13 octobre 2017

USA : L’aumônier des pompiers du 11-Septembre pourrait devenir saint

Classé dans : religion — dominique @ 21:25

saint11 septembre 2001, 8h46. Le vol 11 American Airlines s’encastre dans la Tour Nord. A quelques dizaines de minutes près, le deuxième boeing percute la Tour Sud ; c’est une scène d’horreur. Le déploiement des forces de sécurité est iminent: 2000 pompiers de New-York sont mobilisés, dont 343 perdront la vie. Parmi eux, le Père Mychal Judge, aumônier du New York City Fire Department.
 L’aumônier des pompiers de New York, le père Mychal Judge est la première victime officielle des attentats du World Trade Center.
 Tandis que des pompiers se précipitaient dans les étages de la tour pour en évacuer les victimes, le père Judge se serait agenouillé dans le hall. « Vous devriez vous en aller, mon Père », lui aurait dit un pompier passant par là. « Je n’ai pas terminé », lui aurait simplement répondu le franciscain. Quand les pompiers sont revenus sur les lieux après l’effondrement de la deuxième tour, ils ont trébuché sur son corps.
 Il est mort alors qu´il administrait les derniers sacrements à un pompier blessé. Il a enlevé son casque pour prier et a été heurté à la tête par des décombres. Ce sont ses camarades qui, quelques instants après, ont trouvé son corps inanimé, en s’écriant : « It’s Father Mike ! »
 À la morgue, il reçut l’étiquette « DM (pour Désastre Manhattan, NDLR.) 0001-01 ». le père Mychal Judge fut la toute première victime officielle de l’attentat qui causa la mort de 2 759 personnes.
 Nombre de ses fidèles, pompiers et civils, se sont rendus à Rome afin d’offrir le casque blanc du Père Mychal au Pape Jean-Paul II, espérant ainsi, un jour, pouvoir assister à la canonisation de ce prêtre qui, jusqu’au bout, donna sa vie pour les autres.
 Cette canonisation est appuyée par un très actif lobbying, notamment en provenance de mouvements LGBT qui voient en ce prêtre le « premier saint homosexuel ».
 Après que son histoire ait été propagée dans le monde entier, quelques détails de sa vie ont été dévoilés, avec sa grande valeur spirituelle, son histoire de réhabilitation après sa chute dans l’alcoolisme, sa place dans la fondation du premier groupe qui s’est occupé de malades du sida à New-York, etc … Le Père Mychal est devenu l’un des symboles de cet attentat du 11 septembre, une figure héroïque, une figure sainte.
2002-Father-Mychal-Judge La photo des secouristes sortant des décombres son corps sans vie reste saisissante. On y voit, dans un décor de fin du monde, le père Mychal Judge gisant les yeux fermés, porté par cinq hommes recouverts de poussière. L’image a été qualifiée de « Pietà moderne », en référence à l’iconographie représentant le Christ dans les bras de la Vierge Marie après avoir été descendu de la croix.
 Chaque année, en septembre, des centaines de pompiers et de New-Yorkais participent à un « chemin de croix » retraçant le calvaire de ce franciscain, aumônier des pompiers de New York, entre son église Saint-François-d’Assise et le World Trade Center où il est mort à 68 ans. Lors de ses funérailles, le 15 septembre 2001, le maire de New York Rudolph Giuliani avait même déclaré : « C’était un saint. »
 Le « saint » du 11-Septembre sera peut-être un jour reconnu comme tel par l’Église catholique. L’idée en a en tout cas été avancée récemment, à Rome, par le père Luis Escalante, postulateur à la Congrégation des causes des saints. Celui-ci a déjà été contacté par plusieurs dizaines de personnes ayant connu le père Judge.
 C’est à la faveur de l’instauration, cet été, d’un nouveau critère de sainteté qu’une procédure pourrait être ouverte. Le pape François établissait alors, aux côtés du martyre et de l’héroïcité des vertus, le critère d’« offrande de sa vie » : autrement dit l’« héroïque acceptation, à cause de l’amour, d’une mort certaine et à brève échéance », selon le motu proprio Maiorem hac dilectionem, rendu public le 11 juillet dernier.
 Son casque blanc d’aumônier sur la tête, il a tenté de venir au secours des victimes, priant sur les corps qu’il croisait et administrant l’extrême-onction aux plus gravement blessés.
 Après sa mort, certains de ses proches ont révélé les orientations homosexuelles de ce franciscain – orientations dont ferait également mention son journal intime. Il est notamment question d’une relation avec un infirmier, dont on ignore si elle brisait ou non le vœu de chasteté formulé par le père Judge dans les années 1950.
 Ce fils d’immigrés irlandais, devenu aumônier des pompiers de New York en 1992, aurait par ailleurs été membre de Dignity, association catholique américaine plaidant pour un changement de discours de l’Église sur l’homosexualité. Il s’est également beaucoup investi auprès des malades du sida, les prenant dans ses bras et leur administrant l’Eucharistie et les derniers sacrements.

10 octobre 2017

Grece : l’Église orthodoxe de Grèce s’oppose à la loi sur le changement de sexe

Classé dans : religion,Trans — dominique @ 16:03

1Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe de Grèce s’est réuni le 7 octobre sous la présidence de l’archevêque d’Athènes Jérôme et a examiné, entre autres, la loi sur le changement de sexe, adopté récemment en première lecture par le Parlement grecque .
L’Église de Grèce a exprimé ses positions à ce sujet :
« Le sexe est un héritage sacré donné à l’homme et contribue à la base de la complémentarité psychosomatique dans le mystère de la vie et de l’amour. En ce sens, il n’est pas sujet à changement, mais il est un don divin à l’homme, que celui-ci doit valoriser pour sa sanctification.» (…)
« Le projet de loi proposé suscite des émotions dans la société, attaque l’institution sacrée de la famille, contredit les bonnes mœurs et le sens commun, et avant tout détruit la personne. Au lieu de diminuer la confusion et les désordres mentaux, elle les accentuera et donnera naissance à un dangereux phénomène social, particulièrement lorsqu’il créera également une situation explosive dans les écoles.»
«Le Synode fait un appel final au monde politique dans son intégralité pour élever sa responsabilité et sa mission au-dessus des idéaux politiques, des préjugés et de la référence à des droits incontrôlés, et pour retirer le projet de loi, tout en montrant un intérêt similaire pour résoudre les problèmes les plus sérieux qui frappent notre société, notre nation et le peuple. Or, on ne fait que renforcer les tensions, les divisions et l’absurdité, au lieu de contribuer à l’édification spirituelle de nos citoyens.»
De son côté, le métropolite d’Étolie Cosmas a déclaré dans une lettre ouverte aux députés du Parlement hellénique :
« Vous promouvez une loi qui nie le Dieu-Trinité et Créateur et profère des blasphèmes à Son égard. Cette nouvelle loi est non naturelle, elle empiète sur l’identité psychosomatique de la personne, favorise la dépravation, et son but est de contrecarrer la personne dans sa voie sur la sanctification et déification. Les os de nos saints et de nos héros (pour la libération de la Grèce) tremblent ! Le grand libérateur de la Grèce et égal-aux-apôtres saint Cosmas d’Etolie et nos autres saints pleurent… ».

9 octobre 2017

Le pape François rejette les opérations de réassignation de genre

Classé dans : religion — dominique @ 16:35

mitad-drag-queen9Lors d’un discours prononcé jeudi devant l’Académie pontificale pour la vie, le pape François a refusé les opérations liées au genre en tant que « manipulation des différences entre les sexes ».
Le pape François rejette les opérations de réassignation de genre
Le pape François a soutenu que les progrès technologiques qui permettent la transition rendent les personnes stériles.
Le pontife a également condamné le concept de personnes non binaires, en disant que cela compromettrait en quelque sorte la création de la vie.
Pour le chef de l’église catholique, l’acceptation croissante des problèmes trans est due à une « colonisation idéologique » par le biais de manuels financés par des personnes riches et des institutions dans des « pays très influents », a-t-il ajouté.
Fondée en 1994, l’Académie pontificale pour la vie traite des questions de bioéthique.
Pour les militants LGBTI catholiques, le pape ne comprend pas la transsexualité.
« Si le pape rejette le changement de sexe comme une ‘manipulation’ ou relevant du ‘libre choix’, il montre qu’il ne comprend pas que le changement de sexe des personnes trans est un moyen pour elles de devenir la personne que Dieu a créée », a déclaré Francis DeBarnardo, de l’organisation américaine LGBTI New Ways Ministry, qui regroupe en son sein des catholiques homosexuels et transgenres. « Le genre est plus qu’une réalité biologique », a-t-il ajouté.
source : E-llico.com

6 octobre 2017

Chrétiens et homosexuels : le difficile coming out

Classé dans : religion — dominique @ 17:50

Si la plupart des Eglises chrétiennes accueillent les homosexuels avec bienveillance, certaines condamnent toujours le principe de l’homosexualité. Alors peut-on vivre ouvertement son homosexualité dans l’Eglise ? A quoi s’expose-t-on lorsqu’on avoue son orientation sexuelle ? Un débat animé par Aline Bachofner.

Extrait de « Faut pas croire » , une émission de la Radio Télévision Suisse, samedi 30 septembre 2017.

catho gay    

4 octobre 2017

Royaume-Uni :L’Eglise anglicane sanctionne la branche écossaise qui reconnaît le mariage gay

Classé dans : mariage - union civile,religion — dominique @ 15:24

eglise d ecosseL’Église épiscopale d’Écosse avait voté en juin pour retirer de sa doctrine la phrase stipulant que le mariage est une union « entre un homme et une femme ».
L’archevêque de Canterbury Justin Welby a confirmé, lors d’une réunion des dirigeants anglicans à Canterbury, que les évêques anglicans ont appliqué à la branche écossaise les mêmes sanctions que celles infligées l’an dernier à l’Église épiscopale américaine.
Pour avoir reconnu les mariages homosexuels en 2015, la branche américaine s’était vue empêchée de représenter l’Église anglicane dans les assemblées œcuméniques ou interconfessionnelles pour trois ans.
Sa participation au processus de décision sur toutes les questions ayant trait à la doctrine ou au fonctionnement de l’Église anglicane avait également été suspendue.
Mark Strange, primat de l’Église épiscopale d’Écosse, avait anticipé ces sanctions, bien qu’une clause de conscience ait été intégrée à sa doctrine pour permettre aux prêtres en désaccord de ne pas marier des personnes de même sexe. « Je reconnais que cette décision a pu provoquer de la colère ou de la douleur au sein de la communion anglicane », a-t-il déclaré.
Il a annoncé qu’il chercherait à « reconstruire la relation » entre l’Église anglicane et sa branche écossaise. « Mais cela sera fait à partir de la nouvelle position que nous avons prise », a-t-il prévenu.
La question de la reconnaissance des unions ou de l’ordination de personnes homosexuelles déchire depuis des années cette Église de quelque 85 millions de fidèles, opposant des branches plus libérales, aux États-Unis ou en Grande-Bretagne, aux conservateurs majoritaires au Kenya ou au Nigeria par exemple.

27 septembre 2017

« Mashrou’ Leila » interdit en Egypte

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,musique,politique,religion — dominique @ 15:45

Mashrou’ Leila, le groupe arabophone le plus connu au monde, ne sera pas autorisé à se produire de nouveau en Egypte, a annoncé le syndicat des musiciens égyptien.
Cette décision a été prise après un concert dans une banlieue chic du Caire vendredi dernier lors duquel des personnes ont brandi un drapeau arc-en-ciel LGBT de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre.
Au moins six personnes ont été arrêtées lundi et doivent répondre des chefs d’accusation suivants: « indécence publique, incitation des jeunes à l’immoralité » pour avoir brandi le drapeau. Hamed Sino, leader du groupe libanais et ouvertement gay, est connu pour son engagement en faveur de la communauté LGBT.
En juin, la Jordanie avait également interdit à Mashrou’ Leila de donner leur concert qui était prévu dans la capitale Amman à la suite de protestations de parlementaires conservateurs, mais avait finalement autorisé le groupe à se produire sur scène.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

25 septembre 2017

Argentine : un archevêque interdit aux écoles catholiques de parler de diversité sexuelles

Classé dans : homophobie,internationnal,religion — dominique @ 20:37

aguer4Par un décret du 14 septembre, l’archevêque de La Plata, Hector Aguer , interdit à toutes les écoles catholiques de se référer dans les écoles catholiques, « sans exception  » à ce qu’il appelle «théorie du genre qui cherche à nier les différences biologiques entre les hommes et les femmes , afin que les élèves puissent discerner correctement et ne pas être entraînés par cette erreur .
Une mesure qui cherche à exclure la diversité sexuelle des salles de classe, ainsi que tout débat sur le mariage gay et les droits LGBT
Les militants féministes et LGBTI ont déjà exprimé leur condamnation de ce qu’ils considèrent comme une autre infraction contre les droits des personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres.
Les attaques basées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre se sont multipliées à La Plata au cours des derniers mois, il n’y a pas encore deux semaines qu’un couple de même sexe a été victime d’une agression violente par un groupe formé par deux douzaines d’adolescents . Malgré ces événements, Aguer à précher à plusieurs reprises contre le LGBT, en disant que « l’ homosexualité est une abomination  »
Un professeur d’éducation religieuse d’un collège religieux à La Plata a déclaré qu’il n’aura aucun problème à se conformer à ce décret malgré le fait que ses étudiants l’ont défendu et sont venus protester contre l’homophobie institutionnelle . Cette homophobie pour laquelle l’Église catholique devrait demander le pardon, selon les mots du pape Francisco lui – même il y a un peu plus d’un an.
L’Archidiocèse argentin de La Plata avait décidé, en juin 2016, de ne pas renouveler son appui aux Scouts d’Argentine:« ils mènent actuellement un processus dans le cadre duquel ils perdent certaines valeurs fondamentales voulues par Baden Powel telles que Dieu et la famille. C’est pourquoi nous trouvons plus difficile chaque jour de garantir l’éducation des enfants et des jeunes qui fréquentent les groupes Scouts au sein de nos Paroisses. Ceci nous porte à ne pouvoir renouveler le soutien que nous donnions aux Scouts d’Argentine » avait déclaré l’archevêque 

L’association LGBT Beit Haverim appelle les rabbins à se pencher sur la question de l’homosexualité dans la Torah

Classé dans : homophobie,religion — dominique @ 18:44

haverim-635x339Un groupe de Juifs manifestant contre les institutions juives. C’était le 12 septembre dernier lors de la venue de Shlomo Amar ancien Grand rabbin d’Israël qui était invité par le Consistoire.
Dehors les militants du Beit Haverim, une association LGBT juive font entendre leur colère. Ils reprochent au Consistoire d’inviter un homme homophobe. « Il rappelle que les homosexuels sont une abomination, que l’homosexualité est punie de mort, il a traité les juifs libéraux de négationnistes, » explique Alain Beit, dans un long entretien au Point.
Mais les actions politiques ne sont pas le cœur du militantisme du Beit Haverim. Alain Beit détaille la double nature de l’action de son association due au fait d’être une « double minorité ».
« En tant que juifs nous allons lutter contre l’antisémitisme et notamment dans le milieu homosexuel (qui se traduit souvent par une dénonciation de la politique LGBT d’Israël prétendument homophobe), mais également contre l’homophobie dans la communauté juive, explique-t-il. Ce combat est le plus dur. Il y en a énormément. Mais nous ne sommes pas pour autant une association politisée. Nous pouvons nous mobiliser contre l’extrême droite, mais chacun a des sensibilités politiques différentes au Beit Haverim.
Au-delà de la venue d’une personnalité religieuse, et de ses propos discriminants, le Beit Haverim qui se félicite d’avoir permis à des homosexuels de se rapprocher à nouveau de leurs racines juives, appelle à une réflexion en profondeur sur la nature du lien entre la tradition juive et l’homosexualité.
« Aucune recherche, aucune éducation n’est faite sur l’homophobie, déplore Alain Beit. Tout le monde nous récite à tue-tête ce passage du Lévitique : ‘Tu ne coucheras pas avec un homme comme tu couches avec une femme’, mais on parle ici simplement d’un acte sexuel. Est-ce qu’il m’est interdit, en tant qu’homme, d’aimer un autre homme ? Est-ce qu’il m’est interdit, en tant qu’homme, d’embrasser un autre homme ? Et les femmes ne sont même pas concernées par ce passage ! Donc, dire à partir de cette phrase que l’homosexualité est interdite, c’est un énorme raccourci ! Et j’aimerais que les rabbins, les spécialistes commencent enfin à se pencher sur la question ».
source : http://fr.timesofisrael.com

USA : Un pasteur élevé par des parents homosexuels raconte son histoire

Classé dans : religion — dominique @ 16:01

catho gayLe pasteur Caleb Kaltenbach, a écrit un livre « Messy Grace », ou il veut démontrer que le commandement de Jésus d’aimer son prochain comme soi-même, « n’a pas de clause d’exception pour un prochain homosexuel ».
Son histoire est bouleversante
Alors qu’il avait 2 ans, les parents de Caleb Kaltenbach ont dévoilé leur homosexualité.
Après la séparation du couple, Caleb a finalement été élevé par sa mère et sa compagne. Il se souvient avoir participé à de multiples Gay Pride dans les années 80, et surtout avoir été choqué par la rhétorique homophobe et l’hostilité des contre-manifestations de chrétiens.
« Je me souviens à la fin de l’une des Gay Pride, dans les années 1980, il y avait tous ces chrétiens qui tenaient des pancartes et disaient : ‘Dieu vous déteste. Allez-y. Repentez-vous ou brûlez’. Et si cela n’était pas assez offensant, ils pulvérisaient de l’eau et de l’urine sur les gens. » raconte t’il
Mais au lycée, le jeune homme devient finalement chrétien au cours d’une étude biblique conduite par des étudiants, alors qu’il s’y rendait pour confondre les organisateurs.
« J’ai alors constaté que Jésus n’était pas comme les gens dans les rues. L’apôtre Paul n’était pas comme ceux qui tiennent les pancartes au coin de la rue» «J’ai également conclu, et je le constate encore aujourd’hui, que Dieu a conçu l’intimité sexuelle dans le contexte du mariage entre un homme et une femme. »
Révéler son retour vers dieu à ses 3 parents homosexuels ressemble à faire son coming out .
« Le rejet qu’ils ont craint de la communauté chrétienne et le rejet qu’ils ont craint de moi, maintenant que j’étais l’un d’eux […] C’est le même rejet qu’ils m’ont fait subir. Le même rejet qu’ils combattent, car il s’agit d’un sujet tellement chargé d’énergie. »
Commence alors un long chemin de restauration des relations et de recherche de la manière biblique de les gérer. Le jeune pasteur est arrivé à la conclusion qu’il ne faut pas confondre « acceptation et approbation ». Il y a peu de sujets aussi clivants au sein de l’Eglise, que le sujet de la communauté LGBT, et peu à peu Caleb Kaltenbach s’est forgée une opinion qu’il a souhaité faire connaître au travers d’un livre.
« Je crois que nous sommes appelés à accepter tout le monde en tant qu’individu. Cela ne signifie pas que nous approuvions tous les choix que quelqu’un fait dans sa vie […] Chaque dimanche, n’importe qui devrait pouvoir marcher dans mon église quand je prêche et y participer. Et je sais que je serre la main tous les dimanches à des gens dont je n’approuverais pas les choix de la semaine. Cela ne signifie pas que je ne les accepte pas. »

20 septembre 2017

Suisse : L’Eglise protestante se mobilise contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 19:28

epgUne formation a été organisée pour sensibiliser les pasteurs aux questions LGBTI. Elle a été organisée avec la Fédération genevoise des associations LGBTI et de la Ville de Genève.
En 2015, l’Eglise protestante de Genève (EPG) a soutenu la création d’un groupe d’entraide et de partage pour les jeunes qui cherchent à vivre leur spiritualité dans un cadre dénué de discriminations. Elle poursuit sur cette voie d’inclusion et a récemment organisé une journée de formation à l’attention des pasteurs autour des questions LGBTI et de prévention de l’homophobie. Ces conférences et ateliers sont le fruit d’une collaboration tripartite entre les milieux ecclésiastique, associatif LGBTI – la Fédération genevoise des associations LGBT – et institutionnel – la Ville de Genève. Le point avec Adrian Stiefel, responsable de l’Antenne LGBTI et chargé de ministère à l’EPG.
L’idée est née après que nous avons été sollicités par une association confrontée à des situations de conflit entre des jeunes qui commençaient à affirmer ouvertement leur homosexualité et leurs familles qui les rejetaient à cause de leurs convictions religieuses. Des pasteurs de l’Antenne sont alors intervenus dans le cadre de médiations familiales. Ils n’ont pas apporté de solutions toutes faites mais ont permis d’ouvrir le dialogue.
1 Cela nous a fait prendre conscience de l’importance de la question religieuse dans la résolution de problèmes homophobes. Or, on parle là de compétences socio-éducatives, non pas théologiques. L’Antenne a donc décidé d’organiser une formation, avec conférences et ateliers, pour outiller au mieux les collaborateurs de l’EPG, afin qu’ils puissent discerner les cas d’homophobie et les signes de rejet, qu’ils soient en mesure de soutenir les jeunes qui se questionnent ou qui sont la cible de violences homophobes, ainsi que les orienter vers les services compétents si besoin.
C’était aussi notre but, de pouvoir créer un événement rassembleur et ouvert à tous. Cette formation s’adressait aux accompagnants jeunesse, de toutes les confessions religieuses ou simplement athées. Nous avons ainsi accueilli 49 participants, comprenant des pasteurs de diverses dénominations, des diacres, des curés, et même des enseignants et des conseillers sociaux.
J’ai effectivement été confronté à quelques réactions, parfois violentes, d’incompréhension et de méfiance, notamment dans des milieux chrétiens plus «durs». Mais c’est normal, il faut encore du temps.
source : https://www.tdg.ch 

12345...62

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS