20 avril 2017

Russie : Moscou suit l’enquête sur les menaces visant Novaïa Gazeta

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 1:05

gay lgbtLa justice russe a lancé une enquête sur les menaces qui cibleraient des journalistes, après la publication de témoignages de rescapés supposés de «camps pour homosexuels» en Tchétchénie.
«Nous suivons de près les messages publiés dans les médias, mais nous ne pouvons pas les considérer comme des informations vérifiées», a fait savoir le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il commentait alors l’enquête ouverte par la justice russe sur les menaces qui viseraient les journalistes de l’hebdomadaire russe Novaïa Gazeta, et en particulier Elena Milachina, auteur d’un article-choc portant sur de présumés «camps de concentration» pour les homosexuels en Tchétchénie.
Le 12 avril, Adam Chakhikov, conseiller du président tchétchène Ramzan Kadyrov, a accusé le journal de se livrer à la «calomnie», et qualifié tous ses employés d’«ennemis de notre foi», la Tchétchénie étant une république peuplée majoritairement de fervents musulmans.
«Étant donné les insultes subies envers les traditions, les fondements de la société tchétchène, et envers la dignité des hommes tchétchènes, nous promettons que les instigateurs subiront un châtiment, où qu’ils soient et sans délai de prescription», avait-il précisé devant 15 000 personnes lors d’une assemblée extraordinaire convoquée à la grande mosquée de Grozny.
Pour Novaïa Gazeta, cette déclaration est «un message très clair de djihad», écrit le Washington Post, qui a interviewé Elena Milachina.
La journaliste est l’auteur d’un article publié le 1er avril dans ce journal d’opposition, dans lequel étaient cités les témoignages anonymes d’homosexuels qui se seraient échappés d’un «camp de concentration pour homosexuels» en Tchétchénie. Selon ces témoins, plus d’une centaine de personnes auraient été arrêtées puis torturées dans des «prisons secrètes» de la république caucasienne, partie intégrante de la Fédération de Russie. Toujours selon les victimes supposées citées par Novaïa Gazeta, une de ces «prisons» se trouverait dans un ancien bâtiment militaire de la ville d’Argoun, dans l’est de la région.
«Trois personnes seraient mortes, mais, selon des témoins, il y en aurait beaucoup plus», a rapporté le journal russe. Certains des homosexuels arrêtés auraient été libérés, soit contre une rançon, soit faute de preuves.
Ces allégations de tortures et de meurtres d’homosexuels en Tchétchénie ont déclenché une levée de boucliers au sein des chancelleries occidentales. De nombreux médias et ONG occidentaux ont relayé les allégations du journal russe, appelant à une enquête sur le sujet.

19 avril 2017

Rassemblement et soutien aux homosexuels en Tchétchénie

Classé dans : infos — dominique @ 16:54

tchechenie poutinetchechenie_russie_lgbtRassemblement et soutien Place de la République aux homosexuels en Tchétchénie victimes de purges et de tortures.
Événement collaboratif et collectif.
L’appel est lancé pour nous réunir et montrer le soutien et la colère de notre communauté LGBT et au delà.
Le MAG Jeunes LGBT est co-organisateur du rassemblement en partenariat avec le Caélif, Contact, Escape, l’Académie Gay et Lesbienne, Les « Oublié-e-s » de la Mémoire, Français du monde – adfe, le GLUP, Schams France et Angel 91. L’ensemble des associations sont appelées à apporter leurs forces et leurs témoignages en se joignant à nous.
Il y a urgence à réagir et agir.
Le rassemblement officiel aura lieu le jeudi 20 avril 2017 à 19h à Place de la République.
Un deuxième rassemblement organisé par Act-Up Paris pour dénoncer les violences en France et dans le monde aura lieu le vendredi 21 avril à 18h Place de l’Hotel de Ville :
https://www.facebook.com/events/192182557958559/?ti=icl
Pétition :
 https://www.amnesty.org.uk/actions/stop-abducting-and-killing-gay-men-chechnya

Ricky Martin explique la raison pour laquelle il est resté tant d’années dans le placard

Classé dans : people — dominique @ 16:47

ricky martin et jwan yosefRicky Martin a expliqué la raison pour laquelle il est resté tant d’années dans le placard. Le chanteurqui a deux fils jumeaux nés d’une mère porteuse, a fait son coming out en 2010, via une lettre à ses fans, où il abordait son orientation sexuelle après de nombreuses années de refus et de spéculation.
Ricky Martin, qui se dit très heureux dans sa relation avec l’artiste né en Syrie, Jwan Yosef, a abordé la question dans une récente entrevue à l’émission Sunday Morning sur le réseau CBS.
Dans l’interview il confie : «J’ai beaucoup lutté … c’était extrêmement douloureux». Quand on lui demande pourquoi il n’a pas fait sa sortie plus tôt, le chanteur a ajouté: «J’avais peur … J’ai eu peur du rejet, malheureusement. Pendant de nombreuses années, beaucoup de gens m’ont dit que mes sentiments étaient mauvais. Que ce que je ressentais n’était pas divin, que je n’étais pas une bonne personne si je ressentais une attirance pour les hommes».
«Puis à un moment, j’en ai eu assez. Je suis une bonne personne, et il n’y a absolument rien de mal avec moi. Depuis que j’ai fait ma sortie, je suis l’homme le plus heureux »
Quand on lui demande si, selon lui, le jeune Ricky Martin serait fier d’où il est maintenant dans sa vie, il déclare : «Maintenant, il est fier. Il n’était pas si fier il y a quelques années, mais maintenant, il est fier. » Martin a ajouté que ses fils Matteo et Valentino sont maintenant le centre de sa vie.
«Les décisions que je prends aujourd’hui, même au niveau de ma carrière, sont fondées sur le bien-être de mes enfants. Tout change [lorsque vous devenez parent]. Ce n’est plus pour vous que vous faites les choses, mais en fonction des ceux qu’on aime. «Je ne me couche plus à des heures indues… Et je commence seulement – je veux une grande famille. J’aime le bruit des enfants qui courent dans la maison. J’aimerais bien avoir une petite fille à mes côtés. Nous faisons des plans pour cela – maintenant c’est «nous». Nous faisons des plans pour cela. » De sa vie avec M. Yosef, qu’il a rencontré sur un site de rencontres en ligne, il a déclaré: «Nous avons discuté pendant six mois d’art, de vie. Rien de sexy. «Et quand je l’ai rencontré, et c’était l’amour à première vue. Je me suis dit, c’est ça, c’est lui. «Nous n’avons pas encore fixé la date du mariage, mais nous sommes fiancés et profitons de chaque instant que nous passons ensemble. Peut-être cette année … Je veux un grand mariage.»

Ecosse : Église d’Écosse devrait voter en faveur du mariage entre personnes de même sexe

Classé dans : mariage - union civile,religion — dominique @ 16:43

eglise d ecosseL’Église d’Écosse pourra bientôt célébrer des mariages homosexuels. Un rapport officiel qui statue que les ministres du culte devraient être autorisés à célébrer des mariages homosexuels sera débattu par l’Assemblée générale de l’Église en mai et il semble que la majorité soit dorénavant en faveur d’un tel changement.
Le document indique également que l’organisation devrait présenter des excuses pour ne pas avoir reconnu que les chrétiens homosexuels peuvent aussi bien que les autres être de bons chrétiens.
Ce rapport sera présenté par le Forum théologique de l’Église d’Ecosse, un corps influent qui met en évidence la théologie du Kirk. L’année dernière, l’Église avait voté en faveur de permettre aux ministres d’être présents lors de mariages homosexuels, mais ils ne pouvaient pas encore les célébrer officiellement.
Le rapport «invitera l’Église à faire le bilan de son histoire de discrimination à différents niveaux et de différentes façons contre les homosexuels et à s’excuser individuellement et collectivement et à chercher à faire mieux à l’avenir».
Si l’Église adopte cette proposition, il sera reconnu que «nous avons souvent omis de reconnaître et de protéger l’identité et la vocation chrétienne des homosexuels».
Scott Rennie, un ministre ouvertement gay , dont la nomination, en 2008, avait suscité une énorme controverse, s’est félicité du présent débat.
Le révérend Rennie a déclaré que le concept que l’Église pouvait reconnaître qu’elle avait errée dans sa persécution des homosexuels était «l’une des choses les plus positives et optimistes que j’ai lues depuis de nombreuses années dans un rapport présenté à l’Assemblée générale».
Le révérend, qui a demandé à plusieurs reprises à l’Église de reconsidérer son opposition au mariage homosexuel, a ajouté: «On reconnaît finalement la diversité des personnes qui composent l’Église d’Écosse et l’Écosse en général.
Rev Rennie a ajouté que «les mariages, qu’ils soient homosexuels ou hétéros, peuvent favoriser une bonne vie heureuse.
union «L’amour de Christ pour nous, son peuple, se reflète dans des relations amoureuses. Le mariage est en quelque sorte une manière de célébrer l’amour de Dieu.
«J’attend le jour où je pourrai célébrer, au nom de Dieu, des mariages pour tous les couples, homosexuels ou hétérosexuels ».
Le commissaire principal de l’Assemblée générale, le révérend John Chalmers, a déclaré que le problème avait été un argument à long terme dans lequel il n’y aurait pas un seul vainqueur.
«Dans une dispute qui dure depuis plus de 20 ans, certaines personnes ont été blessées des deux côtés. Certaines se sont senties marginalisées et démenties. C’est pourquoi nous pensons que certaines excuses sont nécessaires pour favoriser la réconciliation et à nous aider à vivre nos différences là où elles existent».
Si le débat se déroule bien, l’Église «entreprendra une autre étude sur les implications juridiques de la tenue de mariages homosexuels et fera rapport à l’Assemblée générale en 2018.» La route est longue pour la reconnaissance de la différence…

positions des candidats à l’élection Présidentielle

Classé dans : politique — dominique @ 15:55

Famille Chrétienne a publié les positions des candidats à la Présidentielle sur de nombreux sujets comme la laïcité, la bioéthique … extraits
Nicolas Dupont-Aignan
Sur le mariage pour tous : « Ma position est très simple : l’union civile oui, la filiation non. Une réécriture s’impose pour bloquer la filiation. […] Mais je vais être très franc avec vous, on ne reviendra pas sur l’union entre deux personnes de même sexe. Personne ne le fera. »
Sur la PMA : « Opposition bien sûr. Comme avec la GPA, cela n’a rien à voir avec les couples homosexuels. Chaque enfant a le droit de connaitre ses origines. »
Sur la GPA : « Je refuse que la CEDH de Strasbourg impose à la France d’accepter la GPA. Je veux également renégocier le Traité de Lisbonne, qui permet aux juges de l’Union européenne de nous imposer la GPA via la « Charte des droits fondamentaux ».
Sur l’avortement : « L’avortement est un droit pour les femmes qui ne sera pas remis en cause. Il est normal qu’il existe. Mais en revanche, dans une société de libertés, si des personnes y sont opposées, elles ont le droit d’exprimer leur position. »

François Fillon :
Sur le mariage pour tous : « J’ai combattu la loi Taubira au Parlement. J’y ai pris la parole et ma position n’a pas varié d’un iota pendant et après le débat. […] J’ai immédiatement dit, après le vote de la loi, que, compte tenu du symbole que représente le « mariage pour tous », c’est-à-dire la reconnaissance par la société de l’amour qui existe parmi les couples homosexuels, il serait impossible de revenir dessus. J’ai également indiqué que, si j’avais la charge de la présidence de la République, je proposerais au Parlement de réécrire le droit de la filiation. »

fillon

Sur la PMA et la GPA : Il souhaite « réserver l’adoption plénière aux couples hétérosexuels, limiter l’accès de la PMA aux couples stériles – car il s’agit d’une solution médicale à un problème médical –, et interdire la gestation pour autrui (GPA) qui est une instrumentalisation inadmissible du corps des femmes. »
Sur l’avortement : « Personne ne reviendra sur la loi Veil. En même temps, l’avortement reste souvent un drame intime. Il faut, autant que faire se peut, que cela reste un dernier recours, et que les femmes en détresse soient écoutées et accompagnées. C’était l’esprit de la loi, à l’origine. J’étais contre l’instauration du « délit d’entrave numérique » […] Il faudra corriger ce qui a été fait. »

Benoît Hamon :
Sur le mariage pour tous : « J’ai essayé de défendre le mariage pour tous. […] J’ai perçu dès le début qu’il [la Manif pour Tous] s’agissait d’un véritable mouvement social. »
Sur la PMA et la GPA : « Autant je suis pour la PMA, autant je veille à ce que cela n’entraîne pas la GPA. Maintenant, faut-il inscrire à l’état civil les enfants nés de mères porteuses à l’étranger ? Je suis plutôt favorable à la position de Christiane Taubira : une fois que l’enfant est né, même dans des conditions que nous réprouvons, il faut pouvoir reconnaître ce lien. »

lepenMarine Le Pen :
Sur la GPA, la PMA et le Mariage pour tous : « J’ai toujours été claire : je suis radicalement opposée à la gestation pour autrui (GPA), et je ne veux pas de mesure visant à rendre valides les GPA effectuées à l’étranger, comme le propose M. Macron. […] Je souhaite également continuer de réserver la procréation médicalement assistée (PMA) comme réponse médicale aux problèmes de stérilité, et donc ne pas l’accorder aux célibataires. Enfin, comme je l’ai toujours dit, je veux créer une union civile (Pacs amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, afin que les couples de même sexe bénéficient de facilités patrimoniales. […] Je suis contre l’adoption par les couples de même sexe. »
Sur l’avortement : « je ne toucherais pas à l’IVG, ni à ses conditions de remboursement. C’est clair. En revanche, je suis opposée à la dernière loi sur le « délit d’entrave numérique ».
Sur le suicide assisté : « Je suis pour ne pas aller au-delà de la loi Leonetti. Je pense que les soins palliatifs sont un vrai chantier qui n’a pas encore pris la plénitude de ce qu’il devrait être en France. »

Emmanuel Macron :
emmanuel-macronSur la famille : « Aujourd’hui, lorsque je regarde en face la société française, je constate qu’il n’y a pas un seul modèle familial. Je vois des couples mariés, pacsés et concubins. Je vois des parents unis et des parents séparés. Je vois des familles monoparentales, des familles recomposées, des familles homoparentales. Le point commun de tous ces êtres ? Ils sont unis par des liens d’amour. »
Sur la PMA : « Je souhaite avant tout promouvoir un débat apaisé sur ce sujet. Soyons attentifs à ne pas créer des oppositions factices. Ainsi il n’est pas question, à mes yeux, de « changer la nature de la PMA », mais bien plutôt de la prolonger, tout en incitant à plus de transparence et de responsabilité envers l’enfant. […] La PMA avec don (5 %) est très différente [de la PMA thérapeutique]. Dans ce cas, la médecine ne soigne pas la stérilité, mais elle propose de la contourner. On voit bien qu’ouvrir cette PMA aux couples de femmes n’en change pas la nature. Il s’agit toujours de créer une « famille issue de don », en garantissant que les places de chacun, parents et donneurs, sont parfaitement claires. La seule différence est que cette famille pourra aussi être une famille homoparentale. Au fond, je pense que cela s’inscrit dans un progrès collectif : nous voulons désormais assumer qu’il existe des « familles issues de don ».
Sur la GPA : « Je suis opposé à la GPA, vous le savez. Elle est interdite en France et le restera si je suis élu. Mais nous savons aussi que des couples français se rendent à l’étranger, dans des pays où la GPA est légale. Comment devons-nous réagir une fois l’enfant né ? Je crois que le bon raisonnement est celui de la Cour européenne des droits de l’homme, qui a condamné la France à plusieurs reprises justement pour son refus de transcrire la filiation de ces enfants à l’état civil français. La CEDH […] nous reconnaît pleinement, donc, le droit d’interdire la GPA sur notre sol. Mais elle ajoute que cela ne nous autorise pas à priver ces enfants de leurs droits fondamentaux, et d’abord de leur droit à une filiation reconnue en droit français, car la filiation est, dit-elle, un « élément essentiel de l’identité ». C’est pourquoi tous les enfants ont droit à être inscrits dans un livret de famille. »

Jean-Luc Mélenchon :
melanchon Sur la PMA et la GPA : « J’admets l’idée de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes homosexuelles comme en bénéficient déjà les hétérosexuelles. Par contre, je suis absolument et radicalement opposé à la gestation pour autrui (GPA). C’est la porte ouverte à un nouveau commerce du corps des femmes. »
Sur l’avortement : « C’est une faillite de la société de ne pas aider les jeunes gens à éviter des grossesses non désirées. Mais nos points de vue divergent : vous considérez que le fœtus est une personne, je considère qu’il ne devient une personne que lorsque l’enfant est désiré. […]Je suis d’accord avec la loi votée par le gouvernement sur le délit d’entrave à l’IVG. Je voudrais quand même rappeler qu’il n’y a pas d’avortement heureux ! »
Sur le mariage pour tous : « Aucun responsable politique ne peut passer à côté du phénomène qu’a attesté ce mouvement [la Manif Pour Tous]. C’est un phénomène social, autant que spirituel, qui exprime des convictions profondément enracinées dans notre peuple. C’est la raison pour laquelle ces questions éthiques doivent être maniées avec prudence et en s’assurant que l’on s’est bien compris. Avec la Manif Pour Tous, je fais le pari positif du malentendu. La reconnaissance des couples homosexuels à l’état civil n’est pas le sacrement reconnu par l’Église. Nous ne parlons pas de la même chose, bien que l’utilisation en commun du mot « mariage » prête à confusion. »

USA : un acteur américain victime de « revenge porn »

Classé dans : infos — dominique @ 15:16

matthews herrickMatthew Herrick, un acteur américain de 32 ans, harcelé sur l’application très populaire de rencontres homosexuelle Grindr, a porté plainte, révèle le site CNN.
D’après son témoignage, près d’un millier d’hommes se sont présentés à son domicile dans les six derniers mois pour faire l’amour avec lui, certains ayant un comportement agressif. L’un d’entre eux a même volé le téléphone de son colocataire. L’acteur raconte qu’il est victime d’une forme de « revenge porn », revanche par le porno fomentée par son ex.
Celui-ci aurait créé de faux profils sur l’application Grindr depuis octobre 2016. L’homme y donne des informations très personnelles sur la vie d’Herrick et diffuse de fausses rumeurs, comme celle de sa séropositivité.
Les deux adresses renseignées dans l’application renvoient les prétendants vers son domicile ou son travail dans un restaurant. Il est mentionné sur l’application de ne pas être découragé si Herrick se montre résistant au départ, dans le cadre d’un fantasme de viol.
Réaction de Grindr
Cette affaire soulève d’importantes questions sur le harcèlement en ligne et l’usurpation d’identité. Herrick déclare avoir tenté de prévenir les équipes de Grindr, sans jamais avoir obtenu un seul retour de leur part. Il a donc décidé de poursuivre Grindr en justice.
Depuis, l’application a réagi dans un communiqué : elle s’est dit « dédiée à créer un environnement sécurisé à travers un système de détection humain et digital, encourageant également les utilisateurs à reporter des activités suspectes et menaçantes. Nous sommes constamment en train d’améliorer ce processus, mais il est important de se souvenir que Grindr est une plateforme ouverte. Grindr coopère avec la police régulièrement et ne cautionne pas les comportements abusifs ou violents. »
source: CNN

USA : Une rue de Miami va être renommée après le film «Moonlight»

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,people — dominique @ 14:38

moonlightMardi 18 avril, le comté de Miami-Dade a annoncé qu’une rue de Liberty City, quartier de Miami dans lequel se déroule le film primé aux Oscars «Moonlight», va être renommée en hommage au film.
Pour la déléguée Audrey Edmonson, qui selon le Miami Herald y a elle-même grandi, ce film a «montré comment les gens grandissent dans ce quartier déshérité».
«Moonlight Way» occupera une partie de la vingt-deuxième avenue de Northwest, juste en face du Centre des Arts de l’Héritage Culturel Africain, où le dramaturge à l’origine de la pièce «In Moonlight Black Boys Look Blue», Tarell Alvin McCraney, a étudié.
Cet acte est avant tout, selon Audrey Edmonson, «pour les enfants qui vivent encore là-bas, à qui l’on dit qu’ils n’arriveront jamais à rien». Pour elle, «cela montre que peu importe la manière dont vous avez été élevé, ou l’endroit où vous avez grandi : vous pouvez quand même devenir quelqu’un».
Le réalisateur de l’adaptation, Barry Jenkins, a également vécu dans ce quartier. «La vie était dure, mais c’était tout de même un endroit magnifique et une source d’inspiration», avait-il confié au journal en février.
Moonlight, sorti en octobre 2016, raconte le parcours d’un jeune garçon noir de Liberty City, la découverte de son homosexualité et la difficulté de vivre sa vie comme il l’entend dans un quartier où règnent la violence et les trafics de drogue.

Tunisie : premier magazine LGBT pour « libérer la parole et créer un débat sociétal »

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,presse — dominique @ 14:26

shams mag  

Le premier magazine LGBT a été lancé en Tunisie .
Shams Mag est « un média qui peut donner l’opportunité à la communauté LGBT en Tunisie de s’exprimer librement, sans avoir besoin d’être un membre de notre association. On souhaite que le magazine devienne un canal d’expression et de liberté de parole par la communauté LGBT tunisienne. »explique Mounir Baatour fondateur et président de l’association Shams à TETU
L’association a aussi réalisé le documentaire “Au pays de la démocratie naissante” qui retrace la vie des homosexuels en Tunisie.
“Le film contient différents témoignages à visage découvert de personnes LGBT, qui ont été victimes de poursuites judiciaires, d’agressions homophobes ou de rejet familial » a déclaré Bouhdid Belhadi, responsable de la communication externe et des relations publiques et internationales de Shams Mag.
En Tunisie, l’article 230 du Code pénal punit la “sodomie” et le “lesbianisme” de trois ans de prison.

Emmanuel Macron publie une lettre ouverte aux LGBT

Classé dans : politique — dominique @ 14:13

emmanuel-macronA quatre jours du premier tour et alors que les sondages lui sont moins favorables, Emmanuel Macron a publié une « lettre ouverte aux LGBTI » .
Dans ce long argumentaire, le candidat d’En Marche! reprend l’ensemble des engagements qu’il a formulé depuis le début de sa campagne sur les questions LGBT.
« Je veux être le président de la République qui donnera à toutes les citoyennes et tous les citoyens les mêmes possibilités de déployer leur liberté et de vivre la vie qu’ils souhaitent» commence Emmanuel Macron dans sa « lettre ouverte »
Pour tenter de faire oublier les propos tenus lors de l’interview accordée à L’Obs dans laquelle il avait les jugé que les militants de la Manif pour tous avaient été « humiliés » au cours du débat sur le mariage pour tous, et qui ont choqué la communauté LGBT, Emmanuel Macron rappelle que «près de quatre ans après le déchaînement de réactions anti-LGBTI ayant entouré le vote de la loi ouvrant le mariage et l‘adoption aux couples de personnes de même sexe, les blessures sont encore loin d’être pansées».
Le candidat souhaite «que les personnes LGBTI puissent mener leur vie comme elles l‘entendent » et se dit « absolument déterminé à lutter contre les discriminations et à faire avancer l’égalitédes droits».
«Je mènerai une lutte intraitable contre la haine envers les LGBTI » afin que « plus jamais, les personnes LGBT n‘aient à baisser la tête ni à craindre pour leurs vies«, promet-il en s’engageant à une «une action au niveau de l’école  qui a aussi pour mission d’éduquer nos enfants au respect mutuel et a l’égalité».
Emmanuel Macon souhaite aussi « que les agents de la fonction publique, notamment au sein de la police et de la gendarmerie, soient mieux formés à ces questions ».
Pour ce qui est de la PMA, il faudra attendre que le Comité consultatif national d’éthique ait rendu son avis, prévu pour la fin du printemps 2017.
Soucieux de «construire un consensus le plus large possible», Emmanuel Macron veut un « débat serein préservé des insultes et des attaques qui blessent les couples de même sexe et leurs familles ». Il lui faudra bien du doigté quand on voit à quel point le mouvement de la Manif pour tous reste mobilisé et radical.
S’il s’affirme opposé à la GPA en France, Emmanuel Macron s’engage toutefois « à ce que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français ».
«Je serai le Président qui se battra contre l’intransigeance et les discriminations qui sont encore une réalité pour un grand nombre d’entre vous. Mais je serai aussi le Président qui cherchera constamment à convaincre, par l’éducation et le débat, et à construire la plus grande majorité et le plus large consensus possible dans la société, pour légiférer vers davantage d‘égalité. Car sur ces sujets qui touchent à des projets de vie, à l’amour, à l’intime, je ne veux plus que notre pays soit coupé en deux !», conclut-il. 

18 avril 2017

Rouge Direct met engarde les joueurs de football gays contre des risques de coming-out sauvages auxquels leur clandestinité les expose

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 16:58

rouge directLe collectif de lanceurs d’alerte Rouge Direct a choisit de s’adresser directement aux joueurs de football gays et les met en garde contre des risques de coming-out sauvages auxquels leur clandestinité les expose.
 Des anciens de feu l’association sportive LGBT Paris Foot Gay ont créé « Rouge Direct », qui se présente comme « lanceur d’alerte contre l’homophobie dans le sport ».
  »Rouge Direct n’est ni une association, ni une équipe sportive amateur. C’est un collectif d’experts libres et indépendants qui reste attentif aux différents dérapages, provocations, injures et incivilités, que ce soit dans les stades, sur les terrains ou sur les réseaux sociaux », indiquent ses créateurs.
  « Les joueurs de football professionnel qui vivent clandestinement leur homosexualité du fait de leur notoriété et qui se voient contraints de recourir à des sites et applications de rencontres s’exposent à tout moment à des révélations sauvages sur leur sexualité et leur intimité. Avec « la preuve en images ».
 Ces joueurs homosexuels s’exposent ainsi à des risques de pression, de déstabilisation et de chantages qui peuvent être utilisés contre eux.
 Dans la perspective des Coupes du Monde de football en Russie (2018) ou au Qatar (2022), deux pays aux législations homophobes, ces risques sont redoutables. Les persécutions des gays actuellement en Tchétchénie (République constitutive de la Fédération de Russie) en sont la terrible illustration.Lors des JO de Rio en 2016, des athlètes du Village Olympique s’étaient déjà fait « pincer » sur des applications de rencontres gays et outer sauvagement. Cela doit servir de sérieux avertissement pour eux.
 «Il est urgent que le ministère des Sports et les instances du Foot s’attaquent enfin au fléau de l’homophobie dans le foot et créent ainsi les conditions pour que les coming-out de joueurs gays puissent intervenir sereinement, sans les exposer à de conséquences graves pour leur bien-être et leur carrière. L’inaction totale dont ils font preuve contribue à mettre ces joueurs de foots gays en danger. Et il est nécessaire aussi que les joueurs de foot eux-mêmes, qu’ils soient gays ou non, prennent leurs responsabilités et contribuent, publiquement ou non, à exiger que ces conditions favorables à leur coming-out ou à celui d’un co-équipier, soient mises en place. Dans leur propre intérêt mais aussi dans celui de toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas sereinement vivre comme ils sont, dans la pratique sportive ou ailleurs.» » indique Rouge Direct
à lire sur Marianne .fr

123456...2504

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS