14 octobre 2010

USA : nouveau suicide d’un jeune gay

Classé dans : homophobie — dominique @ 7:29

 

Zach Harrington, 19 ans, s’est suicidé une semaine après avoir assisté à un débat du conseil municipal de sa localité de résidence dans l’Etat de l »Oklahoma, le 28 septembre dernier, pour savoir si la ville devrait reconnaître le Mois de l’histoire LGBT célébré à travers le pays.
Sa mort s’ajoute à celle de plusieurs adolescents américains homosexuels au cours du mois dernier

Selon des témoins du débat en cause, les opposants à la proposition en discussion avaient utilisé des références bibliques pour justifier leur position et dénoncé un « encouragement des écoles à promouvoir le mode de vie homosexuel ». La réunion a finalement approuvé la reconnaissance de l’événement.  Nikki Harrington, la sœur aînée de Zach, a déclaré qu’elle pensait que son frère avait été blessé par ce qu’il a entendu ce jour-là. « Je suis sûr qu’il a pris de façon personnelle tout ce qui a été dit », a-t-elle estimé. Son père, Van Harrington, a ajouté que son fils subissait intimidation et harcèlement au sujet de son orientation sexuelle dans l’école où il étudiait et qu’il craignait pour sa sécurité.

  Zach-Harrington

12 octobre 2010

une recrudescence des violences visant les homos à New -York

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:35
La  communauté gay de New York est sous le choc : confrontée à une agression dans le Stonewall Inn, le bar de Manhattan où est né le mouvement de défense des droits homosexuels il y a 40 ans, ainsi qu’à plusieurs suicides de jeunes gays, dont celui d’un étudiant de l’Université Rutgers qui avait été filmé avec un autre , elle doit faire face maintenant à neuf jeunes d’un gang baptisé les «Latin King Goonies» qui ont séquestré et torturé trois garçons qu’ils soupçonnaient d’être gays. Lors de cette agression « en meute », selon les termes utilisés par la police de New York, la bande a obligé un jeune de 17 ans à descendre dans le sous-sol d’un appartement désaffecté du quartier du Bronx, l’a déshabillé, battu, puis sodomisé avec le manche d’une ventouse pour W.C.
Son crime? Les membres du gang pensaient qu’il était homosexuel, a indiqué la police.
Selon les forces de l’ordre, ils ont kidnappé un deuxième jeune de 17 ans, après avoir appris qu’il était homosexuel auprès de la première victime.
Après l’avoir ligoté et battu, le gang a ensuite attiré un troisième homme de 30 ans, apparemment son amant.
Ce dernier a été déshabillé, sodomisé avec une batte de base-ball, obligé à boire de grandes quantités d’alcool et brûlé avec des cigarettes, a rapporté le commissaire de police Raymond Kelly.
« C’était une réaction au fait qu’ils (les victimes) aient pris part à des activités homosexuelles », a ajouté le policier.
Pour les défenseurs des droits LGBT, ce type de violence n’est que la partie visible de l’iceberg.
« Il y a tellement de crimes haineux qui ne sont pas signalés », a ainsi regretté Darlene Nipper, directrice adjointe de la National Gay and Lesbian Task Force, tout en notant qu’aujourd’hui, « ce type de problèmes reçoit beaucoup plus d’attention » qu’auparavant.
Les agresseurs ont tous été arretés
Si le maire de New York Michael Bloomberg s’est dit «dégoûté» par l’agression dans le Bronx, l’homosexualité reste un sujet de division au sein même de la classe politique. Le candidat républicain au poste de gouverneur de l’Etat de New York lors des élections de novembre, Carl Paladino, a fait campagne contre le mariage gay ce week-end et a notamment déclaré que «les jeunes enfants ne devraient pas être exposés à l’homosexualité, en particulier à la gay pride». «Je ne sais pas si vous y êtes déjà allés, mais ils portent ces petits slips et ils se pressent les uns contre les autres, c’est horrible», a-t-il déclaré sur la chaîne NBC…

10 octobre 2010

Belgrade : scènes de violences pour la gay pride

Classé dans : homophobie — dominique @ 14:43

 

Image de prévisualisation YouTube

ici en 2001

   Image de prévisualisation YouTube

là en 2010

9 octobre 2010

Environ 8.000 manifestants ont défilé pour protester contre l’organisation d’une Gay pride dimanche

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 18:07

Quelques 8000 manifestants venus en famille, avec leurs enfants, ont défilés aujourd’hui à Belgrade pour protester contre la tenue d’une gay pride dimanche  , avec pour mot d’ordre « la défense de la famille ».Le cortège s’est dirigé vers le Parlement serbe, sans incidents.encadré par les forces de l’ordre qui surveillaient de près le bon déroulement de la manifestation. « L’Etat ne fait rien pour aider la famille alors qu’il autorise ce rassemblement contre-nature. Nous voulons l’interdiction de cette marche », a déclaré Miroslav Parovic, l’un des porte-parole de l’organisation ultra-nationaliste Dveri, à l’origine de cette manifestation.

Des activistes de Dveri distribuaient des pamphlets sur lesquels on pouvait lire « Je suis ici », « car l’Etat devrait aider la famille et non la Gay Pride », « car la famille est pour moi plus importante que l’Union européenne », « pour que la parade honteuse de demain soit annulée ». « Les p. (homosexuels) ne marcheront pas dans cette ville. Tuez les p. », scandait ce groupe mais aussi beaucoup d’autres jeunes gens, dont certains faisaient le salut fasciste, en dressant le bras, la main tendue.

 

 

8 octobre 2010

Fun Radio Belgique retire Sexion d’Assaut de sa grille

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:12

 

Fun Radio Belgique annonce qu’elle a décidé de retirer Sexion d’Assaut de sa programmation.
La station explique qu’elle a tenté à de multiple reprises de joindre le groupe ou son management afin que ceux-ci viennent s’expliquer à l’antenne à ce sujet. Invitation qui est malheureusement restée sans réponse. En conséquence la direction de Fun Radio Belgique a décidé de suspendre la diffusion des différents titres du groupe sur ses ondes.

Ils s’engagent tous contre l’homophobie

Classé dans : homophobie — dominique @ 4:03

0174.jpg

Image de prévisualisation YouTube    Ricky Martin, Elton John, Idina Menzel, Wanda Sykes, et  Rachael Harris  Ils sont réunis dans un  spot de la campagne «We Give a Damn» («On s’en fout pas»)et ils  s’engagent contre l’homophobie Ce spot est fait pour  encourager les jeunes à ne pas se laisser faire contre les agressions .

29 septembre 2010

Affaire Sexion d’Assaut : une pétition appelle à des poursuites pour homophobie

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 16:30

 

Un groupe Facebook appelant au boycott de Sexion d’Assaut de plus de 2.000 membres a mis en ligne une pétition demandant au Procureur de la République de Paris à lancer une procédure pour incitation à la haine homophobe.
Par ailleurs, le site Internet de Têtu révèle que la radio NRJ qui devait faire une opération de promotion avec le groupe de rap a « suspendu » cette collaboration et ne diffuse plus ses morceaux.Accéder à la pétition en ligne : http://www.mesopinions.com/Sexion-d-Assaut–groupe-Homophobe–petition-petitions-b802fb78beacc0def182e47380b2f4e1.html

le Centre LGBT Paris demande l’application des textes réprimant l’incitation à la haine

Les propos homophobes du groupe de rap Sexion d’Assaut ont fait réagir la présidente du Centre LGBT Paris IdF Christine Le Doaré qui demande l’application des textes réprimant l’incitation à la haine. Si les rappeurs ne sont pas tous sexistes et homophobes, il ne s’agit pas non plus d’un comportement marginal et ce groupe est loin d’être le premier à s’inscrire dans l’agressivité et même la haine envers les femmes et les homosexuels, rien que le choix de son patronyme guerrier est édifiant », fait-elle observer.
La présidente du Centre LGBT se félicite de l’initiative de groupes sur Facebook organisant le boycott et l’annulation des concerts du groupe, mais juge cette riposte « insuffisante ».
« Sexion d’Assaut n’est pas un obscur petit groupe de rap, c’est bien au contraire l’un des premiers vendeurs de disques en France, notamment grâce au tube homophobe ‘Désolé’ », souligne-t-elle.
Christine Le Doaré craint que « beaucoup de jeunes se forgent une image dévoyée et malsaine des relations hommes-femmes comme de l’homosexualité, à coups d’interdits, de dogmes religieux, de préjugés sexistes et homophobes qui n’ont plus lieu d’être au 21ème siècle ».
Elle rappelle qu’ »il existe bien des lois contre l’incitation à la haine homophobe » et demande « ce qu’attend le ministère public pour poursuivre ? ».
« Parler de cendres et de mort, ne suffirait pas pour qualifier ces propos d’incitation à la haine ? Va-t-on nous parler une fois de plus de liberté d’expression ? », interroge-t-elle.

info E-llico.com

28 septembre 2010

Dunno Y… Na Jaane Kyun : le premier film gay indien

Classé dans : homophobie — dominique @ 18:00

 

L’acteur indien Yuvraaj Parasher, qui a joué dans Dunno Y… Na Jaane Kyun  un film considéré comme le « Brokeback Mountain » local, a été expulsé de son domicile et rejeté par sa famille pour avoir jouer un homme gay à l’écran, rapporte le Times of India.
Le film propose la première scène de baiser entre hommes de l’histoire de Bollywood, l’une des industries cinématographiques les plus prolifiques au monde.
Le journal rapporte que le père de l’acteur est prêt à aller devant les tribunaux pour couper officiellement les liens avec son fils.
« Sa mère est totalement dévastée, affirme le fils aîné des Parasher. Nous sommes une famille respectée et je suis consterné de voir qu’il joue le rôle d’un homme gay. Tous les rêves et les espoirs que nous avions construit autour de lui sont éteints , je ne veux plus jamais revoir son visage « .

Le film a subi également les foudres de la censure  . Dunno Y…Na Jaane Kyun démarre avec des scènes fortes montrant Aryan dans une baignoire avec Kapil Sharma chez lui .Dans un pays en pleine transition, dans lequel l’homosexualité vient d’être dépénalisée, le projet du réalisateur Sanjay Sharma était tout à fait ambitieux. Et il semblerait bien que le pari soit en passe d’être perdu. En effet, la Commission indienne de contrôle cinématographique risque fort de le censurer. En cause, deux scènes de baisers et une scène de sexe gays. Il faut dire que, dans la tradition bollywoodienne, il est très rare de voir un homme et une femme s’embrasser. Toutefois, le cinéaste se défend en arguant que « les scènes de ?son? film sont très esthétiques » et que «l’amour est l’amour quel que soit le genre».

   01232.jpg
01231.jpg

Bande annonce du film gay « Dunno Y Na Jaane Kyun… » avec Aryan Vaid, Kapil Sharma, Maradona Rebello, Hazel, Zeenat Aman, Helen, Rituparna Sengupta. Sortie prévue le 15 octobre 2010 :

     Image de prévisualisation YouTube

27 septembre 2010

Les propos homophobes du groupe de rap Sexion d’Assaut font scandale

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 16:43

 

Pendant un temps, on a beaucoup attaqué les homosexuels parce qu’on est homophobes à cent pour cent et qu’on l’assume. Mais on nous a fait beaucoup de réflexions et on s’est dit qu’il était mieux de ne plus trop en parler parce que ça pouvait nous porter préjudice. (…) On essaie de ne pas trop insulter certaines catégories de gens qu’on ne comprend pas pour ne pas choquer notre public. On ne peut pas se permettre de dire ouvertement que pour nous, le fait d’être homosexuel est une déviance qui n’est pas tolérable« .Estomaquée par ses propos, la journaliste tend une perche en or à son interlocuteur, sans doute dans l’espoir qu’il se reprenne. Mais au contraire, le rappeur donne dans la surenchère et ajoute : « C’est un phénomène de mode qui nous dépasse et on ne comprend pas absolument pas que le mariage gay et l’adoption par des gays soient acceptés dans certains pays« . Malgré tout, le groupe met en avant sa tolérance pour peut-être calmer le jeu : « Mais on est des gens très tolérants, on est croyants et même Dieu a envoyé un prophète chez des gays pour les rappeler à l’Islam et leur pardonner leurs pêchés ». 01220.jpg
Ces propos violemment homophobes du groupe de rap Sexion d’Assaut, tenus en juin dernier dans le magazine « International Hip Hop », ont refait surface via Internet et suscité la polémique.
Celle-ci affirme pourtant qu’elle a retranscrit leurs paroles telles quels. Contacté par le magazine gay Têtu, Sony Music confirme qu’un seul des rappeurs a tenu ce discours et qu’il a immédiatement été repris par ses camarades.Le groupe a nié les avoir tenus dans un premier temps avant que la journaliste qui a réalisé l’interview ne produise la bande enregistrée des propos.
Sony Music qui distribue le groupe a finalement reconnu la véracité des propos tenus, mais a tenté d’en relativiser la portée en les attribuant à une seul des membres de Sexion d’Assaut, Lefa, qui a présenté des excuses qui apparaissent téléguidées.
« Les propos, que je reconnais avoir tenus, ne sont effectivement pas acceptables et je tiens avant tout à m’en excuser auprès des gens que j’aurais pu blesser, a déclaré Lefa. Je me suis rendu compte en vérifiant la signification du mot ‘homophobie’ que j’avais sorti une connerie plus grosse que moi.
C’est vrai que j’ai grandi dans l’ignorance de ce que ce terme signifie vraiment. Mais ni moi ni le groupe ne sommes homophobes ». Ces explications, mettant en avant l’ignorance de ce qu’est l’homophobie, auront du mal à convaincre quand on découvre que le groupe interprète les paroles suivantes dans un de ses titres : « Lointaine est l’époque où les homos se maquaient en scred. Maintenant, se galochent en ville avec des sappes arc-en-ciel. 
 Mais vas-y bouge, vas-y bouge. 
Toutes ces pratiques ne sont pas saines. (…) Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent, coupe leur le pénis, laisse les morts, retrouvés sur le périphérique ».Il y a quelques mois, le groupe Sexion d’homo, emmené par l’humoriste Kevin Razy, a sorti une parodie du titre Désolé de Sexion d’assaut. Enchaînant les clichés, cette vidéo a, selon ses auteurs, pour but de casser les préjugés et ouvrir les esprits.

   Image de prévisualisation YouTube

22 septembre 2010

VYBZ KARTEL

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:07

 

Les élus du 18ème arrondissement de Paris ont voté, à l’unanimité, un vœu demandant au préfet de police de la capitale « d’envisager les risques de trouble à l’ordre public que peut provoquer » le concert du chanteur jamaïcain Vybz Kartel dans cet arrondissement, dimanche prochain 26 septembre à l’Élysée Montmartre.
Ce vœu, présenté par les élus de gauche, rappelle que Vybz Kartel compte à son répertoire plusieurs chansons « ouvertement homophobes » dont l’une « proclame que les gays et lesbiennes doivent être assassinés ».

Vybz Kartel, le DJ numéro 1 en Jamaïque sera à l’Elysée Montmartre pour un concert exceptionnel le dimanche 26 septembre prochain !
Véritable référence du Dancehall depuis presque une décennie, il est connu pour ses multiples morceaux dont les plus célèbres sont « Clarks » ou encore « Ramping Shop ».

        VYBZ KARTEL  dans homophobie
1...227228229230231...246

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS