12 décembre 2017

Ouganda : la police interdit le deuxième Festival international du film Queer Kampala

Classé dans : homophobie,infos — dominique @ 7:25

1Le deuxième Festival international du film Queer Kampala devait se dérouler du 8 au 10 décembre. Mais la police ougandaise est intervenue pour le fermer avec l’intention d’arrêter les organisateurs, après avoir été informée de l’emplacement de l’événement.
Les organisateurs avaient été forcés de trouver un entrepôt vide, car il n’y avait pas de sites disposés à accueillir l’événement.
L’emplacement de l’événement est normalement gardé secret afin de protéger ses participants. Mais les organisateurs ont été informés juste avant 14 heures samedi que la police était en route et serait sur les lieux dans les 30 minutes suivantes.
La police est arrivée armée de fusils et l’événement a été interrompu. Selon certaines informations, les organisateurs étaient en sécurité et n’ont pas été arrêtés, mais cela n’a pas été formellement établi.
Dans la foulée, la gay pride d’Ouganda, qui devait avoir lieu ce mois-ci, a été annulée brusquement pendant le week-end. Les activistes LGBT locaux ont indiqué qu’ils avaient été avertis qu’ils risquaient d’être arrêtés si l’événement se déroulait.
Dans le journal Guardian, l’un des organisateurs de l’événement, Frank Mugisha, a déclaré qu’il avait reçu des menaces du ministre ougandais de l’éthique et de l’intégrité, Simon Lokodo. Ce dernier a déjà publiquement menacé d’arrêter toute personne qui célèbre les droits LGBT en public.
Le code pénal ougandais prévoit que les relations sexuelles entre hommes sont criminalisées et sont sanctionnées de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à la prison à vie.

11 décembre 2017

Les Bermudes : le mariage homosexuel de nouveau interdit

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice,mariage - union civile — dominique @ 15:25

unionSix mois seulement après la légalisation du mariage homosexuel, les Bermudes, l’archipel d’Amérique du Nord membre associé de la communauté caribéenne et un territoire britannique d’outre-mer ont décidé de l’abolir.
Le député Wayne Furbert avait présenté un projet de loi visant à interdire à nouveau le mariage entre conjoints de même sexe. La chambre basse a voté une loi en ce sens vendredi dernier.
« Notre position est que les couples de même sexe devraient avoir tous les droits légaux des couples hétérosexuels, sauf pour le mariage », a déclaré le ministre des Affaires intérieures Walton Brown à la Royal Gazette .
Lors d’un référendum sur la question, 69% des personnes ont voté contre l’égalité du mariage, et seulement 31% ont voté en sa faveur, mais seulement 46,89% des électeurs inscrits se sont rendus aux urnes, ce qui est inférieur aux 50% requis
Un projet de loi visant à instaurer des partenariats domestiques a été approuvé le week-end dernier. Il remplace le mariage entre conjoints de même sexe par des partenariats.
Il a été approuvé par 24 voix pour et 10 contre .
Le Domestic Partnership Act n’annulera toutefois pas les mariages homosexuels qui ont déjà eu lieu depuis que le mariage homosexuel est devenu légal il y a six mois à la suite d’une décision de la Cour suprême.
À la fin novembre, six couples de même sexe s’étaient mariés. Leurs mariages devraient être préservés.
Le Parti progressiste travailliste (PLP) a soutenu que le projet de loi accordait « à la communauté LGBTQ les avantages qu’elle demandait », mais maintenait « la définition traditionnelle du mariage ».
Cependant, la ministre de l’Intérieur, Patricia Gordon-Pamplin, s’est opposée au projet de loi, considérant qu’on ne devrait pas pouvoir accorder des droits et aussitôt les enlever.
Le débat a duré cinq heures avant l’adoption du projet de loi.
Le mariage entre conjoints de même sexe a été légalisé aux Bermudes en mai dernier, après que le bermudien Winston Godwin et son fiancé canadien Greg DeRoche eurent porté leur cas devant la Cour suprême.
La Commission des droits de l’homme et l’Alliance arc-en-ciel des Bermudes ont critiqué le projet de loi, le qualifiant de « suppression des droits » pour les couples homosexuels.
Rod Attride-Stirling, un avocat qui a travaillé sur la légalisation du mariage homosexuel, s’est prononcé contre la Loi sur le partenariat domestique. « Le fait qu’aucun pays au monde n’ait jamais fait cela devrait nous faire réfléchir. Nous aurons l’air idiot et oppressif ».

Canada : privé de communion à cause de son homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,religion — dominique @ 6:59

matt-schaefermatt-schaefermatt-schaefermatt-schaeferPendant plus de 20 ans, Matt Schaefer a été un membre de la congrégation de l’Église évangélique luthérienne de St. John dans la ville de Warman, dans la province de la Saskatchewan à l’Ouest du Canada.
Il affirme que pendant la communion, le révérend l’a ignoré à cause de son orientation sexuelle.
Tout a changé en mai, lorsque, affirme-t-il, il a vécu « la pire journée de [sa] vie ». Matt Schaefer qui vit actuellement à Edmonton s’est rendu dans la ville de Warman pour un mariage et un baptême. Tous les deux se sont déroulés en grande partie dans l’église que fréquente sa famille, l’Église évangélique luthérienne de St. John.
Lorsque les personnes présentes se sont levées pour faire la file lors de la communion, le pasteur ne lui a pas donné l’hostie et est passé à la personne derrière lui.
« Je trouvais que c’était bizarre, mais c’est lorsqu’on m’a également ignoré pour le vin que j’ai pensé que quelque chose n’allait pas », affirme-t-il.
L’incident est survenu devant tous ses amis, sa famille et des personnes de la communauté qu’il connaît depuis qu’il est jeune. « Les personnes [présentes] me connaissent depuis toujours », dit Matt Schaefer. Perplexe, il s’est rapidement rassis.
« C’était vraiment embarrassant. Je ne savais pas comment réagir. Je voulais simplement partir et ne pas pleurer », ajoute-t-il.
Sa famille a cherché à le rassurer en lui disant que ce n’était qu’un malentendu et qu’il y avait plus de personnes que d’habitude qui faisaient la file. Matt Schaefer n’était pas convaincu, rappelant que le révérend Randy Heide le connaît depuis qu’il a 12 ans.
Après être retourné à Edmonton, Matt Schaefer a attendu jusqu’en octobre avant de communiquer avec l’Église. Comme l’incident lui était resté dans la tête, il a décidé d’envoyer un courriel au révérend.
Le Saskatchewanais affirme que le révérend Heide l’a fini par appeler pour lui demander s’il se « souvenait de la classe de confirmation et de la section sur l’homosexualité ». Après l’appel, il a compris qu’il avait été ignoré en raison de son orientation sexuelle.
« Je suis avec mon conjoint depuis quatre ans. Donc, je ne comprends pas pourquoi c’est un problème maintenant », souligne Matt Schaefer.
La réponse de l’Église
Selon une déclaration écrite du révérend Randy Heide et du conseil de l’Église évangélique luthérienne de St. John, leur congrégation « est membre de l’Église luthérienne du Canada, qui se conforme à une compréhension historique de l’autorité des Écritures saintes en matière de foi et de mode de vie ».
« Je me soucie sincèrement du jeune homme et je prie pour lui, puisque je le connais depuis l’école secondaire. Je l’ai encouragé afin qu’il puisse trouver une église dans sa communauté qui pourra répondre de manière régulière à ses besoins spirituels », soutient le révérend Heide.
Matt Schaefer précise qu’il ne souhaite pas changer le mode de pensée de son église, mais que la situation aurait pu être gérée plus discrètement et d’une manière plus sensible.
« Je ne mérite pas ce qui m’est arrivé », conclut-il.
Source : Ici Radio Canada

10 décembre 2017

JoeyS­tarr répond aux accu­sa­tions d’homo­pho­bie

Classé dans : homophobie,infos,people — dominique @ 17:16

1À l’occasion d’un entretien avec Téléloisirs, Joeystarr est revenu sur la polémique autour de ses propos jugés homophobes dans « On n’est pas couché ». Loin de regretter ses propos, le rappeur a choisi de camper sur ses positions de façon plutôt tranchée.
Pour parler d’André Manoukian, qui allait se coucher plus tôt que les autres jurés de Nouvelle Star lors des soirées, JoeyStarr n’avait pas hésité à le traiter de « grosse tarlouze ». L’association L’Amicale des Jeunes du refuge, qui défend les droits des homosexuels, avait indiqué sur les réseaux sociaux qu’elle avait saisi le CSA après ces propos polémiques.
Au lieu d’apaiser les choses, il a décidé d’en remettre une couche : « J’en ai rien à cogner, sérieux. À un moment donné, il faut que ces gens sortent de chez eux. […] Ce n’est pas parce que je passe à la télé que je vais soigner mon langage ». Si le CSA ne sera pas forcément du même avis que lui, JoeyStarr a ajouté qu’il n’hésiterait pas à recommencer : « Si je dois traiter quelqu’un de fils de p…, je le fais! »

9 décembre 2017

Tanzanie : quatre personnes arrêtées pour une vidéo à caractère homosexuel

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 18:14

tanzanieQuatre personnes ont été arrêté en Tanzanie pour une video jugée homosexuelle .
La vidéo controversée montrait une femme embrasser et serrer une autre femme dans ses bras, en lui présentant une bague, lors d’une fête.
Ahmed Msangi, chef de la police de la région de Mwanza, a confirmé que ces trois personnes, deux aperçues dans la vidéo et une autre qui en est l’auteure , sont détenues par la police.
Plus tôt dans la semaine, Milembe Suleiman, l’une des deux femmes qui s’embrassaient dans la vidéo, a elle-aussi été appréhendée.
L’homosexualité est punie par la loi tanzanienne. Les contrevenants à la loi peuvent encourir jusqu‘à la prison à vie.
Depuis 2015, le gouvernement tanzanien a intensifié la répression contre les homosexuels.
Depuis son entrée en fonction il y a deux ans, le président de la Tanzanie, John Magufuli , à développé une persécution infatigable contre les homosexuels . Après avoir menacé d’arrêter et d’expulser les activistes qui aident les homosexuels , avertissant de leur intention d’annuler les organisations qui luttent pour les droits homosexuels, ils ont suspendu fin novembre l’activité de CHESA , une ONG locale qui offre des conseils juridiques et de santé.
Dans ce pays d’un peu plus de 50 millions de personnes, on estime que 1,4 million de personnes vivent avec le VIH
Au cours de l’année dernière, environ 33 000 personnes liées à la maladie sont mortes, ce qui n’a pas empêché le gouvernement de suspendre non seulement les programmes de prévention du VIH, mais aussi les traitements qui le combattent parmi ceux qui sont déjà porteurs . En septembre de cette même année, les autorités ont arrêté 20 personnes pour le seul crime d’avoir assisté à un atelier organisé à Zanzibar sur la prévention du VIH par une ONG. Des arrestations qui se sont répétées en octobre dans un hôtel de l’ancienne capitale de Dar es Salaam, affirmant que c’était une réunion qui favorisait les relations homosexuelles.

7 décembre 2017

Grande-Bretagne :Les agresseurs d’un jeune homme forcé à s’excuser d’être gay arrêtés par la police

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:22

1Deux adolescents britanniques de 16 ans ont été arrêtés dans le cadre d’une affaire d’agression contre un adolescent gay, le 21 octobre dernier à West Ham dans la région de Londres .
Elle a confirmé que deux garçons de 16 ans avaient été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés de voies de fait et étaient en garde à vue.
La victime, un jeune homme de 19 ans, voyageait à bord d’un train de la ligne Jubilee en direction de West Ham avec ses amis, vers 23h10.
La victime et ses amis étaient déguisés pour un événement auquel ils allaient assister.
Ils ont été attaqués par deux hommes qui sont montés à bord du train à West Ham et ont commencé à agresser verbalement la victime et ses amis, lançant des insultes homophobes au jeune homme.
Selon la British Transport Police, le premier délinquant a tiré la victime de son siège et l’a étranglée. Un deuxième agresseur s’est emparé de son téléphone et a menacé de le poignarder.
Ils ont ensuite exigé que la victime s’excuse d’être gay, ce qu’elle a a finalement fait alors qu’elle luttait pour respirer.
L’une des amies de la victime, une femme de 25 ans, qui tentait de s’interposer, a été frappée à coups de poing.
La police britannique des transports avait lancé un appel à témoins en indiquant clairement que les crimes de haine ne pouvaient être tolérés.
« Nous croyons que tout le monde a le droit de voyager en toute sécurité. Nous ne tolérerons pas un comportement où quelqu’un est ciblé parce qu’il est perçu comme différent », avait-elle écrit.

L’association BAAM dénonce les clichés sur les migrants LGBT

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 8:21

baam     

Le pôle LGBT+ du BAAM a décidé de mener une campagne sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram).
Pendant la semaine du 4 Décembre 2017, il s’attaquerons aux clichés que nous avons souvent entendus concernant les migrantEs LGBTQI.
Parmis les préjugés et les idées reçues sur les migrant.e.s LGBT, il y a le fait qu’il n’y ait pas de gays chez les migrants. « C’est faux, souligne le BAAM. Comme leurs parcours et leurs vécus, les orientations sexuelles et les identités de genre des migrant.e.s sont diverses. Plus de 70 états dans le monde pénalisent l’homosexualité, allant de l’emprisonnement jusqu’à la peine de mort, ce qui pousse les personnes LGBTQI à fuir. Il n’y a pas de chiffres officiels sur ces motifs de demandes d’asile mais, selon ACAT France (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture), ils représenteraient 5 à 6% des demandes.
Autres préjugés: « C’est plus facile d’obtenir l’asile quand on est gouine » ou « on ne fuit pas son pays parce qu’on est bi », « une fois en France, c’est tranquille pour les trans ».
Pour obtenir l’asile en France, les personnes LGBTQI doivent « prouver » à la fois leur orientation sexuelle, leur identité de genre et le fait que celles-ci constituent un motif de persécution. Ils et elles doivent convaincre l’OFPRA (Office Français pour la Protection des Réfugiés et des Apatrides) via l’écriture de leurs récits de vie et lors d’un entretien. Cette procédure administrative intrusive et subjective, combinée aux obstacles linguistiques, accentue la difficulté des démarches. De fait, l’appréciation des agents de l’OFPRA repose sur la conformité à des stéréotypes de genre et la capacité des demandeur.se.s à parler de leur sexualité, explique le BAAM en profite pour dénoncer la pratique du « récit de vie », demandé par l’OFPRA
L’association milite également pour un meilleur accueil des migrant.e.s au sein des centres chargés d’accueillir les demandeurs d’asile.
Tout comme les hommes et les femmes homosexuel.le.s, « les personnes bisexuelles sont persécutées dans plusieurs pays du monde en raison de leurs pratiques ». « L’invisibilisation des personnes bisexuelles favorise l’appréciation subjective des agents de l’OFPRA  quant à leur orientation sexuelle », rappelle le BAAM
A lire sur : https://baamasso.org/fr/campagne-asile-cliches-lgbt/

USA : Le conseiller de Trump veut que les entreprises soient libres d’accrocher des panneaux «nous ne servons pas les couples homosexuels»

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,politique,religion — dominique @ 7:49

1Un conseiller de Trump a déclaré devant la Cour suprême des États-Unis que les entreprises devraient être libres d’accrocher des pancartes «nous ne servons pas les couples homosexuels»
Ses paroles ont été prononcées dans l’affaire « Masterpiece Cakeshop c. Colorado Civil Rights Commission » de la Cour suprême des États-Unis .
Le Conseiller auprès du ministre de la Justice de Donald Trump, Noel Francisco, a pris la défense du boulanger, Jack Phillips, au nom de toute l’administration Trump.
Il n’a pas hésité à comparer le mariage gay au Klu Klux Klan en expliquant que selon lui, il fallait protéger la liberté d’expression et de religion : «Je pense que le problème pour mes amis de l’autre côté c’est qu’ils pensent que cette question n’a même pas d’importance. Et de ce fait, ils forceraient alors un sculpteur noir américain à sculpter une croix pour une procession du Klu Klux Klan.»
Et lorsque l’un des juges de la Cour Suprême, Anthony Kennedy, lui demande si le boulanger devrait avoir le droit de “mettre un pancarte sur sa devanture disant nous ne faisons pas de gâteaux pour les mariages gay.”, Noel Francisco répond par l’affirmative.
Les paroles du conseiller de Trump pourraient-elles permettre aux entreprises américaines d’interdire leurs services aux homosexuels?
L’affaire est importante car elle fournira une décision cruciale en matière de discrimination . Mais aussi, sur le premier amendement dans un cadre beaucoup plus large.
De plus, si le vote va dans le sens de l’administration Trump, cela pourrait donner un précédent légal à ceux qui luttent pour les libertés religieuses .

6 décembre 2017

Russie : le calendrier des Warwick Rower a été interdit pour «propagande homosexuelle»

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:59

Russie : le calendrier des Warwick Rower a été interdit pour «propagande homosexuelle» dans homophobieEn Russie, le calendrier nu des rameurs de Warwick a été interdit pour «propagande homosexuelle».
Le calendrier, qui met en vedette l’équipe d’aviron  de l’Université Warwick a été bloqué en douane .
Depuis 2009, le club de rameurs de l’université de Warwick crée un calendrier des membres de l’équipe entièrement nus. A la base, c’était pour financer leur activité sportive, mais depuis 2012, une partie des bénéfices est reversée à Sport Allies qui lutte contre l’homophobie dans le sport
«Le fait que les douanes russes aient bloqué notre calendrier n’est rien comparé à la souffrance que subissent chaque jour les personnes LGBT +, mais cela démontre un problème plus large »a déclaré au journal The Independent Angus Malcolm, un producteur du calendrier des Warwick Rowers et président de Sport Allies.
«Je suis de tout coeur avec les fans russes, qui sont de plus en plus soumis à des actes de haine et de discriminations qui ne devraient plus être tolérés dans aucune société à travers le monde».a t’il ajouté
‘S’ils ne peuvent pas supporter quelques fesses nues, alors c’est franchement triste.’
«Avec la montée du populisme de Poutine à travers le monde, nous n’avons jamais eu besoin d’autant d’alliés que les Warwick Rowers » continue t’il
La Russie a interdit plusieurs produits pour « propagande gay »
Ils ont interdit FIFA 17 après que les joueurs aient pu habiller leur équipe de football avec un maillot arc-en-ciel, dans le cadre de la campagne Rainbow Laces, une action visant à éradiquer l’homophobie dans le football.
Les censeurs russes ont également tenté d’interdire Applequi avait introduit des émoticônes LGBTI. Cela a été rapidement rejeté par un tribunal de Moscou.
La loi sur la «propagande homosexuelle» a conduit de nombreuses personnes et groupes à payer des amendes pour «promotion de l’homosexualité auprès des enfants». Cela a également mené à la fermeture de Children 404, un groupe de soutien en ligne pour les adolescents LGBTI.

5 décembre 2017

L’Exorciste : le showrunner répond aux critiques homophobes

Classé dans : homophobie,Series,TELE — dominique @ 16:48

1La série américaine « l’exorciste’, adaptée du film culte, a mis en scène un baiser entre le personnage principal de Marcus Keane (Ben Daniels) et un personnage secondaire, celui de Peter Morrow, dans un épisode de la saison 2.
Le showrunner de la série l’exorcist Jeremy Slater a des mots forts pour les téléspectateurs qui ont été bouleversés par un baiser échangé entre les deux personnages masculins, l’ancien prêtre excommunié Marcus Keane (Ben Daniels) et Peter Morrow (Christopher Cousins).
Keane et le père Tomas ( Alfonso Herrera de Sense8 ) s’étaient rendus dans une île éloignée pour enquêter sur des activités paranormales et exorciser un démon. C’est là que Keane a échangé un baiser avec Peter.
La série d’horreur de la Fox, qui est une suite du film de 1973 basé sur le roman du même nom, avait fortement fait allusion à la sexualité de Keane dans la première saison.
« Je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup de réactions violentes, a-t-il noté dans une interview au site Sci-Fi Bulletin. J’ai vu un ou deux commentaires homophobes sur Twitter et ma réponse est la suivante : ‘Bien, allez vous faire voir. Je suis content que vous n’ayez pas aimé, je suis content que cela ait gâché la série pour vous. Vous ne devriez pas avoir de belles choses dans votre vie.’ Si une personne homophobe ne peut plus regarder une série parce que l’un des personnages est gay, alors je suis content que quelque chose de bon en ressorte. »
Le message du showrunner de L’Exorciste est donc clair : il ne veut pas de téléspectateurs homophobes pour sa série. Et il le fait savoir. « On est en 2017 et il y a encore des gens qui font tout un cirque parce qu’ils ne veulent pas voir de personnages gays. Je pense que c’est le dernier souffle d’une certaine espèce de dinosaures qui est en voie d’extinction, alors laissons-les se débattre et crier en partant. »
Selon Jeremy Slater, la réponse générale à ce baiser a été « à 99 % positive. » Et d’ajouter : « Je pense que ce moment a beaucoup compté pour la plupart des téléspectateurs, en particulier des téléspectateurs qui n’ont pas l’habitude de voir des personnages gays à la télévision parmi des personnages plus vieux. » Depuis le début de la série L’Exorciste, le personnage de Marcus a été décrit comme bisexuel, « ce qui est très rare à la télévision en général, d’autant plus sur une grande chaîne, où tout le monde doit répondre à des définitions binaires, gay ou hétéro. Explorer toutes les facettes de sa sexualité et de son personnage est quelque chose que nous n’avions pas pu faire dans la saison 1, non pas parce que nous ne le voulions pas, mais parce que nous n’avions pas eu le temps. » 

12345...258

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS