11 avril 2017

Paris: Agression transphobe devant le Centre LGBT

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:08

centre lgbtEmilie Dauby, bénévole et militante à l’Association nationale transgenre (ANT) et membre du conseil d’administration du Centre LGBT Paris Ile de France a été violemment agressée par un motard devant le Centre le jeudi 6 avril.
«Victime d’insultes à caractère transphobes et de coups violents entrainant plusieurs jours d’incapacité de travail, Émilie devra subir une intervention chirurgicale, nous apprend le Centre LGBT dans un communiqué. Grâce à l’intervention rapide et bienveillante du personnel du bar Le Brelan, dont nous saluons la réactivité, l’agression a pu être stoppée.» rapporte yagg .
Le Centre « condamne » cette agression, apporte son soutien à Emilie Dauby et fait part au passage de son « émotion » et de sa « colère ». L’association rappelle également que cette agression est loin d’être un cas isolé:
«Pas moins de 63 témoignages de transphobie ont été enregistrés par SOS homophobie sur l’année 2016, faisant bien souvent état de violences physiques ou de menaces. La haine de l’autre et le sexisme nourrissent la transphobie, entrainant discriminations, exclusion, invisibilité et violences envers les personnes Trans.»

Ouverture du premier temple mormon au Chesnay

Classé dans : homophobie,politique,religion — dominique @ 1:54

Pour la première fois des Mormons rejoignent la gay pride de San Francisco en 2012Tout près du Château de Versailles, les mormons ont inauguré leur premier temple en France vendredi 7 avril, en présence de Mitt Romney .
Situé au Chesnay (Yvelines), à 500 mètres de l’entrée du Château de Versailles, le bâtiment religieux de 7 000 mètres carrés incarne dans toute sa puissance la force de frappe de cette religion si mystérieuse. Loin d’être anecdotiques, les mormons, même en France, disposent de puissants réseaux, et n’hésitent pas à les montrer aux journalistes. Le Monsieur com’ des mormons en France, Dominique Calmels, est par exemple directeur financier à Accenture, l’une des 100 plus grosses entreprises mondiales. Il s’est affiché aux côtés de Bruno Le Maire pendant la primaire de la droite, avant de s’occuper du programme pour la fiscalité de François Fillon.
Le maire LR du Chesnay, catholique convaincu, et ex-porte-parole de la Manif Pour Tous a prononcé la veille son « homélie » de célébration du temple lors d’une inauguration plus privée, devant une centaine d’élus, de mormons, et de personnalités du monde des affaires. « J’avais une idée très négative sur cette Eglise, confie-t-il à Marianne. Mais on a levé le doute sur le côté sectaire et on a vu que leur mode de vie était compatible avec les valeurs de la République ».
Pour l’Eglise mormone, les couples gays sont des apostats, et les enfants de couples homosexuels sont interdits de devenir membres avant 18 ans et leur départ du foyer familial.
Dominique Clamels précise : « Mais on lit la Bible : nous ne serons pas homosexuels. Un homosexuel ne rentrera pas dans le temple. »
article à lire sur marianne.net

10 avril 2017

Tunisie : un couple homosexuel arrêté

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:40

Association-ShamsShams, l’association tunisienne de défense des droits des homosexuels, rapporte qu’un couple homosexuel a été arrêté, samedi 8 avril 2017, à Tataouine, sur la base d’échanges de messages Facebook
Elle précise que la police a utilisé les messages privés des 2 accusés sur Facebook comme preuve de leur homosexualité.
Le couple risque 3 ans de prison ferme, sur la base de l’article 230 du code pénal tunisien, qui criminalise la sodomie, jugé comme une preuve de leur homosexualité.
«Shams condamne fermement cette intrusion injustifiée dans la vie privée des citoyens et exige la libération immédiate des deux accusés», a indiqué l’association dans son communiqué.

Tchétchénie :les homosexuels sont victimes de purges et de tortures

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:14

prisonLa Tchétchénie aurait ouvert un camp de concentration pour les homosexuels, a révélé une enquête.
Un journal, Novaya Gazeta, a révélé récemment qu’au moins une centaine d’homosexuels ont été arrêtés en Tchétchénie, que certains ont disparu et que plusieurs d’entre eux ont été tués.
Des ONG ont confirmé les arrestations et les enlèvements, et un réseau LGBT a mis en place un numéro d’urgence pour aider ceux qui le veulent à fuir le Caucase.
Depuis cette vague d’arrestations, la plupart des homosexuels ont fermé leurs comptes sur les réseaux sociaux. Certains ont fui, juste parce qu’ils connaissaient quelqu’un qui a été arrêté, ce qui peut les désigner comme des victimes potentielles.
Des militants affirment que «plusieurs camps d’internement» auraient été créé et qu’il serait demandé aux homosexuels de quitter la Tchétchénie.
Un homme qui a pu fuir l’ancien quartier général de l’armée a affirmé avoir été obligé de payer des pots-de-vin à la police tchétchène «pour être laissé tranquille».
Un autre ancien détenu a déclaré qu’il avait été frapper pour dénoncer d’autres membres de la communauté LGBTI. Il affirme avoir été torturé et électrocuter pour qu’il fasse des aveux .
Des responsables étrangers appellent la Russie à intervenir
Les ministres des Affaires étrangères des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne ont tous exhorté la Russie à intervenir d’urgence.
«Nous condamnons la violence à l’égard de toute personne en fonction de son orientation sexuelle », a déclaré un porte-parole du Département d’Etat américain.
Le porte-parole de la présidence tchétchène a expliqué qu’on ne peut pas arrêter les homosexuels en Tchétchénie, tout simplement parce qu’il n’y en a pas .Et la chargée des droits de l’homme a déclaré que la justice serait très clémente avec les familles qui tueraient l’un des leurs s’il est homosexuel. Elle s’est depuis rétractée.
A Moscou, le porte-parole du Kremlin, qui a cru bon de préciser qu’il n’était pas spécialiste en relation non-traditionnelle, a conseillé aux victimes de déposer plainte auprès de la police, donc auprès de ceux qui les ont justement arrêtés et torturés ! La médiatrice russe pour les droits de l’homme a dit n’avoir reçu aucune plainte.
Pour la journaliste de Novaya Gazeta les raffles seraient intervenues aprés qu’un activiste de la cause homosexuelle ait demandé aux Républiques du Caucase l’autorisation d’organiser une gay pride.
Elle estime que cette demande a incité les autorités tchétchènes à faire ce qu’elles appellent « des purges préventives ». L’accusation est réfutée par Nikolaï Alexeïev qui estime que les gays en Tchétchénie ne sont pas plus menacés qu’ailleurs en Russie, un point de vue qui n’est pas partagé par le réseau LGBT, qui aide les homosexuels de Tchétchénie à fuir.

9 avril 2017

Pays-Bas : Manifestations dans plusieurs villes après l’attaque d’un couple gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:28

pays basDes centaines de personnes ont manifesté samedi dans plusieurs villes des Pays-Bas en soutien aux droits des homosexuels, après l’attaque d’un couple gay la semaine dernière qui marchait main dans la main, selon les médias néerlandais.
Quelque 2.500 personnes brandissant des drapeaux arc-en-ciel se sont rassemblées dans la ville de Arnhem (est), où Jasper Vernes-Sewratan, 35, et Ronnie Sewratan-Vernes, 31 ans, ont été battus par un groupe d’adolescents, qui se sont ensuite présentés à la police.
Cette attaque a choqué le pays, le premier au monde à légaliser le mariage gay en 2001.
Des centaines de personnes ont également manifesté à La Haye et à Eindhoven.
Participait à la manifestation à Arnhem le chef du parti progressiste D66, Alexander Pechthold.
Après l’attaque du couple, il a enflammé les réseaux sociaux en arrivant au Parlement à La Haye en tenant un collègue par la main.
Le hashtag #allemannenhandinhand (ou « tous les hommes main dans la main » en néerlandais) est devenu viral, et du monde entier, ont été publiées des photos d’hommes politiques, policiers ou encore diplomates néerlandais, main dans la main avec d’autres hommes.
Des diplomates de l’ambassade des Pays-Bas à Londres et à Canberra ont twitté de telles photos, à la suite de celles envoyées par la délégation néerlandaise aux Nations unies à New York.
Cinq adolescents, deux âgés de 14 ans et trois de 16 ans, se sont rendus et ont avoué les faits. Ils ont été présentés jeudi devant la justice, avant d’être libérés sous caution le temps de l’enquête.

6 avril 2017

USA : Une publicité jugée « trop homosexuelle » censurée

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,PUB — dominique @ 16:03

 seth    

Une chaine de télé locale de Chicago a décidé d’abandonner la diffusion de la pub de son annonceur, Boy Butter, à cause des images un peu trop osées.
Boy Butter est une marque de lubrifiant clairement ciblée pour les clients homosexuels, vendue sous forme de pots de beurre. D’autres chaînes n’ont pas eu de réticences à diffuser le spot, notamment à Los Angeles, San Diego et au Canada.
Eyal Feldman, fondateur de la société de lubrifiant s’est exprimé à propos de ComCast (la chaîne locale de Chicago) : « La chaîne a pensé que les téléspectateurs ne pourraient pas supporter le niveau élevé de gay-attitude. » Dans la pub, on y voit Seth Fornea dénudé, un mannequin roux qui nous apprend comment utiliser une baratte à beurre.
Eyal Feldman ajoute : « On aurait pu croire que dans l’Amérique du Mid-West, la vue d’une baratte de beurre leur aurait rappelé avec nostalgie leurs fermes laitières. Mais malheureusement, si un homosexuel manie cette baratte, ça ne leur plait pas ». On peut évidemment considérer cette pub comme provocatrice et un peu osée, mais rappelons-nous que lorsqu’on utilise l’image d’une femme pour le même genre d’humour, ça passe sans problème.
Eyal Feldman rappelle que des dizaines de pubs mettant en scène des femmes sont diffusées lors de grands événements médiatiques, comme lors de la finale du Super Bowl.

Afrique du Sud : le corps brûlé d’une jeune lesbienne retrouvé

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:48

Nonki_SmousUne jeune femme lesbienne a été la victime d’un crime homophobe, son corps brûlé a été découvert Kroonstad, une ville d’Afrique du Sud située dans le nord-est de la province de l’État libre d’Orange.
Selon plusieurs sources, le corps carbonisé a été trouvé mardi, à quelques mètres d’une église évangélique.
Le site Mambaonline rapporte qu’une pièce d’identité a été découverte sur le corps, et qu’il s’agit d’une jeune femme de 28 ans nommée Nonki Smous.
La police attend cependant les résultats des tests ADN pour confirmer l’identité de la victime.
Selon l’activiste LGBT locale Nthabiseng Mokanyane, qui est aussi un parent de Nonky Smous, la jeune femme était ouvertement lesbienne .
Nonki aurait été aperçue par sa famille pour la dernière fois samedi, « alors qu’elle se rendait à des funérailles. »
« Ce n’est pas une zone homophobes, mais le meurtre intervient après le week-end des fiertés de Bloemfontein, ce qui est plutôt préoccupant», ajoute Nthabiseng.
Une étude récente sur les crimes haineux par révélée par OUT LGBT a révélé que 41% des personnes LGBT en Afrique du Sud connaissent une personne qui a été assassiné en raison de son orientation sexuelle ou son identité de genre.

5 avril 2017

Brésil : un jeune gay de 18 ans assassiné

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 21:07

jonasUn adolescent a été tué lundi 27 avril au Brésil : Jonas Correia dos Santos a été assassiné et a été abandonné près du village de Chá do Pai Gonçalo dans l’État brésilien d’Alagoas, dans le nord-est brésilien.
Il avait seulement 18 ans
Le jeune homme est la troisième victime « ouvertement gay » battue à mort depuis le début de l’année dans cet Etat, rapporte la presse locale, qui souligne qu’aucun suspect n’a été identifié et qui ne précise pas si ce nouveau meurtre est considéré comme un crime de haine.
En 2000, le « Groupe Gay de Bahia » (GGB) avait recensé 130 meurtres en 2010 le chiffre avait doublé . En 2015 ils ont enregistré 318 assissinats homophobes
En 2016, 343 décès d’homosexuels et personnes transgenres, dont 12 alliés hétérosexuels sont morts en raison de leur proximité avec la communauté LGBT, Les 22 premiers jours de 2017 ont vu 23 personnes LGBTI assassinées.
Quelques jours plus tôt, Tatiana Lozano Pereira, 32 ans, était inculpée pour l’homicide de son fils, Itaberli, 17 ans, qu’elle a poignardé avant d’incendier la dépouille, parce que « son orientation sexuelle. »
« Violée, battue, décapitée ou carbonisée », une personne LGBT aura ainsi été assassinée toutes les 25 heures au Brésil. Et les statistiques semblent sous-estimées, aucune autre donnée officielle n’étant disponible, même auprès de la police, qui ne les reconnait pas. Seulement 10% de ces tueries aboutiront en outre à une procédure judiciaire.

4 avril 2017

Quebec : La lutte contre l’homophobie est une priorité

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:17

canada gay 01Une trentaine d’organismes d’un peu partout au Québec se partageront 550 500 $ pour la réalisation de leurs projets de lutte contre l’homophobie, a annoncé lundi la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.
Elle a fait part en conférence de presse à Montréal des résultats du cinquième appel de projets, qui vise la période 2016-2017. La ministre dit avoir porté une attention particulière à ceux soumis par le milieu communautaire.
Le gouvernement soutient par ailleurs que 88% des 60 mesures de son plan d’action de lutte contre l’homophobie 2011-2016 ont été réalisées.
Ce plan visait à soutenir les personnes de minorités sexuelles dans l’exercice de leurs droits, à favoriser la recherche et à sensibiliser le public, entre autres mesures, indique le gouvernement.
Le plan d’action 2011-2016 avait notamment mené à la création du Bureau de lutte contre l’homophobie pour coordonner l’action gouvernementale, à la mise sur pied de la Chaire de recherche sur l’homophobie ainsi qu’à la diffusion de deux campagnes médiatiques de sensibilisation, ayant joint en moyenne 75% de la population québécoise, soutient le ministère de la Justice, responsable de la lutte contre l’homophobie. De nombreux organismes ont aussi reçu du financement pendant cette période pour des projets ciblés.
«Encore cette année, les organismes ont été nombreux à répondre à l’appel de projets du programme Lutte contre l’homophobie. Je suis impressionnée par la qualité et l’originalité des projets retenus, dont certains s’adressent à des clientèles particulières telles que les jeunes, les aînés, et les autochtones», a fait valoir lundi la ministre Vallée.
Ainsi, le gouvernement du Québec déclare avoir appuyé à ce jour 94 initiatives, mises en oeuvre par 45 organismes, pour une aide financière totalisant près de 1,9 million $.

3 avril 2017

Senegal : un homme tué par deux jeunes qui le croyaient gay

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 20:35

afrique gayUn commerçant qui se rendait dans une ville voisine pour récupérer des marchandises pour son magasin a été sauvagement agressé par deux jeunes hommes qui le soupçonnait d’être homosexuel  .
Selon les témoignages recueillis, la bagarre a eu lieu en pleine journée. Le commerçant âgé d’une trentaine d’années, conduisait son véhicule . A sa grande surprise, deux individus se sont approchés de sa voiture et ont commencé à taper sur celle-ci.
Quand il s’est arrêter pour voir ce qui se passait, les jeunes ont commencé à l’insulter.
A peine sorti de la voiture il est accueilli par des coups et des injures. A la suite de cette bagarre, blessé au niveau de la tête, il perdit beaucoup de sang avant de s’évanouir. Il fut acheminé à l’hôpital Youssou Bargane Diop de Rufisque rapporte la presse sénégalaise
Les médecins après consultation constatent un traumatisme crânien, avant de demander son évacuation à Fann. Une fois arrivé sur place, il succombera à ses blessures avant même que les hommes en blouses blanches ne s’occupent de lui pour les besoins d’un scanner.
Le commerçant qui n’était pas gay, laisse derrière une femme .

12345...229

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS