1 avril 2018

Morbihan: Les homosexuels chrétiens inquiets de la venue d’un prédicateur

Classé dans : homophobie,infos,religion — dominique @ 16:55

catho gayL’association arradonnaise Debout Resplendis organise une formation au camping Mané-Guernehué de Baden (56) du 5 au 8 avril, avec Henri Lemay, prédicateur laïc du renouveau catholique canadien, et propose une session de « guérison de la sexualité humaine, délivrance de l’occultisme, les cinq clés de la délivrance ».
Le Centre contre les manipulations mentales, partenaire de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, ainsi que le mouvement homosexuel chrétien David et Jonathan ont interpellé les évêques de Bretagne et notamment Monseigneur Centène, évêque de Vannes et ont fait part de leur inquiétude .
Dans leur courrier, les responsables du mouvement LGBT chrétien souhaitent : « mettre en garde sur les discours de « guérison » de l’homosexualité, y compris lorsqu’il est question de « guérison spirituelle » ou « de thérapie spirituelle ».
« Non seulement, l’homosexualité n’est pas une maladie, ni une quelconque déviance sexuelle mais ce discours est culpabilisant pour les personnes homosexuelles, voire pour leurs parents, puisqu’il y est présupposé une blessure ».
« Nous pouvons témoigner que ce n’est pas l’homosexualité qui est destructrice mais l’homophobie qui pousse à la détestation de soi. Nous pouvons témoigner également du temps qu’il faut aux personnes homosexuelles pour se reconstruire lorsqu’elles ont été meurtries par de tels discours et par la confiance qu’elles avaient mise dans ce qu’elles croyaient être des chrétiens de référence (…) », soulignent les responsables du Mouvement homosexuel chrétien breton.
« Après études des enseignements donnés par Henri Lemay, les évêques suisses romands lui ont demandé de s’abstenir de tout enseignement et prédication en Suisse Romande jusqu’à nouvel ordre. Nous sommes très inquiets du développement de ces formations psycho-spirituelles », souligne le CCMM, qui demande à l’évêque vannetais de se positionner clairement sur cette formation.

27 mars 2018

Grèce: L’évêque relaxé pour homophobie va être rejugé

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 16:43

1Le parquet grec a fait appel de la relaxe controversée d’un dignitaire orthodoxe réputé pour son obscurantisme, qui sera rejugé pour incitation à violence homophobe et abus de ses fonctions, a indiqué mardi une source judiciaire.
Habitué des dérapages discriminatoires, ce prélat de 79 ans, Athanassios Lenis – Mgr Amvrosios – qui s’affiche volontiers avec les dirigeants du parti néonazi grec Aube Dorée avait été relaxé il y a dix jours par la cour pénale d’Aigion dans le Péloponnèse, où il siège.
La cour avait suivi le réquisitoire du procureur, le jugeant innocent des charges portées contre lui pour avoir qualifié en 2015 les homosexuels de « lie de la société » et avoir appelé à leur « cracher dessus » et à les « noircir (de coups) », dans une adresse écrite à ses fidèles.
Deux appels à minima contre cette décision ont finalement été interjetés, a précisé une source judiciaire. Le premier l’a été par le parquet d’Aigion, pour l’accusation d’incitation à la violence, le second par le parquet de Patras, chef lieu du Péloponnèse pour la charge d’abus de fonctions ecclésiastiques.
La relaxe, justifiée notamment par le tribunal au nom d’un droit à la libre expression des hommes d’Eglise, dans un pays où celle-ci, non-séparée de l’État jouit d’une forte influence, avait suscité une vague de critiques parmi les défenseurs des droits de l’homme, ainsi qu’au centre et à gauche du spectre politique.
Le ministre de la Justice, Stavros Kontonis, avait pour sa part exprimé sa « surprise », et demandé à examiner l’argumentaire de la cour. « Le simple fait qu’il se soit retrouvé sur le banc des accusés est une première victoire », avait toutefois estimé pour l’AFP Lio Kalovirnas, un des neuf militants homosexuels à l’origine du procès pour avoir porté plainte contre l’évêque.
Les défenseurs des droits de l’homme s’étaient pour leur part félicité de la comparution en justice du prélat comme d’une étape dans la lutte contre la rhétorique de haine, largement impunie en Grèce, qu’elle émane du clergé orthodoxe, des médias ou du monde politique.
source : http://reloaded.e-llico.com

20 mars 2018

Grande Bretagne : guerre contre le Genre chez les catholique d’Angleterre

Classé dans : homophobie,internationnal,religion — dominique @ 7:40

foi chretiennele cardinal Nichols doit faire face à une levée de boucliers, après avoir clairement défendu aux chefs d’établissements scolaires catholiques de faire de quelque manière que ce soit l’apologie de la théorie du Genre.
Dans son édition numérique du 10 mars 2018, le Daily Mail rapporte les propos du cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster et primat catholique d’Angleterre. Ce dernier a déclaré, lors d’une réunion rassemblant les directeurs d’écoles libres catholiques, qu’au sein de leurs établissements, « il était hors de question de proposer la théorie du Genre comme une alternative possible. »
Le prélat a insisté : « les élèves doivent bien prendre conscience qu’ils sont les parties intégrantes d’une société fondée sur des références morales clairement identifiées. » Ces « références » ne sont pas négociables, « elles sont données à la naissance », a-t-il conclu.
La présidente de l’association LGBT « Transgender Peer Associates Ltd » qui milite pour « l’égalité des droits », Heather Ashton, s’est immédiatement élevée contre « des préjugés religieux » qui selon elle, « ne doivent en aucun cas interférer avec le bien de l’enfant transgenre.  »
Au mois d’avril 2018, la Conférence des évêques d’Angleterre, d’Ecosse, et du Pays de Galles doit définir et publier une position commune sur les questions liées à l’idéologie du Genre.
Source : The Daily Mail

15 mars 2018

Bayonne : Les conférences sur « l’accompagnement » des personnes homosexuelles auront lieu

Classé dans : homophobie,infos,religion — dominique @ 19:23

foi chretienneL’Eglise voulait organiser les 7 et 8 mars des « réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle ». Deux rendez-vous critiqués par les associations LGBT.
Dans un communiqué mis en ligne samedi 3 mars, le diocèse de Bayonne annonce avoir décidé de reporter sine die ses « réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle ».
Ce jeudi matin, l’évêque a assuré qu’il s’agit seulement d’un « ajournement »
L’’évêque Marc Aillet, interrogé, est revenu sur la polémique.
Il a annoncé ce jeudi que ce rendez-vous était « ajourné » et qu’il serait à nouveau programmé sous peu, « dans d’autres conditions », a-t-il précisé.
« Nous ne voulions pas exposer les familles intéressées par cette rencontre à des affrontements sans intérêt », s’est-il justifié. « Pourquoi l’Eglise a-t-elle été entravée par des méprises et des mal-entendus ? C’est un déni de liberté d’expression. »
Pour l’instant, aucune date n’a été fixée. 

13 mars 2018

Les catholiques pratiquants reprochent au pape son ouverture sur l’homosexualité

Classé dans : religion — dominique @ 16:44

pape francois78 % des Français ont une bonne opinion du pape François, contre 87 % en 2015 selon un sondage BVA réalisé pour Le Figaro.
Cette baisse est encore plus prononcée (- 12 points) chez les catholiques pratiquants réguliers et chez les sympathisants Les Républicains (- 17 points).
La tendance est identique aux Etats-Unis où les catholiques pratiquants le jugent « trop libéral ». Sa relative ouverture sur l’homosexualité est notamment en cause.
Interrogé par Le Figaro, Philippe Portier, directeur d’études à l’École pratique des hautes études et titulaire de la chaire « Histoire et sociologie des laïcités », explique que « le discours du Pape semble en opposition avec la compréhension souvent traditionnelle de la morale familiale ».
Erwan Lestrohan, de l’institut BVA, estime, lui aussi, que le discours du pape sur l’homosexualité a joué.
En revanche, Philippe Portier souligne que « le Pape a réconcilié une partie de la société, souvent éloignée du christianisme, avec l’Église, sans doute en raison de son ouverture à ce qu’il appelle les ‘situations complexes’ au plan moral ».
« Le problème n’est pas d’avoir cette tendance (l’homosexualité, ndlr), c’est de faire du lobbying. C’est le problème le plus grave selon moi. Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger? », avait déclaré le pape François le 29 juillet 2013, lors d’un vol retour des JMJ de Rio de Janeiro au Brésil. Cette phrase – très médiatisée – avait été interprétée comme un signe d’ouverture envers les homosexuels.
source : http://reloaded.e-llico.com 

12 mars 2018

Grande Bretagne : une école religieuse censure des références à l’homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,religion — dominique @ 7:28

ecoleL’école secondaire de filles Yesodey Hatorah de Stamford Hill, une école de filles orthodoxes de Londres a justifié la censure des références aux homosexuels ainsi qu’aux hommes et aux femmes qui se côtoient dans un manuel scolaire en affirmant qu’elle visait à protéger les élèves de la « sexualisation ».
Parmi le contenu censuré par l’école, il y avait des références aux homosexuels dans une partie du manuel sur l’idéologie nazie, ainsi que des images de femmes
Ailleurs dans le manuel d’histoire, les mentions de femmes américaines qui fumaient, buvaient et conduisaient avec des hommes ont été censurées, tout comme la phrase « ils s’embrassaient en public ».
The Guardian a déclaré que le manuel censuré a été signalé à Humanists UK, une organisation caritative qui s’oppose aux écoles religieuses.
« Il n’est tout simplement pas acceptable qu’une école financée par l’État adopte la censure et une approche aussi homophobe et misogyne de l’éducation », a déclaré Jay Harman, directeur des campagnes d’éducation de Humanists UK, à The Independent.
Un porte-parole de l’école a défendu la censure et rejeté les plaintes comme étant de « vieilles nouvelles ».
« Cette mesure n’a rien à voir avec l’homophobie ou la misogynie, mais elle vise à protéger nos filles de la sexualisation conformément aux souhaits et aux croyances religieuses de leurs parents, » a déclaré le porte-parole, selon The Guardian.
L’école secondaire a déjà fait l’objet de critiques pour des questions sur la théorie de l’évolution lors d’un examen national de sciences.

4 mars 2018

le diocèse de Bayonne repousse ses conférences sur « l’accompagnement » des personnes homosexuelles

courageL’Eglise voulait organiser les 7 et 8 mars des « réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle ». Deux rendez-vous critiqués par les associations LGBT.
Dans un communiqué mis en ligne samedi 3 mars, le diocèse de Bayonne annonce avoir décidé de reporter sine die ses « réunions d’information sur l’accompagnement pastoral et spirituel des personnes à tendance homosexuelle ».
Compte tenu des remous médiatiques qui ont entouré cette annonce et des malentendus ou des tensions qui en ont découlé, nous préférons surseoir à l’organisation de ces deux réunions.
Le diocèse de Bayonne
sur son site internet
Prévus les 7 et 8 mars, ces rendez-vous avaient été organisés en lien avec un groupe catholique américain ultra-conservateur, Courage, qui prône la chasteté pour les gays. Les deux réunions devaient être animées par l’aumônier national de ce groupe en France, l’abbé Louis-Marie Guitton, délégué épiscopal pour la famille du diocèse de Fréjus-Toulon.
Des associations LGBT avaient immédiatement réclamé l’annulation de ces rendez-vous. « Ces conférences sont dangereuses. La clef de voûte du discours de l’abbé Guitton est que l’homosexualité est une déviance », avait expliqué à l’AFP Benat Gachen, président de Les Bascos, une association LGBT de Bayonne. « L’association Courage, partenaire de cette réunion, fait l’objet de plusieurs plaintes aux Etats-Unis où elle organise des ‘thérapies de guérison’ de l’homosexualité », avait alerté également SOS Homophobie.
Des critiques balayées par le diocèse dans son communiqué. « Nous déplorons cependant qu’au nom d’une conception erronée de la laïcité, certains groupes puissent contester à l’Eglise le droit et la liberté de prendre les initiatives qui font partie de sa mission pastorale : aider tous ses fidèles, quels qu’ils soient, à suivre le Christ, dans le plus grand respect de leur liberté », écrit-il. Aucune date n’a été donnée pour l’organisation de ces deux réunions repoussées.

28 février 2018

USA: une entraîneuse lesbienne forcée de démissionner de l’école parce qu’elle veut se marier

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 17:06

kristenKristen Nelson, entraineuse de softball, (Sport similaire au baseball, mais qui se joue avec une balle plus grosse et moins dure, et souvent joué par des femmes )depuis cinq ans à la West Catholic High School, dans le Michigan, doit choisir entre son job et se marier.
En effet, Nelson veut épouser sa partenaire, et des discutions ont de suite été entamé entre l’école et le diocèse catholique romain de Grand Rapids.
Apres de longuees réunions, les dirigeants catholiques ont posé un ultimatum à Nelson: si elle se mariait avec une femme, elle n’aurait plus son travail.
Kristen Nelson a choisi de démissionner.
Elle a expliqué sa décision dans un post Facebook.
À la suite d’une «conversation désagréable, on m’a fait savoir que mes projets futurs d’épouser ma partenaire, Maria, les« préoccupaient ».
« Bien que je pense, et je crois que vous serez d’accord, que mon orientation sexuelle n’a jamais entravé ma capacité à exercer mes fonctions d’entraîneur, malheureusement, la direction n’est pas d’accord et je ne me sens plus la bienvenue.
Elle a ajouté sa déception et a souhaité «le meilleur pour nos joueuses».
Le dimanche 25 février, la West Catholic High School a publié son propre poste sur Facebook .
Ils ont écrit qu’ils étaient «attristés et déçus» par la décision de Nelson de démissionner.
«Quand quelqu’un vit en dehors de l’Église, enseigne ou participe à un comportement qui n’est pas conforme à l’enseignement de l’Église et le fait connaître publiquement, il ne peut remplir sa mission première de montrer l’exemple».
et d’ajouter: « Cela ne signifie pas que nous jugeons cette personne ou qu’elle n’est pas un membre bienvenu et bien-aimé de notre communauté. Elle l’est. L’acte public du mariage homosexuel, et non son attirance pour le même sexe, est au centre de l’enseignement de l’Église. Ce ne sont pas seulement les personnes qui éprouvent l’attraction du même sexe qui sont appelées à vivre chastement, mais nous tous. Personne n’est exclu de l’appel du Christ. Les enseignements de l’Église sont écrits pour le bonheur.
Cependant, la partenaire de Nelson, Maria Roberts, a critiqué la décision.
«Vos élèves s’en souviendront, leurs parents s’en souviendront. Les joueurs se rappelleront comment vous avez repoussé leur entraîneur, comment vous avez arraché un modèle de leur vie, comment vous avez fait comprendre que vous pouvez prêcher l’amour mais vous contredire encore et encore.»

27 février 2018

David & Jonathan dénonce l’organisation d’une réunion sur les thérapies de guérison de l’homosexualité

Classé dans : religion — dominique @ 15:30

courageL’association chrétienne LGBT David & Jonathan dénonce l’organisation par le diocèse de Bayonne d’une réunion pour « l’accompagnement des personnes homosexuelles » avec l’intervention d’un mouvement accusé de soutenir les prétendues « thérapies de guérison de l’homosexualité ».
Mercredi 21 février, un article paru dans le quotidien régional Sud-Ouest intitulé « Aider les homosexuels » faisait état de l’organisation, par le diocèse de Bayonne, le 8 mars prochain à Pau, d’une réunion sur « L’accompagnement des personnes homosexuelles » animée par l’abbé Louis-Marie Guitton, délégué épiscopal pour la famille du diocèse de Fréjus-Toulon et aumônier national de « Courage ».
David & Jonathan, mouvement LGBT chrétien, dénonce cet événement et les risques sérieux qu’il peut avoir pour les personnes LGBT.
En effet, le mouvement « Courage », qui en est à l’origine, fait l’objet de plusieurs plaintes aux Etats-Unis, où il organise des « thérapies de guérison » de l’homosexualité aux conséquences graves pour les personnes concernées, ce qui suscite de fortes craintes sur ses discours et pratiques.
« Loin d’aider et de soutenir les personnes LGBT, ce type de réunion tend à faire naître chez elles un sentiment de culpabilité vis-à-vis de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, explique David & Jonathan. Vouloir imposer, y compris sous le couvert d’un discours bienveillant et ouvert, la continence et la chasteté comme unique état de vie fidèle à l’Evangile à la grande diversité des personnes est susceptible d’engendrer de profondes souffrances psychologiques, un isolement, des pratiques à risque, voire un rejet de soi qui peut conduire à des tentatives de suicide ».
« Cet événement nous questionne face au silence de l’Église catholique, et notamment de la Conférence des évêques de France, qui laisse le mouvement ‘Courage’ se présenter comme la seule association ‘habilitée’ par l’Eglise pour accompagner les personnes homosexuelles, ajoute David & Jonathan dans un long communqué. Nous le condamnons d’autant plus que des initiatives bienveillantes sont en place dans de nombreuses paroisses et diocèses de France, ainsi qu’au sein d’associations comme la nôtre ».
Dans cette affaire, David & Jonathan se joint à la démarche de SOS Homophobie et saisit la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).
Des rassemblements de protestation contre cette réunion sont organisés par le collectif LGBT local « Les Bascos », à Bayonne et à Pau les 7 et 8 mars.
(Source David & Jonathan via Ellico.com)

des réunions sur « l’accompagnement des personnes à tendance homosexuelles » organisées par le diocèse de Bayonne provoquent des polémiques

Classé dans : infos,religion — dominique @ 8:06

catho gayDes associations de défense des droits des personnes LGBT ont dénoncé lundi sur France Bleu Béarn deux conférences organisées prochainement par le diocèse de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Elles sont organisées par le diocèse de Bayonne le 7 mars à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) et le 8 mars à Pau,
Les conférences intitulées « l’accompagnement des personnes à tendance homosexuelle, auraient pour « but de ‘soigner’ les personnes homosexuelles par l’abstinence. »
Les deux réunions auront lieu en présence de l’abbé Louis-Marie Guitton, aumônier de l’association Courage. Elle a été créée aux États-Unis au début des années 80. Elle prône la chasteté pour les personnes homosexuelles. Cette structure dangereuse selon les associations LGBT car elle culpabilise les personnes gays.
SOS Homophobie demande à la conférence des évêques de France l’annulation des rencontres à Pau et Bayonne. L’association a également saisit la Miviludes, la mission interministérielle de lutte contre les sectes.
De son côté, l’association béarnaise Arcolan a écrit aux parlementaires et aux élus pour demander leur soutien. « On s’aperçoit que c’est une association qui a pour but de ‘soigner’ les personnes homosexuelles par l’abstinence », explique le co-président de la structure, David Torres. « On voit bien que beaucoup de prêtres, ce n’est pas un secret d’État, sont homosexuels et ont choisi de rentrer dans les ordres pour avoir de l’abstinence, poursuit-il. Eux ont pensé se guérir comme ça, sauf que nous, on n’a pas envie d’être prêtre, on n’a pas envie d’être abstinent. Il n’y a aucune raison qu’on le soit. »
Pour David Torres, « ce n’est pas ça l’Église. » Il met « au défi quiconque de trouver un passage dans la Bible qui dit que les homosexuels ne doivent pas exister ou à minima être abstinent. Ce n’est pas possible. » Selon lui, « ce sont des dérives de dirigeants religieux et extrémistes. » Il met en cause l’évêque du diocèse de Bayonne. « On sait ce qu’il fait, il fait des manifestations anti-IVG, rappelle le co-président de l’association Arcolan. Là il a dépassé les bornes en amenant un représentant de Courage ici, chez nous en Béarn et à Pau. Je suis vraiment très en colère. » L’association Arcolan appelle élus et citoyens au rassemblement avant la réunion publique, le 8 mars à 20 heures, devant le presbytère Saint-Jacques.

12345...66

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS