16 avril 2017

Yssingeaux : Un tournoi de foot mixte dimanche pour promouvoir la diversité

Classé dans : homophobie,infos,Sportifs — dominique @ 7:00

degomeuseEn partenariat avec l’association Entraide Pierre-Valdo, qui accueille les réfugiés en Haute-Loire, le club de l’Union Sportive Sucs et Lignon et la mairie d’Yssingeaux, Les Dégommeuses organisent ce tournoi dimanche à partir de 11 heures stade Choumouroux à Yssingeaux.
Les Dégommeuses sont une équipe de foot mais aussi une association engagée, qui a pour ambition de lutter contre les discriminations dans le sport et par le sport.
En juin 2016, elles ont organisé une semaine d’action sportive et culturelle et un premier tournoi éponyme (Foot For Freedom), à Paris, pour sensibiliser sur les trajectoires et la condition des réfugiés en France. À cette occasion, une délégation composée de personnes LGBT (lesbiennes, gay, bi et trans) ayant obtenu le statut de réfugiés dans plusieurs pays d’Europe avait été invitée à participer. L’envie a ensuite germé de proposer le même genre d’événement en région.
Sous l’impulsion de Marine Rome, militante et originaire d’Yssingeaux, la cité des cinq coqs a été choisie pour accueillir cet événement sportif.
Sport populaire par excellence, le foot peut être un bon outil pour favoriser les rencontres, nouer le dialogue indépendamment des barrières liées à la langue, et affirmer des valeurs de solidarité et de partage.
Le tournoi se joue en mixité (filles/garçons, réfugiés/non réfugiés), à 7 contre 7.

14 avril 2017

Rassemblement contre la répression homophobe en Tchétchénie

Classé dans : infos — dominique @ 16:36

yaggUne violente campagne de répression des homosexuels est déclenchée depuis plusieurs semaines en Tchétchénie, dénonce le journal Novaïa Gazeta. Tanya Lokshina, directrice du programme russe de Human Rights Watch, ONG de défense des droits de l’homme.
L’Inter-LGBT, SOS homophobie et Amnesty International appelaient hier à un rassemblement à Paris place de la Colombie dans le XVIème arrondissement, à quelques encablures de l’imposante ambassade de Russie, boulevard Lannes. Entre deux et trois cent personnes ont répondu présent.e.s. Les associations entendaient protester contre les persécutions policières dont sont victimes les homosexuels en Tchétchénie.
Amnesty International a demandé l’ouverture d’une enquête internationale, pour faire la lumière sur ce qui se passe réellement dans cette république de la Fédération de Russie, dirigée par le président Kadyrov.
SOS homophobie, Flag ou Les Oubliés de la mémoire ont également pris la parole. Le dramaturge et scénariste Jean-Marie Besset en a appelé lui à Gérard Depardieu, grand ami de Poutine et Kadyrov, « peut-être le seul à pouvoir faire quelque chose », a-t-il estimé.
photo : yagg.com

Koh-Lanta US : un participant révèle la transsexualité d’un participant

Classé dans : infos — dominique @ 16:10

Zeke_Smith  

Stupeur chez les aventuriers de la 34ème édition « Survivor », le Koh-Lanta américain. Un candidat a accusé un autre d’avoir caché à tout le monde être transsexuel, devant des dizaines de millions de téléspectateurs. Dans le dernier épisode du programme américain  diffusé mercredi 12 avril sur CBS aux Etats-Unis, le candidat Jeff Varner insinuait qu’un autre candidat du nom de Zeke Smith n’était pas digne de confiance, compte tenu du fait qu’il n’avait pas révélé au reste de l’équipe qu’il était en réalité transgenre. Son but ? Rester dans le jeu, en donnant une mauvaise image de son co-équipier.
Une scène qui a choqué aussi bien les téléspectateurs que les membres de son équipe. Devant la réaction ultra-gênée du jeune homme, ils se sont énervés contre celui qui l’avait agressé.
Jeff Varner, ancien présentateur TV qui n’a jamais caché son homosexualité, a ajouté être prêt à tout pour rester dans la compétition, quitte à pointer du doigt le manque de transparence de Zeke Smith.
Sauf que son « outage » de Zeke Smith s’est retourné contre lui. Si il a tenté de se défendre en répondant qu’il n’employait pas le terme péjorativement et qu’il supportait la cause de la commnauté LGBT dans son Etat, cela n’a pas suffit. Il a été éliminé par ses camarades, qui n’ont pas du tout apprécié cette attaque personnelle. Cela n’avait en effet aucun rapport avec le jeu et a peut-être grandement blessé le jeune Zeke. Les deux hommes se sont tout de même enlacés avant le départ, Jeff Varner fondant en larmes et s’excusant.
Des paroles qui ont évidemment provoqué un tollé auprès des militants du mouvement LGBT, qui reprochent à Jeff Varner d’avoir fait « preuve de violence » et d’avoir fait « la pire chose dans l’histoire de l’émission depuis 34 saisons ». De son côté, l’intéressé a déclaré à People Magazine ne « pas avoir honte de son identité transgenre » : « Je ne voulais juste pas que cela définisse qui j’étais dans l’aventure ».

Dépôt de plainte après l’agression d’une militante transgenre devant le Centre LGBT à Paris

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 6:15

lgbt00Une semaine après l’agression d’une responsable de l’Association nationale transgenre (ANT) devant le centre LGBT à Paris, on apprend qu’une plainte a été déposée « contre l’agresseur pour violences et injures publiques en raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre », selon l’association.
Le 5 avril dernier, la militante membre du conseil d’administration du Centre LGBT « a été prise à partie par un motard, tout d’abord verbalement puis ensuite physiquement, insultes homophobes et transphobes à l’appui », a expliqué jeudi dans un communiqué l’Association nationale transgenre.
L’agression s’est déroulée dans le 3e arrondissement de Paris, en pleine journée, alors que la militante de 59 ans se rendait à la brasserie, située face au local associatif.
« J’étais en train de traverser la rue sur le passage piéton quand un motard a déboulé à toute vitesse et a failli m’écraser. Je l’ai alors traité de connard », confie-t-elle. Le chauffard gare sa moto, en descend, s’approche de sa victime.
« Quand il a vu que j’étais transgenre, ça a été un déferlement d’insultes: Sale pédé, sale travelo… », se remémore-t-elle. Elle tente alors de se réfugier dans le café mais l’homme lui assène un violent coup de poing en plein visage. « Je n’ai rien vu arriver, je me suis retrouvée à terre. » Selon son récit, un client de l’hôtel aurait également empêché son agresseur de lui donner des coups de pied. Ce sont ces mêmes clients qui ont mis en fuite le motard, dont le visage était dissimulé par un casque intégral. Plusieurs témoins ont néanmoins relevé son numéro de plaque d’immatriculation.
Une source policière a confirmé le dépôt de plainte.
Mercredi, la maire de Paris Anne Hidalgo a condamné sur Twitter « avec fermeté cette agression » et apporté son « soutien à la victime et au Centre LGBT

13 avril 2017

Human Rights Watch salue l’engagement des médecins tunisiens contre les examens médicaux dégradants

Classé dans : infos — dominique @ 17:56

hrwHuman Rights Watch (HRW) a salué le 12 avril une décision du Conseil national de l’Ordre des médecins de Tunisie appelant les praticiens à mettre un terme aux examens forcés des parties anales et génitales. Selon l’ONG, le communiqué du 3 avril du Conseil «marque un jalon vers la fin de ces « tests » dégradants, discriminatoires et non scientifiques censés établir la preuve de comportements homosexuels».
L’organisation non gouvernementale a rappelé que de nombreuses associations réclamaient l’abrogation de l’article 230 du Code pénal tunisien – hérité du protectorat français – qui punit de trois ans de prison la sodomie, au titre duquel plusieurs jeunes Tunisiens ont été condamnés à de la prison l’an dernier après avoir subi des tests anaux.
«Les médecins tunisiens ont pris une mesure courageuse pour s’opposer à l’utilisation de ces examens cruels», a insisté Neela Ghoshal, chercheuse auprès de la division LGBT de Human Rights Watch. «Pour en finir une fois pour toutes avec les examens anaux forcés en Tunisie, la police devrait cesser d’ordonner ces examens et les tribunaux devraient refuser d’admettre les résultats comme éléments de preuve», a-t-elle ajouté.
L’association Shams, qui milite pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, a pour sa part demandé au Conseil de l’Ordre des médecins d’«aller encore plus loin» en sanctionnant pour «torture et atteinte à la déontologie médicale» les médecins qui acceptent de pratiquer les examens anaux.
Dans sa déclaration, le Conseil national de l’Ordre des médecins de Tunisie avait martelé que la pratique d’un examen génital ou anal pour vérifier ou confirmer la nature des pratiques sexuelles d’une personne sans son consentement «libre et éclairé» correspondait à une atteinte à la dignité humaine. Le Conseil affirmait que les médecins devaient désormais informer les patients de leur droit à refuser l’examen.
«Tout médecin requis pour examiner une personne dans le cadre d’une expertise, et notamment si elle est privée de liberté, doit respecter sa dignité, et ce conformément à l’article 23 de la Constitution et aux articles 7 et 74 du code de déontologie médicale», rappelait encore l’institution.
Pour mémoire, le recours à des examens anaux en Tunisie avait été condamné en mai 2016 par le Comité des Nations unies contre la torture. En janvier, le Service européen pour l’action extérieure avait également demandé à Tunis de mettre un terme à ces pratiques.

Jean Luc Mélenchon dénonce les 75 pays qui répriment l’Amour homosexuel

Classé dans : infos — dominique @ 16:57

melanchon  

Le 12 avril 2017 Jean Luc MÉLENCHON dénonce à Lille les 75 pays qui répriment l’Amour homosexuel et rappelle que 13 d’entre eux les condamnent à mort .

Suisse : manifestation contre les raffles en Tchétchénie

Classé dans : infos — dominique @ 16:39

Pink Cross et plusieurs mouvements politiques et associatifs organisent une manifestation ce jeudi soir à Berne. Ils appellent le gouvernement suisse à condamner la répression en cours en Tchétchénie et à proposer aux autorités russes et locales une action humanitaire en faveur des personnes en danger de mort dans la république du Caucase. Le rassemblement démarrera à 19h sur la Place fédérale.

Nancy: un candidat d’extrême droite condamné pour provocation à la haine homophobe

Classé dans : infos — dominique @ 16:37

nupsPierre-Nicolas Nups, membre du GUD (Groupe Union Défense, un groupuscule d’extrême-droite) de Nancy, candidat aux élections législatives de 2017, sous l’étiquette Comité Jeanne, nouveau parti de Jean-Marie Le Pen, a été condamné par le Tribunal correctionnel de Nancy ce vendredi 7 avril 2017 à une peine de 6 mois d’emprisonnement avec sursis et de 5 ans d’inéligibilité pour incitation à la haine homophobe.
«En mai 2013, Pierre-Nicolas Nups avait publié sur la page Facebook du GUD de Nancy une vidéo intitulée « On va casser du PD » dans laquelle un personnage de fiction appelle à trouver « des matraques » pour « casser du pédé »», rappelle l’association Mousse, qui était partie civile lors du procès, aux côtés de l’Inter-LGBT, Couleurs Gaies et SOS homophobie.
Il a par ailleurs été condamné aux associations constituées parties civiles la somme de 1 000 € à titre de dommages et intérêts et 1 500 € au titre de leurs frais d’avocats.
Couleurs Gaies, Centre LGBT de Metz, « se félicite » de cette décision. Pour Me Étienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse, «Cette décision est importante. Elle condamne sévèrement les propos homophobes d’un membre du GUD. Il s’agit d’un signal fort contre l’expression de tous les discours de haine».

Rassemblement en soutien aux homosexuels de Tchétchénie

Classé dans : infos — dominique @ 7:30

tchechenie_russie_lgbtDepuis la fin du mois de mars, les autorités tchétchènes ont lancé une vaste opération de répression contre les homosexuels ou supposés homosexuels masculins.
Une centaine de personnes auraient été arrêtées et seraient détenues et torturées dans des “prisons secrètes” de la République, en particulier dans la ville d’Argoun, près de Grozny. Certains médias n’hésitent pas à comparer ces prisons à des camps de concentration. Trois des personnes arrêtées seraient déjà mortes.
Amnesty International France , GayLib, HES (Homosexualités et Socialisme); l’ Inter-LGBT , Russie Liberté et SOS homophobie en appellent à une mobilisation forte de la société civile pour faire pression sur les autorités russes et tchétchènes pour qu’une enquête indépendante soit ouverte et que cessent ces persécutions.
Le rassemblement aura lieu le jeudi 13 avril à 19h, Place de la Colombie à Paris

plus d’infos sur l’événement Facebook
Vous pouvez aussi signer la pétition lancée par AllOut

 

Inde : Lucknow, une des villes les plus anciennes d’Inde, organise sa première gay pride

Classé dans : infos — dominique @ 1:48

indeLucknow, une des villes les plus anciennes d’Inde, a organisé pour la première fois une Gay Pride . Un événement LBGT qui a répandu des couleurs et de l’optimisme dans ses rues.
Cette ville était pourtant considérée comme l’épicentre indien de la culture gay pendant la colonisation britannique, et sa littérature abondante en atteste. Mais la communauté LGBT disparut ensuite.
La Awadh Queer Pride Parade, un événement rare pour un pays conservateur, a attiré plus de 300 personnes de la région et d’ailleurs. Les personnes transgenres, homosexuelles ou queer n’étaient pas seules : beaucoup étaient accompagnées de leur famille qui marchaient à leurs côtés.
Cette marche était un défi pour contrer le nombre croissant de groupes d’autodéfense appelés « escadrons anti-Romeo »qui ciblent les personnes LGBT et les jeunes couples .
L’organisateur Darvesh Singh Yadvendra a confié au site indien Scroll que la marche tenait à célébrer la diversité de genre et à manifester contre les discriminations et le harcèlement.

123456...904

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS