• Accueil
  • > Cinema-DVD gay et lesbien

19 avril 2017

USA : Une rue de Miami va être renommée après le film «Moonlight»

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,people — dominique @ 14:38

moonlightMardi 18 avril, le comté de Miami-Dade a annoncé qu’une rue de Liberty City, quartier de Miami dans lequel se déroule le film primé aux Oscars «Moonlight», va être renommée en hommage au film.
Pour la déléguée Audrey Edmonson, qui selon le Miami Herald y a elle-même grandi, ce film a «montré comment les gens grandissent dans ce quartier déshérité».
«Moonlight Way» occupera une partie de la vingt-deuxième avenue de Northwest, juste en face du Centre des Arts de l’Héritage Culturel Africain, où le dramaturge à l’origine de la pièce «In Moonlight Black Boys Look Blue», Tarell Alvin McCraney, a étudié.
Cet acte est avant tout, selon Audrey Edmonson, «pour les enfants qui vivent encore là-bas, à qui l’on dit qu’ils n’arriveront jamais à rien». Pour elle, «cela montre que peu importe la manière dont vous avez été élevé, ou l’endroit où vous avez grandi : vous pouvez quand même devenir quelqu’un».
Le réalisateur de l’adaptation, Barry Jenkins, a également vécu dans ce quartier. «La vie était dure, mais c’était tout de même un endroit magnifique et une source d’inspiration», avait-il confié au journal en février.
Moonlight, sorti en octobre 2016, raconte le parcours d’un jeune garçon noir de Liberty City, la découverte de son homosexualité et la difficulté de vivre sa vie comme il l’entend dans un quartier où règnent la violence et les trafics de drogue.

18 avril 2017

Sortie cinéma : Les Initiés

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:08

les_inities_-_john_trengove_-_afrique_du_sud_-_avril_2017  
Les Initiés sort en France le 19 avril.
Pour son premier long-métrage, le réalisateur sud-africain John Trengove explore un rituel d’initiation de l’ethnie xhosa. Et lance un débat salutaire sur l’homosexualité et la définition traditionnelle de la masculinité.
Synopsis : Afrique du sud, montagnes du Cap Oriental. Comme tous les ans, Xolani, ouvrier solitaire, participe avec d’autres hommes de sa communauté aux cérémonies rituelles d’initiation d’une dizaine d’adolescents. L’un deux, venu de Johannesburg, découvre un secret précieusement gardé… Toute l’existence de Xolani menace alors de basculer.

Les Initiés lève un double tabou. Non seulement il expose sur grand écran le très secret ulwaluko, un rituel d’initiation particulier aux Xhosas, le deuxième groupe ethnique du pays. Mais surtout il lance la question du rapport entre tradition et homosexualité dans une société où les attaques homophobes restent légion.
L’ulwaluko est aujourd’hui loin de faire l’unanimité parmi les Xhosas eux-mêmes, notamment pour des raisons sanitaires. Mais qu’un réalisateur, blanc qui plus est, s’attaque à ce sujet sensible n’a pas manqué de faire des remous. Et qu’un Xhosa gay lui prête main-forte n’a pas été pour arranger les choses. Dans le film, c’est en effet Nakhane Touré qui prête sa grâce fragile au personnage de Xolani. Chanteur à succès et homosexuel revendiqué, le jeune homme de 29 ans a reçu des lettres de menace pour son rôle, il a été insulté sur les réseaux sociaux. Certains l’ont accusé de jeter sa culture aux orties.

« Les Initiés est né de mon envie de m’attaquer aux stéréotypes trop souvent associés à la masculinité noire au cinéma, en Afrique comme ailleurs. En tant que blanc, représenter la vie d’hommes noirs marginalisés, mettre en scène un monde qui m’est étranger, ne coulait pas de source. C’était même extrêmement délicat. Il m’importait que l’histoire elle-même reflète cette problématique. J’ai donc développé le personnage de Kwanda, qui est étranger à ce monde de traditions et exprime un point de vue proche du mien sur les droits de l’homme et la liberté individuelle.
Un tel film ne prétend pas apporter de solutions à l’enfer que traversent des millions d’homosexuels sur le continent africain et dans le monde, mais j’espère qu’il aura le mérite de représenter cette crise pour ce qu’elle est : un gouffre profond, qui ne cesse de s’agrandir.
Contre toute attente, durant l’écriture des Initiés, je me suis inspiré de Robert Mugabe. Ses déclarations, comme celles proférées par d’autres chefs d’État africains depuis le début des années 90, laissent entendre que l’homosexualité est un symptôme de la décadence occidentale qui menace la culture « traditionnelle ». Nous nous sommes donc dit, « Très bien, mettons cette idée en pratique, imaginons l’homosexualité comme une sorte de virus qui pénètre un organisme patriarcal et le met en péril, et voyons comment l’organisme répond à cette menace. » explique le metteur en scène JOHN TRENGOVE 

6 avril 2017

Un documentaire sur l’acteur Heath Ledger bientôt au cinéma

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,people — dominique @ 6:23

La bande-annonce de I Am Heath Ledger a été dévoilée mardi, jour où l’acteur aurait fêté ses 38 ans. Le long métrage sur le destin de l’Australien, décédé des suites d’une overdose en janvier 2008, sera projeté au festival du film de Tribeca le 23 avril avant de sortir dans certains cinémas en mai.
On y découvre également de nombreuses archives vidéo personnelles d’Heath Ledger, illustrant notamment la passion de l’acteur pour la photo et les caméras. Le comédien s’était révélé au grand public grâce à son rôle de cow-boy homosexuel dans Brokeback Mountain, en 2005. Sept mois après son décès, son interprétation dans The Dark Knight, où il jouait un terrifiant et sombre Joker, ennemi juré de Batman, avait été saluée par les critiques et le public, avant de lui vouloir un Oscar en 2009.
Outre la sortie cinéma, le documentaire I Am Heath Ledger sera également diffusé sur la chaîne américaine Spike, le 17 mai.

heath  

2 avril 2017

USA : Moonlight sacré aux GLAAD Media Awards 2017

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:17

moonlightHier avait lieu la première partie de la 28ème cérémonie des GLAAD Media Awards. Organisée et présentée par l’alliance gay et lesbienne contre les diffamations, les Media Awards récompensent chaque année les programmes qui valorisent la représentation des personnes LGBT. Ainsi, c’est sans surprise que Moonlight est reparti de la cérémonie avec le Graal, le Media Award du meilleur film (sorti sur tout le territoire nord-américain). Déjà sacré aux Oscars (après la gaffe du siècle), Moonlight est l’oeuvre de Barry Jenkins. Avant de revenir à la série pour Amazon et Netflix, il s’est intéressé aux tourments d’un jeune homme noir issu des quartiers pauvres de Miami. Film le plus récompensé de l’année, Moonlight n’avait de concurrent que Star Trek Beyond hier soir.

Dans le reste de cette première partie de cérémonie, on retiendra bien évidemment les sacres de Other People (en sortie limitée), Transparent (meilleure série comique) et Shadowhunters (meilleure série dramatique). Face à The Fosters, The OA et How to Get Away with Murder, la série diffusée sur Freeform a créé la surprise. En montrant sur deux saisons les difficultés qu’Alex rencontre avec son homosexualité et l’homophobie latente de ses parents, Shadowhunters a conquis le cœur des votants. Ou serait-ce dû au charme incomparable de son interprète, Matthew Daddario ? Pour rappel, la deuxième partie des GLAAD Media Awards 2017 aura lieu ce jeudi 6 avril à New York.

Outstanding Film – Wide Release: Moonlight (A24)
Stephen F. Kolzak Award: Troye Sivan
Outstanding Comedy Series: Transparent (Amazon)
Outstanding Drama Series: Shadowhunters (Freeform)
Vanguard Award: Patricia Arquette
Outstanding Film – Limited Release: Other People (Vertical Entertainment)
Outstanding TV Movie or Limited Series: Eyewitness (USA Network)
Outstanding Individual Episode: “San Junipero” Black Mirror (Netflix)
Outstanding Daily Drama: The Bold and The Beautiful (CBS)
Outstanding Comic Book: The Woods, écrit par James Tynion IV (BOOM! Studios)
source : ecrannoir.fr

28 mars 2017

Something like summer , le film

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 6:32

1  

Tout d’abord il y a le livre de Jay Bell, « Something like summer ( un parfum d’été) » grand classique chez les lecteurs/trices de M/M
Puis une opération pour trouver l’argent pour financer le film
Et maintenant le film qui est présenté dans les festivals LGBT. Présenté comme un teen movie gay romantique, ce long-métrage suit l’itinéraire de Ben, un adolescent qui est amoureux d’un des garçons de son lycée, l’insondable Tim. Contre toute attente, une amitié va naître entre eux. Les choses basculeront quand Tim, qui clamait jusqu’alors être hétéro finira par franchir la ligne et embrasser celui qui le désirait depuis si longtemps.
L’amour, comme toutes les choses de l’univers, ne peut être détruit. Mais il peut changer au fil du temps.
Pour Ben, les chaudes nuits du Texas étaient synonyme de solitude avant que son cœur ne commence à battre au rythme de deux mots : Tim Wyman. De toute évidence, Tim a un corps parfait et une vie idéale. Mais quand ils se rencontrent à cause d’une simple collision – pas si accidentelle que ça – Ben découvre que la vérité n’est pas toujours aussi simple. Si gagner le cœur de Tim était une quête quasi-impossible, le garder l’est encore plus. Surtout quand la famille, la société et les émotions menacent de les séparer.
Something like summer est une histoire d’amour qui se déroule sur plus d’une décennie et qui commence lorsque deux jeunes garçons découvrent ce que signifie être amis, amants et parfois même ennemis.

21 mars 2017

Pour la 1ère fois une super-héroïne LGBT dans les Power Rangers

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 17:41

power rangersPour la première fois, un film de super héros aura un personnage principal homosexuel .
Le film sur les Power Rangers qui sortira le mois prochain dans les salles obscures fait déjà parler de lui. Le personnage de Trini aka la Ranger Jaune est lesbienne.
Le réalisateur, Dean Israelite a précisé que cet élément de l’intrigue était important pour le film et explique : « Trini se demande vraiment qui elle est ».
Il poursuit : « Elle n’a pas encore trouvé sa véritable identité et il y a une scène vraiment bien dans le film ou c’est évoqué et on dit que c’est normal. C’est normal pour tous les jeunes de se chercher et de découvrir qui ils sont, de trouver leur place ».
Ainsi, les personnages étant des lycéens, ils sont à une période de leur vie où ils s’interrogent entre autres sur leur orientation sexuelle. L’homosexualité de Trini est révélée au détour d’un dialogue, lorsque quelqu’un soulève les problèmes qu’elle a avec son petit ami, avant de réaliser qu’elle est peut-être en couple avec une femme.
Becky G, qui incarne Trini, déclare à Screen Rant : « Power Rangers a toujours représenté la diversité et a toujours été en avance sur de nombreuses choses. Bien que ça puisse être un sujet délicat, je trouve que c’est fait avec beaucoup d’élégance et c’est aussi très juste car personne ne sait, Trini ne se connaît pas elle-même. Il y a cette réplique où elle dit « je n’ai jamais dit ce genre de choses à voix haute » puis celle où Zordon lui dit « tu dois jeter ton masque pour porter cette armure » et c’est vrai. Les gens doivent s’accepter tels qu’ils sont et en être fiers. (…) Trini n’a jamais vraiment appris à s’aimer parce qu’elle n’acceptait pas qui elle était vraiment. »
David Yost, qui jouait le Power Ranger bleu dans la série des années 90 , salue cette représentation de la communauté LGBT. Le comédien, ouvertement gay, avait quitté le show après avoir été harcelé en raison de son orientation sexuelle. 

15 mars 2017

sortie cinema : 1:54

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:16

1 54  

Durée 106 mn
Nationalité : canadien
Avec Antoine-Olivier Pilon (Tim) , Sophie Nélisse (Jen) , Lou-Pascal Tremblay (Jeff)
Date de sortie : 15 mars 2017 (France)
Réalisateur : Yan England
Scénario : Yan England

1Au lycée, Tim, 16 ans, se fait constamment brutaliser par d’autres élèves. Après un événement tragique, l’adolescent timide, brillant et solitaire décide de prendre les choses en main et de tenir tête à ceux qui le persécutent. Alors que son père est désemparé, Tim décide d’utiliser son talent à la course à pied afin de vaincre son principal harceleur, Jeff. Il veut faire moins que 1 :54 au 800 mètres afin d’empêcher son rival d’accéder à la compétition nationale. Il rencontre Jennifer, qui devient son amie et le soutient. De son côté, Jeff va continuer de faire du mal à Tim et pourrait bien briser ses rêves sportifs…

Dans ce premier long métrage d’un acteur canadien, on retrouve Antoine-Olivier Pilon, révélé par Mommy, de Xavier Dolan. Il y incarne un ado, hésitant sur son orientation sexuelle, qui reprend le 800 mètres pour se confronter au bourreau d’un ami. Le récit de vengeance « positive », via le sport, est plutôt aérien. Les scènes de course, réussies, rappellent qu’une compétition, même amateur, est d’autant plus grisante qu’il y a duel. Le film devient pataud, en revanche, quand il part dans toutes les directions : suicide à l’école, hallucinations éthyliques, harcèlement via les réseaux sociaux…

Faggot (and other semantics)

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 4:56

alexandre-martinez-photo-dr-1489521841Après avoir suivi des cours de théâtre au collège puis au lycée, Alexandre Martinez s’achète une caméra et réalise quelques films.
Préparer le concours lui prend beaucoup de temps et d’énergie. Créée par Luc Besson, l’école est aussi prisée que sélective et teste les limites artistiques, physiques et sociales des candidats. Mais Alexandre s’en sort avec les honneurs et intègre la formation prestigieuse.
Durant deux ans, il s’implique dans ses cours, tout en continuant de travailler à la librairie les week-ends.
Arrivé au terme de son cursus, Alexandre tourne en ce moment son film de fin d’étude pour lequel il a lancé un financement participatif via la plateforme leetchi.
Écrit en anglais et intitulé Faggot (and Other Semantics) , ce film « cherche à comprendre ce que c’est d’être homosexuel de nos jours, explique l’étudiant. J’ai actuellement réuni 70 % de la somme nécessaire, ce qui m’a permis d’obtenir un meilleur équipement son, une qualité d’image supérieure et louer un ronin pour créer les travellings que je souhaitais. Si j’arrive à obtenir la somme totale, je pourrai peaufiner le film en post-production, notamment avec un mixage son de grande qualité. »
Pour soutenir le projet d’Alexandre : www.leetchi.com/c/projets-de-alexandre-martinez

«Selon mes calculs, le tournage devrait coûter entre 1500 et 1600 (avec la post-production). Les coûts de tournage incluent la location de matériels spéciales, d’un camion de transport en début et fin de tournage ainsi que la nourriture pour 15 à 30 personnes (selon les jours).Si vous pouvez mettre 2 euros, 5 euros, 10 euros, n’importe quel somme vraiment, ce serait déjà un poid financier en moins. En contreparti, chaque participant recevra un remerciement au générique et dans quelques mois, un lien privé pour voir le résultat final.Allons plus loin : si vous donnez plus de 100 euros, vous serez crédité en tant que producteur.Je vous remercie d’avance pour votre participation et reste éternellement reconnaissant et redevable de votre précieuse aide.Alexandre Martinez,Réalisateur.» peut on lire sur le site 

sortie cinéma : Jours de France

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 2:01

jours de france    

Pierre (interprété par Pascal Cervo, héros fragile d’une famille de cinéma (qui comprend Laurent Achard, Pierre Léon ou Paul Vecchiali) entreprend un road movie à travers la France profonde. Cherchant à fuir son amant – ou lui-même – il sillonne des aires d’autoroute, des stations-service, des cafés secrets. Il quadrille la province de France. Disparaître. Échapper. S’enfoncer dans les profondeurs d’un pays pour effacer les traces d’une vie. D’un amour. Après la fuite de Pierre, Paul (génial Arthur Igual) se perd à son tour dans la quête désespérée de son compagnon, suivant des traces virtuelles laissées sur des réseaux sociaux comme Grindr. Le premier long-métrage de Jérôme Reybaud, Jours de France, est un film qui construit une sorte de portrait comique du couple, un film qui parle autant de la passion amoureuse que de la solitude qu’elle peut provoquer. (Elena Lopez Riera source festival-entrevues.com )

Avec l’histoire d’un jeune homosexuel décidé à couper tout lien et à se laisser porter par la route et les rencontres, « Jours de France » livre un portrait décalé de la France rurale, vue à travers le prisme des lieux de drague, des applications type Grindr et des rencontres les plus improbables que cela peut amener. Avec un humour réjouissant et un état d’esprit positif, le scénario de Jérôme Reybaud aligne donc les personnages croquignolets à la répartie presque hors normes, ceci pour mieux parler de la solitude, de l’hypocrisie, de la beauté et des paradoxes du comportement amoureux ou sexuel.

13 mars 2017

USA : Emma Watson est ravie que l’homosexualité soit traitée dans la Belle et la Bête

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie — dominique @ 17:48

josh-gad-est-le-fou-dans-la-belle-la-beteLa Belle et la Bête sera au cinéma la semaine prochaine.
Emma Watson s’est exprimé sur l’homosexualité du Fou lors d’une interview sur la radio SiriusXM. « Je pense que ce qui est si fantastique dans la performance de Josh est que c’est très subtil. On se demande toujours : est-ce qu’il idolâtre Gaston ? Est-ce qu’il est amoureux de Gaston ? Quelle est la relation ? Et je pense que c’est incroyablement subtil, pour être parfaitement honnête. Je ne veux pas que les gens aillent voir le film en se disant qu’il y a une énorme narration sur le sujet. Ce n’est pas le cas. C’est incroyablement subtil et cela joue sur l’audience qui se demande s’il y a quelque chose ou pas. Je pense que c’est drôle. J’aime cette ambiguïté. »
La Russie a décider d’interdire le long-métrage aux moins de 16 ans. Une décision prise suite à l’appel d’un député ultra-conservateur visant à limiter l’accès de l’oeuvre de Bill Condon aux plus jeunes .
Selon le réalisateur, la scène à l’origine de la controverse n’a « pas une grande importance ». Toujours selon le cinéaste, celle-ci ne fait pas partie d’une intrigue majeure.

12345...65

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS