12 novembre 2017

USA : un père gay héroïque meurt en sauvant sa famille de l’incendie que son fils a allumé

Classé dans : infos — dominique @ 22:09

jason-doan-family-500x330Jason Doan, 45 ans, était un mari et un père de trois enfants quand il est mort en sauvant sa famille de sa maison en flammes.
Lui et son mari Alan Marin se sont réveillés dans la nuit du 2 novembre dans une maison en feu. Les flammes bloquaient la seule sortie, et Jason a aidé Alan à faire sortir leurs enfants de 11 mois et 10 ans par la fenêtre.
« Il m’a poussé à travers la fenêtre, m’a passé les enfants, et il a dit de sortir, de s’éloigner d’ici et il m’a sauvé », raconte Alan.
Jason, cependant, a succombé au feu et a été plus tard retiré par les pompiers. Il est mort dans un hôpital deux jours plus tard des brûlures et de l’inhalation de fumée.
À l’extérieur de la maison, Alan a remarqué que leur voiture avait disparu et que leur fils de 16 ans, Jordan Marin-Doan, avait disparu lui aussi.
Jordan et ses deux frères avaient été adoptés par le couple l’an dernier. Mais l’aîné leur avait causé des soucis. Il aurait menacé de tuer toute la famille quelques jours avant le drame, lançant à ses parents qu’il voulait «aller en prison pour se rapprocher de son père biologique». Une main courante avait été déposée à la police.
La police a retrouvé le fils deux jours plus tard dans une autre ville, où il a admis avoir déclenché l’incendie. Il a dit qu’il a versé du carburant dans les escaliers et l’a allumé avec un briquet, ce qui a été corroboré par des preuves découvertes dans la maison. Il a dit qu’il a immédiatement regretté de l’avoir fait et s’est enfui dans la voiture.
Selon les documents de la cour , un témoin a déclaré que Jordan avait menacé à plusieurs reprises de tuer toute la famille pour «qu’il puisse aller en prison pour se rapprocher de son père biologique» Quand la police a retrouvé Jordan, il a dit qu’il ne savait pas pourquoi il avait mis le feu.
Selon Alan Marin, l’adolescent a été profondément traumatisé par l’arrestation de son père biologique sous ses yeux, quand il était enfant. «Il n’a pas eu le soutien qu’il aurait mérité – et les conséquences sont là»
Jordan est jugé comme adulte et a plaidé non coupable à des accusations d’incendie criminel et de meurtre .

Canada : ouverture du premier restaurant ou tous les employés sont séropositifs

Classé dans : infos — dominique @ 16:35

hiv-0   

Le June’s Eatery, un restaurant pop-up à Toronto, est le premier restaurant au monde ou les employés sont tous séropositif.
L’ouverture de ce restaurant est une tentative pour lutter contre la stigmatisation autour du VIH/Sida.
Un sondage réalisé par le Casey House, le seul hôpital canadien dédié aux personnes porteuses du VIH / Sida, a révélé que près de la moitié des Canadiens ne mangeraient pas un repas préparé par une personne atteinte du VIH bien que les experts affirment que le Sida ne peut être transmis de cette façon.
Le restaurant porte le nom du fondateur du Casey House et de l’activiste canadienne June Callwood.
Les progrès médicaux liés au VIH ont radicalement changé au cours des 30 dernières années. Le VIH peut désormais être traitée à l’aide des antirétroviraux. Mais Joanne Simons, directeur général de Casey House affirme que la stigmatisation quant au VIH demeure une préoccupation.
« Quand c’était une condamnation à mort, il y avait beaucoup de peur et beaucoup de malentendu à propos de la maladie. Nous devons vraiment profiter de l’occasion pour sensibiliser les gens sur le VIH et ce que cela signifie aujourd’hui », a déclaré Simons.
Bien que cette initiative est appréciée par plusieurs personnes, d’autres estiment néanmoins que cela peut s’avérer très risqué.
Selon les estimations nationales de 2014, environ 75 500 Canadiens vivaient avec le VIH, soit une augmentation de 9,7% depuis 2011.

Une Gay Pride en juin, à Châteauroux

Classé dans : infos — dominique @ 14:56

1L’association Berry LGBT, créée cet été, à Vierzon,  organisera sa deuxième Marche des diversités LGBT, le 9 juin 2018, à Châteauroux.
« Après Vierzon, le 14 octobre, nous avons décidé d’aller dans l’Indre pour permettre aux personnes du sud du Berry de marcher avec nous », explique Emmanuel Ducarteron, président de Berry LGBT.
Les modalités de l’événement restent à déterminer. « Nous allons contacter les autorités. » Mais Emmanuel Ducarteron espère que cette marche permettra de « faire changer les mentalités » alors que « les homosexuels, les bisexuels et les transgenres sont toujours victimes de discrimination ».
Antonin Stassart et Emmanuel Ducarteron ont créé Berry LGBT, pour aider, notamment, les jeunes à mieux v ivre et faire accepter leur homosexualité.
Sortir de l’isolement. Gagner en visibilité. Lutter contre l’homophobie et, plus largement, contre les LGBTphobies .
L’objectif de cette association est d’apporter des informations, d’ouvrir un lieu d’écoute et de proposer des moments de convivialité.
C’est la première initiative de ce type en Berry, basée à Vierzon, tournée principalement vers les jeunes et leurs proches.
À Châteauroux, une structure d’accueil pour des jeunes victimes d’homophobie est née en mars dernier, sur le modèle du Refuge. Elle est baptisée : Sentimentale-moi, évoquant un appel à sentiments.

Tunisie : « Au-delà de l’ombre » Nadia Mezni Hafaiedh récompensé

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos — dominique @ 11:19

upon the shadowLors de la cérémonie de clôture du festival des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), samedi soir à Tunis, le jury présidé par le réalisateur Thierry Michel a créé la surprise en récompensant un plaidoyer en faveur du droit à l’homosexualité, malgré certains cris d’intolérance entendus quelques heures plus tôt dans la rue.
Lors de sa diffusion, cette semaine dans les salles tunisiennes à l’occasion de ces JCC, le documentaire a suscité des réactions diverses.
« Cinéma transgressif », titrait à la Une, samedi matin, le site d’information HuffPost Tunisie. « A priori le public est enthousiaste et veut apprécier ce moment cinématographique sur un sujet controversé en Tunisie. Après vingt minutes environ, on assiste à la sortie de dizaines de personnes de la salle, qui invectivent le film, sommant les autres, qui attendent toujours, de renoncer à le voir », rapporte ensuite l’auteur de l’article.
Le film nous fait découvrir la face cachée d’Amina Sboui (ex-femen) et de son quotidien. Ses amis de la communauté LGBT, qui hébergent chez elle, sont rejetés par leur famille ainsi que par la société.
À travers Amina, on plonge dans leurs histoires: Sandra (travesti), Ramy (gay), Ayoub (gay), Atef (gay et travesti). Beaucoup d’événements imprévus s’enchainent et tout est pris sur le vif …
Le documentaire est un portrait intimiste de personnes homosexuelles et de travesties. Ce qui les a uni, c’est leur amitié, des histoires d’amour mais aussi la peur de la police. Le tournage de ce documentaire a eu lieu en 2016 à Sidi Bousaïd.
Pour Thierry Michel, il est important de pouvoir valoriser une telle oeuvre. « La réalisatrice a osé créer ce documentaire, le comité de sélection du festival a osé le programmer et le jury a osé le récompenser », a commenté Thierry Michel, samedi soir à l’agence Belga.
« Ce Tanit de bronze honore l’audace du propos, libre, impertinent et à l’esthétique provocatrice, du film réalisé au coeur de l’intime d’un groupe de jeunes de la communauté LGBT. Nous saluons le festival d’avoir eu le courage de sélectionner cette oeuvre résolument engagée dans la lutte pour des libertés individuelles au sein de la société musulmane », a-t-il expliqué. « Outre l’appel aux réformes législatives, j’y vois aussi une révolution des mentalités. »

Grande Bretagne : La Premier League signe un partenariat de trois ans avec l’association Stonewall

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 9:18

raimbow lacetLa Premier League a signé un partenariat de trois ans avec l’association Stonewall pour aider à promouvoir l’égalité des fans, joueurs ou staff de la communauté LGBT .
Le championnat va aussi intensifier sa lutte contre l’homophobie.
« Le football de Premier League est pour tout le monde, partout et nos clubs sont impliqués dans l’égalité et la diversité à tous les niveaux du sport », a indiqué Richard Scudamore, président de la PL, dans un communiqué.
La saison dernière, la Premier League, le Fédération anglaise et la Ligue avaient pris part à la semaine du lacet arc-en-ciel mise en place par Stonewall.
Elle aura de nouveau lieu cette année entre le 24 novembre et le 3 décembre. Par ce biais, la Premier League souhaite lutter contre l’homophobie et favoriser les coming-out de joueurs, encore très tabous dans le milieu.
Il y a quelques mois, Greg Clarke, président de la Fédération, avait reconnu « avoir honte » qu’un joueur ne se sente pas assez en confiance pour raconter son histoire personnelle. Il avait indiqué qu’il craignait l’accueil réservé dans un tel cas.
Mais Ruth Hunt, directrice générale de Stonewall, estime que le genre de partenariat comme celui avec la Premier League participe à combattre cette peur : « La Premier League a démontré à quel point elle est impliquée à rendre le football accueillant pour les personnes LGBT. »

11 novembre 2017

George Takei Accusé d’agression

Classé dans : infos — dominique @ 19:34

john-cho-et-george-takeiTout le monde y passe.
Scott R. Brunton, modèle et acteur, accuse George Takei, acteur de Star Trek, d’avoir abusé de lui en 1981 à une époque où il était plus vulnérable.
Selon The Hollywood Reporter, les faits se seraient produits en 1981 et Scott R. Brunton dit que suite à une soirée avec Takei, ce dernier a tenté d’avoir une relation sexuelle avec lui alors qu’il n’était pas en état, étant trop sous l’emprise de l’alcool. Takei a aujourd’hui 80 ans, est activiste et un porte parole dans la lutte pour les droits de la communauté LGBT.
Il n’a pour l’instant pas voulu répondre aux accusations formulées par Burton. Ce dernier explique ne demander que les excuses de Takei pour ce qui s’est passé il y 36 ans.

Angoulême : Marlène Schiappa accueillie par La Manif Pour Tous

Classé dans : infos — dominique @ 18:11

lmpt ogmMarlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, s’est rendue à Angoulême vendredi pour visiter la structure d’accueil des femmes victimes de violences conjugales. Puis elle s’est rendue au forum « Violences faites aux femmes ».
Son passage à Angoulême lui a permis de s’entretenir avec plusieurs femmes prises en charge dans la structure d’accueil de jour pour les victimes de violences conjugales. Elle a également écouté les acteurs du département engagés dans la prise en charge de ces mêmes victimes (médecins, associations, élus, police, gendarmerie, justice) détailler le dispositif déployé en Charente qui l’a beaucoup intéressée, notamment son maillage et son efficacité
Des militants de la Manif Pour Tous l’attendaient sous le slogan : « GPA-PMA, sans père, violences faites aux femmes et enfants ».
Deux militants du collectif la Manif pour tous Charente, venus de Cognac, veulent interpeller Marlène Schiappa.
Pour Sébastien Cornut, « La ministre vient pour la violence faites aux femmes, la Gestation par autrui ( interdite en France) et la Procréation médicalement assistée, ce sont des violences ! Vous supprimez la présence d’un père, qui respecte sa compagne. Quel exemple pour l’enfant ? »
« Quand on accorde la PMA, c’est aussi une violence faites aux femmes des pays de l’Est », explique Dominique Lesgourgues, l’autre militante qui tient la banderole.
source : http://www.charentelibre.fr

USA: Ellen Page témoigne contre Brett Ratner

Classé dans : infos — dominique @ 17:30

USA: Ellen Page témoigne contre Brett Ratner dans infosDans un long billet publié sur Facebook dans la nuit de vendredi à samedi, l’actrice Ellen Page revient sur des épisodes de sa carrière durant laquelle elle a été victime de harcèlements sexuels.
La comédienne s’en prend ouvertement à Brett Ratner, réalisateur de X-Men, un film dans lequel elle a joué.
« Vous devriez baiser avec elle pour qu’elle réalise qu’elle est gay. Il a dit ça à mon sujet pendant une rencontre avec le casting et l’équipe avant le début du tournage. J’avais 18 ans. Il a regardé une femme qui se tenait à mes côtés, dix ans plus âgée que moi, il m’a désignée et a dit: Vous devriez baiser avec elle pour qu’elle réalise qu’elle est gay. C’était le réalisateur du film, Brett Ratner. »
« J’étais une jeune adulte et je n’avais pas encore fait mon coming out », se rappelle-t-elle. Ellen Page savait qu’elle avait des préférences pour les femmes mais n’en avait pas encore parlé publiquement. « Je me suis sentie violée quand c’est arrivé. J’ai regardé mes chaussures, je n’ai pas dit un mot. Cet homme, qui m’avait castée pour le film, a commencé nos mois de tournage avec cette horrible déclaration. Il m’a ‘outé » sans aucune considération pour mon bien-être, un acte que nous considérons tous comme homophobe. »
Anna Paquin a corroboré les propos de l’actrice sur Twitter en expliquant qu’elle était là quand c’est arrivé. « Je suis avec toi. »
Ellen Page a fait son coming out en 2014.
Elle se souvient que la réflexion de Brett Ratner lui a laissé « un sentiment de honte » pendant des années. « C’est l’un des résultats les plus destructeurs de l’homophobie. Rendre quelqu’un honteux de ce qu’il est est cruel. » 

10 novembre 2017

Turquie : Erdogan critique un « quota gay » dans un comité local

Classé dans : infos — dominique @ 17:48

turquieLe président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué la mise en place d’un quota pour les homosexuels dans des comités de quartier, estimant qu’une telle mesure était contraire aux valeurs de la nation turque.
Sans préciser le nom de la ville dans laquelle se trouvait le quartier en question, M. Erdogan a imputé la mise en place d’un tel quota au Parti républicain du peuple (CHP), principale formation de l’opposition en Turquie.
« Leurs liens avec les valeurs de notre nation ont été coupés au point que dans un district dirigé par le CHP dans une grande ville, un quota d’un cinquième pour les homosexuels a été mis en place pour les élections des comités de quartier », a déclaré M. Erdogan.
« Quand un parti se départit de toute modération, personne ne sait où cela peut le mener. Qu’ils continuent ainsi », a-t-il ajouté lors d’un discours à Ankara.
Selon la presse turque, M. Erdogan fait référence aux élections, prévues courant novembre, des comités de quartier dans le district de Nilüfer, dans la ville de Bursa (nord-ouest). La municipalité de Nilüfer est dirigée par un maire CHP.
Sur son site, le comité municipal de Nilüfer indique vouloir atteindre une proportion d’un tiers de femmes, d’un tiers de jeunes, d’un cinquième de personnes en situation de handicap et d’un cinquième de membres issus des communautés LGBTI dans ses comités de quartier.

Canada : Un réfugié guinéen bisexuel expulsé

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 17:34

afrique gayUn jeune réfugié guinéen bisexuel arrivé à Montréal il y a un an pour demander l’asile sera déporté ce vendredi après-midi.
Le Canada met ainsi sa vie en réel danger, selon son avocat, alors que l’homosexualité est considérée criminelle dans ce pays de l’Afrique de l’ouest.
C’était son ultime chance mardi dernier mais la cour fédérale a ordonné son renvoi et se range derrière la décision qu’avait auparavant rendue la Commission de l’immigration et du statut de réfugiés du Canada (CISR).
Le motif du refus : on ne croit pas à son histoire de bisexualité. Sa demande d’asile est donc considérée frauduleuse, incongrue et trop similaire à trois autres cas passés.
«C’est la détention ou la mort qui l’attend en Guinée», affirme sans hésiter son avocat Stewart Istvanffy. Si la police le met en prison, il ne va peut-être pas mourir tout de suite, mais s’il est dans les rues, il va peut-être mourir beaucoup plus vite. »
En Guinée, l’homosexualité est considérée comme criminelle et passible de prison, les peines pouvant aller jusqu’à trois ans. «Et sur le terrain, la réalité de la communauté LGBTQ+ et de leur entourage est très difficile», souligne Meryem Benslimane, administratrice à AGIR, un organisme montréalais d’Action LGBT avec les immigrants et les réfugiés que fréquentait Karim.
Persécutés en raison de l’orientation sexuelle du jeune homme, sa femme et ses enfants vivent actuellement cachés en Guinée. Un mandat d’arrêt a aussi été émis en septembre contre un des amis dont la maison s’est fait attaquer. Motif d’inculpation inscrit sur le mandat d’arrêt : « avoir aidé le jeune homme, homosexuel, à fuir la Guinée. »
Me Istvanffy ne mâche pas ses mots : « cette décision est complètement farfelue et va à l’encontre de la Charte canadienne des droits et libertés et de la convention de Genève, affirme-t-il, dénonçant aussi les délais qu’il trouve déraisonnables dans le traitement du dossier alors que les heures étaient comptées. Selon lui, Karim a été victime de pratiques homophobes et discriminatoires.
Car les preuves qui ont été avancées pour démontrer sa bisexualité et les dangers pour sa vie étaient fortes et nombreuses, selon lui. Mais une fois qu’une décision est rendue par le CISR, difficile de la faire changer. « Entre 10 et 15% des demandes de révision faites à la cour fédérale sont acceptées pour être entendues, et parmi celles-ci, de 7 à 10% réussissent à renverser le jugement de la CISR », estime M. Istvanffy.

1...34567...991

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS