15 juin 2017

Indonésie: Le Parlement européen s’inquiète de l’intolérance homophobe en Indonésie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:11

indonesieLe Parlement européen s’est dit jeudi « préoccupé » par la montée de l’intolérance homophobe en Indonésie, en particulier dans la province d’Aceh, où deux jeunes gays ont récemment subi des coups de canne infligés en public.
Les autorités de la province autonome d’Aceh – le seul endroit d’Indonésie où la charia est appliquée – doivent « empêcher toutes nouvelles persécutions des homosexuels » et « dépénaliser l’homosexualité en modifiant leur code pénal islamique », ont plaidé les députés européens dans une résolution adoptée à Strasbourg.
La « bastonnade » infligée en mai à deux jeunes gays de 20 et 23 ans, surpris au lit au mois de mars par un groupe de miliciens pro-charia, « est un châtiment cruel, inhumain et dégradant, qui s’apparente à des actes de torture en vertu du droit international », souligne le Parlement qui demande aux autorités « de mettre fin immédiatement aux flagellations publiques ».
Au-delà du cas d’Aceh, les parlementaires européens se disent « également préoccupés par la montée de l’intolérance à l’égard de la communauté » homo, bi ou transsexuelle dans le reste de l’Indonésie. Bien que l’homosexualité ne soit pas illégale dans le pays – sauf à Aceh -, « 141 hommes ont été arrêtés le 21 mai (…) lors d’une descente de police dans un club gay de Djakarta », critiquent les députés, soulignant que « les policiers sont tenus de respecter la loi » et doivent « protéger les minorités vulnérables et non les persécuter ».
« L’année 2016 a été marquée par un nombre sans précédent d’attaques verbales violentes et discriminatoires, de faits de harcèlement et de diatribes enflammées » contre les homosexuels en Indonésie, s’inquiètent encore les parlementaires européens, pour qui « ces agressions auraient été, directement ou indirectement, attisées par des agents du gouvernement ou des pouvoirs publics et par des extrémistes ».

14 juin 2017

Corée du Sud :Au moins 32 soldats poursuivis pour homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:49

korean_solidersSelon un rapport de la chaîne d’information américaine CNN un minimum de 32 soldats de sexe masculin sont poursuivis par les tribunaux militaires, accusés d’être homosexuels. Le ministère sud-coréen de la Défense a refusé de commenter ces chiffres.
Les fonctionnaires de l’armée utiliseraient des applications de rencontres pour repérer et piéger les militaires gay, puis les arrêter et les traduire en justice.
CNN a rapporté le témoignage d’un des accusés qui fait état de pressions, de manipulations et de menaces de la hiérarchie militaire. Il parle d’interrogatoires très personnels « humiliants » et d’atmosphère « très oppressante et dégradante ».
Un capitaine sud-coréen a été condamné par un tribunal militaire à 18 mois de prison, dont 12 avec sursis. pour avoir eu des une relation sexuelle avec un militaire du même sexe que lui, il y a un mois.
Le capitaine a été condamné pour avoir enfreint une clause de l’armée sud-coréenne qui interdit les relations homosexuelles dans ses rangs, a précisé l’armée, promettant de continuer à « traiter les conduites désordonnées conformément à la loi ».
L’organisation Amnesty International a fustigé une condamnation « injuste » qui devrait être « immédiatement annulée ».
Le nouveau président sud-coréen, l’ancien avocat spécialisé dans la défense des droits de l’homme Moon Jae-In, élu au début du mois de mai, avait suscité un tollé avant son élection pour avoir dit que l’homosexualité ne lui plaisait pas.
Dans les forces armées de la République de Corée, les rapports homosexuels consensuels sont interdits et peuvent être punis d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans.
Cela vaut non seulement pour les soldats professionnels, mais aussi pour les conscrits, sachant que tous les citoyens de sexe masculin doivent effectuer un service militaire en Corée du Sud.

13 juin 2017

Tchétchénie : la diaspora tchétchène de Berlin poursuit ses gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:07

Un article très intéressant sur les horreurs qui se passent en Tchétchénie est à lire le site Le Courrier de Russie extrait : 
Le site Meduza  d’information russe raconte l’histoire de Madina (le prénom a été changé à sa demande), Tchétchène de 20 ans vivant en Allemagne avec ses parents. La jeune femme, après s’être fait voler son téléphone en septembre 2016, a découvert que des photos d’elle dans des poses érotiques, conservées dans l’appareil, avaient été envoyées à tous ses contacts, y compris aux membres de sa famille.
 Ses proches, « déshonorés », ont décidé de la ramener en Tchétchénie pour la tuer.
 Alors que Madina était retenue dans une chambre par ses parents, la veille de prendre l’avion, la jeune fille est parvenue à alerter la police allemande, qui est venue la chercher et l’a placée dans un refuge pour femmes battues.
tchechenie_russie_lgbt Une semaine plus tard, Madina a décidé de rentrer chez elle, ses parents l’ayant assurée qu’ils cherchaient seulement à lui faire peur. Mais à peine avait-elle franchi le seuil de sa maison que sa mère l’a frappée, lui a coupé les cheveux, l’a forcée à mettre un voile et l’a emmenée chez un gynécologue pour vérifier si elle était toujours vierge. La jeune fille, ensuite enfermée, a de nouveau pu s’échapper avec l’aide de la police.
 Mais son calvaire n’a pas pris fin pour autant. Après que Madina a quitté la maison, son cas, comme elle l’explique à Meduza, « a cessé d’être un problème privé pour devenir le problème de toute la communauté ». Depuis, affirme-t-elle, n’importe quel Tchétchène, qu’il connaisse sa famille ou non, a le droit « moral » de la retrouver et de la tuer.
 À l’appui des dires de la jeune femme, Meduza cite un Tchétchène ayant fait circuler début mai, via des groupes de conversation WhatsApp rassemblant la diaspora tchétchène en Allemagne, une vidéo montrant un homme masqué pointant un pistolet en direction de la caméra et menaçant de « corriger » les hommes et les femmes « qui ont choisi le mauvais chemin ». « Ici, en Europe, plusieurs femmes et hommes tchétchènes ressemblant à des femmes font des choses horribles », poursuit l’individu masqué, citant le cas des femmes tchétchènes qui se marient avec des hommes de nationalité différente.
 L’interlocuteur de Meduza affirme que l’individu masqué est le représentant d’un groupe de plus de cent Tchétchènes vivant à Berlin, issus de l’entourage du premier président de la république tchétchène séparatiste d’Itchkérie (1991-2000), Djokhar Doudaïev.
 Ces dernières semaines, poursuit la source de Meduza, le groupe aurait tué au moins deux jeunes filles tchétchènes.
 À en croire Meduza, tous les Tchétchènes d’Allemagne ayant été interviewés par le site d’information connaissent l’existence de ce groupe. Pour ses membres, qui interprètent les traditions tchétchènes à la lettre, toute femme tchétchène parlant à un homme d’une autre nationalité, fumant, buvant de l’alcool, fréquentant une boîte de nuit ou même se rendant à la piscine déshonore sa famille et la communauté, et doit être châtiée.

10 juin 2017

TETU : les 80 candidats à la députation qui sont contre les droits des LGBT

Classé dans : homophobie,infos,politique — dominique @ 9:56

lgbtTÊTU a listé au moins 80 candidats à la députation qui ont tenu des propos ouvertement homophobes pendant les débats sur le mariage pour tous, voté contre les droits des personnes LGBT ou activement soutenu la Manif pour tous.
80 potentiels futurs députés, sur les 577. Si ce n’est pas un chiffre affreusement élevé, cela reste tout de même alarmant en 2017. Cela montre surtout que les partis politiques qui les ont investis ne considèrent toujours pas la défense des droits des personnes LGBT comme une priorité dans leur programme, ni les propos homophobes comme des raisons valables de les exclure de leurs rangs. Si la grande majorité d’entre eux se représentent, d’autres sont candidats pour la première fois.
Le travail de TÊTU s’est appuyé sur l’enquête de Buzzfeed qui a fouillé les profils des candidats FN, sur l’Observatoire des déclarations homophobes de Libération, ainsi que sur le travail de recherche du compte twitter @AvisDefavorable.

En plus des 225 députés ayant voté contre la loi Taubira qui légalisait le mariage et l’adoption pour tous en 2013, au moins 23 élus les Républicains ont tenu de graves propos pendant les débats à l’Assemblée nationale et sont pourtant à nouveau investis par le parti de droite.
Tous leur propos homophobes ont été retrouvés par le compte Twitter @AvisDefavorable et par la rédaction de TÊTU.

A lire sur TETU

9 juin 2017

USA : un pasteur évangéliste appelle au boy-cott de Mac DO

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 17:00

mc doJoshua Feuerstein est furieux : McDonalds produit des boîtes de frites arc-en-ciel à l’occasion du mois des fiertés
Joshua Feuerstein,  est un évangéliste chrétien qui avait appelé au boycott de Starbucks
quand le géant du café avait en 2015 dévoilé ses tasses de Noël: ses traditionnels gobelets blanc et vert étaient parés de rouge pour la période des Fêtes de Noel. Mais l’évangélistes’était plaint du manque de symbolisme religieux pour célébrer la naissance de Jésus.
Cette fois, il s’en prend à McDonalds car la chaîne de restauration rapide a annoncé qu’elle se servirait d’emballages avec l’arc-en-ciel pour ses frites.
L’emballage à thème LGBTI sera disponible dans seulement trois points de vente à Washington DC au cours du prochain week-end (9-11 juin) en soutient à la marche dans la capitale .
McDonalds sponsorise l’événement et aura également un char dans le défilé du 10 juin.
«Les boîtes de frites aux couleurs de l’arc-en-ciel sont une façon amusante de montrer notre soutien à la communauté LGBTQ en utilisant l’un des articles les plus connus et reconnaissables de McDonald’s», a déclaré Cathy Martin, coprésidente du réseau McDonald’s PRIDE et vice-présidente de McDonald’s Baltimore Washington Région.

7 juin 2017

Antoine Griezmann : les joueurs gay ont peur des insultes

Classé dans : homophobie,infos,Sportifs — dominique @ 15:17

griezmann-atletico-83A l’occasion d’une interview accordée au journal espagnol El Pais, Antoine Griezmann a évoqué l’homosexualité dans le milieu du football .
Interrogé sur ce sujet , Antoine Griezmann a révélé qu’il aurait fait son coming-out s’il était gay. « Mais c’est bien sûr plus facile à dire quand on n’a pas eu à vivre ça, explique le joueur français de l’Atlético.
Les joueurs ne sortent pas du placard parce qu’ils ont peur. On doit apparaître comme quelqu’un de dur et fort mais on a peur de ce que les gens vont dire sur nous. »
SI Antoine Griezman n’a « rien contre personne » et « respecte tout le monde », ce n’est évidemment pas le cas de tous dans un milieu régulièrement taxé d’homophobie. « Il y a beaucoup de mauvaises personnes dans le football et les joueurs ont peur de se faire insulter au stade », reconnaît le footballeur.
Dans le sport masculin, rares sont les joueurs ouvertement homosexuels. Ceux à avoir fait leur coming-out se comptent d’ailleurs sur les doigts d’une main. On se souvient encore du cas tragique de l’attaquant anglais Justin Fashanu, qui avait révélé son homosexualité dans les années 90 et s’était suicidé en 1998, après avoir été notamment victime d’une campagne homophobe.

6 juin 2017

Tunisie: Un homosexuel menacé de mort par sa famille

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:12

tunisieLa famille d’Achraf a menacé de le tuer après avoir découvert son homosexualité. Il a fui le domicile familial, à Sousse, et se cache à Tunis.
Achref, âgé d’une vingtaine d’années, a été arrêté en mars dernier pour homosexualité. Il a subi un test anal et malgré un rapport négatif, stipulant qu’il n’a pas pratiqué de sodomie, la juge l’a condamné à 8 mois de prison ferme, se basant sur le témoignage des policiers qui l’ont arrêté en compagnie d’un autre jeune homme.
Or, l’article 230 du code pénal tunisien criminalise la pratique de la sodomie et non l’homosexualité en tant que telle… Les 2 suspects ont été condamnés mais demeurent en état de liberté, en attendant le résultat du recours en appel déposé par leurs avocats.
L’affaire ayant fait du bruit à Sousse, les parents d’Achraf ont fini par savoir que l’un des 2 jeunes impliqués dans cette affaire est leur propre fils. Ils l’ont battu et séquestré à la maison.
Selon le témoignage du jeune homme, sa vie est devenue un enfer et toute la famille s’en est mêlée, menaçant de le tuer pour se débarrasser de lui, car, disent-ils, il leur fait honte, parce que l’islam interdit l’homosexualité et qu’un imam du coin, interrogé par la mère à ce sujet, lui a répondu que le châtiment des homosexuels est la mort.
Achref affirme que sa mère l’a informé que son oncle va le tuer pour laver l’honneur de la famille. C’est, en tout cas, ce qu’il a rapporté à l’association Shams, défendant les droits des homosexuels, qu’il a contactée pour demander son aide.
Selon Shams, le jeune homme a pu fuir, jeudi dernier, 1er juin 2017, et a été placé dans un endroit gardé secret. En attendant de lui trouver une solution définitive. Seulement il y a huit mois, un autre militant, Luis La Mole Roco , a également été violemment assassiné, trouver son corps tué et enterré dans le ciment à Saint – Domingue.
source http://kapitalis.com/

Investiture maintenue pour le candidat REM en Guadeloupe malgré ses propos homophobes

Classé dans : homophobie,infos,mariage - union civile,politique — dominique @ 14:36

En_marche_logoLa République en marche a confirmé vendredi l’investiture pour les élections législatives à Olivier Serva, qui se présente en Guadeloupe, malgré des propos homophobes tenus en 2012 lors du débat sur le mariage gay.
Olivier Serva, candidat dans la 1re circonscription de Guadeloupe, avait  été mis en cause cette semaine pour avoir tenu des propos homophobes en 2012 sur un plateau de télévision, lors d’un débat autour du Mariage pour tous.
Il avait notamment qualifié l’homosexualité « d’abomination ». « Suite aux excuses présentées par Olivier Serva relatives aux propos qu’il avait tenus en 2012 – propos qu’il a regrettés et retirés dans un communiqué en date du 31 mai – son investiture a été maintenue », a indiqué la République en marche.

L’ambiance est électrique ce 24 octobre 2012 sur le plateau de l’émission Buzz Première.  Pour débattre de la loi sur le Mariage pour tous, la prod a pensé à deux francs-tireurs qui n’ont pas la langue dans leurs poches. D’un côté David Auerbach Chiffrin, porte-parole de Total Respect , une association de lutte contre l’homophobie. De l’autre Olivier Serva, Président du mouvement politique local Eko Zabym.
Entre les deux protagonistes, le ton monte rapidement. Dès sa première prise de parole, Oliver Serva, farouchement opposé au mariage homosexuel, s’emporte « Être tolérant, ce n’est pas accepter l’intolérable. Pour le chrétien que je suis, quand je lis la Bible, il est écrit qu’un homme qui couche avec un homme ou une femme avec une femme, c’est une abomination. »
Trois minutes plus tard, il s’exclame : « Bien sûr que c’est un péché [le mariage homosexuel]. La Bible le dit. »
« L’homosexualité est un choix, une préférence sexuelle qui est de l’ordre privé », déclare-t-il. Selon lui « la société guadeloupéenne n’est pas prête » pour le Mariage pour tous :il s’agit d’une loi « en catimini par quelques lobbys qui influencent les députés »

« Ce sont des propos que je regrette profondément et qui ne correspondent plus à mes convictions », avait déclaré Olivier Serva à l’AFP.
La République en marche a pour l’heure retiré l’investiture à deux candidats : Pierre Cabaré (1re de Haute-Garonne), qui n’avait pas déclaré sa peine d’inéligibilité d’un an en 2003; Charles Gélin (5e de Charente Maritime) « suite aux propos violents qu’il a tenus sur les réseaux sociaux sur Israël ».

 

4 juin 2017

Malaisie: 1.000 dollars à la meilleure vidéo «pour éviter l’homosexualité»

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 10:06

lgbtLe gouvernement malaisien vient de lancer un concours de vidéos sur « les pratiques de vie saine »  en offrant notamment jusqu’à 1000 dollars aux meilleures films expliquant comment « éviter » l’homosexualité, selon le site du ministère de la Santé.
Selon le règlement de ce concours, les vidéos devront montrer comment « prévenir l’homosexualité, la contrôler, et obtenir de l’aide », ainsi que « les problèmes et les conséquences »  liées à la « confusion des genres ».
Les pouvoirs publics ont déjà défini des signes d’homosexualité chez les garçons :préférences pour les chemises serrées, les chemises avec des cols en V… demandant aux Malaisiens
En 2011, des camps pour « apprendre à devenir des hommes » avaient également été organisés pour les garçons « efféminés ». A l’époque, cela avait suscité une vive émotion au sein des organisations de défense des droits de l’homme.
Les militants pour les droits des homosexuels ont immédiatement condamné l’initiative. Ils dénoncent une attitude de plus en plus hostile à l’égard de la communauté gay, dans ce pays majoritairement musulman mais longtemps connu pour sa modération et sa tolérance.

1 juin 2017

Le premier réfugié homosexuel tchétchène se raconte dans Quotidient

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:22

Plus de 500’000 signatures ont été récoltées par Amnesty International pour la cause des homosexuels tchétchènes. Ces derniers sont persécutés dans leur pays, entre torture et homicides.
Amnesty International (AI) a rassemblé plus d’un demi-million de signatures à travers le monde pour la pétition demandant la fin de la persécution des homosexuels en République tchétchène de Russie. L’ONG invite par ailleurs le Conseil fédéral à protéger ces personnes en leur accordant l’asile.
Dans le cadre de la journée mondiale d’action organisée le 2 juin, les militants d’AI vont remettre la pétition aux ambassades de Russie à travers le monde, a indiqué jeudi l’organisation active dans la défense des droits humains.

 1  

Le premier homosexuel tchétchène accueilli en France après avoir fui les persécutions contre les personnes LGBT dans cette république russe a raconté son calvaire dans une interview diffusée par l’émission « Quotidien » mercredi 31 mai ( voir plus bas).
Il raconte avoir été arrêté parce que son numéro de téléphone se trouvait dans le répertoire d’un ami qui « faisait partie de la même communauté homosexuelle ». « On a demandé à me voir à côté d’une mosquée, et c’est là que j’ai été arrêté. On m’a mis les menottes, et nous sommes partis dans ce qui ressemblait à une forteresse, en tout cas pas un poste de police ordinaire, un truc de l’armée », détaille-t-il, sous couvert d’anonymat.
Durant l’interrogatoire, cet homme raconte avoir « tout fait » pour faire croire aux enquêteurs qu’il pensait avoir été arrêté « pour des raisons liées au terrorisme , pour éviter toute conversation sur le sujet de l’homosexualité ».
Si je pèse le pour et le contre, je préfère être inculpé pour terrorisme que pour homosexualité : si tu es accusé d’être gay, c’est pas seulement toi qui es responsable, c’est toute ta famille.
Il dit ne pas savoir si l’ami sur le téléphone duquel son numéro a été trouvé est encore en vie. « J’ai essayé de le retrouver, notamment sur internet, j’ai demandé à ceux qui m’ont aidé à Moscou, mais je n’ai pas de nouvelles. »
Il explique aussi pourquoi il témoigne anonymement. « Je n’ai pas tellement peur pour moi, mais pour ma famille, détaille cet homme. Ma mère sera humiliée, mes frères peuvent être tués. Ils le seront à coup sûr si on apprend que je suis en France, que je parle aux journalistes français et russes, et que j’ai couvert mon peuple de honte. Cette honte s’abattra non seulement sur moi, mais sur mes proches, où qu’ils soient. » 

1...34567...239

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS