14 octobre 2017

Maroc : Le ministre des droits de l’homme qualifie les homosexuels d’ordures

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 5:47

Newly appointed Moroccan Minister for Justice and member of the PJD Ramid and outgoing Minister Naciri arrive at a handover ceremony in RabatLe ministre marocain des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, a qualifié les homosexuels d’ »ordures » lors d’une interpellation journalistique sur la pénalisation de l’homosexualité.
Les propos ont été prononcés le 28 septembre dernier lors d’une réunion dédiée aux mécanismes de prévention de la torture organisée par le CNDH. Interrogé par un journaliste sur les réserves soulevées par le Maroc sur les libertés sexuelles auprès de l’ONU, Ramid a répondu sèchement. « Trop c’est trop. Tout le monde donne de l’importance à cette homosexualité et veut en parler. Ces gens-là sont des odures ».
Ces propos ont été vivement dénoncés par plusieurs associations dont Asswat et Aqaliyat qui viennent d’adresser une lettre au chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani dans laquelle elles accusent le ministre de ne pas respecter les dispositions de la constitution de 2011, appelant le roi Mohammed VI « à appliquer ses prérogatives constitutionnelles pour protéger les Droits et les libertés ».
Pour elles, le ministre d’État « encourage l’homophobie ».
« Nous considérons que qualifier de ‘saleté’ des citoyens marocains comme tout autre citoyen, est une violation flagrante de la constitution marocaine, qui dans son préambule, adopte l’engagement de l’État marocain aux droits de l’homme tel que reconnu internationalement », écrivent-elles.
Elles demandent en outre au « président du ministère public d’ouvrir une enquête sur le ministre Ramid » suite à ces propos qu’ils jugent « inconstitutionnels et discriminatoires ».
Mustapha Ramid n’en est pas à sa première déclaration homophobe. En 2015, interrogé sur la criminalisation de l’homosexualité, il avait estimé que les homosexuels devraient changer de sexe pour ne pas être inquiétés par la loi.
« Celui qui a une voix grave masculine, mais se sent femme à l’intérieur n’a qu’à changer de sexe ».

12 octobre 2017

USA :Trump retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:39

LStonewalla Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national
 Donald Trump vient, une fois de plus, de revenir sur les droits de la communauté LGBT prises par son prédécesseur Barck Obama. Dernier mesure en date, le retrait du soutien de l’Etat fédéral au Stonewall Inn comme « Monument national ».
 Le Stonewall Inn est un bar américain de New York et le site des émeutes de Stonewall en 1969. Ces émeutes sont un événement marquant du mouvement des droits civiques pour les homosexuels aux États-Unis.
 Les premières Marches de la fierté ont débuté à la date anniversaire de ces émeutes, en 1970 puis progressivement, dans de nombreux pays occidentaux et au delà au fil des années.
 Les Gay Prides sont souvent connues sous le nom de Christopher Street Day en l’honneur de l’emplacement du pub.
 En 2016, le président Obama a désigné le site comme « monument national » en disant: « Stonewall sera notre premier monument national à raconter l’histoire de la lutte pour les droits LGBT ».
 La Maison Blanche a retiré à la dernière minute mercredi 11 octobre son soutien à la cérémonie qui avait lieu au Stonewall Inn pour marquer ce symbole.
 Le Service des parcs nationaux (NPS) devait faire une apparition historique au Monument national de Stonewall pour y installer officiellement le drapeau arc-en-ciel de façon permanente. Non seulement le NPS n’a pas pris part à la cérémonie, mais il a également retiré de son site Web le Stonewall Inn.
 Ce revirement intervient alors que le président Trump doit prononcer un discours à la conférence d’un groupe anti-LGBT, Values ​​Voters Summit, à Washington, DC vendredi.
 Il deviendra le premier président américain à s’adresser à cette organisation considérée comme « groupe haineux ». L’événement accueille une coalition de suprémacistes blancs, d’activistes d’extrême droite et d’extrémistes religieux parmi ses participants.

11 octobre 2017

Hongrois : un député demande à prier contre «l’ultime assaut de Satan» contre la Famille

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 5:37
hongrie gay pride 1

gay pride en Hongrie

Le député de l’Assemblée hongroise et membre du parti au pouvoir Fidesz András Aradszki a  pris la parole à la tribune du Parlement le 9 octobre pour dénoncer le plan Soros qu’il a appelé «l’ultime assaut de Satan» contre la Famille et a comparé le milliardaire américain à Satan, à cause de ses projets portant sur l’avortement, l’euthanasie, le mariage homosexuel et la théorie du genre.
 András Aradszki a déclaré lundi devant le Parlement du pays que Satan se dévoile actuellement à travers le milliardaire américain George Soros.
 Dans un discours largement relayé par les médias hongrois, Andras Aradszki reproche au milliardaire  le financement de divers organismes ayant vocation de détruire la famille. «Nous pouvons le voir avec le développement de l’avortement, du mariage homosexuel et de la théorie du genre», a énuméré le député.
 «La plus grande et ultime attaque de Satan contre l’Église sera une attaque contre les familles», a déclaré l’homme politique hongrois, précisant que certaines idées défendues par M. Soros et par des organisations qui lui sont liées portaient notamment sur la famille.
 «Combattre Satan est notre devoir chrétien», a appelé l’élu, avant d’ajouter que «le rosaire était l’arme la plus efficace contre le mal» et qu’il «était en mesure de changer le cours de l’histoire».
 M. Aradszki a  ajouté que le milliardaire américain voulait «diluer l’Europe chrétienne» par le biais des migrants arrivant sur le continent.
 Depuis 2015, George Soros appelle l’Europe à ouvrir ses portes et accueillir plus de migrants, notamment «au moins un million de demandeurs d’asile par an dans un avenir proche». Cependant, les autorités hongroises ne partagent pas ce point de vue
il a aussi appelé ses concitoyens à remplir en ligne la «Consultation nationale sur le plan Soros».
Le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban a en effet entrepris, depuis le 1er octobre, de consulter les Hongrois sur le «Plan Soros».
A l’image de précédentes consultations organisées par le gouvernement, l’opération combine l’envoi de milliers de questionnaires dans les foyers hongrois et une campagne d’affichage dans le pays et les médias pro-gouvernementaux.

10 octobre 2017

Allemagne: première adoption par un couple homosexuel

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal — dominique @ 18:44

korokLa première adoption d’un enfant par un couple homosexuel en Allemagne a été prononcée à Berlin, a annoncé aujourd’hui une association de défense des gays et lesbiennes.
Cette adoption par deux hommes a été prononcée le 5 octobre par le tribunal d’instance de Tempelhof-Kreuzberg, un quartier du sud de la capitale, à la suite de l’entrée en vigueur le 1er octobre du mariage homosexuel qui ouvre aussi le droit à l’adoption pour les couples de même sexe.
Michael et Kai Korok s’étaient mariés dès le 2 octobre et n’avaient plus qu’à obtenir leur acte de mariage étant donné que leur demande d’adoption avait été déposée depuis plusieurs mois. Ils ont présenté leur certificat de mariage au tribunal de la famille berlinois Tempelhof-Kreuzberg, qui a accepté l’adoption conjointe de Maximilian.
L’enfant agé de 2 ans et demi vit depuis sa naissance avec le couple qui avait été désigné comme famille d’accueil mais qui s’était toujours vu refusé, malgré des recours devant les tribunaux allemands, le droit à l’adoption .
Le 1er octobre 2017, la loi sur le «mariage pour tous» est entrée en vigueur. Les gays et les lesbiennes ont maintenant les mêmes droits que les couples hétérosexuels. Cela inclut l’adoption d’enfants. 

Royaume Uni : Le Charlton Athletic montre la voie en devenant le premier club à partager son nom avec une équipe LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sportifs — dominique @ 15:46

charltonEn août, Charlton Athletic a annoncé qu’ils seraient le premier club de football professionnel du pays à prêter son nom à une équipe de foot LGBT.
Bexley Invicta a été créé en 2011 et joue dans la London Unity League (troisième division anglaise) mais à partir de cette saison, ils seront connus sous le nom de Charlton Invicta, officiellement affilié au club, prenant le nom de Charlton et jouant à domicile sur leur terrain d’entraînement.
Le clib pro est devenu le premier à partager son nom avec une équipe de foot LGBT: d’autres clubs ne sont pas allé aussi loin  (les Queens Park Rangers ont un partenariat avec les Titans de Londres, par exemple), mais aucun autre n’a prêté son nom.
Une véritable avancée pour le football selon Gary Ginnaw, joueur et entraîneur de l’équipe, interrogé par le Guardian :
« J’ai 34 ans, et je n’ai pas joué au football depuis mes 18  jusqu’à mes 31 ans. Je ne me sentais pas moi même. Je n’ai jamais senti que je pouvais être moi-même et jouer au football. Je sais à quoi ressemblent les équipes de la ligue du dimanche: vous allez au pub, les gens vous demandent si vous avez une petite amie, ou dises: «Regardez-la, elle est en forme. Vous vous sentirez mal à l’aise d’être vous-même. Je ne voulais pas vivre dans le mensonge avec mes coéquipiers, donc j’ai tout simplement évité ce milieu. J’aurais aimé connaître des clubs ouvert à tous le monde il y a 10 ans, parce que j’aurais sauté sur l’occasion. »
Ce mois-ci, ils ont joué leur premier match à domicile, sous les couleurs de Charlton, ils ont battu les Titans de Londres 4-0.
Invicta n’est pas une équipe exclusivement gay: en fait, seulement un tiers de ses joueurs sont homosexuels. Le but est de fournir une équipe où les personnes LGBT se sentent les bienvenues là où elles ne pourraient pas le faire ailleurs. « Nous sommes ici pour tout le monde », dit Ginnaw. « Mais une chose que nous devons comprendre, c’est que si vous n’acceptez pas les personnes LGBT, vous ne serez probablement pas en accord avec le club et son éthique et ce que nous essayons d’atteindre. »
Nick Coveney, joueur de l’équipe, raconte dans les colonnes du Guardian l’importance de regrouper tout ce monde dans le même vestiaire, pour arrêté de lier foot et homophobie
« C’est très intéressant d’être en relation avec un gay passionné par le foot. On se rend compte qu’il existe aussi des préjugés de la part de la communauté gay sur ce monde du ballon rond. La plupart crachent sur le football, parce qu’ils savent que l’homophobie y est importante, et que certains ont vécu une très mauvaise expérience. »
Mais, après avoir vu une publicité pour Invicta dans un supermarché, il a rejoint le club cet été. Peu importe qu’il ait peu d’expérience de jeu ou qu’il ait un peu de travail à faire avant d’entrer dans l’équipe: ce qui importe, c’est qu’il a été accueilli dans un sport qu’il considérait auparavant comme hostile à son identité .
« L’une des choses que j’ai trouvé très intéressant c’est d’être en relation avec un gars qui est vraiment passionné par le football parce que le genre de préjugés sur le football existe également dans la communauté gay. Il y a presque une aversion pour le football, parce que l’homophobie a été une partie problématique de l’expérience des gens. « Des clubs comme Invicta peuvent changer les attitudes des deux côtés.
« L’homophobie est un gros problème » explique Michael Seeraj, responsable de l’égalité et de la diversité du quartier de Charlton, qui s’est lui aussi confié au Guardian Nous voulions fournir une structure professionnelle et des possibilités pour les joueurs LGBT, mais aussi regarder ce que nous pouvions faire dans un cadre plus large pour la lutte contre l’homophobie. »

8 octobre 2017

Indonésie : une loi pour interdire la “propagande homosexuelle”

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:34

indonesieLa Chambre des représentants indonésienne est prête à approuver une loi sur la radiodiffusion dont l’objectif principal est d’empêcher la diffusion de tout programme ayant un caractère homosexuel, bisexuel ou transsexuel.
De cette façon, tous les programmes de télévision seront soumis à un examen par un bureau de censure, y compris les publicités et les films documentaires. En outre, cela permet d’empêcher les médias de signaler ou de diffuser toute question connexe sur les droits du collectif LGBT.
Il interdit également aux acteurs de se comporter de manière féminine, voire de s’habiller avec des vêtements féminins dans n’importe quel format de télévisuel.
Les responsables gouvernementaux ont également appelé à interdire les emoji LGBT ainsi que les applications de rencontres spécialisées pour les personnes homosexuelles comme Grindr.
« Nous ne pouvons pas autoriser les comportements LGBT à la télévision. C’est contre notre culture (…). Nous devons l’interdire avant que cela ne devienne un mode de vie . C’est dangereux et peut ruiner la moralité de la jeune génération », explique Supiadin Aries Saputra , membre du Parti NasDem. « Je suis sûr qu’il existe encore des moyens plus créatifs de divertir les gens » qu’avec les personnages LGBT, ajoute Hanafi Rais, représentant du mandat national.
L’homosexualité n’est pas illégale dans la majeure partie de l’Indonésie, sauf dans la province semi-autonome d’Aceh, où la charia a été mise en place depuis 2011, punissant les relations homosexuelles avec jusqu’à 100 coups de fouet, comme cela s’est produit avec un couple au mois de Mai, condamné à 85 coup de cannes . Face à l’étonnement de la communauté internationale à de telles mesures, le gouvernement a annoncé son intention de mettre fin à cette mesure. Cependant, la seule rectification est que celane se fait plus de manière publique, mais à huis clos, et sans présence de médias , dans la crainte que ce châtiment ne fasse peur aux investisseurs potentiels.

11 ème Journée Nationale des LGBT Algériens

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 9:27

tenten

11 ème Journée Nationale des LGBT Algériens
Plus que jamais, la participation de tout un chacun, aussi petite soit-elle, est importante et impérative.
Allumez une bougie le soir du 10 Octobre et partagez la photo de votre bougie sur la page de l’événement.
اليوم الوطني الحادي عشر لمجتمع الميم الجزائري
أكثر من أي وقت مضى، مشاركة الجميع، مهما كانت صغيرة، مهمة وحتمية
أشعل شمعة يوم 10 أكتوبر مساء و شارك صورة شمعتك على صفحة الحدث
The 11th National Day for Algerian LGBTs
More than ever, the participation of everyone, however small it may be, is important and imperative
Light a candle on the evening of October 10th and share the photo of your candle on the event page

7 octobre 2017

USA : Les transgenres ne sont plus protégés au travail par la loi anti-discrimination

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Trans — dominique @ 18:19

Donald Trump Campaigns In Colorado Ahead Of Presidential ElectionL’administration Trump vient de revenir sur la politique protégeant les travailleurs transgenres contre les discriminations au travail.
Les personnes transgenres ne sont désormais plus protégées au travail par la loi anti-discrimination mise en place par Barack Obama en 2014.
En effet, le procureur général Jeff Sessions a annulé l’interdiction de la discrimination fondée sur « l’identité de genre en elle-même », jeudi 5 octobre.
Le « Civil Rights Act », aussi appelé « Anti-Discrimination Act » de 1964, a marqué un tournant dans la législation américaine. Cette loi stipule que toute discrimination basée sur la race, la couleur, la religion, le sexe ou l’origine est interdite.
En Juillet, le ministère a écrit une lettre à une cour fédérale de New York qui dit que la loi anti-discrimination de 1964 ne s’applique pas à des employés virés à cause de leur orientation sexuelle. Cela contredit en tout point la politique de l’ »Equal Opportunies Commission », pour laquelle le président Obama a précisé que la discrimination basée sur l’orientation sexuelle était interdite.
Selon un document révéle par BuzzFeed, Jeff Sessions a déclaré: « l’interdiction du titre VII sur la discrimination fondée sur le sexe englobe la discrimination entre les hommes et les femmes, mais ne comprend pas la discrimination fondée sur l’identité de genre en elle-même , y compris le statut transgenre ».
Le ministre de la Justice ne manque pas de cynisme quand il précise un peu plus loi dans son mémo que « le ministère de la Justice doit et continue d’affirmer la dignité de toutes les personnes, y compris les personnes transgenres. Rien dans le présent mémorandum ne doit être interprété pour tolérer les mauvais traitements sur la base de l’identité de genre ».
Cette mesure est la dernière en date d’une série d’attaques contre l’égalité des personnes trans, après notamment l’interdiction de servir dans les forces armées.

6 octobre 2017

Russie : proposition de loi pour interdire les opérations de changement de sexe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 18:43

Vitaly MilonovLe député Vitalie Milonov, connu pour la loi russe qui interdit la promotion des relations sexuelles non traditionnelles avec des mineurs, a préparé un projet de loi interdisant les opérations de changement de sexe, affirmant que la procédure pourrait poser des risques pour la santé physique et mentale.
 » À l’heure actuelle, il n’existe pas une seule raison médicale valable pour les opérations chirurgicales visant à modifier le sexe d’une personne adulte. Toutes les déviations physiologiques ou les maladies peuvent être enlevées ou guéries dès leur plus jeune âge une fois qu’elles sont diagnostiquées par les médecins », explique une note jointe au projet de loi.
Le député Milonov soutient que la situation actuelle doit être corrigée, et pour cela, il propose d’adopter une loi qui interdit complètement les opérations de changement de sexe en Russie, ainsi que «toute autre action visant à changer le sexe d’une personne par une intervention chirurgicale».Cette interdiction s’appliquerait également aux personnes ayant recourt aux cliniques à l’étranger.
Le député affirme que le projet de loi repose sur les opinions de la communauté médicale. « Faire de telles opérations contredit l’essence même de la profession médicale – après de telles procédures, les patients ont une espérance de vie plus courte, des problèmes de santé et un risque accru de suicide », a-t-il écrit.
Le député Vitaly Milonov est surtout connu comme le principal instigateur de «l’interdiction de la propagande gay» .Il mène une campagne anti-gay implacable. Il a demandé que tous les produits d’Apple soient interdits en Russie parce que la société est dirigée par Tim Cook, un chef d’entreprise ouvertement gay.
En septembre, Milonov a annoncé un projet de loi visant à introduire des amendes pour des sites Web qui bloquaient des informations fausses, affirmant que de tels médias étaient des outils d’information et d’influence psychologique utilisés pour déstabiliser le pays et menaçant la sécurité de l’information de Russie.

Roumanie : un référendum pour interdire le mariage homosexuel

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 17:27

unionLa Roumanie se prépare à tenir un référendum en vue de modifier la constitution pour interdire le mariage homosexuel
Le pays rejoindra,ainsi, la Hongrie et de la Pologne.
Le code civil de la Roumanie interdit le mariage homosexuel et les partenariats civils – qu’il s’agisse de partenaires hétérosexuels ou homosexuels – ne sont pas légaux.
Mais la formulation neutre du point de vue de la constitution sur le mariage, qui la définit comme une union entre les conjoints, a laissé la porte législative ouverte à la légalisation du mariage homosexuel.
« C’est une question de profondeur immense », a déclaré Liviu Dragnea, chef du parti social-démocrate (PSD) et le politicien le plus puissant de Roumanie, aux journalistes le mois dernier, en promettant de modifier rapidement la constitution. « Même si certains de mes collègues de Bruxelles sont mécontents de ce qui se passe en Roumanie, nous allons le faire ».
Le vote prévu – qui pourrait avoir lieu dès novembre – est le résultat d’une campagne de «Coalition for Family», qui regroupe plus de 40 groupes, dont beaucoup sont religieux ou se décrivent comme «pro-life» avec le soutien de l’influente Église orthodoxe .
L’organisation a recueilli 3 millions de signatures (la population roumaine est de 20 millions) en quelques mois en 2015, assez pour étudier l’initiative au Parlement.
« Nous avons le droit constitutionnel et l’obligation morale de défendre la famille de ces tendances de la société moderne qui diminuent son importance et accélèrent sa dégradation », explique le site Web de la Coalition pour la famille .

12345...249

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS