21 septembre 2017

Thailande : des militants LGBT rencontrent des politiques

Classé dans : infos — dominique @ 15:55
REUTERS/Janis C. Alano - RTS3ZDR

REUTERS/Janis C. Alano – RTS3ZDR

Des militants LGBT ont rencontré, hier mardi a Bangkok, un représentant du Parti démocrate afin de sensibiliser les institutions à leur requête concernant la légalisation du mariage homosexuel.
Thanom Onketpol, secrétaire du bureau chargé de la campagne électorale du Parti démocrate, a annoncé que son parti était à l’écoute des besoins de toutes les personnes, après avoir reçu Natee Teerarojanapong, président du Groupe de la Diversité sexuelle et du Groupe politique gay en Thaïlande.
« Nous n’avons pas vu de politiques mises en place pour nous, bien que nous soyons aussi des électeurs », a déclaré Natee Teerarojanapong au journal The Nation.
Selon lui, environ 10% des électeurs thaïlandais seraient homosexuels. 

USA : Amazon retire de la vente la version gay de la Bible, puis s’excuse

Classé dans : infos — dominique @ 15:27

gaybible2_Une version parodique de la Bible, écrite par le youtubeur américain Elijah Daniel, a été retirée de la vente par Amazon le 18 septembre sans explications, a rapporté The Independant.
voir http://gays.unblog.fr/2017/09/18/usa-amazon-retire-de-la-vente-une-version-plus-gay-de-la-bible/
Le comédien et youtubeur américain Elijah Daniel s’est lancé dans la réécriture d’une version parodique de la Sainte Bible. Disponible en anglais en version Kindle sur Amazon.com, l’ouvrage The Holy Bible… but gayer (la Sainte Bible… en plus gay) a été retiré avant d’être remise en vente.
Elijah Daniel a immédiatement dénoncé l’abus sur son compte twitter et remit son livre en vente sur le site www.thebiblebutgayer.com.
Depuis, le youtubeur a reçu un mail d’excuses du géant de la distribution, expliquant que le retrait avait été effectué « par erreur ».
Elijah Daniel s’est amusé à « changer la moitié des mots de la bible. Juste pour la rendre un peu plus gay ». Dans sa version de la bible, Rihanna prend la place de Dieu et Donald Trump celle de Satan. Les deux premiers êtres humains s’appellent désormais Adam et Steve et évoluent dans le jardin de West Hollywood. Et Jésus ne transforme plus l’eau en vin mais en cocktails mimosas…

Florian Philippot quitte le FN

Classé dans : infos,politique — dominique @ 14:51


marine le pen florian PhilippotLe départ du vice-président du FN signe la fin de l’opération de « dédiabolisation » du parti d’extrême droite tentée par cet ambitieux issu de la gauche souverainiste. Homosexuel assumé après un outing, il n’a jamais été accepté par la base miltante et était honni par la puissante aile traditionnaliste.
Le vice-président du Front national a annoncé sa démission jeudi matin sur France 2. Il avait refusé de quitter la présidence de son association « Les Patriotes » et s’est vu retirer ses responsabilités par Marine Le Pen.
« On m’a dit que j’étais vice-président à rien… Ecoutez, je n’ai pas le goût du ridicule, je n’ai jamais eu le goût de rien faire, donc bien sûr je quitte le Front national », a annoncé celui qui a longtemps été considéré comme le bras droit de Marine Le Pen. Sur Twitter, il s’est dit « peiné » de prendre cette décision.
Son opération de « dédiabolisation » du FN a donc vécu. Florian Philippot a échoué. Le Front National va redevenir ouvertement et officiellement ce qu’il n’a jamais cessé d’être: un parti raciste, antisémite, islamophobe et homophobe.
La tentative politique de Philippot de transformer le parti d’extrême droite fondé par Jean-Marie Le Pen en mouvement souverainiste et populiste sur le modèle de certains partis de la même obédience nord européens n’aura pas pris.
Philippot paye là deux illusions. Celle de penser que la famille Le Pen pourrait partager ce parti qui est sa propriété personnelle avec d’autres et ensuite que son profil personnel, issu de la gauche souverainiste et homosexuel ne poserait pas problème.
« Je n’avais pas ma place, alors il fallait trouver des prétextes… », a-t-il reconnu aujourd’hui. Il aura mis du temps à le comprendre.
En réalité, Florian Philippot n’a jamais été accepté au sein du parti. Seule sa relation personnelle avec Marine Le Pen lui a valu sa position éminente.
La base militante réactionnaire et la fraction traditionnaliste incarnée notamment par la nèce Le Pen lui vouaient une solide détestation lui reprochant notamment d’être chef de file d’un « lobby gay » qui existerait au FN.
L’échec de Marine Le Pen à la dernière présidentielle imputée à la stratégie Philippot était donc l’occasion de lui faire un sort.
La présidente du FN, contestée depuis sa campagne et son débat télévisé ratés, n’a pas hésité à sacrifier son ami pour tenter de sauver sa peau.
Si elle veut se maintenir à la tête du parti, elle va devoir de surcroît abandonner la ligne poltique concoctée par Philippot qui lui a été maintes fois reprochée par la tendance dure du parti qui a repris du poil de la bête depuis la présidentielle et va s’imposer manifestement lors du prochain congrès du Front.
On peut parier que la relative réserve de Marine Le Pen sur la question du mariage gay, lorsqu’elle refusait de rejoindre les défilés de la Manif pour tous par exemple, va tomber et que le FN affichera dorénavant sans complexe l’homophobie inscrite dans son ADN.
« Un retour en arrière absolument terrifiant », a prédit Philippot en commentant sa démission.
Le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen doit se réjouir de ce dénouement, lui qui n’a cessé de critiquer Philippot à coups de calembours homophobes.
Parions aussi que Marion Maréchal-Le Pen ne tardera pas à revenir dans l’arène pour faire prévaloir ses valeurs traditionnalistes et se poser en succeseure de sa tante affaiblie.
La côture de l’épisode Philippot a le mérite de remettre les choses au clair. Le Front National n’est pas ce que cet ambitieux jeune homme a tenté de nous faire croire.
Les camarades frontistes homosexuels de Philippot doivent serrer les fesses ce matin. Les Briois, Chenu et autres plus ou moins planqués voient leur paratonnerre chuter.
Quant aux électeurs gays du FN, puisse cet mésaventure leur ouvrir les yeux.
Source : E-llico.com

Belgique : Alexander De Croo vante le multilatéralisme lors d’une conférence du LGBT Core Group

Classé dans : infos — dominique @ 5:34

1  »Nous achevons des progrès dans le monde en partageant, en comparant et en nous parlant, en particulier de sujets délicats », a affirmé mercredi le vice-premier ministre Alexander De Croo, au lendemain d’un discours souverainiste du président américain Donald Trump à la tribune la 72ème Assemblée générale des Nations unies
M. De Croo a tenu ses propos lors d’une conférence à New York du LGBT Core Group, un organe informel dont l’objectif est de s’assurer que les questions relatives à l’orientation sexuelle et au genre soient placées à l’agenda de l’ONU. Lors de son intervention, M. De Croo a soutenu que les droits humains « étaient universels et n’avaient rien à voir avec la souveraineté ». Il s’est dit persuadé que les pays de la planète pouvaient s’inspirer les uns des autres et se convaincre qu’aucune discrimination ne devrait être acceptée, sur base d’aucune caractéristique et certainement pas sur celle de l’orientation sexuelle. « La manière dont une société traite ses minorités dit énormément sur sa conception de l’humanité », a également déclaré le ministre belge. Après cette conférence, Alexander De Croo a pris part à un événement de haut niveau, organisé par la France et le Royaume-Uni, sur la lutte contre le terrorisme en ligne. Le président français, Emmanuel Macron, y a notamment plaidé pour que le secteur privé s’engage dans ce combat.
source : rtl.be

20 septembre 2017

Vingtième meurtre homophobe en Tunisie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 19:36

kef-meurtre-homophobe-salahDans un crime homophobe au Kef en Tunisie, un coiffeur homosexuel a été torturé et tué. Le crime était le vingtième meurtre homophobe depuis la révolution de 2010, selon l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie.
 Kapitalis.com rapporte:
 Le corps de Salih a été retrouvé à son domicile, dans la nuit du 13 au 14 septembre 2017. Il a été torturé avant d’être tué.
 Le corps du jeune homme, âgé d’une trentaine d’années et propriétaire d’un salon de coiffure pour dames au Kef, porte plusieurs coups et blessures, notamment au cou, et des fractures au crâne.
 L’association Shams, défendant les droits des homosexuels, dénonce ce crime odieux et assure que les témoignages des proches de la victime confirment qu’il s’agit d’un crime homophobe.
 Notons qu’un suspect a été arrêté et, selon la même source, ce dernier faisait partie de ceux qui reprochait à Salih son homosexualité.
 «Shams exprime son extrême indignation face au sort infligé aux membres de la communauté homosexuelle en Tunisie et appelle le gouvernement à agir pour protéger les citoyens homosexuels contre cet acharnement homophobe», note l’association, qui tire la sonnette d’alarme sur les violences contre la communauté LGBT en Tunisie.

source : https://76crimesfr.com/

Suisse : L’Eglise protestante se mobilise contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 19:28

epgUne formation a été organisée pour sensibiliser les pasteurs aux questions LGBTI. Elle a été organisée avec la Fédération genevoise des associations LGBTI et de la Ville de Genève.
En 2015, l’Eglise protestante de Genève (EPG) a soutenu la création d’un groupe d’entraide et de partage pour les jeunes qui cherchent à vivre leur spiritualité dans un cadre dénué de discriminations. Elle poursuit sur cette voie d’inclusion et a récemment organisé une journée de formation à l’attention des pasteurs autour des questions LGBTI et de prévention de l’homophobie. Ces conférences et ateliers sont le fruit d’une collaboration tripartite entre les milieux ecclésiastique, associatif LGBTI – la Fédération genevoise des associations LGBT – et institutionnel – la Ville de Genève. Le point avec Adrian Stiefel, responsable de l’Antenne LGBTI et chargé de ministère à l’EPG.
L’idée est née après que nous avons été sollicités par une association confrontée à des situations de conflit entre des jeunes qui commençaient à affirmer ouvertement leur homosexualité et leurs familles qui les rejetaient à cause de leurs convictions religieuses. Des pasteurs de l’Antenne sont alors intervenus dans le cadre de médiations familiales. Ils n’ont pas apporté de solutions toutes faites mais ont permis d’ouvrir le dialogue.
1 Cela nous a fait prendre conscience de l’importance de la question religieuse dans la résolution de problèmes homophobes. Or, on parle là de compétences socio-éducatives, non pas théologiques. L’Antenne a donc décidé d’organiser une formation, avec conférences et ateliers, pour outiller au mieux les collaborateurs de l’EPG, afin qu’ils puissent discerner les cas d’homophobie et les signes de rejet, qu’ils soient en mesure de soutenir les jeunes qui se questionnent ou qui sont la cible de violences homophobes, ainsi que les orienter vers les services compétents si besoin.
C’était aussi notre but, de pouvoir créer un événement rassembleur et ouvert à tous. Cette formation s’adressait aux accompagnants jeunesse, de toutes les confessions religieuses ou simplement athées. Nous avons ainsi accueilli 49 participants, comprenant des pasteurs de diverses dénominations, des diacres, des curés, et même des enseignants et des conseillers sociaux.
J’ai effectivement été confronté à quelques réactions, parfois violentes, d’incompréhension et de méfiance, notamment dans des milieux chrétiens plus «durs». Mais c’est normal, il faut encore du temps.
source : https://www.tdg.ch 

Brésil: La justice autorise les psychologues à proposer des thérapies de réorientation sexuelle

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sante — dominique @ 15:24

bresilUne décision du juge Waldemar Claudio de Carvalho autorise l’application de thérapies dites de » conversion » aux personnes homosexuelles au Brésil, à condition qu’elles soient effectuées en privé mais n’autorise pas leur publicité.
Carvalho donne raison à un groupe de psychologues conservateurs qui, revendiquant le principe de la liberté scientifique, défendent les thérapies de conversion, expressément interdites par le Conseil fédéral de psychologie du Brésil (CFP ) en 1999.
Le juge fédéral Waldemar de Carvalho a considéré qu’il n’était pas possible de les empêcher de proposer des « thérapies de réorientation sexuelle » aux homosexuels qui le désirent.
La décision du juge va à l’encontre des avis du conseil national de psychologie et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a retiré l’homosexualité de la liste des maladies en 1990.
Le conseil fédéral de lpsychologie va aussi faire appel de cette décision considérant qu’elle viole les Droits de l’homme. »La décision rendue le 15 septembre ouvre la possibilité dangereuse d’utiliser des traitements de renversement sexuel; l’action a été conduite par un groupe de psychologues qui a défendu cette pratique, ce qui représente une violation des droits de l’homme et n’a aucune base scientifique « , affirme le Conseil .
Il fait aussi valoir que la plupart du temps, ce sont les parents qui imposent ces thérapies à leurs enfants homosexuels, et non les patients eux-mêmes qui les recherchent.
Les professionnels ne sont pas les seuls à contester la décision judiciaire, les défenseurs des droits LGBT se mobilisent pour la contester. Des manifestations sont prévues dans les grandes villes du pays sont organisées samedi 23 septembre. 

USA : campus sous tension après la mort par tir policier d’un étudiant intersexe

Classé dans : infos — dominique @ 15:03

scoutScout Schultz brutalement abattu sur le campus de sa faculté ne présentait, selon ses proches, aucun danger immédiat.
Le jeune homme, inscrit en quatrième année d’études d’ingénieur, était une figure connue de cette université située à Atlanta: militant de la cause LGBTI, il était président d’une association locale, la Pride Alliance.
Portant de longs cheveux blonds, ne s’attribuant aucune identité sexuelle, il refusait de se qualifier avec le pronom « il » ou « elle », préférant le mot « they », qui en anglais n’a pas de genre.
D’après sa famille, Scout obtenait des résultats scolaires brillants, mais il aurait payé le prix d’une trop forte implication dans ses études et son activisme associatif: il a passé l’été dernier à lutter contre des accès dépressifs.
Samedi dans la soirée, il a laissé dans sa chambre universitaire trois notes évoquant son envie de suicide. Il a ensuite appelé le numéro d’urgence 911. Au téléphone, il a décrit un homme au comportement suspect correspondant en fait à sa propre apparence.
A leur arrivée vers minuit, les policiers ont trouvé Scout Schultz à l’extérieur de sa résidence universitaire, marchant pieds nus et manifestement très désorienté. Ils le mettent alors en joue.
Durant de longs instants, les agents lui intiment l’ordre de lâcher le couteau qu’il tiendrait en main. « Lâche le couteau !! », exhortent les policiers à plusieurs reprises, ce à quoi l’étudiant rétorque: « Tirez-moi dessus ! ».
Scout Schultz continuant à avancer de trois pas, le face-à-face tendu se conclut par un tir policier, suivi des cris du jeune homme mortellement blessé.
Les proches de Scout ont vite démenti la thèse selon laquelle les policiers auraient agi en état de légitime défense. L’étudiant selon eux tenait une pince multifonction, dont la lame n’était pas sortie.
Un reporter d’une télévision locale a vu cet objet et la police a finalement confirmé lundi qu’il s’agissait d’un ustensile aux fonctions pliables, comportant une lame. « Scout portait un outil multifonction, les bras le long du corps, et il était simplement en train de marcher, en luttant pour sa vie », a assuré dans un communiqué Chris Stewart, l’avocat de la famille de la victime.
Le décès a suscité une vive émotion sur le campus de Georgia Tech, agité dans la nuit de lundi par des échauffourées.
A l’issue d’une veillée en hommage à la victime, une cinquantaine de protestataires ont marché en direction du commissariat de police de l’université, a indiqué la direction.
Des heurts ont éclaté, un véhicule de police a été incendié, deux policiers ont été légèrement blessés et trois personnes ont été arrêtées, a-t-elle précisé.
Après avoir donné pour consigne aux résidents du campus de rester confinés, Georgia Tech a finalement fait savoir que les « menaces étaient écartées » et qu’un retour à la normale était prévu mardi, avec un renforcement des patrouilles des forces de l’ordre.

Tunisie : l’imam accusé d’homosexualité libéré

Classé dans : infos,internationnal — dominique @ 7:02

1test anal en tunisieL’imam de la mosquée de Mnihla (Ariana), arrêté le 11 septembre 2017, pour homosexualité a refusé de se soumettre au test anal et la justice l’a libéré.
C’est la première fois, en Tunisie, que la justice libère un suspect dans une affaire d’homosexualité, bien qu’il ait refusé de se soumettre au test anal.
Habituellement, ce refus est considéré comme une preuve de culpabilité et le suspect est écroué sur la base de l’article 230 du code pénal, qui interdit la sodomie (La sodomie, si elle ne rentre dans aucun des cas prévus aux articles précédents, est punie de l’emprisonnement pendant trois ans).
Le jeune homme arrêté en même temps que l’imam pour les mêmes raisons et qui s’est présenté comme son petit ami a également été libéré.
Cependant, cette libération a suscité des interrogations dans le milieu LGBT, et certains craignent que la seule raison soit que le prévenu se trouve être un homme de religion.
Cette libération n’annonce pas la fin du test anal, car un enseignant au Kef et un arbitre de football arrêtés, la semaine dernière, pour les mêmes raisons, et qui ont également refusé de se soumettre au test anal, ont néanmoins été jugés coupables, parce que la justice a considéré leur refus comme une preuve de culpabilité.

19 septembre 2017

Xavier Bettel a été honoré par la fondation Raoul Wallenberg en raison de «son engagement dans la lutte contre toute forme de racisme et de discrimination

Classé dans : infos — dominique @ 17:38

Global Citizen Live!Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, qui auparavant avait sonné l’ouverture de la Bourse de New York, a été honoré par la fondation Raoul Wallenberg en raison de «son engagement et ardent soutien dans la lutte contre toute forme de racisme et de discrimination ainsi que sa position affirmée pour les droits de l’homme».
Un engagement qu’il a amené à ensuite participer au «Global Citizen Festival». Une soirée placée sous le signe de la tolérance où il a pris la parole: «Être gay n’est pas un choix, l’homophobie en est un».
Et s’il y a deux ans, à cette même soirée, il citait Michael Jackson et appelait les hommes à «changer le monde», lundi soir, c’est avec sa fille qu’il est monté sur scène. Paris Jackson est elle-même aussi très engagée contre la haine et les discriminations.
«Nous devons montrer à ces nazis, ces suprématistes blancs à Charlottesville et dans tout le pays que nous n’avons aucune tolérance pour toute leur violence, leur haine et leur discrimination. Nous devons résister», avait lancé la jeune femme de 19 ans aux derniers MTV Video Music Awards.

12345...965

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS