2 novembre 2015

Paraguay : manifestation contre les droits humains

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 18:31

paraguayPlusieurs associations religieuses ont manifesté samedi dans le centre de Asunción, la capitale du Paraguay,  « pour la vie et la famille » et contre « l’ingérence flagrante » au Paraguay de  » l’idéologie gay » soutenue, d’après le manifestants  par  l’ONU, par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et par Amnesty International.
 Une centaine de familles arborant des drapeaux du Vatican et du Paraguay, rassemblées par la Fédération des associations pour la vie et la famille, se sont rassemblés pour affirmer leur rejet des traités internationaux signés par le Paraguay concernant la santé et les droits humain.
 L’ONU a demandé à plusieurs reprises au Paraguay  de promouvoir l’adoption d’une loi contre toutes les formes de discrimination et d’assurer la sécurité des minorités sociales.
  »Les agences de presse internationales exigent d’imposer une idéologie homosexuelle », a déclaré Juan Vera, un porte-parole de la Fédération, qui prétend représenter « 88% du peuple catholique. » « Nous ne pas protestons contre les citoyens ou contre leurs pratiques sexuelles, on est là pour défendre la vie et la famille, et pour dénoncer l’ingérence flagrante de l’Organisation des Nations Unies, de l’OMS et d’Amnesty International», a déclaré le responsable
 Le Paraguay a ratifié tous les traités et conventions du système régional des droits de l’homme, sauf la Convention interaméricaine contre toutes les formes de discrimination et d’intolérance, et la Convention interaméricaine contre la discrimination raciale.
 Les manifestants ont affirmé dans un communiqué que l’objectif de l’ONU est « l’imposition d’une éducation inhumaine, basée sur la consommation , pour pervertir le comportement de nos jeunes et les enfants à partir de cinq ans ».

29 octobre 2015

Inde : le gouvernement veut interdire aux étrangers les services de GPA

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 1:36

gpaLe gouvernement indien a indiqué mercredi qu’il comptait interdire aux étrangers la possibilité d’utiliser ses services de gestation pour autrui (GPA) afin de réguler un tourisme procréatif en pleine croissance. La Cour suprême indienne a demandé au gouvernement de préciser les mesures qu’il envisageait pour réguler le secteur.
 Fin 2012, l’Inde avait déjà interdit aux célibataires et LGBT étrangers de recourir à des mères porteuses.
 L’inde a légalisé en 2002 le commerce des mères porteuses rémunérées et des milliers de couples -y compris étrangers- en ont profité pour avoir des enfants. Mais un débat fait rage dans le pays, les détracteurs de la GPA affirmant que ce secteur d’activité, mal régulé, n’est autre qu’une forme d’exploitation de la pauvreté de certaines femmes.
 Saisie de cette question, la Cour suprême indienne a récemment demandé au gouvernement de préciser les mesures qu’il envisageait pour réguler le secteur

26 octobre 2015

Syrie :nouvelle lapidation de deux hommes accusés d’homosexualité

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 9:02

État islamique (EI) a lapidée deux hommes accusés d’être gay à Alep, en Syrie au cours du week-end.
 Terrormonitor.org a retweeté les photos publiées par l’EI 

EI lapidation  ei

comme toujours se pose la question : faut il oui ou non publié les photos.

24 octobre 2015

L’Inter-LGBT lance une pétition d’élus pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 9:07

PMAL’ouverture à toutes les femmes de la Procréation médicalement assistée (PMA), promesse du candidat Hollande en 2012, n’est toujours pas effective. Face aux reculades du gouvernement, l’Inter-LGBT lance ce 23 octobre une pétition d’élus appelant à légaliser la PMA pour les couples de femmes
 Majoritairement issus des rangs écologistes ou communistes, ces élus appellent le Président de la République, le Président du Sénat, le Président de l’Assemblée Nationale et le Premier ministre à « mettre fin à une discrimination inacceptable faite aux femmes qui ne sont pas en couple avec un homme ».
 Parmi la première vague d’élus signataires on note les noms de la sénatrice EELV Esther Benbassa, Ian Brossat (Adjoint PCF à la Marie de Paris), Sergio Coronado, député EELV, Emmanuelle Cosse et Cécile Duflot (EELV), Jean-Luc Mélenchon du Front de Gauche, Jean-Luc Romero.
 Quelques élus socialistes y figurent également dont le député Patrick Bloche Premier adjoint à la Mairie de Paris Bruno Julliard.
 Cette pétition, publiée sur le site de l’Inter-LGBT, appelle les élus et élues à oeuvrer en faveur d’une « évolution de la législation » dans ce domaine. « Refuser l’accès à la PMA aux couples lesbiens et aux femmes célibataires a été qualifié d »incohérence du droit français’ par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh). C’est pour moi une inégalité injustifiable », souligne le texte.
  »L’ouverture de la PMA se situe dans la lignée de l’ouverture de l’IVG: toute femme doit pouvoir disposer librement de son corps, que ce soit pour avorter (IVG) ou pour procréer (PMA) », poursuit la pétition ouverte jusqu’au 13 janvier 2016.
  »Le droit français, en refusant le droit aux couples lesbiens et aux femmes célibataires d’avoir accès à la PMA, condamne celles engagées dans ce parcours à le poursuivre dans la clandestinité », souligne le texte. « Contraindre ces femmes à recourir à la PMA à l’étranger entraîne des frais exorbitants liés aux déplacements », écrit aussi la pétition, selon laquelle la France « mettra fin à une discrimination inacceptable » en ouvrant la PMA à « toutes les femmes ».
 Le temps est venu pour le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) de rendre son avis sur la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, estiment aussi Corinne Narassiguin, porte-parole du PS, et Denis Quinqueton, président d’Homosexualités et socialisme (HES) dans une tribune publiée sur le site Yagg. Cet avis du CCNE « est attendu depuis deux ans maintenant. Il serait bon qu’il nous en gratifie avant la fin de l’année. Le temps de la décision politique doit pouvoir venir », écrivent-ils.
 La ministre de la Justice Christiane Taubira s’est déclarée mercredi favorable à l’ouverture de débats en France sur la PMA pour les couples de femmes.
  »Depuis le retrait de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes du projet de loi Mariage-Adoption en 2012, le gouvernement n’a fait que reculer sur cette question. Les couples lesbiens et les femmes célibataires ont été lésées par son manque de courage politique », estime l’Inter-LGBT. 

22 octobre 2015

Nicolas Dupont-Aignan lance  » debout les familles » pour défendre la famille traditionnelle

Classé dans : homoparentalité,homophobie,mariage - union civile,politique — dominique @ 17:11

debout les famillesNicolas Dupont-Aignan et son parti « Debout la France »  vient de créer « Debout les familles » un lobby pour défendre les valeurs de la famille traditionelle:
  »Debout les Familles est une association à caractère politique visant à promouvoir et à défendre les valeurs familiales, le mariage homme-femme, les droits de l’enfant, la politique familiale française. Debout les Familles formulera des propositions politiques visant à soutenir la famille, refuge et berceau de la solidarité, qui reste le socle de notre société.
 Debout les familles s’oppose à la gestation pour autrui, à la procréation médicalement assistée, l’adoption des couple de même sexe, à l’euthanasie. Dans le domaine scolaire l’association refuse l’enseignement de la théorie du genre et la mainmise de l’État sur l’éducation des enfants.
 L’association porte une vision positive de la famille, seule capable d’assurer l’épanouissement des parents et des enfants.
 L’association soutient l’action de Debout la France, parti présidé par Nicolas Dupont-Aignan. Elle pourra octroyer un label à des candidats lors d’élections locales, nationales ou européennes. »

Slovénie :Le Conseil constitutionnel autorise un référendum contre le mariage gay

Classé dans : homoparentalité,homophobie,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 16:57

unionLe Conseil constitutionnel slovène a autorisé jeudi la tenue d’un référendum d’initiative populaire visant à annuler une loi autorisant le mariage entre personnes du même sexe, votée en mars.
 Alors que le gouvernement slovène avait fait adopté une loi qui reconnait l’union civile pour les couples homosexuels et le droits d’adopter avec le soutien de 51 députés, contre 28 et six abstentions, l’Eglise catholique avait lancé une croisade pour exiger l’abrogation de cette loi.
 Ils ont lancé une campagne de diffamation et de désinformation en diffusant des contres vérités pour effrayer les slovènes.
 La Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale slovène avait envoyé à tous les prêtres du pays, ainsi qu’au chefs des sociétés catholiques, des formulaires nécessaires recueillir des signatures pour provoquer un référendum
 Les prêtres étaient expressément invités à convaincre les fidèles à signer la pétition lors de la messe du dimanche, et de leur demander d’affirmer que le mariage entre personnes du même sexe « est contraire à l’union naturelle entre un homme et une femme.»
 Le Parlement avait bloqué cette procédure au printemps, estimant que cette loi n’entrait pas dans le champ d’un référendum car relevant, selon les députés, du domaine des « droits fondamentaux », garantis par la Constitution.
 Saisi par les opposant, le Conseil constitutionnel a invalidé jeudi cette analyse et ordonné la poursuite de la procédure référendaire.
 En 2012, lors d’une procédure similaire, les Slovènes avaient rejeté à 55% l’octroi de nouveaux droits aux logo-slovene-pro-famillecouples homosexuels, lors d’un référendum.
 La nouvelle loi, adoptée notamment par le parti centriste du Premier ministre Miro Cerar ainsi que de son partenaire de coalition social-démocrate, définit le mariage comme « l’union à vie de deux personnes indépendamment de leur sexe ».
 La Slovénie était devenue en mars le onzième pays de l’Union européenne à se doter d’une telle législation.
 En Slovénie, pays de deux millions d’habitants, un référendum contre l’application d’une loi peut être organisé à condition de rassembler 40.000 signatures et de ne pas concerner les droits fondamentaux. Un quorum de participation de 20% est nécessaire. Les opposants au mariage gay ont recueilli les 40.000 signatures dans le mois qui avait suivi l’adoption de la loi en mars.

1...1920212223

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS