17 janvier 2018

Suisse : Une campagne de récolte de dons en vue de la future bataille pour l’ouverture du mariage pour tous

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 17:32

pinkcross-banque-3

Le monde bouge, alors qu’est-ce qu’on attend encore? C’est le message subliminal d’une campagne qui sera bientôt lancée en Suisse par l’association nationale gay Pink Cross. Elle montre deux billets de banque étrangers pliés de telle manière que les personnages de même sexe représentés sur les deux coupures semblent se donner un baiser joue contre joue. Ainsi Nelson Mandela, Atatürk ou la Reine d’Angleterre (sous le regard sévère de Charles Darwin) paraissent avoir viré leur cuti sous le slogan «Chaque don compte, afin que puisse se marier quiconque le veut».
De fait l’objectif des visuels est de récolter des fonds en vue de la campagne en faveur du mariage pour tous, qui tarde à s’ouvrir en Suisse, après son adoption chez nos voisins français, allemands et bientôt autrichiens.
Les pubs ont été dévoilées par le magazine allemand W&V (repéré par queer.de), spécialisé dans la communication. Ils sont signés de l’agence TBWA à Düsseldorf (All). La campagne se déclinera en affiches, annonces et bannières dès la fin du mois.
source :  pinkcross.ch via 360.ch

16 janvier 2018

France : 7.000 mariages entre personnes de même sexe en 2017

Classé dans : mariage - union civile — dominique @ 18:02

unionLe bilan démographique 2017 publié ce mardi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dresse le portrait des couples résidant en France.
L’année dernière, quelque 228.000 mariages ont été célébrés en France, contre plus de 300.000 au début des années 2000. A contrario, le Pacs est de plus en plus envisagé: quelque 192.000 pactes civils de solidarité ont été conclus en 2016. Un chiffre en quasi continuelle hausse depuis sa création en 1999.
Cette forme d’union civile est d’ailleurs la plus répandue chez les jeunes: 17 à 20% des couples âgés entre 26 et 35 ans sont pacsés. Le Pacs est également davantage plébiscité parmi les personnes diplômées de l’enseignement supérieur, les cadres et vivant dans de grandes villes.
Les mariages entre personnes de même sexe ont concerné 7.000 passages devant le maire l’année dernière, un chiffre qui n’augmente pas depuis la légalisation du mariage homosexuel en 2013. De même, quelque 7.000 Pacs ont été conclus entre personnes du même sexe en 2016, un chiffre stable depuis dix-sept ans.

15 janvier 2018

Religion :le vice-président de la Conférence épiscopale allemande souhaite l’accueil des couples homosexuels

Classé dans : mariage - union civile,religion — dominique @ 19:37

franz joseph bodeMgr Franz-Josef Bode, évêque d’Osnabrück depuis 1995, et vice-président de la Conférence épiscopale allemande a donné un entretien au journal Neue Osnabrücker Zeitung, et il a jugé qu’il était important d’ouvrir le débat sur deux questions qui divisent les catholiques : la bénédiction des couples homosexuels et le diaconat pour les femmes.
Sur les couples homosexuels :
« Je crois qu’il faut discuter de ce problème plus en détail à l’intérieur de l’Église » parce que, a-t-il ajouté, cela ne sert à rien « de continuer à maintenir le silence » sur ces thèmes. Après avoir souligné que le mariage est différent, Mgr Bode a estimé qu’il est cependant nécessaire d’entreprendre un parcours qui favorise la bénédiction des couples homosexuels :
« On peut penser, par exemple, à une bénédiction qui ne doit pas être confondue avec une cérémonie de mariage. » a t’il ajouté
« Comment leur rendre justice ? Comment les accompagner pastoralement et liturgiquement ? »
« Nous devons, a-t-il déclaré, réfléchir au problème de comment juger la relation entre deux personnes homosexuelles. N’y a-t-il pas en eux quelque chose de positif, et de bon et de juste, qui nous demandent d’être plus justes ? »
« Ce que tout le monde peut voir : dans les relations lesbiennes et gays l’amour est vécu quotidiennement. »
Sur le diaconat, Mgr Bode a émis des idées tout autant progressives :
« Je crois que la Conférence épiscopale doit réfléchir encore plus sur ce thème, parce que la question est plus complexe que l’on croit ».

11 janvier 2018

Italie : funérailles communes pour un couple gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 17:48

alex et lucaUn couple de jeunes gays, Alex Ferrari et Luca Bortolaso, 21 ans tous les deux, en vacances à Ferrara di Monte Baldo, une commune prés de Verrone, sont morts ensemble dans leur sommeil dans la nuit du 2 janvier dernier. Ils ont été intoxiqués par du monoxyde de carbone qui s’est dégagé de braises qui se consumaient dans un seau dans leur chambre.
Ce couple qui vivait ensemble, a été été enterré ensemble, à l’église l’Église ce qui provoque la colère des catholiques les plus intégristes .
« Où est le problème s’ils sont homosexuels ? » a demandé le prêtre don Mariano Lovato, le modérateur de l’unité pastorale de la ville d’Arzignano où ont eu lieu les funérailles dans l’église Saint Jean-Baptiste.
« Ce sont deux jeunes qui sont morts et comme chrétiens ils ont droit à des funérailles eux-aussi, comme tous les chrétiens. Les parents les ont demandées et nous, nous respectons la volonté des familles. Puis comme ils sont morts dans le même accident, c’est juste faire ainsi. Quand deux personnes meurent dans le même accident, bien souvent on fait les funérailles ensemble. De plus l’église de San Bartolo, celle de la communauté d’Alex, est décidément trop petite. »
Les curés respectifs des deux jeunes hommes n’ont émis aucune opposition à ces funérailles communes qu’ils ont d’ailleurs concélébrées.
« Je ne vais pas critiquer, juger. Ce sont deux vies qui ont disparu. Ce sont des tragédies qui impliquent les vies de jeunes, qui concluent de manière imprévue leur existence. Pour nous chrétiens, il y a seulement la prière. Que croyez-vous ? Que ces ont les premières funérailles d’homosexuels que nous faisons ? J’ai fait tant de funérailles de personnes homosexuelles, connues ou non. Ce sont deux jeunes hommes, et il est juste qu’ils aient des funérailles eux-aussi. »
Ce que reproche certains ?
« La décision de célébrer les funérailles d’Alex et Luc, » a déclaré Don Alessio Graziani, porte – parole de l’évêque, répond à une demande de leur famille et l’Église en cette période de deuil immense veut être près d’eux avec des mots de la foi. Face à la mort de deux jeunes, chaque commentaire semble au moins inapproprié. Nous respectons la douleur des familles et amis de ces deux garçons et prions avec eux et pour eux en  faisant confiance à Dieu qui seul connaît vraiment le cœur de chaque personne ».

9 janvier 2018

Australie: premières unions après la légalisation des mariages gay

Classé dans : internationnal,mariage - union civile — dominique @ 7:56

1La réforme autorisant le mariage homosexuel avait reçu le feu vert de la Couronne britannique quand le gouverneur général Peter Cosgrove, le représentant en Australie de la reine Elizabeth II, a apposé son paraphe sur le texte.
La Chambre des représentants a adopté la loi jeudi  7 décembre à une majorité écrasante. Seuls quatre de ses 150 élus se sont opposés au texte qui avait déjà été voté la semaine précédente au Sénat par 43 voix contre 12.
Parmi les premiers mariés, deux athlètes australiens ont été déclarés mariés juste après minuit mardi, devenant ainsi parmi les premiers couples à profiter de la nouvelle loi australienne autorisant le mariage entre personnes du même sexe.
Espoirs des Jeux du Commonwealth, Luke Sullivan, 23 ans, et Craig Burns, 29 ans, se sont dit « oui » à Carool, une localité de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, en présence d’amis et de membres de leurs familles.
Ils ont organisé leur mariage dans l’ordre inverse, en commençant par un repas pour finalement se marier à minuit.
Des couples homosexuels australiens désireux de se passer la bague au doigt s’étaient empressés dès samedi de déclarer leur intention de se marier, alors que la nouvelle loi australienne entre en vigueur à peine 24 heures après son adoption à une très large majorité au Parlement.
Pour marquer ce moment historique, les bureaux d’état-civil de certaines régions du pays avaient exceptionnellement accepté les nouvelles demandes de mariage samedi, alors qu’ils ne sont normalement ouverts que pour les mariages.
Les couples ont pu déposer un avis de mariage dès samedi mais certains devraient attendre un mois avant de pouvoir se dire « oui ».
Les couples du même sexe qui s’étaient déjà mariés à l’étranger ont vu leur union officiellement reconnue dès samedi en Australie.

8 janvier 2018

Inde: la Cour suprême réexaminera la dépénalisation de l’homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice,mariage - union civile — dominique @ 15:37

indeLa Cour suprême indienne a annoncé lundi qu’elle allait réexaminer un article de loi de l’époque coloniale criminalisant l’homosexualité, un pas vers sa possible dépénalisation.
L’article 377 du Code pénal indien, qui interdit les rapports sexuels entre hommes, sera réexaminé par le tribunal suprême avant la fin de l’année pour déterminer sa validité.
Cette loi qui était calquée sur les lois britanniques datant du 16ème siècle, sera examinée avant octobre 2018.
La loi interdit les « rapports charnels contre l’ordre de la nature avec tout homme, toute femme ou tout animal ».
Les personnes reconnues coupables en vertu de l’article 377 peuvent être condamnées à la réclusion à perpétuité.
Les activistes gay indiquent que la loi est plus communément utilisée pour pour faire chanter et intimider les Indiens LGBTQ ainsi que pour empêcher l’accès aux soins de santé pour le VIH.Les poursuites judiciaires pour homosexualité sont, dans les faits, rarissimes en Inde.
L’interdiction des relations homosexuelles avait été abolie en 2009 par la Haute Cour de Delhi. Mais, mais la Cour suprême avait, en 2013, cassé un jugement de la Haute Cour de Delhi dépénalisant l’homosexualité. Deux juges de l’institution avaient alors estimé qu’il était du ressort du législateur, et non de la justice, de faire évoluer la loi sur ce sujet.
Cette décision de rétablir la loi a été critiquée par la communauté internationale et a été condamnée par les Nations Unies.
La décision de réexaminer la décision est considérée par les experts comme une chose positive.
L’année dernière, un jugement de la Cour suprême indienne dans une affaire privée a reconnu un droit constitutionnel à la vie privée qui pourrait affecter favorablement le dossier de la dépénalisation de l’homosexualité.
Faisant référence au jugement de leurs pairs, qui avaient maintenu en 2013 l’article de loi criminalisant l’homosexualité, plusieurs juges de la Cour suprême avaient alors signalé leur désaccord avec les motivations de cette décision.

4 janvier 2018

La proposition de loi sur La protection de l’enfant des Républicains va être retirée

Daniel FasquelleUne proposition de loi sur « La protection de l’enfant » signée par 30 députés Les Républicains qui associe pédopornographie et mariage gay, et dont SOS homophobie avait demandé le retrait, va être retiré annonce le député Daniel Fasquelle dans une interview au site Têtu.
 Le député du Pas-de-Calais, porteur de proposition de loi, qui prétendait apporter des « correction » à la loi Taubira en matiière de filiation notamment, reconnaît une rédaction « maladroite ».
  »Pour mettre fin à toute polémique et clore définitivement ce sujet, je proposerai à la rentrée parlementaire de janvier à mes collègues de retirer la proposition de loi en l’état », annonce l’élu LR qui entend toutefois proposer des textes séparés sur le statut du beau-parent et la lutte contre la GPA notamment qui apparaît comme son cheval de bataille.
 Selon ce texte, pour « mieux protéger l’enfant », il convenait « en premier lieu » transposer en droit français des textes internationaux tels que la « Convention des Nations Unies sur les droits de l’Enfant », « les directives européennes, en particulier celle sur la pédopornographie » et « en second lieu et corrélativement corriger des incohérences de notre droit, qui tiennent, par exemple, à ce que le mariage entre personnes de même sexe ait été mal placé dans le code civil ».
  »En appelant au remplacement dans le code civil du terme ‘parents’ par ‘père et mère’, ce texte nie l’existence des familles homoparentales et met en cause l situation et les droits de nombreux enfants que ces député.e.s prétendent protéger », dénonçait l’association.
 Le 21 décembre dernier, SOS homophobie avait condamné cette proposition de loi enregistrée à l’Assemblée nationale en date du 24 octobre 2017 et signée par 30 députés Les Républicains, dont Daniel Fasquelle trésorier du parti de droite. « L’association de la pédopornographie, du mariage pour toutes et tous et de la protection des enfants relève de l’incitation à la haine et à la violence envers les personnes lesbiennes, gay, bi et trans (LGBT) », avait estimé SOS homophobie.
 Dans son entretien à TETU, Daniel Fasquelle réaffirme par ailleurs son opposition à la PMA pour les couples de femmes qui conduirait, selon lui, à la GPA.

Irlande : comment détourner le mariage pour tous

Classé dans : humour,infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 7:42

unionDeux hommes, amis de longue date et hétérosexuels, ont décidé de se marier afin de profiter des avantages d’être « mari et mari » en matière de droits de succession.
Matt Murphy est âgé de 83 ans et Michael O’Sullivan de 58 ans, père de trois enfants. Cela fait trente ans que ces deux-là se connaissent. Ils ne sont pas amoureux l’un de l’autre, non, ce sont simplement des amis, des vrais. Matt n’a jamais été marié et Michael est divorcé.
Quand Matt est tombé malade (arthrose), Michael alors sans toit s’est installé chez lui afin de l’aider au quotidien, ce qui a bien arrangé l’octogénaire qui n’avait pas les moyens de payer une aide à domicile.
Matt commençant à envisager sa fin prochaine a décidé d’offrir sa maison à Matt. D’en faire son héritier. Sauf qu’après s’être renseignés, les deux hommes se sont rendus compte que les droits de succession étaient énormes pour un tel héritage sans lien de parenté et qu’ils n’avaient clairement pas les moyens de les payer.
Puisque le mariage homosexuel est autorisé en Irlande, les deux amis ont donc eu l’idée de se marier pour échapper à ces droits de succession ! Le « couple » en a profité pour rendre hommage et dire merci à la communauté LGBT sans qui ils n’auraient jamais pu s’unir devant le maire…
source :www.senioractu.com

Ellen Page et Emma Portner se sont mariées

Classé dans : mariage - union civile,people — dominique @ 7:35

1Ce mercredi 3 janvier, Ellen Page et Emma Portner ont partagé la bonne nouvelle sur leur compte Instagram.
« Je n’arrive pas à croire que j’appelle cette femme extraordinaire ma femme », a écrit, en légende d’une photo où l’on peut voir les mains des deux femmes avec leur alliance, l’actrice canadienne connue pour ses rôles dans « Juno » et « X-Men ».
De son côté, sa nouvelle épouse, professeure de danse au Broadway Dance Center à New York, a écrit: « J’appelle désormais cette femme incroyable MA FEMME! », partageant le même cliché.
Ellen Page avait fait son coming out en 2014 lors d’une soirée de soutien à la jeunesse LGBT organisée par Human Rights Campaign.

31 décembre 2017

USA : Les évêques catholiques exhortent les parents à rejeter leurs enfants trans

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 14:22

catho gayUne lettre ouverte de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) exhorte les parents à rejeter les enfants transgenres et réaffirmé que le mariage ne peut être que celui d’un homme et d’une femme :.
«En tant que dirigeants de diverses communautés de foi à travers les États-Unis, beaucoup d’entre nous se sont réunis dans le passé pour affirmer notre engagement envers le mariage comme union d’un homme et d’une femme et comme fondement de la société. Nous réitérons que le mariage naturel continue d’être inestimable pour la société américaine.
Nous nous réunissons pour rejoindre nos voix sur un précepte plus fondamental de notre existence commune, à savoir que les êtres humains sont des hommes ou des femmes et que la réalité socioculturelle du genre ne peut être séparée du sexe masculin ou féminin.»
« Nous reconnaissons et affirmons que tous les êtres humains sont créés par Dieu et ont de ce fait une dignité inhérente. Nous croyons aussi que Dieu a créé chaque personne homme ou femme; par conséquent, la différence sexuelle n’est pas un accident ou un défaut – c’est un don de Dieu qui nous aide à nous rapprocher les uns des autres et de Dieu. Ce que Dieu a créé est bon. « Dieu a créé l’humanité à son image; à l’image de Dieu, il les a créés; il les a créés homme et femme « (Gn 1, 27) », lit-on dans la lettre du 15 décembre que l’on retrouve ici.
«Les enfants en particulier sont blessés quand on leur dit qu’ils peuvent «changer» leur sexe ou, en outre, donné des hormones qui affecteront leur développement et les rendront peut-être infertiles à l’âge adulte. Les parents méritent d’être mieux guidés sur ces décisions importantes, et nous exhortons nos institutions médicales à respecter le principe médical de base: «d’abord, ne pas nuire». L’idéologie du genre nuit aux individus et aux sociétés en semant la confusion et le doute de soi. L’État lui-même a donc tout intérêt à maintenir des politiques qui soutiennent le fait scientifique de la biologie humaine et à soutenir les institutions sociales et les normes qui l’entourent».
«Le mouvement d’aujourd’hui pour imposer la fausse idée – qu’un homme peut être ou devenir une femme ou vice versa – est profondément troublant. Cela oblige les gens à aller contre la raison, c’est-à-dire à être d’accord avec quelque chose qui n’est pas vrai, ou à faire face au ridicule, à la marginalisation et à d’autres formes de représailles» .
«Nous désirons la santé et le bonheur de tous les hommes, femmes et enfants. Par conséquent, nous demandons des politiques qui soutiennent la vérité de l’identité sexuelle d’une personne en tant qu’homme ou femme, et la vie privée et la sécurité de tous. Nous espérons une nouvelle appréciation de la beauté de la différence sexuelle dans notre culture et pour un soutien authentique de ceux qui sont en conflit avec leur identité sexuelle donnée par Dieu.»
La lettre a été co-signée par divers chefs religieux basés aux États-Unis, notamment des membres de l’Église luthérienne, de la Société islamique, de l’Église baptiste du Sud, de l’Église anglicane en Amérique du Nord et de l’Église orthodoxe grecque.

12345...186

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS