29 juin 2017

USA : un Évêque veut interdire les funérailles à l’Eglise pour les personnes mariées avec une personne du même sexe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 15:06

Évêque Thomas PaprockiMgr Thomas Paprocki, un évêque américain, veut les paroisses interdisent aux personnes ayant conclu des mariages homosexuels de recevoir la communion et les empêchent d’avoir des funérailles à l’Eglise.
L’Evêque de Springfield (Illinois), a déclaré que les personnes vivant  » dans le mariage homosexuel » ne devraient ni chercher à recevoir ni être admises à la sainte communion parce que leurs relations sont d’une nature « objectivement immorale ».
En ce qui concerne les funérailles, il écrit: «À moins d’avoir donné des signes de repentir avant leur mort, les personnes décédées qui ont vécu ouvertement dans un mariage homosexuel donnant un scandale public aux fidèles doivent être privées des rites funèbres ecclésiastiques. En cas de doute, le bon pasteur ou administrateur paroissial doit consulter l’évêque ordinaire local, dont le jugement doit être suivi.»
Ces nouvelles directives de l’évêque Paprocki ont été vivement crtiqué par les leaders communautaires et les théologiens des deux côtés de l’Atlantique.

28 juin 2017

Lyon : Agression homophobe le soir de la Fête de la Musique

Classé dans : homophobie — dominique @ 15:11

visage_borisUn jeune homme originaire de Saint-Etienne, Boris et son compagnon Alfredo, ont été victimes d’une agression homophobe violente le soir de la Fête de la musique, à Lyon. Le couple se tenait la main quand il a été pris à partie par trois individus puis passé à tabac.
Une femme et deux hommes d’une vingtaine d’années passent à leur hauteur et les insultes à caractères homophobes commencent à pleuvoir : «c’est la fille uniquement qui nous a insultés», explique Boris, « on a d’abord rien dit puis on a fini par répondre et là, les deux gars ont commencé à nous taper. Ça a été très violent ».
Boris, dont le témoignage a été recueilli par France Bleu, a dû être opéré d’une double fracture tibia péroné et a écopé de 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT).
«J’ai pensé que ça pouvait très mal se finir. Ils avaient tellement de haine qu’on aurait pu rester sur le carreau», raconte-il au micro de la radio. Selon les médecins qui l’ont accueilli à l’hôpital, d’autres homosexuels ont également été agressés ce soir là.
 A retrouver sur France Bleu

L’Eglise catholique appelle Macron à ne pas ouvrir la PMA aux couples lesbiens

Classé dans : homophobie,religion — dominique @ 15:05

cathoL’Eglise catholique, par la voix de Mgr Pierre d’Ornellas, appelle Emmanuel Macron à ne pas « réveiller les passions » sur la procréation médicalement assistée (PMA), au lendemain de l’avis du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) favorable à son ouverture aux couples de femmes et aux femmes célibataires.
Dans une tribune à paraître dans « Le Monde » daté de jeudi, l’archevêque de Rennes, chargé des questions d’éthique au sein de l’épiscopat, estime qu’ »il serait regrettable pour tout le monde que le président de la République et le gouvernement prennent rapidement des décisions qui suscitent la division en réveillant les passions ».
« Le CCNE ne donne qu’un avis qui, sans obliger, invite à une réflexion plus approfondie et davantage partagée. Donnons-nous le temps de la réflexion et du débat! », écrit Mgr d’Ornellas. 

27 juin 2017

Turquie: La Gay Pride d’Istanbul interdite et dispersée par la police

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 21:25

gay-pride-istanbul   
photo : gay pride Istanbul 2015   En Turquie, la police empêche aux manifestants… par LeNouvelObservateur

A Istanbul, les forces de l’ordre ont empêché la tenue de la Gay Pride, dimanche. Pour disperser la foule, la police a fait usage de balles en caoutchouc et a interpellé au moins 4 personnes.
Samedi, la marche des fiertés en l’honneur des personnes homosexuelles, bisexuelles, transsexuelles et intersexes avait été annulée pour des raisons « d’ordre public » et de « sécurité ». Depuis 2015, la Gay Pride a été annulée par le gouvernement conservateur du président Erdogan mais les manifestants ont toujours bravé l’interdit.
Le défilé de la Gay Pride, qui tombait cette année au moment de la fin du jeûne du ramadan, avait auparavant fait l’objet de menaces, notamment de la part d’une organisation islamo-nationaliste radicale, les Foyers d’Alperen. “Si l’État leur donne l’autorisation de défiler, nous, nous ne les y autoriserons pas, où qu’ils veuillent défiler, nous serons présents pour bloquer les rues et empêcher cette marche”, avait menacé leur leader stambouliote, cité par Hürriyet.
La Turquie ne réprimande pas pénalement l’homosexualité mais l’homophobie y est répandue.

26 juin 2017

Tanzanie: les défenseurs des droits LGBT menacés

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:42

mwiguluLe gouvernement tanzanien a menacé d’arrêter tous les défenseurs des homosexuels et promis d’expulser les étrangers qui militeraient pour leurs droits.
« Je voudrais rappeler et avertir toutes les organisations et institutions qui font campagne et prétendent défendre les intérêts des homosexuels Nous allons arrêter et traduire en justice tous ceux qui sont impliqués », a affirmé dimanche le ministre de l’Intérieur, Mwigulu Nchemba( photo) dans un discours public rapporté lundi par le quotidien gouvernemental Daily News.
Le ministre a averti que son pays n’hésiterait à chasser du pays tout étranger défendant les droits des homosexuels. « Si nous trouvons un étranger menant cette campagne, il ou elle sera déporté(e) sans le moindre délai. Ils n’auront même pas le temps de retirer leur téléphone portable de la prise électrique », a-t-il asséné.
Le gouvernement tanzanien avait menacé au début de l’année de publier des listes d’homosexuels faisant commerce de leur corps, avant d’y renoncer par la suite.
Quelques jours plus tôt, il avait ordonné la fermeture de centres de santé spécialisés dans la lutte contre le sida, accusés de promouvoir l’homosexualité, une décision critiquée par les États-Unis.
Dans un discours prononcé jeudi dernier, le président tanzanien John Magufuli s’en était déjà pris aux organisations défendant les droits des homosexuels et plaidant pour le droit des mères adolescentes à poursuivre leur scolarité après des maternités.
« Ceux qui nous enseignent des choses pareilles ne nous aiment pas, mes frères. Ils nous ont apporté la drogue, les pratiques homosexuelles que même les vaches réprouvent », avait affirmé le chef de l’Etat.
M. Magufuli avait appelé ses administrés à cesser « d’imiter ces pratiques indignes », même si cela risque d’entraîner l’arrêt de certaines aides extérieures. « Ils  brandissent l’aide, mais ce sont les ressources qu’ils nous volent! ….Vous, vous élevez du bétail; mais avez-vous jamais vu une chèvre ou un porc se livrer à ce jeu? Et ces gens veulent que les Tanzaniens s’y adonnent! », avait-il ajouté.

23 juin 2017

Allemagne : réhabilitation des homosexuels condamnés après guerre

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 15:51

allemagneLes députés du Bundestag ont adopté à l’unanimité un projet de loi qui réhabilite et indemnise environ 50.000 hommes condamnés pour homosexualité sur la base d’un texte nazi resté en vigueur longtemps après la Deuxième guerre mondiale.
Ce texte porté depuis plus d’un an par le ministre social-démocrate de la Justice Heiko Maas, qui avait dû faire face à l’aile la plus conservatrice du parti de la chancelière Angela Merkel.
Ce texte prévoit 3.000 euros d’indemnisation forfaitaire par condamnation ainsi que 1.500 euros par année de détention.
En outre, le gouvernement va financer à hauteur de 500.000 euros par an une fondation spécialisée dans le travail de mémoire sur le sujet.
Pendant 122 ans, de 1872 à son abrogation en 1994, l’article 175 du Code pénal allemand a puni de prison « les actes sexuels contre nature , que ce soit entre personnes de sexe masculin ou entre hommes et animaux ».
Sa sévérité avait été accrue en 1935 par un amendement nazi prévoyant jusqu’à dix ans de travaux forcés. Plus de 42.000 hommes ont été condamnés à ce titre sous le IIIe Reich, envoyés en prison et pour certains en camp de concentration.
Mais l’article 175 a été maintenu après guerre, restant pendant des décennies la seule survivance légale des persécutions nazies, et conduisant à 50.000 nouvelles condamnations dans la jeune démocratie ouest-allemande.
L’initiative intervient quelques mois après l’annonce d’une loi comparable pour les homosexuels condamnés en Angleterre et au Pays de Galles, à la différence que le texte ne s’applique qu’aux défunts.
Seule l’Ecosse a annoncé vouloir aussi réhabiliter les vivants.

19 juin 2017

Chine :la scène « gay » d’Alien Covenant retirée du film en Chine

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:06

covenantfassbenderLa Chine s’en ai pris à Alien : Covenant, dernier film en date du réalisateur Ridley Scott, en coupant la scène gay du film qui a été coupée à l’occasion de sa sortie en Chine, retirant un passage de six minutes montrant Michael Fassbender dans un dialogue avec lui-même.
Les deux robots que l’acteur incarne, David et Walter, échangent sur leurs capacités respectives et finissent leur conversation par un étrange baiser, qui sonne comme un au-revoir entre ces deux frères ennemis. Les cinéphiles et expatriés ont relevé l’absence de cette scène ainsi que d’autres passages du film lors de la projection
Ce n’est pas la première fois que la Chine fait preuve d’intolérance concernant la représentation de relations amoureuses et/ou sexuelles entre deux personnages homosexuels. Le Secret De Brokeback Mountain, chef-d’oeuvre d’Ang Lee s’était ainsi vu interdire de projection sur le territoire, tandis que le dernier live-action Disney La Belle Et La Bête avait suscité bien des remous dans le pays, même si c’est bien la version originale du film qui avait été projetée en salles. 

USA : une jeune Mormon fait son coming out en plein office

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 6:22

mormon   

La vidéo du discours de Savannah , une jeune mormone de 12 ans, est devenue virale
Savannaha a fait son coming out devant les paroissiens d’une église de l’Etat américain de l’Utah. Mais alors qu’elle expliquait que « Dieu l’a créée de cette façon et qu’elle n’est pas une erreur », les officiels de l’église lui ont coupé son micro et l’ont obligée à aller s’asseoir.
Savannah, une jeune adolescente de douze ans, est montée le mois dernier sur l’estrade de son église mormone près de Salt Lake City, dans l’Utah, pour annoncer son homosexualité aux paroissiens.
« Je crois que je suis un enfant de parents divins. Je ne sais pas s’ils nous parlent, mais je sens dans mon coeur qu’ils m’ont créée et qu’ils m’aiment. »
« Ils ne m’ont pas ratée en me donnant des yeux bruns, ou quand je suis née chauve. Ils ne m’ont pas ratée lorsqu’ils m’ont donné des tâches de rousseur ou en me faisant homosexuelle. Dieu m’aime simplement comme ça car je crois qu’il aime toutes ses créations. »
Savannah a été brusquement coupée par les officiels de l’église, lesquels ne devaient certainement pas partager l’appel à l’ouverture et à la tolérance de l’adolescente. Son micro soudainement coupé, Savannah fut ensuite priée d’aller s’asseoir. Et la cérémonie continua comme si de rien n’était.
Chez les Mormons, être attiré par quelqu’un du même sexe n’est pas un pêché. Elle interdit néanmoins la sexualité homosexuelle
Heather, la maman de Savannah, qui accepte totalement son homosexualité, a expliqué au Daily Mail que sa fille était retournée en pleurs auprès d’elle. Elle l’a ensuite consolée en lui disant à quel point elle avait été belle et courageuse.

17 juin 2017

Canada : L’Alberta pourrait interdire les thérapies de convertion

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,Sante — dominique @ 17:52

therapie de convertionL’Alberta pourrait devenir la troisième province canadienne à bannir les thérapies visant à convertir de jeunes homosexuels et transgenres.
Un groupe de l’Université de Lethbridge, dans le sud de la province, a lancé une campagne dimanche dernier pour demander au gouvernement d’interdire ces thérapies comme l’ont déjà fait le Manitoba et l’Ontario.
Jenn Takahashi, du groupe de recherche en intérêt public de l’Université de Lethbridge (LPIRG) déplorent que les thérapies de conversion soient très répandues dans le sud de la province, où la religion est omniprésente.
Son groupe a lancé une campagne dimanche dernier pour demander au gouvernement albertain d’interdire ces pseudo-thérapies qui ne reposent sur aucune base scientifique.
Selon elle, certains thérapeutes pratiquent ces thérapies sur des enfants d’à peine 5 ans et les abus physiques et mentaux sont la norme plutôt que l’exception. « Le plus troublant, c’est que ces thérapeutes font partie d’un ordre professionnel et que certains de leurs services sont remboursés par la province », explique-t-elle.
« Peu de gens le savent, mais les médecins avaient encore le droit d’offrir des thérapies de conversion au Québec jusqu’à tout récemment », déclare le psychothérapeute et professeur en travail social de l’Université McGill Bill Ryan.
Selon lui, bien que certaines provinces ont des valeurs plus conservatrices, c’est un phénomène qu’il qualifie de dangereux et que l’on observe partout au pays.
Les séquelles peuvent être graves, allant de la dépression au suicide.
Ces thérapies sont d’ailleurs condamnées par l’Association américaine de psychiatrie, qui a déjà établi par le passé que l’homosexualité n’est pas une maladie.
Le groupe de l’Université de Lethbridge a pour sa part indiqué que plusieurs députés leur avaient signifié qu’ils souhaitaient présenter leur requête à l’Assemblée législative l’automne prochain, lors de la reprise des activités.

15 juin 2017

Nigéria : Deux hommes condamnés à 14 ans de prison pour homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 21:30

justiceDeux hommes ont été condamné à 14 ans de prison pour avoir eu des relations homosexuelles au Nigeria
Agés de 24 ans et de 29 ans les deux hommes ont comparu devant une Cour de magistrats à Lagos, la plus grande ville du Nigeria et du continent africain, où ils ont plaidé non coupable.
Le procureur de police Anthonia Osayande a déclaré que les hommes ont commis « l’infraction » au City Center Hotel de Surulere (zone de gouvernement local de l’État de Lagos) à 15 heures le 1er juin.
Il s’agirait d’une histoire de prostitution, les deux hommes se battaient parce que l’un avait refusé de payer l’autre après des rapports sexuels
«Il avait promis de l’argent si l’autre acceptait, mais l’accusé a refusé de payer après s’être amusé», a déclaré M. Osayande.
Le magistrat en chef a fixé la caution à 100 000 Naira chacun (285 €).
L’affaire a été ajournée au 3 août.
En avril, la police a attaqué un motel et a arrêté 53  jeunes étudiants masculins homosexuels.
La police a arrêté le groupe, les accusant de pratiquer un «mariage homosexuel», puis a accusé les hommes de «conspiration, d’assemblée illégale et appartenance à une bande de société illégale».
L’homosexualité est punie au Nigeria par des peines allant jusqu’à 14 ans de prison. La mort peut être requise dans les États appliquant la charia.

123456...239

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS