19 avril 2017

Ecosse : Église d’Écosse devrait voter en faveur du mariage entre personnes de même sexe

Classé dans : mariage - union civile,religion — dominique @ 16:43

eglise d ecosseL’Église d’Écosse pourra bientôt célébrer des mariages homosexuels. Un rapport officiel qui statue que les ministres du culte devraient être autorisés à célébrer des mariages homosexuels sera débattu par l’Assemblée générale de l’Église en mai et il semble que la majorité soit dorénavant en faveur d’un tel changement.
Le document indique également que l’organisation devrait présenter des excuses pour ne pas avoir reconnu que les chrétiens homosexuels peuvent aussi bien que les autres être de bons chrétiens.
Ce rapport sera présenté par le Forum théologique de l’Église d’Ecosse, un corps influent qui met en évidence la théologie du Kirk. L’année dernière, l’Église avait voté en faveur de permettre aux ministres d’être présents lors de mariages homosexuels, mais ils ne pouvaient pas encore les célébrer officiellement.
Le rapport «invitera l’Église à faire le bilan de son histoire de discrimination à différents niveaux et de différentes façons contre les homosexuels et à s’excuser individuellement et collectivement et à chercher à faire mieux à l’avenir».
Si l’Église adopte cette proposition, il sera reconnu que «nous avons souvent omis de reconnaître et de protéger l’identité et la vocation chrétienne des homosexuels».
Scott Rennie, un ministre ouvertement gay , dont la nomination, en 2008, avait suscité une énorme controverse, s’est félicité du présent débat.
Le révérend Rennie a déclaré que le concept que l’Église pouvait reconnaître qu’elle avait errée dans sa persécution des homosexuels était «l’une des choses les plus positives et optimistes que j’ai lues depuis de nombreuses années dans un rapport présenté à l’Assemblée générale».
Le révérend, qui a demandé à plusieurs reprises à l’Église de reconsidérer son opposition au mariage homosexuel, a ajouté: «On reconnaît finalement la diversité des personnes qui composent l’Église d’Écosse et l’Écosse en général.
Rev Rennie a ajouté que «les mariages, qu’ils soient homosexuels ou hétéros, peuvent favoriser une bonne vie heureuse.
union «L’amour de Christ pour nous, son peuple, se reflète dans des relations amoureuses. Le mariage est en quelque sorte une manière de célébrer l’amour de Dieu.
«J’attend le jour où je pourrai célébrer, au nom de Dieu, des mariages pour tous les couples, homosexuels ou hétérosexuels ».
Le commissaire principal de l’Assemblée générale, le révérend John Chalmers, a déclaré que le problème avait été un argument à long terme dans lequel il n’y aurait pas un seul vainqueur.
«Dans une dispute qui dure depuis plus de 20 ans, certaines personnes ont été blessées des deux côtés. Certaines se sont senties marginalisées et démenties. C’est pourquoi nous pensons que certaines excuses sont nécessaires pour favoriser la réconciliation et à nous aider à vivre nos différences là où elles existent».
Si le débat se déroule bien, l’Église «entreprendra une autre étude sur les implications juridiques de la tenue de mariages homosexuels et fera rapport à l’Assemblée générale en 2018.» La route est longue pour la reconnaissance de la différence…

15 avril 2017

Canada : David Lefneski prêche l’ouverture à la différence

Classé dans : religion — dominique @ 15:40

davidLe pasteur protestant David Lefneski assume publiquement son homosexualité, marie des couples LGBT, tient des messes bilingues, en plus d’avoir été huit fois famille d’accueil.
Le pasteur Lefneski, qui officie pour la SouthWest United Church à Verdun (quartier résidentiel et un arrondissement de la ville de Montréal) place la diversité au coeur de son engagement religieux. Sa philosophie : « Quand le voisin cogne à ma porte, explique-t-il en entrevue, je n’ai qu’une question : de quoi as-tu besoin ? »
Si David Lefneski a aujourd’hui les coudées franches à 57 ans, il n’en a pas toujours été ainsi dans sa vie. Ce grand gaillard à lunettes, toujours affable et souriant, a grandi au sein d’un culte fondamentaliste de Guelph, en Ontario.
« Chaque fois que j’ai changé d’Église, c’était pour des raisons d’exclusion. Lorsque j’ai embrassé un homme pour la première fois à 27 ans [il était alors pasteur pentecôtiste à Montréal-Nord, marié et père de deux enfants], j’ai été expulsé de la paroisse le dimanche suivant. Après huit ans de travail dans une paroisse que j’avais fondée. »
Même sort dans l’Église presbytérienne Saint-Luc, à Rosemont, où il officie les 10 années suivantes. Son statut de père divorcé est accepté, mais pas celui de pasteur gai. « Quand j’ai assumé que mon amour pour un homme gai était un bon amour, j’ai dû partir. Encore une fois. »
C’est l’Église unie du Canada, reconnue pour accepter l’homosexualité, qui est venue à sa rescousse. « Ils m’ont dit : homme divorcé, papa gay, ce ne sont pas des empêchements pour nous. David, tu es un bon pasteur. C’est tout ce qui compte. »
Fort de cet appui, le pasteur maintenant dépêché dans Verdun ouvre progressivement les portes de son église aux « réfugiés spirituels » qui sollicitent ses services. Chacun arrive avec son histoire, parfois dramatique.
« Le premier mariage gay que j’ai célébré est celui de deux sœurs catholiques ayant choisi de vivre leur sexualité hors de l’Église. C’était un geste d’amour très puissant. Pendant la cérémonie, j’ai pleuré. »
Au fil des ans, les demandes ont afflué : mariage d’une chrétienne et d’un musulman qui attendent un enfant, de catholiques divorcés, de couples de la communauté LGBT.
suite sur le devoir.com

11 avril 2017

Ouverture du premier temple mormon au Chesnay

Classé dans : homophobie,politique,religion — dominique @ 1:54

Pour la première fois des Mormons rejoignent la gay pride de San Francisco en 2012Tout près du Château de Versailles, les mormons ont inauguré leur premier temple en France vendredi 7 avril, en présence de Mitt Romney .
Situé au Chesnay (Yvelines), à 500 mètres de l’entrée du Château de Versailles, le bâtiment religieux de 7 000 mètres carrés incarne dans toute sa puissance la force de frappe de cette religion si mystérieuse. Loin d’être anecdotiques, les mormons, même en France, disposent de puissants réseaux, et n’hésitent pas à les montrer aux journalistes. Le Monsieur com’ des mormons en France, Dominique Calmels, est par exemple directeur financier à Accenture, l’une des 100 plus grosses entreprises mondiales. Il s’est affiché aux côtés de Bruno Le Maire pendant la primaire de la droite, avant de s’occuper du programme pour la fiscalité de François Fillon.
Le maire LR du Chesnay, catholique convaincu, et ex-porte-parole de la Manif Pour Tous a prononcé la veille son « homélie » de célébration du temple lors d’une inauguration plus privée, devant une centaine d’élus, de mormons, et de personnalités du monde des affaires. « J’avais une idée très négative sur cette Eglise, confie-t-il à Marianne. Mais on a levé le doute sur le côté sectaire et on a vu que leur mode de vie était compatible avec les valeurs de la République ».
Pour l’Eglise mormone, les couples gays sont des apostats, et les enfants de couples homosexuels sont interdits de devenir membres avant 18 ans et leur départ du foyer familial.
Dominique Clamels précise : « Mais on lit la Bible : nous ne serons pas homosexuels. Un homosexuel ne rentrera pas dans le temple. »
article à lire sur marianne.net

2 avril 2017

Allemagne : des parents protestent contre un enseignant homosexuel

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 14:11

enfantsDans une crèche à Berlin-Reinickendorf, les parents de parents musulmans de diverses origines, qui forment la quasi totalité des clients de cette crèche. se manifestent contre un enseignant gay.
L’annonce de son engagement avait provoqué un violent tollé chez une partie d’entre eux. Ils avaient commencé par exiger qu’il ne change pas les enfants et ne les accompagne pas aux toilettes.
Les mères et les pères qui avaient placé leurs enfants dans ce centre avaient peur. Les parents ont lancé une protestation massive.
Un conflit culturel dans la crèche qui n’est pas unique. Dans les centres pour enfants de ce quartier de la capitale, un enfant sur trois est désormais issu de l’immigration.
Plutôt que de remplacer l’employé, la directrice a prié les parents contestataires d’emmener leurs enfants ailleurs. Elle juge que la présence d’un homme au sein de la crèche est bénéfique au développement des enfants .
Malgré tout, le dialogue s’est noué avec des parents: «Beaucoup ont été choqués quand ils ont entendu parler des protestations. Ils se sont rangés de mon côté, tout comme mes collègues.» raconte le jeune homme
En 2015, un sondage de Queer Germany avait révélé qu’un Allemand sur cinq s’opposait à ce qu’un homme gay s’occupe de petits enfants, rappelle Gay Star News. Pour les lesbiennes, l’opposition s’élevait à une personne sur sept.

28 mars 2017

Israel : Des anciens officiers luttent pour garder l’armée accessible aux femmes et aux gays

Classé dans : homophobie,religion — dominique @ 16:57
oren

Oren Nahmany, le fondateur âgé de 27 ans de Pride in Blue and White

Le groupe, Pride in Blue and White (Fierté en bleu et blanc) a lancé la semaine dernière une campagne de collecte de fonds pour soutenir ses premiers cours préparatoires à l’armée et des programmes de mentorat destinés spécifiquement aux femmes et aux jeunes membres de la communauté LGBT.
L’objectif ultime de la campagne  appelée ‘Israeli Pride Times Two’ (la Fierté israélienne par Deux), est de multiplier par deux le nombre de femmes dans les positions de combat et le nombre de soldats ouvertement LGBT au sein de l’armée israélienne.
L’armée est déjà relativement progressiste sur ces fronts. Les femmes juives sont enrôlées comme leurs homologues masculins mais deux ans au lieu de trois, et elles sont autorisées à assumer un nombre croissant de postes de combat. Environ 7 % des combattantes sont des femmes.
Les soldats gays et les soldates lesbiennes sont autorisés à servir ouvertement depuis 1993, l’année où les Etats Unis ont annoncé leur politique ‘Don’t Ask, Don’t Tell’ (Ne demandez pas, ne répondez pas), même si un grand nombre d’entre eux nourrissaient des craintes devant la perspective d’intégrer le service.
Mais avec l’influence croissante des officiers des soldats religieux, les militaires craignent que ce progrès ne soit compromis.
“Nous sommes tous des officiers. Nous avons tous combattu dans l’armée. Et nous avons le sentiment que notre foyer est attaqué », explique Oren Nahmany, le fondateur âgé de 27 ans de Pride in Blue and White.
“En Israël, tout le monde doit aller à l’armée, et elle doit donc être pluraliste et libérale. Les rabbins tentent de faire partir les femmes, les LGBT et de faire venir leurs propres communautés ».
Actuellement, plusieurs douzaines d’académies préparent les Israéliens à l’armée, et environ la moitié sont religieuses.
Alors que la motivation, parmi les recrues, ne cesse de reculer et est la source d’une inquiétude constante en Israël, de nombreux Israéliens accueillent avec chaleur l’afflux de nouveaux enrôlés religieux. Mais certains – en particulier à la gauche de l’échiquier politique – craignent que les sionistes religieux, qui représentent environ 10 % de la population israélienne, aient pris une influence disproportionnée dans une armée traditionnellement laïque, ainsi que dans d’autres secteurs de la société israélienne.
Pour protéger les droits des femmes et des membres de la communauté LGBT au sein de l’armée, l’organisation Pride in Blue and White a pris la décision d’ouvrir ses propres cours préparatoires sur le modèle des académies sionistes religieuses.
Depuis la diffusion d’un discours prononcé par le rabbin Yigal Levinstein, la vieille de la journée de la femme, devant plusieurs centaines de diplômés d’une académie religieuse, l’association a levé bien au-delà de 1 000 dollars. Alors qu’il ne reste que trois semaines, elle est à environ 40 % de son objectif, qui est de collecter environ 20 000 dollars.
Dans son discours, Levinstein avait indiqué que les femmes soldates ont perdu leurs « valeurs et leurs priorités » juives, et qualifié l’idée de femmes commandants de « folie ». Il a également tourné en ridicule les familles constituées de deux hommes, affirmant qu’il s’agissait « d’un asile de fous ».
Face à l’indignation générale, le ministre de la Défense Avigdor Liberman a expliqué qu’il réfléchirait à l’inaptitude de Levinstein à un poste « consistant à préparer les jeunes pour le service au sein de l’armée israélienne ». Levinstein a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur ses propos, tout en reconnaissant le caractère « inapproprié » de ses remarques.

19 mars 2017

Suisse : une haute école de théologie ne veut pas de LGBT

Classé dans : homophobie,infos,religion — dominique @ 18:47

DCIM100MEDIALe projet d’une haute école de théologie est en préparation depuis plusieurs mois et vient de nommer ses professeurs. Le futur établissement qui fait débat s’installera sur le site de l’institut biblique Emmaüs, à Saint-Légier, une commune suisse du canton de Vaud, . Les étudiants sont attendus à la rentrée 2017.
L’institut provoque déjà quelques remous dans les milieux du protestantisme romand. A l’initiative du projet: le courant évangélique conservateur, qui cherche ainsi à se doter d’une filière indépendante de celle de l’Eglise réformée.
La polémique est venue d’un article paru sur le site ref.ch, un portail d’information des églises réformées alémaniques. La future Haute Ecole de théologie (HET-Pro), qui doit ouvrir à Saint-Légier en septembre prochain, compterait refuser les candidatures de personnes vivant ouvertement une relation homosexuelle. Une situation que le recteur de l’institution, Jean Décorvet, «ne peut pas s’imaginer», selon la plate-forme en ligne. Proche de la mouvance évangélique, l’institution nuance: «Ces propos ont été mal rapportés», commence par indiquer David Richir, doyen de la HET-Pro, Jean Décorvet n’ayant pas pu être joint dimanche. Il l’assure: «Notre politique est que l’école sera ouverte à tous et toutes. L’orientation sexuelle n’est pas un critère d’admission et il n’y aura pas de tests effectués sur ce point.»
La HET-Pro est déjà controversée dans les milieux protestants réformés vaudois, qui la voient comme une concurrence à l’actuelle formation des pasteurs (un master en théologie à l’Université, suivi de deux ans de pratique dans une paroisse). David Richir ne cache pas que l’école défend des valeurs qui lui sont propres: «Notre conviction théologique se fonde sur une tradition millénaire. Elle met en avant le couple formé par un homme et une femme comme étant ce que Dieu souhaite.» Il relève toutefois qu’il n’appartient pas à l’institution de juger de la sexualité des gens.
Le fait d’afficher son homosexualité pourra-t-il malgré tout être un motif d’exclusion? «Le cas ne s’est jamais présenté, c’est donc difficile à dire à ce stade, répond David Richir. Sur le principe non, mais en pratique, quelqu’un qui prône ce mode de vie pourrait avoir du mal à trouver sa place. Sachant que ce n’est pas ce veut promouvoir la communauté pédagogique, et si l’élève est dans une dynamique militante ou revendicatrice, il pourrait y avoir un problème. Mais comme pour tout autre militantisme en opposition frontale avec nos valeurs.»

Source : 360.ch, 24heures.ch et protestinfo.ch

13 mars 2017

Pérou : un pasteur demande à ses fidèles de tuer les homosexuels et les athées

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 17:23

gonzalezRodolfo Gonzalez, pasteur du Mouvement Missionnaire Mondial, une Eglise Chrétienne Evangélique, a appelé à tuer les athées et les homosexuels dans son sermon il y a 15 jours.
 » Les homosexuels doivent mourir car ils corrompus, les athées aussi, parce qu’ils ne sont pas l’ œuvre de Dieu. Si deux femmes ont des rapports sexuels entre elles, il faut les tuer, Si une femme à une relation avec un animal, il faut la tuer et tuer l’animal (…) au nom de Jésus.  » a t’il dit en s’inspirant des versets du Lévitique 20:13 et du lévitique 20:16 :Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux, et Si une femme s’approche d’une bête, pour se prostituer à elle, tu tueras la femme et la bête; elles seront mises à mort: leur sang retombera sur elles.
La prédication a été rapporté par le journal La República grâce à un enregistrement audio. La justice péruviène a annoncé qu’elle lancera une enquête contre le pasteur cubain pour incitation au meurtre.
Le pasteur pentecôtiste qu’ils n’avaient jamais incité personne à tuer. « Je réaffirme le respect absolu de la vie de chaque être humain. Le christianisme a toujours prêché un message d’amour pour la vie. L’incitation à tuerdes personnes en raison de leur orientation sexuelle, serait tout à fait contraire à l’ esprit de Jésus – Christ , « a répondu le pasteur dans un communiqué.
La veille de la prédication, le pasteur Gonzalez a participé à une marche contre la théorie du genre menée par les églises évangéliques  « Avec mes enfants je ne plaisante pas » . Ces marches ont contraint le Ministère de l’ éducation à ne faire aucune référence au respect des minorités sexuelles.

5 mars 2017

Arabie Saoudite :deux femmes transgenres torturées à mort

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,politique,religion,Trans — dominique @ 7:46

transgenre arabieDeux Pakistanaises, Amna, 35ans et Meeno, 26 ans,auraient été arrêtées et torturées à mort par la police en Arabie Saoudite, car elles étaient transgenres, selon des activistes défendant les droits des femmes.
Originaires de la province de Khyber-Pakhunkhwa, au Pakistan, elles ont toutes deux été mises dans des sacs avant d’être battues et torturées à mort par la police saoudienne.
Les deux femmes ont été arrêtées lors d’un raid de la police saoudienne contre un rassemblement transgenre dans la ville de Ryad. En Arabie Saoudite, une loi pénalise le travestissement et interdit à toute personne transsexuelle de se rendre en pèlerinage à La Mecque.
Sur les 35 personnes arrêtées, 22 sont toujours en prison, 11 ont été libérées après avoir payé une amende de 150 000 riyals (environ 147 000 shekels), et le décès d’Amna et Meeno ont été prononcés pendant leur détention.
C’est ce qu’ont révélé des activistes pakistanais défendant les droits des femmes et de la communauté LGBT au quotidien britannique The Independant.
Qamar Nasseem et Farzana Jan, président de l’association TransAction Pakistan, ont appris le décès d’Amna et Meeno ainsi que l’arrestation des 33 autres personnes grâce aux informations qui leur ont été transmises par l’un de leur contact transgenre vivant en Arabie Saoudite.
Contacté par l’Independant, Amnesty International a expliqué que les informations n’ont pu être vérifiées. Toutefois, Amnesty International a interpellé les autorités saoudienne, leur demandant de “mener une enquête approfondie et indépendante sur toute allégation de torture et d’exécution extrajudiciaire et de traduire les suspects devant des tribunaux qui respectent les normes internationales d’équités et sans recours à la peine de mort”.
Ce n’est pas la première fois que l’Arabie Saoudite scandalise le monde suite à son traitement de la communauté LGBT. En 2009, 67 hommes ont été arrêtés à Ryad pour s’être travestis. Condamnés à de lourdes peines de prison, ils ont également été fouettés. En septembre dernier, l’Arabie Saoudite a demandé aux Nations Unies de retirer les droits des homosexuels de ses buts ultimes arguant que c’était “contraire à la loi islamique”.

 

2 mars 2017

Etats-Unis: Les protestants libéraux ont célébré un mercredi des Cendres «pailleté»

Classé dans : religion — dominique @ 18:00

glitterLe mercredi 1er mars marquait le début du Carême. A cette occasion, dans plusieurs états des Etats-Unis, des protestants libéraux ont ajouté des paillettes aux cendres faisant parti du rituel du premier mercredi de jeûne. Cendres imposées en forme de croix sur le front des croyants participants au Carême.
Le but de ce mercredi des Cendres «pailleté» a été développé par Marian Edmonds-Allen dans un blog. Elle explique notamment que rendre ce jour «coloré» signifiait rappeler l’acceptation de la communauté LGBT au sein des églises participantes. D’après une responsable d’église cité par le site Foxnews, il s’agissait aussi d’affirmer que «le message chrétien est un message d’amour et d’inclusivité».
Aux Etats-Unis, les églises des mouvements universalistes et unitariens acceptent et bénissent les unions homosexuelles depuis les années 1970. Ces mouvements dit «progressistes» acceptent également l’ordination des homosexuels. Marian Edmonds-Allen, fondatrice de l’association Parity, quant à elle fait partie d’un mouvement se réclamant «non-fondamentaliste».

Source de l’article: http://www.evangeliques.info.

USA: un pasteur s’en prend au film »Moonlight » accusé de promouvoir la culture gay

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 7:58
Le pasteur Franklin Graham, fidele soutient de Donald trump  a demandé au chrétiens de ne pas «se laisser influencer par l’amour et le sexe tels qu’ils sont présentés par les films hollywoodiens».
Sur sa page Facebook, Il s’en est pris  à la cérémonie des Oscars et à sa promotion de la culture gay.
Dans son réquisitoire, Franklin Graham écrit :
« Beaucoup de ceux qui n’avaient jamais entendu parler du film ‘Moonlight’, qui a reçu le prix du meilleur film, le connaissent désormais. Des critiques que j’ai lues, ‘Moonlight’ dépeint un jeune afro-américain gay à la fleur de l’âge bourré de stéréotypes ; il est violent et fait du trafic de drogue.


Hollywood est connu pour magnifier le péché. C’est encore un autre exemple du plan des organisations LGBT pour faire que les choix de style de vie que Dieu définit comme péché deviennent de plus en plus culturellement acceptables.
Je préviens les familles et l’Église : ne permettez pas à vos jeunes d’être absorbés dans le plan sombre d’Hollywood. Nous aimons tout le monde mais nous devons être francs concernant les conséquences du péché. »
« Le péché est péché, peu importe s’il obtient un Oscar ou non. » conclut il 

12345...56

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS