27 janvier 2018

Russie : Deux hommes prétendent être le premier couple homosexuel à avoir vu son union être approuvée par les autorités du pays

Classé dans : internationnal,mariage - union civile — dominique @ 15:51

1 https://fr.rbth.com nous informe que deux Russes, Pavel Stotsko et Evgueni Voïtsekhovski, prétendent être le premier couple homosexuel à avoir vu son union être approuvée par les autorités du pays, à Moscou. Ils ont en effet confié à la chaîne de télévision Dojd que leur union avait été reconnue par l’un des centres multifonctionnels de la capitale, qui propose divers services civils. Le couple a même présenté à la chaîne les documents tamponnés confirmant visiblement leur mariage.
 Ils ont expliqué avoir scellé leur union à Copenhague le 4 janvier, avant de décider de la faire reconnaître en Russie. Le 25 de ce mois, ils se seraient donc rendus à l’institution en question et un employé aurait dûment apposé un tampon sur leurs documents sans même émettre d’objection.
 Pavel a partagé une photographie des fameux documents sur sa page Facebook  en citant le Code de la famille de la Fédération de Russie.
 On comprend ainsi qu’un mariage enregistré à l’étranger peut y être reconnu s’il n’y a aucune circonstance rendant cette union illégale dans le pays en question(… )Toutefois, le mariage entre deux individus du même sexe étant illégal en Russie, ce cas est véritablement une première.
 De son côté, le centre multifonctionnel a publié un communiqué affirmant que l’information fournie par les deux hommes lors de leur entretien télévisé était mensongère, puisque les employés de l’établissement ne sont pas autorisés à assurer de tels services. « Les documents acceptés pour l’enregistrement prévu sont transférés au bureau d’État d’enregistrement civil pour la prise de décision adéquate », peut-on y lire.
 Nikolaï Alekseïev, avocat spécialiste des droits de l’homme et fondateur du site GayRussia.ru, avoue qu’il ne croit pas à la version des jeunes mariés, et est certain que si quelqu’un a effectivement tamponné leur passeport, cela sera prochainement annulé. « Depuis 2009 nous avons étudié le Code de la famille de Russie encore et encore, avons analysé la possibilité de la reconnaissance du mariage homosexuel, avons apporté plusieurs fois des cas à la Cour européenne des droits de l’homme, et sommes dans l’attente d’une réponse de Strasbourg … Mais ici, ils ont pris et reconnu directement. Ça n’a pas de sens », a-t-il rédigé sur sa page Facebook.
 à lire sur https://fr.rbth.com

26 janvier 2018

UE: les tests psychologiques sur la sexualité des demandeurs d’asile interdits

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 18:36

cedhLa Hongrie a été condamnée par la justice européenne pour avoir rejeté la demande d’asile d’un Nigérian homosexuel sur la base d’une évaluation psychologique.
Son homosexualité est d’ailleurs la motivation principale de sa demande d’asile, une demande déposée en avril 2015 au début de la grande vague d’arrivée de migrants en Europe.
Malgré le fait que son orientation sexuelle est reconnue en Europe comme une cause valable de demande d’asile, sa demande a été rejetée par l’Office hongrois d’asile et d’immigration. Le motif de ce rejet était un rapport psychologique selon lequel l’orientation sexuelle du jeune homme n’était pas prouvée.
Or pour les juges de Luxembourg, les tests pratiqués par les autorités hongroises ne peuvent être interprétés pour évaluer la «plausibilité de son orientation sexuelle». Ils notent par ailleurs que le témoignage fourni par le jeune homme « F ». pour solliciter la protection de Budapest était crédible et ne contenait pas de contradictions.
L Cour de justice de l’Union européenne a balayé les arguments de l’administration hongroise. Pour la justice européenne, les droits fondamentaux de « F » n’ont pas été respectés car l’expertise psychologique est une intrusion disproportionnée dans sa vie privée et, en plus, elle n’est pas indispensable.
La CJUE établit qu’« un demandeur d’asile ne peut pas être soumis à un test psychologique afin de déterminer son orientation sexuelle ». La justice européenne avait déjà par le passé rappelé à l’ordre la République tchèque puis les Pays-Bas pour avoir imposé des tests à des demandeurs d’asile homosexuels.

25 janvier 2018

Grande-Bretagne: Un néo nazi jugé pour avoir projeté un attentat contre un bar gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 16:31

ethanLe plan d’un néo-nazi d’attaquer des gays avec une machette lors d’un événement LGBT a été déjoué après qu’il en ait parlé aux gens sur Facebook.
Le jeune britannique âgé de 20 ans est jugé depuis mardi à Leeds, en Angleterre.
Selon le procureur, Ethan Stables voulait attaquer le bar le « New Empire »  à Barrow et ainsi tuer des gens.
L’homme nie avoir préparé un acte de terrorisme et proférer des menaces de mort.
Le procureur a déclaré que le « suprématiste blanc » avait une « haine profonde » envers les minorités, en particulier les homosexuels.
Le procureur Jonathan Sandiford, qui a décrit M. Stables, d’Egerton Court, comme un néo-nazi qui soutenait Adolf Hitler, a déclaré que l’accusé avait l’intention de «lancer une attaque meurtrière» contre diverses communautés.
Son plan a été déjoué après qu’il s’en soit ouvert sur un groupe Facebook sur le thème nazi. Cela a conduit une femme à téléphoner à la police et à publier un avertissement sur Twitter.
Sur le chat, Ethan Stables a fait part de son aversion pour les « bâtards homosexuels ». « J’en ai assez, je ne veux pas vivre dans un monde gay et je ne veux pas que mes enfants vivent dans un tel monde », « je m’en fous si je meurs, je me bats pour quelque chose en quoi je crois, l’avenir de mon pays, mon peuple et ma race », avait-il écrit.
« Le 23 juin 2017, il a appris que le pub New Empire organisait un événement LGBT, une ‘nuit de la fierté’, qui l’a mis en colère, a-t-il expliqué. Il a commencé à prendre des photos et à scruter le pub, et il voulait commettre l’attaque le soir même ».
L’avocat de l’accusé a nié toutes les allégations. Son client n’est pas un néo-nazi, mais un « fantastmeur », soutient-il. Il affirme qu’il voulait juste s’amuser sur les réseaux sociaux, mais ne s’attendait jamais à ce que quelqu’un le croie. Il souffrirait également du syndrome d’Asperger, un trouble du développement qui rend difficile les interactions sociales.
L’accusé risque une longue peine de prison. Verdict dans deux semaines. 

24 janvier 2018

Tunisie : un animateur perd son contrat avec Total après des propos homophobes

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 19:16

1L’animateur de Mosaique Fm, Amine Gara a perdu son contrat avec l’entreprise pétrolière et gazière française, TOTAL et ce pour avoir prononcé des propos homophobes au cours de son émission Chellet Amine.
En effet, l’association Mawjoudin ( We exist) a signalé à l’entreprise française les propos de Amine Gara et de Wassim Migalo selon lesquels, les deux animateurs se moquaient de la communauté LGBT.
Les internautes se sont déchaînés contre l’animateur d’Attassia, une chaîne de télévision généraliste privée tunisienne,  dont certains ont affirmé qu’ils n’ont connu cet animateur qu’à travers les panneaux publicitaires de TOTAL.
D’autres internautes, ont, par contre critiqué l’entreprise, estimant que Amine Gara et Migalo ont aussi la « TOTALE » liberté de s’exprimer sur quoique ce soit.

23 janvier 2018

Indonésie : Deux hommes arrêtés pour avoir publié une sexe tape

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 18:22

indonesieDeux hommes ont été arrêtés dans la province indonésienne de Java-Ouest après avoir été accusé d’avoir fait une sexe tape entre eux, puis l’avoir mise en ligne.
Les deux hommes âgés de 21 et 31 ans font face à des accusations en vertu de la Loi sur les informations et les transactions électroniques (ITE), et pourraient être condamnés à 12 ans de prison, selon kompas.com .
Les hommes ont été arrêtés samedi soir dans la ville de  Depok. Mais la vidéo a été mise en ligne en juin dernier.
L’inspecteur en chef de la police de Depok, Sutrisno, a dit que les hommes ont fait la vidéo pour promouvoir leurs services en tant que travailleurs du sexe sur les réseaux sociaux.
« Ils facturent 300 000 roupies (22,50 dollars) à 700 000 roupies (52,50 dollars) par jour et se font connaître sur les sites de médias sociaux, comme Twitter « , a-t-il déclaré.
« Selon l’un des hommes, il n’est pas affilié à une communauté LGBT particulière, mais utilise des applications de médias sociaux gay pour trouver des partenaires sexuels. »
L’inspecteur de police a déclaré que les hommes auraient secrètement filmé leur scène de sexe dans un gymnase local à Depok.
L’arrestation de deux hommes a eu lieu le même soir où un groupe d’hommes a été arrêté pour avoir organisé une «fête du sexe gay» dans une autre partie de Java Ouest. La police avait surveillé leur activité sur les applications de rencontres gay.
L’année dernière, la police de Java Ouest a créé un groupe de travail spécial qui surveillerait les activités LGBTI dans la province.
En septembre 2017, 12 femmes ont vue leur maison perquisitionnées et ont finalement été expulsées parce qu’elles étaient soupçonnées d’être lesbiennes.

USA: les violences contre la communauté LGBT explosent depuis l’arrivée de Trump

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:15

1Le rapport annuel de l’association de défense de la communauté LGBTQ New York City Anti-Violence Project révèle que les homicides et violences commis contre des membres de la communauté LGBTQ ont fortement augmenté depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, en janvier 2017.
Selon ce rapport, intitulé « Une crise de haine », la hausse de ces crimes haineux commis aux Etats-Unis au cours de l’année 2017 s’établit à 86%, ce qui fait de l’année écoulée la plus mortelle pour la communauté LGBTQ
L’association explique que le record d’homicides a été atteint dès le mois d’août 2017. « New York City Anti-Violence Projet a enregistré le plus haut nombre d’homicides anti-LGBTQ en vingt ans de suivi de ces données », écrit ainsi l’organisme. « Et depuis, ce nombre a continué d’augmenter », ajoute-t-il.
Les chiffres collectés à l’échelle du pays par la National Coalition of Anti-Violence Programs, qui rassemble une quarantaine d’associations locales, démontrent ainsi que la hausse des homicides correspond à la fin de la campagne présidentielle de 2016, dans laquelle Donald Trump et Hillary Clinton s’affrontaient.
Au total, 52 meurtres basés sur la haine anti-LGBTQ ont été commis en 2017, soit un chaque semaine. En 2016, ce chiffre était de 28.
Le rapport indique que les individus de couleur membres de la communauté LGBTQ sont la catégorie ayant le plus été victime de ces violences en 2017 (71%). Par ailleurs, 67% des victimes étaient âgées de moins de 35 ans, et 59% ont été assassinées par arme à feu.
source: https://avp.org/a-crisis-of-hate-january/

USA : Des meurtriers homophobes utilisent Grindr pour rencontrer leurs victimes

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:03

take backLa police de Dallas enquête sur une série d’agressions qui ont eu lieu en décembre.
Les victimes ont été agressées dans leur appartement où elles ont été volées et battues avant d’être assassinées . Les vols et les agressions sont tous reliés à Grindr, l’application pour smartphone destinée aux hommes gays
Rien ne liait les hommes entre eux. Jusqu’à ce que la police repère chacune des victimes sur le réseau de rencontres gay Grindr où les assaillants opéraient pour préparer leurs coups.
Le groupe de police communautaire «Take Back Oak Lawn» rappelle aux membres de la communauté d’être vigilants. L’organisation est née il y a trois ans après une série d’agressions similaires dans le quartier d’Oak Lawn de Dallas, ou l’association avait face jusqu’à 12 crimes homophobes .
«Take Back Oak Lawn» défend le caractère homophobe des crimes.
Lee Dougherty, fondateur de l’organisation, rappelle à NBC : « Nous pensons sincèrement que ce n’est pas résultat de l’utilisation d’une application ou d’un site, ou même d’un bar ou d’un endroit où ouvous êtes allé ce qui affecte malheureusement les gens sur tous les horizons. Dans ce scénario les gens sont ciblés pour leur orientation sexuelle. »
Dougherty dit que l’organisation mène une campagne sur Facebook pour rappeler à tout le monde d’être vigilant, de rencontrer des gens dans les lieux communs et de faire savoir aux amis qui ils rencontrent et où ils vont.
La police a déclaré avoir placé une personne en détention et que les enquêteurs travaille a identifier différents suspects. Cette personne serait un jeune latin de 17 ans, il n’aurait pas agi seul selon les enquêteurs. 

Brésil : 387 meurtres homophobes en 2017

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:32

bresil gay pride 2015Selon un rapport de l’ONG Grupo Gay de Bahia,  387 personnes LGBT ont été tuées pour la seule année 2017 au Brésil, statistiques auxquelles il faut ajouter 58 suicides recensés en raison de ces violences, qui plus est en hausse de 30% par rapport à 2016.
Luiz Mott, le président de Grupo Gay de Bahia, a déclaré que la montée de la violence était en partie due à la prospérité des politiciens ultra-conservateurs qui ont conquis des postes importants dans le pays.
Une autre cause de la violence contre les personnes LGBT est la télévision brésilienne qui lie l’homosexualité aux forces sataniques.
« C’est un discours qui détruit la solidarité et assimile les personnes LGBT aux animaux », a-t-il dit.
Les groupes de défense des droits humains ont réagi aux statistiques en condamnant le gouvernement brésilien pour ne pas avoir corretement protégé les personnes LGBT.
Jurema Werneck, directeur exécutif d’Amnesty International Brésil, a déclaré que bien que le Brésil ait cherché à introduire des protections pour les personnes LGBT vulnérables, ces propositions ont souvent échoué.
« Au cours de la dernière décennie, le Brésil a cherché à élaborer des politiques susceptibles de protéger les groupes vulnérables comme les homosexuels et les transgenres, mais ils ont surtout échoué en raison du manque d’investissement ou du changement de vision politique », a-t-elle expliqué.
En 2017 une personne LGBT a été tuée toutes les 25 heures au Brésil.
2017 a également été l’année la plus meurtrière enregistrée pour les personnes transgenres aux États-Unis, avec 28 personnes transgenres tuées dans des incidents de violence transphobe.

22 janvier 2018

Israël : la présence d’un rabbin à un mariage homosexuel choque

Classé dans : infos,internationnal,religion — dominique @ 18:08

homo-696x392Le Roch yeshiva (doyen d’une académie talmudique) de Maale Adumim (une implantation juive et une ville située en Cisjordanie occupée par les Israéliens depuis sa conquête après la guerre des Six-Jours en juin 1967),a réagit suite au mariage d’un couple d’hommes et selon laquelle le rabbin Benny Lau a assisté. Il a affirmé que le fait de se rendre au mariage de deux hommes est la même chose que déclarer une rébellion envers Dieu et Sa Torah.
Le rabbin Yitzhak Shilat a attaqué la participation du rabbin Benny Lau à ce mariage d’un couple gay. Benny Lau  dirige la synagogue Ramban dans le quartier de Katamon à Jérusalem et il est chercheur à l’Institut Israélien de la Démocratie.
‘J’ai été choqué de lire’, écrivait-il dans une lettre qu’il a publié à l’ouverture de la réunion : ‘Un homme qui sert comme rabbin à Jérusalem s’est rendu au mariage de deux hommes, ce qui justifie l’acte et même considère ce mariage par une déclaration publique.’
‘La déclaration publique de la Torah est la suivante :’ Vous ne ferez rien en tant qu’acte de la terre d’Egypte’, dit-il.’ Quels sont ils ? L’homme avec un homme et une femme avec une femme, un homme avec sa fille…(Safra, après, Frsta H)’.
La semaine dernière, le rabbin Lau a confirmé qu’il avait assisté au mariage d’une connaissance qui a épousé son partenaire.
Cependant, il a expliqué pourquoi il a également pris part à un événement : “L’idée que deux personnes cherchent à faire une union conjugale, est à mes yeux un sauvetage de la vie contre la mort, pas moins. Vivre seul est comme un décret de mort et on doit faire tout son possible pour sortir de cette mort.”
En outre, le rabbin Lau qui en dépit d’encourager une relation entre deux hommes car cela peuvent les conduire à des actes interdits, a affirmé qu’à son avis, laisser un homme dans la solitude est plus grave car cela peut les amener à se suicider.
Sur le risque du suicide chez la communauté LGBT, le RochYechiva de la yeshiva de Ma’aleh Adumim a dit que ” l’excuse de sauver de la mort et sauver des vies n’est pas une excuse et il est acceptable à partir de ces deux perspectives : 1. Car la solitude d’une personne n’est pas solutionnée par une cérémonie du mariage, mais plutôt par le lien affectif, qui n’exige pas de cérémonies, et personne ne mourra s’il ne se marie pas.”
Enfin, il a souligné la grande Mitsva d’aimer, soutenir et renforcer les gens avec des inclinations différentes, mais aussi de les aider et de les faire vivre une vie de Torah avec les mitsvot, même si dans certains domaines, cela sera plus difficile”.

Egypte : les arrestations d’homosexuels se multiplient

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:18

lgbt-egypte-e1506432461195Ces derniers mois, les arrestations de personnes LGBT se sont multipliées en Egypte. Human Rights Watch tire la sonnette d’alarme et appelle la communauté internationale à réagir.
Dans un article publié lundi 22 janvier, l’ONG rapporte notamment l’arrestation de dix homosexuels à Alexandrie, le 14 janvier, accusés par la police de «débauche», soit le terme utilisé en Egypte pour les personnes suspectées d’être LGBT.
Selon le média égyptien Egypt Independent, les autorités auraient mené cette intervention après qu’une source leur ait indiquées que des jeunes hommes «étranges» se rendaient fréquemment dans un appartement dans l’ouest d’Alexandrie.
Depuis l’arrivée d’Abdel Fattah al-Sisi au pouvoir en 2013, plus de 230 personnes ont été jugées pour des faits de «débauche», selon un rapport du think-tank Egyptian Initiative for Personal Rights (EIPR). Depuis le 22 septembre 2017, où des jeunes avaient brandi un drapeau arc-en-ciel lors d’un concert, près de 85 personnes ont été arrêtées.
En Egypte, l’homosexualité n’est pourtant pas interdite par la loi. Mais depuis le milieu des années 90, la police utilise une loi de 1950 contre la prostitution et une autre de 1961 contre la «débauche» pour arrêter et emprisonner de manière massive les personnes LGBT. 

123456...265

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS