3 juin 2019

« Rocketman »: le public russe dénonce une « censure »

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 8:52

Résultat de recherche d'images pour "Rocketman"Le distributeur russe de Rocketman, le biopic sur la star britannique Elton John, a confirmé avoir retiré du film des scènes de sexe gay et de prises de drogue, pour des raisons légales. Il s’est ainsi justifié de sa décision, après l’annonce faite par des critiques de cinéma de coupures à la vision du long métrage de Dexter Fletcher.
« Nous rejetons avec la plus grande fermeté la décision de censurer Rocketman pour le marché russe » écrit Elton John sur Twitter
« Le fait que le distributeur local ait jugé nécessaire de retirer certaines scènes, empêchant le public de voir le film tel qu’il était prévu, est un triste reflet du monde divisé dans lequel nous vivons encore et de la manière cruelle dont il accepte si peu l’amour entre deux personnes », a-t-il ajouté.
Dans un communiqué, l’ONG Amnesty International a dénoncé un cas de « censure » qui « déshumanise les relations homosexuelles » et demandé la sortie de la version originale du film au nom du respect des droits des minorités sexuelles.
« Toutes les scènes de baisers, d’amour et de sexe oral entre hommes ont été coupées », a écrit sur Facebook le critique de cinéma russe Anton Doline, jugeant « flagrant » que des coupes ont été réalisées. Présenté au festival de Cannes, « Rocketman » retrace l’ascension d’Elton John, l’un des premiers chanteurs ouvertement gay, et sa lutte contre les addictions (drogue, sexe, alcool).
Depuis 2013, une loi punit d’une amende ou de prison tout acte de « propagande » homosexuelle auprès des mineurs. Il est toutefois difficile de savoir si elle s’applique au film, qui sera interdit au moins de 18 ans au moment de sa sortie programmée la semaine prochaine en Russie
Le ministre russe de la Culture Vladimir Medinski a démenti que son ministère soit à l’origine de ces coupes, arguant, cité par l’agence de presse Ria Novosti, que « tout est décidé par le distributeur ».
Selon le critique Anton Doline, le message apparaissant à la fin du film a aussi été modifié : alors que le texte original rappelle qu’Elton John a trouvé l’amour et élève deux enfants avec une personne du même sexe, la version russe indique seulement qu’il a créé une association contre le sida.

13 mai 2019

Sarthe : une agression homophobe en sortie de discothèque

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:11

Benjamin, un homme de 34 ans, a été agressé alors qu’il se trouvait en boîte de nuit au Breil-Sur-Mérize, à une vingtaine de kilomètres du Mans. Une agression à caractère homophobe, selon des témoins sur place.
L’agression s’est déroulée vers 5 heures du matin à la sortie de la boîte « Le Disco Teck » au Breil-Sur-Mérize. La victime a dû être transportée à l’hôpital.
Selon Le Maine Libre, des propos homophobe et xénophobe ont été proférés par son agresseur. Les amis de Benjamin ont pu filmer l’agresseur et prendre une photo de sa voiture.
La victime a déposé plainte ce week-end suite à cette agression.

28 avril 2019

Le maire d’Ivry porte plainte après de nouveaux tags homophobes

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:27

Le maire d’Ivry porte plainte après de nouveaux tags homophobes dans homophobie bouyssou-e1536166332538Visé par une série de tags homophobes sur les murs de l’hôtel de ville, le maire d’Ivry, Philippe Bouyssou, a porté plainte vendredi.
« On ne peut pas laisser passer ça. » Le maire PCF d’Ivry, Philippe Bouyssou, a découvert la semaine dernière une série de tags homophobes sur la façade de la mairie. C’est la deuxième fois en moins d’un an que le maire, ouvertement homosexuel, est visé par des insultes à caractère homophobe sur les murs de sa ville.
Philippe Bouyssou a donc de nouveau porté plainte, comme le rapporte Le Parisien. Il a également porté plainte pour dégradations. « C’est carrément insupportable !, a réagi l’élu sur sa page Facebook. Il ne faut rien laisser passer, et surtout pas l’homophobie, qui se banalise. »
Cette fois encore, certains graffitis mélangeaient dangereusement l’homosexualité et la pédophilie. La première série d’inscriptions, en septembre, avait donné lieu à une plainte contre X déposée par la Mairie. Et à une plainte personnelle de Philippe Bouyssou, pour « injures en raison de l’orientation sexuelle. »
Celui qui se dit « d’abord communiste, pour l’égalité des droits, dans une société métissée, pleine de liberté », n’a par ailleurs jamais caché son homosexualité. « Je suis homosexuel, et ça ne devrait pas être un sujet, l’homosexualité ne devrait pas être un sujet. »

10 avril 2019

Australie : Israël Folau publie à nouveau un message haineux

Classé dans : homophobie — dominique @ 14:44

isarael folauL’arrière de l’équipe d’Australie Israel Folau a de nouveau tenu des propos homophobes dans un message posté sur Instagram.
Il y a un an, l’arrière international australien, star du rugby dans son pays, avait créé une vive émotion en affirmant que les homosexuels iraient « en enfer s’ils ne repentaient pas de leurs péchés ». Ce chrétien évangélique a tenu à nouveau des propos similaires mercredi, via une publication sur son compte Instagram où il est écrit : « Attention ! Alcooliques, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l’enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus sauve ». Un message qui fait beaucoup réagir en Australie.
La Fédération australienne, qui a pris connaissance du post d’Israel Folau sur son compte Instagram, a réagi. « Le contenu en est inacceptable. Cela ne représente pas les valeurs du sport et est irrespectueux vis-à-vis de membres de la communauté rugby. L’intégrité de la Fédération australienne est engagée à ce sujet. » Et, selon le Daily Telegraph, Raelene Castle, la présidente de la Fédération australienne, cherchait ces dernières heures à joindre Folau pour une explication.
En février dernier, ce dernier avait prolongé son contrat pour quatre ans, contre une somme élevée, et Castle lui avait demandé, en amont de la signature, d’exprimer ses points de vue de manière respectueuse sur les réseaux sociaux. Le message de Folau va clairement contre cette consigne, et le Daily Telegraph affirme que son contrat pourrait être « déchiré ».
Lors de la première polémique, l’an dernier, la compagnie aérienne Qantas, principal sponsor des Wallabies, avait menacé de se retirer et la firme Land Rover avait retiré à Folau la voiture qu’elle lui prêtait.

3 avril 2019

La ministre des Sports favorable à l’interruption des matchs en cas d’insultes homophobes

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:32

Football-v-HomophobiaLa ministre des Sports est favorable à l’interruption des rencontres de foot en cas d’insultes homophobes dans les tribunes.
Roxana Maracineanu, invitée de RMC Sport News mardi matin, a réaffirmé sa volonté de combattre l’homophobie dans les stades en préconisant l’interruption des rencontres par le corps arbitral lorsque des chants ou slogans homophobes surviennent.
« La FIFA peut arrêter un match quand elle entend un chant raciste. Elle peut arrêter un match lorsqu’elle entend une insulte homophobe. Pourquoi ne pourrait-elle pas le faire? », a expliqué la ministre.
38% des Françaises et des Français se déclarent supporters d’un club de football et 17% vont au stade régulièrement ou occasionnellement. 55% des sondés ont une mauvaise opinion des supporters.
62% sont choqués par les propos homophobes parfois entendus dans les tribunes. 71% estiment que la ministre des Sports, Roxana Maracineau, a raison de vouloir les sanctionner sportivement.
Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama. L’enquête a été effectuée sur internet les mercredi 27 et jeudi 28 mars, auprès d’un échantillon de 1.003 personnes représentatives de la population française âgées de 18 ans et plus, parmi lesquelles 411 amateurs de football, selon la méthode des quotas.

L’agression de Julia a été unanimement condamnée

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:06

Une agression transphobe en marge d'une manifestation contre Bouteflika à Paris dans infos tumblr_inline_ppcc2bZSfm1uj37u4_540Une enquête a été ouverte ce mardi par le parquet de Paris pour « violences aggravées » après une agression transphobe dimanche, place de la République. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit la victime sur les marches du métro invectivée par plusieurs personnes au milieu d’une foule. Lorsqu’elle parvient à se frayer un chemin, la victime est frappée de plusieurs coups de poing par un individu.
« Ces images nous ont consternées. Malheureusement, on commence à s’y habituer », déplore au micro de BFM Paris Lyes Alouane, délégué Ile-de-France de l’association Stop Homophobie, qui a diffusé la vidéo de l’agression sur les réseaux sociaux. « Là nous avons eu des images, mais des actes transphobes, il y en a plein, à Paris, en Ile-de-France et ailleurs et ils souvent banalisés. »
« Je suis rentrée en contact avec la victime. Elle est choquée mais elle est combattive. Elle veut faire changer les choses et améliorer la situation pour les personnes LGBT », a t-il ajouté. Selon nos informations, une personne a dans un premier temps été interpellée et placée en garde à vue, mais sa garde à vue a été levée et les investigations se poursuivent.
Lyes Alouane a par ailleurs déploré la difficulté pour les personnes LGBT à se rendre au commissariat quand elles ont été victimes d’une agression. « C’est très difficile pour les personnes LGBT de se rendre au commissariat. Souvent, ce qu’elles disent n’est pas pris en compte, voire ridiculisées. » explique t-il précisant que Stop Homophobie « travaille avec des avocats de façon à transmettre les plaintes directement au procureur de la république sans aller au commissariat. »
« Des mesures ont été annoncées il y a quelques semaines pour lutter contre la transphobie », a t-il rappelé. « Nous demandons qu’elles soient rapidement appliquées pour que ces faits ne peuvent plus se reproduire. » Et de conclure « Ces mesures sont insuffisantes. Le gouvernement doit proposer de nouvelles mesures et nous les attendons de pied ferme. »
source : https://www.bfmtv.com

25 mars 2019

Les propos homophobes dans les stades de foot seront bientôt sanctionnés

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:24

raimbow lacetLes propos homophobes dans les stades de foot seront bientôt sanctionnés. C’est en tout cas ce que veut instaurer la ministre des Sports.
Après avoir assisté au match PSG-OM la semaine dernière, Roxana Maracineanu a affirmé avoir été choquée par les propos « dégradants et haineux » de certains supporters. Si certaines sanctions existent déjà pour les violences verbales lors des matchs, il n’y a pas de règles précises pour les insultes à caractère homophobe.
La ligue du football professionnel soutient la ministre, et affirme que les relents d’homophobie gangrènent le stade. 

Un pansement rainbow contre l’homophobie: la nouvelle campagne de Aides

Classé dans : homophobie — dominique @ 10:11

Un pansement rainbow contre l’homophobie: la nouvelle campagne de Aides dans homophobie tumblr_inline_pox055DuKo1uj37u4_540« L’homophobie frappe toujours, porter ce pansement c’est la dénoncer ! », c’est le nouveau message de sensibilisation de AIDES pour lutter contre les violences homophobes. L’association rappelle que lutter contre l’homophobie c’est aussi faire reculer le sida.
L’homophobie frappe toujours. On recense encore en France une agression physique homophobe et transphobe toutes les 33 heures et une agression verbale toutes les huit heures*. Elles commencent dès la cour d’école, et se poursuivent tout au long de la vie, au sein de la famille, en milieu professionnel, dans l’espace public, les médias et même les administrations…
Ces agressions empêchent chaque année des milliers de personnes de vivre pleinement leur identité. La stigmatisation entrave l’accès à la prévention et aux soins, notamment en matière de santé sexuelle. Les LGBTphobies sont donc un terreau plus que fertile pour le développement des infections sexuellement transmissibles et de l’épidémie de VIH. Cela doit cesser.
Face à la gravité et à l’urgence de cette situation, AIDES et son agence TBWA\Paris lancent une opération virale : #LHomophobieFrappeToujours. Au cœur de l’opération, offerte par l’agence, le pansement Rainbow devient un symbole de lutte contre l’homophobie et de solidarité aux victimes.
La mécanique s’appuie dans un premier temps sur un dispositif RP invitant les influenceurs à porter ce pansement en signe de soutien. En parallèle, un ensemble d’outils digitaux sur Facebook, Instagram et Twitter permettront au grand public de se mobiliser pour créer un mouvement de solidarité nationale et condamner l’homophobie, et avec elle, agir sur l’épidémie de sida.

17 mars 2019

Lyon: Un couple de jeunes femmes attaqué par des adolescentes

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:34

TOPSHOTS 2012-FRANCE-SOCIETY-FAMILY-DEMODeux jeunes femmes, âgées de 20 et 23 ans, ont été rouées de coups vendredi soir dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, selon la police.
Il s’agit d’une gendarme et de sa compagne, rapporte Le Parisien qui a révélé cette affaire, précisant que la seconde, ayant reçu des coups de cutter au visage, a été gravement blessée.
Le couple, qui passait devant le centre commercial, aurait été pris à partie par huit filles, qui aurait commencé à les insulter en raison de leur sexualité. La gendarme leur aurait indiqué que leur comportement était délictuel. Mais au lieu de se calmer, la tension est montée d’un cran et la situation s’est envenimée.
S’est ensuivie une pluie de coups de poing. La plus jeune des victimes a reçu un coup de cutter au visage. « Elle a été balafrée. L’estafilade commence sous l’œil gauche et finit sous l’oreille », précise une source proche de l’affaire au Parisien.
Les adolescents ont ensuite pris la fuite dans le quartier. L’une d’entre elle, âgée de 17 ans, a été arrêtée en possession d’un cutter. Elle a nié les faits mais a été présentée à un juge dimanche. Les sept autres sont toujours recherchées.
Une information judiciaire a été ouverte dimanche pour violences commises avec arme blanche, en réunion et en raison de l’orientation sexuelle des victimes, précise le parquet de Lyon à l’AFP.
Le nombre de plaintes pour actes homophobes a augmenté en France l’an dernier. Selon le ministère de l’Intérieur, (…)
 Lire la suite sur 20minutes

Trois jeunes en détention pour une tentative de meurtre homophobe à Drancy

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 15:29

justiceCe vendredi, une information judiciaire a été ouverte pour « tentative de meurtre à raison de l’orientation sexuelle, vol avec arme et association de malfaiteurs » par le Parquet de Bobigny. Trois jeunes, âgés de 15, 16 et 18 ans, ont été écroués pour des faits commis à Drancy, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit du 4 au 5 mars.
La victime, un homme âgé de 29 ans, avait discuté en ligne avec un internaute, sur un site de rencontres gay. Un rendez-vous avait été fixé dans une cité du nord de Drancy. Il s’agissait en fait d’un guet-apens, relate Le Parisien.
À peine sorti de son véhicule, le jeune homme avait été tabassé par trois inconnus. L’un des agresseurs avait sorti un couteau et avait poignardé la victime. Les trois assaillants avaient pris la fuite.
La victime, qui gisait au sol, a eu le réflexe d’actionner l’alarme de sa voiture. C’est sans doute ce qui lui a sauvé la vie. Ameuté, le voisinage avait pris conscience du drame qui se nouait et avait alerté les secours.
Ces derniers avaient découvert la victime avec un couteau planté dans l’abdomen. La lame lui avait perforé un poumon sur 10 centimètres. Le jeune homme avait été hospitalisé avec son pronostic vital engagé. L’intervention des médecins avait permis de lui sauver la vie.

12345...295

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS