28 juillet 2017

USA: Sam Brownback, nouvel ambassadeur extraordinaire des États-Unis chargé de la liberté religieuse internationale

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 17:40

amLe gouverneur républicain du Kansas Samuel “Sam” Brownback, élu en 2011 et qui ne devrait pas solliciter un nouveau mandat, vient d’être désigné par le Président Trump pour devenir ambassadeur extraordinaire des États-Unis chargé de la liberté religieuse internationale. Il devrait ainsi succéder, dans cette fonction, au rabbin David Saperstein nommé par Barack Obama, et dont la mission s’est achevée le 20 janvier de cette année.
Cette nomination présidentielle est, comme toute nomination d’ambassadeur, soumise à la ratification du Sénat.
Ancien député du Kansas puis sénateur de ce même État au Congrès, Sam Brownback s’est converti au catholicisme en 2002. »
La nomination de Sam Brownback, favorisée, d’après le Washington Post, par des groupes religieux conservateurs, a été vivement critiquée par les associations LGBT, à l’image d’Equality Kansas, par la voix de son directeur exécutif, Tom Witt, qui témoigne dans le Washington Post de la vision conservatrice sur le mariage d’individus du même sexe : «Il a fait suffisamment de dégâts au Kansas.» Le Sénat doit encore s’exprimer pour valider ou non le choix de la Maison Blanche.

USA : un individu met le feu à un centre d’accueil pour les jeunes LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:28

Un homme de 26 ans est accusé d’avoir mis le feu à un gîte pour les jeunes homosexuels, le centre d’accueil One’n’Ten de Phoenix dans l’Arizona. Les images des caméras de surveillance ont été rendues publiques pour retrouver le suspect.
Le lendemain de l’incident, les bandes des caméras de sécurité n’avaient pas été récupérées, et d’après le site web d’azfamily,il s’agissait d’un accident.
Toutefois, le mercredi 26 juillet dans l’après-midi, le corps des pompiers de Phoenix a dévoilé une vidéo enregistrée par les dispositifs de surveillance.
On peut clairement voir un homme verser un liquide inflammable dans toute l’enceinte du bâtiment, puis y mettre le feu. Cet individu de 26 ans a été identifié comme étant un ancien membre du programme d’accueil, Darren William Beach Jr.
Selon le site deFox 10 qui se base sur les déclarations de la police, le coupable, étant trop âgé pour continuer à participer (le centre n’accueillant que des jeunes de 14 à 24 ans), aurait agi plus par vengeance que par haine. Linda Elliott, la directrice exécutive de One’n’ten, affirme : « c’est un jeune que nous avons aidé, et qui n’avait jamais montré ce genre de comportement dans le passé ».
Personne n’a été blessé, mais les locaux ont été détruits : électroménager, effets personnels, nourriture, sanitaires, etc. sont dorénavant inutilisables. Coup de chance, le centre avait déjà entamé son déménagement au Parsons Center, début juin, et l’ établissement y a repris ses activités dès le lendemain. La communauté LGBTQ s’est mobilisée pour venir en aide au One’n’ten, en apportant des vivres et en effectuant des donations.
Les médias américains ont lancé un appel à témoin pour retrouver l’auteur de ces actes

 1     

Les MTV Videos Awards ne feront plus de distinction entre hommes et femmes

Classé dans : internationnal,musique,people — dominique @ 1:53

mtvArtistes masculins et féminins vont se disputer le prix du Nouvel artiste de l’année lors des prochains MTV Video Music Awards, la chaîne américaine ayant décidé d’abandonner la dernière distinction des genres qui existait dans ses catégories.
La chaîne a annoncé les nominations pour les prochaines récompenses qui doivent être remises le 27 août à Los Angeles. Elle a choisi de poster des messages sur Instagram pour dévoiler les candidats. Pour la première fois, la totalité des catégories ne feront plus de distinction entre hommes et femmes.
MTV a expliqué que son rôle était de « briser » les barrières » et avoir eu des réactions positives lorsqu’elle avait supprimé les catégories par genre pour les MTV Movie et TV Awards cette année. C’est le rappeur Kendrick Lamar qui arrive en tête, avec huit nominations dont celle de Vidéo de l’année pour « Humble », un clip où il porte un regard ironique sur la célébrité et où il apparaît vêtu en pape et en Jésus dans « La Cène ». Avec chacun cinq nominations suivent Katy Perry avec « Chained to the Rythm » et The Weeknd pour « Reminder ».
Quatre hommes – Kendrick Lamar, The Weeknd, Bruno Mars et Ed Sheeran – et deux femmes – Ariana Grande et Lorde – sont en lice pour le titre d’Artiste de l’année. La chaîne a également annoncé la création d’une nouvelle catégorie: « Meilleur combat contre le système », pour saluer les clips « qui inspirent les spectateurs à se dresser pour combattre l’injustice ».

27 juillet 2017

Cameroun: Pour la securité, le centre CAMFAIDS fermé

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:16

camfaids-small-logoAu Cameroun, l’association CAMFAIDS, ses membres, ses bénéficiaires et son centre sont victimes d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort. Pour la securité, le centre CAMFAIDS a été fermé pour une période indéterminée depuis la date du 17 juillet 2017.
Aujourd’hui CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS) publie ce communiqué:
Nous, Cameroonian Foundation for AIDS (CAMFAIDS) venons par la présente vous informer de la situation dramatique dans laquelle nous vivons depuis plusieurs semaines déjà au sein de notre siège situé à Titi Garage, Yaoundé, Cameroun.
En effet, suite aux différentes activités de terrain par nous menées à l’instar des causeries éducatives, foire aux droits et bien d’autres encore en direction des personnes LGBTI, nous enregistrons une présence considérable de cette cible en général, et en particulier les personnes transgenres pour lesquels nous avons mis un focus à nos activités au sein de notre siège.
Cette situation crée alors de nombreuses remues dans ce quartier d’où les violences physiques et verbales et plusieurs autres comportements déplacés et choquants enregistrés :
Lors de l’organisation de la journée IDAHO TB (17 Mai 2017), deux personnels de la CAMFAIDS, toutes les transgenres ont été agressées physiquement par les individus du quartier, bastonnées et humiliées, elles ont été taxées de sales pédés et enfants du diables.
Au cours de la même période, pendant les entraînements du concours Miss et Master IDAHOT 2017 au siège de la CAMFAIDS, les individus du quartier sont venus balancer travers la clôture des pierres, bouteilles et eau sur les bénéficiaires et membres de CAMFAIDS en pleine répétition ceci après avoir endommagé la caméra de surveillance externe et le portillon du centre.
Peu de temps après, un bénéficiaire de la CAMFAIDS et membre d’une autre organisation LGBT de la ville de Yaoundé a été violemment agressé deux fois en deux jours de façon consécutive par une bande de cinq individus du quartier. Apres cet acte infâme, tous les individus du quartier se sont rassemblés et décidés de barrer la voie non seulement à tous les bénéficiaires de la CAMFAIDS mais aussi aux personnels sur le prétexte que nous faisons l’apologie de l’homosexualité et détruisons leur quartier.
À nos jours, nous sommes victimes d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort, lettres de menace anonymes adressées aux dirigeants de la CAMFAIDS.
Tout ceci nous conduit à une véritable angoisse, une panique générale et une phobie totale, ce qui freine les activités de la CAMFAIDS et enfonce tout son personnel dans une profonde insécurité ce qui nous a amené a fermer le centre CAMFAIDS pour une période indéterminée depuis la date du 17 Juillet 2017.
Comme action entreprise, CAMFAIDS a déposé une plainte auprès de la Division Régionale de la Police Judiciaire contre l’un de ses bourreaux et ses complices avec l’appui de Maître Michel Togué. Nous restons toujours dans l’attente et en appelons à la réaction de ces autorités et autres interventions et soutiens pouvant nous permettre de remédier à cette situation grave d’insécurité permanente au sein de notre association afin de nous permettre de continuer de mener à bien nos activités en lien avec le droit égalitaire à la santé, le respect des droits et libertés individuelles pour tous et la lutte pour la tolérance et l’acceptation en faveur des personnes LGBTI au Cameroun.
source : 76crimesfr.com/

26 juillet 2017

Bourges: un patient de l’hôpital porte plainte pour homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:36

Medecin-Gay-Friendly-paris-marseille-lyon-toulouse-nice-nantes-strasbourg-montpellier-bordeaux-lille-rennes-reims-le-havre-saint-etienne-toulonUn patient du groupe hospitalier Jacques-Cœur de Bourges (Cher) porte plainte contre X pour homophobie, révèle France Bleu Berry. Il dit avoir découvert un message insultant en remontant dans sa chambre après une pause.
Le Procureur de la République de Bourges (Cher) a été saisi par Stéphane Clavier, un homme de 45 ans, après la découverte d’un message à caractère homophobe dans sa chambre d’hôpital. Il était soigné pour des problèmes d’intestins au service de gastro-entérologie du groupe hospitalier Jacques Cœur de Bourges. Le berrichon, de retour d’une promenade avec son mari, a eu la mauvaise surprise de découvrir un message éloquent griffonné sur un bout de papier déposé sur sa table de nuit : « On ne soigne pas les gays ». Une plainte a été déposée contre X.
« Ça me fait plutôt mal de voir des comportements comme ça, on est là pour être soigné, on n’est pas là pour être jugé » explique Stéphane à France Bleu Berry. D’autant plus que ce message n’est pas le seul comportement homophobe dont le patient a été victime. « Le matin par exemple au petit déjeuner, au lieu de dire bonjour monsieur, c’était : vous voulez quoi ? avec un regard assez insistant, on ne se sentait pas à notre place, rejetés. » Stéphane Clavier est un habitué de cet établissement. Suivi depuis de nombreuses années pour une grave pathologie gastrique, il avait mis en ligne une pétition pour expliquer sa condition médicale.
Contacté par France Bleu Berry, l’hôpital assure qu’une enquête interne a été diligentée, bien que l’origine du message soit pour le moment inconnue. Selon eux, « l’établissement est attaché depuis toujours à des principes éthiques forts de service public et de respect de tous ses patients. »

Israel : Les juifs américains ont appelé le gouvernement à mettre fin à la discrimination contre les couples de même sexe souhaitant adopter un enfant

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal — dominique @ 15:59

israeli_gay_pridePrès de 200 dirigeants et institutions nord-américaines ont exhorté le gouvernement israélien à mettre fin à la discrimination contre les couples homosexuels qui désirent avoir recours à l’adoption.
Cet appel a pris la forme d’une lettre adressée au gouvernement de la part de A Wider Bridge, une organisation basée à San Francico, qui se concentre sur les relations entre les États-Unis et les communautés LGBTQ en Israël. Parmi les signataires figurent Hillel International, les dirigeants de la Central Conference of American Rabbis, l’Union of Reform Judaism, d’éminents dirigeants juif LGBT et plus de 60 rabbins américains.
La semaine dernière le gouvernement israélien a indiqué à la Cour suprême de Justice qu’il maintiendra sa pratique discriminatoire contre les couples homosexuels, parce qu’il « ajoute un bagage » sur les enfants. Les couples homosexuels sont légalement en droit d’adopter, mais doivent attendre plus longtemps et ne peuvent être éligible que si aucun couple hétérosexuel n’est disponible.
Le gouvernement avait réaffirmé sa position dans une réponse adressée à l’Association of Israeli Gay Fathers, qui avait appelé à l’égalité dans le processus d’adoption.
La lettre souligne que bien qu’Israël a accordé à la communauté LGBTQ des avantages publics et la possibilité de servir dans les bases de l’armée, la question de « l’adoption par les familles homosexuelles est une exception criante » à sa réputation de pays ouvert à l’homosexualité.
Le directeur exécutif de A Wider Bridge, Arthur Slepian a ajouté qu’il « pense que la lettre reflète l’ampleur qu’a pris la question de l’égalité pour la communauté LGBT pour de nombreuses communautés juives [non-orthodoxes] en Amérique ».

25 juillet 2017

Haïti : L’organisation Kouraj lance une pétition pour dénoncer une proposition de loi portant atteinte aux LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:43

kourajL’association de défense des droits des  personnes LGBT, Kouraj (Courage), lance une pétition pour dénoncer la proposition de loi sur les bonnes vies et mœurs du sénateur de la république, Jean Renel Sénatus.
Dans cette pétition, transmise à l’agence en ligne AlterPresse, elle condamne « vivement la formulation violente, discriminatoire, homophobe et dangereuse » de ce texte de proposition de loi sur les bonnes vies et mœurs, qui porte atteinte « aggravante » au respect des droits humains et à la dignité humaine.
Elle met en garde contre un déséquilibre au cas où ce texte qui constitue, affirme-t-il, « une aberration flagrante, une absurdité profonde » serait promulgué.
Lancée depuis le mardi 18 juillet 2017, la pétition a déjà recueilli quelques centaines de signatures en 7 jours.
Le sénat de la République a voté, le jeudi 20 juillet 2017, la proposition de loi portant sur l’interdiction du mariage entre deux personnes de même sexe en Haïti.
La communauté LGBT dit apprendre avec grandes « inquiétudes » et « consternation » le vote par le sénat de la république du projet de loi sur les bonnes vies et mœurs du sénateur de l’Ouest, Jean Renel Sénatus.
Ceci pourrait entretenir un climat de violence sociale, dont les conséquences les plus néfastes seront au détriment de la paix, de l’inclusion sociale et de la participation de tous et de toutes que nous devons, de préférence, prôner, prévient l’association Kouraj.
Face à cette situation, elle demande au parlement haïtien de surseoir au processus de vote de cette proposition de loi, « conspiratrice et dangereuse ».
Elle recommande, en lieu et place, qu’une « étude sociologique » approfondie soit entreprise de concert avec les instances de défense des droits humains tant nationales qu’internationales.
D’après le sénateur Carl Murat Cantave, cette proposition de loi appelée à renforcer et protéger la famille a été élaborée suite à un festival de films, dénommé Massimadi, qui devait se réaliser du 27 au 30 septembre 2016, à Port-au-Prince et Pétionville (Ouest).
L’association Kouraj, initiatrice de l’événement a été contrainte de le reporter à une date ultérieure à cause des agressions et de l’intolérance d’homophobes.
Ce spectacle, qui a suscité un tollé, a été annulé par le commissaire du gouvernement d’alors, Me Danton Leger.
Une vague d’actes et d’attitudes homophobes contre les personnes homosexuelles a été rapportée suite à l’agitation d’une possible légalisation du mariage homosexuel en Haïti.

République tchèque : un couple gay obtient le droit de parenté

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:37

couple avec enfantC’est une grande première en République tchèque : la Cour constitutionnelle a reconnu le droit à deux hommes d’être les parents d’enfants nés d’une mère porteuse.
Les deux hommes, un Tchèque et un Danois mariés aux Etats-Unis, élèvent une fille et un garçon âgés respectivement de cinq et quatre ans. Le verdict rendu lundi met un terme à une procédure judiciaire longue de cinq ans.
Les époux demandaient à ce que le droit de parenté qui leur est reconnu en Californie, Etat dans lequel ils vivent, le soit aussi en République tchèque, pays dans lequel ils se rendent régulièrement. Auparavant, la justice tchèque n’avait reconnu ce droit qu’à un seul des parents.
« Il convient de se préoccuper en priorité de l’intérêt concret d’un enfant concret dans une situation concrète. » a déclaré la juge Kateřina Šimáčková pour justifier son verdict rendu à Brno, où siège la Cour constitutionnelle.
La juge estime que les deux hommes et les deux enfants menaient ensemble «une vie de famille en bonne et due forme protégée par la Charte des droits et libertés fondamentaux», un document adopté en 1991 en Tchécoslovaquie et toujours en vigueur dans le cadre du système constitutionnel de la République tchèque
Initialement, la Cour suprême n’avait reconnu le droit de parenté qu’à Jiří Ambrož. Son jugement a donc été invalidé par la Cour constitutionnelle, qui s’est basée sur une réglementation permettant aux tribunaux tchèques de reconnaître les décisions juridiques étrangères en matière d’adoption. La Cour a toutefois souligné que le verdict rendu ne signifiait pas que les deux membres des couples homosexuels en République tchèque, qui peuvent vivre en relation de partenariat enregistré depuis 2006, pourront désormais adopter un enfant. Cette possibilité reste pour l’heure réservée à un seul membre du couple. 

Grande Bretagne : une manifestation culturelle gay provoque la colère

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 16:25

1JW3, un centre communautaire juif qui a ouvert ses portes à Londres en 2013 a accueilli, en mars, le festival GayW3 qui célébrait les 50 ans de la dépénalisation de l’homosexualité en Grande-Bretagne.. On y t
Ce centre communautaire juif ou on trouve un jardin d’enfants, un cinéma, une salle de sport, un restaurant casher et une bibliothèque, est, depuis ,  au centre d’une controverse
La banderole annonçant l’événement le long de la façade du centre juif avait été recouverte du mot « honte ».
Plusieurs rabbins orthodoxes sont depuis « révoltés » par ce qu’il juge comme une « promotion de l’homosexualité ».
Une lettre datée du 21 juillet et signée par plusieurs rabbins qualifie le programme pro-LGBT de JW3 de toéva, le terme hébreu pour abomination, employé dans la Bible pour décrire l’acte homosexuel, et indique que le centre JW3 « encourage un mode de vie qui est en totale contradiction avec le judaïsme orthodoxe et la halakha », la loi juive.
Cette lettre diffusée par plusieurs rabbins vise aussi à s’opposer aux propos du rabbin sépharade Joseph Dweck, qui avait déclaré au cours d’une conférence que l’acceptation sociétale de l’homosexualité était un « développement fantastique ».

24 juillet 2017

Italie: un gîte refuse un couple homosexuel car il n’accepte « ni les gays ni les animaux »

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 19:40

1Un couple gay s’est vu refuser sa réservation dans un gîte de Santa Maria, en Italie, en raison de son orientation sexuelle. Le propriétaire du lieu a envoyé aux deux jeunes hommes un message stipulant: « Nous n’acceptons ni les gays ni les animaux ».
Les deux hommes vivent à 300 km l’un de l’autre : l’un habite Naples, l’autre dans les Marches.
Ils sont ensemble depuis 7 ans, et se retrouver ce mois d’août devait être l’occasion  de se ressourcer ensemble.
Ils avaient trouvé pour cela un lieu de rêve: un bed & breakfast avec piscine, tout juste rénové, dans la localité de Santa Maria, sur la côte calabraise.
Après avoir réservé leur week-end en ligne, les deux partenaires ont contacté le propriétaire sur Whatsapp pour avoir de plus amples informations sur le lieu. Mais le discours de l’homme a totalement changé quand il s’est aperçu que ses futurs locataires étaient gays. Il s’est alors fendu d’un ultime message pour leur annoncer que leur réservation était annulée.
Indignés et blessés, les deux trentenaires se sont gardés de répondre. Ils ont annulé leur séjour, et transmis des captures d’écran de leur discussion à l’antenne napolitaine de l’association LGBT Arcigay.
Leur histoire, relayée sur les réseaux sociaux, est devenue virale. «Ça m’a ramené à l’esprit l’image tristement célèbre de ces panneaux nazis: Entrée interdite aux chiens et aux Juifs. Il s’est écoulé 70 ans, mais de ces événement certains n’ont tiré aucun enseignement», a expliqué G. au «Corriere della Sera».

123456...243

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS