9 avril 2018

Marinette Pichon, lesbienne et maman

Classé dans : Sportifs — dominique @ 5:48

1La star du ballon rond a accordé une interview importante à L’Équipe. De son enfance malheureuse à son bonheur d’aujourd’hui avec compagne et enfant, celle qui est une légende du football international envoie un message fort et nécessaire !
Ancienne internationale française, Marinette Pichon n’est pas seulement une star du football internationale. C’est une pionnière qui, comme le résume L’Équipe (édition du 3 avril 2018), « fut la première en tout ou presque ». À 42 ans, celle qui a marqué 81 buts en 112 sélections avec les Bleues se raconte dans Ne jamais rien lâcher (éditions First), une biographie bouleversante dans laquelle elle explique avoir grandi avec un père abusif. L’écriture du livre a fait remonter les souvenirs de la violence, des menaces de mort, les pires choses que lui faisait subir son père (mort en janvier), « et, en même, temps il y a toute cette fierté d’avoir construit ma famille avec Ingrid, une femme en or, deux enfants, un boulot, des rencontres qui me donnent cette énergie », confie-t-elle dans L’Équipe.
Dans cette longue interview, Marinette Pichon s’attarde sur ce père qui les a traumatisées, sa mère, sa soeur et elle. Elle raconte que le football lui a permis de faire quelque chose de sa vie, de devenir quelqu’un. Et c’est avec beaucoup de sensibilité qu’elle évoque sa vie de famille. Lesbienne, Marinette Pichon vit avec Ingrid avec laquelle elles élèvent deux petits garçons : Maxim, premier fils d’Ingrid, et Gaël, qu’elles ont eu ensemble grâce à une PMA en Belgique puisque la procréation médicalement assistée n’est toujours pas accessible à toutes les femmes en France.
Marinette Pichon a construit sa vie de famille en opposition totale avec ce qu’elle a subi dans son enfance. « J’ai compris que lorsque tu es quelqu’un de bien, tu attires les gens bien. (…) J’essaie d’être une bonne mère pour mes deux enfants, une bonne compagne pour ma femme, une bonne collègue [elle est consultante pour France Télévisions et travaille au Conseil départemental des Yvelines, NDLR], une bonne personne quoi ! (…) Ce qui est sûr, c’est que je n’aime pas qu’on m’emmerde. Je ne voulais plus me justifier d’aimer les femmes, ne plus me cacher. Et la meilleure façon, c’est de dire les choses. »
Quand on le voit épanoui, on se dit qu’on est dans le vrai
Quand L’Équipe l’interroge sur le regard que la société pose sur sa famille homoparentale, Marinette Pichon répond avec une ironie féroce : « Moi, j’ai eu un père, une mère et j’ai une enfance merveilleuse ! » Et d’ajouter : « On peut être un parent isolé, handicapé, un couple homme-femme, homme-homme, femme-femme et donner de l’amour à ses enfants. Il n’y a pas un seul schéma, ‘un papa, une maman ‘! Sauf un : un couple qui s’aime et des enfants qui héritent de ce bonheur et de cette affection. »
Gaël a 5 ans. Il connaît ses origines. Sa « maman » et sa « mamoune » répondent à ses questions. Marinette Pichon raconte : « On lui a dit qu’il n’avait pas de papa parce que ses deux mamans s’aimaient. Ce n’est pas évident de poser les mots mais quand on le voit épanoui, on se dit qu’on est dans le vrai. »

19 mars 2018

Ryan Atkin, 1er arbitre pro de foot ouvertement gay, devient l’ambassadeur de Paris 2018.

Classé dans : Sportifs — dominique @ 16:23

ryanRyan Atkin, le premier arbitre professionnel ouvertement gay du football. Ryan sera présent à Paris 2018 et participera à l’événement football.
Ryan Atkin , 32 ans, est entré dans l’histoire du sport en devenant le premier arbitre professionnel ouvertement gay. Il a fait son coming out lors d’une interview accordée à Sky Sports. Une action militante pour cet homosexuel qui espère que sa décision d’assumer publiquement sa sexualité aidera à combattre l’homophobie dans le football.
« Être gay n’a aucune importance quand il s’agit d’arbitrer un match de football, a-t-il déclaré dans cette interview jeudi 10 août. Mais si je parle d’égalité et de diversité, alors je vais mentionner que je suis gay parce que c’est pertinent. L’homophobie est toujours un problème, mais les choses s’améliorent un peu chaque jour. On peut changer le jeu et la culture si on change les esprits. » avait il déclaré .
Ryan Atkin qui rejoindra prochainement la Premier League devient l’ambassadeur de Paris 2018. ‘
Toute l’équipe est ravie que ce sportif se joigne à l’évènement pour promouvoir les valeurs de tolérance et de respect, pour Ryan, « le sport n’a pas de frontières; c’est un langage universel, tout comme le football. Au-delà du langage, le sport est un moyen de communication qui s’affranchit aussi des barrières culturelles » précisent les organisateurs dans un communiqué.
Ajoutant « La fédération des Gay Games est fière de ce nouvel ambassadeur car il est le grand témoin que l’homosexualité ne peut résumer un individu. »
Ryan est convaincu que les Gay Games sont un formidable media pour conduire un changement dans la considération des personnes LGBT dans le sport. Par sa position d’arbitre, garant d’autorité et du respect des règles, Ryan entend bien inspirer les participants avec son principe « en définitive, être gay dans le football ne devrait engendrer aucune peur ».

9 février 2018

JO 2018 : L’athlète Pita Taufatofua défile torse nu… et huilé

Classé dans : photos,Sportifs — dominique @ 16:45

pita3 pita1 pita2

L’athlète Pita Taufatofua a (de nouveau!) fait sensation lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang. Seul représentant des Tonga, l’homme de 34 ans a porté son drapeau torse nu comme il l’avait fait il y a deux ans aux Jeux de Rio.
Les images de Pita Taufatofua à Rio avaient fait le tour du monde en 2016. L’homme avait surpris tout le monde en défilant en pagne traditionnel, le torse complètement huilé.
Deux ans plus tard, l’athlète tongien a répété ce rituel, mais cette fois-ci, il a dû braver le froid, puisqu’à Pyeongchang. La température se situait vendredi soir tout juste en dessous du point de congélation.
À l’occasion de ces jeux, Pita Taufatofua prendra part au 15 km libre en ski de fond, alors qu’il s’est qualifié à la toute dernière seconde. À Rio, il avait représenté son pays en taekwondo. Il a par contre été rapidement éliminé au premier tour.. 

15 janvier 2018

Mathieu Bastareaud cité pour des propos homophobes

Classé dans : homophobie,infos,Sportifs — dominique @ 14:30

bastareaudMathieu Bastareaud a été épinglé sur Twitter pour avoir tenu des propos injurieux envers un joueur de Trévise, dimanche, lors d’un match de Coupe d’Europe.
« Bastareaud est soupçonné d’avoir insulté un joueur de Benetton Rugby à la 80e minute du match », a annoncé l’European Professional Rugby Club dans un communiqué diffusé dimanche dans la soirée.
Le Rugby Club Toulonnais s’est facilement face à Trévise (36-0) en Coupe d’Europe, en empochant le bonus offensif avec ses cinq essais. Mathieu Bastareaud a inscrit l’un d’eux, le troisième, mais l’international français s’est surtout signalé par un dérapage homophobe.
Après une altercation avec Sebastian Negri, Bastareaud a ainsi traité l’international italien né au Zimbabwe de « Fucking Faggot »(Putain de tapette). Un écart de conduite qui a échappé à la vigilance du corps arbitral, mais pas aux caméras. Au début de la séquence, certains internautes entendent Negri traiter Bastareaud de « Fucking gay », mais ses paroles sont moins audibles.
L’EPCR a rapidement indiqué qu’une enquête allait être ouverte et que le Commissaire à la Citation allait rendre ses conclusions après revisionnage de la rencontre. Selon le Guardian, pour ce type d’insultes discriminatoires, Bastareaud risque entre 6 et 12 matches de suspension. Il pourrait ainsi manquer le Tournoi des VI Nations avec les Bleus.
Dans la soirée, Bastareaud a présenté ses excuses via Twitter. « Bonsoir tout le monde. Je tiens à m’excuser de ma réaction aux insultes du joueur italien. J’ai mal réagi en répondant à sa provocation, j’en suis sincèrement navré pour les personnes que j’ai pu blesser », a déclaré l’international français.

8 janvier 2018

USA : le patineur gay Adam Rippon ira aux JO

Classé dans : Sportifs — dominique @ 7:23

adam-rippon-1024-2Adam Rippon, le patineur artistique américain de Pennsylvanie aux États-Unis, s’est qualifié pour les JO de Pyeongchang .
Il est champion des Quatre continents en 2010, et champion des États-Unis en 2016.
Il a dévoilé son homosexualité en octobre 2015 .
Malgré une décevante quatrième place aux championnats américains de patinage artistique samedi soir, Rippon a été sélectionné pour rejoindre Nathan Chen et Vincent Zhou à Pyeongchang le mois prochain.
Le skieur acrobatique américain Gus Kenworthy qui est sorti publiquement en 2015, un an après avoir remporté l’argent aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, saura ce mois ci s’il participera aux JO
Un troisième athlète gay, le lugeur John Fennell , était également en lice pour une place au sein de la Team améraine, mais un mauvais fonctionnement de la luge a réduit ses chances de se qualifier en décembre.

2 janvier 2018

Brésil: un championnat de foot pour les joueurs LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sportifs — dominique @ 14:40

1Au Brésil, pays le plus de titré de la Coupe du monde, le foot est roi. Ce sport est traditionnellement associé à la virilité: un jeu pour les hommes hétéros ou les insultes homophobes sont courantes.
Il est mal vu pour les femmes  de jouer et elles sont souvent ridiculisées quand elles le font.
Pour les personnes LGBT, le football c’est encore plus simple, ce sport n’est pas pour eux.
Pourtant, u nouveau championnat de football est né il y a un mois, la Champions LiGay do Brasil. La LiGay est la première ligue brésilienne qui voit s’affronter des équipes de football dont tous les joueurs sont gay ou trans.
L’initiative vient d’une association LGBT fan de foot. Le premier club gay a été créé à Rio, il s’appelle le BeesCats Soccer Boys.
L’équipe a été fondée en mai par André Machado, originaire de Sao Paulo, qui avait joué avec une équipe gay dans sa ville natale et qui se sentait frustré de ne pouvoir jouer quand il a déménagé à Rio.
Le premier jour d’entraînement, quinze spectateurs avait fait le déplacement. Au quatrième jour, ils étaient 150 à assister à l’entraînement.
Six mois, après la naissance de ce premier club, on compte aujourd’hui 16 clubs de foot gay au Brésil, tous composés de joueurs gay ou trans. Mieux encore, les BeesCats de Rio ont rejoint le championnat amateur de Rio. Fait marquant, ils ont été très bien accueillis par les organisateurs.
Sur Facebook en revanche, la nouvelle de leur participation a soulevé quelques commentaires hostiles voire même des menaces de mort. Ce qui n’intimide pas plus que ça les joueurs gays, qui se voient comme les joueuses de foot qui, elles aussi, ont mis du temps à se faire accepter.
Le seul vrai problème de la LiGay, c’est l’absence de ses supporters. Il y a quelques mois, en effet, une banderole arc-en-ciel déployée dans un stade avait suscité des bagarres. Difficile dans ces conditions de venir soutenir une équipe gay sans prendre le risque de se faire casser la figure. Pour le moment.
source : https://www.facebook.com/ligaybr/

10 décembre 2017

Suisse :le coming out d’un arbitre

Classé dans : coming out,Sportifs — dominique @ 8:56

pascal_erlachnerPascal Erlachner, actuel arbitre de Super League et en charge de matchs de Challenge League depuis 2010, a fait son coming-out dans une interview fleuve donnée au Blick de dimanche. «Je l’ai fait parce que l’homosexualité reste un énorme tabou dans le football, indique celui qui vit chez ses grands-parents à Wangen avec son ami. J’espère que cela stimulera la discussion. Si vous ne parlez pas d’un sujet, on est dans une impasse. Et la stagnation, c’est la régression.»
L’arbitre de 37 ans ne craint pas les réactions qui ne manqueront pas de se produire quand il retrouvera les stades dès le week-end prochain. «Pour moi et mes proches, mon homosexualité est juste normale. Je suis solide, comme ma relation, et ma famille est géniale, a-t-il dit. Je me sens très à l’aise au milieu des arbitres et j’ai d’excellents collègues. Ceux qui m’aiment, m’apprécient, le font pour ce que je suis. Je peux être là et dire ‘Oui, je suis gay, et alors?’»
Pascal Erlachner est aussi curieux de la réaction que sa sortie va provoquer dans le milieu. «Je ne peux pas plaire à tout le monde et je n’en ai pas envie. Il y a encore beaucoup de gens qui souffrent que l’homosexualité soit ainsi étouffée. Surtout dans le football. Si seulement un seul joueur de foot ou un arbitre pouvait être aidé par mon expérience… Mon engagement public aura alors porté ses fruits.»
«Je n’espère pas être traité différemment, a souhaité celui qui a attendu ses 30 ans pour franchir le pas auprès de sa famille. Je n’aimerais pas qu’on se dise, ‘Ah voilà Erlachner, voilà l’arbitre gay’… Je me réjouis des prochains matchs et j’essaierai d’y faire respecter les règles comme elles sont écrites.»
Les règles, justement, risquent potentiellement de changer quelque peu pour lui. Comment réagira-t-il si un joueur le prend à parti pour son orientation sexuelle? «Je ne pense pas que ‘gay’ soit un gros mot, a-t-il indiqué dans le journal zurichois. Mais si on me dit ‘Schwule Sau’ ou ‘Schwuchte’ alors ce sera carton rouge. Mais je ne crois pas que les joueurs en arriveront là. Bien sûr, certaines fois, il y a des joutes verbales… Mais le plus important, c’est de se serrer la main après le match et le respect mutuel. J’ai aussi fait des erreurs dans le passé.»
Quand le Blick lui demande s’il connait des joueurs homosexuels, il répond «Bien sûr, mais ce n’est pas à moi de rendre cela public. Chacun décide de la manière dont il veut gérer sa vie. Mais quand quelqu’un me demande conseil, je raconte volontiers mon histoire. J’ai réalisé qu’en faisant ça je pouvais potentiellement aider les autres.» 

4 décembre 2017

La campagne Rainbow Laces est de retour

Classé dans : homophobie,Sportifs — dominique @ 17:25

780x580-youtube-oLg-27Mi0qk-la-premier-league-britanica   

15 novembre 2017

Grande Bretagne : le foot s’engage contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sportifs — dominique @ 17:27

eflLe football anglais s’est déjà engagé pour la cause LGBT
Cette fois ci, il va plus loin à travers une nouvelle action dans le cadre de la campagne Rainbow Laces, du nom des fameux lacets arc-en-ciel qu’ont arboré les joueurs de Premier League ces dernières années.
La ligue anglaise de football (EFL) a en effet annoncé que les poteaux de corner des matchs de la deuxième à la quatrième division nationale seraient équipés de drapeaux de la communauté LGBT du 25 novembre au 3 décembre.
Le patron de l’EFL, Shaun Harbey, s’en est réjoui.
« Nous sommes fiers de soutenir à nouveau la campagne Rainbow Laces de Stonewall pour cette saison. Assurer un environnement accueillant et sécurisé pour les supporters reste notre priorité, mais l’EFL veut également fournir une expérience positive à tous en dehors du terrain. »
Même si la Premier League ne se joint pas aux trois échelons inférieurs dans cette démarche, l’élite du foot anglais a signé un partenariat de trois ans avec Stonewall et déjà opté pour les brassards de capitaine et aux filets couleur arc-en-ciel.

26 octobre 2017

Grande Bretagne : un ancien directeur de club affirme qu’au moins vingt joueurs sont gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sportifs — dominique @ 16:20

david haighL’ancien directeur du club Leeds United, ouvertement homosexuel, David Haigh, estime qu’il y a au moins 20 footballeurs gays en Angleterre, mais c’est « probablement une sous-estimation grossière ».
L’ancien chef d’Elland Road, qui a travaillé au club entre 2013 et 2014, a révélé qu’il a eu plusieurs joueurs homosexuels qui lui ont parlé de leur sexualité – mais qui avaient peur de faire leur coming out.
Il ajoute que cela ne sert à rien de lancer une chasse aux sorcières qui n’aidera personne. Il les invite néanmoins à faire leur coming out « ensemble » car les supporters accepteraient cette « sortie » collective .
L’ancien directeur pense même qu’il pourrait y avoir un avantage commercial pour les joueurs qui sortent même si actuellement les jeunes stars «font des publicités avec des sponsors et être gay est encore un handicap» .
«Le football a besoin qu’ils s’ouvrent publiquement. Ceux qui le feraient seraient courageux, mais ils auraient beaucoup de soutiens» soutient il .

12345...79

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS