — dominique @ 15:14

musulman gayUne mosquée féministe et «gay friendly» ouvrira bientôt ses portes à Oslo. Un projet porté par une organisation norvégienne qui défend les droits des personnes LGBTQ issues des minorités ethniques.
Après celles de Berlin et de Paris, une nouvelle mosquée «libérale», autorisant les femmes, les homosexuels et les individus transgenres à prier côte à côte ainsi que les femmes à prêcher ouvrira ses portes à Oslo, en Norvège, dans l’année, selon Yezen al-Obaide, à l’origine du projet.
A travers l’organisation Skeiv Verden (Le Monde des queer), il a formé un réseau informel pour les gays musulmans en Norvège. Ensemble, ils ont une vision claire de la nouvelle mosquée.
«Cette mosquée devra être un endroit ouvert à tous ceux qui sentent qu’ils ne peuvent pas se rendre dans une mosquée ordinaire», a-t-il précisé avant d’ajouter que les hommes, les femmes et les LGBT seraient tous les bienvenus dans cet espace.
Appellé Masjid al-Nisa (la mosquée des femmes), le projet n’a pas pour objectif de se placer «en opposition aux autres mosquées, mais plutôt comme une initiative pouvant élargir une diversité qui est déjà présente», selon le site Internet de l’organisation Skeiv Verden , qui défend les droits des personnes LGBTQ (lesbiennes, gays, lesbiennes, bi, trans et queer) issues de minorités ethniques. Cette organisation aurait notamment travaillé à créer un réseau informel entre les musulmans homosexuels du pays.
«Je voudrais créer une mosquée féministe où les femmes ont autant d’espace que les hommes. Autant les hommes que les femmes sont autorisés à diriger la prière, et tous les sexes peuvent prier ensemble dans la même pièce, côte à côte», a déclaré Yezen al-Obaide, avant d’ajouter qu’il fallait «donner le micro aux femmes» pour qu’elles puissent «parler pour elles-mêmes.»
Un projet similaire avait déjà vu le jour à Paris en 2012 ce qui avait été la première expérience du genre. Plus récemment, Berlin a ouvert une mosquée gay friendly en juin 2017. 

USA :Un ancien joueur homosexuel de la NFL fait son coming out

Classé dans : coming out — dominique @ 14:39

ryan-o-callaghanRyan O’Callaghan, ancien lineman (joueur de ligne offensive) des Chiefs de Kansas City, a dévoilé son homosexualité lors d’une entrevue publiée sur Outsports ce mardi.
 Ryan O’Callaghan,  33 ans, qui a disputé six saisons dans la NFL (ligue nationale de football américain) avant que les blessures ne mettent un terme à sa carrière,  y explique comment il a dissimulé son orientation sexuelle à sa famille et à ses coéquipiers et confie qu’il a songé à mettre fin à ses jours.
 La lettre d’adieu était même écrite. Un désir de mort qui s’est d’abord manifesté par l’abus de pilules anti-douleurs.
 « Personne ne va penser qu’un footballeur costaud est gay. C’est pour ça qu’une équipe de football américain est un bon endroit pour se cacher. »
  »Je réfléchissais toujours à la manière dont les gens allaient réagir. Ça prend beaucoup plus de force, pour être honnête, envers toi-même que pour mentir aux gens qui t’entourent. Ça m’a pris du temps avant d’être prêt à lui révéler mon secret.
 Il faut bâtir une relation de confiance, mais une fois que ce fut fait, un énorme poids est parti de mes épaules », explique Ryan O’Callaghan dans son interview de coming out.
 Grâce à un soutien psychologique important, du médecin et d’une psychologue qui travaillait avec les Chiefs, il a réussi à s’en sortir.
 Scott Pioli, le GM de l’époque, a aussi considérablement aidé, notamment au moment où O’Callaghan est venu lui annoncer son homosexualité.
 « Et donc, quel est le problème dont tu voulais me parler ? » a répondu Pioli face à la mine grave de son joueur juste après la saison 2011, la dernière d’O’callaghan sur les terrains.
 À la fin de la discussion, Pioli se lève et tend ses bras pour un hug, comme cela a souvent été le cas. O’Callaghan tend la main.
 « – Pourquoi une poignée de main ? lance Pioli.
 – Je viens de te dire que je suis gay.
 – Mec, ça va… Essaye juste de ne pas me pincer les fesses. »
 Les amis et la famille ont ensuite accepté la nouvelle. Il a aussi parlé avec plusieurs joueurs, dont Aaron Rodgers, son ancien coéquipier à la fac de California. De quoi permettre à O’Callaghan d’entamer sa vie loin des terrains.
 « Tant que des gens se suicideront en raison de leur sexualité, il y a des raisons pour que les gens comme moi partagent leur histoire et essayent d’aider » explique-t-il à Outsport.
 « Être gay n’était pas qu’un petit détail dans ma vie. Ça me consumait. Je ne pensais qu’à ça. Mais maintenant que j’ai fait mon coming out, ça me traverse rarement l’esprit. »

USA : Une chorale gay contre les homophobes

Classé dans : infos — dominique @ 6:51

1    
brut-gaymenchorus-0620-v1web

Venue au Pridefest de Knoxville aux Etats-Unis dans le cadre de leur tournée, la « Gay Men’s Chorus » a dû affronter des manifestants anti gays.
Quelques homophobes munis de pancartes «L’homosexualité est un péché» ont ainsi tenté de provoquer les 2000 participants à la fête des fiertés.
Après que de nombreuses lois anti-LGBT soient passées dans les états du Sud des Etats-Unis, la chorale, provoquée par des militants anti-gay après leur concert, a décidé de répondre en chanson.
La chorale n’était qu’à la fin de sa première étape dans le Tennessee quand les membres de la chorale ont décidé de descendre du bus pour faire face aux militants.
« Et je ne pouvais pas déposer mon épée quand la justice était mon droit » chantait-il. Sur les paroles de « Make them hear you », littéralement « faites vous entendre », la chorale a entouré les manifestants.

Milan Christopher nu pour PAPER

Classé dans : people — dominique @ 6:42

Milan Christopher3Milan Christopher, le rappeur américain, a décidé de poser totalement nu dans les pages du magazine Paper, pour son édition estivale. Ses attributs très flatteurs ne laissent personne indifférent…
À 33 ans, a participer à un shooting ultra hot réalisé par Matthias Vriens. Le magazine Paper, qui lui offre également sa couverture sur laquelle il prend la peine de cacher à deux mains son pénis, a publié sur son site internet une série de clichés très NSFW ou il exhibe son sexe imposant .
Milan Christopher, qui est aussi un défenseur de la communauté gay, a aussi répondu à quelques questions:.
« J’ai l’impression que dans notre culture, c’est tabou pour un mec de montrer son corps comme ça. Alors qu’une femme peut le faire. Je voulais briser cela. Je pense avoir un joli corps et je pense que c’est de l’art, que ça devrait être célébré comme pour les corps des femmes. Je peux être un mec, gay, noir et artiste sur un shooting nu de la manière manière que n’importe qui d’autre », a-t-il dit pour justifier ses photos.
L’interprète de When I Go a aussi expliqué que ce shooting lui permettait de ne pas s’enfermer dans une seule case et qu’il se définissait par toutes les facettes de sa personnalité. « Je veux ce moment ‘break the internet’. Je veux que les gens regardent et se disent : ‘Oh, waouh, d’accord.’ Ce mec est musicien, il passe à la télé. Il fait ça. Il fait ça mais ça me va », a-t-il ajouté.
Il pense aussi représenter les Afro-Américains homosexuels:  » Je pense que j’ai une énorme responsabilité de la représentation de la communauté et je pense que je me débrouille très bien. Je suis toujours honnête et je suis authentique, je ne suis pas vraiment en train de me retenir et je me suis contenté d’essayer de faire avancer les choses. »

les photos  NSFW  sont plus bas

(more…)

jeudi

Classé dans : photos — dominique @ 6:06

22061701 mec nu 22061702 22061703 mec

21 juin 2017

Tchétchénie: Vice News enquete sur les actes de torture

Classé dans : infos — dominique @ 6:30

1  

Vice News a interrogé le gardien d’une prison tchétchène où des homosexuels ont raconté avoir été détenus et torturés.
« Est-ce que je vous ai déjà dit d’arrêter des genres de gays? Avez-vous entendu parler d’eux? Est-ce que je vous ai déjà demandé de torturer quelqu’un illégalement? D’arrêter quelqu’un et de l’amener ici? » demande le Ayub Kataev, gardien de la prison d’Argoun, à ses hommes. « Non », répondent-ils en choeur.
Cet extrait est tiré d’une vidéo de Vice News, qui a enquêté sur les actes de torture sur les homosexuels en Tchétchénie dénoncés par plusieurs associations. 

Kurt English et Nicholas Cardello : 24 ans ans d’amour

Classé dans : infos — dominique @ 6:22

just a phaseEn couple depuis 1992, Kurt English et Nicholas Cardello avaient 24 ans lorsqu’ils se sont rencontrés lors d’une gay pride organisée en Amérique du nord. Fier de la solidité de sa relation, Nicholas Cardello, photographe free-lance, avait décidé de poster sur son compte Facebook ce dimanche 11 juin, un photo-montage mettant à l’honneur sa plus longue et plus belle idylle. Même pose, mêmes individus, même cadre, seule différence entre les deux photos collées l’une à l’autre ? L’époque. 24 années séparent le premier cliché (1993) du second (2017). L’amour, lui, est resté exactement le même.

  »Nous avons voulu recréer la photo 24 ans plus tard. Nous n’avons pas beaucoup réfléchi quand nous 

avons posté cette photo parce que la plupart de nos amis sont dans des relations qui durent depuis aussi longtemps, voire plus, que la nôtre », a déclaré Nicholas Cardello au Huffington Post. Un post anodin, posté innocemment, mais devenu culte… grâce à une légende. « It’s just a phase (c’est juste une phase, ndlr) », a ajouté un internaute, visiblement touché par l’histoire des deux américains, et ayant décidé de relayer le photo-montage sur les réseaux sociaux. « Je pense que la personne qui a posté ça essayait de faire une remarque pertinente et est aussi facétieuse (non, ce n’est pas juste une phase) », a expliqué Nicholas.
 Retweeté plus de 150 000 fois, liké par près de 600 000 personnes, l’e-collage mettant à l’honneur l’amour de Kurt English et son compagnon, est devenu plus qu’un simple buzz. Mais le message d’une génération ouverte à l’acceptation, au partage, à la tolérance : « Le coming out peut être un processus 

1

complexe. Alors qu’on pense être out, on découvre qu’il y a une autre couche de coming out à dépasser. Par exemple, j’ai pris la décision de mettre en ligne des photos de nous, étant nous-mêmes. Ce qui signifie en nous embrassant, en nous tenant la main, etc. Ce sont des choses que j’évitais de poster sur les réseaux sociaux parce que certains peuvent se sentir gênés », a rappelé Nicholas Cardello. « J’ai réalisé que c’était un autre placard dont je devais sortir. Les gens ont besoin de voir des couples de même sexe être des couples ordinaires. Ces images manquent dans les médias ».
 Plus qu’un appel à l’ouverture d’esprit : pour Nicholas, le succès du post provient aussi de certaines croyances générationnelles : « Les jeunes ont besoin de voir que c’est possible, un, de trouver l’amour et deux, qu’il peut durer! ».
 Des fiançailles, un mariage à Washington et un photo-montage qui a de la planète plus tard, Nicholas Cardello et Kurt English, semblent, en tout cas, en être la preuve vivante.

L’Airbnb gay lève 7,5 millions d’euros pour devenir la première plateforme de voyage gay

Classé dans : infos — dominique @ 1:48

Misterb&bLe français Misterb&b, le plus grand hôtelier gay du monde avec 120 000 hôtes dans 135 pays, clôture une levée de fonds de 8,5 millions de dollars (7,5M€) auprès du fonds d’investissement berlinois Project A et du fonds à capitaux majoritairement français Ventech. Grâce à cet argent frais, la jeune pousse, petit cousin d’Airbnb  prévoit d’ouvrir de nouveaux marchés et services. A terme, l’entreprise veut devenir la principale plate-forme de voyage gay dans le monde, en développant ses opérations à Paris, Los Angeles et Lima. Depuis sa création en 2014, la start-up a levé 13 millions de dollars.
Au niveau du modèle économique, Misterb&b cible la communauté LGBTQA (Lesbiennes, Gays, Bi, Trans, Queer et Alliés), qu’elle souhaite faire voyager dans de bonnes conditions.
« Alors que l’économie collaborative et la location entre particuliers est en pleine croissance, hôtes et voyageurs gays ne se sentent pas toujours bienvenue ou même en sécurité », indique Matthieu Jost, PDG. « Désormais soutenus par des investisseurs de renom, nous sommes impatient d’étendre nos services, afin qu’encore plus de membres de la communauté LGBTQA puissent découvrir le monde sans crainte d’être discriminés. »

123456...2514

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS