• Accueil
  • > Cinema-DVD gay et lesbien

19 juin 2019

« Les Initiés » : à ne pas louper ce soir sur ARTE

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:33

les_inities_-_john_trengove_-_afrique_du_sud_-_avril_2017Évoquant l’homosexualité et son oppression au travers d’un rite d’initiation masculine du peuple xhosa, ce film subtil et beau a divisé l’Afrique du Sud.
Chaque année, Xolani, un ouvrier solitaire, retrouve Vija, son ami d’enfance, sur un plateau reculé, en pays xhosa, où tous deux sont désormais « instructeurs » pour un rite traditionnel secret d’initiation masculine qu’eux-mêmes ont subi autrefois. Celui-ci débute par une cérémonie de circoncision collective, après laquelle les jeunes « initiés » vont passer une semaine dans des huttes en pleine nature, le temps de leur cicatrisation. Cette année, un riche Xhosa a demandé à Xolani d’initier son fils, Kwanda, qu’il juge pourri par la vie urbaine. La présence du jeune homme, homosexuel assumé, va confronter Xolani et Vija à la vérité devant laquelle, chacun à sa manière, ils se dérobent : l’importance vitale de la relation cachée qu’ils poursuivent, une fois l’an, à la faveur de leurs retrouvailles dans la montagne.
« Être un homme »
Que signifie devenir adulte, et donc « être un homme », comme doivent le clamer les jeune initiés pour surmonter l’épreuve, sinon parvenir à s’accepter soi-même ? Dans son premier long métrage de cinéma, John Trengove tisse frontalement, mais sans manichéisme, les étapes du rite et la sensualité, à la fois impérieuse et réprimée, de ses personnages. Porté par la performance subtile de son trio d’acteurs, ce récit âpre et intime, applaudi à travers le monde, a divisé l’Afrique du Sud, où la haine de l’homosexualité, bien que punie par la loi, s’exprime librement. Le film a valu insultes et menaces de mort à Trengove, cinéaste blanc auquel on a contesté le droit de s’emparer des traditions xhosa, comme à Nakhane Touré, musicien et écrivain connu, mais acteur débutant, qui insuffle au personnage de Xolani un mystère buté et douloureux.
Disponible du 19/06/2019 au 25/06/2019 ici : https://www.arte.tv/fr/videos/065785-000-A/les-inities/
E
t ce soir sur ARTE à 23h30

3 juin 2019

« Rocketman »: le public russe dénonce une « censure »

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 8:52

Résultat de recherche d'images pour "Rocketman"Le distributeur russe de Rocketman, le biopic sur la star britannique Elton John, a confirmé avoir retiré du film des scènes de sexe gay et de prises de drogue, pour des raisons légales. Il s’est ainsi justifié de sa décision, après l’annonce faite par des critiques de cinéma de coupures à la vision du long métrage de Dexter Fletcher.
« Nous rejetons avec la plus grande fermeté la décision de censurer Rocketman pour le marché russe » écrit Elton John sur Twitter
« Le fait que le distributeur local ait jugé nécessaire de retirer certaines scènes, empêchant le public de voir le film tel qu’il était prévu, est un triste reflet du monde divisé dans lequel nous vivons encore et de la manière cruelle dont il accepte si peu l’amour entre deux personnes », a-t-il ajouté.
Dans un communiqué, l’ONG Amnesty International a dénoncé un cas de « censure » qui « déshumanise les relations homosexuelles » et demandé la sortie de la version originale du film au nom du respect des droits des minorités sexuelles.
« Toutes les scènes de baisers, d’amour et de sexe oral entre hommes ont été coupées », a écrit sur Facebook le critique de cinéma russe Anton Doline, jugeant « flagrant » que des coupes ont été réalisées. Présenté au festival de Cannes, « Rocketman » retrace l’ascension d’Elton John, l’un des premiers chanteurs ouvertement gay, et sa lutte contre les addictions (drogue, sexe, alcool).
Depuis 2013, une loi punit d’une amende ou de prison tout acte de « propagande » homosexuelle auprès des mineurs. Il est toutefois difficile de savoir si elle s’applique au film, qui sera interdit au moins de 18 ans au moment de sa sortie programmée la semaine prochaine en Russie
Le ministre russe de la Culture Vladimir Medinski a démenti que son ministère soit à l’origine de ces coupes, arguant, cité par l’agence de presse Ria Novosti, que « tout est décidé par le distributeur ».
Selon le critique Anton Doline, le message apparaissant à la fin du film a aussi été modifié : alors que le texte original rappelle qu’Elton John a trouvé l’amour et élève deux enfants avec une personne du même sexe, la version russe indique seulement qu’il a créé une association contre le sida.

26 mars 2019

« Rocketman » ne sera pas censuré

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 17:42

Résultat de recherche d'images pour "Rocketman"Contrairement aux rumeurs qui circulent en ce moment, la Paramount n’a pas supprimé une scène de sexe gay dans le film « Rocketman », le biopic d’Elton John
Le réalisateur Dexter Fletcher jure qu’il est soutenu dans ses choix artistiques.
Dans une scène récemment dévoilée à la presse américaine, Taron Egerton, qui incarne Elton à l’écran, déclare: « Je suis un alcoolique, un sex addict et probablement un accro du shopping. » Tout est dit.
« Il était hors de question que ça soit un biopic classique. Le film commence quand Elton entre en cure de désintoxication », confiait Taron Egerton la semaine passée face à la presse. « C’est ce que je trouvais excitant. Voir quelqu’un qui est si universellement connu dans une situation aussi intime et vulnérable, c’est assez inhabituel. Ça dit beaucoup de choses au sujet d’Elton, à quel point il est franc et à quel point il est résistant. »
Taron Egerton s’est également confié sur les scènes de sexe qu’il a tournées pour le film. Dans les extraits dévoilés, on le voyait au lit avec le fantastique Richard Madden, héros de la série « Bodyguard ». « Je suis un acteur hétéro qui joue une icône gay. Je devais honorer ça correctement. Au début du film, il y a une scène d’amour entre Richard et moi et je suis très fier de ça. C’est la première scène d’amour que j’ai faite de ma vie et c’est celle de deux jeunes hommes qui tombent amoureux à un moment où ce n’était pas socialement acceptable. Je suis très fier de ça. »
Avant qu’on lui propose d’incarner Elton John, avec l’approbation même d’Elton qui supervise le film, la propre histoire de Taron Egerton était liée au chanteur. « Je suis tombé amoureux de lui quand j’avais 5, 6 ans en entendant la chanson Circle of Life dans Le Roi Lion. Puis je me souviens l’avoir écouté à 12 ans avec mon beau-père que ma mère venait de rencontrer et qui est devenu quelqu’un de très important dans ma vie. Je me revois chanter « I guess that’s why they call it the blues » avec lui pendant qu’il me conduisait à l’école. Puis, je me revois à 17 ans. J’ai auditionné pour une école d’art dramatique et j’ai chanté « Your Song »et je n’ai pas été pris. J’ai refait la même chanson, aux mêmes auditions, l’année suivante et j’ai réussi. Il a toujours été là. »
Il admet cependant que malgré les encouragements d’Elton, l’incarner au cinéma est « terrifiant ». Tout comme « chanter dans un rôle après un film comme Les costumes excentriques d’Elton John ont aidé à s’approprier le rôle. « J’ai regardé beaucoup d’extraits filmés où il apparaît. Et en fait, j’ai trouvé ça plus simple de jouer Elton vieux, parce que j’ai passé beaucoup de temps avec Elton tel qu’on le connaît aujourd’hui. Je n’ai pas connu Elton à 21 ans. Mais il y a des images… Tout est venu de la première fois où je me suis rendu chez lui et nous avons mangé un curry ensemble. Je ne savais pas si je devais le vouvoyer. On a parlé pendant deux heures et j’ai senti le poids de la responsabilité. »

25 mars 2019

Call Me By Your Name : un titre et une date pour la suite du roman

Classé dans : Art culture litterature,Cinema-DVD gay et lesbien,infos — dominique @ 15:40

call meL’auteur Andre Aciman révèle un peu plus d’informations sur la suite de son livre « Call Me By Your Name », popularisé par le film de Luca Guadagnino sorti l’an dernier…
Confirmée en décembre dernier par son auteur Andre Aciman, la suite du roman Call Me By Your Name, qui a inspiré le film avec Timothée Chalamet reparti de la cérémonie des Oscars 2018 avec la statuette du Meilleur scénario adapté, est en cours d’écriture. Aciman en a même révélé le titre et le pitch de départ. Il sortira dans sa version originale le 29 octobre 2019. Il a indiqué dans une note d’intention : « Le monde du roman ne m’a jamais quitté (…) Le film m’a fait réaliser combien j’avais envie de les retrouver et de les suivre à travers les années, c’est pourquoi j’écris ce livre. »
Ansi, le deuxième livre s’intitulera Find Me, et selon son éditeur, il revisitera les vies d’Elio et Oliver mais aussi le nouveau départ de Samuel, le père d’Elio, qui est désormais divorcé. Lors d’un voyage entre Florence et Rome, il rend visite à son fils qui est devenu un pianiste très talentueux. Une rencontre dans un train va entraîner Samuel dans une nouvelle relation qui va changer sa vie. Va-t-il, finalement, vivre un équivalent de ce qu’a vécu Elio, lui qui avouait avec un peu d’amertume à la fin du premier film de n’avoir jamais vécu rien de tel ? De son côté, Elio va déménager à Paris où il va être pris dans une passion amoureuse qui ne restera pas sans conséquences, tandis qu’Oliver, désormais professeur avec deux enfants adolescents, envisage de retourner en Europe…
L’histoire ne dit pas si le réalisateur Luca Guadagnino, très occupé entre de nouveaux projets de film et une série pour HBO, reprendra le roman d’Aciman pour la suite qu’il envisage depuis quelques mois de mettre en scène. En janvier dernier, il disait : « Laissez-moi vous donner un scoop : la suite -bien que je n’aime pas l’appeler ainsi, leur histoire étant plutôt un cycle- se déroulera à Paris. Et elle commencera avec Elio en train de pleurer. Avec cet éclat qui illuminera son regard et qui nous fera nous demander si nous sommes toujours là où on l’avions laissé. Mais non, il pleure parce qu’il est en train de regarder la fin d’un des meilleurs films au monde : Encore de Paul Vecchiali. Et c’est très juste par rapport au personnage : Elio aime le cinéma de Vecchiali parce que, comme lui, il est mélancolique. » Pour le moment, ça semble donc coller…
Tout récemment, Armie Hammer a émis des doutes quant à ce deuxième film, après avoir été plutôt enthousiaste par le passé
L’année dernière, Armie Hammer avait affirmé qu’il sauterait sur l’occasion de reprendre son rôle si la distribution et l’équipe de tournage restaient les mêmes. Mais il semblerait aujourd’hui qu’il ait changé d’avis.
«La vérité, c’est qu’il y a eu des discussions vraiment vagues à ce sujet (une suite), mais en fin de compte, j’en viens à penser que le premier était si spécial pour tous ceux qui l’ont fait, et tant de gens qui l’ont vu ont été touchés ou ont senti que le film leur parlait, a-t-il déclaré à «Vulture». Mais si nous en faisons un deuxième, je pense qu’on devrait se préparer à une déception. Je ne sais pas si ce serait la même chose que le premier».
Mais la star de 32 ans admet qu’il doit encore discuter de son changement d’avis avec Timothée Chalamet et Luca Guadagnino, bien que pour lui, tout dépende vraiment du scénario. «Je n’en ai pas parlé avec eux explicitement. Mais bon, si on se retrouve avec un scénario incroyable, et que Timmy est partant, et Luca est partant, je serais un connard si je disais non», a-t-il ajouté.

22 janvier 2019

Sortie : Ma vie avec James Dean

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:02

Un film de Dominique Choisy Sortie le 23 janvier 2019 www.optimale-distribution.com

Invité par l’association Les Écrans de la Côte pour présenter son premier longmétrage, Ma vie avec James Dean, dans des cinémas du littoral normand, le jeune réalisateur Géraud Champreux ne peut imaginer que sa vie va en être changée. De cavalcades en projections plus ou moins ratées, de promenades sur un chalutier en soirées méchamment arrosées, Géraud va finir par trouver une inspiration nouvelle dans cette improbable ville du bout de la terre.

Sortie : Ma vie avec James Dean dans Cinema-DVD gay et lesbien
Infos Film
Réalisateur: Dominique Choisy
Acteurs : Johnny Rasse Mickael Pelissier Nathalie Richard Juliette Damiens Marie Vernalde Bertrand Belin
lu sur optimale :
Ce troisième long-métrage de Dominique Choisy succède aux Fraises des bois, déjà présenté en compétition en 2012 à Chéries-Chéris. Le réalisateur continue à creuser son style singulier, entre Eric Rohmer et Jacques Tati. Ma vie avec James Dean est une fantaisie drolatique et romantique qui brille par son authenticité et transpire l’amour du cinéma et des acteurs. Mine de rien, il pose un regard complexe sur les relations amoureuses à travers des personnages épris de liberté, mais souvent entravés par les conventions. Cependant, c’est toujours avec la plus grande bienveillance qu’ils évoluent dans un décor de bord de mer entre la poésie de ses paysages et la solitude qui s’en dégage.

8 janvier 2019

Sortie DVD : sauvage

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 7:12

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

1 décembre 2018

Jonas

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 21:52

[Film complet disponible jusqu'au 7 décembre 2018]
La vie tourmentée d’un homme marqué par un lourd secret d’adolescence. Emmené par Aure Atika et le magnétique Félix Maritaud, un premier film sensible et stylisé.
RÉCOMPENSES :
Meilleurs téléfilm, réalisation et musique, La Rochelle 2018
DESCRIPTIF DE JONAS :
1997. Le père de Jonas fait le plein pendant que son fils, 15 ans, joue à la Game Boy à l’intérieur du véhicule. Revenu de la station-service, il le découvre enfermé à double tour, terrorisé. Que s’est-il passé ? À 33 ans, Jonas est devenu un homme instable et destructeur, enchaînant les amants et les soirées en boîte. Rongé par la culpabilité, il va enfin oser convoquer les souvenirs du passé et revoir la mère de son ami disparu dramatiquement quand il avait 15 ans…

27 novembre 2018

Disney : un film avec un personnage ouvertement gay

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 10:15

Disney : un film avec un personnage ouvertement gay dans Cinema-DVD gay et lesbien tumblr_inline_piuholLVXR1uj37u4_540Le film “The Jungle Cruise” présentera le premier personnage officiellement gay, chez Dysney, selon The Sun. Il sera interprété par l’acteur et comédien britannique Jack Whitehall. Il a été défini comme “décadent, à la mode et très drôle”. Ainsi, Disney a choisi d’incorporer un nouveau personnage au tournage du film, qui compte déjà Emily Blunt et Dwayne Johnson “The Rock” comme co-stars.
Le film, basé sur l’une des attractions des parcs à thème de Disney, se déroulera au XIXe siècle. L’intrigue tournera autour de l’expédition que les personnages Blunt et Whitehall entreprennent à travers l’Amazonie à la recherche d’un arbre aux pouvoirs curatifs. Le capitaine du passage à niveau sera Johnson, et les aidera à surmonter les différents dangers qui les assaillent en cours de route.
Le film, qui devait sortir le 31 Décembre 2019, mais qui sortira finalement le 20 juillet 2020, va essayer de devenir la prochaine franchise à succès de la société de production, après le succès qu’ils ont eu avec “Pirates des Caraïbes”.
Un des faits qui a soulevé le plus de critiques à travers Twitter est venu à voir le fait que c’est un homme hétérosexuel et blanc qui joue le premier personnage ouvertement gay Disney. Surtout, l’une des choses qui a le plus énervé certains membres du collectif LGTB est le stéréotype de l’homosexualité qui sera interprété dans le film.
“Ce n’est pas tant le choix de Jack Whitehall que la décision de Disney que son premier personnage ouvertement gay soit un stéréotype offensant. Il faut se demander si un acteur homosexuel aurait accepté un rôle avec une représentation aussi problématique “, dit le tweet. En même temps, tant d’autres personnes se sont portées à la défense de l’acteur, demandant qu’on lui donne l’occasion de démontrer ses capacités artistiques pour défendre son rôle.

22 novembre 2018

James Bond doit être hétérosexuel

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos — dominique @ 18:08

James Bond doit être hétérosexuel dans Cinema-DVD gay et lesbien bondLe Hollywood Reporter a fait appelle à l’entreprise de sondages Morning Consult afin de déterminer l’opinion du public américain pour savoir qui succédera à Daniel Craig pour devenir 007.
Les personnes ayant répondu à cette enquête ont fait savoir qu’ils étaient majoritairement prêts à accepter n’importe quel type de James Bond. Enfin, tant qu’il ne s’agit pas d’une femme, d’un latino ou d’un asiatique et qu’il est hétérosexuel.
63% des sondés ont déclaré qu’ils apprécieraient voir Idris Elba dans le rôle, et si on peut penser qu’une majorité du public américain voit d’un bon œil l’arrivée éventuelle d’un super-espion noir, notons que ce chiffre descend à 52% d’opinions positives, sitôt qu’il n’est plus expressément question d’Idris Elba.
Ils ne sont plus que 39% à soutenir le concept d’un James Bond hispanique, 37% à accepter l’idée que le personnage soit asiatique. Et si l’idée d’une femme enfilant le célèbre smoking ne rencontre elle-aussi que 37% de soutien, elle ligue contre elle 48% d’opposants déclarés.
Un chiffre qui grimpe encore quand est évoqué un agent secret homosexuel, proposition qui ne rencontre que 28% d’avis positifs, pour 52% de réactions franchement négatives.
source : https://www.ecranlarge.com

17 novembre 2018

Le festival Chéries-Chéris à Paris du 17 au 27 novembre

Le festival Chéries-Chéris à Paris du 17 au 27 novembre dans Art culture litterature tumblr_picbo3edS11w9dakwo1_400La 24ème édition du Festival Chéries-Chéris se déroule du 17 au 27 novembre à Paris, dans les cinémas MK2 Bibliothèque, MK2 Beaubourg, MK2 Quai de Seine.
En plus de la semaine de programmation habituelle, Chéries-Chéris propose en nouveauté un weekend de « before » les 17 et 18 novembre consacré aux « Séries Chéries », avec notamment la présentation de la nouvelle saison des « Engagés », la découverte de deux nouvelles séries-événement : « Miguel et Chicks on Boards », et beaucoup d’autres programmes inédits.
En ouverture, le 20 novembre, sera présenté « La Favorite de Yórgos Lánthimos », film qui vient d’être couronné du Grand Prix au festival de Venise et sera présenté en Première parisienne à Chéries-Chéris.
En clôture, le 27 novembre, le très attendu « Boy erased » de Joël Edgerton, avec Nicole Kidman, Russell Crowe, Lucas Hedges et Xavier Dolan.
Parmi les films en compétition, l’ovni déjanté queer « Diamantino « ; « Les Héritières », récit de l’émancipation d’une femme, primé à Berlin ; « Les Moissonneurs », puissant « coming-of-age story » sud-africain ; « Eva + Candela », chronique d’une passion amoureuse ; « We the animals », acclamé au festival de Sundance ; ou encore « Night comes on », film coup-de-poing récemment récompensé à Deauville.
A noter, une compétition documentaire prolifique et diversifiée où brillent de nombreux talents : François Zabaleta (un habitué du Festival qui livrera « Couteau suisse »), les jeunes et prometteurs Isidore Bethel (Liam) et Anthony Chidiac (Room for a man) et de nombreuses cinéastes femmes présentes pour des propositions audacieuses.
Au programme de cette 24ème édition, sur les 65 longs-métrages présentés, 32 sont l’oeuvre de réalisatrices.
Le Festival vous réservera aussi de multiples surprises. Parmi elles, deux événements articulés autour de plusieurs animations : une séance pyjama avec la diffusion de clips musicaux et du cultissime « La Revanche d’une blonde », et une soirée PinkX, avec la projection du nouveau film très hot du sulfureux Bruce LaBruce, : « It is not the pornographer that is perverse », en présence de François Sagat et de l’équipe des CockyBoys.

12345...72

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS