15 août 2017

Nouvelle-Zélande : un pasteur souhaite que les homosexuels soient fusillés

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 13:58

1Un pasteur de Auckland, en Nouvelle-Zélande, a demandé, lors d’un sermon , que les homosexuels soient fusillés.
Le pasteur de la Westcity Bible Baptist Church, Logan Robertson, reconnait que ses paroles sont des paroles de haine mais ne les renie pas
La vidéo postée en ligne à la fin du mois de juillet a provoqué de nombreuses réactions jusque dans les rangs de l’Eglise ou les mots du pasteur ont été condamné .
« Mon point de vue sur le mariage homosexuel est que la Bible ne le mentionne jamais, alors je ne suis pas contre ceux qui veulent se marier», commence Robertson. avant d’ajouter «Tant qu’une balle passe par leur tête au moment où ils s’embrassent »
La WestCity est une église indépendante et n’a aucun lien avec l’Eglise baptiste de Nouvelle-Zélande.
Le révérend Helen Jacobi – le vicaire de St-Matthew-in-the-City d’Auckland – a déclaré que la vidéo «incitait ç la violence, aux discours haineux et à la dérive».«Jésus a déclaré en particulier qu’il n’est pas venu vivre par ces anciennes lois mais pour apporter une nouvelle loi qui est une loi de l’amour. Il est donc difficile de voir en ces paroles quelque chose de biblique».
La paroisse St Matthew’s est connu pour avoir plaidé pour les droits des homosexuels.
Le pasteur Robertson a aussi déclaré que si d’autres églises n’étaient pas d’accord avec sa position « c’est parce qu’elles ne croient pas à la Bible».
Mais il a dit qu’il ne faisait que répéter ce que la Bible – en particulier le Lévitique 20:13- explique déjà
(lévitique 20:13 : Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux).
Robertson a déclaré qu’il ne demandait pas aux membres de l’église de tirer sur une personne et ne s’engageait pas si quelqu’un l’a fait après avoir visionné la vidéo.
Robertson a déjà par le passé envoyé à un auteur gay
, Jim Marjoram, un email ou il lui disait qu’il priait pour l’homme se suicide .
L’Union baptiste avait à l’époque condamné le courrier électronique et  déclaré qu’ils n’étaient pas associé à la WestCity Bible Baptist.
WestCity se veut une église baptiste proche de la Bible et orientée vers la famille L’église compte environ 40 membres.

14 août 2017

USA : une footballeuse de l’équipe nationale refuse de porter des maillots LGBT par conviction religieuse

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 15:53

USA : une footballeuse de l'équipe nationale refuse de porter des maillots LGBT par conviction religieuse dans homophobie us-soccer-lgbt-e1502722375958Jaelene Hinkle une joueuse de foot féminin fait partie de l’équipe nationale de football féminin des États-Unis a fait savoir que, par «convictions personnelles», elle ne participera pas aux match lorsque son équipe portera un maillot aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBT.
Au mois de juin, la Fédération US Women’s Soccer a annoncé que leurs équipes porteront des maillots « Pride », en l’honneur du mois de la « fierté » de l’homosexualité.
Pour cette chrétienne, pas question de « promouvoir l’homosexualité»
Ainsi, lorsque la Cour suprême des États-Unis a légalisé le mariage homosexuel en 2015,  elle a posté sur Instagram: « Je crois avec chaque fibre dans mon corps que ce qui a été écrit il y a 2 000 ans dans la Bible est sans aucun doute vrai … Ce monde peut changer, mais le Christ et sa parole NE CHANGERONT JAMAIS. »
Elle a appelé les chrétiens à la compassion pour les «hommes et femmes perdues, rejetées et abandonnées»:
Pou Hinkle l’arc-en-ciel adopté par les homosexuels est le signe durable de Dieu de son alliance protectrice avec Noé

10 août 2017

Brésil: Le pape souhaite du bonheur à un couple gay qui a baptisé ses enfants adoptés

Classé dans : religion — dominique @ 20:56

francoisLe pape François a adressé par courrier ses vœux le bonheur à la famille de Toni Reis et David Harrad, le responsable du groupe « Dignité », qui représente la communauté LGBT de l’Etat du Parana, dans le sud du Brésil. Avec son époux, David Harrad, ils ont en effet baptisé, dans la cathédrale de Curitiba, les trois enfants qu’ils viennent d’adopter.
Le couple a reçu une lettre du Vatican de Mgr Paolo Borgia, conseiller du secrétaire d’État Vatican, pour le baptême catholique de leurs trois enfants (Allyson, Jessica et Filipe) dans une église à Curitiba (sud du Brésil)
«Le pape François souhaite vous féliciter, en appelant à l’abondance de grâces divines pour la famille, afin de vivre constamment et fidèlement la condition des chrétiens».
Les sources du Vatican ont minimisé l’importance de cette lettre, en disant que le pape François essaie toujours de répondre positivement à des milliers de lettres semblables qu’il reçoit tous les jours.
Toni Reis, âgé de 53 ans et l’anglais David Harrad, âgés de 59 ans, sont ensemble depuis 27 ans. Ils ont pu à officialiser leur mariage en 2011, lorsque la Cour suprême du Brésil a reconnu l’«union stable» même pour les couples de même sexe, ce qui en pratique donne des droits assimilés à ceux des couples hétérosexuels, en leur accordant l’accès au mariage, l’adoption, l’héritage et la mort. En 2012, ils ont adopté Allyson, un garçon de 16 ans et en 2014, Jessica (14 ans), et Filipe (11 ans).
Ceci est un autre coup de pouce vers la reconnaissance ecclésiale des personnes LGBT, entreprise par un pape déterminé à éliminer toute trace de discrimination à l’égard de ces personnes au sein de l’Église. Le pape François a dit en 2016 que, selon lui les homosexuels «ne doivent pas être victime de discrimination, mais respectés et accompagnés au niveau pastoral», répétant une formule utilisée au cours de la première année de son pontificat, quand il a surpris tout le monde avec sa déclaration : «Si quelqu’un est gay et cherche le Seigneur avec sincérité, qui suis-je pour juger ?».

9 août 2017

USA : excommunication à la tête de l’église mormone pour une histoire de moeurs

Classé dans : religion — dominique @ 17:16

mormonL’un des principaux dirigeants de l’église mormone, James Hamula, a été excommunié mardi, a annoncé l’Église de Jésus Christ des saints des derniers jours dans un communiqué, sans indiquer la raison de cette sanction disciplinaire à ce niveau.
D’après le quotidien Salt Lake Tribune, c’est la première excommunication d’un dirigeant si haut placé dans ce mouvement religieux très puritain, dérivé du christianisme, en près de trois décennies. « Après une action disciplinaire de la part des principaux dirigeants de l’Église, James Hamula, qui faisait partie du premier collège des Soixante-Dix, l’une des instances à la tête de l’église, « a été relevé de ses fonctions et excommunié » mardi, indique Eric Hawkins, porte-parole de l’église, dans le communiqué.
Sans autres détails, il note simplement que l’excommunication de James Hamula, âgé de 59 ans et qui siégeait depuis neuf ans au premier collège des Soixante-Dix, « n’est pas due à une perte de foi ou une apostasie ».
Le communiqué évoque les « péchés » et souligne que les sanctions disciplinaires de l’église ont « trois objectifs : « sauver l’âme des transgresseurs, protéger les innocents et préserver la pureté, l’intégrité et la réputation de l’Église ».
L’adultère ou les relations homosexuelles sont notamment des raisons parmi celles qui peuvent mener à une excommunication.

7 août 2017

Vatican : François appelle une organisation caritative à défendre « des valeurs familiales saines »

Classé dans : religion — dominique @ 19:16

colombLa puissante organisation américaine des « Chevaliers de Colomb » s’est réunie du 1er au 3 août à Saint-Louis (Missouri) pour son 135e congrès, intitulé « Convaincus par l’amour et le pouvoir de Dieu ».
À cette occasion, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, leur a adressé un message au nom du pape dans lequel il les félicite pour leur action dans l’Église.
Le message du pape salue « les efforts inlassables des Chevaliers de Colomb pour défendre et promouvoir la sainteté du mariage et la dignité et la beauté de la vie familiale ».
Très engagés dans la défense de la vie, contre l’avortement et le mariage homosexuel, ce sont eux en effet qui ont acheté en 2014 le sanctuaire Jean-Paul II à Washington et l’institut qui y promeut sa théologie du corps et de la famille.
Cette organisation caritative catholique, qui se présente comme une « société fraternelle d’hommes catholiques fondée pour apporter une aide financière aux membres et à leurs familles », a été fondée en 1882 à New Haven, dans le Connecticut, aux États-Unis, par le Père Michael J. McGivney, un descendant d’immigrants irlandais, pour donner aux jeunes immigrés irlandais les moyens de s’intégrer aux États-Unis, en leur proposant une alternative aux sociétés secrètes comme la franc-maçonnerie.
Très puissants aux États-Unis – en 2017, ils figuraient à la 880e place du classement Forbes des fortunes américaines –, les Chevaliers de Colomb regroupent plus de 1,8 million de membres à travers le monde. Ils ont toutefois plus de mal aujourd’hui à recruter parmi les jeunes générations.
Très influent dans l’Église américaine, l’ordre finance de nombreux projets dans les diocèses et soutient chaque année financièrement la quinzaine de prière pour la liberté religieuse aux États-Unis.

6 août 2017

USA: une enquête dévoile que les musulmans américains acceptent mieux l’homosexualité

Classé dans : religion — dominique @ 14:10

religionD’aprés les chiffres donnés par le Pew Research Centre, 52% des musulmans américains pensent que la société devrait accepter l’ homosexualité .
Même si le pourcentage d’avis favorables est inférieur à celui des catholique ouverts à l’égalité du mariage (66%) ou ceux non identifiés à une religion (80%), il est nettement supérieur à celui des citoyens blancs évangéliques, groupe dans lequel seulement 34% accepte l’ homosexualité.
Ces données font partie d’une enquête complète par le Pew Research Center (Institut prestigieux de recherche sociale), qui vise à représenter le plus fidèlement que possible dla communauté musulmane américaine, et qui rassemble des informations dans de nombreux autres domaines tels que la politique ou la société .
Pour la première fois depuis que des données sont disponibles, l’acceptation de l’ homosexualité devient majoritaire dans ce groupe:  En 2007 ils étaient seulement 27%, alors qu’ils étaient 39% en 2011).
L’acceptation est plus élevé chez les femmes, les jeunes et les diplômés des collèges, comme d’ailleurs toutes les enquêtes révèlent toujours qui sont faites sur cette question quelle que soit la variable religieuse.
En ce qui concerne le lieu de naissance, l’acceptation de l’homosexualité est plus grande parmi les musulmans qui sont nés aux États-Unis par rapport à ceux nés à l’étranger (57% contre 49%).
Chez les Blancs appartenant aux églises protestantes classiques (épiscopaliens, luthériens, méthodistes, presbytériens, etc.) l’acceptation de l’homosexualité se rapproche de ceux qui ne se considèrent pas comme adeptes d’une religion (76% contre 80%) .

1 août 2017

Israel : des manifestants anti-gay pourront manifester pendant la Gay Pride de Jérusalem

Classé dans : homophobie,internationnal,religion — dominique @ 15:25

israeli_gay_prideLa police israélienne a autorisél’organisation d’extrême droite Lehava de mettre en place  une contre-manifestation en marge de la Gay Pride de Jérusalem, qui aura lieu jeudi après-midi.
Une centaine membres de Lehava, une organisation israélienne dont l’objectif principal est de s’opposer aux mariages entre juifs et non-juifs, en particulier le mariage des femmes juives avec des hommes arabes, seront autorisés à protester à plusieurs centaines de mètres du défilé, sous surveillance d’un lourd dispositif policier.
Les membres de l’organisation extrémiste prévoient d’arborer des pancartes où l’on pourra lire « Ne leur donnez pas des enfants », en référence à la récente décision de la Cour suprême et aux manifestations concernant la réforme de l’adoption pour les couples de même sexe en Israël.
Les activistes de Lehava suivent les enseignements du rabbin Meir Kahane, assassiné en 1990 à Manhattan, connu pour ses prises de position extrémistes et anti-arabes, dont le parti Kach a été interdit en Israël.
Ses membres se battent contre les mariages mixtes, Lehava est l’acronyme hébreu de « Prévention de l’assimilation en Terre Sainte ».
Le Shin Bet, l’agence de renseignements intérieurs israéliens, a jugé en 2015 ne pas disposer de preuves suffisantes pour dissoudre ce groupe radical, mais l’a toutefois qualifié d’ »organisation terroriste ».
Le chef de Lehava, Bentzi Gopstein, a déclaré soutenir les incendies criminels des églises, précisant qu’il serait prêt à passer 50 ans en prison pour accomplir un tel acte.

Mouvements homosexuels dans l’église

Classé dans : religion — dominique @ 5:59

catho gayDevenir un en Christ, accueil chrétien pour les personnes homosexuelles ou leurs proches, veut être un lieu d’écoute et de partage, ainsi que d’apprentissage ou de maturation dans la foi et la vie spirituelle.

 Le mouvement Courage, fondé aux états-Unis et désormais présent en France à Toulon, Paris et Lyon notamment, « contribue à étendre le message ecclésial sur la chasteté » pour aider les personnes homosexuelles ou leurs proches à « trouver la paix ».

La Communion Béthanie, « Communion d’alliance contemplative œcuménique, au service des personnes homosensibles et transgenres, en lien avec des monastères », pratique un « accueil inconditionnel », quels que soient les choix de vie.

 L’association David et Jonathan, fondée en 1972, est un mouvement homosexuel chrétien qui se définit comme « l’interface entre le milieu LGBT (lesbien, gay, bi, transsexuel), le monde des Églises et l’implication citoyenne ».

31 juillet 2017

Deux retraites pour aider les personnes homosexuelles à se sentir pleinement accueillies dans l’Église

Classé dans : religion — dominique @ 15:43

catho gayCette semaine  démarrent deux propositions de retraites pour aider les personnes homosexuelles à se sentir pleinement accueillies dans l’Église.
Au cœur de l’été, deux retraites spirituelles sont proposées aux personnes homosexuelles, mais aussi à leurs proches, parents ou conjoints.
L’association Devenir un en Christ (DUEC), qui accompagne les personnes homosexuelles dans l’Église depuis trente ans, attend une trentaine de participants à l’abbaye de Cîteaux, du 31 juillet au 6 août. Intitulé « Chrétien-ne et homosexuel-le : quels chemins de vie ? », le parcours est essentiellement construit autour de la relecture de vie dans la tradition ignatienne, sans consigne particulière quant à la suite.
Cette même semaine, la communauté de l’Emmanuel et l’association Courage – un mouvement d’Église né aux États-Unis dans les années 1980 – proposent au sanctuaire de Paray-le-Monial, pour la troisième année consécutive, le parcours « Homosexualité : vivre avec et accompagner ». Principale particularité : il est explicitement demandé aux participants d’essayer de vivre la continence et la chasteté.
Comme les deux années précédentes, une soixantaine de participants sont attendus, dont une grande partie sont des parents ou des proches ayant dans leur entourage une personne homosexuelle.
Deux approches différentes, donc, mais un objectif commun : aider les personnes homosexuelles à « faire l’unité » dans leur vie. « Les croyants homosexuels ont tendance à tout cloisonner : vie sociale, familiale, spirituelle, souligne Régis Coudray, président de DUEC. Notre but premier est donc de les aider à se poser, comme ils sont, avec leurs difficultés, sachant que le rapport entre foi et homosexualité n’est jamais simple. »
D’où le choix de cadres à la fois apaisants et rassurants pour organiser ces retraites : un sanctuaire, une abbaye, où la communauté joue un rôle essentiel dans les temps de prière.
L’exhortation Amoris Laetitia du pape François, mais aussi et surtout son « Qui suis-je pour juger ? » lancé aux journalistes lors d’un de ses déplacements, ont aussi contribué à faire évoluer les esprits.
Outre DUEC et Courage, d’autres associations existent comme Béthanie, davantage centrée sur la prière, ou encore David et Jonathan sur le partage.

29 juillet 2017

Grande Bretagne : une mosquée féministe et LGBT

Classé dans : religion — dominique @ 6:31

seyranC’est le 16 juin à Berlin, qu’une mosquée libérale s’est ouverte .
Sa fondatrice, Seyran Ates, accueille des hommes, des femmes, mais aussi des membres de la communauté LGBT ainsi que des chiites et des alévis.
Seyran Ates, avocate et activiste allemande, s’est rendue à Londres la semaine du 24 juillet, selon la presse britannique, afin de mettre en place une nouvelle mosquée .
Le projet devrait aboutir d’ici un an dans la capitale britannique.
«Je ne suis pas seule à partager cette idée. C’est un mouvement, une révolution», a-t-elle déclaré au quotidien britannique The Guardian. «Je suis peut-être le visage de la mosquée libérale, mais je ne suis pas la mosquée. Nous avons des millions de soutiens à travers le monde», a-t-elle ajouté.
Lors de l’ouverture de la mosquée Ibn Rushd-Goethe à Berlin le mois dernier, Seyran Ates avait reçu de nombreuses menaces, dont des menaces de mort, de la part de musulmans conservateurs. Des institutions musulmanes égyptiennes ont pris position contre ce lieu de culte, l’université al-Azhar du Caire allant même jusqu’à édicter une fatwa contre les mosquées libérales. 

12345...59

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS