16 mai 2018

​Liban: gay pride annulée à cause des pressions des autorités

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:39

liban gayLa deuxième édition de la gay pride au Liban a été annulée à cause des pressions des autorités, ont annoncé les organisateurs de cette initiative inédite dans le monde arabe.
Dans un pays où la société reste globalement conservatrice, la première édition s’était tenue en 2017 dans une relative discrétion, avec des conférences et des débats pro-LGBT mais pas de « marche des fiertés ».
L’édition 2018 de la Beirut Pride devait suivre un schéma similaire, mais la semaine a été annulée après l’intervention des autorités, selon un communiqué publié tard mardi soir.
Des responsables du département de la censure, rattaché aux services de la Sûreté générale, ont fait annuler lundi une lecture publique, avant que le coordinateur de l’initiative ne soit convoqué pour être interrogé, selon le texte.
Il a passé une nuit en détention, avant d’être interrogé par des enquêteurs lui ayant signifié qu’il devait « signer un engagement garantissant l’annulation des activités pour (qu’il) puisse être remis en liberté », poursuit le communiqué.
Refuser de signer cet engagement faisait planer la menace de poursuites judiciaires pour « incitation à la débauche et atteintes aux mœurs publiques », souligne-t-il.
La semaine s’était ouverte samedi soir avec un concert du groupe Alsarah & The Nubatones, mené par la chanteuse soudanaise Alsarah installée à Brooklyn, New York.
Au programme de l’évènement figuraient notamment des soirées de lecture de poésies LGBT, mais aussi des ateliers de sensibilisation juridique..
En 2017, la semaine s’était tenue relativement sans problèmes, mais un colloque prônant la diversité sexuelle avait été annulé après des menaces de manifestations d’une association islamiste

15 mai 2018

Argentine : Une chaîne sportive publie un clip en forme de lettre ouverte à Vladimir Poutine contre l’homophobie avant le Mondial en Russie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sportifs — dominique @ 16:45

 

poutine  

Une chaîne de télé argentine, TYC, a décidé de faire sa publicité pour le mondial en forme de lettre ouverte à Vladimir Poutine. En Russie, les démonstrations d’amour entre hommes en public sont interdites, elles sont passibles d’une amende. Voilà qui va poser un problème car le foot, c’est bien souvent des démonstrations d’amour entre hommes affirme la chaîne . Et l’on voit une succession d’images de joueurs s’embrassant sur le terrain, de supporters également, qui pleurent de joie pour un joueur, des vestiaires où les footballeurs sont nus en train de chanter et j’en passe. Ce n’est pas toujours très fin mais c’est aussi une façon de lutter contre l’homophobie et le clip ce termine ainsi :
« Monsieur Poutine, si l’amour entre hommes est pour vous une maladie nous sommes tous très malades. Et vous savez quoi? C’est contagieux. » A bien y regarder ça reste un peu ambigu et le clip a fait polémique en Argentine. Certaines associations le trouve chargé de clichés homophobes. On vous laisse vous faire une idée!

Le Premier ministre luxembourgeois publie un message pour son 3eme anniversaire de mariage

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 16:15

Le Premier ministre luxembourgeois publie un message pour son 3eme anniversaire de mariage dans infos xavier-bettel

Le Premier ministre luxembourgeois qui fête son troisième anniversaire de mariage et, pour l’occasion, il a décidé de lancer un message qui parle de lui-même.
« Dans plus de 70 pays, je ne pourrais pas pas célébrer mon troisième anniversaire de mariage aujourd’hui. Je serais en prison ou pire… » a tweeté Xavier Bettel.
L’homme politique y a ajouté un hastag « EqualRights » et fait manifestement référence à la légalisation du mariage gay dans certains pays mais pas dans d’autres.

13 mai 2018

USA: une enseignante poursuit son employeur pour discrimination

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:15

usaStacy Bailey, enseignante à l’école primaire d’Arlington, poursuit son employeur pour discrimination après son transfert dans un autre établissement. Elle avait présenté une photo de sa fiancée à ses élèves.
Le but était de faire connaissance avec ses nouveaux élèves en août dernier. La présentation incluait également des clichés de ses amis et de sa famille. Mais quelques jours après, on lui avait fait savoir qu’un parent d’élève s’était plaint qu’elle faisait la promotion de l’homosexualité, rapporte The Guardian.
Dans sa plainte, l’enseignante, lesbienne, indique qu’un responsable de l’école lui a déclaré : «Vous ne pouvez pas faire la promotion de votre mode de vie en classe.» Ce à quoi elle a répondu : «Nous allons nous marier. Quand j’ai une femme, je devrais être capable de dire « c’est ma femme », sans avoir peur d’être harcelée. Quand je dis ça, c’est un fait à propos de ma vie, pas une déclaration politique.» «Et bien, c’est un peu le cas», lui a rétorqué son interlocuteur.
L’école lui aurait demandé de démissionner en octobre mais après son refus, son transfert vers un établissement secondaire a été voté le mois dernier. «Nous sommes sous le choc», a déclaré Julie Vasquez, que la professeure d’art a épousé en début d’année.
De son côté, l’académie a rejeté dans un communiqué les accusations de discrimination homophobe. «Il n’y a jamais eu de problème avec son orientation sexuelle jusqu’à cette année», indique le communiqué. «C’est à ce moment-là que son attitude à l’école a changé, ce qui a poussé les élèves à exprimer leurs inquiétudes auprès de leurs parents», poursuit le document.
Au Texas, aucune loi ne protège les personnes LGBT en cas de discrimination au travail.

12 mai 2018

Inde : Quatre hommes accusés du meurtre d’un homosexuel séropositif acquittés

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:50

indeQuatre hommes accusés d’avoir conspiré pour assassiner un homme en raison de sa séropositivité ont vu leurs accusations de meurtre abandonnées.
La victime connue a été retrouvée assassinée dans sa maison de Thangasseri dans le sud de l’Inde en 2012. Sa gorge avait été tranché et ses biens volés.
Quatre hommes ont été accusés de ce meurtre, y compris l’ancien amant d’Anil, Hyder Farook, âgé de 26 ans.
Le tribunal a entendu les hommes qui ont prétendument conspiré pour tuer le jeune homme après avoir dit à Farook qu’il vivait avec le VIH.
Les procureurs prévoient de faire appel de la décision du tribunal de Kollam de rejeter les accusations de meurtre.
« Le tribunal comptait sur des preuves circonstancielles et un test d’ADN pour étayer les accusations car il n’y avait pas de témoins dans cette affaire », a déclaré le procureur à Deccan Chronicle.
Farook a cependant été condamné à deux ans de prison pour avoir volé plusieurs objets dans l’appartement de sa victime. Il a été reconnu coupable d’avoir volé la caméra, l’ordinateur portable, le téléphone portable et d’autres objets de valeur d’Anil.
Etre homosexuelen Inde est un crime, mais la Cour suprême de l’Inde est appelée à se prononcer sur la légalité de la loi en Juillet

Dieppe : deux jeunes hommes condamnés à 10 et 12 mois de prison ferme après une attaque homophobe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:00

nicolas-bellenchombreLe président du Festival du film canadien de Dieppe, Nicolas Bellenchombre, avait été violemment agressé dans la soirée du samedi 3 au dimanche 4 février 2018 à Dieppe (Seine-Maritime).
Les faits se sont déroulés alors qu’il rentrait chez lui. Rue du 19-Août-1942, le Dieppois se trouvait avec un ami lorsqu’ils ont été pris à partie. D’abord par des insultes. Nicolas Bellenchombre raconte :
L’un d’eux a lancé : C’est qui ces deux mecs avec leur parapluie de PD ».
Après les insultes, sont venus les coups. Nicolas Bellenchombre poursuit :
Ils m’ont complètement cogné, à coups de pied, à coup de poing ».
Grièvement blessé à la tête, le Dieppois avait décidé de porter plainte « pour ne pas laisser faire ».
Quatre suspects ont été arrêté et placé en garde à vue, ce lundi 7 mai, confondus grâce à des traces d’ADN retrouvées sur un briquet lancé pour provoquer les victimes. Deux d’entre-eux ont été mis hors de cause
Seul Dylan, un Neufchâtelois de 19 ans, et Thomas, Dieppois de 21 ans, ont comparru ce mercredi 9 devant le tribunal de Dieppe, etont été condamnés à 16 et 18 mois de prison dont six avec sursis.
Ils écopent également d’une mise à l’épreuve de deux ans, avec l’obligation de soins psychologiques et contre l’alcool, indique paris-normandie. Les deux hommes étaient poursuivis pour des faits de violences volontaires en raison de l’orientation sexuelle. L’un aurait suivi l’autre.

Quebec :Un juge demande la reconnaissance des familles «à trois parents»

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal — dominique @ 9:08

homoparentaliteUn juge de Joliette, au Quebec, qui doit trancher le sort d’un enfant mis au monde « coopérativement » par un couple de lesbiennes et un homme trouvé sur l’internet demande au gouvernement de permettre à un enfant d’avoir trois parents .
Le couple a éclaté, mais les trois individus continuent à prendre soin de la fillette, maintenant âgée de 3 ans. La loi devrait reconnaître cette situation, selon le magistrat, parce que l’impossibilité actuelle « pose problème eu égard à la réalité sociale de 2018 ».
À défaut, le juge a dû à contrecoeur expulser la mère non biologique du certificat de naissance afin de faire de la place pour le père biologique de l’enfant, qui souhaitait y apparaître.
« Au lieu d’être en mesure de formaliser la situation par une filiation à trois parents pour le bien de l’enfant, ils se retrouvent dans un combat juridique, tentant d’en éliminer un parmi eux, a regretté le juge Gary Morrison. De quelle façon peut-on conclure que cette situation est dans le meilleur intérêt de l’enfant ? »
Le parent dont le nom a été supprimé du certificat de naissance qualifie la décision d’« immorale ». « Moi, ma fille m’appelle papa, elle me saute dans les bras et elle s’en fout, elle », a-t-il dit. La femme retirée du certificat de naissance était une femme au moment de la naissance de la fillette et était marié à la mère biologique, mais est depuis en transition pour devenir un homme.
C’est sur l’internet que les deux femmes, un couple lesbien de longue date installé dans les Laurentides, ont trouvé le père dans le but d’avoir un enfant. Ils signent devant un notaire un document qu’ils intitulent « Entente pour mettre un enfant au monde ».
Le texte indique bien que le bébé est un projet des trois individus qui désirent « individuellement et coopérativement mettre au monde et aimer un enfant, dans un contexte d’amour et de diversité ».
ristiane. Ils ne savent pas laquelle de ces techniques a fonctionné.
Leur enfant est né en 2014. Le couple de lesbiennes signe l’acte de naissance. Aux yeux de la loi, ce sont elles, les deux mères, mais l’enfant est gardé à tour de rôle par le couple et par le père biologique.
Quand les deux femmes se séparent, le père se présente alors devant la justice pour que son nom soit inscrit sur le certificat de naissance et demande que celui de sa deuxième mère, devenu un homme entre temps, soit supprimé.
Après avoir vérifié que les règles encadrant la procréation assistée ne s’appliquaient pas -, le magistrat a tranché avec les règles classiques de filiation par le sang : les parents biologiques figureront au certificat de naissance.
La troisième personne se dit victime d’une décision « transphobe ». 

11 mai 2018

Belgique : Plus de 40% des jeunes LGBT ne se sentent pas en sécurité à l’école

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:50

agressionPlus de 40% des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) ne se sentent pas en sécurité à l’école, rapporte vendredi la VRT ( la rédaction d’informations et d’actualités belge en néerlandais ) sur base d’une enquête menée par l’association Çavaria auprès d’élèves holebi flamands.
Un quart d’entre eux fait également face à de la violence physique, et un quart avoue même avoir été absent au moins un jour le mois précédent en raison de ce sentiment d’insécurité. Tous les jeunes interrogés ont indiqué avoir déjà reçu des commentaires négatifs sur leur orientation sexuelle. La moitié précise que les enseignants n’en parlent jamais tandis que 10% soulignent que ces réflexions sont justement énoncées par des professeurs.
Près de la moitié a déjà été victime de violence verbale, un quart de violence physique. 43% ont en outre été confrontés à du harcèlement sexuel. 8% ont encore reçu des coups en raison de leur orientation sexuelle. La cause LGBT n’est que très rarement abordée en cours.
La police et la justice doivent pouvoir mieux combattre les discriminations envers les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres). C’est ce que stipule un plan d’action de la secrétaire d’Etat à l’Egalité des chances Zuhal Demir (N-VA) que relaient vendredi les journaux Het Nieuwsblad, De Standaard et Het Belang van Limburg.
Au total, Zuhal Demir prévoit 122 actions en collaboration avec ses collègues ministres du fédéral et des Régions. L’objectif est d’offrir des opportunités supplémentaires à la police et à la justice afin de combattre les discriminations sur bas de l’orientation sexuelle. 

Chine:un couple gay et des tatouages censurés lors de la demi-finale

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 14:26

  

Le concours de l’Eurovision a été victime en Chine de l’actuelle campagne des autorités contre les contenus déviants: la demi-finale diffusée sur l’internet chinois a été expurgée d’un couple gay et d’un artiste tatoué.
La demi-finale a été diffusée le mercredi 9 mai sur la plateforme chinoise MangoTV. Mais sans la prestation du chanteur albanais Eugent Bushpepa, tatoué aux bras, ni celle d’un duo irlandais, qui comprenait une danse romantique entre deux hommes
La chaîne en ligne a également flouté des drapeaux arc-en-ciel présents dans le public, symboles traditionnels du mouvement LGBT .
Le lendemain, l’Eurovision a annoncé que l’émission retirait ses droits à la chaîne chinoise, sa censure étant « non conforme aux valeurs d’universalité et d’inclusivité de l’Union Européenne de la Radio et à notre fière tradition de célébrer la diversité à travers la musique. C’est avec regret que nous mettrons immédiatement fin à notre partenariat ».

Irlande du Nord: Un adolescent inculpé après l’agression d’une femme

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 12:18

Irlande du Nord: Un adolescent inculpé après l'agression d'une femme dans homophobie 17Un adolescent, soupçonné d’avoir gravement blessé une femme de 38 ans, Brenda McLaughlin, en l’attaquant à la perceuse à Strabane, en Irlande du Nord, a été inculpé dimanche.
« Un homme de 17 ans a été inculpé pour blessures graves causées intentionnellement, possession d’arme dans un lieu public et vol de perceuse, suite à l’attaque d’une femme à Strabane tôt samedi matin », a écrit la police d’Irlande du nord sur son compte twitter dimanche.
L’adolescent doit comparaître devant un tribunal lundi. La victime a été agressée avec une perceuse sans fil, à 02H00 du matin samedi, en pleine rue. Elle souffre d’une « très grave blessure à la tête et a été hospitalisée dans un état critique mais stable », avait indiqué samedi dans un communiqué la police d’Irlande du Nord.
« C’était une attaque brutale et les blessures dont souffre la victime sont extrêmement graves », a déclaré le sergent Brian Reid dans ce communiqué.
La police a précisé samedi « explorer un possible motif homophobe » à cette attaque et a invité les témoins à se faire connaître.

12345...272

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS