21 juillet 2017

USA : une Université chrétienne renonce à un don de 3 millions de dollars pour garder une association LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion — dominique @ 19:45

USA : une Université chrétienne renonce à un don de 3 millions de dollars pour garder une association LGBT dans homophobie samford-university-2-e1500662591712Une université religieuse basée en Alabama a refusé un don d’une organisation chrétienne parce qu’elle a refusé la fermeture du groupe d’étudiants LGBT damandé par les donneurs
Samford University, un collège chrétien situé dans la banlieue de Birmingham, a reçu un don de 3 millions de dollars par la Alabama Baptist Convention, un groupe d’églises de l’Alabama.
Le don a été offert à la condition que Samford dissout l’organisation étudiante récemment créée, Samford Together, qui offre un «forum pour les étudiants qui veulent discuter de sujets liés à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre».
L’organisation baptiste, qui s’oppose à l’acceptation des problèmes LGBT et au traitement de ces problèmes comme d’habitude, était disposée à payer une somme importante pour supprimer l’organisation .
Au lieu de cela, l’Université a volontairement refusé le don important après que le conseil d’administration ait approuvé la décision.
Samford Together (Samford Ensemble), en tant qu’organisation, a été contrôlée et votée par la faculté de Samford en avril et a été agréée pour commencer à opérer sur le campus. L’organisation n’a pas encore été formellement reconnue par le conseil d’administration de l’école.
Le refus du don a « attristé » la Convention baptiste de l’Alabama.
« Nous croyons fermement que l’Ancien Testament et le Nouveau Testament sont sans équivoque contre l’homosexualité. Lorsqu’on s’attaque aux relations sexuelles de même genre, la Bible sans exception affirme que jamais un tel comportement sera approuvé comme mode de vie « .
La décision de Samford d’ignorer l’ingérence dans leurs affaires, même pour une donation si importante, est admirable, notamment en raison de son statut d’université «profondément enracinée dans sa mission chrétienne».
Selon un sondage PEW mené en 2017, le nombre d’Américains favorables au mariage homosexuel est  de 62%.
Chez les millénaires, il s’éleve à à 74%.
Avec un soutien aussi élevé parmi la majorité de leurs étudiants, Samford serait fou de faire taire une organisation LGBT.

19 juillet 2017

Israel : deux mois supplémentaires au gouvernement pour réévaluer son opposition à l’adoption par les couples gays

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:15

homoparentaliteLa Haute cour de Justice a donné hier mardi deux mois au gouvernement pour réévaluer son opposition à l’adoption par les couples homosexuels en Israël.
La décision a été prise deux jours après que l’Etat ait dit à la cour, en réponse à une pétition, que le gouvernement s’opposait à cette mesure.
Haim Katz, le ministre des Affaires sociales, avait demandé à la cour de reporter sa prochaine audience sur le sujet afin de laisser le temps au gouvernement de réévaluer sa position.
Lundi, Katz avait tenté de se distancier de la réponse de l’Etat et affirmé qu’il voulait une réforme à ce sujet. Sharona Mann, porte-parole du ministère des Affaires sociales, avait déclaré que le ministère recommandait un « remaniement complet d’une loi dépassée » sur les adoptions : « Nous voulons une réforme totale de la loi, qui n’est pas liée aux couples LGBT, ou à tout autre type de couple, a-t-elle déclaré. Ce n’est pas lié aux parents de même sexe, c’est bien plus important que cela. Nous ne voulons pas qu’un couple, quel qu’il soit, doive attendre sept ans pour adopter . Ce n’est qu’après la mise en place de la réforme qu’il devrait être demandé aux députés de changer la loi en faveur d’autres groupes. »
Amir Ohana, premier député ouvertement homosexuel du Likud et militant de la cause homosexuelle, avait annoncé mardi qu’il ne voterait plus avec la coalition tant qu’elle maintiendrait son opposition à l’adoption par les couples de même sexe.
En réponse à une demande de la Haute cour de Justice, l’Etat avait indiqué qu’il ne voulait pas permettre aux couples de même sexe d’adopter car cela placerait un « fardeau supplémentaire » sur l’enfant.
« L’opinion professionnelle du service de l’aide à l’enfance soutient la préservation de la situation existante », om un couple adoptant doit être composé d’un homme et d’une femme, a écrit le gouvernement à la cour.
Ceci « prend en compte la réalité de la société israélienne et la difficulté que peut éprouver l’enfant adopté. »
Le gouvernement répondait à une demande d’autorisation d’adoption par les couples en concubinage et les couples homosexuels.

Olivier Serva élu président de la délégation Outre-mer à l’Assemblée nationale

Classé dans : homophobie,infos,mariage - union civile,politique — dominique @ 14:41

Olivier Serva élu président de la délégation Outre-mer à l'Assemblée nationale dans homophobie olivier-serva-emmanuel-macron-marlene-miraculeux-bourgeois-1Olivier Serva, le député LREM qui en 2012 avait qualifié l’homosexualité « d’abomination », a été élu mardi 18 juillet président de la délégation parlementaire d’Outre-mer de l’Assemblée nationale.
Au sein même du mouvement, la candidature d’Olivier Serva ne faisait pas l’unanimité, comme le rapporte le journal France-Antilles. « J’ai honte qu’il ose ! Il n’est pas légitime », déplorait ainsi le député du même parti François-Michel Lambert lundi dans les colonnes du journal.
En 2012, sur une chaîne de télévision guadeloupéenne, il avait affirmé que le mariage pour tous était « intolérable » et constituait un « péché ». « Pour le Chrétien que je suis, quand je lis la Bible, il est écrit qu’un homme qui couche avec un homme ou une femme qui couche avec une femme, est une abomination », avait-il ajouté.
Face à la polémique suscitée par de tels propos, l’élu avait présenté des excuses et LREM avait finalement décidé de maintenir son investiture.
Selon France-Antilles, Olivier Serva a rencontré le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron le 20 juin dernier et aurait obtenu le soutien de l’Élysée en compensation de son échec à constituer un groupe Outre-mer. 

Canada : un passage pour piétons aux couleurs LGBT vandalisé

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 6:21

passage woodstock

Une récompense de 1000 $ est offerte par le Ville de Woodstock, au Nouveau-Brunswick, à quiconque permettra l’arrestation de personnes ayant vandalisé à l’aide de peinture blanche un passage pour piétons aux couleurs du drapeau de la communauté LGBT aménagée il y a deux ans .
Un représentant municipal, Ken Harding, explique que la traverse multicolore cherche à démontrer que la communauté de Woodstock est ouverte et inclusive.
Le geste de vandalisme a été commis dans la nuit de samedi à dimanche, la semaine dernière. Des ouvriers ont été appelés à réparer les dégâts.

18 juillet 2017

Allemagne : un couple de réfugiés gay attaqué dans un centre d’accueil

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:35

1Un couple gay venant de Serbie, et demandeur d’asile , a été violemment attaqué en Allemagne.
Les deux hommes avaient quitté leur pays d’origine après avoir été victimes d’abus et de persécutions en tout genre de la part de leur famille. Ils s’étaient donc dirigés vers l’Allemagne où ils séjournaient dans un camp de réfugiés.
Selon Javid Nabiyev, un activiste du groupe Queer Refugees for Pride, le couple « a fait de son mieux pour cacher leur orientation sexuelle », comme demandé par les services sociaux allemands.
Les deux hommes sont aujourd’hui à l’hôpital. L’un deux est dans une « situation critique » et requiert de nombreuses opérations. Cependant, Javid Nabiyev pense que l’hôpital est, pour le moment, le seul endroit où les deux hommes sont en sécurité, comme il l’explique dans sa vidéo posté sur facebook .
L’activiste a expliqué qu’il avait essayé d’aider le couple à se rendre dans un camp plus sécurisé, mais il ne pouvait pas parce qu’ils avaient besoin d’une bonne «raison» pour un transfert.
Javid Nabiyev pense que les hommes seront certainement renvoyés dans le même camp, là où l’attaque s’est produite. Chose encore plus choquante : l’agresseur a été relâché sans peine et est retourné dans le camp.
Selon Javid Nabiyev et beaucoup d’associations LGBT+, il faut absolument tirer la sonnette d’alarme au plus vite pour alerter la population quant à la situation critique des réfugiés LGBT+ dans les pays européens qui se retrouvent bien souvent totalement vulnérables et en proie à différentes pressions de la part des autres réfugiés.

17 juillet 2017

Canada : une mère musulmane obligée de démissionner de son travail après avoir assisté au mariage de son fils gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 15:56

Canada : une mère musulmane obligée de démissionner de son travail après avoir assisté au mariage de son fils gay dans homophobie musulman-gay-e1500303325244Une mère musulmane canadienne a été forcée de démissionner de son travail après avoir assisté au mariage de son fils homosexuel .
Son fils, Ali Reza Jessa, a épousé son partenaire de longue date, Paul Hillsdon début juillet.
Bien que la famille de Jessa ait apporté son plein soutien à  cette union, elle a attiré l’attention des dirigeants de leur mouvement islamique Shia Ithna-Asheri.
Une pétition en ligne a circulé en appelant Siddika Jessa à démissionner de son poste de secrétaire général de NASIMCO (l’Organisation des communautés musulmanes nord-américaines Shia Ithna-Asheri).
«Traditionnellement, un mariage est une démonstration publique d’une relation. Ce péché n’a pas été fait en privé, mais a été célébré et promu publiquement. Cela va à l’encontre des interprétations majoritaires légitimes de Jaffari fiqh, que NASIMCO doit défendre.
«Bien que nous croyons qu’il n’est pas nécessaire d’examiner de manière approfondiela vie personnelle des membres de NASIMCO, cet incident ne peut être rejeté comme« la vie personnelle de la famille d’Ali Reza », indique la pétition
La pétition a recueilli plus de 1000 signatures depuis jeudi.
Siddika Jessa a été obligé de démissionner.
Elle a écrit dans une lettre : «Aujourd’hui, en tant que musulmane et mère dévouée qui a eu le privilège de servir nos institutions communautaires, je suis obligé de démissionner par NASIMCO … pour la seule raison que mon fils s’est marié avec un homme, et je voudrais souligner c’est que s’est légal au Canada».
«Ma position aujourd’hui n’est pas seulement celle d’une mère dévouée, mais celle d’un être humain qui a observé avec douleur comment la communauté a usurpé les droits de la création de Dieu au nom de l’islam et a jugé», continue t’elle
«La seule personne à juger mon fils serait Dieu le Jour du Jugement» . «Comment pourrais-je, en tant que mère, discriminer mon propre fils?» conclue t’elle

Drôme : prison avec sursis pour un complice d’une agression homophobe

Classé dans : homophobie,infos,justice — dominique @ 15:28

justiceLe tribunal correctionnel de Valence, dans la Drôme, a condamné, mardi 11 juillet, un homme à deux ans de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour complicité de violences dans le cadre d’une agression homophobe, en février à Nyons, rapporte France Bleu Drôme-Ardèche.
Poursuivi à l’origine pour violences aggravées, le prévenu, âgé de 18 ans au moment des faits, avait assuré lors de l’audience, en mai, avoir seulement conduit les deux agresseurs présumés au lieu de rendez-vous avec la victime.
Les deux suspects, âgés de 15 ans, seront jugés ultérieurement par le tribunal pour enfants. Les adolescents sont suspectés d’avoir tendu un guet-apens à leur victime, un habitant de Valréas, dans le Vaucluse.
A la recherche d’une relation amoureuse sur Internet, cet homme de 51 ans s’est rendu à un faux rendez-vous fixé au stade de Nyons par ses agresseurs, dans la soirée du 24 février.
En arrivant sur les lieux, le quinquagénaire a été passé à tabac à coups de barre de fer. Ses agresseurs ont accompagné leurs gestes d’insultes homophobes.
La victime a dû être hospitalisée dix jours avant de pouvoir porter plainte. Les enquêteurs sont remontés jusqu’aux adolescents via leurs téléphones portables. Tous deux ont reconnu les faits et ont dit regretter leur geste. Scolarisés au lycée et décrits comme étant plutôt de bons élèves, fils de bonne famille, ils étaient inconnus de la justice.

11 juillet 2017

Russie : les autorités doivent enquêter sur de nouvelles allégations d’exécutions en Tchétchénie

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 15:59

amnestyRéagissant aux informations publiées par le journal russe Novaïa Gazeta, selon lesquelles les forces de sécurité auraient tué 27 personnes en Tchétchénie dans la nuit du 26 janvier 2017, Denis Krivosheev, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International, a déclaré :
« Ces allégations proviennent d’une source crédible et, aussi terribles soient-elles, elles paraissent parfaitement plausibles concernant la Tchétchénie, où les pouvoirs publics commettent des violations des droits humains en toute impunité.
« Amnesty International recueille depuis des années des éléments montrant que les exécutions extrajudiciaires sont pratiquées en Tchétchénie et ailleurs dans le Caucase du Nord, et ces allégations concernent des faits similaires à d’autres déjà constatés dans le passé. Une enquête doit être immédiatement ouverte et, si ces accusations s’avèrent exactes, tous les auteurs présumés de ces actes doivent être traduits en justice.
president-tchetchene-« Une enquête exhaustive et approfondie doit également être menée sur d’autres allégations, selon lesquelles plus d’une centaine d’hommes gay auraient été placés en détention secrète, torturés et, plus généralement, maltraités en Tchétchénie en avril dernier.
« Les membres des forces de sécurité ne peuvent pas torturer et tuer en toute impunité, sous prétexte qu’ils représentent la force publique. »
Citant deux sources haut placées en Tchétchénie, Novaïa Gazeta a indiqué le 9 juillet que plusieurs dizaines de personnes avaient été arrêtées illégalement lors d’opérations menées sans préavis à partir de la mi-décembre 2016, aux quatre coins de la république. Vingt-sept de ces personnes auraient été tuées dans la nuit du 26 janvier, sans avoir été officiellement arrêtées.
Toujours selon Novaïa Gazeta, qui a publié une série d’articles sur les persécutions des hommes gays en Tchétchénie, ces exécutions ne seraient pas liées à la répression menée contre les homosexuels au niveau local. Ces rafles auraient été déclenchées par le meurtre d’un policier, le 16 décembre 2016.
source : www.amnesty.fr (communiqué de presse )

10 juillet 2017

Chili : un pasteur évangélique piétine le drapeau LGBT à la télévision

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,religion,TELE — dominique @ 16:07

Pastor-Soto-Villouta-810x446   

Le pasteur Javier Soto, était, en juin denier, invité au programme de José Miguel Villouta  « El interruptor », sur la chaîne de télévision chilienne VIA X
Dès le début de l’émission il était clair que le religieux n’aurait pas une attitude respectueuse, car avant de commencer l’interview, il a fait une prière, devant un journaliste étonné .
Cependant, l’interview s’est vite terminée quand l’invité, connu pour son homophobie, a sorti un drapeau un drapeau LGBT qu’il avait dans sa poche et s’en est servi de tapis, en le désignant comme un » chiffon sale »
Le présentateur lui a signifié plusieurs fois qu’il considérait cet acte comme un manque de respect contre les minorités sexuelles, et une insulte pour l’homosexuel qu’il est lui même.
Il lui a dit que s’il ne le rangeait pas, il arrêterait l’émission. La responsable éditoriale est descendue mettre fin à l’outrage, en signifiant au pasteur homophobe qu’il était impossible de tenir un tel discours sur son antenne. Rideau, sans qu’il ne puisse rien ajouter. Elle a remercié le journaliste pour sa « patience »…

8 juillet 2017

Maroc : deux hommes accusés d’être gays agressés

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 14:28

marocD’après le quotidien arabophone, Akhir Saa, cinq individus ont sauvagement agressé deux homosexuels présumés, aux alentours du Parc de la Ligue arabe, à Casablanca.
La poursuite et l’agression auraient entraîné des blessures graves à l’une des victimes, tandis que son compagnon d’infortune a eu des dents cassées.
Ce dernier, dont le journal a recueilli le témoignage, a relaté dans le moindre détail les péripéties de l’agression.
Son compagnon et lui ont été suivis par une voiture qui s’est arrêtée à leur niveau près de la station du tram, avenue Hassan II. L’occupant du siège passager a alors apostrophé les deux amis d’un tonitruant « Ne craignez-vous pas Allah? ».
Sentant le danger, le témoin et son ami ont pris leurs jambes à leur cou. Cela n’a pas empêché les cinq individus de les poursuivre et de les encercler près du Parc de la Ligue arabe. « Les coups de pied ont alors plu sur nous et nous avons été aussi frappés à l’aide d’une barre de fer », a affirmé la victime, âgée de 25 ans. Qualifiant cette agression de « hogra », le jeune homme a déclaré à Akhir Saa que son compagnon et lui n’ont pas osé porter plainte auprès de la police de crainte d’être interpellés pour homosexualité.
Des témoins de la scène ont soutenu que les cinq agresseurs font partie de bandes « spécialisées » dans ce genre d’agressions visant les homosexuels et que c’est devenu monnaie courante par les temps qui courent.
Quant aux deux victimes du Parc de la ligue arabe, elles déplorent que les autorités ne réagissent pas fermement dans de tels cas, alors que la Constitution du Royaume garantit la sécurité de tous les citoyens marocains. 

12345...239

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS