15 janvier 2010

Ouganda: Un pasteur organise une marche anti-gay le 17 février

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:48

 

  Un influent pasteur ougandais , Martin Ssempa , a accusé vendredi le président Yoweri Museveni d’attacher trop d’importance aux pressions de l’étranger sur un projet de loi controversé contre les homosexuels.Ce pasteur a d’autre part annoncé aux journalistes la tenue d’une marche le 17 février visant à regrouper jusqu’à un million de manifestants anti-gay.

Ce dernier a affirmé qu’il parlait au nom de plusieurs groupes religieux et de la société civile, et a rendu hommage au président du parlement qui a estimé que les députés devaient débattre et voter sur la loi en dépit de l’opposition de pays étrangers.

« Il est impossible que nous puissions être intimidés par les remarques du président Museveni en vue de stopper la loi », a déclaré vendredi le président du parlement Edward Ssekandi, cité par le quotidien Daily Monitor.

« Nous voulons lui remettre une carte postale qu’il puisse envoyer au président Barack Obama, » a dit pour sa part à la presse le pasteur Ssempa.

Les Etats-Unis font partie des pays ayant fermement condamné le projet de loi anti-gay ougandais, qui prévoit dans certains cas la peine de mort. Le président Yoweri Museveni a estimé mardi devant les dirigeants de son parti qu’il fallait prendre en compte les avis de la communauté internationale sur ce projet.

 

12 janvier 2010

le reportage de M6 «Un homo dans la cité» est visible en ligne

Classé dans : homophobie,TELE — dominique @ 7:44

si vous avez raté le reportage  de M6  «Un homo dans la cité»  vous pouvez le regardez en ligne sur M6 replay

 01372.jpg

Cliquez sur l’image ci-dessus pour accéder au site de M6 Replay

       C’est un sujet tabou, un scandale qui a éclaté récemment lors d’une rencontre sportive : le « Paris football Gay » devait jouer contre un club de Créteil. Mais ce dernier a refusé le match, en invoquant des raisons morales ! Un rejet typique du calvaire que vivent chaque jour les homosexuels dans les cités. On y recense quatre fois plus d’agressions homophobes qu’ailleurs. Capuche, survêtement : obligés de camoufler leur homosexualité, certains de ceux qui se surnomment les « lascars gays » vont même jusqu’à tenir des propos homophobes, pour donner le change. Guillaume, par exemple, joue les caïds, il compose même des textes de rap particulièrement « virils » afin qu’on ne le soupçonne pas. Nous avons également pu suivre Brahim dans sa vie quotidienne. Comment a-t-il fait son « coming out » à sa famille marocaine ? Quelles violences continue-t-il à subir, notamment sur les terrains de foot dont il est un habitué ?. Les mentalités peuvent-elles évoluer ?

Un sujet de Nora Awada-©- C Productions

11 janvier 2010

L’auteur d’une agression homophobe 7 ans de prison

Classé dans : homophobie — dominique @ 6:28

 

Italie : Dans la nuit du 21 août 2009, Alessandro Sardelli, 40 ans, avait poignardé à Rome deux homosexuels qui s’embrassaient, blessant grièvement l’un d’eux, un homme de 31 ans qui avait dû être hospitalisé pendant plusieurs semaines.M. Sardelli a été reconnu coupable de tentative d’homicide, blessures et détention illégale d’armes, mais s’est vu accorder des circonstances atténuantes pour déficience mentale.

« Justice a été faite », s’est félicité Fabrizio Marazzo, responsable de l’association d’homosexuels Arcigay, partie civile dans ce procès, selon l’agence de presse italienne Ansa.

L’agression avait déclenché une série de sit-ins et de manifestations contre l’homophobie dans le centre de Rome pendant l’été 2009.

Environ 10’000 personnes avaient manifesté fin septembre 2009 dans le centre historique de la capitale pour protester contre la recrudescence de violences contre la communauté homosexuelle.

   

8 janvier 2010

Bordeaux « lance » sa campagne anti-homophobie

Classé dans : homophobie — dominique @ 5:02

 

Une campagne d’affichage contre l’homophobie a été lancée cette semaine sur des arrêts du réseau de tramways bordelais afin « de susciter des débats » sur les questions de discriminations, a-t-on appris aujourd’hui auprès de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB).

La CUB a décidé de relayer une campagne nationale initiée par le Collectif contre l’homophobie (CCH), une association de Montpellier, pour sensibiliser l’opinion aux exclusions et aux violences dont sont victimes les homosexuels.

L’une des deux affiches de cette campagne présente une adolescente seule dans sa salle de classe, la tête entre les mains alors qu’est écrit en rouge sur le tableau « sale gouine ». « L’homophobie exclut », dénonce le message.

Avec 80 affiches sur l’ensemble du réseau de tramway bordelais, la collectivité souhaite « attirer l’attention du public sur ces questions et peut-être susciter des questions et des débats », et « toucher des gens en dehors de la traditionnelle gay pride », a précisé Matthieu Rouveyre, élu (PS) à la CUB et président de l’association Lesbian & Gay Pride Bordeaux.

Une conférence-débat sur la question des discrimination en ville était organisée en parallèle hier à la Communauté urbaine de Bordeaux.

              Bordeaux

5 janvier 2010

Malawi: pas de remise en liberté pour les premiers gays « mariés »

Classé dans : homophobie,mariage - union civile — dominique @ 7:53

 

Steven Monjeza and Tiwonge Chimbalangar esteront en prison . Un tribunal du Malawi a refusé lundi de remettre en liberté sous caution ces deux homosexuels accusés d’ »attentat à la pudeur » pour « s’être marié » au cours de la première cérémonie de mariage gay du pays. Le tribunal accorde même aux plaignants six jours supplémentaires pour achever leur enquête sur l’ »attentat à la pudeur » retenu contre ce couple.  Le couple a été arrêté le 28 décembre au soir à Blantyre, la capitale commerciale, trois jours après s’être « marié » lors de la première cérémonie publique de ce genre dans le petit pays conservateur d’Afrique australe. Ils risquent 14 ans de prison  si leur culpabilité est reconnue.    013.jpg 
   Les deux hommes ont plaidé « non coupable » devant le tribunal  .  Les deux hommes ont été conduits menottés sous forte présence policière dans la salle d’audience, ou ils sont apparus abattus, alors que des centaines de curieux leur manifestaient hostilité ou soutien.Le représentant de la police Dickens Mwambazi a demandé au tribunal de ne pas les remettre en liberté, estimant que les deux hommes devaient rester en détention pour leur « propre sécurité » en raison d’une large condamnation de leur action de la part des habitants du Malawi.   Le 10 janvier, l’Etat devra achever son enquête sur les accusés ou alors, le tribunal les remettra en liberté sous caution, avec ou sans condition.   Le juge Nyakwawa Usiwa Usiwa a averti qu’il relâcherait le couple si la police ne parvient pas à conclure son enquête rapidement, mais il précise  que « Leur vie serait en danger s’ils étaient relâchés ».Le couple gay est défendu par plusieurs avocats recrutés par le Centre pour le développement de la personne, le seul mouvement de défense des droits des homosexuels connu au Malawi.  

4 janvier 2010

rappel : Manifestation à Paris pour empêcher la criminalisation des homosexuels

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 16:01

 

   Un rassemblement de protestation contre le projet de loi du parlement Ougandais visant à
criminaliser l’homosexualité est organisé à Paris, lundi 4 janvier à 18h30, place de la Fontaine des Innocents aux Halles dans le 1er arrondissement à l’appel du Collectif « Empêcher la criminalisation des homosexuel(les) ougandais(ses) ».
Incluant à l’origine la peine de mort pour les homosexuels et les séropositifs, le texte s’oriente désormais vers des peines de prison ainsi que des « reconditionnements ».
 

L’homophobie dans le sport , un reportage france 2

Classé dans : homophobie,TELE — dominique @ 8:10

Un  reportage de France 2 du 2 Janvier 2010 consacré à l’homophobie dansle sport :

 http://www.dailymotion.com/video/xbpzjy       France 2, dans son journal de 20 heures du samedi 2 janvier, a consacré sa rubrique Grand format au même sujet, avec notamment la présentation des associations du  » Paris Aquatique »  et du  » Paris Foot Gay » , ainsi qu’une interview du footballeur Yoann Lemaire, auteur du livre  « Je suis le seul joueur de foot homo, enfin j’étais… »

posté par : jeanrossignol sur dailymotion

30 décembre 2009

le calvaire des homosexuels Africains

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 4:08

 

 Beaucoup de populations considèrent encore le Sida comme un «châtiment divin». La plupart des séropositifs préfèrent cacher leur statut. A plus forte raison, s’ils sont homosexuels. Ainsi dans la ville de Louga, dans le nord du Sénégal, il existe un centre de dépistage. Mais aucune indication n’est fournie quant à la maladie qu’il s’agit de découvrir. Quand on lui demande si des homosexuels se font soigner, Souleymane, l’un des notables de Louga s’indigne: «Mais il n’y a pas d’homosexuels dans notre ville. L’Islam nous protège de ce genre de perversion. C’est uniquement à Dakar que cela peut exister. A cause des contacts répétés avec l’Occident».A la question: «Quelle pourrait être la réaction de la ville, si jamais l’on découvrait des homosexuels», il répond: «l’homosexuel serait tout simplement mis au banc de la communauté. Il n’existerait plus pour les autres. Il serait hors de l’Islam».lire l’article de Pierre Malet sur slate.fr
  BURUNDI : Les homosexuels racontent leur calvaire Un projet de Human Rights Watch donne la parole à dix gays et lesbiennes burundais pour interpeller leur pays sur le calvaire des homosexuels. Un calvaire qui risque d’empirer avec la criminalisation, en avril, des relations entre personnes de même sexe.

Le 22 avril dernier, les homosexuels burundais sont devenus des criminels : c’est ce jour-là que le président Pierre Nkurunziza a promulgué le nouveau code pénal qui abolit la peine de mort, mais rend illégales les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

En vertu de l’article 567, les gays et lesbiennes encourent de trois mois à deux ans de prison et une amende de cinquante à cent mille francs, ou une de ces deux peines. Le Burundi entre ainsi le large cercle des pays africains, 39 désormais, qui condamnent l’homosexualité.

suite de l’article sur jeuneAfrique.com

     

29 décembre 2009

Deux homosexuels arrêtés pour un mariage symbolique au MALAWI

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:15

 

Au Malawi, deux hommes ont été arrêtés pour « attentat à la pudeur » après une cérémonie symbolique de mariage.

La police du Malawi a annoncé, mardi 29 décembre, avoir arrêté un couple d’homosexuels pour avoir organisé une cérémonie symbolique de mariage le week-end dernier, la première de ce type dans ce pays. Selon Davie Chingwalu, porte-parole de la police, les deux hommes « comparaîtront bientôt en justice pour répondre des accusations d’attentats à la pudeur ».
Tiwonge Chimbalanga et Steven Monjeza ont été les premiers homosexuels de ce petit pays conservateur d’Afrique australe à « se marier » en public lors d’une cérémonie traditionnelle samedi 26 décembre.
Le Malawi, qui compte 13 millions d’habitants, est particulièrement touché par la pandémie, avec un taux de prévalence du VIH de 14%. Plus de 20% des homosexuels sont porteurs du virus, selon Gift Trapence, un défenseur des droits des homosexuels.

    malawi.jpg
  L’homosexualité est illégale au Malawi et la sodomie est passible d’une peine de 14 ans de prison. Les autorités s’adressent toutefois régulièrement à la communauté homosexuelle – qui vit cachée – pour l’appeler à participer à la lutte contre le sida.  

28 décembre 2009

Sénégal : 24 homosexuels interpellés par la police

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:40

 

   La police sénégalaise a interpellé jeudi, une vingtaine d’homosexuels dans le village de Saly Niax Niaxal, a t’on appris  de sources concordantes à Dakar. Ce lundi, ils devraient être présentés au Procureur de la République. 

« Un réveillon entre homosexuels sénégalais a tourné au vinaigre, à la veuille de Noël. Venus des quatre coins du pays (Dakar, Somone, Mbour, Rufisque, Saly) ils espéraient passer ensemble la soirée avec des amis français. »

Ces vingt-quatre personnes, arrêtées dans la station balnéaire de Saly Portudal, sont pour partie de nationalité sénégalaise et pour deux d’entre elles française.
C’est lors du réveillon de Noël et dans une résidence privée que la police est intervenue en infiltrant les invités pour y opérer un flagrant délit. Selon des sources concordantes, un policier en civil se serait fait draguer par un membre du réseau. Invité à cette soirée, ce dernier aurait fourni des informations précises à ses collègues. D’où le débarquement à l’improviste des policiers de Mbour
La villa a été cernée avant que n’intervienne les arrestations et une perquisition.
Comme à chaque fois dans ce genre d’intervention, la police a saisi des préservatifs et du lubrifiant présentés comme des « pièces à convictions » à la justice.
Les participants à ce réveillon ont été placés en garde à vue dans un premier temps – avant d’être libérés – dans l’attente de leur présentation au procureur de la République.
La loi sénégalaise sanctionne l’homosexualité de peines pouvant aller jusqu’à la de prison.
.

 
1...227228229230231...239

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS