6 janvier 2019

Suisse : un référendum contre la loi anti-homophobie

suisseL’Union Démocratique Fédérale, le parti politique suisse qui se dit le défenseur des valeurs chrétiennes, a décidé de lancer le référendum contre la révision de la norme pénale antiraciste. Le Parlement a adopté lors de la session d’hiver une modification du Code pénal qui interdit légalement l’homophobie au même titre que le racisme ou l’antisémitisme.
Le parti a pris cette décision lors de son assemblée des délégués samedi à Olten. La loi constitue une atteinte fondamentale à la liberté d’expression, écrit l’UDF dans son communiqué. Des opinions légitimes seront à l’avenir criminalisées et la nouvelle disposition entraînera une avalanche de plaintes.
La norme antiraciste, approuvée par le Parlement, sera étendue à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Elle vise à protéger la communauté homosexuelle, bisexuelle, transgenre ou intersexe (LGBTI). Cette proposition est partie d’une initiative parlementaire de Mathias Reynard (PS/VS).
Cette modification était demandée de longue date par de nombreux organes internationaux des droits humains ainsi que plusieurs organisations de la société civile suisse. La coalition «Pour les êtres humains-contre la discrimination» avait envoyé une lettre aux parlementaires juste avant la session d’hiver 2014.
Lors des débats, les Chambres avaient finalement renoncé à inclure le critère d’identité de genre, qui devait permettre de protéger les personnes transgenres ou au sexe non déterminé. Il a été jugé trop flou.
L’UDF a également adopté son mot d’ordre pour la votation fédérale du 10 février. Elle recommande le non à l’initiative Stop mitage des Jeunes Verts. La mesure phare de ce texte prévoit que toute nouvelle parcelle à bâtir doit être compensée par le dézonage d’une parcelle de valeur équivalente ailleurs.

3 janvier 2019

Hong Kong : deux hommes contestent l’absence de loi sur le mariage gay

Classé dans : infos,internationnal,justice,mariage - union civile — dominique @ 17:57

unionDeux hommes habitant Hong Kong ont contesté juridiquement la décision de la ville de ne pas autoriser les mariages entre personnes du même sexe.
Lors d’une audience qui s’est tenue jeudi 3 janvier, il a été révélé qu’un étudiant de 21 ans et un militant de 31 ans avaient présenté deux contestations juridiques distinctes, faisant valoir que la Haute Court n’avait pas le droit d’interdire aux couples de même sexe de se marier.
Ils ont tous deux fait valoir que le fait de ne pas être autorisés à se marier violait leur droit à l’égalité en vertu de la Charte des droits et de la mini-constitution de la ville .
L’avocat Hectar Pun Hei SC, qui représente les deux requérants, a déclaré que l’ordonnance sur le mariage et l’ordonnance sur les affaires matrimoniales étaient «incompatibles» avec les lois sur les droits de l’homme, car elles ne reconnaissaient que le mariage entre un homme et une femme.
L’avocat affirme que le tribunal devrait réinterpréter la définition du mariage en tant qu ‘«union volontaire pour la vie de deux personnes».
Bien que d’autres contestations judiciaires relatives aux visas de conjoint et à l’absence de partenariats civils aient été soumises à la Haute Cour, il s’agissait de la première fois ou la question centrale était de savoir si les couples de même sexe devaient être autorisés à se marier.
À l’heure actuelle, les mariages entre personnes de même sexe sont toujours illégaux et la ville ne reconnaît pas les mariages entre personnes de même sexe.

31 décembre 2018

Canada :Un évêque gay épouse son compagnon en la cathédrale de Toronto

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 10:18

Canada :Un évêque gay épouse son compagnon en la cathédrale de Toronto dans infos tumblr_inline_pklgfkpVVz1uj37u4_540L’évêque Kevin Robertson a épousé son partenaire Mohan Sharma à la cathédrale Saint-James, dans la ville canadienne de Toranto .
M me Susan Bell, évêque du diocèse de Niagara, a présidé la cérémonie qui a eu lieu le 28 décembre.
Le diocèse de Toronto a publié un communiqué félicitant le couple :
Le diocèse de Toronto félicite Mgr Kevin Robertson et M. Mohan Sharma, qui se sont mariés aujourd’hui à la cathédrale Saint-James en présence de leurs deux enfants, de leurs familles et de nombreux amis, dont l’archevêque Colin Johnson et l’évêque Andrew Asbil.
Les évêques Kevin et Mohan, qui forment un couple depuis 2009, ont vu leur relation bénite en 2016 selon les directives pastorales du diocèse de Toronto et sont maintenant mariés en vertu des dispositions relatives au mariage de ces mêmes directives. (source http://www.toronto.anglican.ca)
L’union du couple donne un coup de pouce aux chrétiens LGBTI désireux de voir plus d’égalité au sein de leur religion.
Cependant, le mariage homosexuel en général continue d’être une question épineuse et controversée au sein de l’église chrétienne.

19 décembre 2018

Cuba : le mariage homosexuel ne figurera pas dans la nouvelle Constitution

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 11:41

cubaLes homosexuels devront encore attendre avant de pouvoir se marier à Cuba. Le pays a renoncé à inscrire dans sa nouvelle Constitution des changements ouvrant la voie au mariage gay, a indiqué mardi 18 décembre un représentant du gouvernement. La décision résulte de l’opposition d’une majorité de citoyens ayant été consultés sur ce sujet.
La proposition initiale était de définir le mariage comme l’union « entre deux personnes » en remplacement de la formule actuelle figurant dans la Constitution de 1976 et le décrivant comme l’union « entre un homme et une femme ».
Le projet de nouvelle Constitution a été soumis au débat citoyen, dans chaque quartier voire entreprise entre août et novembre. Le sujet portant sur le mariage homosexuel a été le plus débattu.
« Sur les 192 408 avis exprimés, 158 376 proposent de remplacer la proposition (figurant dans le texte) par (la formulation) actuellement en vigueur », a indiqué l’Assemblée nationale sur Twitter.
Compte-tenu de cette situation, la Commission chargée de la rédaction du texte propose de retirer du projet de Constitution la formule proposée « afin de respecter toutes les opinions. Le mariage est une institution sociale et juridique. La loi définira le reste des éléments », a ajouté l’Assemblée.
Le nouveau projet, avec les modifications apportées, sera soumis au vote de l’Assemblée nationale le 21 décembre avant de faire l’objet d’un référendum le 24 février 2019.

6 décembre 2018

Mexique : un couple mexicain gay voit son mariage américain enfin reconnu

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 10:39

Mexique : un couple mexicain gay voit son mariage américain enfin reconnu  dans infos tumblr_inline_pjb6pwV1tj1uj37u4_540Daniel Berezowsky et Jaime Chávez Alor se sont rencontrés au lycée dans leur pays d’origine, le Mexique, il y a plus de dix ans, mais les deux hommes n’étaient n’étaient encore que des amis.
Ils ont seulement commencé à se fréquenter après s’être retrouvés sur Facebook en 2012.
La semaine dernière, Berezowsky, spécialiste en communication de l’organisation de défense des droits humains Shift, et Chávez Alor, avocat du Centre Vance pour la justice internationale, sont devenus le premier couple homosexuel à avoir un mariage célébré à l’extérieur du Mexique et reconnu par la loi mexicaine.
Le consul général du Mexique a célébré le mariage dans sa résidence de Manhattan devant environ 25 membres de la famille et amis du couple.
Peu de temps après leur mariage, le consulat du Mexique a publié un communiqué leur souhaitant tout le bonheur possible  et soulignait la pertinence de cet événement, qui « ouvre la voie aux couples mexicains du même sexe qui souhaitent se marier légalement à en mariage dans une ambassade ou un consulat de notre pays.  »
Le mariage est considéré comme une victoire majeure pour les Mexicains vivant à l’étranger qui souhaitent épouser une personne du même sexe et faire reconnaître leurs inions par leur pays d’origine.
Berezowsky, 32 ans, et Chávez Alor, 31 ans, qui vivent maintenant à New York, ont déclaré que la route qui les séparait de leur grand jour n’était pas facile. Les deux hommes, tous deux citoyens mexicains, ont passé plus de six mois à tenter d’obtenir une licence de mariage auprès du consulat général du Mexique à New York, mais cela à d’abord été refusés. Bien que les couples de même sexe puissent se marier légalement à Mexico et dans plusieurs des 31 États du pays, les mariages de même sexe ne sont pas légaux au regard du code fédéral mexicain.

3 décembre 2018

Taïwan: Le référendum contre le mariage gay ne remet pas en cause sa légalisation selon les autorités

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 10:42

mariage gayLe référendum tenu à Taiwan en faveur de l’interdiction du mariage homosexuel ne remet pas en cause une décision de justice en faveur de l’égalité, a déclaré un haut responsable de l’île.
72% des électeurs ont voté en faveur de l’interdiction des mariages homosexuels lors d’un référendum organisé le 24 novembre à l’issue d’un processus de pétition publique.
Cependant, des responsables taïwanais ont déclaré que le résultat ne remédiait pas à une décision de justice de 2017 émanant de la Cour suprême selon laquelle les couples homosexuels devraient avoir le droit de se marier.
Le secrétaire général du Judicial Yuan, Lu Tai-lang, a déclaré que les référendums ne peuvent pas être utilisés pour renverser les opinions émises par la cour constitutionnelle du pays, qui est l’autorité suprême en matière de droit.
Le mariage gay pourrait donc être légaliser dans l’île prochainement.

2 décembre 2018

Le pape François se dit «inquiet» de la «mode» de l’homosexualité dans l’Eglise

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 15:19

catho gayDans un livre d’entretiens intitulé La force d’une vocation paru ce samedi 1er décembre en Italie, le pape François, prend position sur la « question très grave » de l’homosexualité.
« Dans nos sociétés, il semble même que l’homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d’une certaine manière, influe aussi sur la vie de l’Église », estime le religieux argentin, en expliquant que la question l’inquiète.
Le Saint Père avait pourtant tendu la main à la communauté gay lors de son élection en 2013. Il avait notamment reçu des couples homosexuels et lancé la fameuse phrase : « Qui suis-je pour juger ? ».
Un document datant de 2005 interdit formellement l’accès à la prêtrise à tout homme présentant des tendances homosexuelles. Mais, en raison du faible nombre de vocations, l’Église ferme souvent les yeux.
Dans ce livre d’entretiens, qui sera traduit en dix langues, le souverain pontife demande aux responsables de séminaires de renforcer leur contrôle sur la question. En août dernier, l’ancien archevêque de Buenos Aires avait incité les parents d’enfants homosexuels à recourir à la psychiatrie. Ses propos avaient provoqué un tollé.

25 novembre 2018

Taiwan votre contre la mariage homosexuel

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 13:45

taiwan-gay-prideLes Taïwanais se sont en majorité prononcés contre le mariage homosexuel samedi, lors de référendums concurrents opposants partisans et adversaires du mariage gay.
Un référendum stipulant que le mariage devait être uniquement une union entre un homme et une femme a réuni plus de sept millions de voix, davantage que le soutien apporté à un référendum en faveur de ce droits pour les couples homosexuels, qui a recueilli six millions de voix.
Ces consultations se déroulaient parallèlement à des élections locales, qui se sont traduites par une cinglante défaite du parti au pouvoir de la présidente Tsai Ing-wen, contrainte de quitter la direction de sa propre formation.
Jennifer Lu, une porte-parole de la Coalition pour l’égalité devant le mariage, a déclaré qu’elle était attristée par ce qu’elle a qualifié de « référendums absurdes » et a reproché « l’incompétence » du gouvernement sur la question des droits homosexuels.
Les 19 millions d’électeurs devaient se prononcer sur ces deux référendums anti et pro-mariage gay, reflétant les fractures de la société sur ce sujet alors que le gouvernement tarde à appliquer une décision rendue il y a plus d’un an par la Cour constitutionnelle légalisant, pour la première fois en Asie, le mariage homosexuel.

24 novembre 2018

Bermudes : les mariages homosexuels de nouveau autorisés

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 15:38

Bermudes : les mariages homosexuels de nouveau autorisés dans homophobie 40492152_10156710535046563_5660279675037941760_nLa plus haute juridiction des Bermudes a déclaré qu’une loi interdisant le mariage homosexuel était inconstitutionnelle, rejetant ainsi un projet du gouvernement visant à annuler une décision judiciaire antérieure aboutissant à la même conclusion.
La décision peut encore être portée devant le Judicial Committee of the Privy Council ou JCPC,  le plus haut tribunal d’appel, pour plusieurs pays souverains membres du Commonwealth ainsi que pour les territoires d’outre-mer du Royaume-Uni et les dépendances de la Couronne britannique.
Les appels au JCPC sont rares, avec seulement un ou deux cas  introduits par les Bermudes chaque année, selon les archives judiciaires .
Entre-temps, les mariages de même sexe seront autorisés à reprendre après une pause de plusieurs mois à la suite de la promulgation de la loi sur le partenariat domestique des Bermudes, qui a réduit les droits du mariage homosexuel en faveur de partenariats domestiques.
Les mariages homosexuels ont débuté en mai 2017 après que la plus haute cour des Bermudes ait statué en faveur d’un recours des militants LGBT.
Mais, un an plus tard, le gouvernement adoptait un projet de loi de compromis sur le partenariat domestique qui interdisait le mariage entre conjoints de même sexe au profit d’une forme d’union civile pour les couples homosexuels.
La question a été renvoyée à la Cour suprême des Bermudes qui a une fois de plus statué qu’il était inconstitutionnel d’interdire le mariage homosexuel.
Les couples homosexuels ne pouvaient toutefois pas se marier puisque la décision avait été suspendue, le temps que le gouvernement envisage les suites qu’il compte donner à l’arrêt de la Cour suprême.

6 novembre 2018

Thailande : le partenariat civil pour les couples de même sexe sur le point d’être adopté

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 17:14

unionLe projet de loi sur le partenariat civil pour les couples de même sexe, qui avait été débuté en Thaïlande 2013, pourrait bien être adopté avant la fin de cette année, selon le Bangkok Post
Une consultation publique à propos du projet de loi de partenariat civil pour les couples homosexuels va être organisée entre du 12 au 16 novembre dans les villes de Bangkok, Chiang Mai, Ayutthaya et Songkhla, a indiqué le Département et de la Protection des Droits et Libertés selon lequel le texte devrait être complété ce mois-ci et pourrait donc être adopté dans les toutes prochaines semaines.
Le Bangkok Post souligne que nombre de spécialistes de la question estiment que ce partenariat civil devrait donner aux couples homosexuels 90% des mêmes droits que les couples mariés hétérosexuels.
Le partenariat civil pour les couples de même sexe prévoit des avantages tels que le droit de succession, l’assurance, la retraite, les réductions d’impôt, le droit à l’adoption. En revanche il ne donne pas le droit d’utiliser le nom de son conjoint.
source : https://lepetitjournal.com/

12345...193

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS