13 janvier 2020

Trois agents RATP grévistes convoqués en vue d’une sanction après des insultes homophobes

Classé dans : infos — dominique @ 17:23

Selon des informations du Parisien, trois agents RATP grévistes vont être reçus ce lundi 13 janvier pour un « entretien préalable à sanction », pouvant aller jusqu’à la révocation.
Ils sont accusés d’avoir prononcé des “insultes homophobes” dans une vidéo devenue virale sur les réseau sociaux. Sur ces images, filmées le 10 décembre devant le dépôt de bus RATP de Vitry (Val-de-Marne), on voit un groupe de grévistes, dossard CGT sur le dos et mégaphone en main, couvrir d’injures homophobes un conducteur de bus non-gréviste, le traitant de « suceur de bites », « sale pédé » et « enculé ». Plusieurs personnes s’approchent ensuite du bus, puis le chauffeur baisse sa vitre et les insultes continuent, avant que des membres casqués des forces de l’ordre n’interviennent.
Selon Le Parisien, l’agent visé par les insultes a porté plainte. La RATP, qui n’en avait pas le pouvoir « car les faits mettent aux prises plusieurs de [ses] agents », avait effectué un “signalement au procureur de la République”.
« Une enquête interne a été ouverte », avait indiqué en décembre la direction de la RATP à l’AFP.
« La RATP condamne extrêmement fermement les comportements inacceptables observés sur cette vidéo, en particulier les insultes et propos discriminatoires tenus. Nous apportons par ailleurs tout notre soutien au conducteur concerné », avait-elle ajouté.
Auprès du Parisien, les trois agents réfutent la moindre homophobie dans leurs propos. « On a juste répété les paroles d’une chanson validée par la Sacem, et d’un chanteur que Macron lui-même a emmené en Côte d’Ivoire », dit l’un d’entre eux, faisant référence au titre « La fuite » du rappeur Vegedream.
Un rassemblement de soutien était annoncé avec la participation de Jean-Luc Mélenchon, Olivier Besancenot, Nathalie Arthaud et Philippe Martinez.

Israël : Le ministre de l’éducation laisse entendre que l’homosexualité n’est pas naturelle

Classé dans : infos — dominique @ 16:58

israeli_gay_pridePlusieurs districts scolaires israéliens ont organisé des cours de tolérance impromptue dimanche après que le ministre de l’Éducation du pays, un rabbin orthodoxe, a mis en colère les militants LGBT en laissant entendre que l’homosexualité n’était pas naturelle.
La fureur des propos du ministre de l’Education, Rafael Peretz – qui, l’année dernière, a parlé favorablement de la «thérapie de conversion» gay, une méthode largement discréditée – a atteint le cabinet israélien, dont l’un des membres est ouvertement homosexuel.
Interrogé par l’édition du week-end du journal Yedioth Ahronoth le plus vendu sur ce qu’il ferait si l’un de ses enfants avait une «orientation sexuelle différente», Peretz a déclaré: «Dieu merci, mes enfants ont grandi de manière naturelle et saine. Ils construisent leurs maisons sur la base des valeurs juives. Je ne m’embête pas à penser « et si ».  »
Plusieurs municipalités israéliennes ont déclaré qu’elles ouvriraient la nouvelle semaine scolaire avec des classes de tolérance en réponse.
Peretz, qui dirige le parti ultra-nationaliste Jewish Home, a assumé le portefeuille de l’éducation au sein du gouvernement de coalition conservateur du Premier ministre Benjamin Netanyahu en juin.
Le ministre de la Justice, Amir Ohana, membre du Likoud de Netanyahu, qui a des enfants avec un partenaire de même sexe, a condamné les propos de son collègue du cabinet comme étant « misérables et pas pour la première fois », ajoutant qu’ils « ne reflètent pas la position du gouvernement ».
«J’ai grandi dans une famille saine, bonne et aimante, tout comme mes enfants et les enfants de nombreux LGBT de toutes les régions du pays, de tous les horizons politiques», a tweeté Ohana.

Homophobie : le refuge dévoile un nouveau spot contre l’homophobie au sein de la famille

Classé dans : infos — dominique @ 16:55

Chine: une publicité montrant un couple LGBT fait le buzz

Classé dans : infos — dominique @ 16:53

Depuis le début de l’année, une publicité mettant en scène un couple LGBT fait le buzz en Chine.
Cette campagne pour une marque de denrées alimentaires, diffusée par la société chinoise Tmall, filiale du géant Alibaba, met en scène un couple du même sexe. Un fait rarissime en Chine où la communauté LGBT subit encore à ce jour une forme très forte d’invisibilisation. “En Chine, ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir à la télévision un homme présenter à ses parents un autre homme – et c’est justement le sujet qui anime les discussions de nombreux spectateurs cette semaine”, précise à ce titre le site Sixth Tone.
Une vidéo bien accueillie par la population
Comme le rapportent CNN, la vidéo est à l’origine d’un véritable buzz sur le réseau social chinois Weibos, l’équivalent de Facebook, depuis sa diffusion. Partagée par l’organisation LoveMatters, spécialisée dans l’éducation sexuelle et les relations amoureuses, la campagne fait couler beaucoup d’encre. C’est “important pour cette communauté d’être visible et reconnue par le grand public”, s’est réjouie l’ONG dont le post a généré des millions de vues et des milliers de commentaires “dont beaucoup étaient positifs”, note le média américain.
Si l’homosexualité n’est, comme le rappelle Courrier international, officiellement plus illégale dans le pays et a été retirée en 2001 de la liste des maladies mentales, dans les faits, “les experts et les militants affirment que les membres de la communauté LGBT en Chine subissent toujours des discriminations”

La colère de Jean-Pierre Foucault contre « La manif pour tous » qui utilise une de ses citations sur son père

Classé dans : infos — dominique @ 16:23

ImageDimanche prochain, les militants de « La manif pour tous » manifesteront à Paris pour montrer leur opposition à la PMA sans père et à la GPA.
A cette occasion, la manif pour Tous a posté deux clichés sur Twitter sur lesquels les internautes peuvent y voir deux citations de Jean-Pierre Foucault accompagnées d’un cliché de l’animateur. Des paroles déclarées lors de sa participation à l’émission de TF1 « La chanson secrète ». Accompagnée de Marc Lavoine, Virginie, la fille de Jean-Pierre Foucault, a fait une surprise à son père en interprétant « Mon père et Moi » de Gilbert Bécaud.
« On a qu’un père, et ce père là a été mon guide dans ma ville personnelle et professionnelle », « C’était super. C’est très très beau et c’est vrai que vous m’avez cueilli parce qu’il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à lui »… Voici les deux citations choisies par « La manif pour tous ».
Sur Twitter, en découvrant que son image a été utilisée sans son autorisation, Jean-Pierre Foucault a poussé un coup de gueule. « J’aurais apprécié que vous me demandiez l’autorisation d’utiliser mon image et mes propos dans une émission où l’on évoquait ma famille et mon père », a déclaré l’animateur de TF1 en précisant que « cela s’appelle l’éducation ».

9 janvier 2020

La justice brésilienne ordonne à Netflix de retirer « La première tentation du Christ » dans laquelle Jésus entretient une relation homosexuelle

Classé dans : infos — dominique @ 17:47

imageLa justice brésilienne a ordonné à Netflix de retirer de son offre de vidéos en ligne « La première tentation du Christ », une fiction dans lequel Jésus semble entretenir une relation homosexuelle. Un juge en deuxième instance de Rio de Janeiro, Benedicto Abicair, a expliqué qu’il avait pris cette décision à la demande de l’association catholique Centro Don Bosco de la Fe y la Cultura, afin de « calmer les esprits » au sein de « la communauté chrétienne et la société brésilienne » jusqu’à une décision de justice sur le fond de l’affaire. La demande de retrait avait été rejetée en première instance et la décision rendue mercredi peut faire l’objet d’un appel. Netflix et la société de production, Porta dos Fundos, à l’origine de cette fiction, ont indiqué à l’AFP n’avoir pas encore été informées de cette décision.
« La première tentation du Christ », disponible sur Netflix depuis le 3 décembre, raconte sur le ton de la comédie loufoque une soirée familiale surprise au cours de laquelle Jésus arrive en compagnie d’un autre homme, visiblement homosexuel. Ce scénario a suscité la colère des associations catholiques brésiliennes et des milieux conservateurs.
« Nous sommes en faveur de la liberté d’expression, mais est-ce que ça vaut la peine de s’en prendre à la foi de 86% de la population ? La question est posée », a réagi sur Twitter Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien Jair Bolsonaro. Des milliers de personnes ont également signé une pétition demandant le retrait de sa fiction L’évêque de Pernambouc (est), Henrique Soares da Costa, a indiqué de son côté avoir annulé son abonnement à Netflix, assurant sur sa page Facebook que la plate-forme, « incitée par une force démoniaque (…) offrait dans sa programmation +Spécial Noël+ un film blasphématoire, vulgaire et irrespectueux de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ ».

8 janvier 2020

USA: Un jeune homme tué et mangé par son rendez-vous Grindr

Classé dans : infos — dominique @ 16:48

imageLa chaîne de télévision américaine WILX rconte qu’un jeune homme de 25 ans se nommant Kevin Bacon a été retrouvé mort le 28 décembre dernier dans l’appartement d’un certain Mark Latunski, dans la banlieue de Flint, dans le Michigan.
Quelques jours auparavant, le soir du Réveillon de Noël, il avait rendez-vous avec lui, après avoir échangé sur l’appli de dating gay Grindr.
Latunski, 50 ans, tueur présumé, a avoué son crime, et a, depuis, été arrêté. Il est désormais inculpé pour meurtre et mutilation. Car, après avoir poignardé sa victime dans le dos, et l’avoir égorgée, puis pendue à son plafond par les chevilles, l’homme ne s’est pas arrêté là. Il a également affirmé avoir découpé le corps sans vie du jeune homme, notamment ses testicules. Avant de les cuisiner, et de les manger.
C’est la colocataire de Bacon, prévenue qu’il avait un rendez-vous galant, qui s’est inquiétée de ne pas avoir de nouvelle du jeune homme, dont le téléphone était éteint. Dès le lendemain, ne le voyant arriver pas au dîner de Noël, sa famille a commencé à effectuer des recherches. Sur un parking aux alentours, la voiture de Kevin Bacon a été retrouvée, ainsi que son téléphone.
Ce n’est pas la première fois que Mark Latunski, qui serait atteint de schizophrénie et souffrirait d’une grande paranoïa, a affaire à la police. Son ex-femme aurait demandé en août dernier à lui ôter le droit de garde de ses enfants, tandis qu’au mois de novembre dernier, un homme de 29 ans aurait lui aussi subi des sévices de la part de Latunski. Après avoir contacté la police, il avait été retrouvé seulement vêtu d’un kilt, du sang sur le visage. Latunski avait affirmé vouloir simplement récupérer le kilt.

7 janvier 2020

Nigeria :Un homme fouetté pour le détourner de son orientation sexuelle

Classé dans : infos — dominique @ 17:01

nigeriaUn Nigérian a révélé l’épreuve physique et morale choquante à laquelle il a été soumis en ayant été fouetté 14 fois en une journée, un traitement infligé pour le corriger de son homosexualité.
Dans une interview à la BBC, un homme, qui a demandé à rester anonyme pour sa sécurité, a révélé avoir été fouetté 14 fois en une seule journée du fait de son oriebtation sexuelle.
« Tout le monde me voit comme une abomination, je ne devrais pas être quelque chose qui devrait exister. J’ai grandi dans une famille chrétienne, une famille très religieuse qui croit que les relations homosexuelles sont démoniaques », a-t- il déclaré.
Il a révélé que quand il s’est adressé à sa sœur, elle a mal réagi, et quelques jours plus tard, lorsqu’elle a demandé à le rencontrer, elle a amené un « prophète » qui l’a forcé à suivre une soi-disant thérapie de conversion.
« Il venait à intervalles réguliers pour faire des ‘exercices spirituels’, comme il prétendait, qui comprenaient de me déshabiller et de me fouetter, a-t-il confié. Le premier jour, il l’a fait environ sept fois intervenant à différents intervalles. Il a fait la même chose le deuxième jour, mais 14 fois. Puis le troisième jour, par épuisement et par les douleurs que je traversais, je me suis évanoui. »
La BBC a également interviewé une femme homosexuelle qui a volontairement suivi une thérapie de conversion au cours de laquelle on lui a versé de l’huile poivrée dans le vagin. « J’étais prête à tout faire pour perdre le sentiment d’attirance pour le même sexe, j’étais prêt à tout pour le faire disparaître. »
En 2014, l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan a promulgué une « loi d’interdiction du mariage entre conjoints de même sexe » qui statue que le fait d’être dans un couple de même sexe sous quelque forme que ce soit, y compris le mariage, une union civile et même une simple relation est illégal et peut être puni de 14 ans de prison.
La loi prévoit également qu’une personne qui « s’inscrit, gère ou participe à des clubs, sociétés et organisations gays, ou rend public directement ou indirectement des relations amoureuses de même sexe au Nigéria est passible de 10 ans de prison.
Xeenarh Mohammed, de l’organisation Initiative pour l’égalité des droits au Nigéria, a déclaré que la loi pénalisant les relations homosexuelles a permis à la police de viser plus facilement toute personne qu’elle perçoit comme gay.
« Les jeunes, en particulier les jeunes hommes, ont été spécifiquement touchés par la loi sur l’interdiction du mariage entre personnes de même sexe parce que la police l’a utilisée comme couverture pour cibler essentiellement les personnes qu’elles trouvent non conformes aux critères de masculinités dominants. … Ils détiennent des gens comme ça et leur extorquent de l’argent. » 

5 janvier 2020

Les États-Unis rappellent leur ambassadeur en Zambie après une polémique sur les droits LGBT

Classé dans : infos — dominique @ 16:55

mariage gay USALes États-Unis ont rappelé leur ambassadeur en Zambie à la suite d’une polémique avec les autorités après avoir critiqué l’emprisonnement d’un couple gay.
Le mois dernier, la haute cour de la Zambie a emprisonné deux hommes pour avoir eu des relations sexuelles « contre l’ordre de la nature », une décision que l’ambassadeur des États-Unis a jugée horrible.
Dans une querelle croissante sur les droits LGBT, la Zambie a critiqué le mois dernier l’ambassadeur américain Daniel Foote (photo) après avoir condamné le pays d’Afrique australe pour avoir emprisonné les deux hommes pendant 15 ans.
Le président Edgar Lungu a déclaré le 15 décembre que la Zambie, l’un des principaux bénéficiaires de l’aide américaine, avait envoyé une lettre de protestation à Washington au sujet des propos de Foote et attendait une réponse.
Une source de l’ambassade américaine a déclaré à l’agence Reuters que les Etats-Unis avaient décidé de rappeler leur ambassadeur car il lui était difficile de travailler en Zambie.
« Puisque Lungu dit qu’il ne veut pas travailler avec Foote, il était inutile qu’il reste. N’oubliez pas non plus qu’il y a des problèmes de sécurité, donc Washington veut récupérer son homme », a déclaré la source.
La Zambie reçoit chaque année des centaines de millions de dollars de soutien financier des États-Unis, dont une partie va à la lutte contre le VIH / sida.
Les pays africains ont certaines des lois les plus prohibitives du monde régissant l’homosexualité. Les relations homosexuelles sont considérées comme tabou et le sexe gay est un crime dans la majeure partie du continent, avec des sanctions allant de l’emprisonnement à la peine de mort.

La période d’abstinence d’un an que doivent respecter les homosexuels pour donner leur sang sera réduite à 4 mois à partir du 2 avril

Classé dans : infos — dominique @ 11:23

sangLa période d’abstinence d’un an que doivent respecter les homosexuels pour donner leur sang sera réduite à 4 mois à partir du 2 avril, selon un arrêté publié au Journal officiel.
La réduction de cette période d’abstinence avait été annoncée en juillet par le ministère de la Santé, pour une entrée en vigueur initialement prévue le 1er février 2020.
Elle a finalement été décalée au 2 avril, notamment en raison du délai nécessaire pour imprimer la nouvelle version du questionnaire que doivent remplir tous les les candidats au don, a expliqué à l’AFP la Direction générale de la santé (DGS), qui dépend du ministère.
C’est dans ce questionnaire que figurent les critères sur l’activité et l’orientation sexuelles.
Lors de son officialisation en juillet, le ministère de la Santé avait présenté la réduction de cette période d’abstinence comme « une première étape » vers un alignement des conditions du don pour les homosexuels sur celles des hétérosexuels, envisagé « à l’horizon 2022″.
But de cette phase intermédiaire: s’assurer que la levée des conditions spécifiques appliquées aux donneurs homosexuels n’augmentera pas le risque de contamination pour les receveurs lors des transfusions sanguines.
De 1983 à 2016, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) ne pouvaient pas du tout donner leur sang, en raison des risques de transmission du virus du sida.
Ces conditions ont été assouplies en 2016 avec l’instauration d’un délai d’abstinence d’un an. Il avait toutefois suscité les critiques d’associations homosexuelles qui y voyaient une discrimination à leur égard.
Depuis 2016, les homosexuels peuvent donner leur plasma selon les mêmes critères que les autres donneurs.

12345...1195

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS