• Accueil
  • > Cinema-DVD gay et lesbien

19 juin 2017

Chine :la scène « gay » d’Alien Covenant retirée du film en Chine

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 15:06

covenantfassbenderLa Chine s’en ai pris à Alien : Covenant, dernier film en date du réalisateur Ridley Scott, en coupant la scène gay du film qui a été coupée à l’occasion de sa sortie en Chine, retirant un passage de six minutes montrant Michael Fassbender dans un dialogue avec lui-même.
Les deux robots que l’acteur incarne, David et Walter, échangent sur leurs capacités respectives et finissent leur conversation par un étrange baiser, qui sonne comme un au-revoir entre ces deux frères ennemis. Les cinéphiles et expatriés ont relevé l’absence de cette scène ainsi que d’autres passages du film lors de la projection
Ce n’est pas la première fois que la Chine fait preuve d’intolérance concernant la représentation de relations amoureuses et/ou sexuelles entre deux personnages homosexuels. Le Secret De Brokeback Mountain, chef-d’oeuvre d’Ang Lee s’était ainsi vu interdire de projection sur le territoire, tandis que le dernier live-action Disney La Belle Et La Bête avait suscité bien des remous dans le pays, même si c’est bien la version originale du film qui avait été projetée en salles. 

10 juin 2017

Les années sida à l’écran (avec le DVD du film Zéro Patience)

Classé dans : Art culture litterature,Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 9:33

les anées sidaDidier Roth-Bettoni, ancien rédacteur en chef d’Illico à qui l’on doit « L’homosexualité au cinéma », ouvrage de référence s’il en est, retrace avec « Les années sida à l’écran » cette période et ces images multiformes à travers plus de 200 films, téléfilms, séries, documentaires et courts métrages.
Un livre indispensable à l’heure où le festival de Cannes vient de récompenser de son Grand Prix un film sur l’histoire d’Act Up, « 120 battements par minutes » de Robin Campillo.
Didier Roth-­-Bettoni en grand connaisseur du cinéma en général et particulièrement du cinéma international LGBT, fait ici l’historique de tous les films et téléfilms – américains d’abord, mais aussi français, allemands, australiens… – qui ont traité de l’épidémie du sida. Depuis Un Compagnon de longue date (1990) à Théo et Hugo dans le même bateau (2016) en passant par Les Nuits fauves (1992), Philadelphia (1993)… Trois cents films et téléfilms ou documentaires en tout ! « Ce livre, écrit-­-il, est sur les images de nous en ces temps de tempête. Les images de nous créées en réponse au chaos, les images plaquées sur nous de l’extérieur, les images de nous en communauté…» et il ajoute : « Ce livre comme un mausolée [...] » Dans Les Années sida à l’écran il fait le bilan de quatre décennies. Il veut aussi en faire un hommage à ceux qui ont fait ces images et qui sont partis, Derek Jarman en tête auquel il a consacré, chez ErosOnyx, une monographie – avec le DVD de son premier film, Sebastiane (1976). Et un salut à ceux qui ont fait et font encore ces images, à John Greyson le premier, artiste et militant canadien, son film Zero Patience (1993) en bandoulière dont le DVD accompagne le livre. « Zero Patience, film gay, dit-­-il, film queer, film grave, film léger, film consolant, film revendicatif, film de mort, film d’amour, comme un symbole, comme un emblème, tant il incarne, d’une certaine manière (au-­- delà, voire en raison même, de sa singularité), ces années sida et leur cinéma ». Patience zéro, comme un slogan, Zero Patience, comme un manifeste…» L’ouvrage est préfacé par Christophe Martet, ancien président d’Act Up France et co-­-fondateur de Yagg, qui insiste sur la portée du livre, parce que le VIH aujourd’hui n’a pas dit son dernier mot.

Vendredi 16 juin, à partir de 19h, rencontre-dédicace avec Didier Roth-Bettoni à la librairie Les Mots à la Bouche.
Lundi 19 juin, à partir de 21h, le ciné-club LGBT Le 7e Genre organise au cinéma parisien Le Brady une projection du film Zero Patience, suivie d’une rencontre avec le réalisateur John Greyson, Didier Roth-Bettoni et l’universitaire canadien Thomas Waugh.

7 juin 2017

Rouen : 3ème édition du festival Ciné Friendly

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,courts metrages — dominique @ 17:42

cinefriendlyyDu 16 au 18 juin se tient au cinéma Omnia République de Rouen le festival de cinéma LGBT, « Ciné Friendly ». Présenté par l’association Gay’T Normande, ces trois jours consacrés à la production cinématographique gay internationale est l’occasion de révéler une production artistique aussi soignée que nécessaire.
Cette troisième édition réalisée sous le parrainage du romancier Sébastien Monod – lui même bachelier en cinéma – vous offre ce que le 7ème Art fait de mieux pour la cause. Loin des paillettes du cinéma américain de Deauville, la troisième édition vous réserve même une programmation plus exceptionnelle que jamais. On saura remarquer notamment le film d’ouverture « Closet Monster », un long-métrage canadien multi-primé sur une quête de soi à la fois réaliste et poétique.
Pour la plupart diffusés en avant-première voire en exclusivité (comme « Teenage Kicks » de l’australien Craig Boreham), les projections prévues de courts et longs-métrages sont l’occasion de (re)découvrir la richesse et la variété du cinéma LGBT à travers le monde : De l’Argentine à l’Australie, de l’Allemagne à l’Italie, c’est avant tout le caractère international du cinéma qui est mis à l’honneur. À travers ses 7 longs-métrages, ses 7 courts métrages, ses 4 avant-premières et ses 3 exclusivités, ces trois jours de cinéma dévoilent sans complaisance toutes les facettes de l’homosexualité actuelle et, qu’il s’agisse de drames ou de comédies, ils ouvrent au débat et à la réflexion.
Car en effet, le Ciné Friendly, c’est l’occasion de se familiariser avec les grands enjeux LGBT. Allant du coming out à l’homo-parentalité, de l’insouciance adolescente aux violences encore faites aux gays, ce festival ouvert à tous apparaît aussi artistique que nécessaire.
S’il montre à la fois tous les horizons, les attentes, les peurs et les accomplissements des individus homosexuels, il n’en demeure pas moins l’occasion de débattre et d’échanger à la suite de chaque projection, ce dans une ambiance conviviale et multi-culturelle.
Plus d’infos : www.facebook.com/CineFriendly/

30 mai 2017

Alex Lutz sera d’Oscar Wilde

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 15:50

catherine et liliane  
Macron met à genoux Poutine – Catherine et… par catherineetliliane

L’acteur, co-interprète de la pastille comique « Catherine et Liliane », diffusée sur Canal+, va incarner l’écrivain irlandais dans le « Procès d’Oscar Wilde » de Jean-Daniel Verhaeghe, le réalisateur du « Grand Meaulnes », révèle « Le Film Français ».
Le long métrage se concentrera sur le procès qui opposa l’auteur, homosexuel, à Lord Queensberry, le père de son amant.
Jugé pour acte de basse moralité, l’écrivain fut condamné à deux ans de travaux forcés.
Alex Lutz donnera la réplique à Mathieu Spinosi, qui jouera Alfred Douglas, son amant. Raphaël Personnaz, interprétera le meilleur ami d’Oscar Wilde. Charles Berling incarnera l’avocat de l’accusation et Grégory Gadebois celui de la défense.
Le tournage du film démarrera le 28 août prochain, à Bruxelles.
Récemment aperçu dans « Un petit boulot » de Pascal Chaumeil, « Les Visiteurs : La Révolution » de Jean-Marie Poiré ou encore « Jamais contente » d’Émilie Deleuze, le comédien de 38 ans sera prochainement à l’affiche de « Knock » de Lorraine Lévy et « Spirou et Fantasio » d’Alexandre Coffre.

17 mai 2017

«Les Engagés», la web-série gay est en ligne

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,courts metrages — dominique @ 16:57

les engagés  

La web-série Les Engagés débarque à partir d’aujourd’hui sur Studio 4, la plateforme de fictions web de France Télévisions consacrée aux nouvelles écritures. Un épisode sera en suite mis en ligne sur le site chaque mercredi et chaque vendredi au cours des cinq prochaines semaines. La série sera ensuite éditée en DVD.
LES ENGAGÉS a pour cadre un centre LGBT lyonnais, nommé « Le Point G ». Hicham (Mehdi Meskar), venu de Saint-Etienne, y rejoint Thibaut (Eric Pucheu).
Synopsis : Hicham Alaoui, 22 ans, part retrouver Thibaut Giaccherini, 28 ans, militant d’une association gay à Lyon.
La quête d’identité intime, politique et sexuelle d’Hicham trouve en Thibaut un référent. Hicham admire ses combats. Il est fasciné par son univers bouillonnant et engagé. Il envie la force et l’affirmation de soi que Thibaut dégage. Mais, à mesure qu’il apprend à mieux le connaître, Hicham en devine de plus en plus les failles et les contradictions. Cette force est un masque. Pour trouver qui il est, Hicham va devoir tracer sa propre route…
Hicham va découvrir les combats, les luttes de pouvoir, les chefs qui partent avec la caisse et le politicien « dans le placard », directement inspiré par Renaud Donnedieu de Vabres qui, en 1999, avait défilé dans une manifestation anti-Pacs sur l’air de « les pédés au bûcher ».

9 mai 2017

Nantes : Quatorzième édition du festival de cinéma LGBT Cinepride du 9 au 14 mai

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 15:09

cine-pride-262x201Le festival de cinéma lesbien gay bi et trans commence ce mardi 9 mai au cinéma Katorza à Nantes malgré le retrait de la subvention du Conseil régional l’an passé et la polémique qui s’en était suivie..
Six jours de projections mais aussi de rencontres et de fête autour des questions de la construction du genre, des différentes formes de parentalité, de l’amour, des sexualités… et de la fierté.
Il y aura des rencontres, des débats, et une nuit de folie sur le dancefloor du Lieu Unique,
Dix-sept films se partagent l’affiche de cette quatorzième édition de Cinépride, des films venus d’Arménie, des États-Unis, d’Allemagne, d’Italie, d’Afrique du Sud, du Chili, de Colombie, de France avec toujours cette volonté d’explorer des thématiques qui sont chères aux organisateurs : « la construction du genre, les diverses formes de parentalité, l’amour, l’amitié, les sexualités et – encore et toujours – la fierté ! »
« Au gré de ces 17 séances, l’amour et la passion se conjugueront à tous les temps. Celui de l’enfance, troublée par un père réticent à l’idée que ses filles vivent avec deux mamans dans le sensible Rara, suivi d’une intervention des Enfants d’arc en ciel. Celui des derniers sursauts de l’adolescence dans One kiss, projeté en présence de l’association Contact. Puis le florissant âge adulte avec le délicat Apricot groves, Les Initiés ou Other people. Et le temps suspendu du corrosif et déshinibé Chemsex, accompagné d’un débat avec Aides. 

8 mai 2017

USA : MTV Movie Awards 2017, moonlight reçoit le prix du Meilleur baiser

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,TELE — dominique @ 11:56

moonlightHier,à Los Angeles se déroulait la 26ème édition des MTV Movie Awards, la cérémonie américaine qui récompense les meilleurs films, acteurs et actrices de l’année.
L’événement a également célébré pour la première fois les séries télés, de Stranger Things sur Netflix à The Walking Dead sur AMC. L’acteur Adam DeVine (Pitch Perfect 1 et 2) présentait la soirée.
La fiction Stranger Things, grande favorite de la compétition, a reçu le prix de la Série de l’année, tandis que Millie Bobby Brown, qui incarne Eleven dans le show, a été nommée Meilleur acteur dans une série (et non pas « actrice », car la cérémonie a décidé de remettre des récompenses non-genrées). Côté cinéma, La Belle et la Bête de Bill Condon, avec Emma Watson dans le rôle de Belle, a décroché le prix du Meilleur film de l’année.
Moonlight, qui a reçu l’Oscar du Meilleur Film il y a quelques mois, s’est une nouvelle fois imposé. Le long-métrage de Barry Jenkins, qui raconte l’histoire d’un jeune garçon homosexuel jusqu’à l’âge adulte a reçu le prix du Meilleur baiser avec Ashton Sanders (Chiron adolescent) et Jhar­rel Jerome (Kevin adolescent). Enfin, l’un des moments les plus forts de la soirée restera le discours de Vin Diesel, en hommage à Paul Walker, l’acteur de la saga Fast & Furious disparu brutalement dans un accident en 2013. 

5 mai 2017

les films en compétition de la Queer Palm au Festival de Cannes

Classé dans : Art culture litterature,Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 5:43

queerLes organisateurs de la Queer Palm viennent de dévoiler la liste des 7 longs-métrages et 6 courts qu’ils ont sélectionnés sur le site de TÊTU, magazine partenaire de l’événement.
Créée par le journaliste Franck Finance-Madureira en 2010, la Queer Palm récompense depuis les films célébrant l’altersexualité.
Au programme de cette nouvelle édition, on trouvera donc : Coby de Christian Sonderegger, film documentaire proposé par l’ACID sur le changement de sexe de Suzanna, 23 ans ; They en séance spéciale sur un ado qui se cherche ; Marlina the murderer in four acts sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs sur une jeune veuve plus que déterminée à s’émanciper ; Nothingwood, documentaire également présenté à la Quinzaine des réalisateurs sur un cinéaste afghan. Mais ce n’est pas tout ! Il faudra aussi compter sur 120 battements par minute de Robin Campillo en compétition officielle et qui traite de la rencontre entre deux militants d’Act-Up Paris ; Nos années folles d’André Téchiné, en séance spéciale, sur un vrai déserteur (campé par Pierre Deladonchamps) qui a dû se travestir pour survivre ; How to talk to girls at parties de John Cameron Mitchell (hors-compétition), qui raconte les péripéties de trois jeunes Anglais à la fin des années 1970.
Côté courts-métrages, la sélection parrainée par le réseau gay Hornet compte un film français (Les Iles), un israélien (Heritage), un croate (Cherries), un franco-portugais (Mauvais Lapin), un polonais (The best fireworks ever) et un nord-américain (Möbius).
Cette année, le jury de la Queer Palm sera présidé par Travis Mathews et comptera en son sein le journaliste Didier Roth-Bettoni, la réalisatrice Lidia Leber Terki, le directeur du festival de cinéma LGBT de Tel Aviv Yair Hochner et la responsable de programmation de la section Panorama du Festival de Berlin Paz Lazaro.

28 avril 2017

Le 17 mai France 2 s’engage contre l’homophobie

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,infos — dominique @ 6:40

baisers cachésLe 17 mai, se tient la journée internationale contre l’homophobie. Ce jour-là, France 2 mobilisera ses antennes.
En plus d’une vidéo qui retranscrit le témoignage d’une victime d’actes homophobes qu’elle diffusera sur les réseaux sociaux, la chaîne proposera une soirée spéciale avec une fiction inédite suivie d’un débat.
Baisers cachés ( diffusé pour la première fois le 24 août 2016 sur RTS) raconte l’histoire de Stéphane (Patrick Timsit), policier, qui découvre l’homosexualité de son fils Nathan (Bérenger Anciaux). Il se détourne de lui à la suite de cette révélation et découvre qu’il est victime d’un harcèlement violent au collège. Ce téléfilm, très fort, bénéficie d’un joli casting (Bruno Putzulu, Catherine Jacob, Barbara Schultz notamment). Il a reçu le prix de la critique au Festival de Luchon. Patrick Timsit est heureux de pouvoir faire avancer les choses avec ce récit: «Cette fiction a du fond mais le propos reste citoyen, il n’est jamais militant ou vindicatif. Je suis fier de faire partie de cette aventure», explique le comédien.
Ce téléfilm sera suivi par un débat animé par Julian Bugier dans le cadre de «La soirée continue». Le journaliste sera entouré par Patrick Timsit mais aussi des jeunes gens, des parents ainsi que des responsables d’associations. Puis, la chaîne proposera Les invisibles, césar du meilleur film documentaire en 2013. Il donne la parole à des personnes homosexuelles de l’entre-deux-guerres qui ont, à l’époque, choisi de vivre au grand jour. Le service public lancera également une plateforme de témoignages – comme lors de la diffusion du documentaire Homos la haine sur France 2 – opérée par l’Association SOS Homophobie. La chaîne mettra également en place des Masterclass dans les écoles autour de cette fiction.

27 avril 2017

Queer Palm de Cannes: le réalisateur Travis Mathews présidera le jury

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 15:01

travis mathewsLe jury de la 8e Queer Palm, prix indépendant qui récompense un film des sélections cannoises évoquant le mieux l’homosexualité, sera présidé par le réalisateur américain Travis Mathews, ont annoncé jeudi à l?AFP les organisateurs.
Créée en 2010 par le journaliste Franck Finance-Madureira, la Queer Palm est l’équivalent au Festival de Cannes des Teddy Awards, prix décernés pendant la Berlinale.
La Queer Palm distingue le film des sélections cannoises traitant le mieux des questions LGBT (homosexualité, bisexualité et transgenres).
L’an dernier, la Queer Palm 2016 a récompensé le documentaire du Français Sébastien Lifshitz, Les Vies de Thérèse, consacré à Thérèse Clerc, figure du féminisme en France.
Travis Mathews, 41 ans, a été révélé à la réalisation avec la série documentaire « In their room » (2009), avant « I want your love » (2010), « Interior Leather Bar » co-réalisé avec James Franco (2013) et Discreet (2017), nommé pour le Teddy Award à la dernière Berlinale.
Le jury de la Queer Palm 2017 réunira le réalisateur Yair Hochner, fondateur et directeur artistique de TLVFest, le festival LGBT de Tel Aviv, Paz Lazaro, responsable de la programmation ?Panorama? du Festival de Berlin, Lidia Leber Terki, France et Didier Roth-Bettoni, journaliste et historien du cinéma.
Pour la troisième année, la Queer Palm organisera des « Rencontres du cinéma queer », un marché réunissant des producteurs, distributeurs et sélectionneurs de grands festivals pour promouvoir depuis le Festival de Cannes la production de films et courts métrages sur l’ »altersexualité ».

12345...66

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS