15 novembre 2017

mercredi

Classé dans : infos — dominique @ 6:47

24101704 24101705 08111711

14 novembre 2017

Canada : un couple voit sa demande demande d’adoption refusée en raison de leur homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 20:35

enfantsUn couple a vu sa demande d’adoption être rejetée par des fonctionnaires du ministère des Services à l’enfance de l’Alberta en raison de ses croyances religieuses liées au genre et à la sexualité, lesquelles seraient contraires à la position officielle de la province.
Le couple d’Edmonton, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a déposé une requête devant la justice en alléguant que le gouvernement avait fait preuve de discrimination parce que l’homme et la femme sont des chrétiens évangéliques, a rapporté mardi l’«Edmonton Journal».
Leur demande d’adoption avait été acceptée un an auparavant, mais après avoir suivi une formation pour parents adoptifs potentiels, ils ont eu des ennuis quand est venu le temps de répondre à des questions sur la sexualité.
Le couple accepte que le mariage entre conjoints de même sexe soit légal, mais il ne le soutient pas et croit que l’homosexualité est quelque chose de mal.
Après avoir été questionnés à savoir comment ils allaient s’occuper d’un enfant qui s’interrogeait sur sa sexualité, ils ont répondu que les enfants devraient apprendre que la sexualité ne doit pas être expérimentée ou explorée avant d’être un adulte et de se marier.

Australie : une église trop pro mariage gay priée d’enlever une banniere LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 17:52

1Une église LGBTI-inclusive à Adelaide a été sommé par le conseil local d’enlever une bannière en arc-en-ciel de sa façade.
La bannière porte la mention «oui» et a été mise en place il y a plusieurs semaines pour coïncider avec le vote postal australien sur le mariage homosexuel.
En écrivant sur sa page Facebook, la révérence Sue Wickham de l’église a posté mardi: «Ce matin, j’ai reçu un appel du Conseil d’Unley. Quelqu’un a déposé une plainte à propos de notre bannière et maintenant nous devons la retirer et demander l’approbation du Conseil municipal».
«Le bâtiment fait partie du patrimoine local et il est donc peu probable que nous ayons une approbation pour une structure fixe. »
Wickham dit que les autorités lui ont demandé d’enlever la bannière «dès que possible» et que la demande de suppression n’est due qu’au fait qu’il s’agis d’un «problème de patrimoine».

Indonésie : arrestations de quatre hommes accusés d’avoir diffusé du matériel immoral sur les réseaux sociaux

Classé dans : infos — dominique @ 17:35

indonésieLa police criminelle indonésienne a arrêté quatre hommes gays âgés de 22 à 42 ans dans la capitale, Jakarta. Ils sont accusés d’avoir diffusé du matériel « immoral » sur les réseaux sociaux.
Ces hommes auraient posté des photos avec un contenu sadomasochiste sur Facebook, mais sans représentations pornographiques.
Les suspects ont été exhibés jeudi lors une conférence de presse. Toutefois, leurs noms n’ont pas été mentionnés et ils ont été autorisés à cacher leurs visages sous des cagoules.
Mais les quatre hommes ont dû se tenir derrière les officiers quand ceux-ci ont présenté le matériel BDSM comme des fouets ou des menottes comme preuve de leur supposée « déparavayion » et devaient également porter un signe autour du cou les identifiant comme « Esclave » ou « Maître ».
Selon le porte-parole de la police, il s’agit d’un « matériel sexuellement immoral qui est classé comme BDSM »(Bondage, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme).
En Indonésie les actes homosexuels ne sont pas illégaux à l’exception de la province ultra-conservatrice d’Aceh. Cependant, la répression gouvernementale contre les personnes LGBT a considérablement augmenté ces dernières années.
Les arrestations se multiplient. Il y a tout juste un mois, l’arrestation de 51 personnes dans un sauna gay a fait la une des journaux.
Un projet de loi prévoit également que la représentation de l’homosexualité dans un programme de télévision devrait être complètement interdite.

USA : Les crimes haineux ont connu une nouvelle hausse en 2016

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:27

agressionLes crimes haineux étaient de nouveau en hausse aux États-Unis en 2016, a révélé lundi la police fédérale américaine, en raison d’une augmentation du nombre d’attaques contre les Noirs, les Juifs et les LGBT.
Un rapport publié lundi recense plus de 6100 crimes haineux l’an dernier, soit une hausse d’environ 5 pour cent par rapport à l’année précédente.
En 2015 et 2016, le nombre de crimes haineux a été gonflé par des attaques motivées par la race ou l’origine ethnique.
Plus de la moitié des 4229 crimes motivés par la race visaient des Noirs. Les Juifs ont été la cible de la plus de la moitié des 1538 crimes motivés par la religion.
Ce rapport annuel brosse le portrait le plus complet des crimes haineux aux États-Unis.
Les responsables préviennent toutefois que l’enquête est incomplète, puisqu’elle dépend des chiffres fournis volontairement par les forces policières du pays.

USA : Les nouveaux manuels scolaires prennent en compte les personnages historiques LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 16:21

californieLe California Education Committee a recommandé dix livres d’histoire basés sur de nouveaux critères favorables aux personnes LGBT et a rejeté deux manuels qui ne couvraient pas les réalisations des minorités sexuelles et de genre.
L’État de Californie met ainsi en œuvre une loi rendant obligatoire la mention des LGBT dans les livres scolaires. En 2015, il avait adopté un programme détaillant l’histoire de LGBT.
Les recommandations du Conseil de l’éducation sur les manuels scolaires sont généralement suivies bien que les écoles ne soient pas obligées d’utiliser les livres recommandés par le programme officiel.
Le comité a expliqué en détail le rejet de deux livres d’histoire publiés par Houghton Mifflin Harcourt. Il a critiqué le fait qu’ils ne mentionnaient pas l’orientation sexuelle des figures historiques comme les poètes américains Walt Whitman et Emily Dickenson.
L’éditeur a justifié cette omission par le fait que que des termes tels que lesbiennes, bisexuels, transgenres ou gay sont des expressions contemporaines qui n’étaient pas utilisés par les personnages historiques eux-mêmes.
L’organisation Equality California s’est dite « ravie de voir que les écoliers apprenaient enfin l’histoire des LGBT et appréciaient les contributions des personnages historiques LGBT ».
Plusieurs groupes conservateurs veulent bannir l’homosexualité des classes. L’Institut de la famille de la Californie a justifié cette volonté en déclarant que la prise en compte des réalisations LGBT dans l’enseignement de l’histoire est contraire aux « croyances morales et religieuses de millions de parents californiens ».

13 novembre 2017

Inde : 10ème édition de la Gay Pride de New Delhi

Classé dans : infos — dominique @ 18:07

1 

En Inde, l’ homosexualité est passible de dix ans de prison, mais cela n’a pas arrêté les manifestants de défiler pour la 10ème édition de la Gay Pride de New Delhi ce week-end.
 Seules quelques centaines d’activistes dans un sous-continent d’un milliard de personnes mesurent les difficultés de la communauté LGBT en Inde . Dans le pays, qui vient de célébrer la dixième édition de la Fierté à New Delhi, non seulement l’homosexualité est punie par la loi, mais elle est encore une cause de stigmatisation dans la société.
 Après une décennie durant laquelle l’homosexualité a gagné en tolérance dans la société indienne, avec des stars homosexuelles, en 2013, la Cour Suprême indienne a renversé une décision précédente, déclarant inconstitutionnelle la loi interdisant les rapports sexuels entre hommes, laissant la parole au Parlement indien.

USA : début du procès de l’assassin d’un enfant de 8 ans accusé d’être gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:31

gabriel-fernandez-Gabriel, un enfant de 8 ans, est mort sous les coups d’Isauro Aguirre, son beau-père alors âgé de 37 ans. Ce dernier suspectait son beau-fils d’être homosexuel et lui faisait vivre un véritable calvaire depuis plusieurs mois.
Le décès de Gabriel a été causé par les innombrables coups de son beau-père portés au visage et sur le corps.
Pendant plusieurs mois précédant sa mort, Gabriel Fernandez vivait sous la torture de son beau-père. Homophobe assumé, Isauro Aguirre était convaincu que son beau-fils était homosexuel, et tenait à le lui faire payer en conséquence.
« Chaque parcelle de son corps a été exploitée pour davantage de souffrance» , a expliqué l’un des ambulanciers qui a répondu à “l’appel d’urgence” de la mère, et trouvé l’enfant nu dans sa chambre avec une fracture du crâne et plusieurs côtés brisées. Il est décédé deux jours après.
Isauro Aguire pleurait  pendant son interrogatoire de police, qui a été montré à la cour.
Son avocat a fait valoir que les larmes de son client exprimaient ses remords, mais l’inspecteur Elliot Uribe du Département du shérif du comté de Los Angeles a émis des doutes sur cette déclaration.
L’inspecteur Uribe a témoigné que bien que les suspects pleurent parfois par remords, il a également vu des suspects pleurer égoïstement, parce qu’ils ont peur de ce qui leur arrivera ensuite.
Il a également déclaré au tribunal que les blessures infligées à l’enfant «étaient les pires blessures que j’ai jamais vues sur un enfant».
Le détective a travaillé pour « le Bureau spécial des victimes » du shérif pendant 10 ans, selon des rapports locaux.
Les experts ont révélé à la cour qu’Aguirre avait à plusieurs reprises frappé la tête de Gabriel contre les murs de leur maison, causant des centaines de taches de sang et de bosses.
Plus tôt dans le procès, Ezequiel et Virginia , le frère et la soeur de Gabriel, ont fait pleurer des jurés  en décrivant des tortures horribles dont ils ont dit que Gabriel avait souffert.
Ezequiel, 16 ans, a déclaré qu’Aguirre a abattu Gabriel avec un pistolet BB sur le visage et l’aine et l’a battu avec des cintres en métal et une boucle de ceinture.
Le tribunal a également vu des images d’ Aguirre admettant qu’il ne se rappelait plus combien de fois il a frappé l’enfant.
isauro-aguirre-KTLA-2-650x496En mars, quatre travailleurs sociaux ont été accusés de maltraitance d’enfants pour leur rôle dans la mort de Gabriel. Le juge de la Cour supérieure de Los Angeles, Mary Lou Villar, a déclaré que «les drapeaux rouges étaient partout».
La mère de Gabriel, Pearl Fernandez, sera jugée séparément.
Les parents, qui ont plaidé non coupables, pourraient être condamnés à mort s’ils sont reconnus coupables.
Le grand-père de Gabriel, Robert Fernandez, qui a déjà témoigné, a raconté en pleurant la dernière fois qu’il a parlé à son petit-fils.
Robert, qui a déjà élevé Gabriel avec sa femme, a dit qu’il l’aimait comme un fils.
« Nous avions sa garde « , a déclaré le grand-père. « Je ne pensais pas que Pearl le voulait. »
Lors de leur dernière conversation téléphonique, raconte Robert au tribunal: «Il a dit qu’il voulait rentrer à la maison.
« Je lui ai dit que … le DCFS enquêtait sur l’affaire et que je ne pouvais pas le ramener à la maison maintenant , mais qu’ils allaient le ramener à la maison »
Au début de 2013, Gabriel a dit à son enseignant qu’il était battu à la maison, information que l’enseignant a immédiatement rapportée au ministère des Services à l’enfance et à la famille.
Le tribunal a entendu un enregistrement d’un appel de Garcia aux autorités, dans lequel elle dit que Gabriel lui avait dit: «Parfois, ma mère me fait saigner.
« J’ai dit: » Où saignez-vous?  » et il dit: « Eh bien, sur mes fesses parce qu’elle me frappe avec une ceinture. »
« Et il dit, » vous connaissez cette partie avec le métal dessus? Cette partie.’ »
L’enseignante a dit à la cour qu’au cours des mois suivants, elle a vu de multiples ecchymoses, brûlures, blessures et autres blessures sur l’enfant.
Elle a également dit que Gabriel est venu à l’école en portant des vêtements de filles.
L’Accusation avait auparavant accusé Aguirre de forcer l’enfant à porter des leggings roses et une robe à l’école.

USA : un rabbin compare les homosexuels à des extraterrestres pour défendre un boulanger homophobe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:05

Jack-Phillips_640x345_acf_croppedL’Université Chrétienne du Colorado a organisé un rassemblement pour défendre un boulanger religieux qui se bat contre les protections anti discriminatoires LGBT.
Et lors de l’événement, un rabbin a comparé les homosexuels à des « extraterrestres ».
La Cour suprême des États-Unis a fixé au 5 décembre prochain la date du jugement de l’affaire du boulanger qui avait refusé de préparer un gâteau de mariage au motif que le couple était homosexuel, ce qui heurtait ses convictions religieuses.
Jack Phillips, de Masterpiece Cakeshop dans le Colorado, avait refusé en 2012 de leur faire un gâteau de mariage gay, en mettant en avant ses croyances religieuses. Le mariage homosexuel n’était alors pas encore légalisé dans l’Etat du Colorado mais la loi interdisait déjà la discrimination pour des raisons d’orientation sexuelle.
Charlie Craig et David Mullins avaient donc porté plainte
Ce dossier très sensible est considéré par les experts comme d’une portée spéciale, car il oppose deux principes particulièrement importants aux yeux des Américains: la liberté confessionnelle et l’interdiction de la discrimination sexuelle.
86 membres républicains du congrès ont signé un mémoire adressé à la Cour suprême des États-Unis dans lequel ils soutiennent le droit du boulanger à discriminer et la Maison Blanche soutient le boulanger .
Le boulanger, en début d’année, a affirmé que Jésus-Christ sdiscriminerait les homosexuels , et continue d’insister sur le fait que sa religion exige une discrimination contre les homosexuels.
Lors de son intervention à l’université chrétienne, le rabbin Yaakov Menken de la Coalition « for Jewish Values » ​​a fait une comparaison extravagante.
Il a dit: « Si les extraterrestres devaient atterrir demain, ils résoudraient le problème. Maintenant, certains d’entre vous pensent probablement que je suis fou, mais laissez-moi vous expliquer. Imaginons ET atterrit demain et quelqu’un tombe amoureux de ET et décide de se marier à ET. Croyez-moi – dans deux ans, la Cour suprême déciderait qu’en vertu de la Constitution américaine, Sally – ou Bill – pourrait se marier à ET
« Mais parce que les extraterrestres ne sont pas des êtres humains, et malgré ce que vous avez vu dans Star Trek, il serait impossible pour les extraterrestres et les humains d’avoir des enfants – ce serait la définition biblique du mariage – et Jack Phillips ne serait pas capable de leur faire un gâteau.
« Et alors il serait évident qu’il ne discrimine personne. Il ne distingue pas les couples de même sexe pour l’exclusion. Au contraire, il dit qu’il ne peut que célébrer un mariage biblique impliquant un homme et une femme. Et l’ACLU devrait faire ses valises et rentrer à la maison. Tes avocats prennent-ils des notes, Jack?
Une décision de la Cour Suprême en faveur du boulanger pourrait avoir un effet dissuasif sur les protections des droits des LGBT dans tout le pays, et les militants pour l’égalité craignent que cela ne finisse par créer une ouverture pour la discrimination homophobe basée sur la religion.
L’affaire semble être difficile, avec le nouveau juge de la Cour suprême de Trump, Neil Gorsuch, qui veut un vote ferme pour la liberté du boulanger de discriminer.

Malte: agression homophobe

Classé dans : infos — dominique @ 16:50

malteUn homme d’une vingtaine d’années a été attaqué à Paceville, un quartier située entre Spinola Bay et St George’s Bay sur l’Ile de Malte, réputé pour son nombre très important de bars, pubs, restaurants et boites de nuits, tôt dimanche matin après qu’on lui ait demandé s’il était gay.
Clif Debono, de San Gwann, a confié qu’il avait été approché par un groupe d’hommes vers 3 heures du matin après une nuit passée à Paceville.
Un des hommes lui a demandé s’il était gay et quand il a répondu par l’affirmative, l’homme a dit qu’il détestait les homosexuels, et a frappé Clif au visage. Il est tombé par terre et des personnes présentes ont rapidement maitrisé l’attaquant.
« Un gros coup de poing au visage, c’est tout ce dont je me souviens vraiment, je me suis levé du sol et je n’ai même rien dit parce que j’étais tellement choqué et que c’était douloureux. »
Sa chute lui a également causé d’autres blessures aux jambes.
L’agresseur parlait en anglais, Clif ne peut pas reconnaitre son accent, mais ne pense pas qu’il était maltais. « Je ne m’en souviens vraiment pas, j’étais en état de choc … ce genre de chose ne m’est jamais arrivé. »
Après l’attaque, sa mère est venue le chercher et il est rentré chez lui. Il a dit qu’il n’avait pas encore déposé plainte parce qu’il était trop choqué et qu’il voulait simplement «rentrer à la maison».
Malte a fait de nombreux efforts pour les droits LGBT au cours des dernières années, Malte étant le numéro 1 des droits LGBT au classement ILGA-Europe.
Malte est aussi l’un des rares pays au monde à garantir les droits LGBT au niveau constitutionnel, et l’Ile a été le premier pays de l’UE à interdire les thérapies de conversion en 2016.

123456...991

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS