3 décembre 2015

Lille : Un médecin homosexuelle saisit les prud’hommes pour discrimination homophobe

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 16:23

GHICLUn médecin a dénoncé mercredi devant le Conseil de prud’hommes de Lille, via son avocate, des faits de discrimination et de harcèlement à caractère homophobe et l’inaction de certains représentants de la direction
 Une femme médecin homosexuelle du Groupement des hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille (GHICL), qui était absente à l’audience pour des raisons médicales, a été embauchée en 2006 à hôpital Saint-Philibert à Lille en tant que médecin réanimateur et est désormais en charge de la néphrologie.
 Les faits de discrimination débutent en 2011 quand la plaignante pointe « de graves dysfonctionnements au sein du service de réanimation, ce qui a déplu à la direction qui y a vu une remise en cause du personnel hospitalier », selon Romain Dumont, pour qui, dans cette affaire « l’homosexualité est un instrument pour éjecter la plaignante de l’hôpital ».
 L’avocate de la plaignante et SOS homophobie rapportent plusieurs faits de harcèlement et de discrimination « à caractère homophobe »: des « ragots colportés sur son homosexualité », un tag PD sur le véhicule de sa compagne, une lettre anonyme, mais aussi un « sabotage » présumé de son matériel médical pour « la pousser à la faute ».
  »Il y a des faits qu’on ne réfute pas, comme l’inscription PD sur la vitre d’un véhicule et la lettre anonyme », affirme le directeur général du GHICL, Laurent Delaby, qui assure avoir condamné fermement ces faits auprès des salariés. Mais la plaignante « dénonce d’autres faits, comme des dégradations de matériel, pour lesquels on a mené des enquêtes internes qui n’ont rien établi », ajoute Laurent Delaby, pour qui la saisie des prud’hommes est, selon lui, liée au refus de l’hôpital à nommer la plaignante chef de service.
 De son côté, l’avocat du GHICL, Thierry Doutriaux, parle d’une « procédure abusive ». Le conseil de prud’hommes a mis son jugement en délibéré au 25 mars.

24 novembre 2015

Le rapporteur public du conseil d’État préconise le rejet de recours contre plusieurs décrets d’application de la loi Taubira

Classé dans : homoparentalité,homophobie,infos,mariage - union civile — dominique @ 16:33

lmptLudivine de la Rchère ne décolère pas : Le rapporteur public du conseil d’État a préconisé le rejet de ces recours contre plusieurs décrets d’application de la loi Taubira.
 Deux ans et demi après l’adoption du mariage pour tous, plusieurs recours contre les décrets d’application de la loi Taubira du 17 mai 2013 et la circulaire Valls sur l’objection de conscience des maires ont été examinées au conseil d’État.
 Mais le rapporteur public a demandé leur rejet, et souligné le caractère secondaire de ces recours face aux événements qui secouent la France depuis le 13 novembre. «La date a été choisie par le Conseil d’État», riposte Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous. Le mouvement s’est d’ailleurs ému dans un communiqué du délai «scandaleusement long» de l’examen de ces recours par la plus haute juridiction administrative, saisie «il y a plus de deux ans».
 Le recours déposé par Franck Meyer du collectif des Maires Pour l’Enfance visait la circulaire adressée aux officiers d’Etat-civil, rappelant que les maires qui refuseraient de célébrer l’union d’un couple de personnes de même sexe risquaient cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.
 Les autres recours, déposés par l’Union des familles en Europe, de l’UDAF 92 (Union départementale des associations familiales des Hauts-de-Seine) et de la Confédération nationale des AFC (Associations Familiales Catholiques), concernaient la modification du livret de famille après l’adoption de la loi Taubira. Dans sa nouvelle version, définie par un arrêté du 24 mai 2013, ce document ne comporte plus systématiquement les mentions «époux» et «épouse». C’est désormais à l’officier d’état civil d’inscrire lui même les mentions «époux ou père» et «épouse ou mère» pour les couples hétérosexuel ou deux fois la même mention pour les couples homosexuels.
 Une «disparition de la référence à l’altérité sexuelle et donc au père et à la mère de l’enfant» que déplorent les associations mobilisées contre le mariage pour tous, inquiètes de la «fabrication d’enfants orphelins de père ou mère».
 Les avocats des associations à l’origine des recours ont également estimé que la loi Taubira n’était pas conforme à la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant, ratifiée par la France, et plus précisément à son article 7 qui stipule qu’un enfant a «dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d’être élevé par eux». «C’est une aberration juridique mais le rapporteur du conseil d’État considère que c’est secondaire», commente Ludovine de la Rochère. Si le conseil d’État suit son avis et rejette les recours, la Manif pour tous se dit prête à aller devant la CEDH (Cour européenne des Droits de l’Homme) et le comité des droits de l’enfant à l’ONU pour dénoncer la «non-conformité de la loi Taubira aux traités et conventions internationales qui protègent l’enfant et le mariage».

20 novembre 2015

Portugal : Les couples homosexuels obtiennent le droit à l’adoption

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 15:48

adoptionLe Parlement portugais, qui a basculé à gauche lors des élections législatives du 4 octobre, a voté ce vendredi en première lecture quatre propositions de loi accordant le droit à l’adoption aux couples homosexuels.
l’adoption à titre individuel était déjà ouverte à tous, mais la loi de février 2010 autorisant le mariage homosexuel excluait explicitement le droit à l’adoption pour les couples de même sexe.
Le Parlement portugais, qui a basculé à gauche lors des élections législatives du 4 octobre, a voté vendredi en première lecture quatre propositions de loi accordant le droit à l’adoption aux couples homosexuels.

17 novembre 2015

USA: 100.000 mariages entre personnes de même sexe célébrés en quelques mois

Classé dans : homoparentalité,infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 7:49

mariage gay USALes unions entre conjoints homosexuels ont augmenté de 7% aux États-Unis depuis la décision historique de la Cour suprême d’ouvrir les droits du mariage à tous les couples, sans distinction de sexe. Soit plus de 96000 certificats délivrés en quelques mois et 9,6% de personnes LGBT désormais mariées.
 Ce sont les résultats d’une enquête récente menée par l’Institut Gallup, qui révèle toutefois que si 45% des Américains vivant avec un partenaire de même sexe ont décidé de franchir le pas, 46,8% des personnes qui se sont également identifiées en tant que LGBT vivent seules.
 « Aucune union n’est plus profonde que le mariage, car il incarne les plus grands idéaux d’amour, de fidélité, de dévotion, de sacrifice, et de la famille. Parmi les besoins humains fondamentaux, le mariage est essentiel à nos espoirs et aspirations. En se mariant, deux personnes deviennent plus que ce qu’elles furent auparavant. Comme certains défenseurs de ce droit l’ont démontré, dans le mariage s’incarne un amour qui peut survivre à la mort. Dire d’eux qu’ils ne respectent pas le mariage, c’est ne pas comprendre ces hommes et ces femmes. Ce qu’ils affirment, c’est qu’ils le respectent, qu’ils le respectent si profondément qu’ils désirent le faire advenir pour eux-mêmes. Leur espoir n’est pas d’être condamnés à vivre dans la solitude, exclus d’une des plus anciennes institutions de notre civilisation. Ils réclament une dignité égale aux yeux de la loi. La Constitution leur donne ce droit. »
 a lire stophomophobie.com

15 novembre 2015

Colombie: la loi autorise l’inscription à l’état-civil d’enfants de couples de même sexe

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 7:33

adoptionLa Cour constitutionnelle de Colombie a ordonné jeudi une modification des formulaires de déclaration des nouveaux-nés afin que puissent y être inscrits les enfants de couples de même sexe.
 La Cour constitutionnelle a donné 30 jours au service colombien de l’état-civil pour qu’il modifie les formulaires en question, afin que puissent être enregistrés les enfants de couples formés par deux hommes ou par deux femmes et plus seulement ceux de couples formés par un homme et une femme.
 Par cinq voix contre deux, la Cour a fait droit à la requête d’un couple d’hommes qui n’avait pu enregistrer ses enfants, deux jumeaux, les formulaires actuels prévoyant seulement la possibilité que le ou les enfants déclarés soient ceux d’un couple hétérosexuel.
 Le 4 novembre, la Cour constitutionnelle, plus haute juridiction de Colombie, avait adopté une décision reconnaissant aux couples homosexuels le droit sans restriction à l’adoption d’enfant. La Cour avait déjà reconnu en février le droit à l’adoption pour les couples homosexuels, mais seulement si l’enfant avait un lien biologique avec l’un des deux membres du couple.
 À ce jour, seule la Cour constitutionnelle a reconnu des droits aux homosexuels en Colombie. Le mariage leur est interdit, mais une forme d’union leur est autorisée depuis 2007 par la Cour, de même que les droits d’affiliation du conjoint à la sécurité sociale ou le droit à l’héritage pour le conjoint survivant.

13 novembre 2015

USA: juge ordonne à un couple de lesbiennes d’abandonner l’enfant qu’elles voulaient adopter

Beckie Peirce et April HoaglandL’année dernière, Beckie Peirce et April Hoagland se sont mariées. Suite logique de leur mariage, elle voulaient prendre recevoir un enfant en tant que famille d’accueil, parce que la Cour suprême avait approuvé le mariage gay
 Les services sociaux de l’ Utah avait donné leur agrément au couple et en Août, Peirce et Hoagland ont pu accueillir une fillette de un an dans leur maison, où elle avait rejoint deux enfants biologiques du couple. Les démarches pour l’adoption, approuvées par la mère biologique de l’enfant, étaient déjà bien avancées quand un juge américain a ordonné au couple de lesbiennes d’abandonner la garde du bébé qu’il devait adopter, expliquant qu’il serait meilleur pour l’enfant d’être élevé dans une famille hétérosexuelle.
 April Hoagland et Beckie Peirce ont une semaine pour se conformer à la décision du juge notifiée mardi lors d’une audience de routine, à leur plus grand étonnement.
 Pour April Hoagland, le juge du tribunal pour enfant, Scott Johansen, a fondé sa décision sur « une étude qui soutient que les enfants s’en sortent mieux au sein de foyers hétérosexuels ».
 Selon les deux femmes, le juge aurait été influencé par ses convictions religieuses.
  »Il n’a jamais mis les pieds chez nous, jamais passé du temps avec l’enfant dans notre maison ou avec nos autres enfants, donc il n’en sait rien », a conclu Mme Peirce dans une interview à la chaîne de télévision locale KUTV.
 La décision a choqué aux Etats-Unis, des groupes de défense des droits des homosexuels à la sphère politique.
 Même le gouverneur de l’Utah, Gary Herbert, pourtant opposé au mariage gay, s’est dit troublé par la décision.
  »Il n’aime peut-être pas la loi, mais il devrait la suivre », a-t-il reconnu devant des journalistes.

8 novembre 2015

République démocratique du Congo : autorisation pour 69 enfants adoptés de quitter le pays

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 17:29

enfantsCe lundi, le Gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a donné l’autorisation de sortie à 69 enfants adoptés par des couples étrangers et de trois enfants atteints de maladie grave. Ces enfants, qui vont retrouver leurs parents adoptifs, étaient retenus depuis plus de deux ans en RDC. 
 Selon RDC Adoption, un collectif de parents adoptifs, « certaines familles attendent leurs enfants depuis quatre ans ». Plusieurs causes dont celle de la légalisation, dans plusieurs pays d’accueil, du mariage gay auraient poussé les pays d’origine à durcir les conditions d’adoption pour les ressortissants étrangers. De l’avis de certains observateurs, ces pays d’origine, pour la plupart, opposés à l’homoparentalité, craignent que leurs enfants soient confiés à des couples homosexuels.
 A l’issue d’une réunion avec les ambassadeurs des principaux pays concernés, le ministre de la Justice a précisé que cette autorisation de sortie concerne uniquement des enfants devant être adoptés par des familles américaines, italiennes, belges, canadiennes, allemandes, françaises, néerlandaises et suisses.
 Selon les statistiques officielles recueillies à la Direction générale de Migration, « 1104 enfants congolais ont été adoptés, depuis 2009, dans 16 pays étrangers». En tête figurent, les Etats-Unis d’Amérique (453 adoptés), l’Italie (433 adoptés) et la France (160 adoptés).

4 novembre 2015

Australie : deux pères homosexuels obligés de retirer leur fille d’une école chrétienne

Classé dans : homoparentalité — dominique @ 19:00

01Deux pères australiens ont été contraints de retirer leur fille de 7 ans de son école privée chrétienne, en raison de leur homosexualité.
 La fillette aurait en effet évoqué l’homosexualité de ses parents, et aurait été menacée d’expulsion si elle recommençait.
 « On m’a dit qu’ils ne faisaient pas la promotion des gays à l’école, et que ma fille n’avait pas le droit de parler de ma vie entre mon partenaire et moi », raconte ainsi Brendan, l’un des deux pères, au site australien Madurah Mail. « Elle pouvait mentionner mon nom, mais ne pouvait pas parler du fait que l’on est gays ou de parler de nous comme d’un couple, autant dire qu’elle ne pouvait pas parler du tout de son papa ou de son partenaire », déplore-t-il. Ce père, qui a fait son coming out récemment, avait inscrit sa fille à la Foundation Christian College avec son ex-femme. Une fois que l’administration a appris son homosexualité, elle a déclaré qu’elle n’aurait pas accepté d’inscrire la fillette si elle avait su cela lors de l’entrevue. L’école a même confirmé au Madurah Mail qu’elle n’acceptait désormais que les enfants ayant une mère et un père, en précisant que « le conseil considère que les familles de même sexe n’ont pas une vision chrétienne du monde. » Finalement, voyant que le dialogue n’était pas possible, les deux pères ont décidé de retirer leur fille de cet établissement visiblement homophobe. « Pourquoi ma fille doit-elle affronter cela et perdre ses meilleurs amis à cause de ce que je suis ? », s’est demandé Brendan, à la fois triste et choqué. Plusieurs parents d’élèves de l’école se sont insurgés contre le point de vue des dirigeants de l’établissement. Une pétition a même été lancée sur le site Change.org, demandant au ministre de l’Education local de pénaliser les écoles privées qui rejettent des enfants pour cause d’homosexualité, alors que les écoles privées reçoivent de l’argent des contribuables.
 Source : Yahoo

3 novembre 2015

Régionales: Laurent Vauquiez est farouchement opposé au mariage homosexuel

Classé dans : homoparentalité,homophobie,mariage - union civile,politique — dominique @ 17:32

vauquiezLes listes de gauche ont jusqu’à présent toutes décliné l’invitation de participer aux meetings de la Manif pour tous qui a entamé un grand tour de France pour sonder les candidats aux régionales. LEs listes FN, DLF et LR ont soutenues les idées de la mnif pour tous
 Le candidat LR en Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez s’est rendu à ce rendez vous de Lyon et est monté sur scène pour confirmer son adhésion aux idées du mouvement farouchement opposé au mariage homosexuel.
 « J’ai été aux côtés de la Manif pour tous pendant le combat contre la loi. J’ai été aux côtés de vos convictions après le débat sur la loi, je n’ai pas changé d’idée et je ne transigerai pas sur ces questions », a assuré Laurent Wauquiez. Le candidat a réaffirmé clairement être « contre la loi Taubira », et réclamer aujourd’hui, deux ans après son adoption, « son abrogation ». « Je refuse que notre pays s’engage sur la voie de la PMA et de la GPA. J’assume l’intégralité de ces convictions », a-t-il  lancé devant un auditoire venu des 13 départements de la future grande région Auvergne-Rhône-Alpes.
 Interrogé sur ses valeurs, Laurent Wauquiez a cité « le travail, l’effort, la méritocratie, le fait d’assumer l’identité d’un beau pays avec des racines chrétiennes », mais aussi bien sûr « la famille qui reste cette vision à laquelle nous sommes attachés avec un père, une mère et des enfants. C’est ce modèle que je souhaite promouvoir et pour lequel je me bats. » Il s’en est pris au passage à la ministre de l’Éducation nationale : « Quand je vois Najat Vallaud-Belkacem qui s’apprête à trahir les valeurs qui sont les nôtres, je ne peux pas l’accepter. Les gens que nous avons en face ont aussi des valeurs, qui ne sont pas les nôtres. Ils appliquent méthodiquement leur programme. »

Lyons : manifestations contre la réunion de la Manif Pour Tous

Classé dans : homoparentalité,homophobie,infos,mariage - union civile,politique — dominique @ 7:32

lyon lmptLundi soir, la Manif pour Tous  a un mois du premier tour des élections régionales en Auvergne/Rhône-Alpes, organisait une réunion publique pour auditionner les candidats aux élections régionales.
 Une soixantaine de militants de l’association Lesbian and Gay Pride ont manifesté contre l’évènement. Ils ont organisé un happening en bloquant la circulation pendant 15 minutes sur le boulevard Stalingrad devant l’Espace Tête d’Or, avec une banderole : « Klaxonnez pour célébrer le mariage homophobe entre Laurent Wauquiez et Christophe Boudot ».
 L’objectif des associations était de « dénoncer la collusion des idées, la connivence et la complicité entre les deux candidats à l’occasion d’un meeting homophobe organisé par la manif pour tous ».
 Les candidats LR et FN étaient les seuls, avec Gerbert Rambaud (DLF) à avoir répondu à l’appel de la Manif pour Tous.
 Cet appel a été lancé par une dizaine d’associations, dont la Lesbian and Gay Pride de Lyon et SOS Racisme Rhône.

1...2021222324

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS