18 août 2017

Irlande du Nord : selon la justice, le mariage homosexuel n’est pas un droit

Classé dans : internationnal,justice,mariage - union civile — dominique @ 17:25

unionSollicité par un homme résidant en Irlande du Nord, qui avait contracté un mariage homosexuel à Londres en 2014, et qui estimait que la non-reconnaissance de son union en Irlande du Nord était une discrimination, le président de la Haute-Cour de Belfast, Sir Declan Morgan, a jugé le 17 août que le mariage des personnes de même sexe est une question politique, et ne relevant pas de la Convention européenne des droits de l’homme.
Se basant sur la décision Chapin et Charpentier c. France de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), rendue en juin 2016, Sir Declan Morgan a conclu que les droits du plaignant « n’avaient pas été violés ». En effet, « la Cour de Strasbourg a statué que le mariage de même sexe n’est pas un droit relevant de la Convention », explique-t-il dans sa décision. « Les gouvernements et les Parlements sont libres de le légaliser, mais ils ne sont pas obligés de le faire », précise le juge de Belfast.
Le 9 juin 2016, la CEDH, chargée de veiller au respect de la Convention européenne des droits de l’homme, avait rappelé que ce texte ne comportait pas de droit au mariage homosexuel, tant au titre du droit au respect de la vie privée et familiale (art.8) qu’à celui de se marier et de fonder une famille (art. 12). La décision des juges de Strasbourg répondait à l’affaire e des « mariés de Bègles », le couple uni par Noël Mamère en 2004, qui avaient vu leur mariage annulé par la justice française, une annulation confirmée par la CEDH.
Elle rappelait que la question est « régie par les lois nationales des Etats contractants », et que « les Etats demeurent libres de n’ouvrir le mariage qu’aux couples hétérosexuels ».
Sir Declan Morgan a précisé dans sa décision que la Commission des droits de l’homme de la province avait estimé en 2012 que « la restriction du mariage aux couples de sexe opposé ne viole aucun droit international, tant des traités internationales que de la jurisprudence de la CEDH et du Comité des droits de l’homme des Nations-Unies ».
L’Angleterre et le Pays de Galles ont légalisé le mariage homosexuel en 2013, l’Écosse en 2014
En Irlande du Nord seul existe le « partenariat civil », union civile instituée dans tout le Royaume-Uni pour les couples de même sexe, en 2004.

Sense8 de retour sur un site porno ?

Classé dans : infos — dominique @ 16:13

tumblr_ouff6nfMkU1rxobr1o7_540Netflix avait décidé d’accorder aux fans de la série produite par les Wachowski un final digne de ce nom, une fin de deux heures dans un épisode spécial.
Mais alors que les pétitions pour une troisième saison circulent encore, le site pornographique xHamster propose son aide.
Le 16 août, le blog de xHamster a publié une lettre d’intention à l’adresse des sœurs Wachowski pour reprendre Sense8.

XHamster page sent a letter to Lana & Lilly. #GiveSense8Season3 pic.twitter.com/W3gkIotrCZ
— Sense8 Worldwide (@Sense8Worldwide) August 17, 2017
tumblr_ouff6nfMkU1rxobr1o9_540 C’est le vice-président du site, Alex Hawkins, qui a signé une lettre ouverte adressée aux soeurs Wachowski dans laquelle il explique pourquoi cette solution semble appropriée, affirmant y avoir réfléchi « depuis l’annonce de l’annulation ».
Leur offre est de laisser xHamster produire une nouvelle saison avant la fin spéciale de deux heures prévue sur Netflix.
« Nous savons que nous serions un choix bien étrange, mais il y a cinq ans on riait de l’idée de séries originales produites par Netflix », dit-il. Il met également en avant un des sites « les plus visités au monde », devant « New York Times, ESPN ou le Daily Mail« . 

 

Canada : une publicité qui ne passe pas

Classé dans : infos — dominique @ 15:31

fetetonchoixÉduc’alcool a dû retirer sa publicité, où l’on pouvait lire le slogan de l’organisme #fêtetonchoix et qui avait été superposée sur le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT  trois heures après sa diffusion.
Selon le responsable de la gestion des médias sociaux pour Éduc’alcool, Éric Beaulieu, ni Éduc’alcool ni l’équipe des médias sociaux ne voulaient sous-entendre que l’homosexualité était une question de choix.
«Évidemment, il y a eu un manque de sensibilité de la part du designer d’avoir superposé ce slogan avec le drapeau LGBT. En plus, les designers de cette équipe-là sont tous membres de la communauté LGBT, alors ils sont vraiment atterrés de tout ce qui s’est passé», a-t-il ajouté.
Éduc’alcool n’en est pas à sa première bavure dans le cadre du festival Fierté Montréal. L’an dernier, une publicité avait choqué la communauté LGBT.
Un homme déguisé en femme et une femme déguisée en homme y disaient que, malgré les apparences, la personne doit connaître son sexe pour savoir le nombre de consommations conseillées.
Éduc’alcool est un organisme indépendant et sans but lucratif.
Il regroupe des institutions parapubliques, des associations de l’industrie des boissons alcooliques et des personnes provenant de divers milieux (santé publique, universités, journalisme) qui, conscients de leur mission sociale, mettent sur pied des programmes de prévention, d’éducation et d’information pour aider jeunes et adultes à prendre des décisions responsables et éclairées face à la consommation de l’alcool.

mec nu

Classé dans : photos — dominique @ 15:16

18081703 mec nu18081701 mec nu

Canada : L’Université de Montréal s’implique dans la cause LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 15:13

udemL’Université de Montréal  est devenue mercredi le troisième établissement post-secondaire canadien à s’associer à l’organisme Fierté au travail Canada, qui vise à améliorer les conditions d’inclusion des travailleurs issus de la communauté LGBT.
L’organisme, fondé en 2008, organise des événements éducatifs et communautaires  afin de «célébrer les employeurs canadiens les plus inclusifs et offre aux professionnels LGBT et à leurs alliés l’occasion de faire connaissance», peut-on lire sur le site web de Fierté au travail Canada. En plus de l’Université de Montréal, les deux autres établissements scolaires partenaires de cette organisation sont l’Université Laval et l’Université de Toronto.
Au cours des prochains mois, l’Université se basera sur les recommandations de cet organisme afin de mettre en place un plan d’action qui permettra de rendre son milieu de travail plus inclusif en tenant compte «des différentes orientations sexuelles, identités et expressions du genre». Le vice-recteur aux ressources humaines et à la planification de l’UdeM, Jean Charest, a affirmé sur le site web de l’université qu’«accueillir la diversité et combattre les préjugés passent principalement par l’éducation, et c’est dans l’ADN de l’Université de Montréal de contribuer à cette ouverture d’esprit chez ses étudiants».

Kordale et Kaleb, les deux papas préférés du web

Classé dans : infos — dominique @ 15:05

acneKaleb Anthony et Kordale Lewis, couple gay star d’Instagram, et leurs quatre enfants ont été choisis par la marque suédoise Acne Studios pour incarner leur dernière collection.
Originaires d’Atlanta, ils postent régulièrement des photos de leurs quatre enfants âgés de 6 mois à 10 ans. On découvre alors une famille à la piscine, dans une salle de bain à l’heure du brossage des dents, sur le chemin de l’école, à l’heure de la sieste… Des morceaux de vie quotidienne qui régalent les 170 000 abonnés du couple et qui donnent un trait du clan familial d’aujourd’hui. « Nous sommes en 2017. Une famille moderne peut être un couple interracial, une famille moderne peut être un couple gay, une famille moderne peut être un couple hétérosexuel. Une famille moderne est une famille où les enfants sont aimés et dont tous les membres aiment passer du temps ensemble. Peu importe ce que sont leurs préférences sexuelles ou la couleur de leur peau », expliquent les deux hommes dans un entretien accordé à i-D magazine.
La campagne a été mise en scène par le duo néerlandais Inez et Vinoodh, qui ont photographié les deux papas et leur famille vêtus des dernières pièces de la collection unisexe d’Acne  dans une chambre d’hôtel de New York.
La collection est disponible en boutique et sur le site de la marque à compter depuis le 17 août 2017 ainsi qu’une publication gratuite en édition limitée, comprenant une interview de Kordale et Kaleb.

Grindr lance son magazine en ligne

Classé dans : infos — dominique @ 5:32

GrindrL’application Grindr, utilisée quotidiennement par plus de 3 millions de personnes dans le monde vient de lancer INTO, son magazine en ligne.
Ce site dirigé par un ancien journaliste du Guardian, Zack Stafford, veut s’adresser à l’ensemble de la communauté LGBT et plus particulièrement à la tranche des 18-35 ans, le coeur de cible de Grindr. «Grindr est leur application numéro un. Ils y passent plus de temps que sur Facebook», explique à AdAge le rédacteur en chef. Chaque utilisateur de Grindr consulte l’application en moyenne 54 minutes par jour, selon AppAnnie.
Grindr a fait un premier essai en mars en lançant une version test de INTO sur son site Internet. Sous l’impulsion de Zack Stafford, recruté en mai, le magazine a gagné en ambition. Pas question de se contenter de sujets mode ou voyage. La version finale de INTO, qui compte sept journalistes dans sa rédaction, s’attaque aussi à des thématiques politiques et sociétales. Si INTO est pour le moment un site Internet à part entière, il devrait prochainement intégrer l’application Grindr en tant qu’onglet.
Rassurer les annonceurs
Le magazine est aussi un moyen pour Grindr d’attirer de nouveaux annonceurs. La publicité existe dans l’application. Mais, pour une question d’image, de nombreuses marques ne souhaitent pas apparaître sur un service essentiellement utilisé pour des rencontres d’un soir.
Le magazine compte parmi ses premiers annonceurs la chaîne FX et sa série American Horror Story ou la marque de glaces Halo Top. Pas moins de dix marques nationales ont déjà acheté des espaces publicitaires sur le site pour le mois de septembre.
Grindr affirme auprès des annonceurs que la communauté LGBT possède un pouvoir d’achat de près de 920 milliards de dollars aux États-Unis.
Le magazine INTO propose pour le moment des espaces publicitaires classiques. Mais les contenus de marques vont bientôt faire leur apparition.

vendredi

Classé dans : photos — dominique @ 5:24

 - mec nu 0606160127071705 mec numec nu 45

17 août 2017

Canada : la municipalité de Montréal veut une politique de diversité sexuelle et de genre

Classé dans : infos — dominique @ 17:05

fierte montrealLe maire de Montréal a annoncé mercredi que la municipalité travaille à l’élaboration d’une politique de diversité sexuelle et de genre. Les acteurs du milieu LGBTQ apprécient ce geste d’une grande portée symbolique, mais espèrent qu’il sera accompagné de mesures concrètes.
Sans préciser quel type de mesures se retrouveront dans cette politique ni quand celle-ci sera présentée, le cabinet du maire a assuré qu’elle comportera « des actions et des mesures concrètes afin de poursuivre les avancées récentes en matière de droits et de libertés ».
Les acteurs du milieu saluent l’ouverture du maire dans ce dossier. « Il m’a semblé très ouvert », affirme la directrice générale du Conseil québécois LGBT, Marie-Pier Boisvert, qui a rencontré M. Coderre la semaine dernière pour lui faire part de certaines revendications, dont justement celle d’adopter une politique de diversité sexuelle et de genre au municipal.
« Ça envoie un message symbolique, ce qui est une bonne chose », soutient la titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM, Line Chamberland. La chercheuse s’attend toutefois à plus que des paroles de la part de la Ville. « Quelles seront les mesures de cette politique ? Quelles seront les ressources ? »
Les organismes disent manquer cruellement de ressources, ce qui se reflète dans les locaux, devenus trop chers dans le secteur du Village gai. « Des organismes sont rendus à se loger dans Hochelaga-Maisonneuve », déplore Mme Chamberland. C’est le cas d’Interligne, anciennement nommé Gai Écoute. « C’est beaucoup moins cher qu’au centre-ville », dit son directeur, Pascal Vaillancourt.
Selon le directeur du Centre communautaire des gays et lesbiennes de Montréal, Christian Tanguay, des 188 centres communautaires LGBTQ+ d’Amérique du Nord, celui de Montréal fait partie des 5 % les plus mal financés. Avec un budget annuel de 130 000 $ qui couvre deux salaires, un loyer et des frais d’opération, l’organisme peine à répondre aux demandes, particulièrement ces derniers temps avec l’arrivée en grand nombre de réfugiés LGBTQ+ au pays.
Pour faciliter les communications avec la Ville, les organismes suggèrent d’y nommer un responsable des dossiers LGBTQ+, à la manière de Justin Trudeau au fédéral.
Parmi les autres mesures souhaitées, notons l’instauration de toilettes publiques mixtes dans les édifices municipaux.
Des actions pourraient également être prises pour « désexiser » le langage, ajoute la titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie. 

Hanouna revient sur la polémique du canular homophobe

Classé dans : people,presse — dominique @ 15:53

Exclu-Public-Cyril-Hanouna-sa-couverture-inattendue-pour-un-magazine-gayPour la 1re fois depuis la polémique, Cyril Hanouna s’est confié à Paris Match.
En vacances dans sa maison cannoise, Cyril Hanouna a accepté de répondre aux questions des journalistes.
L’animateur de 42 ans avait reçu 20.000 plaintes du CSA et écopé d’une amende de 3 millions d’euros pour ce énième écart de conduite. « Qu’on me qualifie d’homophobe m’a mis en colère », se défend celui qui ne met « pas à l’antenne un mec parce qu’il est noir, juif, arabe ou gay mais parce qu’il est bon ! Ce canular n’avait pas lieu d’être, je me suis excusé publiquement très vite. C’est du passé ».
Selon l’animateur – dont la société de production affiche un chiffre d’affaires de 59 millions d’euros -, il y a eu « une grosse manipulation ». Il dénonce un mauvais canular qui visait à attiser des braises afin de le fragiliser lui, son émission, sa société et Vincent Bolloré. « On a fait un joli tir groupé » , dénonce-t-il. Des critiques qui, loin de l’affaiblir, n’ont fait que renforcer sa détermination pour l’année prochaine, peut-on lire.
« Si demain je ne fais plus que 200.000 téléspectateurs, tout le monde me trouvera très sympathique » , déplore le trublion du PAF dans les pages de Paris Match à qui il a accordé une interview exclusive. « C ’était d’ailleurs le cas il y a plusieurs années et je faisais la même chose. Les intérêts industriels en jeu sont tels que toutes les critiques envers l’émission s’apparentent à de la guerre économique. Le gros du public de Touche pas à mon poste ne regarde plus la télévision, il est sur le Net, sur YouTube ou les réseaux sociaux. Chaque soir, nous le ramenons dans le giron télévisuel. Cela donne à tout ce qu’on dit, à tout ce qu’on fait, une puissance incroyable. Nous avons su créer une vraie famille. »

123456...2546

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS