9 novembre 2017

USA: l’Eglise est bien peu charitable

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 6:46

1Mary Kate Curry a démissionné de son poste de professeure de théologie à l’école secondaire Father Lopez Catholic de Daytona Beach, en Floride. Elle a été obligé de le faire après que l’engagement avec sa partenaire de même sexe soit devenu public. Les administrateurs de l’école ont admis qu’ils savaient que Curry était lesbienne, mais que son engagement aurait du rester secret
Cependant, ce qui a motivé Kate à dénoncer publiquement ce qui s’est passé n’est pas la cause qui l’a forcée à quitter son poste d’enseignante.
Elle était prête à se résigner. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été l’interdiction d’être le deuxième entraîneur de l’équipe féminine de basket-ball du centre. Apparemment, le ait de s’être engagée avec sa compagne ne signifiait pas seulement qu’elle ne pouvait pas enseigner, mais aussi qu’elle devait aussi renoncer à tous les emplois payés par le diocèse. En fait, elle n’a même pas été autorisée à continuer d’entrainer une équipe même sur la base du volontariat
Kate a donc décidé de rendre public sur les réseaux sociaux catholiques  LGBT son licenciement : « Quand le diocèse se montre discriminatoire envers les travailleurs LGBT de l’ église, quelle est la mission? Est-ce vraiment le Corps de Christ qui parle et qui agit? … Nous manquons à nos étudiants et à notre mission quand nous leur apprenons à cacher des choses, à avoir honte et à se taire. Ils méritent plus », dit Kate.
Ce dernier rejet rejoint ceux qui se sont produits ces dernières années en réponse à la visibilité grandissante des LGBT au sein des institutions de l’Église catholique.
Les cas de discrimination contre les personnes LGBT se sont accentués depuis que la Cour suprême a étendu le droit de l’égalité du mariage sur l’ensemble des Etats Unis
Ce ne sont pas seulement les personnes qui épousent leurs partenaires qui sont rejetés mais également ceux qui soutiennent et militent pour l’égalité des droits, même s’ils ne sont pas homosexuels
Dans certains cas, la justice fini par donner raison au licencié, mais dans d’autres cas,l’absence de législation contre la discrimination des personnes LGBT au niveau des états empêche que la justice se fasse. Récemment, le cas des personnes transgenres qui ont été privées de soins dans les hôpitaux catholiques ont été dénoncé 

Les enfants élevés par des parents homosexuels développent une identité genrée similaire à celle des enfants éduqués par des couples hétérosexuels

Classé dans : homoparentalité,homophobie,internationnal — dominique @ 1:45

couple avec enfantLes enfants élevés par des parents homosexuels ont-ils une identité genrée modifiée ? La question a été souvent soulevée, parfois instrumentalisée par les opposants au mariage pour tous. A tort, visiblement. Selon une étude menée sur 106 couples ayant adopté un enfant et publiée dans la revue Sex Roles, il n’y aurait pas de différence d’identité concernant le genre entre les enfants issus de couples homosexuels et ceux élevés par des parents hétérosexuels.
Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs, de l’Université de Kentucky, ont suivi des couples homosexuels (gays et lesbiens) et hétérosexuels ainsi que leurs enfants pendant dix ans. Les enfants ont été interrogés et leur comportement a été analysé par les chercheurs – alors que les études précédentes s’étaient attelées à interroger les parents, et non les enfants eux-mêmes.
Les auteurs ont passé en revue plusieurs critères permettant d’évaluer l’adoption par les enfants des normes sociales du genre. Parmi ces critères figurent le choix des jouets, des habits ou encore des ambitions professionnelles.
Or, les résultats montrent que la sexualité des parents n’a pas d’influence sur la manière dont l’enfant construit son identité de genre. Par exemple, les petites filles de couples homosexuels jouaient pour la plupart aux poupées et les garçons, aux camions, à l’image des enfants adoptés par des parents hétérosexuels. Difficile de dire s’il faut s’en réjouir, ce n’est d’ailleurs pas le propos de l’étude.
En tout cas, les quelques enfants qui manifestaient des comportements moins conformes à leur genre avant d’entrer à l’école étaient aussi ceux qui aspiraient, quelques années plus tard, à des carrières moins typiques de leur genre. Ce qui montre que le choix des jouets constitue un indicateur plutôt pertinent de la manière dont les enfants s’identifient aux normes sociales du genre, expliquent les chercheurs.
« L’orientation sexuelle des parents et la structure familiale n’avaient aucun impact significatif sur la conformité ou la non-conformité des enfants à leur genre, écrivent les auteurs. Nos résultats suggèrent que le développement de l’identité de genre chez les enfants adoptés par des parents lesbiens ou gays s’opère selon des voies habituelles, et est similaire à celui des enfants adoptés par des couples hétérosexuels « .
Ainsi, «le fait d’avoir un modèle féminin et masculin au sein du foyer ne facilite pas nécessairement le développement d’une identité conforme au genre chez les enfants adoptés, pas plus que cela décourage la non-conformité au genre ».
Par ailleurs, les auteurs expliquent que les travaux précédents qui ont conclu à une modification de l’identité de genre chez les enfants ayant été élevés par des coupes homosexuels manifestent certains biais. Elles ont en effet porté sur des familles « non-traditionnelles », alors que ces derniers travaux ont été menés au sein de couples aisés, issus de la classe moyenne et plutôt traditionnels. Ce qui induit que l’identité de genre est bien plus une affaire d’éducation que d’orientation sexuelle.
source : fugues.com

7 novembre 2017

Canada : Expulsé parce qu’Immigration Canada ne le croit pas homosexuel

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:15

Josue ElvirUn homme originaire du Honduras est menacé d’être expulsé du Canada, parce que les agents d’Immigration Canada ne lui ont pas accordé le statut de réfugié parce qu’il ne le croit pas homosexuel, comme qu’il le prétend.
 Josue Elvir est arrivé à Toronto, il y a quatre ans avec un visa et il a demandé le statut de réfugié parce qu’il est homosexuel et soutenant que sa vie est menacée dans son pays natal, le Honduras, parce que «c’est un pays homophobe, personne ne peut y vivre en étant gay», a-t-il mentionné à la chaîne Global.
 La demande d’Elvir a été rejetée en 2016 après que la Section de la protection des réfugiés ait statué qu’il n’était pas homosexuel.
 Lundi, il a reçu sur Twitter l’appui de l’une conseillère municipale de Toronto, Kristyn Wong-Tam, qui est elle-même membre de la communauté LBGT.
 La conseillère a posté une photo de Josue Elvir et elle entourés du drapeau arc-en-ciel en implorant le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale de ne pas déporter le réfugié gai vers le Honduras.
 «Josue a recueilli beaucoup de nouvelles preuves prouvant qu’elle est ce qu’il dit être: un homme queer qui a peur de retourner dans un pays homophobe, a-t-elle ajouté sur Twiitter. S’il vous plaît, donnez –lui la chance de montrer ses nouvelles preuves au gouvernement avant de l’expulser vers le Honduras.»
 Selon Human Rights Watch, le Honduras possède l’un des taux d’homicides les plus élevés au monde et les personnes de la communauté LBGT sont souvent les personnes ciblées.

Suisse : Une brochure pour lutter contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 9:10

1Le projet PREMIS (Prévention du rejet des minorités sexuelles) de Promotion Santé Valais engage un plan d’action valaisan pour agir contre les insultes et actes homophobes. Il a édité une brochure, avec la collaboration d’étudiants de la HES-SO, qui permet de s’adresser aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social.
Les chiffres sont parlants. Le taux de suicide est cinq fois plus élevé au sein des personnes LGBT (lesbien-gay-bisexuel et trans) en raison des violences dont elles sont la cible; la moitié des tentatives de suicide ont lieu avant l’âge de 20 ans; enfin, 33% des élèves sont harcelés en raison de leur orientation sexuelle ou supposée. Des discriminations qui touchent une large part de la population puisque «des études montrent qu’aujourd’hui 10 à 15% des gens sont LGBT», note Johanne Guex.
D’où la nécessité de faire de la prévention. PREMIS a ainsi présenté hier une brochure, réalisée avec des étudiants de la HES-SO Valais et destinée aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social
Pour l’instant, PREMIS vise les professionnels. Mais la prévention pourrait s’étendre aux jeunes dans les centres scolaires. 

6 novembre 2017

USA : un homme tue son fils gay de 14 ans

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 21:31

giovanni-melton-wendell-meltonLa police a déclaré qu’un père La police de Henderson, Nevada, a déclaré qu’un homme âgé de 53 ans, a abattu son fils homosexuel de 14 ans le jeudi 2 novembre.
L’ancienne mère adoptive de la victime, Sonja Jones, a déclaré que le père, Wendell Melton, «détestait» que son fils soit gay.
« Je suis sûr que dans son esprit, il préférait avoir un fils mort plutôt qu’un fils gay. »
“Giovanni a été abusé physiquement et mentalement pendant de nombreuses années”, a-t-elle ajouté.
Les amis et la famille de l’adolescent se souviennent d’un adolescent «énergique» qui a apporté du bonheur à ceux qu’il a rencontrés, rapporte News 3, Las Vegas.
Elle a ajouté qu’elle avait parlé à un membre de la famille qui avait confirmé qu’une discution avait eu lieu à propos de l’orientation sexuelle de Giovanni.
Jones dit que l’argument a conduit à l’incident qui a finalement vu l’adolescent tiré par son père.
Ancien pilote, Wendell Melton travaillait pour United Airlines.
Sonja Jones dit qu’il avait déjà menacé son fils avant le drame.
« J’ai entendu dire que son père l’avait surpris avec son petit ami et avait sorti une arme à feu et lui avait tiré dessus », a déclaré Jones.
« J’espère qu’ils lui jettent le livre. J’espère qu’il ne verra jamais la lumière du jour », a ajouté Jones.
« J’espère que chaque jour, quand il se regardera dans un miroir, il verra le visage de son fils. »
Wendell Melton est accusé de meurtre, de maltraitance d’enfants et de possession prohibée d’une arme à feu.

Italie: La tombe d’un homosexuel jugée trop exentrique

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 16:22

1Jaune électrique et bleu, avec beaucoup de fleurs et de photographies représentant les plus beaux moments d’une histoire d’amour de 36 ans.
Corrado Spanger a offert une tombe peu conventionnelle à son compagnon Carlo Annoni, un infirmier de 61 ans, au cimetière de Mariano Comense, dans la province de Côme.
Carlo et Corrado, tous deux militants d’Arcigay, à la pointe de la lutte pour la protection des droits homosexuels, se sont mariés à Londres et, après l’approbation de la loi sur les couples, ont immédiatement soumis à la commune de Mariano le certificat d’union civile.
Corrado a également dédié à son compagnon un concours de textes thématiques homosexuels non publiés sur la diversité dans le domaine de l’amour, intitulé « Prix Carlo Annoni ». Les inscriptions fermeront en mars 2018
Un élu local de Forza Italia, le parti de droite fondé par Silvio Berlusconi, a lancé une motion au conseil communal pour s’insurger contre ce monument funéraire inhabituel.
« S’ils veulent l’égalité, qu’ils se comportent comme tout le monde », indique le texte de la motion à propos du couple gay.
« Carlo et moi avons voulu faire comprendre que l’amour gay n’avait en soi rien de mal, et qu’il offre une vie en couleurs », a expliqué le veuf sur les réseaux sociaux. 

4 novembre 2017

Un fonctionnaire kenyan veut séparer deux lions mâles gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,politique,religion — dominique @ 17:48

1Un responsable kényan demande à ce que deux lions mâles soient séparés après avoir été surpris en train de faire l’amour.
Ezekiel Mutua, directeur général du Kenya Film Classification Board, a qualifié l’incident de «bizarre» et exigé des réponses.
Mutua est farouchement homophobe, il a interdit récemment la série de Disney Andi Mack parce qu’il y a un personnage gay.
Il a déclaré à Nairobi News : «Ces animaux ont besoin de conseils, car ils ont probablement été influencés par des gays qui sont allés dans les parcs nationaux et se sont mal comportés…. Je ne sais pas, ils doivent l’avoir copié quelque part ou c’est démoniaque. Parce que ces animaux ne regardent pas les films », tente-t-il d’expliquer .
« Les esprits démoniaques qui infligent l’homosexualiré  à l’homme semblent avoir rattrapé les animaux », a-t-il dit.
Ces deux lions ont fait la une dans tous les pays du monde.
Les deux lions ont été repérés dans une zone de brousse isolée sur le Masai Mara.
L’accouplement entre les lions mâles et femelles peut souvent aboutir à la violence mais après l’accouplement des deux mâles, ils étaient plus affectueux
Paul Goldstein, photographe de la faune et guide pour Exodus Travels, a vu les lions côte à côte avant que l’un ne se couche et que l’autre le monte. 

3 novembre 2017

Canada : L’Alberta dépose son projet de loi pour protéger les élèves LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 8:35

canada gay 01Le ministre de l’Éducation de l’Alberta, David Egen, a déposé un projet de loi pour interdire aux écoles de rendre publique l’identité des élèves qui se joignent à des Alliances gay-hétéro (AGH).
Un texte de Mario De Ciccio
Selon la loi scolaire actuelle, « un conseil scolaire doit aviser le parent d’un élève lorsque des cours, des programmes d’enseignement, du matériel didactique, des instructions ou des exercices comprennent un sujet qui traite principalement et explicitement de la religion ou de la sexualité ».
Les amendements proposés dans le projet de loi 24 viendraient soustraire les associations volontaires comme les AGH à cette obligation. Il serait donc impossible pour toute école régie par la loi d’avertir les parents quand leurs enfants créent ou se joignent à une AGH.
Le gouvernement propose aussi d’autres amendements pour assurer que toutes les écoles recevant un financement provincial permettent la création d’AGH, y compris les écoles à charte et privées.
Selon le projet de loi, les écoles qui ne s’y conformeront pas seront sujettes à une enquête du ministre et risqueraient de perdre leur financement.
Selon Sympa César, un membre du groupe FrancoQueer, le projet de loi vient redonner le choix aux élèves d’afficher leur identité sexuelle auprès de leurs familles. « De faire leur propre coming outà leurs parents, c’est un choix très important pour ces jeunes » explique-t-il.
Selon lui, même après l’adoption du projet de loi de 2015, qui devait faciliter la création d’AGH, de nombreux étudiants se faisaient bloquer la route par les conseils scolaires catholiques comme le sien.
Le nouveau projet de loi remettra la responsabilité de la création d’une AGH entre les mains du directeur de l’école. Ce sera aussi à ce dernier d’accorder les ressources de mise en oeuvre dans un délai raisonnable.
Au-delà des amendements, le projet de loi a aussi tout un aspect symbolique, selon le président de Francophonie jeunesse de l’Alberta. « C’est le fait de savoir que nos élus sont là pour nous, qu’ils nous respectent et qu’ils veulent que nous nous sentions comme chez nous dans nos écoles », dit Martin Kreiner.
Le dépôt du projet de loi risque d’alimenter les débats à l’Assemblée législative. Le nouveau chef du Parti conservateur uni, Jason Kenney, alors candidat à la direction du parti, avait déclaré en août que « les parents ont le droit de savoir » lorsque leur enfant se joint à une AGH, à moins qu’il n’y ait une preuve de violence.
Le ministre de l’Éducation avait alors décrit l’opinion de Jason Kenney comme « extrémiste ».

2 novembre 2017

Kevin Sapcey : de nouvelles accusations

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice,people — dominique @ 17:50

1Spacey, qui a obtenu deux Oscars, se trouve déjà dans la tourmente, notamment après les révélations de l’acteur Anthony Rapp, 46 ans, qui l’a accusé d’avoir tenté de l’agresser sexuellement alors qu’il avait seulement 14 ans.
L’acteur mexicain Roberto Cavazos assure sur sa page Facebook que ses rencontres avec Kevin Spacey étaient « proches du harcèlement », dénonçant « plusieurs rencontres désagréables » avec le héros de la série House of Cards.
Nouvelle affaires : Mardi, un barman anglais, Daniel Beal, a accusé dans le quotidien The Sun l’acteur américain de s’être exhibé devant lui en 2010 et d’avoir ensuite acheté son silence en lui offrant sa montre d’une valeur d’environ 5.670 euros.
Sur la BBC, un autre homme, non identifié, a dit s’être réveillé avec la tête de Spacey sur son ventre en 1985, dans son appartement new-yorkais, lorsqu’il était adolescent.
L’acteur-réalisateur Tony Montana accuse lui aussi Kevin Spacey d’inconduite sexuelle.
Montana a déclaré que Spacey l’a cherché à tâtons en 2003. Le cinéaste dit qu’il était en train d’éditer un documentaire à Coronet, le hotspot de Los Angeles, lorsque la star de « House of Cards » est entrée avec un groupe d’amis.
« Je suis monté pour commander un verre et Kevin est venu vers moi et a mis son bras autour de moi. Il me disait de venir avec lui, de quitter le bar. (Il) a mis sa main sur mon entrejambe avec force et a saisi tout mon paquet « , a déclaré Montana à radaronline.com.
Montana a rappelé à Spacey apparemment en état d’ébriété  « ceci désigne la propriété. »
« J’ai baissé sa main et j’ai tordu son pouce pour enlever sa main », a ajouté Montana. 

31 octobre 2017

SOS homophobie appelle la France à réagir aux insultes homophobes du ministre des droits de l’Homme

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:37

Newly appointed Moroccan Minister for Justice and member of the PJD Ramid and outgoing Minister Naciri arrive at a handover ceremony in RabatLe 28 septembre dernier le Ministre d’Etat chargé des droits de l’homme au Maroc a qualifié les homosexuels d’ »ordures ».
Interrogé par un journaliste sur le rejet récent par le Maroc des recommandations relatives à la décriminalisation de l’homosexualité formulées par l’ONU, Mustapha Ramid a répondu : « Trop c’est trop. Tout le monde donne de l’importance à cette homosexualité et veut en parler. Ces gens-là sont des ordures » (traduit de l’arabe « aousakh »).
Quelques jours plus tard, Mustapha Ramid a maintenu ces propos : « La déviance sexuelle (expression employée par le ministre pour l’’homosexualité’) reste un crime puni par la loi marocaine et est de surcroît non-acceptable par notre société ».
Il ne s’agit pas de la première sortie homophobe de Mustapha Ramid, qui avait déjà, en 2015, appelé les homosexuels « à changer de sexe » pour ne pas tomber sous le coup de la loi.
Une quinzaine d’associations de défense des droits humains, dont notamment l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), l’Association de défense des droits de l’Homme (ADDH), le Centre marocain pour la démocratie et la sécurité (CMDS), l’Association de lutte contre le sida, ont condamné ces propos dans une lettre commune à l’attention du chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.
« Nous considérons que qualifier d’ ‘ordure’ des citoyens marocains comme tout autre citoyen, est une violation flagrante de la constitution marocaine, qui dans son préambule, adopte l’engagement de l’État marocain aux droits de l’homme tel que reconnu internationalement. Le ministre d’État, avec de telles déclarations, encourage l’homophobie », écrivent-ils.
« Ces propos interviennent dans un contexte de criminalisation des relations homosexuelles par l’article 489 du code pénal marocain, qui reste largement appliqué dans les tribunaux qui condamnent très régulièrement des personnes à de la prison ferme (jusqu’à 3 ans) sur ce fondement, et de rejet par le Maroc des recommandations d’abrogation de cet article par les Nations Unies », observe SOS homophobie en France.
L’association s’insurge contre ces propos « qui constituent une attitude homophobe affichée et décomplexée du Ministre d’Etat chargé des droits de l’homme ».
Elle appelle les autorités françaises, qui entretiennent des relations diplomatiques, économiques et judiciaires étroites avec le Maroc, « à intervenir auprès des autorités étatiques et gouvernementales marocaines afin que ces propos, qui constituent une atteinte grave aux libertés fondamentales universelles défendues par la France, soient officiellement condamnés et que des excuses soient exigées pour ces insultes ».
source : E-llico.com

12345...255

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS