28 mars 2018

Cameroun :Un mouvement anti gay en croisade contre les personnes homosexuelles

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 20:19

rassemblement-de-la-jeunesse-camerounaise-august-2013Un mouvement contre homosexualité multiplie les messages de haine et rejet envers les personnes homosexuelles au Cameroun à travers les banderoles, affiches et pancartes.
Par Steeve Winner
Depuis 2012, le Rassemblement de la jeunesse camerounaise (RJC) a fait de l’homosexualité un de ses principaux chevaux de bataille.
L’association propose de consacrer une journée par an pour manifester son homophobie. Elle a déclaré la journée du 21 août « Journée mondiale contre l’homosexualité » .
Le RJC souhaite que cette journée ne se limite pas au Cameroun mais s’étende dans tous les pays du monde. Il n’y a aucune preuve que cette idée est autre chose qu’un rêve éveillé homophobe, selon les défenseurs des personnes LGBTI du Cameroun.
L’association a rendu publique sa déclaration de la « Journée mondiale contre l’homosexualité » en juin 2012 à l’issue d’une réunion à Yaoundé, la capitale du pays. Pour expliquer cette déclaration, cette organisation de la société civile s’appuie entre autres sur certaines « dispositions de la loi, du bon sens, de la bible, des traditions africaines » .
D’ailleurs, le bureau directeur du RJC écrit pour justifier sa position:
« Au vu de la loi de la république du Cameroun, de la sainte bible, de la nécessité de préserver l’espèce humaine, les atteintes graves faites à l’humanité, à nos traditions, à notre culture africaine en général et camerounaise en particulier, les dérives homosexuels constatées à travers le monde, leur propension à tourner en bourreaux ceux qui condamnent cette dérive comportementale, le viol et le meurtre [rapporté selon Sismondi Barlev Bidjocka, un journaliste camerounais et homophobe] du jeune Djomo Pokam violé, sodomisé et assassiné par défenestration depuis le huitième étage par les homosexuels au Hilton Hôtel de Yaoundé le 21 aout 2006 » .
Le RJC ne rate aucune occasion pour dénoncer la pratique de l’homosexualité qui, selon elle, décime la jeunesse décrite comme victime non consentante.
Le 24 mai 2012, un violent débat portant sur l’homosexualité au Cameroun dans un media visuel privé oppose Me Alice Nkom face à Sismondi Barlev Bidjocka.
Sismondi Bidjocka, le journaliste camerounais et homophobe, est le leader du RJC et auteur d’un ouvrage intitulé « L’homosexualité, un crime contre l’humanité ».
Me Nkom, qui défend les droits humains des personnes LGBTI, répond: «les droits sont universels et les personnes homosexuelles ne sont pas des animaux, par conséquent, ils ont des droits et doivent être également respectés comme tous les autres citoyens. L’homophobie n’a pas de place dans ce monde en pleine évolution. L’homosexualité n’est pas une pratique importée , c’est sa repression qui l’est. »
En mars 2012, le RJC avait stoppé une réunion organisée par des défenseurs de la cause homosexuelle. Ces derniers, pour obtenir une autorisation des autorités, l’avaient baptisée « rencontre portant sur le respect des personnes vivant avec le Sida » alors qu’il s’agissait d’un échange sur les droits des minorités sexuelles. La police et le sous-préfet étaient alors intervenus pour mettre fin à la réunion.
En 2016, il avait fait plusieurs émissions radio –télévisées et des marches pour encourager le durcissement de l’article 347-1 du code pénal camerounais qui condamne l’homosexualité.
De nos jours, on peut apercevoir dans certains carrefours de la ville de Yaoundé précisément au carrefour Nkolndongo des affiches, banderoles portant des messages de menaces, de haines et de rejets à la défaveur des personnes LGBTI.
Pour mieux renforcer son combat, Sismondi vient de mettre sur pied « RIS Radio » émettant à Yaoundé sur la fréquence 105.7 FM. Dans cette chaine radio, il a monté exclusivement un générique contre l’homosexualité qui défile en longueur de journée.
Steeve Winner, l’auteur de cet article, est un militant pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme.
source : https://76crimesfr.com

Russie : des boutiques interdites aux sodomites

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:37

1     

Selon un sondage récent, 81% des Russes trouveraient l’homosexualité « répréhensible » mais certains vont beaucoup plus loin comme dans cette boulangerie de Moscou qui laisse apparaître à côté de la porte le message suivant : « Entrée interdite aux sodomites »

Russie : faut il s’attendre à des agressions anti-LGBT lors de la Coupe du Monde du foot

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 14:55

FIFA_World_Cup_2018_LogoUn sondage réalisé auprès des Russes confirment que les supporters LGBT seront en danger lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 organisée en Russie.
Selon une étude de Bonus Code Bets, 39% des sondés ont déclaré qu’il était probable que quelqu’un agresserait des personnes LGBT étrangères pendant la compétition, qui commence en juin.
Fait inquiétant, le groupe d’âge qui contenait le pourcentage le plus élevé de personnes qui pensaient qu’une attaque était « hautement probable » était celui des 16 à 24 ans.
A Rostov-sur-le-Don, qui accueillera plusieurs rencontres, 47% des personnes interrogées s’attendent à une agression contre des personnes LGBT.
Parmi les sondés, 24% ont se sont déclarés « irrités » par les personnes LGBT.
Les amateurs gays de foot ont été mis en garde dès l’année dernière contre le fait de se tenir la main à la Coupe du monde qui constituerait par exemple un geste dangereux.
Les crimes de haine contre les personnes LGBT ont doublé depuis que la Russie a promulgué une loi interdisant la « propagande » gay.
La loi de 2013, qui interdit la « propagande de relations sexuelles non traditionnelles » envers les mineurs, a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme.
Les juges européens ont estimé que la loi « renforçait la stigmatisation et les préjugés et encourageait l’homophobie ».

27 mars 2018

Chine : Call me by your name interdit

Classé dans : homophobie — dominique @ 18:31

call me« Call Me By Your Name » ne sera pas projeter au Beijing International Film Festival car les responsables de l’événement ont décidé de retirer le long métrage de la compétition officielle, qui aura lieu à partir du 15 avril prochain.
 Cette décision que l’organisateur du festival n’a pas souhaité commenter intervient moins d’une semaine après que le gouvernement chinois a voté pour que l’industrie cinématographique du pays soit sous le contrôle du département de la propagande du Parti communiste.
 Le film, qui relate une romance homosexuelle entre deux hommes durant l’été 1983, n’aurait pas rempli les critères requis pour être présenté, selon Reuters.
 Bien que l’homosexualité soit légale en Chine, les représentations médiatiques de personnes LGBT sont extrêmement limitées, voir censurées : il y a deux ans, l’homosexualité dans les séries télévisées était listée comme « contenu pornographique ou vulgaire », rangée au même titre que l’inceste ou les abus sexuels

Grèce: L’évêque relaxé pour homophobie va être rejugé

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 16:43

1Le parquet grec a fait appel de la relaxe controversée d’un dignitaire orthodoxe réputé pour son obscurantisme, qui sera rejugé pour incitation à violence homophobe et abus de ses fonctions, a indiqué mardi une source judiciaire.
Habitué des dérapages discriminatoires, ce prélat de 79 ans, Athanassios Lenis – Mgr Amvrosios – qui s’affiche volontiers avec les dirigeants du parti néonazi grec Aube Dorée avait été relaxé il y a dix jours par la cour pénale d’Aigion dans le Péloponnèse, où il siège.
La cour avait suivi le réquisitoire du procureur, le jugeant innocent des charges portées contre lui pour avoir qualifié en 2015 les homosexuels de « lie de la société » et avoir appelé à leur « cracher dessus » et à les « noircir (de coups) », dans une adresse écrite à ses fidèles.
Deux appels à minima contre cette décision ont finalement été interjetés, a précisé une source judiciaire. Le premier l’a été par le parquet d’Aigion, pour l’accusation d’incitation à la violence, le second par le parquet de Patras, chef lieu du Péloponnèse pour la charge d’abus de fonctions ecclésiastiques.
La relaxe, justifiée notamment par le tribunal au nom d’un droit à la libre expression des hommes d’Eglise, dans un pays où celle-ci, non-séparée de l’État jouit d’une forte influence, avait suscité une vague de critiques parmi les défenseurs des droits de l’homme, ainsi qu’au centre et à gauche du spectre politique.
Le ministre de la Justice, Stavros Kontonis, avait pour sa part exprimé sa « surprise », et demandé à examiner l’argumentaire de la cour. « Le simple fait qu’il se soit retrouvé sur le banc des accusés est une première victoire », avait toutefois estimé pour l’AFP Lio Kalovirnas, un des neuf militants homosexuels à l’origine du procès pour avoir porté plainte contre l’évêque.
Les défenseurs des droits de l’homme s’étaient pour leur part félicité de la comparution en justice du prélat comme d’une étape dans la lutte contre la rhétorique de haine, largement impunie en Grèce, qu’elle émane du clergé orthodoxe, des médias ou du monde politique.
source : http://reloaded.e-llico.com

22 mars 2018

Le député PS Luc Carvounas porte plainte pour «insultes homophobes sur Twitter»

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 19:07

luc carvounasLe député socialiste Luc Carvounas, qui avait été le premier parlementaire à se marier avec son compagnon en 2015, a annoncé ce jeudi 22 mars avoir déposé plainte pour « insultes homophobes sur Twitter », car changer les mentalités, « c’est d’abord ne rien laisser passer ».
« Menacé de mort avant mon mariage, insulté sur les réseaux sociaux, dans la rue, je sais qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour faire évoluer les mentalités, accepter le droit et vivre comme tout le monde simplement et librement », a affirmé dans un communiqué l’élu du Val-de-Marne, qui était l’un des quatre candidats au poste de premier secrétaire du PS.
« Mon mariage, il y a presque trois ans, a provoqué un déferlement de haine sur les réseaux sociaux à mon encontre et à celle de mon mari Stéphane », poursuit le député, indiquant qu’une personne les ayant alors menacés de mort « a été interpellée et condamnée » en avril 2017.
« Pourquoi donc l’homophobie devrait-elle être plus acceptable parce qu’il ne s’agirait que de commentaires sur Twitter ? », a interrogé l’élu. Il a affirmé avoir porté plainte jeudi car, depuis des mois, « un utilisateur identifié, signalé sur le réseau social », les insulte, son mari et lui, et « ajoute à ses propos homophobes des propos racistes ».

Clermont ferrand : Procès au TGI pour agression transophobe

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:15

justiceVictime, le 25 juillet 2017, d’insultes à caractère transphobes et de coups violents, entraînant plusieurs jours d’incapacité de travail. Elisabeth voit se tenir son procès, l’opposant à ses quatre agresseurs.
La comparution a lieu ce jeudi 22 mars, à 14h, devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, pour agression violente à caractère transophobe.
Le 25 juillet 2017, à la sortie des caisses d’un magasin où elle avait fait des achats, Elisabeth croise quatre individus, âgés de 17 à 40 ans.
Le faits remontent au 25 juillet 2017. Ils ont commencé par insulté Elisabeth parce qu’elle portait une robe et des chaussures de femme alors que sa transition homme / femme n’était pas encore achevée, la traitant de « PD » et de « tarlouze » sur le parking d’un magasin de Riom.
« C’est ensuite que viennent les coups, de pieds, donnés à tour de rôle par les quatre individus, l’insultant dans le même temps. Elisabeth, à propos de son agression, « au début ils se sont moqués de moi dans le magasin. Je passais et eux ne faisaient que de rigoler. Je leur ai demandé pourquoi ils rigolaient, mais ils ont nié. Puis ils sont devenus menaçants en m’insultant. Face à un tel climat, j’ai préféré laisser tomber et prendre ma voiture pour aller dans un autre magasin. Je me suis garée sur un autre parking sans m’apercevoir qu’ils m’avaient suivie avec leur propre voiture. Ils ont attendu que je sorte de la mienne. Le plus âgé s’est avancé et quatre secondes après m’a mis un coup de poing en pleine figure » rapporte radionova.com.
S’ensuit une pluie de coups de pieds très violents à la tête et dans le ventre alors qu’elle était à terre. Les agresseurs ne s’arrêteront que grâce à l’intervention des vigiles. Sans leur intervention, Elisabeth estime qu’elle serait morte aujourd’hui. Elle est profondément marquée par cet acte violent, tant physiquement que psychologiquement.
Ils ont été identifiés grâce aux caméras de surveillance.
La Lesbian and Gay Pride de Lyon s’est constituée partie civile à ses côtés.

21 mars 2018

Inde : 12 étudiantes accusées de « lesbianisme » pour s’être tenue la main

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 16:48

inde12 étudiantes accusées de « lesbianisme » élève du collège Kamala Girls High School sont accusées de s’être tenues par la main, de s’être fait des câlins et chatouillé sous les jupe et son accusées d’être lesbiennes .
Le 9 mars dernier, la directrice de l’école les a convoqué pour le motif de « comportement inapproprié ». Après cela elles ont été emmené de force dans le bureau de la directrice, qui les a obligé à écrire leurs mauvaises actions commises.
L’une d’entre elle qui avait refusé d’écrire en l’absence de ses parents a été transférée dans un autre établissement de la ville.
Le ministre de l’Education du Bengale occidental, Partha Chatterjee a admis que le lycée n’avait aucun droit de forcer les lycéennes à écrire. Cependant, il soutient les sanctions qui infligées et a ajouté « Le lesbianisme est contre notre culture ».
L’homosexualité représente un crime en Inde. Un crime passible de prison à vie personne ne se risque à se montrer main dans la main dans la rue.

USA : Le livre du lapin gay de John Oliver en tête des ventes

Classé dans : homophobie,humour,infos,internationnal — dominique @ 15:58

1Dans le monde de la littérature pour enfants, une guerre des lapins s’est déclarée.
John Oliver, présentateur star de HBO, a décidé de s’attaquer au vice-président Mike Pence à travers l’histoire d’un numéro deux de l’exécutif américain vu par un lapin.
En effet, la famille Pence a publié un livre pour enfants sur Marlon Bundo, écrit par la fille de Pence et illustré par sa femme.
Intitulé Marlon Bundo’s A Day in the Life of the Vice President, le livre pour enfants raconte la vie et le rôle de Mike Pence à travers les yeux du lapin du couple Pence.
Mike Pence et sa femme Karen ont adopté un lapin nommé Marlon Bundo  après leur arrivée à la Number One Observatory Circle, la résidence vice-présidentielle.
Alors Oliver et son équipe créative ont créé leur propre livre pour enfants sur le lapin, le faisant tomber amoureux d’un autre lapin mâle.
Le vice président est connu pour ses propos assumés homophobes.
Dans A Day in the Life of Marlon Bundo, le lapin de Mike Pence se marie avec un congénère du même sexe malgré les menaces d’une punaise traditionaliste ressemblant étrangement beaucoup à Mike Pence.
Même si l’objectif premier est bien de se moquer du vice-président, le livre est réellement un livre pour enfants amusant et éducatif, assure John Oliver. Dimanche, le présentateur star a annoncé que tous les revenus générés par sa vente seraient reversés à des associations pro-LGBTQ, « The Trevor Project » et « AIDS United ».
Depuis sa publication lundi, le livre est en tête des ventes de livre pour enfants sur Amazon, largement devant celui de la fille de Mike Pence, seulement en sixième position.
En plus de la version physique, un livre audio est aussi disponible, avec notamment les voix de Jim Parsons, star de la série The Big Bang Theory ou encore celle de Jesse Tyler Ferguson, vedette de Modern Family.

20 mars 2018

Italie : polémique en Italie après que deux hommes dansent ensemble dans « Danse avec les stars » sur la Raï

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 21:51

1  

Samedi soir, la chaîne italienne Raï Uno a diffusé un nouveau numéro de « Danse avec les stars ». Pour la première fois, un couple d’hommes, Giovanni Ciacci, le costumier siennois, et Raimondo Todaro, , professeur de danse,  a dansé lors de l’émission, diffusée en Italie depuis 2005.
A la fin de leur prestation, l’un des membres du jury, Ivan Zazzaroni, a refusé de noter les deux hommes. Résultat, ils se sont retrouvés avec un zéro de sa part. « J’ai trouvé que c’était hors-sujet. Il me semble que cela appartient à un autre programme. Ca n’a rien d’esthétique », a déclaré Ivan Zazzaroni, sous les huées du public. Et d’ajouter : « Je n’ai pas réussi à les évaluer. Du coup, je n’ai même pas voté. (…) Selon moi, tu t’es pénalisé Giovanni ». Il affirme qu’il n’a aucun préjugé ou problème avec les choix sexuels d’une personne mais que c’est seulement une question d’esthétique dans la danse
Un autre membre du jury a tenu à prendre la défense du couple, en modifiant sa note et en mettant un 10 afin que ça fasse une moyenne de 5/10.

 

12345...274

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS