8 juillet 2017

Tanzanie : Des ONG appellent le gouvernement à ne plus intimider les militants LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 8:18

afrique gayDes ONG appellent la Tanzanie à ne plus intimider les militants LGBT
Une vingtaine d’ONG nationales et internationales ont appelé jeudi le gouvernement tanzanien à cesser de menacer les groupes de défense des droits des homosexuels et des adolescentes enceintes.
« Le gouvernement tanzanien devrait mettre fin à sa rhétorique hostile envers les groupes de la société civile et à ses menaces d’entraver leur travail », ont plaidé dans un communiqué commun 18 organisations, parmi lesquelles Amnesty International et Human Rights Watch (HRW).
Les autorités tanzaniennes ont durci le ton ces derniers jours contre les ONG qui ont critiqué la position du président John Magufuli déniant aux mères adolescentes le droit de poursuivre leur scolarité après leur maternité.
Si les Tanzaniens écoutaient les organisations occidentales de défense des droits de l’homme, « il pourrait arriver que, dans toute une classe, toutes les élèves aient des bébés », avait argué M. Magufuli pour justifier son souhait d’exclure les écolières enceintes.
Le président et certains de ses ministres s’en étaient ensuite pris aux organisations internationales défendant les homosexuels. Le ministre de l’Intérieur, Mwigulu Nchemba, a même menacé d’expulser du pays les étrangers qui militeraient pour leurs droits.
Environ 30% des élèves de sexe féminin ont abandonné l’école après être tombées enceintes en 2015, soulignent ces ONG citant des chiffres du gouvernement tanzanien.
Un rapport de l’ONG Human Rights Watch publié le 16 juin avait affirmé que des responsables d’écoles de Tanzanie effectuaient des tests de grossesse afin d’expulser les élèves enceintes, les privant ainsi de leur droit à l’éducation.
Surnommé « Tingatinga » (bulldozer en swahili), le président Magufuli a marqué les esprits depuis sa prise de fonctions fin 2015 en se montrant inflexible dans la lutte contre la corruption. Mais son style peu consensuel et abrupt lui vaut d’être qualifié d’autocrate et de populiste par ses détracteurs, alors que la liberté d’expression est de plus en plus réduite dans le pays.
Des meetings de partis d’opposition ont été interdits, des journaux fermés, et des journalistes et artistes molestés ou menacés de mort pour avoir osé critiquer la nouvelle administration.
source :E-llico.com

6 juillet 2017

Valence : Un bar associatif LGBT incendié

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:02

Valence : Un bar associatif LGBT incendié

lgbt local drome

ledauphine.com rapporte que Mercredi matin, vers 5 heures, le bar associatif LGBT « Le Planet 26 », situé avenue de Provence, à Valence, a été la cible d’une incendie volontaire.
Le local est détruit. Hier, une enquête menée par les policiers de la Sûreté départementale a été ouverte.

5 juillet 2017

Irak : un modèle assassiné parce qu’il avait l’air gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:35

Karar NoshL’acteur irakien Karar Noshi a été enlevé, torturé pendant deux jours, assassiné et son corps jeté dans une rue du centre de Bagdad. Les commentaires sur Facebook ont ​​déclaré que Noshi a été tué parce qu’il avait des longs cheveux blonds, qu’il portait des vêtements serrés et qu’il « faisait » gay, bien que l’orientation sexuelle de Noshi demeure incertaine.
Sur les réseaux sociaux, sa personnalité suscitait l’admiration, mais elle attirait aussi les moqueries et les menaces. Karar Noshi, diplômé du Collège des Beaux-Arts de l’Université de Bagdad et qui était actuer dans un théâtre local, cultivait un style particulier avec ses long cheveux blonds et son goût pour la mode occidentale.
Un post publié dimanche sur la page de Brothers Iraq Facebook (une page d’un journaliste citoyen «sans aucun biais religieux, sectaire, politique ou social») montrait des photos de Noshi et ces mots: «Vous pourriez être tué en Irak si vous avez décidé en vous réveillant un matin de changez de coiffure! »
Will Kohler de back2stonewall.com a déclaré que le corps de Noshi « montrait qu’il avait été torturé et poignardé avec violence » et a ajouté que le militant irakien Faisal Al Mutar a déclaré sur Facebook que Noshi avait été assassiné après avoir été accusé d’être gay.
Iraqi News rapporte que Noshi aurait reçu des menaces de mort en ligne par des inconnus qui désapprouvaient son « mode de vie ».
Un des messages se moquait de Noshi qualifié de « roi de beauté » et a déclaré que le « véritable ‘roi de beauté’ en Irak était chaque jeune homme qui se bat avec tout son honneur de défendre la nation ».
« En ce qui concerne les photos, elles proviennent de spectacles au théâtre et au cinéma dont je me suis fier. Je chéris ma liberté personnelle de créer une apparence extérieure unique. Je reste silencieux sur les réponses abusives qui reflètent sans aucun doute le niveau de leurs écrivains. «
Les auteurs de l’enlèvement et de l’assassinat du jeune artiste n’ont pas été formellement identifiés. Mais sur les réseaux sociaux, un groupe d’Irakiens en exil aux Etats-Unis a pointé du doigt les milices chiites, accusées d’avoir enlevé plusieurs personnalités laïques ces derniers mois, rapporte le site Al Bawaba. Pour eux, il ne fait guère de doute que le comédien a été pris pour cible par ceux qui le qualifiaient d’«efféminé», de «travesti» ou d’«homosexuel»
Noshi s’était préparé pour participer à un concours de beauté masculin.  Les photos de sa dépouille ont été publiées en ligne par des militants indignés par sa mort.

Tunisie : Condamnation d’actes homophobes à Sousse

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:07

tunisieLa coalition tunisienne pour les droits des personnes LGBT condamne des actes d’homophobie survenus le weekend dernier à Sousse.
La coalition, composée des associations Damj, Chouf et Mawjoudin, a, dans un communiqué publié lundi 3 juillet 2017, condamné ce qui s’est passé le soir du samedi 1er juillet à l’espace «Village 1821» (un bar de plage) à Sousse, où une vingtaine de personnes LGBT (dont des activistes et militants de la société civile) auraient été agressées verbalement et physiquement puis expulsées de force par les agents de sécurité du lieu.
«Ces formes de violence dérivent du cadre légal tunisien qui persécute les personnes LGBTQI au même titre que les personnes qui ne sont pas conformes aux conventions sociales», indique le communiqué.
De sa part, l’espace «Village 1821» a nié toute forme de violence, précisant dans un statut publié sur sa page officielle Facebook qu’il ne s’agissait nullement d’acte homophobe mais que ce groupe de personnes se comportait de manière irrespectueuse et inappropriée, ce qui a excédé, voire choqué le reste des personnes présentes au lieu.
Les gérants de l’espace considèrent ainsi qu’il s’agit d’un amalgame où la communauté LGBT a relaté les faits de manière imprécise et malhonnête, voulant faire de l’incident une affaire d’homophobie.
source :http://kapitalis.com

4 juillet 2017

Chine : un hôpital condamné pour avoir pratiqué une thérapie de conversion

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 16:08

chineUn hôpital psychiatrique de Zhumadian a été condamné à faire des excuses publiques et à verser au plaignant des dommages et intérêts pour avoir imposé à un patient gay un traitement censé le «guérir »de  son orientation sexuelle.
. La victime, M. Yu, avait été interné de force dans l’établissement en octobre 2015 par sa famille. Il venait de révéler son homosexualité à son épouse et demander le divorce.
Il avait alors été diagnostiqué de «problèmes d’orientation sexuelle». L’hôpital avait refusé de le laisser sortir malgré ses demandes expresses, lui imposant un traitement médicamenteux forcé censé le «guérir».
Les «thérapies de conversion» sont considérées comme non-scientifiques et inefficaces par les experts. Mais elles restent proposées par d’innombrables cliniques dans le pays.
La Chine a retiré en 2001 l’homosexualité de sa liste des maladies mentales. Mais les hommes et femmes homosexuels y font toujours l’objet de discriminations et d’intenses pressions familiales.
«Ce verdict revêt une grande importance pour les homosexuels car aucune loi n’offre de protection» contre ces traitements forcés, a indiqué Peng Yanhui, directeur de l’ONG chinoise LGBT Rights Advocacy China.

Six associations lèvent leur procédure contre Twitter après des progrès du réseau social

Classé dans : homophobie,infos,justice — dominique @ 15:00

tweeterSix associations, qui assignaient en justice Twitter pour non-respect de ses obligations de modération, ont levé leurs poursuites après que le réseau social a réalisé des progrès « indéniables » dans le traitement des discours haineux en ligne, a annoncé mardi l’un de leurs avocats.
SOS Racisme et l’Union des étudiants juifs de France avaient assigné en mai les trois réseaux sociaux après avoir soumis leurs services du 31 mars au 10 mai 2016 à un « testing de masse », auquel SOS homophobie avait participé.5
86 contenus « racistes, antisémites, négationnistes, homophobes, faisant l’apologie du terrorisme ou de crimes contre l’humanité » avaient alors été signalés aux trois réseaux sociaux. Mais seuls 4% des contenus avaient été supprimés sur Twitter, 7% sur Youtube et 34% sur Facebook.
Cette même procédure, qui était également lancée contre Youtube et Facebook, a été « suspendue » le temps de « discussions » avec ces deux entreprises, « aux fins d’améliorations », a déclaré Me Michaël Ghnassia, l’avocat de SOS racisme.
« C’était un référé, que nous pouvons réengager à tout moment », a-t-il prévenu, interrogé par l’AFP.
Le taux de suppression des contenus haineux s’est « très significativement amélioré », a observé dans un communiqué la Licra, qui s’était associée à la procédure avec SOS Homophobie, le Mrap et l’association J’accuse.

2 juillet 2017

USA : la loi discriminatoire prête à être adoptée dans le Mississipi

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 13:34

 MISSISSIPPI  

La cour d’appel des États-Unis pour le cinquième circuit (United States Court of Appeals for the Fifth Circuit) du Mississipi a validé la loi homophobe HB1523 permettant la discrimination de toute personne, fondée sur des croyances religieuses, bloquée depuis un an par un juge fédéral.
Aux USA, des Etats ont adopté des lois discriminatoires, comme la controversée loi HB2 en Caroline du Nord , qui contraint toute personne à utiliser les toilettes publiques en fonction de son identité sexuelle « de naissance », ou la loi SB127 dans le Tennessee , qui autorise les psychologues à légalement refuser de traiter des personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et trans (LGBT) s’ils vont à l’encontre de leurs convictions.
La loi HB 1523 introduite par le gouverneur républicain Phil Bryant, entend « protéger la liberté religieuse et les convictions morales des individus, organisations et associations privées ». Concrètement, les homosexuels et personnes LGBT pourront se voir refuser l’accès à des services et autres prestations sociales par des entreprises et des organisations, qui n’auront qu’à invoquer leur conviction religieuse en justification de leurs actes.
Les hôpitaux religieux, les associations de refuges pour sans-abris ou encore la possibilité de devenir une famille d’accueil ne seront plus accessibles aux LGBT.
« Nous sommes profondément déçus que les mesures prises aujourd’hui par la Cour d’appel pour le cinquième circuit ouvre la voie à la loi anti-LGBTQ HB 1523 en vigueur dans le Mississippi » déplore Rob Hill , directeur de Human Rights Watch dans l’état de Mississippi .
Un état ou la discrimination à l’ encontre de la communauté LGBT est encore pire qu’en Caroline du Nord, comme le montre une vidéo créée par le collectif Funny Or Die .

1 juillet 2017

Indonésie : Appel au boycott de Starbucks

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 13:53

Starbucks RainbowLe leader de la deuxième plus importante organisation musulmane de l’Indonésie appelle au boycottage du détaillant Starbucks, affirmant que la chaîne internationale de café progay risque de ruiner « la religion et la culture » de la nation du Sud-Est asiatique.
Anwar Abbas, de l’organisation Muhammadiyah qui revendique 30 millions de membres, réclame que le gouvernement supprime la licence d’exploitation de Starbucks dont son appui à la communauté LGBT « n’est pas aligné » avec l’idéologie de « la nation »
L’homosexualité est légale en Indonésie, sauf dans la très conservatrice province d’Aceh, mais les raids policiers contre les personnes LGBT sont en hausse dans le pays musulman le plus peuplé au monde.
Starbucks a notamment soutenu le mariage homosexuel aux Etats-Unis.

30 juin 2017

Tchétchénie: Les persécutions contre les homosexuels ont repris depuis la fin du ramadan

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:08

tchetchenieLes persécutions contre les homosexuels, qui avaient cessé durant le ramadan, ont repris de plus belle en Tchétchénie depuis la fin de cette période de jeûne musulman, a affirmé vendredi l’ONG Russian LGBT network (réseau LGBT russe).
« Des dizaines de personnes nous contactent sur notre hotline. Ils nous disent qu’on essaie d’accuser les gays sous de fausses preuves, qui vont du cambriolage au terrorisme. Cela se passe maintenant. C’est tout récent », s’est-il inquiété. « La même chose se passe qu’en mars », quand le réseau LGBT russe avait reçu de nombreux appels dénonçant des persécutions subies par les gays tchétchènes dans leur pays, a observé Igor Kochetkov, le directeur du réseau LGBT russe, Russian LGBT network.
Pour le président du réseau LGBT russe, ce sont « six gays » qui ont été « tués » dans cette république conservatrice et musulmane, alors qu’il chiffre à « 300 à 400″ le nombre d’homosexuels tchétchènes à avoir été détenus et torturés dans des lieux non officiels, comme des écoles abandonnées ou des garages.
Entre « 60 et 70″ d’entre eux ont été « exfiltrés » dans d’autres provinces russes, dont 14 ont depuis lors été admis dans des pays étrangers avec « visa humanitaire et asile garanti », a-t-il affirmé.
Leurs familles ont récemment reçu la visite de la police tchétchène, qui les a forcées à signer des documents attestant qu’elles « ne déposent aucune plainte », que « leurs proches n’étaient pas gays », qu’ils « n’ont pas été maltraités » et qu’ils sont simplement « partis travailler » ailleurs en Russie, s’est indigné Igor Kochetkov. « La police tchétchène n’était pas contre les gays. Elles les faisait chanter. C’était un business stable », a-t-il affirmé.
Mais en février, « il y a eu un ordre du gouvernement tchétchène de mener des purges systématiques », a accusé Igor Kochetkov.
Mi-avril, Ramzan Kadyrov a démenti toute arrestation d’homosexuels. Son porte-parole avait de son côté estimé qu’il ne pouvait y avoir d’exactions contre les gays puisque ceux-ci « n’existent pas » en Tchétchénie.

Colombie :Cent huit personnes LGBT ont été assassinées en 2016

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:32

Roumanie-3-millions-de-signatures-deposees-contre-le-mariage-gayCent huit personnes LGBT ont été assassinées en 2016 en Colombie, selon un rapport de l’ONG Colombia Diversa, qui défend leurs droits dans ce pays.
Parmi elles, huit lesbiennes, 43 hommes homosexuels, deux bisexuels, 27 femmes transgenres et sept hommes transgenres, indique l’ONG, qui n’a pas d’information dans le cas des 21 autres personnes assassinées.
À travers tout le pays, «108 personnes LGBT ont été assassinées, un chiffre qui ne représente pas de changement majeur par rapport à 2015, lorsque 116 homicides ont été enregistrés», a fait savoir l’ONG, qui a également répertorié 12 tentatives d’homicide et 256 agressions physiques contre des personnes LGBT en 2016.
Dans de nombreux cas, les agresseurs sont des bandes qui prétendent «contrôler les territoires, nettoyer les personnes, les groupes et les pratiques sociales qu’elles considèrent comme dangereuses pour l’ordre social, de leur point de vue moral», explique l’ONG.

12345...239

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS