19 mai 2017

TPMP : Yohann Roszéwitch dénonce l’homophobie d’un sketch de Cyril Hanouna

Classé dans : homophobie,infos,TELE — dominique @ 15:15

5685705_hanouna-combalUn nouveau dérapage de Cyril Hanouna, Jeudi soir, a choqué de nombreux internautes qui interpellent le CSA sur les réseaux sociaux.
L’animateur de Touche pas à mon poste est accusé d’homophobie après un sketch où on le voit prendre une voix efféminée pour piéger un homosexuel au téléphone sur un site de rencontre.
Yohann Roszéwitch, conseiller à la lutte contre la haine anti-LGBT au sein de la DILCRA (délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT), dénonce un comportement « déplorable » : « Cette séquence, je peux la qualifier: c’est un canular d’une homophobie crasse. C’est quelque chose d’absolument inadmissible qui est malheureusement une récidive de la part de Cyril Hanouna et de cette émission TPMP. C’est une émission regardée par un public jeune, qui peut être influencée par l’animateur, par les chroniqueurs, qui cautionnent également. C’est condamnable et j’espère que le CSA s’en saisira… On est en pleine semaine de lutte contre l’homophobie. Le 17 mai, c’était la journée mondiale, il y a eu un magnifique téléfilm diffusé sur France 2 sur l’homophobie chez les jeunes. Voir cette séquence deux jours après, c’est absolument déplorable. Il y avait eu une enquête de l’association des journalistes LGBT qui avaient regardé pendant un mois cette émission et avaient relevé énormément de dérapages homophobes et transphobes. Il est temps que le CSA réagisse et que la chaîne demande des explications à son animateur et arrête de cautionner ce genre de sketch. Je rappelle que l’homophobie tue.
C’est peut-être de l’humour, mais comme il y a de l’humour raciste, ou de l’humour antisémite, il y a également un humour homophobe. Et en l’occurrence, ça fait peut-être rire les homophobes, mais ça ne fait pas rire les homosexuels. Ça ne fait pas rire les jeunes qui se découvrent homosexuels: il y a un taux de suicide très important chez les jeunes LGBT. L’humour homophobe peut avoir des conséquences ravageuses chez ces personnes.
« Il se ‘rachète’ en appelant à soutenir des associations, mais on ne peut pas tolérer qu’il récidive »
Il fait ce sketch en arborant le ruban bleu du Refuge. Donc il y a un moment où il doit s’expliquer, où il doit s’excuser. Mais il doit surtout cesser de diffuser ce type de cliché. Parce que ce sketch est fait de manière efféminée, avec une représentation de l’homosexuel qui rabaisse. »
Ça fait plus d’un an qu’on dénonce cette situation. Il est toujours à l’antenne, il continue ses canulars homophobes. Il se ‘rachète’ en appelant à soutenir des associations. Mais on ne peut pas tolérer qu’il récidive et que personne ne réagisse au niveau des instances qui pourraient faire cesser cette émission, ou au moins les propos qui y sont tenus. Il faut que ses patrons lui demandent des explications. Que les autorités audiovisuelles sanctionnent. Il y a déjà eu des dérapages racistes, sexistes. Il n’y a pas que de l’homophobie et de la transphobie dans son émission. Ce n’est pas étonnant parce que ça va souvent ensemble ». 

Tunisie : Les ambassadeurs de France et de Suède soutiennent le combat des LGBT tunisiens

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:05

tunisieLa société civile tunisienne a célébré , ce mercredi 17 mai 2017, la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.
Plus de 300 militants défendant les droits des LGBT se sont donnés rendez vous, mercredi soir, au Select, à Gammarth (banlieue nord de Tunis), pour une soirée organisée par les associations Shams, Mnemty et l’ATSM.
Les ambassadeurs de France et de Suède ont pris part à cette soirée et ont même pris la parole pour réitérer leur soutien à Shams et la cause LGBT en Tunisie
Des représentant des ambassades de Etats unis, d’Italie, de Suisse, de la Hollande et du Royaume-Uni se sont aussi joints aux activistes pour les encourager à poursuivre leur lutte pour faire valoir les droits de la communauté LGBT.
Même si le sujet reste encore tabou en Tunisie, force est de constater que le pays, qui est en transition démocratique, a fait un grand pas en fêtant publiquement, comme dans le reste du monde, cette journée internationale

18 mai 2017

Brésil : Les meurtres homophobes ne cessent d’augmenter

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 6:46

bresil 1La communauté LGBT brésilienne déplore un meurtre toutes les 25 heures en 2016, et est touchée de plein fouet par la violence et les préjugés, dénoncés mercredi à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie.
L’ONG Grupo Gay da Bahia (GGB), qui recense les homicides de LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels) au Brésil, dénombre 117 crimes de ce type de janvier à avril 2017, 20% de plus que sur la même période de l’année dernière.
En 2016, 343 meurtres ont été recensés par l’ONG, un triste record pour des statistiques établies depuis 37 ans, à partir d’estimations basées sur des mentions dans la presse et sur les réseaux sociaux.
Pour Genilson Coutinho, membre du GBB et éditeur du site spécialisé Dois Terços, cette recrudescence est due à « l’impunité ».
« Il n’existe pas de loi qui criminalise l’homophobie au Brésil. L’impunité renforce la violence quotidienne et institutionnalise la banalisation de ce genre de crime », déplore-t-il dans des propos recueillis par l’agence publique Agencia Brasil.
Selon l’ONG Transgender Europe, le Brésil est le pays où ont été recensés le plus grand nombre de meurtres de trans au monde, avec 900 morts de 2008 à 2016, loin devant le Mexique (271), près de la moitié du total de 2.264 homicides dans le monde entier.
En mars, une vidéo insoutenable montrant la travesti Dandara dos Santos tuée par balle et à coups de pierre à Fortaleza, dans le Ceara (nord-est), a révélé l’ampleur de cette violence, notamment dans cet État où trois trans ont été tués depuis le début de l’année.
La Gay pride de Rio, qui a attiré 600.000 personnes en décembre dernier selon les organisateurs, est elle aussi menacée.
Selon le journal O Globo, l’équipe du nouveau maire Marcelo Crivella, pasteur évangélique arrivé au pouvoir en janvier et connu pour ses dérapages homophobes, prévoit de remplacer la subvention municipale par un simple « soutien logistique ».
À l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, une audience spéciale était prévue mercredi au sein de la Commission d’affaires sociales du Sénat, à Brasilia, en présence de nombreux activistes LGBT.

Gerard Darmanin rattrapé par ses tweets anti mariage pour tous

Classé dans : homophobie,infos,mariage - union civile,politique — dominique @ 6:33

darmaninL’arrivée au gouvernement de Gérald Darmanin, qui s’est opposé à l’ouverture du mariage agace, surtout qu’il a été nommé le jour de la lutte mondiale contre l’homophobie.
Emmanuel Macron veut que « chacun puisse aimer librement », « Contre la haine, nous lutterons pour que chacun puisse aimer librement. Je serai le garant d’une France ouverte et tolérante ».
Cette déclaration du président sur tweeter à l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie aurait pu être bien accueillie s’il n’avait pas invité Gérald Darmanin à rejoindre son gouvernement quelques heures plus tôt, se sont désespérés des internautes.
Après la nomination d’Édouard Philippe à Matignon, Macron a poursuivi mercredi son pari sur la recomposition politique en choisissant des ministres de gauche, du centre et de la droite. Parmi eux, les Républicains Bruno Le Maire, qui se voit confier Bercy, et Gérald Darmanin, qui va au Bugdet. Problème pour les défenseurs de la cause LGBT: ce dernier s’est vigoureusement opposé à l’ouverture du mariage pour tous.
Plusieurs utilisateurs de Twitter ont répondu au président en repartageant des tweets ou déclarations publiques de Darmanin datant de 2012 et 2013, dans lesquelles il s’opposait à l’égalité entre les couples de sexe opposé et de même sexe:
La position de l’homme politique de 34 ans, élu maire de Tourcoing en 2014, n’a pas échappé non plus à la maire de Paris.
Au milieu des nombreux messages partagés dans la journée pour montrer que « Paris est fière de défendre les droits des personnes #LGBTI », Anne Hidalgo a retweeté la déclaration du nouveau ministre qui promettait en 2013 qu’il ne « célébrerait pas personnellement de mariages entre deux hommes et deux femmes » s’il accédait à la mairie.
Une critique claire à laquelle Gérald Darmanin a répondu: « Chère Anne Hidalgo, le mariage pour tous est la loi de la République pour tous: je l’ai déjà dit, il n’est pas question de la remettre en cause ».
En 2014, au micro de Jean-Jacques Bourdin, il réclamait pourtant encore que la loi soit supprimée. Alors porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy, il affirmait: « la loi Taubira sera abrogée, réécrite profondément »

17 mai 2017

Indonésie: un tribunal islamique condamne deux hommes à 85 coups de canne en public pour des relations homosexuelles

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 17:09

Indonésie: un tribunal islamique condamne deux hommes à 85 coups de canne en public pour des relations homosexuelles dans homophobie indonesieUn tribunal islamique indonésien a condamné ce mercredi deux hommes à des dizaines de coups de canne en public pour des relations homosexuelles.
Les deux condamnés âgés de 20 et 23 ans, reconnus coupables d’avoir transgressé la stricte loi islamique en vigueur dans la province d’Aceh, subiront chacun 85 coups de canne.
Ils avaient été surpris au lit au mois de mars par par des voisins à Banda Aceh, la capitale de cette province conservatrice. Ils avaient ensuite été livrés à la police de la charia.
Les cannes sont en rotin et ne causent pas généralement de blessures graves. Le châtiment est surtout destiné à l’humiliation publique des condamnés.
Aceh est la seule des 33 provinces de ce pays d’Asie du Sud-Est autorisée à appliquer la charia.
S’adonner au jeu, boire de l’alcool ou commettre l’adultère sont aussi passibles de coups de canne.
La province d’Aceh avait commencé à mettre en oeuvre la charia après avoir obtenu un statut d’autonomie en 2001 auprès du gouvernement central de Jakarta, afin de mettre fin à plusieurs décennies de rébellion séparatiste.
Depuis quelques temps, l’hostilité contre la petite communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) d’Indonésie va croissant, et plusieurs ministres ont livré publiquement à des propos homophobes.

 

Le directeur des jeunes du FN favorable à une interdiction de la “propagande gay” comme en Russie

Classé dans : homophobie,infos,politique — dominique @ 6:07

FNLe Lab a repéré sur Sud Radio une intervention de Julien Rochedy, président du Front national de la jeunesse et candidat du Front national à Montélimar.
Julien Rochedy, directeur du Front national de la jeunesse et candidat frontiste pour les élections municipales à Montélimar (Drôme), était l’invité d’un débat sur l’antenne de Sud Radio, mercredi. Il s’est déclaré favorable à une loi interdisant la « propagande homosexuelle », identique à celle qui est actuellement en vigueur en Russie :  « Ce que j’en sais, c’est que la loi interdit la propagande LGBT à l’école. A priori, oui j’aimerais cela. Et dans les rues et sur les murs aussi, pourquoi pas. Vous délirez complètement aussi sur la Russie. Les homosexuels seraient tués en Russie, je ne sais pas quoi, j’ai entendu des trucs… »
Au mois de juin 2013, le président Vladimir Poutine a promulgué une loi interdisant la « propagande pour les relations sexuelles non traditionnelles devant mineur », prévoyant de fortes amendes pour les contrevenants et, pour les étrangers, elle peut les conduire à être emprisonnés pour quinze jours, avant d’être expulsés manu militari. Cette loi a provoqué un tollé général auprès de la communauté internationale.
La gay pride a été interdite à Moscou, pour les 100 ans à venir.

16 mai 2017

Trois associations LGBT portent plainte pour génocide devant la CPI

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 16:06

mousseA la veille de la journée mondiale de lutte cotre l’homophobie et la transphobie, l’association Mousse, connue pour avoir porté en justice des auteurs de propos homophobes comme Christine Boutin, ainsi que Stop homophobie et le Comité Idahot annoncent avoir porté plainte pour génocide devant la Cour pénale internationale (CPI) contre le président tchétchène Ramzan Kadirov.
Cette plainte fait suite aux révélations par le journal russe Novaïa Gazeta d’une purge d’Etat anti-gay dans la région de Grozny. «C’est la première fois que la Cour pénale internationale aura à connaître d’un génocide commis contre des homosexuels, observe Me Etienne Deshoulières, à la tête de l’association.
La Cour est compétente pour se saisir de ce dossier. Il est de son devoir d’engager une enquête.»
Ramzan Kadyrov est « le logisticien » du « génocide », « l’organisateur de camps de tortures avec une volonté d’extermination des homosexuels », a déclaré Me Etienne Deshoulières, qui représente les associations Stop homophobie, Mousse et Comité Idaho France.
« Ces actes ne sont pas le fait de groupes isolés, mais sont l’oeuvre des autorités tchétchènes, sous la direction de leur président, Ramzan Kadyrov », peut-on lire dans la plainte.
Convoqué par le président russe Vladimir Poutine, Ramzan Kadyrov a démenti toute exaction envers les homosexuels en Tchétchénie, qualifiant les articles de « provocateurs ». Son porte-parole assure, lui, que les gays « n’existent pas » dans la république.
La Russie a notifié en novembre 2016 son retrait de la CPI, qui, d’après le statut de Rome, sera effectif un an plus tard, soit en novembre 2017.
La Cour ne se saisit d’affaires que si les auteurs des infractions ne peuvent pas être poursuivis par les autorités nationales, soit que l’Etat concerné n’en a pas la volonté, soit qu’il n’en a pas la capacité.
Dans le cas russe, une enquête a été ouverte par le parquet général, mais les enquêteurs disent n’avoir reçu « aucune plainte officielle » de victime.
La déléguée des droits de l’Homme auprès du Kremlin Tatiana Moskalkova, chargée de l’enquête sur les violences dénoncées en Tchétchénie, s’est en outre « déjà ouvertement prononcée contre ‘le développement des relations homosexuelles’ » et « a qualifié de ‘rumeur’ les exactions commises », note la plainte.
« On a quotidiennement de nouvelles informations alarmantes sur la Tchétchénie », a déploré Alexandre Marcel, le président du comité Idaho France, pour qui la plainte devant la CPI était « le seul moyen de poursuivre » au niveau international « des comportements nazis ».

15 mai 2017

Liban : pas de festivités pour célébrer la Journée internationale contre l’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 5:58

liban gayLa communauté homosexuelle du Liban avait prévu une semaine de festivités pour célébrer la Journée internationale contre l’homophobie, le 17 mai courant. Un séminaire devait avoir lieu par l’association Proud Lebanon à l’hôtel Monroe pour la sortie la publication d’un rapport sur la torture et les abus à l’égard de la communauté homosexuelle du Liban, accompagnée de la diffusion d’un documentaire et d’une pièce de théâtre.
Victime de pressions, d’intimidations, voire de menaces proférées par un nombre d’instances musulmanes du pays, l’association s’est vu signifier par le service de sécurité de l’hôtel qu’elle n’était pas la bien venue
La Ligue des ulémas des musulmans au Liban (Hay’at oulama’ al-mouslimin fi loubnan), une instance sunnite dissidente de Dar el-Fatwa, dirigée par le cheikh Abou Bakr el-Zahabi et composée en grande partie de sunnites salafistes, a publié une série de posts sur Facebook. Des posts qui non seulement dénoncent l’événement et réclament son interdiction par les autorités, mais se lancent dans une diatribe enflammée contre l’homosexualité, qu’ils qualifient d’« obscène » et de « déviance sexuelle ».
« Les réseaux sociaux nous ont informés de l’organisation d’un festival pour les déviants sexuels, sous le titre de Journée mondiale contre l’homophobie, où l’opinion publique serait encouragée à la déviance », lance une première fois sur son site Facebook l’instance islamique, la veille de l’événement. Elle invite aussi nommément le ministre de l’Intérieur et le directeur général de la Sûreté générale à prendre expressément les mesures nécessaires pour annuler l’événement, le parquet à poursuivre en justice les responsables et les instances religieuses et parlementaires à assumer leur devoir pour protéger la Constitution. Publié samedi soir à 18 heures, le second post est carrément plus menaçant. Il fait part des « multiples tentatives de stopper le crime contre la vertu qui sera commis à Beyrouth à travers cette rencontre effrontée organisée par les déviants au Liban ». Il met surtout en garde les autorités, menaçant d’« un recours à la force de la part de toutes les parties pour empêcher le déroulement de cet événement qui porte atteinte à la chasteté et l’honneur, si jamais celles-ci ne prennent pas leurs responsabilités ».

14 mai 2017

Croatie : le participant à l’Eurovision accusé d’homophobie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:45

Jacques_Houdek_promoLe candidat croate à l’Eurovision 2017, Jacques Houdek, qui présentait un étonnant duo avec lui même , a été accusé à plusieurs reprises d’homophobie, rapporte The Independent dimanche.
Très connu en Croatie pour avoir sorti treize albums à succès, Jacques Houdek a également tenté plusieurs fois de participer à l’Eurovision depuis 2002. Il est par ailleurs juré dans l’édition croate de l’émission The Voice depuis 2011. Une omniprésence dans le domaine musical qui ne l’empêche pas d’avoir une réputation d’homophobe.
En 2005, le chanteur avait affirmé au magazine Tena que « les populations gay et lesbiennes ne peuvent pas être égales aux autres citoyens parce que cela signifierait un retour à Sodome et Gomorrhe ». Le site Internet Gay Star News lui avait octroyé le titre de « Homophobe de l’année » en 2006, après que le chanteur ait appelé les unions entre personnes du même sexe « malades ».
Cinq ans plus tard, l’Association Internationale lesbienne, gay, bisexuelle, trans et intersexuelle l’a inscrit sur sa liste des « personnalités publiques qui ont fait des déclarations homophobes ». Quant à la Zagreb Pride, elle lui a décerné le titre d’ »Homophobe de la décennie ». En réponse à ces accusations, Jacques Houdek avait publié une lettre d’excuses sur sa page Facebook dans laquelle il affirmait avoir des amis gays et ne pas être homophobe. « Je suis dans la musique pour l’amour », avait-il écrit. 

Tunisie : nouvelle agression homophobe

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 7:49

Raoued-agression-homphobeUn jeune homosexuel a été piégé et agressé, dans la nuit du vendredi à samedi 13 mai 2017, à Raoued, une ville tunisienne située dans la banlieue nord de Tunis.
L’agresseur, Mohamed, a avait contacté Nidhal (22 ans) sur Facebook, et, ils avaient échangé plusieurs messages avant de se donner rendez-vous à Raoued.
Nidhal a été surpris de voir Mohamed débarquer en compagnie de 2 autres individus, à bord d’une voiture. Ils sont descendus, munis d’armes blanches, et l’ont violemment tabassé, avant de lui voler son smartphone, son argent et ses vêtements, le laissant presque nu.
Le jeune homme s’en est sorti avec 7 points de sutures, des contusions et un traumatisme crânien.
Nidhal a perdu connaissance et ne s’est réveillé que vers 3h30. Il a arrêté un taxi, qui l’a pris en charge, lui a donné des vêtements et l’a accompagné chez Me Mounir Baatour, en qualité d’avocat et de président de l’association Shams, défendant les homosexuels.
Une plainte a été déposée et Nidhal, a fourni la photo de son agresseur à la police.
Shams dénonce fermement cette agression homophobe et appelle à ce que justice soit faite.

12345...234

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS