9 avril 2018

Vatican: arrestation d’un prêtre pour pédophilie

Classé dans : infos — dominique @ 17:38

gay cathoLe Vatican a arrêté un prêtre impliqué dans une affaire de pédophilie, Mgr Carlo Alberto Capella, qui était jusqu’à l’an dernier en poste à l’ambassade du Saint-Siège aux Etats-Unis.
Après une longue enquête, le prélat italien a été incarcéré, samedi 7 avril dans l’après-midi.
Le département d’Etat américain alerte le Vatican sur la possible violation des lois sur les images pédopornographiques de la part d’un diplomate de la nonciature à Washington.
Dès le mois de septembre, Mgr Capella est rappelé à Rome et une enquête est ouverte, menée par le promoteur de justice du Vatican, enquête qui se base sur des informations fournies par les autorités américaines.
Mgr Capella est un homme d’influence. Avant d’être nommé aux Etats-Unis, il travaillait à la secrétairerie d’Etat du Saint-Siège. Un mandat d’arrêt avait également été émis à son encontre l’an dernier au Canada. Il était en effet accusé d’avoir effectué à la fin 2016 des téléchargements de pornographie infantile depuis une église de la ville de Windsor en Ontario.
Selon une source anonyme du département d’Etat, « les Etats-Unis ont adressé une demande officielle à la nonciature pour que l’immunité diplomatique de cette personne soit levée, mais la nonciature a refusé de le faire ».
Le Saint-Siège a préféré gérer le cas en interne. Après six mois d’enquête, Mgr Capella a donc été arrêté et dort à présent dans une cellule de la gendarmerie vaticane. La prochaine étape sera son procès. Le prélat encourt une peine de douze années de prison.

Loi « Asile et immigration » : un amendement pour les demandeurs d’asile LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 14:20

migrants africainsLa commission des lois de l’Assemblée nationale a voté à la quasi-unanimité une mesure visant à protéger les demandeurs d’asile LGBT s’ils sont menacés en raison de leur orientation sexuelle dans leur pays d’origine…
Le changement proposé vise à exclure les pays qui pénalisent l’homosexualité de la liste officielle des « pays d’origine sûrs », autrement dit ceux « où l’homosexualité peut encore faire l’objet de mauvais traitements ou de sanctions pénales ».
Cet amendement a été déposé par Elise Fajgeles et Matthieu Orphelin, députés LREM.
Si l’amendement est adopté par le Sénat, les immigrés provenant de pays qui pénalisent les relations homosexuelles pourront faire appel auprès de la Cour nationale du droit d’asile si leur demande d’asile est rejetée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et ce, sans risque d’expulsion. 

8 avril 2018

Pakistan: ouverture d’une école réservée aux personnes trans

Classé dans : infos — dominique @ 16:54

11Pakistan: ouverture d'une école réservée aux personnes trans dans infos 15La toute première école pakistanaise au service de la communauté transgenre devrait ouvrir ses portes le 15 avril.
Situé à Lahore,  The Gender Guardian,  offrira 12 années d’éducation académique, du primaire au lycée.
Cette école offrira des cours sur la mode, mais aussi la technologie, l’informatique ou encore la coiffure …
Le fondateur de l’école, Asif Shahzad, a déclaré que l’école avait été construite par une organisation à but non lucratif appelée la Fondation Exploring The Future. Après l’ouverture de l’école de Lahore, l’organisation prévoit d’ouvrir deux autres écoles à Islamabad et à Karachi.
Plus de 40 étudiants transgenres se sont déjà inscrits à des cours au Gender Guardian.
Shahzad a déclaré que l’école compte actuellement 15 professeurs, dont trois sont eux-mêmes trans.
Une cérémonie officielle devrait avoir lieu pour l’ouverture de l’école , à laquelle plusieurs personnalités de la communauté du showbiz pakistanaise sont attendues.
L’annonce de cette école arrive à un moment difficile pour les personnes trans au Pakistan. D’une part, Marvia Malik est récemment devenue la première ancre de nouvelles trans du pays.
D’un autre côté, la violence contre les personnes trans est encore élevée. Le mois dernier, une femme trans a été abattue 12 fois et tuée. Sa mort a marqué le 55e meurtre d’une personne trans dans la région pakistanaise de Peshawar en seulement trois ans.

6 avril 2018

Cameroun : Deux élèves renvoyées pour homosexualité

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 18:26

1Le principal du célèbre collège Etoile de la ville de Douala renvoie deux élèves de son établissement régulièrement inscrites en classe de Première pour motif d’homosexualité.
Par Steeves Winner
La scène se déroule le 15 février 2018 au lendemain de la Fête de la jeunesse, grandement célébrée dans cet établissement populaire de la ville de Douala.
D’une renommée stricte, Monsieur NDONGO Emile, le principal de ce collège, reste sans ménagement face aux actes de déviance au sein de son établissement. Il dit:
« L’homosexualité est une bassesse animale, mon établissement n’est pas un dépotoir d’homosexuel » .
Sym et Kys (tous les prénoms utilisés dans cet article sont des pseudonymes), toutes deux âgées de 19 ans, faisant la classe de Première au collège Etoile, forment un couple très épanouie.
Depuis la reprise des cours du deuxième trimestre 2018, la complicité et le rapprochement intense des deux filles faisaient ressortir des opinions et constats très mêlées à leur orientation sexuelle dans l’établissement.
Pourtant, aucun acte déplacé n’avait été souligné encore moins témoigné par quiconque dans l’établissement.
Pour Sym:
« Ma copine et moi, respections scrupuleusement le règlement intérieur du collège. Aucune intention déplacée ne nous habitait lorsqu’on se retrouvait au sein de l’établissement ou encore devant nos camarades » .
Kys dit:
« Le 15 février 2018 vers 8 heures, à notre arrivée au collège, le principal nous a invité dans son bureau. D’un air curieux, nous nous sommes rendues sans rechignés. A peine entrées dans son bureau, il nous a tendu des titres d’exclusion définitive sur le motif qu’une source de l’établissement serait venue lui apprendre que nous sommes homosexuelles.
Tombées des nues, nous avons bien voulu lui faire entendre raison tout en lui demandant des preuves de cette accusation. Mais chemin faisant, il est resté très calé sur sa décision et a demandé au gardien de nous expulser de son établissement.
Sans voix ni force, nous n’avons pas pu nous défendre car démotivées par tout ce film qui se dessinait devant nous. Un communiqué a été rédigé et collé à l’entrée du collège nous intimant ‘personae non grata’ » .
Cette malheureuse affaire étant arrivée à l’attention des parents, ces derniers ont jugé nécessaire de ne pas se salir les mains avec de tels motifs et qu’il ne fallait surtout pas qu’elle (affaire) s’ébruite davantage car ça y va de leur réputation.
Kys dit:
« Après quelques jours passés à la maison, j’ai dû supplier mon père et lui faire la promesse de plus jamais rencontrer Sym pour qu’il m’inscrive dans un autre établissement de la place. Malgré cela, je souffre tellement de l’absence de Sym qui aujourd’hui n’a pas pu reprendre les études du fait de la sévérité et la rigueur de ses parents » .
Pour SYM, elle ne fréquente plus le collège pour cette année. Elle reste simplement à la maison.
Steeves Winner, l’auteur de cet article, est un militant pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme.
source : https://76crimesfr.com

Les applications de rencontres affectent la santé mentale de ses utilisateurs

Classé dans : infos — dominique @ 6:42

couples 01Les applications de rencontres comme Grindr, Scruff, Hornet ou Jack’d, réunissent plusieurs millions d’utilisateurs LGBT quotidiens à travers le monde. Comme le rappelle Jack Turbay, dans un article sur Vox, ces applis permettent de trouver des partenaires sexuels très facilement et ce de façon anonyme. Ce spécialiste du genre et la sexualité à la faculté de médecine de l’université Harvard a décidé d’étudier de près cette application pour savoir si elle affecte la santé mentale des utilisateurs et comment elle l’affectait.
Jack Turbay, lui-même homosexuel, a voulu étudier les conséquences de l’utilisation de ce type d’application.
Sur son profil Grindr, il explique qu’il «cherche des hommes qui souhaitent parler de leurs expériences». Il choisit des profils «à un kilomètre de chez lui» et pose deux questions: «Pourquoi passez-vous autant de temps sur cette appli?» et «Est-ce que vous pensez que cette application à un effet négatif sur vos relations amoureuses et sur votre santé mentale?».
À partir des réponses de cinquante utilisateurs, il expose ses pistes de réflexions sur les potentiels effets néfastes de Grindr sur la santé mentale des hommes gays.
La plupart des hommes interrogés expliquent qu’avec Grindr les rapports sexuels sont facilités.
Des neuroscientifiques ont étudié le cerveau masculin pendant l’orgasme et ont découvert que les zones du plaisir étaient activées alors que celles consacrées à la maîtrise de soi étaient inactives. Ils en ont conclu que l’orgasme était aussi addictif que l’héroïne ou la cocaïne. Selon Turbay, les utilisateurs auraient alors tendance à associer Grindr au plaisir et à se re-connecter inlassablement pour activer leur système de récompense.
Le psychiatre souligne que ce type de comportement peut mener à un autre type d’addiction: «Tout comme Facebook, Grindr fonctionne sur le principe de la machine à sous: à chaque connexion, il est impossible de savoir sur quoi on va tomber». Cette surprise pousse les utilisateurs à se connecter le plus souvent possible.
Pour Jack Turbay , les utilisateurs se connectent quand ils se sentent triste, anxieux ou seuls. Grindr est un moyen de panser ses plaies et le sexe est une parfaite distraction. En 2017, The Conversation révélait que les hommes homosexuels ont tendance à être plus dépressifs que les hétérosexuels.
Pour nombre d’utilisateurs, les messages échangés sur l’application et les rapports sexuels aideraient à combler un vide émotionnel mais comme l’explique Turbay, ce n’est que temporaire: «Certains utilisateurs m’ont raconté qu’ils se sentaient encore moins bien après avoir fermé Grindr ou après avoir couché avec quelqu’un».

Belgique : des visas humanitaires à 5 homosexuels tchétchènes

Classé dans : infos — dominique @ 6:10

tchetchenieCinq homosexuels tchétchènes ont reçu de la Belgique des visas humanitaires, rapportent Sudpresse et De Morgen vendredi. « De cette manière, la Belgique est un des premiers pays qui fait réellement quelque chose de concret dans ce dossier », commente le secrétaire d’Etat à l’Asile et la migration Theo Francken, qui rappelle qu’il est « devenu évident », il y a un an, que la communauté LGBT « était maltraitée et certains de ses membres assassinés » en Tchétchénie.
L’octroi des visas, sur base de dossiers « screenés » scrupuleusement, « s’est fait en concertation avec le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, via notre ambassade à Moscou », précise-t-il.
Le secrétaire d’Etat a eu des contacts avec des organisations actives aux côtés des homosexuels de Tchétchénie, et a également « parlé avec plusieurs victimes ». « J’ai écouté leurs histoires d’intimidation, d’emprisonnement, de tortures pendant des jours et des jours et de rejet par la communauté tchétchène ».

4 avril 2018

Indonésie : Quatre homosexuels risquent 100 coups de fouet en public

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 19:17

indonesieQuatre hommes suspectés d’être homosexuels ont été arrêtés dans la région d’Aceh en Indonésie. Il risquent jusqu’à 100 coups de fouet en public.
Cette région d’Indonésie est hostiles pour les populations LGBT.
Quatre hommes ont été arrêté par une milice et les habitants les ont ont remis à la police qui les a arrêté pour « comportement homosexuel ».
Dans cette région qui a rétabli la charia en 2015, la punition serait de 100 coups de fouet en public. Un châtiment qui constitue un acte de torture d’un point de vue du droit international. Graem Reid, le responsable du programme LGBT+ au sein de Human Right WAtch tire la sonnette d’alarme.
Ces raids et détentions arbitraires sont renforcés par le code criminel abusif et discriminatoire de la région d’Aceh. Les autorités doivent relâcher ces quatre personnes et les protéger.
Ces dernières années, les cas de violence se sont multipliés. Un salon de coiffure a ainsi été perquisitionné récemment. Un homme et une femme transsexuelle ont été arrêtés et remis à la police de la charia. En mai 2017, deux hommes avaient reçu 100 coups de cane en public pour avoir eu des relations sexuelles.
Vigilantes ont de nouveau pillé la résidence privée de personnes qu’ils soupçonnent d’être LGBTI en Indonésie.

appel au boycott de Grindr après la diffusion des données personnelles

Classé dans : infos — dominique @ 16:00

GrindrLa diffusion des données personnelles par le site de rencontres gays Grindr, en particulier sur le statut de séropositif de ses membres, a occasionné de nombreuses critiques.
Grindr est accusé d’avoir avoir laissé des entreprises tierces accéder à des données privées de ses utilisateurs. Or, ceux-ci peuvent s’ils le désirent préciser qu’ils sont contaminés par le VIH. Une politique d’ailleurs bien accueillie par l’association Aides, qui y voit un moyen de « normaliser la perception et l’image des personnes séropositives ».
Plusieurs associations de lutte contre le sida appellent au boycott de l’application.
AIDES, par exemple, appelle au boycott total de Grindr, et invite les utilisateurs actuels à changer d’application. « Après tout, il en existe d’autres, sous réserve que celles-ci se montrent plus responsables et respectueuses de la vie privée de leurs utilisateurs. », a-t-elle fait savoir dans un communiqué (source).
L’association relaye le hashtag #DeleteGrindr, et rappelle s’être à plusieurs reprises élevée contre la « privatisation de la prévention ». Aides affirme en effet avoir vu ses comptes Grindr dédiés à la préventions supprimés, le site exigeant que son action passe par des bannières publicitaires.
L’appel au boycott a également été relayé par d’autres association tels des antennes locales d’Act Up. L’organisation américaine de lutte contre le sida AIDS Healthcare Foundation (AHF) a qualifié cette affaire de « violation flagrante des lois sur la confidentialité », exigeant du groupe qu’il « cesse immédiatement » de communiquer les informations personnelles de ses utilisateurs à des entreprises tierces.

Australie : Dérapage homophobe pour l’international Folau

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:26

isarael folau Folau, arrière australien aux 62 sélections, est au coeur de la tourmente après avoir tenu des propos ouvertement homophobes. Tout s’est passé sur le réseau social Instagram où le rugbyman a répondu à la question «D’après toi, quels sont les plans de Dieu pour les homosexuels ?», par une phrase sans équivoque, «L’ENFER… A moins qu’ils ne se repentent de leurs pêchés et qu’ils se tournent vers Dieu.»
Fervent croyant, Folau poste fréquemment des versets de la Bible afin de partager sa foi.
L’année dernière, il avait pris position contre le mariage pour tous en Australie, déclarant : «J’aime et je respecte les opinions de tous, mais personnellement je suis opposé au mariage gay». Le mariage pour tous a été adopté en Australie en décembre dernier à la suite d’un large vote en sa faveur lors d’un référendum.

USA : La campagne «transparente» d’Eric Schmidt, pour être élu au conseil municipal

Classé dans : infos — dominique @ 15:20

1Eric Jon Schmidt, l’un des quatre prétendants à ce jour au West Hollywood City Council de mars 2019, a promis de mener une campagne absolument transparente.
Cela inclut apparemment sa volonté de continuer à publier des photos et des vidéos de lui ayant des relations sexuelles sur un site Web appelé DudesNude.com
Le candidat à un scrutin local à West Hollywood, quartier historiquement gay (environ 40% de la population) de Los Angeles, a décidé de jouer la «transparence à 100%». Eric Jon Schmidt a adjoint à sa déclaration de candidature un lien vers ses photos intimes: 23 clichés où il s’exhibe en tenue d’Adam, mais aussi dans diverses positions sexuelles, y compris dans six clips pornos amateur, rapporte le journal local WEHOville.
Le profil de DudesNude de Schmidt est Need2BNude. Il peut être consulté directement en cliquant ici .
«Je suis le gars le plus chanceux du monde. J’ai eu beaucoup de sexe chaud et je n’ai jamais eu de MST. D et D sont gratuits à partir de 2-5-18. » peut on lire sur profil (D et D free est une référence à« drug and disease free », une déclaration publiée par certains hommes gays sur leurs profils sur des sites de sexe comme Grindr.)
L’ancien soldat et coach de fitness pour des célébrités et des «showboys et showgirls» à Los Angeles et à Las Vegas, agé de 51 ans ,avait annoncé sa volonté de conquérir un siège au conseil municipal en faisant valoir son engagement associatif auprès des populations défavorisées et des personnes handicapées. «Je n’ai que des bonnes intentions, et je ne m’oppose à personne, je convoite juste leur siège. Je n’ai rien de négatif à dire sur mes rivaux, et je ne le ferai jamais», a promis le Californien.
Dans une biographie fournie à WEHOville lorsqu’il a annoncé sa candidature, Schmidt se décrit comme un bénévole avide avec des organisations telles que Heal the Bay et Project Angel Food. Il est également un défenseur des personnes handicapées, les aidant à faire face à des problèmes d’emploi, juridiques, médicaux, financiers et de logement.

12345...1042

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS