26 février 2018

Mali : “suspecté d’être homosexuel”, un jeune travesti a été tabassé

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 15:52

1Un jeune homme a subi un  lynchage en pleine rue à Bamako parce qu’il était maquillé et portait des chaussures à talons.
La vidéo d’un peu plus d’une minute a commencé à circuler sans indication particulière de date ou de lieu, d’abord sur WhatsApp, avant d’atterrir sur Facebook le 19 février.
Elle montre un jeune homme se faisant vivement molester et déshabiller par une foule en colère. Les légendes accompagnant cette vidéo disent que l’homme est accusé d’être “homosexuel “.
Les faits se sont produit devant une boutique du quartier Kalaban-Coura à Bamako le 14 février 2018, jour de la Saint-Valentin.
Le jeune homme a d’abord été pris à partie par des enfants qui se moquaient de lui à cause de son apparence féminine. Certains lui ont jeté des pierres. La scène a attiré l’attention d’autres passants.
Le jeune homme n’a dû son salut qu’à l’intervention d’une personne qui l’a emmené à l’écart et a appelé les policiers.
Contacté par France 24, une source policière précise que le jeune homme de 25 ans a été mis à l’abri avant d’être ramené le soir à sa famille. Aucune plainte n’a été déposée.

USA : les conservateurs veulent retirer les livres LGBTQ d’une bibliothèque

Classé dans : Art culture litterature,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:58

usaLa petite ville d’Orange City, dans l’État de l’Iowa, se déchire autour des collections de la bibliothèque publique : environ 300 personnes se sont rassemblées autour du révérend de l’église presbytérienne, Sacha Walicord, pour exiger le retrait d’ouvrages abordant l’homosexualité ou la transsexualité des collections de l’établissement. Bien entendu, les militants mettent en avant des valeurs religieuses et morales pour justifier leur charge.
Une centaine de personnes, parmi les 300 signataires d’une pétition réclamant le retrait des livres LGBTQ de la bibliothèque d’Orange City, se sont retrouvées à l’occasion d’une réunion du conseil d’administration de l’établissement de lecture publique de la ville, ce mardi 20 février. Menées par le révérend Sacha Walicord, elles ont dénoncé une politique documentaire qui chercherait à « imposer un programme ».
Le programme, selon ces militants et les quelque 300 personnes qui ont apposé leur signature sur une pétition intitulée « Des documents qui font la promotion des homosexuels et des transgenres à la bibliothèque ! Certains destinés aux enfants du primaire, payés avec vos impôts ! », n’est rien de moins que la perversion de la jeunesse de la ville.
Sur le tract distribué pour accompagner la pétition apparaissent deux ouvrages, Two Boys Kissing de David Levithan, ainsi que Morris Micklewhite and the Tangerine Dress, de Christine Baldacchino, qui raconte l’histoire d’un petit garçon qui aime porter une robe. On trouve également sur ce tract différentes citations, tirées de la Bible ou d’études sociologiques, pour stigmatiser les personnes homosexuelles et transgenres.
Le tract réclame avant tout que les documents LGBTQ soient séparés du reste des collections, une ségrégation documentaire qui paraît assez difficile à mettre en place. Les signataires demandent également qu’un système de notation des livres fasse son apparition, pour évaluer les ouvrages de la bibliothèque, mais aussi que l’équipe attende l’aval des usagers avant de faire une acquisition de document LGBTQ, ou ce que les militants désignent comme tel…
Pour le moment, l’équipe de la bibliothèque tient bon, et reste soutenue par une bonne partie de la ville. « Personne n’oblige quelqu’un à consulter ces documents», souligne ainsi Sue Kroesche, qui a dirigé la bibliothèque d’Orange City il y a quelques années.
via https://www.desmoinesregister.com/

25 février 2018

L’homophobie pourrait bientôt être punie comme le racisme en Suisse

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 7:30

lgbtEn Suisse, l’homophobie pourrait bientôt être poursuivie comme le racisme. La motion du conseiller national valaisan Mathias Reynard a passé le cap de la commission des affaires juridiques. Les infractions seraient poursuivies d’office.
 L’homophobie devrait être combattue en Suisse au même titre que le racisme. Par 14 voix contre 10, la commission des affaires juridiques du National maintient son projet visant à compléter la norme pénale antiraciste en ce sens. La droite s’y oppose.
 La commission doit encore adopter son rapport explicatif. Elle souhaite y remplacer le terme “transexualité” par “transidentité”, et “intersexualité” par “intersexuation”, a-t-elle communiqué vendredi.
 La législation actuelle ne permet pas de s’attaquer aux propos homophobes exprimés en termes généraux, comme “tous les homos dans des camps”. Le Tribunal fédéral refuse la qualité pour agir aux associations de protection des droits des personnes homosexuelles dans le domaine des infractions à l’honneur.
 Un gay ou une lesbienne ne peut pas non plus se prévaloir d’une infraction à l’honneur à son encontre lorsque des propos homophobes sont proférés envers la communauté homosexuelle. Le projet de la commission, issu d’une initiative de Mathias Reynard (PS/VS), propose de compléter la norme antiraciste en y ajoutant l’orientation sexuelle et l’identité du genre.
 Ce dernier critère permettra d’inclure les “trans” et les personnes au sexe non déterminé. Ces personnes sont en effet souvent confrontées aux mêmes actes haineux ou discriminatoires que les gays, les lesbiennes ou les bisexuels. Les déclarations et les actes visant des préférences sexuelles pathologiques comme la pédophilie ne seront pas concernés par le projet.
 La droite s’oppose à cette adaptation de la norme antiraciste. Selon le PLR, le code pénal offre une protection suffisante en matière d’atteinte à l’honneur ou à l’intégrité physique. Pour l’UDC, une inscription de l’homophobie dans le code pénal conduirait à prendre en considération “chaque groupe reconnu comme non majoritaire” et à lui façonner une loi ad hoc pour le protéger.
source : www.arcinfo.ch 

Canada : Une association de soutien pour les musulmans et homosexuels

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 7:29

gay muslims unitedÀ Ottawa, le groupe de citoyens, « Gay Muslims United », offre l’opportunité à des musulmans gays de se retrouver autour d’un repas et de s’accepter.
« Nous voulons créer une atmosphère familiale », explique Yusuf Celik, le fondateur du groupe.
« Les mosquées ne nous accueillent pas, notre communauté ne nous accueille pas, et nos familles nous abandonnent », déplore-t-il.
Yusuf Celik a créé ce groupe en début d’année pour donner une voix aux musulmans homosexuels et apporter du soutien à ceux qui vivent dans la peur de la persécution de la part de leur famille, et de leurs amis, parfois en lien avec leur culture.
Ce sont 12 personnes qui ont participé au premier diner le mois dernier.
Créée le 1er janvier 2018, la page Facebook du groupe atteint désormais plus de 12 000 abonnés.
Selon Yusuf Celik, les musulmans homosexuels ne font pas seulement face au rejet de leur famille et de leur communauté, ils sont aussi fréquemment exclus de la communauté LGBTQ.
« Nous avons des pratiques culturelles et des besoins différents », avance-t-il. « La plupart des groupes LGBTQ au Canada se concentrent sur les droits de la personne et la promotion de ces derniers. Mais nous devons construire quelque chose, créer une atmosphère familiale, où nous pouvons cuisiner ensemble, apprécier un repas ensemble, danser et rire ensemble ».
Le principe est simple, il suffit de soumettre des recettes de repas que les participants souhaitent préparer pour la soirée, puis quelques-uns d’entre eux font les courses pour avoir toute la nourriture et les ingrédients.
Pour sa part, Yusuf Celik se trouve chanceux, notamment parce que ses deux sœurs se sont montrées compréhensives et l’ont beaucoup aidé. Il a cependant toujours quelques difficultés à faire part de son homosexualité.
« Quand j’ai révélé mon homosexualité, je me suis senti honteux et j’ai dû faire face à de nombreux défis, je me suis fait beaucoup de mal », témoigne-t-il.
Ainsi, Yusuf Celik espère que ces repas pourront soutenir les musulmans homosexuels qui passent par des épreuves similaires.
« Je veux qu’ils sachent qu’ils trouveront une famille ici », conclut-il. 

23 février 2018

Une marque de costumes critiquée parce qu’elle met en scène des couples gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:59

suits2-858La marque de costumes néerlandaise Suitsupplyfait face à des réactions négatives depuis qu’elle a dévoilé sa collection printemps-été 2018, ce mardi 20 février
On lui reproche d’avoir choisi des couples homosexuels dans sa dernière campagne publicitaire.
La campagne publicitaire a été exposée dans les 91 magasins de la marque dans 22 pays. Il est également largement diffusé sur Twitter, Facebook et Instagram.
Cette dernière s’intitule « Find your perfect fit » (en français, « trouvez votre coupe parfaite »). La série de clichés montre des hommes qui se caressent, qui se tiennent les mains ou qui se regardent dans les yeux. L’une des photos met en scène deux mannequins en train de s’embrasser dans une pose lascive.
Même si beaucoup de personnes ont été très heureuses de découvrir ces clichés, pour les détracteurs de la marque, ça passe beaucoup moins. Des nombreux clients se sont sentis « offensés » par la campagne publicitaire et demandent même son retrait.
D’après Business Insider, plus de 12.000 utilisateurs d’Instagram se sont désabonnés du compte de l’enseigne après la publication des clichés.
Le fondateur de la marque Fokke de Jong s’était exprimé avant le lancement de la campagne pour justifier son choix artistique: « L’attraction entre deux personnes fait partie intégrante de la publicité dans la mode. » Même s’il évoque ne pas vouloir cibler commercialement la communauté gay, il juge que la mise en scène de l’attirance entre deux hommes est un parti pris pertinent pour l’image de l’enseigne.
Toutefois, ce dernier s’attendait parfaitement à recevoir des remarques de ce genre. « Nous pensons qu’il y a un potentiel à tirer d’un impact négatif, en particulier dans les pays où nous avons une présence significative, connus pour avoir des points de vue contrastés », explique Fokke de Jong, qui souhaite à sa marque plus de diversité.
Ce n’est pas la première fois que Suitsupply fait réagir.
Comme le rappelle la BBC, l’entreprise a été fortement critiquée, en 2016, pour des publicités jugées sexistes. On pouvait y voir des hommes en train de jouer sur des femmes géantes, à moitié habillées. Au mois d’avril 2010, on avait demandé à la marque de costumes de retirer des affiches « érotiques » de ses vitrines dans un centre commercial de Londres.

22 février 2018

Grande Bretagne : nouvelle attaque homophobe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 20:59

clarkeTrois personnes ont été grièvement blessées après avoir été victimes d’une agression à Blackpool, dans le nord-ouest de l’Angleterre, le week-end dernier.
Joe Clarke, 22 ans, et ses deux amis, Summer Tarrant 20 et David Westworth, 24 ans, ont été violemment attaqués alors qu’ils revenaient d’une soirée.
Le samedi 17 février, vers 17 h 30, heure locale, la police a déclaré que le trio avait été victime d’abus homophobes
Le jeune homme a raconté comment il avait été battu et perdu connaissance avant que l’un des agresseurs ne commence à « piétiner » sa tête.
Joe Clarke a déclaré qu’il ne se sentait plus en sécurité dans sa ville natale: «Nous sommes allés en soiré après le travail. J’étais presque arrivé à la maison quand un homme a crié des insultes homophobes.»
«J’ai été frappé par un homme  et je suis tombé par terre inconscient».
«Mes amis m’ont dit qu’un homme m’avait frappé à la tête. Ça a été vraiment douloureux. Je ne veux pas vivre près de là où c’est arrivé « , a-t-il déclaré à Fleetwood Today .
Summer Tarrant a raconté comment elle a été laissée impuissante et «brisée» après avoir été frappée au visage et frappée au sol.
Pendant ce temps, l’ami de Clarke, David Westworth, a déclaré: Nous étions tous sortis et avons passé une excellente soirée en ville. Nous retournions chez Joe quand ces hommes ont commencé à nous injurier .Ils marchaient vers nous et j’ai essayé de leur parler et j’ai été frappé à la bouche et frappé au visage.»
«Je suis tombé par terre et ils m’ont donné des coups de pied dans les côtes et m’ont frappé partout. J’étais allongé sur le sol,  en essayant de protéger ma tête et mon visage avec mes bras. C’était horrible.
Quand j’ai réussi à m’asseoir, je pouvais voir Joe couché inconscient avec du sang qui coulait sur son visage», précise-t-il.
À la suite de l’attaque, un porte-parole de la police a déclaré: On pense que les délinquants sont des hommes dans la mi-vingtaine.
Les victimes ont subi de nombreuses blessures et ont été soignées à l’hôpital Victoria de Blackpool. Nous croyons que c’est une attaque isolée et non provoquée.

21 février 2018

Irlande : les familles homosexuelles non représentées à la Rencontre mondiale des familles

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 16:38

-irlandeAprès la mobilisation des fidèles catholiques, les évêques irlandais ont décidé de retirer les images de couples homosexuels de la brochure principale publiée à l’occasion de la prochaine Rencontre mondiale des familles (WMF) qui se tiendra à Dublin.
En plus des six images retirées, le paragraphe suivant du guide officiel du WMF a été supprimé :
«Alors que l’Église défend l’idéal du mariage comme un engagement permanent entre un homme et une femme, il existe d’autres unions qui fournissent un soutien mutuel au couple. Le pape François nous encourage à ne jamais exclure et accompagner ces couples avec amour, attention et soutien. «
La décision a provoqué les protestations des principales associations LGBT.

20 février 2018

Russie: Une vidéo anti-gay pour appeler à voter Poutine

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:31

poutine  

Les élections présidentielles russes commencent le 18 mars et de nombreuses vidéos « militantes » commencent à faire leur apparition. Pro-Poutine, anti-Poutine, pro-Navalny, anti-Occident… la guerre des images bat son plein.
Au milieu de celles-ci, une vidéo de propagande homophobe est apparue sur les réseaux sociaux vendredi  et elle est rapidement devenue virale en Russie. Il y est expliqué aux électeurs que si l’un des rivaux du président Vladimir Poutine gagnent, les Russes vont vivre un cauchemar: ils seront obligés de cohabiter avec des homosexuels.
Avec des acteurs télé  connus en Russie, la vidéo a fait plus de trois millions de vues sur la page Facebook de l’analyste politique pro-Kremlin Alexander Kazakov, explique France 24.
Sur la vidéo, on voit un homme d’âge moyen fait un rêve ou Poutine ne remporte pas un quatrième mandat lors du vote du 18 mars.
Dans ce futur alternatif sans Poutine aux commandes, le personnage trouve un homme, représenté avec les stéréotypes du gay, assis dans sa cuisine en train de se faire les ongles et de manger une banane de manière suggestive. On voit également des policiers faire des dabs et tout le monde a l’air étrangement stylé. À en croire la vidéo, ce serait une forme de futur cauchemardesque puisqu’à la fin, l’homme se réveille en plein stress avec une idée fixe: voter pour Poutine!

18 février 2018

USA : l’acceptation de l’homosexualité en baisse

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:25

agression-300x156GLAAD a publié les résultats de son quatrième rapport annuel sur l’acceptation et ce rapport montrent que les attaques contre la communauté par l’administration Trump ont un effet réel : Moins de la moitié des adultes non LGBTQ, soit 49%, ont déclaré être « très » ou « plutôt » à l’aise avec les LGBTQ dans sept situations, comparativement à 53% l’année précédente.
C’est la première fois que le rapport d’acceptation montre une diminution de l’acceptation des LGBTQ.
« Au cours de l’année écoulée, il y a eu une érosion rapide et alarmante de l’acceptation qui ne peut être combattue qu’en étant visible », a déclaré la présidente et directrice générale de GLAAD, Sarah Kate Ellis. « Ce rapport confirme ce que trop d’Américains LGBTQ ont récemment vécu. GLAAD lutte contre l’effacement en faisant appel à des leaders philanthropiques tels que la Fondation Ariadne Getty et les changemakers mondiaux participant au Forum économique mondial pour utiliser leurs plateformes et faire progresser notre communauté ».
55% des adultes LGBTQ ont déclaré avoir été victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, en hausse de 11 points par rapport à l’année précédente. 30% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles seraient mal à l’aise d’apprendre qu’un membre de leur famille soit LGBTQ, contre 27% l’année dernière. 31% ont déclaré qu’ils seraient mal à l’aise d’avoir leur enfant enseigné par un éducateur LGBTQ, contre 28% l’année dernière. 31% ont également déclaré qu’ils seraient mal à l’aise d’avoir un médecin LGBTQ, contre 28% l’année précédente.
L’enquête nationale a été menée en ligne, du 16 au 20 novembre 2017. Au total, 2 160 adultes ont été interrogés, dont 1 897 sont classés comme non-LGBTQ. « Au cours de l’année écoulée, il y a eu une érosion rapide et alarmante de l’acceptation qui ne peut être combattue qu’en étant visible », a déclaré la présidente et directrice générale de GLAAD, Sarah Kate Ellis. « Ce rapport confirme ce que trop d’Américains LGBTQ ont récemment vécu. GLAAD lutte contre l’effacement en faisant appel à des leaders philanthropiques tels que la Fondation Ariadne Getty et les changemakers mondiaux participant au Forum économique mondial pour utiliser leurs plateformes et faire progresser notre communauté ».

15 février 2018

People : Tom Daley et Lance Black vont avoir un enfant

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal,people — dominique @ 6:34

tom et blackLe plongeur olympique Tom Daley et le scénariste Dustin Lance Black ont annoncé qu’ils allaient avoir un bébé .
Ils ont partagé la nouvelle sur Instagram en publiant une photo d’eux-mêmes avec une échographie.
« HEUREUSE SAINT VALENTIN! », suivi d’un emoji de deux hommes et un enfant, a écrit Tom Daley.
Tom Daley et Lance Black se sont mariés en mai 2017 et ont récemment vendu leur appartement à Londres – sans doute pour acquérir une nouvelle maison familiale.
Dans une interview récente, Tom Daley avait laissé entendre que lui et Black avaient l’intention de fonder une famille.
« Ce n’est pas une question de ‘si’, juste ‘quand’, avait-il déclaré. J’ai toujours dit que je continuerai à plonger aussi longtemps que mon corps me le permettrait. Mais le bon côté d’être un athlète est de prendre sa retraite jeune et après vous avez toute votre vie devant vous. Une fois que j’aurai fini de plonger, il y a d’autres avenues que j’aimerais explorer. La famille a toujours été une chose importante », avait-il confié.
L’Américain Lance Black, pour sa part, a déclaré être tombé amoureux de la Grande-Bretagne à 43 ans et espérer y vivre et y fonder une famille.

123456...269

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS