8 avril 2019

Vatican: Des militants LGBT reçus par le secrétaire du Vatican

Classé dans : religion — dominique @ 9:31

vaticanDes militants LGBT ont été reçus pendant plus d’une heure par le secrétaire du Vatican, le cardinal Pietro Parolin. Ils sont venus demander à l’Eglise catholique de prendre position pour condamner la criminalisation de l’homosexualité, encore en vigueur dans de nombreux pays.
Pendant la rencontre, une étude sur la criminalisation de l’homosexualité dans les pays des Caraïbes a été remise au secrétaire d’Etat du Saint-Siège, qui a manifesté son intérêt.
« Je pense qu’il serait très important qu’une position officielle, une déclaration du Vatican ou du pape lui-même soit faite, où l’Eglise dise clairement qu’elle condamne la criminalisation, quel que soit le sexe ou le genre des personnes. C’est ça qui est important », explique l’auteur du rapport, l’avocat argentin Leonardo Raznovich.
Selon celui-ci, le pape François aurait fait jouer de son influence pour que l’Eglise au Belize retire son appel après que la Cour suprême a jugé inconstitutionnel une loi pénalisant l’homosexualité.
Le cardinal Parolin a tenu à rappeler l’opposition de l’Eglise à toute violence contre les personnes et promis de faire remonter cette rencontre au pape François. Pour les militants LGBT, un dialogue s’est désormais ouvert. Sur 70 pays pénalisant encore l’homosexualité dans le monde, six prévoient toujours la peine de mort.

5 avril 2019

Les Mormons autorisent le baptême des enfants de couples homosexuels

Classé dans : religion — dominique @ 18:37

mormonL’Eglise des mormons, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, accepte désormais de baptiser les enfants de couples homosexuels, bisexuels ou transgenres qui en font la demande, qu’ils soient membres de ce culte ou non.
Cette décision « entre en vigueur immédiatement », a précisé jeudi dans un communiqué l’Eglise mormone. « Auparavant, notre manuel assimilait le mariage avec une personne du même sexe à de l’apostasie », autrement dit un reniement de la foi, explique le communiqué.
« Bien que nous considérions toujours une telle union comme une grave transgression, elle ne sera plus traitée comme de l’apostasie (…) A la place, les comportements immoraux seront traités de la même manière, qu’il s’agisse de relations hétérosexuelles ou homosexuelles », ajoute le texte.
« Les efforts de nos membres pour faire preuve de davantage de compréhension, de compassion et d’amour devraient contribuer au respect parmi les gens de bonne volonté. Nous voulons réduire la haine et le mépris si répandus de nos jours », écrit l’Eglise mormone.
Elle insiste toutefois sur le fait que « ces changements ne constituent pas un revirement dans la doctrine de l’Eglise sur le mariage ou les commandements de Dieu concernant la chasteté et la moralité. »

19 mars 2019

Le pape refuse la démission du cardinal Barbarin

Classé dans : religion — dominique @ 16:38

barbarinInvoquant la « présomption d’innocence », le pape refuse la démission du cardinal Barbarin, qui annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon
Le cardinal Barbarin, annonce se « mettre en retrait pour quelques temps » du diocèse de Lyon. .
« Lundi matin, j’ai remis ma mission entre les mains du Saint Père. En invoquant la présomption d’innocence, il n’a pas voulu accepter cette démission », explique l’Archevêque de Lyon dans un communiqué .
Et d’ajouter : « Il m’a laissé la liberté de prendre la décision qui me paraît la meilleure pour la vie du diocèse de Lyon, aujourd’hui. À sa suggestion et parce que l’Église de Lyon souffre depuis 3 ans, j’ai décidé de me mettre en retrait pour quelque temps et de laisser la conduite du diocèse au vicaire général modérateur, le père Yves Baumgarten ».
Une décision qui prend effet dès aujourd’hui.

2 mars 2019

USA: L’Église méthodiste maintient le refus du mariage et de l’ordination des homosexuels

Classé dans : religion — dominique @ 15:18

umc eglise methodiste unieAu terme d’un vif débat, l’Église méthodiste unie a voté mardi 26 février en faveur du maintien de la position traditionnelle de cette institution, qui refuse le mariage homosexuel et l’ordination de pasteurs homosexuels.
La question suscite la controverse depuis de nombreuses années. L’Église méthodiste unie (EMU) doit-elle célébrer des mariages entre personnes de même sexe et accepter de consacrer des pasteurs se disant homosexuels ?
Réunis en session extraordinaire du 23 au 26 février à Saint-Louis, aux États-Unis, les délégués de l’EMU ont dit non. Après de très vifs échanges, ils ont ainsi adopté à 438 voix contre 834 le « plan traditionnel ». Ce plan maintient la doctrine en vigueur et refuse toute évolution en matière d’accueil des personnes LGBT au sein de cette Église.
Plusieurs responsables craignent que les Eglises « progressistes » de l’union quittent la dénomination après cette décision.
Aux États-Unis, une grande partie des méthodistes souhaitaient voir l’Eglise accueillir les cérémonies LGBT et ouvrir le clergé à des personnes ouvertement gays, comme l’ont fait les Eglises épiscopale et presbytérienne du pays. Au moins deux tiers des délégués américains étaient favorables au « Plan pour une seule Eglise », plus inclusif.
« Mais la présence mondiale croissante parmi les 12 millions de membres a eu plus d’influence. Les méthodistes extérieurs aux Etats-Unis, favorables à des positions plus traditionnelles sur la sexualité, représentaient 41% des 864 délégués de la conférence générale. 30% venaient d’Afrique », rapporte encore Christianity Today.
Avec 7 millions de membres aux Etats-Unis, et 12 millions de fidèles dans le monde, l’Eglise méthodiste unie est la deuxième plus grande dénomination protestante du pays après la Convention baptiste du Sud.

19 février 2019

Act Up réclame la levée de l’immunité diplomatique de Mgr Luigi Ventura

Classé dans : religion — dominique @ 16:04

catho« L’immunité diplomatique ne doit pas être synonyme d’impunité ». Dans un communiqué diffusé lundi 18 février, l’association Act-Up, dont l’un des militants accuse Mgr Luigi Ventura d’agression sexuelle, réclame la levée de l’immunité afférente à sa fonction d’ambassadeur du Vatican en France.
« Nous exigeons que le Ministère des affaires étrangères prenne ses responsabilités, en demandant au Saint-Siège de lever dès aujourd’hui cette immunité », écrit Act Up, souhaitant que l’intéressé « puisse être entendu comme justiciable ».
Le nonce apostolique Luigi Ventura est visé par deux plaintes pour agressions sexuelles et une troisième devrait être déposée.
La troisième plainte, révélée par RTL, devrait être déposée pour des faits qui seraient survenus le 11 décembre dernier à l’hôtel Meurice de Paris, lors d’une cérémonie de vœux à la communauté italienne. Âgé de 74 ans, Mgr Luigi Ventura est en poste à Paris depuis 2009 et est responsable des relations du Saint-Siège avec les autorités françaises comme avec les évêques de France. Des fonctions pour lesquelles il bénéficie de l’immunité diplomatique, ce que dénonce l’association française Act-Up, qui demande qu’elle soit levée. 

13 février 2019

La grande majorité des prêtres du Vatican seraient homosexuels

Classé dans : religion — dominique @ 17:51

La grande majorité des prêtres du Vatican seraient homosexuels dans religion imagesLe journaliste et auteur français Frédéric Martel, homosexuel et auteur de plusieurs ouvrages sur les questions LGBT, a réalisé 1.500 interviews sur quatre ans pour son nouveau livre, In the Closet of the Vatican (Dans le placard du Vatican).
Les sources citées incluent 41 cardinaux, 52 évêques et archévêques, 45 ambassadeurs ou diplomates, 11 gardes suisses et plus de 200 prêtres et séminaristes, selon le journal catholique The Tablet.
Pour Frédéric Martel, pas moins de 80% des prêtres du Vatican sont homosexuels, mais ceux qui sont vivent effectivement leur sexualité sont moins nombreux.
Frédéric Martel avait déjà dénoncé la position du Vatican sur l’homosexualité en 2014 dans une interview au HuffPost Italie en faisant la promotion de son livre « Global Gay : Comment la culture gay change le monde ».
« Le refus du Vatican de reconnaître les droits des homosexuels est basé sur l’hypocrisie: de nombreuses personnes au Vatican sont homosexuelles – un phénomène qui découle également de l’imposition du célibat – en réaction, elles montrent un comportement excessif anti-homosexuel », considère-t-il. « En bref, plus vous êtes gay en privé, plus vous serez homophobe en public. C’est le secret du Vatican ».
Les prêtres du Vatican qui sont homophobes en public sont secrètement homosexuels, affirme le livre qui se présente comme « un récit étonnant de corruption et d’hypocrisie au cœur du Vatican ».
Une des affirmations les plus explosives du livre est que le défunt cardinal colombien Alfonso López Trujillo, ancien président du Conseil pontifical pour la famille et ardent défenseur des enseignements catholiques sur l’homosexualité et la contraception, avait recours à des prostitués masculins.
L’ouvrage doit être publié dans 20 pays et dans huit langues le jour, même où plus de 100 évêques du monde entier se réuniront à la Cité du Vatican pour tenir un sommet de quatre jours sur le fléau des abus sexuels.

11 février 2019

Brésil: les contenus LGBT vont être supprimés des manuels scolaires

Classé dans : homophobie,infos,politique,religion — dominique @ 14:16

Jair Bolsonaro et son gouvernement ont révélé leur intention d’effacer toutes les mentions concernant Brésil:  les contenus LGBT vont être supprimés des manuels scolaires dans homophobiel’homosexualité, le féminisme et la violence à l’égard des femmes dans les manuels scolaires.
 Le nouveau président brésilien met en oeuvre sa promesse de campagne d’effacer l’héritage du philosophe libéral brésilien Paulo Freire. Il avait alors promis « d’entrer dans le ministère de l’Education avec un lance-flammes pour éliminer Paulo Freire. »
 À la veille de son entrée en fonction, le 1er janvier, Bolsonaro avait réaffirmé sa position, déclarant: « L’un des objectifs pour faire sortir le Brésil des pires places du classement mondial de l’éducation est de lutter contre le gaspillage marxiste qui s’est répandu dans les établissements d’enseignement ».
 Il avait également déclaré dans une vidéo sur YouTube qu’il éliminerait les questions sur le genre ou les mouvements LGBT de de l’enseignement secondaire au Brésil.
 Le ministre de l’Education, Ricardo Velez Rodriguez, a également déclaré ses objectifs anti-LGBT, déclarant lors de son discours d’investiture qu’il voulait mettre fin à la « promotion agressive de l’idéologie du genre ».
 Bolsonaro, qui s’est décrit comme « homophobe et très fier de lui », a aussi déclaré à Playboy en 2011 qu’il préférerait voir mourir son fils que de le savoir être gay.

30 janvier 2019

Grèce: Un évêque condamné en appel pour incitation à la violence homophobe

Classé dans : homophobie,religion — dominique @ 11:39

Grèce: Un évêque condamné en appel pour incitation à la violence homophobe dans homophobie adobestock-83736670_0_729_486La cour pénale d’Aigion, dans le Péloponnèse, a condamné en appel un dignitaire orthodoxe à sept mois de prison dont trois avec sursis pour incitation à la violence homophobe et abus de ses fonctions, a-t-on appris lundi auprès des médias grecs.
Mgr Amvrosios avait qualifié en 2015 les homosexuels de « lie de la société » et avait appelé à leur « cracher dessus » et à les « noircir de coups », dans une lettre écrite à ses fidèles qui avait été également publiée sur internet.
Ce prélat de 79 ans, métropolite de Kalavryta (Péloponnèse) qui s’affiche volontiers avec les dirigeants du parti néonazi grec Aube Dorée et qui est connu pour ses diatribes obscurantistes avait été une première fois relaxé en mars 2018 par la cour pénale d’Aigion.
A l’époque, la relaxe avait été justifiée au nom d’un droit à la libre expression des hommes d’Église, dans un pays où celle-ci, non-séparée de l’État, jouit d’une forte influence. Mais cette décision avait suscité une vague de critiques parmi les défenseurs des droits de l’homme, ainsi qu’au centre et à gauche du spectre politique.
Le parquet avait fait appel de cette décision quelques jours après: celui d’Aigion, pour l’accusation d’incitation à la violence, celui de Patras, chef lieu du Péloponnèse pour la charge d’abus de fonctions ecclésiastiques.
Les défenseurs des droits de l’homme s’étaient pour leur part félicité de la comparution en justice du prélat comme d’une étape dans la lutte contre la rhétorique de haine, largement impunie en Grèce, qu’elle émane du clergé orthodoxe, des médias ou du monde politique.

6 janvier 2019

Suisse : un référendum contre la loi anti-homophobie

suisseL’Union Démocratique Fédérale, le parti politique suisse qui se dit le défenseur des valeurs chrétiennes, a décidé de lancer le référendum contre la révision de la norme pénale antiraciste. Le Parlement a adopté lors de la session d’hiver une modification du Code pénal qui interdit légalement l’homophobie au même titre que le racisme ou l’antisémitisme.
Le parti a pris cette décision lors de son assemblée des délégués samedi à Olten. La loi constitue une atteinte fondamentale à la liberté d’expression, écrit l’UDF dans son communiqué. Des opinions légitimes seront à l’avenir criminalisées et la nouvelle disposition entraînera une avalanche de plaintes.
La norme antiraciste, approuvée par le Parlement, sera étendue à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Elle vise à protéger la communauté homosexuelle, bisexuelle, transgenre ou intersexe (LGBTI). Cette proposition est partie d’une initiative parlementaire de Mathias Reynard (PS/VS).
Cette modification était demandée de longue date par de nombreux organes internationaux des droits humains ainsi que plusieurs organisations de la société civile suisse. La coalition «Pour les êtres humains-contre la discrimination» avait envoyé une lettre aux parlementaires juste avant la session d’hiver 2014.
Lors des débats, les Chambres avaient finalement renoncé à inclure le critère d’identité de genre, qui devait permettre de protéger les personnes transgenres ou au sexe non déterminé. Il a été jugé trop flou.
L’UDF a également adopté son mot d’ordre pour la votation fédérale du 10 février. Elle recommande le non à l’initiative Stop mitage des Jeunes Verts. La mesure phare de ce texte prévoit que toute nouvelle parcelle à bâtir doit être compensée par le dézonage d’une parcelle de valeur équivalente ailleurs.

17 décembre 2018

Tanzanie: chrétiens et musulmans ensemble contre le mariage homosexuel

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 17:47

tanzanieLes confessions religieuses de Tanzanie, regroupées au sein d’un Comité permanent interconfessionnel (CPIT), réaffirment leur ferme volonté de combattre le mariage homosexuel dans le pays.
On se souvient que le gouverneur de la province de Dar es-Salaam, avait lancé, le 29 octobre, une campagne contre l’homosexualité, appelant ses administrés à dénoncer des homosexuels et promettant des arrestations dès la semaine prochaine.
« Je sais que lorsque je dénonce l’homosexualité il y a des pays qui sont fâchés contre moi. Mais je préfère courroucer ces pays que courroucer Dieu », avait-il expliqué.
Chrétien, M. Makonda avait exhorté ses concitoyens à soutenir sa campagne contre l’homosexualité qui, selon lui, « foule au pied les valeurs morales des Tanzaniens et de nos deux religions chrétienne et musulmane ».
L’homosexualité constitue un crime en Tanzanie, puni d’une peine d’au moins trente ans et pouvant aller jusqu’à la prison à perpétuité. Elle n’est pas tolérée dans la société, ce qui contraint les gays et les lesbiennes à vivre cachés. Mais ce n’est véritablement que depuis l’élection du président Magufuli, en octobre 2015, qu’une rhétorique officielle dénonçant l’homosexualité, aussi bien masculine que féminine, s’est développée.

12345...68

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS