3 décembre 2019

Paris : Inauguration d’une promenade en hommage à Clews Vellay, ancien président d’Act Up

Classé dans : infos — dominique @ 16:54

Paris : Inauguration d'une promenade en hommage à Clews Vellay, ancien président d'Act Up dans infos 1072338-portrait-une-presidente-3La maire de Paris Anne Hidalgo a inauguré une promenade en hommage à l’ancien président d’Act Up-Paris, mort du sida le 18 octobre 1994, Clews Vellay.
Une plaque a également été apposée sur l’immeuble du 44 rue Boulanger qui abrita le local historique de l’association militante anti-sida phare des années 90.
L’hommage avait été précédé de la projection du documentaire de Brigitte Tijou « Portrait d’une Présidente », consacré à Cleews Vellay, dans la Salle des Fêtes de la Mairie du 10e arrondissement de Paris.
Brigitte Tijou, elle-même ancienne militante d’Act Up-Paris, a été l’une des principales sentinelles, caméra en main, à archiver de l’intérieur les actions et paroles de l’association. Heureusement, car les traces ne sont pas légion. On y voit Cleews Vellay affirmer : «Je ne crois pas à tout ce discours « la séropositivité m’a fait voir la vie plus belle. Depuis que je suis séropo, je me suis aperçu que le jour se levait et qu’il y avait un soleil. » Pour moi, le soleil se lève toujours de la même façon.» Timide au départ, puis rapidement révolté, Vellay se démarque en figure essentielle de la lutte chez Act Up.
De nombreux autres militants, au fil du documentaire, témoignent de son engagement : Philippe Labbey, Philippe Mangeot, Jacques Martineau, Hugues Charbonneau, Jean-Christian Régnier et Didier Lestrade qui se souvient : «Il était tout le temps sur mes pieds et passait la majeure partie de son temps à me contredire. Je représentais le président modéré et lui, l’activiste de base radical», avant de poursuivre sur une description de la hiérarchie des réunions hebdomadaires qui se tenaient dans les amphis, les plus «calmes» étaient appelés les «girondins» et s’installaient devant, les «montagnards» restaient dans les hauteurs, avec leur radicalité.
Cleews ne voulait pas être considéré comme «un héros» et pourtant, sous sa souveraineté, nombre d’actions majeures d’Act Up-Paris ont été menées : comme celle d’encapoter l’obélisque en 1993 à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida ou encore son passage dans l’émission Sidaction en 1994 pour affirmer l’existence des personnes séropo et l’appel criant face à un gouvernement (sous Mitterrand) qui ferme les yeux. Lors d’un séjour en 1993 à l’hôpital de la Salpêtrière, Vellay enrage de trouver face à sa chambre le chantier en construction de la BNF, ultime provocation à ses yeux du président. Sa dernière grande action (Cleews Vellay meurt le 18 octobre 1994 à 30 ans) sera sa volonté «d’enlever» Philippe Douste-Blazy, ministre délégué à la Santé, pour l’amener au QG Act Up-Paris : «On veut que ça le fasse chier de venir au local.»

Irlande : Un organiste gay remercié de sa paroisse après avoir épousé son compagnon

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 16:41

catho gayUn organiste gay a été privé de ses attributions dans son église paroissiale de Drumcliffe et une église sœur de Munninane, toutes deux situées à Co Sligo.
Il a affirmé qu’il avait été démis de ses fonctions par le recteur parce qu’il s’est marié avec son compagnon lors d’une cérémonie civile le 27 octobre dernier.
Le recteur aurait rendu visite à son domicile le 11 octobre avant son mariage afin de lui déclarer qu’il était « mal à l’aise » avec le fait de le garder après son mariage de même sexe.
Cette décision a donné lieu à une lettre de protestation d’une chrétienne qui a estimé qu’il avait été victime de discrimination « de la manière la plus cruelle et la plus inexplicable possible » contre « l’un des serviteurs fidèles les plus gentils et les plus généreux de l’église ». Elle a ajouté que la décision avait été prise « unilatéralement » et que la congrégation locale n’avait pas été consultée.
Une porte-parole du diocèse a précisé que « lors d’une réunion convoquée par l’évêque de Kilmore sur les difficultés pastorales actuelles dans le groupe de paroisses Drumcliffe de Sligo, l’évêque a proposé que les problèmes en question soient traités dans le cadre d’un processus de médiation extérieur à la paroisse ».
Les églises où il officiait utilisent maintenant de la musique préenregistrée.

Laurent Ruquier lance un appel au boycott de l’élection de Miss France

Classé dans : infos — dominique @ 16:33

laurent ruquierSamedi soir, Laurent Ruquier présentait un nouveau numéro de « On n’est pas couché » sur France 2. Au début de l’émission, l’animateur est revenu sur la marche contre les violences physiques et psychologiques faites aux femmes, qui s’est déroulée le 22 novembre dernier.
« Heureusement, il n’y avait pas que des femmes dans la manif, il y avait aussi des hommes. Et c’est tant mieux ! Alors justement, puisqu’il faut arrêter de regarder les femmes comme des objets, cessez de les juger sur leur physique et de systématiquement privilégier les plus jolies », a-t-il déclaré sur le plateau de « On n’est pas couché ».
Et d’ajouter : « Je lance un appel : boycottons cette année l’élection de Miss France. En plus c’est sur TF1, c’est très bien. Mais il y en a plein les journaux. On n’en peut plus de l’élection Miss France, c’est ringard ! Il faut être logique. Si on veut être féministe, on doit boycotter aujourd’hui le concours des Miss France. Ce sera déjà un bon début ».
Le prochain concours des Miss France aura lieu le samedi 14 décembre prochain depuis le Dôme de Marseille.

Une statue d’hommage à Chelsea Manning en homme dévoilée à Berlin

Classé dans : infos — dominique @ 16:24

imageLe parti de la gauche radicale allemande Die Linke est critiqué pour avoir exposé une statue de Chelsea Manning sous des traits masculins à l’occasion d’un événement consacré aux lanceurs d’arlerte.
« Media Under Fire » se voulait un rendez-vous artistique et politique organisé avec le parti de la gauche radicale allemande Die Linke autour du journalisme d’investigation.
Mais cette manifestation a été entachée par le fait que Chelsea Manning a été présentée comme un homme sur une statue exposée aux côtés de celle d’Edward Snowden et Julian Assange, fondateur de WikiLeaks notamment à la Porte de Brandebourg.
Or Chelsea Manning a fait son coming out trans il y a plus de six ans et est devenue une icône de cette communauté. C’est pourquoi sa statue en homme a été vivement critiquée et taxée de transphobie.
« Vous n’avez pas honte que Chelsea Manning, qui a dû endurer tant d’hostilité, soit dépeinte comme un homme », a commenté un internaute dans un post Twitter. « Respecter les gens, c’est probablement trop demander », a écrit un autre utilisateur.
Le sculpteur italien Davide Dormino, a l’origine de la statue, s’est défendu en arguant qu’au moment de la réalisation de son travail, Chelsea Manning était en isolement carcéral et était qu’il lui était donc impossible de réaliser son portrait sous ses nouveaux traits.
« Mon portrait s’est basé sur les seules images disponibles à ce moment-là », a-t-il affirmé. Cependant, ces affirmations sont tout simplement fausses. Longtemps avant l’achèvement de la statue, des images montrant Chelsea Manning en tant que femme ont commencé à circuler, ont relevé des observateurs. À la mi-2013, par exemple, une photo de Chelsea Manning a été divulguée à la presse et la montrait portant les cheveux longs et maquillée.
Le groupe LGBT du parti Die Linke a publié une lettre ouverte sur Facebook le 29 novembre critiquant cette représentation. « Manning est une femme admirable et courageuse qui a mérité tous les honneurs, écrit ce groupe pour qui cette représentation est incorrecte et trans-ennemie ». 

2 décembre 2019

Zambie : Deux homosexuels condamnés à 15 ans de prison

Classé dans : infos — dominique @ 17:57

 Zambie : Deux homosexuels condamnés à 15 ans de prison dans infos fee51e208f648ac9690375e473c2f21de3eecd70Deux homosexuels ont été condamnés jeudi à 15 ans de prison en Zambie, un pays d’Afrique australe à la législation ultra-conservatrice et répressive à l’encontre de l’homosexualité.
Selon la presse locale, Steven Samba et Japhet Chataba avaient été reconnus coupables l’année dernière d’avoir «commis des actes contre nature», sur la foi du témoignage d’une employée d’hôtel qui a affirmé les avoir vus par une fenêtre avoir des relations sexuelles, à Kapiri Mposhi, une petite ville située dans le centre de la Zambie.
Leur appel contre cette décision prise par un tribunal de la localité de Kbawe (centre) a échoué et ils ont été condamnés par le même tribunal jeudi.
«C’est barbare d’isoler des gens qui ont brisé une norme sociale et de leur infliger une lourde peine de prison tandis que ces criminels qu’on appelle des hommes politiques détruisent ce pays et circulent librement», a déclaré le militant des droits de l’homme Brebner Changala.

L’acteur Billy Dee Williams (Star Wars) fait son coming out à 82 ans

Classé dans : infos — dominique @ 16:54

image

Billy Dee Williams, incarne Lando Calrissian dans la saga Star Wars. Dans un entretien au magazine Esquire, il a fait son coming out non-binaire.
Présent dans les épisodes V, VI et VII de la saga, Billy Dee Williams est bien connu des fans de l’univers de Georges Lucas. Il a déclaré : «Pour parler de moi, je dis ‘lui-même’ et ‘elle-même’. Je me vois comme quelqu’un de féminin aussi bien que comme quelqu’un de masculin. Je suis une personne très douce. Je n’ai pas peur de montrer ce côté de moi.»
Dans le spin-off «Solo : a Star Wars story», l’acteur Donald Glover joue une jeune version de son personnage Lando. «Le personnage incarné par Donald Glover et Billy Dee Williams dégage de la fluidité sexuelle. J’aurais adoré qu’il y ait un personnage plus explicitement LGBT dans le film. Je pense qu’il est temps pour cela.» déclarait le co-scénariste du film, Jonathan Kasdan dans un entretien à The Hollywood Reporter en 2018.
Une personne non-binaire ne se définit ni comme femme ni comme homme. Les personnes non-binaires peuvent demander à être appelées «elle», «lui», ou demander à ce qu’on utilise un pronom neutre appelé «iel».

VIH : 6 200 nouveaux cas en France chaque année

Classé dans : infos — dominique @ 16:46

sidaMême si la tendance est en baisse de 7 %, six mille deux cents hommes et femmes ont découvert leur séropositivité en France en 2018. Dont presque 400 dans la région Paca.
« l’épidémie de VIH n’est pas réglée », assure dans une tribune parue dans Le Monde, François Dabis, directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS).
Pire, « la situation actuelle est inacceptable alors que tous les outils permettant d’enrayer l’épidémie sont disponibles, qu’il s’agisse du dépistage du VIH ou des traitements dans leurs différents usages préventifs », écrit le Conseil national du sida dans son dernier rapport. Appelant, à une « remobilisation forte » sur le plan national.
En 2018, un peu plus de 11 000 personnes vivent avec le VIH dans la région et 170 000 dans l’hexagone. « La région Paca est la troisième région métropolitaine la plus touchée par l’épidémie : le nombre de découvertes de séropositivité a néanmoins diminué de 9 % entre 2017 et 2018 et de 12 % entre 2015 et 2018″, relève dans son bulletin épidémiologique Santé publique France.
Cette baisse concerne principalement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes nés en France (-22% entre 2017 et 2018) et plus modérément les hétérosexuels nés en France (-11% entre 2017 et 2018).
Les tendances à la baisse varient néanmoins d’un département à l’autre : elles sont « stables dans les Bouches-du-Rhône et en baisse significative dans les Alpes-Maritimes ».
L’âge médian des nouveaux dépistés est de 38 ans. 25 % des patients nouvellement contaminés ont moins de 30 ans et 21% plus de 50 ans. La principale source d’inquiétude ? Le nombre de cas dans la population originaire d’Afrique subsaharienne qui est en forte augmentation.

« Homothérapies, conversion forcée » : « Travailler longtemps sur un sujet te force à prendre position »

Classé dans : infos — dominique @ 16:43

therapie-conversion-homosexuelLes auteurs du documentaire Homothérapies, conversion forcée sur Arte et du livre Dieu est amour aux éditions Flammarion, racontent comment cette enquête les a changés
« Vous êtes jugés dignes d’être les martyrs de la chasteté » lâche un prêtre aux participants homosexuels venus l’écouter, dans le documentaire Homothérapies, conversion forcée, visible jusqu’en janvier sur arte.tv. Deux ans d’enquête qui ont conduit Bernard Nicolas, Jean-Loup Adénor et Timothée de Rauglaudre aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Pologne et en Suisse, pour infiltrer des groupes qui tentent de convertir les homosexuels à l’hétérosexualité ou prônent l’abstinence.
A travers des témoignages poignants, le film montre les vies détruites de celles et ceux qui ont subi ces « thérapies ». Timothée de Rauglaudre et Jean-Loup Adénor, deux jeunes journalistes (23 et 28 ans) ont aussi publié sur le même sujet le livre Dieu est amour, [Infiltrés parmi ceux qui veulent «guérir» les homosexuels], aux éditions Flammarion, et ont répondu aux questions de 20 Minutes.
Que raconte Homothérapies, conversion forcée ?
Timothée de Rauglaudre : C’est une enquête qui dit la brutalité des thérapies de conversion.
Jean-Loup Adénor : Nous racontons comment ces groupes chrétiens nés aux Etats-Unis ont proliféré et se sont implantés en Europe.
Timothée de Rauglaudre :( …) Lire la suite sur 20minutes

Nantes: Une militante LGBT légèrement blessée au cours de la manifestation anti PMA

Classé dans : infos — dominique @ 16:39

La Manif pour tous, les Pères sentinelles et d’autres associations, rassemblés sous le label Marchons enfants, sont vent debout contre le projet de loi bioéthique qui autorise, entre autres, la procréation médicale assistée (PMA) aux couples de femmes( voir plus haut).
Ces associations appelaient à plusieurs rassemblements en France, ce week-end des 30 novembre et 1er décembre, quelques semaines avant l’examen en deuxième lecture et en janvier par le Sénat du projet de loi sur la bioéthique.
L’un de ces « piquets de mobilisation » a eu lieu ce dimanche, vers 17 h, devant la préfecture à Nantes
Mais des militants LGBT (gay, lesbiens, bi, transgenres), ainsi que le collectif Riposte contre le mouvement Marchons enfants – qui, eux, défendent la PMA pour toutes les femmes – avaient aussi décidé d’une action ce même jour, journée nationale contre le Sida.
« L’une de nos militantes, qui avait lancé des préservatifs, a reçu un coup de poing, témoigne Noé, militant LGBT. Elle s’est écroulée au sol et a dû être prise en charge par les pompiers. » La police est aussi intervenue au moins à deux reprises, pour séparer les deux groupes.
Auparavant, dans l’après-midi, à quelques pas de là, cours des 50-otages, des membres de Nosig (Nos orientations sexuelles et identités de genre) du centre LGBT ont remis une couche de peinture sur les marches des fiertés, l’escalier arc-en-ciel. « C’est l’occasion de donner de la visibilité à celles et ceux qui au quotidien luttent contre l’épidémie », explique une adhérente. Plusieurs militants portaient un ruban rouge sur leurs vêtements.
« Notre action de ce dimanche vise aussi à contrecarrer les anti PMA pour toutes les femmes », dont le calendrier de manifestations correspond à des dates symboliques du mouvement LGBT. En particulier, les 1er décembre (journée contre le Sida), 8 mars (journée des droits des femmes) et 17 mai (journée internationale de lutte contre l’homophobie). « Ce choix de dates est une provocation que l’on ne peut laisser passer. » source: https://www.ouest-france.fr/

Suisse: Facebook ne veut pas de publicités défendant la Journée mondiale de lutte contre le sida

Classé dans : infos — dominique @ 16:31

sidaHier, en raison de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Checkpoint Zurich, un centre de santé homosexuel a décidé de mettre en place une campagne de publicité en ligne pour mettre en avant son établissement. Qui dit publicité en ligne, dit sois Google, sois Facebook, pour espérer avoir un minimum de retombées.
Facebook a rejeté par deux fois la proposition de Checkpoint pour promouvoir une vidéo sur le réseau social.
Facebook s’est justifié en répondant que cette vidéo contient « des images sexuelles ou insinuantes, de la nudité et des personnes en poses insinuantes ou en actes sexuellement provocateurs ». Checkpoint Zurich est fréquemment confronté à des cas comme celui-ci. Très souvent les publicités de l’organisme ne sont pas acceptées par Facebook, que ce soit sur le réseau social du même nom, ou sur Instagram. À chaque fois, les raisons sont les mêmes : « les publicités montrent des images sexuelles ou des actions provocatrices ».
Ces vidéos présentent plusieurs plans sur lesquels ont peut apercevoir des drag queens, des transgenres, des gâteaux de mariage gay, mais aussi un astronaute brandissant un drapeau arc-en-ciel sur la Lune, ou des sujets plus sérieux comme un couple gay chez le médecin, un test VIH et surtout deux hommes qui s’embrassent avec fierté. C’est sûrement ce dernier plan qui a déplu à Facebook.
Bastian Baumann, responsable du Checkpoint Zurich, prend la parole à ce propos : « Il est devenu extrêmement difficile sur Facebook et Instagram d’acheter de la publicité pour notre cause parce que deux hommes qui s’embrassent ou un simple travail de prévention sur le VIH et les autres IST sont toujours trop délicats pour les plateformes de médias sociaux, les nombreuses fake news, les vidéos violentes ou les appels à la haine font le tour du monde Facebook sans être inquiétés, sans pour autant sembler les déranger ».

123456...1195

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS