6 mai 2017

UKRAINE: L’extrême droite s’oppose à l’Arche de la diversité crée pour l’Eurovision

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 9:57

ukraineÀ quelques jours de l’Eurovision, des mouvements néonazis ukrainiens ont tenté d’empêcher la transformation d’un monument soviétique en « symbole de la débauche » selon eux, dans la mesure où il est repeint aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.
« Les autorités de Kiev veulent faire de la ville la capitale de la débauche. On ne laissera pas faire, a prévenu le porte-parole de Pravy Sektor, un mouvement paramilitaire néonazi.
Avec le parti Svoboda, ces militants d’extrême droite ukrainiens ont bloqué jeudi dernier les travaux sur l’Arche de l’amitié, à Kiev, un monument qui était en train d’être repeint aux couleurs de l’arc-en-ciel pour devenir l’Arche de la diversité le temps de l’Eurovison qui va se dérouler samedi prochain dans la capitale.
Ils dénoncent une « utilisation illégale » du monument à des fins de « propagande homosexuelle ».
Ces mouvements homophobes tentent chaque année de perturber la Gay pride de Kiev qui a bien du mal à se tenir régulièrement dans la capitale ukrainienne.

5 mai 2017

Cauchemar en cuisine : Victime d’homophobie, une restauratrice réagit

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:24

1Hier, jeudi 4 mai, un nouvel épisode de Cauchemar en cuisine était diffusé sur M6. Philippe Etchebest a cette fois-ci dû venir en aide au couple formé par Mélody et Marie, sur le point de mettre la clé sous la porte. Depuis cinq mois, elles tentent tant bien que mal de faire face aux dépenses engendrées par leur restaurant, baptisé O Franco Thaï et situé à Marseille. Mélody ne peut plus payer d’employés, c’est donc Marie qui gère le service ainsi que la comptabilité. Une situation pesante pour le couple.
Sur Twitter, le cas de Mélody et Marie a fait réagir les internautes. Mais si certains ont évoqué les difficultés professionnelles des restauratrices, d’autres ont posté des messages homophobes visant les deux jeunes femmes.
Face à ces attaques, le couple a répliqué par l’intermédiaire de nos confrères de Télé Loisirs. « J’assume totalement ce que je suis. Mon entourage me soutient et je n’ai pas de comptes à rendre aux autres gens », a lancé Mélody. « On est en 2017, ouvrez votre esprit ! », s’est-elle par la suite exclamée, avant d’ajouter : « Je trouve ça assez dommage pour les gens qui ont fait ce genre de commentaires… Mais il y aura toujours de l’homophobie. »
De son côté, Marie a assuré que ces critiques ne les touchaient « absolument pas ». « J’ai suivi la soirée sur Facebook, sur les pages officielles de l’émission et de Philippe et les gens étaient vraiment bienveillants. C’est ça que je veux retenir », a alors expliqué la chérie de Mélody.
 Source purepeople

chétchénie: La police demande de tuer les enfants homosexuels

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:46

president-tchetchene-Des survivants de la purge en Tchétchénie visant les homosexuels ont déclaré que la police locale demandait aux parents de tuer leurs enfants gays pour «l’honneur», rapporte le site Pink News. Les autorités menaceraient les familles en leur disant «Soit vous le faites, soit nous le faisons».
Un rescapé a expliqué qu’après avoir «torturé un homme pendant deux semaines», les autorités ont convoqué ses parents et ses frères dans le camp et lui ont demandé de «s’en occuper» sous peine de le tuer eux-mêmes. «C’est notre famille, nous le ferons nous-mêmes», a raconté le témoin. «Ils l’ont pris et l’ont tué dans la forêt. Ils l’ont enterré là. Il n’a même pas eu le droit à des funérailles».
Le harcèlement de la communauté LGBT a toujours été monnaie courante en Tchétchénie, «mais jamais à ce point», a expliqué l’homme dont l’identité n’a pas été révélée. «Si je rentre chez moi, ma propre famille me tuera», a-t-il avoué.
Fin avril, quatre autres «prisons» avaient été découvertes par les médias locaux, augmentant le nombre de ces camps à six. Le leader tchétchène, Ramzan Kadyrov, a nié à plusieurs reprises l’existence de ces camps. Une porte-parole du gouvernement a même déclaré qu’il était impossible «d’emprisonner et harceler quelqu’un qui n’existe pas dans la république», sous-entendant qu’il n’y avait pas d’homosexuels en Tchétchénie.
La communauté internationale s’est mobilisée pour que Vladimir Poutine mette fin à ces atrocités. La journaliste Katie Couric avait tenté d’aborder le sujet avec la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, qui lui avait répondu «Non, ce n’est pas mon problème. Je ne suis pas une spécialiste, ce n’est pas mon domaine». Réticente, elle a tout de même confié qu’une enquête était en cours «comme dans tout pays normal» mais n’a pas voulu donner plus d’informations.

Une élue FN ayant tenu des propos homophobes suspendue

Classé dans : homophobie — dominique @ 15:26

FNUne élue du Front national dans les Côtes-d’Armor, qui avait été investie pour les législatives, a été suspendue du parti après avoir tenu des propos homophobes
« Catherine Blein est désavouée, elle ne sera pas candidate aux législatives », a expliqué Odile de Mellon, secrétaire départementale du FN dans les Côtes-d’Armor, jugeant « évident » qu’une procédure d’exclusion soit engagée.
Le site internet BuzzFeed a révélé vendredi que Catherine Blein s’était répandue pendant plusieurs années en propos anti-musulmans, anti-juifs et anti-homosexuels sur ses comptes Facebook et Twitter.
Interrogée sur ses propos par BuzzFeed, elle affirme au site internet souscrire à la théorie du « grand remplacement », selon laquelle la population française blanche serait volontairement remplacée petit à petit par une population immigrée.
A la suite de l’article de BuzzFeed, la conseillère régionale expliquait ce vendredi sur son compte Facebook qu’elle maintenait ses positions: « En nous battant pour la France c’est aussi POUR VOUS que nous nous battons… »

4 mai 2017

Cuba lutte contre l’homophobie à l’école

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:58

mariella castroMariela Castro, fille du président cubain Raul Castro, a lancé mercredi une campagne pour combattre le harcèlement scolaire contre les homosexuels et transsexuels, dans une société encore marquée par un machisme tenace.
« Nous ne lançons pas cette campagne parce que c’est un grand problème, mais parce que c’est un problème qu’il faut rendre visible », a déclaré devant la presse Mariela Castro, qui dirige à 54 ans le Centre national d’éducation sexuelle (Cenesex).
« Femmelette », « oisillon », « marimacha » (addition de Marie et de macho pour désigner une lesbienne ): ces termes souvent employés pour discriminer les homosexuels sur l’île provoquent l’isolement et l’exclusion des personnes visées dans les écoles, et peuvent entraîner des cas de déscolarisation et d’ »inégalité de résultats ».
Le Cenesex ne dispose pas de statistiques en la matière, mais « il existe des preuves de l’existence d’un harcèlement homophobe et +transphobe+ » au sein de l’école, explique Mme Castro, soulignant les « maux profonds » causés aux cibles de ce type de harcèlement étant donné leur jeune âge.
Cette campagne doit mobiliser le Cenesex pendant les deux prochaines années et rendre visible cette question dans les médias d’Etat, notamment lors du XXe festival annuel contre l’homophobie qui se tiendra mi-mai, a encore indiqué Mme Castro.
A Cuba, la communauté homosexuelle a été persécutée et marginalisée socialement après la révolution castriste de 1959. Puis les autorités ont progressivement assoupli leur position sur ce thème.
Depuis 10 ans, la sexologue Mariela Castro défend les droits des minorités sexuelles sur l’île et milite pour le mariage homosexuel, mais cette communauté demeure l’objet de stigmatisations. 

3 mai 2017

Russie : hypnose et eau bénite pour « soigner » l’homosexualité

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:04

russie gayDe nombreux thérapeutes et religieux  russes proposent des « traitements » à base d’hypnose et d’eau bénite pour « soigner » l’homosexualité.
Un psychothérapeute a assuré avoir « soigné » 78 homosexuels et 8 transexuels à l’aide d’une méthode développée durant l’Union soviétique.
Ce dernier a expliqué à la BBC que le « traitement » durait entre huit et dix-huit mois. Les séances d’hypnose peuvent durer jusqu’à huit heures.
« Quand un patient vient me voir, je lui montre des cas similaires: comment ils étaient et comment ils sont maintenant. Le patient est alors rempli d’espoir et comprend qu’il a besoin d’être soigné. »
Yuri, 40 ans, qui a subi l’un de ses « traitements », assure que le résultat a été « sans aucun doute catastrophique et néfaste ». Aucun scientifique n’a jamais reconnu de « traitement » contre l’homosexualité, qui, faut-il le rappeler, n’est pas une maladie. « Vous ne pouvez pas changer votre orientation sexuelle », a rappelé un psychologue, qui travaille avec des associations LGBT. Tenter de le faire peut être extrêmement préjudiciable, a-t-il indiqué à la radio britannique.
Des organisations religieuses proposent également d’autres types de soins contre l’homosexualité. Un pasteur moscovite promet d’aider les homosexuels à « rejeter » leur sexualité, symptomatique d’une « haine spirituelle », selon lui. Il diffuse des vidéos sur internet d’hommes qui se sont « libérés du péché ».
De nombreuses familles russes se tournent vers ce type de personnes.
Depuis 2013, dans le pays de Vladimir Poutine, la « propagande pour les relations sexuelles non traditionnelles devant mineur » est condamnée par une amende, voire une peine de prison. Selon un sondage de l’institut Vtsiom, 88% des Russes approuvent cette mesure. Et plus de la moitié de la population considère qu’il faut punir l’homosexualité.
Depuis 1993, l’homosexualité n’est plus considérée comme un crime et depuis 1999, elle n’est plus sur la liste des maladies mentales. Pourtant, l’homosexualité reste encore largement taboue dans ce pays.

USA : des tutus pour lutter contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,humour,infos,internationnal — dominique @ 14:46

tutuLe sénateur du Wyoming, Mike Enzi, a choqué en tenant des propos discriminants et homophobes envers la communauté LGBT : “Je connais un mec qui se rend dans des bars le vendredi soir habillé avec un tutu et il s’étonne toujours qu’on lui tombe dessus… Il le cherche un peu. C’est avec ce genre d’accoutrement que l’on termine avec ce genre de conséquence”. Des propos relayés par the Greybull Standard qui ont vivement fait réagir.
Pour contre-attaquer, et en soutien à la communauté LGBT, les habitants du Wyoming ont décidé de réagir se sont retrouvés dans des bars portant des tutus, pour soutenir la communauté LGBT et montrer à quel point le commentaire discriminant du sénateur est ridicule.
Les photos ont été diffusé sur les réseaux sociaux et accompagnées du hashtag #LiveAndLetTutu (« vis et laisse le tutu tranquille »), un jeu de mots qui reprend la devise de l’Etat du Wyoming : “Live And Let Live ». (« Vis et laisse vivre)”
Depuis la polémique, le sénateur Mike Enzi a présenté des excuses publiques en disant qu’il regrettait d’avoir « choisi ces mots inappropriés » et qu’il demandait « pardon à toute personne qui aurait été offensé ». 

Site internet pour protéger les HSH et les TS en Côte d’Ivoire

Classé dans : homophobie — dominique @ 6:06

afrique gaywww.protectionpourtous.ci : tel est le site internet mis en place en Côte d’Ivoire pour rapporter les violences contre les populations clés dans la lutte contre le VIH/SIDA, notamment les Hommes ayant des rapports Sexuels avec d’autres Hommes (HSH) et les Travailleurs et Travailleuses de sexe (TS). Ce site internet a été mis en place depuis 2016 par le Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS), et le site est administré par la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) depuis janvier 2017.
En Côte d’Ivoire, les dernières études estiment le taux de prévalence général au VIH à 3.7% alors que cette prévalence est estimée à 11, 4% chez les (TS) et à jusqu’à 29,3% chez les HSH. Ce fort taux de prévalence chez les TS et chez les HSH s’expliquent beaucoup par la difficulté que ces populations ont à accéder aux soinx de santé à cause de la stigmatisation, des discriminations et autres violations des droits humains dont elles sont couramment victimes. Par exemple, 22% des HSH disent ne pas fréquenter les centres de santé de peur que leur pratique sexuelle soit découverte. La peur d’avoir sa pratique sexuelle dévoilée s’explique par le fait que 38,5% de HSH disent avoir été victimes d’harcèlement et de chantage du fait d’être HSH. àIl y a même une situation où des forces de l’ordre ont directement empêchées un HSH de prendre ses antirétroviraux. C’est l’histoire de Solo, histoire relatée dans le « Rapport sur la situation des droits humains des personnes LGBTI en Côte d’Ivoire ». Ce rapport a été présenté lors de la
 59è session de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) en octobre 2016 à Banjul.

Le lien entre infection au VIH et violation des droits humains des HSH et des TS étant réel, le PNLS a donc mis à disposition le site internet www.protectionpourtous.ci afin de permettre aux HSH et aux TS de dénoncer, en toute sécurité, les violations des droits humains dont ils sont victimes. La LIDHO est chargée de mettre en place un système d’assistance juridique et judiciaire pour le suivi des violations des droits fondamentaux des HSH et des TS qui seront rapportées sur le site www.protectionpourtous.ci.
source : 76crimesfr.com

2 mai 2017

Merkel interpelle Poutine sur le sort des homosexuels en Tchétchénie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 18:17

merkelLa chancelière allemande Angela Merkel a demandé à Vladimir Poutine d’user de son « influence » pour que les homosexuels soient respectés en Tchétchénie, où de nombreux cas de torture ou d’arrestations ont été rapportés.
« J’ai aussi parlé de ce rapport très négatif sur ce qui arrive aux homosexuels en Tchétchénie et j’ai demandé au président qu’il use de son influence pour que les droits des minorités soient préservés », a-t-elle déclaré au cours d’une conférence de presse commune avec M. Poutine à Sotchi, sur les bords de la mer Noire.
Lors de sa prise de parole, le président russe n’a pas évoqué cette discussion ni le sort réservé aux homosexuels en Tchétchénie, une république du Caucase russe.
Fin mars, une enquête du journal indépendant Novaïa Gazeta a révélé que les homosexuels sont devenus la cible des autorités en Tchétchénie, société conservatrice où l’homosexualité, considérée comme un tabou, est un crime passible de mort dans la majorité des familles.
Selon le journal, les autorités locales ont arrêté plus de 100 homosexuels et incité leurs familles à les tuer pour « laver leur honneur » et des homosexuels tchétchènes ayant fui à Moscou ont affirmé à l’AFP avoir été battus et détenus « dans une prison non-officielle ».
Ces révélations n’ont pas fait réagir le gouvernement russe. Après une rencontre entre Vladimir Poutine et le président tchétchène Ramzan Kadyrov, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait simplement affirmé le 20 avril qu’ »il n’y a jusqu’à présent aucune confirmation concrète » de telles persécutions.
Lundi, au moins 17 militants pour les droits de la communauté LGBT ont été arrêtés à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie, alors qu’ils manifestaient contre la persécution d’homosexuels en Tchétchénie.

Julien Mas va marcher pendant 700 km entre Paris et Montpellier contre l’homophobie

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:08

julien mas  

Julien Mas, réalisateur de 34 ans, s’est lancé, mardi 2 mai, dans un périple de 700 km à pied entre Paris et Montpellier pour dénoncer l’homophobie et faire connaître l’association « Le Refuge » qui vient en aide aux jeunes homosexuels de 16 à 25 ans en rupture avec leurs proches après avoir révélé leur homosexualité, rapporte mardi France Bleu.
Le trajet se fera entre Paris, où il vit, et Montpellier, où se trouve le siège du Refuge qu’il doit atteindre le 1er juin prochain. À pied, Julien Mas traversera notamment le Loiret, la Nièvre, l’Allier, le Puy-de-Dôme ou encore la Lozère.
Un parcours volontairement très rural dans des départements où le Refuge n’existe pas et où il n’est pas connu. Cette marche a lieu en mai à dessein. Mai; c’est le mois au cours duquel se tient la semaine nationale de lutte contre l’homophobie (précisément du 15 au 22 mai 2017).
L’homosexualité est un « sujet sensible » et parfois « compliqué à aborder » reconnaît Julien Mas. Il lance un appel à ceux qui souhaitent le rejoindre le temps de quelques kilomètres, pour échanger autour d’une rencontre. Il organisera également des réunions dans 26 des communes qu’il traversera.
Le déclic lui est venu l’été dernier, en 2016, après avoir entendu à la radio, un appel à la sensibilisation à la question de l’homophobie de l’un des responsables de l’association « Le Refuge ». En plein mois d’août, le nombre de jeunes homosexuels en rupture avec leur famille explose, le standard de l’association aussi. Julien Mas y voit les conséquences du « débat houleux sur le Mariage pour Tous ».

Sensibilisé à cette question depuis 2012 et sa première rencontre avec l’association, Julien décide de s’emparer du sujet et d’agir. « Nous sommes en 2017″ dit-il, et « l’homophobie brise encore des destins ». Il faut « mobiliser sur cette question de société ! » s’est-il exclamé.
Pour le rejoindre, vous pouvez suivre sa page Facebook ou suivre la marche de Julien Mas grâce à une carte disponible sur le site de France Bleu. L’association Le Refuge soutient cette initiative.

123456...234

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS