3 septembre 2018

Autriche : Dans le diocèse de Feldkirch, une pastorale lgbt

Classé dans : infos,internationnal,religion — dominique @ 17:16

cathi gayLe diocèse autrichien de Feldkirch a élaboré une pastorale en direction des homosexuels pour mieux les accueillir .
Dans le document explicatif il est dit qu’il faut « contempler » et « vivre » « la diversité et la pluralité des personnes, aussi dans leur orientation sexuelle, comme un don précieux. »
Sur le site du diocèse, il est précisé que le groupe de travail offrira « des contacts aux mères et pères spirituels qualifiés et aux psychothérapeutes qui reconnaissent l’orientation sexuelle comme une composante essentielle de la personnalité ».
Ce projet pastoral est ouvert également « aux couples de  même sexe et aux problématiques qu’ils peuvent rencontrer quand ils projettent leur vie ensemble. »

27 août 2018

François recommande « la psychiatrie » pour les enfants aux penchants homosexuels

Classé dans : infos,internationnal,religion — dominique @ 5:49

pape francoisDimanche 26 août, le souverain pontife a évoqué le cas des enfants ayant des orientations homosexuelles, conseillant aux parents d’avoir recours à la psychiatrie.
Après avoir échangé avec huit victimes d’abus sexuels dimanche en Irlande, le pape François a donné une conférence de presse dans l’avion qui le ramenait à Rome. Outre le sujet brûlant de la pédophilie, le souverain pontife a également évoqué l’homosexualité après avoir été interrogé par un journaliste. Lequel lui avait demandé ce qu’il conseillerait à des parents ayant des enfants aux penchants homosexuels.
« Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille », a-t-il affirmé, estimant également qu’il fallait tenir compte de l’âge des personnes concernées. « Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans », a-t-il souligné. Et d’ajouter, avec fermeté : « Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité ».

26 août 2018

Le plaidoyer du jésuite James Martin pour l’accueil des LGBT

Classé dans : infos,internationnal,religion — dominique @ 15:42

catho gayLa 9ème rencontre mondiale des familles organisée par le Vatican à Dublin en Irlande et qui se tient jusqu’à ce dimanche marquera un tournant officiel dans le rapprochement entre l’Église conciliaire et les homosexuels . Invité par le Vatican et l’archidiocèse de Dublin à s’exprimer, le père Martin a prôné, le 23 août dernier, l’accueil total des personnes homosexuelles et transgenres dans les paroisses. Rappel des fondamentaux de l’Évangile, rôle des paroisses auprès des personnes LGBT, attitude vis-à-vis des gens qui se sentent en marge… tels sont les points du discours du père jésuite James Martin Le père James Martin a d’abord énuméré de nombreuses situations dans lesquelles les LGBT s’étaient senties abandonnées, refoulées, rejetées par l’Église. Il parle notamment de cette mère qui se félicitait que son fils revienne sur les bancs de l’Église un dimanche de Pâques, «Mais après que le prêtre ait proclamé l’histoire de la résurrection du Christ, devinez sur quoi il a prêché? Les maux de l’homosexualité. Le fils s’est levé et est sorti de l’église. Et la mère s’est assise dans le banc et a pleuré.». Mais le bienveillant jésuite prend aussi soin de témoigner de scènes d’accueil et de grâce de la part des paroisses. Un étudiant lui aurait confié que la première personne à qui il a fait part de son homosexualité était un prêtre. La réaction de l’homme d’Église a été immédiate et salutaire, «Dieu t’aime, et l’Église t’accepte». Des paroles qui lui auraient sauvé la vie a déclaré le jeune homme. Une inégalité entre les territoires James Martin fustige l’inégalité géographique. Malheureusement, une grande partie de la vie spirituelle des LGBT catholiques et de leurs familles dépendent de l’endroit où ils vivent. Si une personne LGBT habite dans une grande ville avec des pasteurs à l’esprit ouvert, elle a alors de la chance. «Mais si vous vivez dans un lieu moins ouvert ou si votre pasteur est homophobe, que ce soit en silence ou ouvertement, vous n’avez pas de chance. Les catholiques, accueillis ou non accueillis dans leur paroisse, influencent fortement leur vision non seulement de l’Église, mais de leur foi et de Dieu.» «Les personnes LGBT et leurs familles sont des catholiques baptisés» C’est là le coeur de l’argumentation de James Martin. Les catholiques LGBT sont des catholiques comme les autres. Et comme chaque catholique, ils ont beaucoup à apporter aux paroisses. Parce qu’ils ont été tant marginalisés, beaucoup de personnes LGBT éprouvent une compassion naturelle pour ceux qui sont en marge, explique James Martin, «Leur compassion est un cadeau. Ils pardonnent souvent les pasteurs et les prêtres qui les ont traités comme de la terre. Leur pardon est un cadeau. Ils persévèrent en tant que catholiques face à des années de rejet. Leur persévérance est un cadeau.» Dieu aime les personnes LGBT et chacun devrait en faire autant poursuit James Martin, qui incite chacun à aimer les LGBT de la même manière que Jésus aimait les «personnes en marge: avec profusion». Et pour les aimer, il faut les écouter, eux et leur famille et apprendre à les connaître. Enfin, si le terme LGBT est évidemment redondant dans le discours du jésuite de New York, il rappelle qu’il ne faut pas définir les personnes par leur orientation sexuelle et qu’il faut voir au-delà. «Voyez-les dans leur intégralité. Et si vous parlez de chasteté avec les LGBT, faites en autant avec les hétéros».
source : https://www.vaticannews.va/

13 août 2018

Tunisie : manifestation contre le projet de loi sur les libertés

Classé dans : infos,internationnal,politique,religion — dominique @ 14:22

Tunisie : manifestation contre le projet de loi sur les libertés  dans infos marche-egalite-successorale-tunisieA l’appel de la Coordination nationale pour défendre le Coran et la Constitution, des milliers de personnes ont manifesté ce samedi contre un projet de loi visant l’égalité successorale, la dépénalisation de l’homosexualité et d’autres réformes sociétales.
Prêt de 7.000 personnes ont manifesté à Tunis contre les projets du gouvernement visant à renforcer les droits des femmes et des minorités, notamment des homosexuels, samedi dernier, à l’appel de la Coordination nationale pour défendre le Coran et la Constitution, un rassemblement islamiste.
Des participants de tout le pays ont assisté à un rassemblement devant le parlement, dont de nombreux religieux.
Les manifestants ont brandi des pancartes telles que « Non pour changer les paroles divines » et « Les Tunisiens respectent les enseignements de l’Islam ».
D’autres orateurs ont affirmé que les projets gouvernementaux violaient la Constitution et qu’une famille composée d’un homme et d’une femme avec des enfants était le noyau de la société.
Le rassemblement voulait contester le projet de loi du président Béji Caïd Essebsi qui prévoit des réformes du droit des femmes et des homosexuels. Une « Commission sur les libertés individuelles et l’égalité », créée par le président Essebsi, a présenté en juin un rapport préconisant en particulier la dépénalisation des rapports entres hommes qui restent très réprimés en Tunisie, même depuis la révolution.
La Commission conseille l’abolition complète de l’article 230, qui sanctionne les relations homosexuelles d’une peine allant jusqu’à trois ans de prison.
Ce lundi, plusieurs associations ont appelé à des rassemblements à Tunis pour exprimer leur soutien aux réformes envisagées. 

11 août 2018

Un prêtre progressiste va donner une conférence sur les questions LGBT

Classé dans : religion — dominique @ 16:32

Un prêtre progressiste va donner une conférence sur les questions LGBT dans religion pere-james-martin-livre-lgbtPour la première fois de son histoire, les questions LGBT seront à l’ordre du jour d’un événement organisé par l’Église catholique. Un prêtre donnera une conférence sur le sujet lors de la Rencontre mondiale des familles – organisée par le Vatican – se tenant à Dublin du 21 au 26 août prochain.
La conférence sera donnée par le Père James Martin qui a indiqué que cette initiative avait été proposée par le Vatican. La conférence devrait d’ailleurs être suivie par le pape François même s’il n’y prendra pas part.
Le discours du Père Martin, concernant l’accueil des personnes LGBT et de leurs familles dans leurs paroisses, aura lieu dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles qui se déroule à Dublin du 21 au 24 août, selon le programme officiel de l’OMMF.
Le prêtre a expliqué au site PinkNews: « C’est le Vatican qui a proposé ce que je pense être un excellent sujet: « Montrer l’accueil et le respect dans nos paroisses pour les LGBT et leurs familles. En proposant ce sujet, il dit aux catholiques LGBT quelque chose d’important: c’est votre église aussi. »
Près de 10.000 personnes ont demandé le retrait du prêtre LGBT + de l’événement dans une pétition initiée par la branche irlandaise du groupe ultra-conservateur Tradition Family Property (TFP), qui s’oppose à l’avortement et au mariage entre personnes de même sexe.
La Rencontre mondiale des familles est un événement majeur du calendrier catholique romain, auquel participent de nombreuses personnalités de l’Église catholique. Il met l’accent sur l’importance du mariage et de la vie familiale.
Le Père Martin, un prêtre jésuite américain, a publié un livre – « Building a Bridge » – en juin 2017, appelant au respect entre la communauté LGBT + et l’Église catholique.
Le Père Martin a déclaré que le massacre de la discothèque gay Pulse à Orlando en 2016 marquait un tournant pour lui et qu’il avait écrit son livre par frustration face à la réponse que l’église avait offerte à l’un des pires massacres de l’histoire des États-Unis.
« Ce qui m’a alarmé à l’époque, c’est que très peu d’évêques catholiques ont publiquement exprimé leur compassion après la fusillade, contrairement à ce qui se passe dans presque toutes les autres tragédies publiques », explique-t-il. « Le manque de solidarité semblait révéler que même dans la mort, les personnes LGBT sont largement invisibles dans l’église. »
Pour l’Église catholique sur l’homosexualité demeure que l’attraction entre personnes de même sexe est un péché si elle est la relation sexuelle est consommée.

27 juillet 2018

Israel : Des religieux accusent les groupes LGBT de « transformer les pervers en héros »

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 15:09

Gays in the RanksSelon https://fr.timesofisrael.com , plus de 200 rabbins religieux sionistes ont publié jeudi une lettre critiquant les groupes de défense des droits LGBT, accusés d’employer un « terrorisme agressif accompagné par un lavage de cerveau ininterrompu de la part des médias » et de transformer des « pervers en héros ».
Ce courrier, signé par des personnalités religieuses, a été initié par plusieurs groupes orthodoxes et publié dans les médias en hébreu en réponse aux critiques du grand rabbin de Jérusalem Aryeh Stern qui avait tenu des propos anti-LGBT.
Les déclarations de Stern ont suivi une manifestation massive organisée dimanche à Tel Aviv par les groupes de défense des droits des homosexuels qui réclament l’égalité en raison d’une législation gouvernementale qui exclut les couples homosexuels du recours aux services d’une mère porteuse.
Le diffuseur public Kan a fait connaître cette semaine un enregistrement de Stern qui disait : « On ne peut nier la réalité des homosexuels en général mais personne n’évoque le fait que les enfants vivent une existence très étrange et non naturelle en vivant sans une mère et un père ».
Dans leur lettre, les rabbins ont soutenu Stern et ont indiqué qu’il avait simplement « transmis la vérité éternelle de notre sainte Torah et la normalité humaine, à laquelle s’identifient la grande majorité des Israéliens sains d’esprit ».
Les rabbins ont ajouté que la plupart des Israéliens « sont choqués face aux provocations et à l’égarement de ces groupes de l’abomination, qui organisent des parades insolentes dans les villes israéliennes et défilent même le jour de Tisha Beav — une journée de deuil pour la destruction des Temples, détruits par l’inceste et la haine injustifiée, entre autres ».
Les rabbins ont également accusé les groupes de défense des droits LGBT de « terrorisme agressif accompagné par un lavage de cerveau ininterrompu de la part des médias, comme s’il y avait une sorte de ‘famille’ ici, détruisant la notion de ce qu’est une famille et transformant les pervers en héros ».
Ils ont clamé que ces tentatives « ne réussiront pas à atteindre leur but, comme ce sera également le cas de la tentative de réduire au silence les rabbins et les esprits saints et de les transformer en extrémistes et en hallucinés. Le rabbin Stern veut protéger les enfants d’Israël, qui auront une vie misérable s’ils ne sont pas adoptés par des familles normales ».
Les rabbins ont appelé à ce que les enfants adoptés puissent bénéficier « de leur droit fondamental à vivre dans une famille naturelle, normale, de manière à ce qu’ils grandissent pour devenir des enfants normaux et mentalement sains ».
Ce courrier des rabbins est survenu quelques jours après qu’un nouveau sondage a révélé qu’une majorité d’Israéliens issus de tout le spectre politique soutenait la lutte LGBT en faveur de son inclusion dans le recours à la GPA.
Cette enquête publiée mardi par la chaîne Hadashot a révélé que 56 % des sondés soutenaient les dernières manifestations de la communauté LGBT contre 33 %.
Dimanche soir, ce sont environ 100 000 personnes qui se sont rassemblées sur la place Rabin de Tel Aviv pour protester contre l’exclusion des couples gays d’une loi sur le recours à la gestation pour autrui qui a été récemment adoptée. Les militants des droits de la communauté LGBT et leurs soutiens ont également observé une journée de grève sans précédent à travers tout le pays.

6 juillet 2018

Philippines :Des chrétiens surprennent les marcheurs de la gay pride avec des pancartes s’excusant pour les points de vue anti-LGBTQ

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 18:05

Philippines :Des chrétiens surprennent les marcheurs de la gay pride avec des pancartes s'excusant pour les points de vue anti-LGBTQ dans homophobie 12Lors de la gay Pride de Marikina aux Philippines, des chrétiens tenaient des pancartes pour s’excuser de la façon dont la religion avait blessé la communauté LGBTQ.
Ce groupe de manifestants provient d’une église évangélique et pentecôtiste, l’Eglise de la liberté dans les ministères du Christ. Ils manifestent avec des pancartes similaires depuis quatre ans.
Sur leurs pancartes on pouvait lire « Je suis désolé que les chrétiens vous aient rejeté », « J’étais un homophobe obsédé par la bible. Désolé! », « Dieu vous aime, nous aussi », « Jesus ne repoussait personne et nous non plus »
Sur la plus grande pancarte était inscrit « Nous venons nous excusons de la manière dont les chrétiens ont fait du mal à la communauté LGBT. Je suis désolé: de m’être abrité derrière la religion alors qu’en fait j’avais juste peur, je vous ai méprisé au lieu d’honorer votre humanité ; de ne pas vous avoir écouté ; de vous avoir jugé ; je vous ai regardé comme un rapport sexuel au lieu d’un enfant de Dieu ; j’ai rejeté et blessé votre famille au nom des « valeurs familiales ».
Le pasteur de l’église, Val Paminiani, a déclaré à Buzzfeed: «Nous nous excusons pour la manière dont les chrétiens ont blessé la communauté LGBT, en particulier en utilisant la Bible pour les condamner et les juger.»
«Je croyais que Dieu condamnait les homosexuels, mais quand j’ai étudié les Ecritures, j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup à apprendre, y compris la vérité que Dieu n’est contre personne. Dieu ne fait pas de discrimination à partir de l’orientation sexuelle. » at’il ajouté
Les photos publiées sur Twitter sont rapidement devenues virales…

20 juin 2018

Philippines: la Cour suprême examine la légalisation du mariage gay

unionLa Cour suprême des Philippines a commencé à examiner les arguments en faveur du mariage gay.
La plus haute juridiction a été saisie par deux couples homosexuels qui se sont vu refuser le droit de se marier. Ils lui demandent d’abolir une loi de 1987 qui stipule que les mariages doivent être entre un homme et une femme.
L’audience s’est ouverte mardi et l’affaire devrait traîner en longueur.
Mais d’après les spécialistes, la décision de la cour revêtira une grande importance.
Avec le Vatican, les Philippines, où 80% des 100 millions d’habitants sont catholiques, sont le seul endroit au monde où le divorce est illégal. L’avortement est également interdit, en grande partie à cause de l’influence de l’Eglise.
Les plaignants ont cependant trouvé un allié en la personne du président Rodrigo Duterte, qui a exprimé son soutien pour le mariage gay.
Le président Duterte s’est heurté de front à l’Eglise qui critique sa guerre meurtrière contre le trafic de drogue.
En mai, les partisans du président à la Chambre des représentants ont approuvé la légalisation du divorce mais il est peu vraisemblable que le texte franchisse la rampe du Sénat.
Les dirigeants de l’Eglise sont vent debout contre la légalisation du divorce, du mariage gay et de l’avortement. L’Eglise a cependant perdu un long combat contre une loi sur la contraception et ses financements publics. 

12 juin 2018

le pape accepte démission de 3 évêques chiliens

Classé dans : religion — dominique @ 21:48

pape francoisLe pape François a accepté la démission de trois évêques chiliens dont celle du très controversé Mgr Juan Barros, à la suite d’un vaste scandale de pédophilie dans le clergé chilien, a annoncé lundi le Vatican.
L’ensemble de l’épiscopat chilien avait présenté sa démission en bloc le 18 mai dernier après une série de rencontres avec le pape argentin au Vatican, une démarche inédite dans l’histoire récente de l’Eglise catholique.
Le pape a fait une marche arrière radicale par rapport à son voyage au Chili de janvier, quand il avait défendu avec beaucoup force l’évêque chilien Juan Barros, soupçonné pourtant d’avoir caché les actes de pédophilie du prêtre Fernando Karadima.
A la lecture en avril des conclusions de 2.300 pages d’enquête, dont 64 témoignages recueillis au Chili et aux États-Unis, le souverain pontife avait reconnu avoir commis de « graves erreurs » d’appréciation et parlé d’un « manque d’informations véridiques et équilibrées ».
Avant de recevoir les évêques, le pape avait aussi accueilli début mai au Vatican trois victimes du père Fernando Karadima, reconnu coupable en 2011 par un tribunal du Vatican d’avoir commis des actes de pédophilie dans les années 1980 et 1990. Ils avaient dénoncé devant la presse l’omerta d’une partie de la haute hiérarchie de l’Église du Chili.

3 juin 2018

Israël : Le petit-fils de l’ancien grand rabbin israélien va épouser son compagnon

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 14:20

Israël : Le petit-fils de l’ancien grand rabbin israélien va épouser son compagnon dans infos vadiaLe petit-fils d’un des plus importants rabbins sépharades d’Israël, qui était fortement opposé à l’homosexualité, doit épouser son compagnon lors d’une cérémonie conduite par une femme gay orthodoxe.
Ovadia Cohen, dont le défunt grand-père le rabbin Ovaida Yosef, était le chef spirituel du parti Shas et la plus haute autorité sépharade halakhique d’Israël, a déclaré au quotidien Yedioth Ahronoth jeudi que lui et son partenaire Amichai Landsman allait se marier .
Le couple attend environ 200 personnes à son mariage, principalement de la famille de Landsman et des membres de la communauté gay religieuse. L’article précisait que Cohen s’attend seulement à ce qu’un « petit nombre » de sa famille influente participe à la cérémonie.
Ovadia Cohen a épousé une femme et a eu deux enfants, mais le couple s’est séparé quand il a fait son coming-out.
Il a rencontré Landsman il y a trois ans, qui a grandi dans la communauté sioniste à Haïfa, les deux hommes ont emménagé tout en maintenant un style de vie religieux.
Alors que Cohen a eu un contact « très limité » avec sa famille à la suite de son coming out, Landsman a dit que sa famille religieuse l’a « accepté ».
La cérémonie célébrant l’union du couple sera conduite par Zahorit Sorek, une activiste de premier plan dans la communauté gay religieuse et membre du parti Yesh Atid, parti dont le combat contre ce qu’il considère être de la coercition religieuse le conduit souvent à se confronter avec le Shas.
Yosef, le fondateur spirituel du parti Shas, avait qualifié les homosexuels de « mal absolu ».
Son fils le rabbin Yaakov Yosef a publié une décision qui interdisait aux gens de laisser leur enfant étudier avec des professeurs ou des tuteurs gays.
L’année dernière, un législateur du parti Shas a dû quitter le parti après avoir participé au mariage gay de son neveu.
L’Etat d’Israël ne célèbre pas le mariage civil et toutes les cérémonies de mariage reconnues par l’état doivent être conduites par un officiant religieux. Or, l’état reconnaît dans le même temps les relations entre des personnes de même sexe qui vivent ensemble.

12345...67

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS