• Accueil
  • > Cinema-DVD gay et lesbien

7 novembre 2019

Géorgie : « Et puis nous danserons » menacé par l’extrême droite et l’Eglise orthodoxe

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:18

 

En Géorgie, des groupes d’extrême droite et l’église orthodoxe se mobilisent contre la première du film suédois « Et puis nous danserons », mettant en vedette un danseur homosexuel géorgien.
Le réalisateur et scénariste suédois – d’origine géorgienne – Levan Akin filme l’histoire d’un étudiant de l’Académie du Ballet national géorgien qui se sent attiré par un autre danseur. Cependant, à cause de l’environnement scolaire extrêmement conservateur et homophobe, les deux jeunes hommes vont devoir garder leur amour secret.
Le film a récemment été choisi comme candidat officiel de la Suède aux Oscars du meilleur long métrage international, et les billets pour la première à Tbilissi le 8 novembre prochain ont été vendus en quelques minutes.
Mais la popularité du film a fortement déplu aux groupes ultra-conservateurs géorgiens, qui l’ont qualifié de « révoltant ».
L’organisation nationaliste Georgian March s’est engagée à empêcher les projections de se dérouler afin de lutter contre la « propagande homosexuelle ».
L’Église orthodoxe géorgienne est également fermement opposée au film et souhaite exprimer une « protestation de grande ampleur » contre le film. Le responsable des relations publiques de l’église est même apparu à la télévision pour affirmer que « [le film] est une nouvelle tentative de minimiser les valeurs chrétiennes géorgiennes ».
Le groupe de défense des droits des LGBT géorgien, Equality Movement, a appelé la police à intervenir contre les possibles agressions de spectateurs dans les salles de cinéma diffusant le film.
Les menaces sont devenues si sérieuses que le ministère des Affaires publiques a publié une déclaration dans laquelle il a promis d’assurer la sécurité publique lors de toutes les projections.
Être danseur en Géorgie est un honneur et une fierté, être homosexuel est beaucoup plus difficile à vivre: c’est le message du film Et puis nous danserons, présenté en mai dernier à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes et qui sort sur les écrans français ce mercredi 6 novembre.

6 novembre 2019

15e festival du film gay et lesbien de Saint-Etienne

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 18:00

Du 26 novembre au 1er décembre, vous pourrez découvrir dans divers lieux de la ville, à la fois courts et longs métrages, film de patrimoine, tout en expérimentant des moments de convivialité.
Le festival Face à face, c’est une programmation dense de projections avec quelques surprises, comme la présence d’Océan (photo) qui viendra présenter son documentaire sur sa transition de genre, des sessions de CinEscape Game, un stand de réalité virtuelle ou encore une séance de « Priscilla folle du désert », avec spectacle simultané en salle.

22 octobre 2019

Chéries-Chéris, Festival du Film LGBTQ&+++ de Paris

Classé dans : Art culture litterature,Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 18:02

Chéries-Chéris, Festival du Film LGBTQ&+++ de Paris dans Art culture litterature

Premier festival de cinéma à Paris et premier festival de cinéma LGBT de France en termes de fréquentation et volume de programmation, le Festival international du film lesbien, gay, bi, trans et ++++ de Paris Chéries-Chéris est depuis de nombreuses années un événement culturel incontournable. Inauguré en 1994, il propose en effet chaque année à son public le meilleur de la production cinématographique – fictions, documentaires et courts-métrages inédits – traitant des homosexualités et des transidentités.
Chéries-Chéris, est de retour cette année pour une édition anniversaire qui se déroulera du 16 au 26 novembre. Pas moins de 130 films seront proposés au public cette année dans les salles des cinémas MK2 Beaubourg, MK2 Bibliothèque et MK2 Quai de Seine. Pour la seconde fois de son existence, le festival s’étendra sur 11 jours : en plus de la semaine de programmation habituelle, le Festival proposera un weekend de « before » les 16 et 17 novembre consacré cette année aux documentaires militants.
Le site de Chéries-Chéris :  https://cheries-cheris.com/festival/
source :https://www.artsixmic.fr

16 septembre 2019

Les Crevettes pailletées pourrait avoir une suite

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:36

Les Crevettes pailletées pourrait avoir une suite dans Cinema-DVD gay et lesbien crevettesL’équipe de water-polo gay vedette des « Crevettes pailletées » pourrait bien faire son retour dans les bassins grâce à un second épisode, comme l’a dévoilé l’un des acteurs du film, Nicolas Gob.
De passage au Festival de La Rochelle, qui se tenait du 11 au 15 septembre 2019, pour présenter la série « L’Art du crime », Nicolas Gob s’est confié à AlloCiné sur un autre de ses projets : « Les Crevettes pailletées ». Sorti en mai dernier, ce film feel-good utilisant l’humour pour dénoncer l’homophobie dans le sport a rencontré un beau succès au box-office, donnant des envies de suite aux réalisateurs Maxime Govare et Cédric Le Gallo.
« Il y aura sûrement un ‘Crevettes pailletées 2′. On est tous très chauds pour cette suite et en même temps on est tous tatillons car on veut faire mieux et pas moins bien. Si c’est pour faire un ‘Pédale douce 2′, c’est pas la peine », a ainsi assuré Nicolas Gob, l’interprète de Matthias Le Goff, à AlloCiné. Et de poursuivre : « C’est vrai qu’à un moment il a été question d’une série, mais ça a été abandonné pour un film. Je pense que le film a tellement bien marché que la commande a été directe. Donc là je pense qu’ils sont en écriture et on attend de voir. Mais on serait tous très excités de tourner une suite. »
Visiblement très enthousiaste à l’idée de replonger dans l’univers coloré des « Crevettes pailletées », Nicolas Gob est également revenu sur le premier opus : « Ça a été une expérience incroyable et je suis content que le film ait autant plu. Le film est ce qu’il est, il est fragile, il n’est pas parfait, mais il a une qualité incroyable : il est honnête. Et du coup il est touchant. C’est un sujet important qui nous emporte. » 

19 juin 2019

« Les Initiés » : à ne pas louper ce soir sur ARTE

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:33

les_inities_-_john_trengove_-_afrique_du_sud_-_avril_2017Évoquant l’homosexualité et son oppression au travers d’un rite d’initiation masculine du peuple xhosa, ce film subtil et beau a divisé l’Afrique du Sud.
Chaque année, Xolani, un ouvrier solitaire, retrouve Vija, son ami d’enfance, sur un plateau reculé, en pays xhosa, où tous deux sont désormais « instructeurs » pour un rite traditionnel secret d’initiation masculine qu’eux-mêmes ont subi autrefois. Celui-ci débute par une cérémonie de circoncision collective, après laquelle les jeunes « initiés » vont passer une semaine dans des huttes en pleine nature, le temps de leur cicatrisation. Cette année, un riche Xhosa a demandé à Xolani d’initier son fils, Kwanda, qu’il juge pourri par la vie urbaine. La présence du jeune homme, homosexuel assumé, va confronter Xolani et Vija à la vérité devant laquelle, chacun à sa manière, ils se dérobent : l’importance vitale de la relation cachée qu’ils poursuivent, une fois l’an, à la faveur de leurs retrouvailles dans la montagne.
« Être un homme »
Que signifie devenir adulte, et donc « être un homme », comme doivent le clamer les jeune initiés pour surmonter l’épreuve, sinon parvenir à s’accepter soi-même ? Dans son premier long métrage de cinéma, John Trengove tisse frontalement, mais sans manichéisme, les étapes du rite et la sensualité, à la fois impérieuse et réprimée, de ses personnages. Porté par la performance subtile de son trio d’acteurs, ce récit âpre et intime, applaudi à travers le monde, a divisé l’Afrique du Sud, où la haine de l’homosexualité, bien que punie par la loi, s’exprime librement. Le film a valu insultes et menaces de mort à Trengove, cinéaste blanc auquel on a contesté le droit de s’emparer des traditions xhosa, comme à Nakhane Touré, musicien et écrivain connu, mais acteur débutant, qui insuffle au personnage de Xolani un mystère buté et douloureux.
Disponible du 19/06/2019 au 25/06/2019 ici : https://www.arte.tv/fr/videos/065785-000-A/les-inities/
E
t ce soir sur ARTE à 23h30

3 juin 2019

« Rocketman »: le public russe dénonce une « censure »

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien,homophobie,infos,internationnal — dominique @ 8:52

Résultat de recherche d'images pour "Rocketman"Le distributeur russe de Rocketman, le biopic sur la star britannique Elton John, a confirmé avoir retiré du film des scènes de sexe gay et de prises de drogue, pour des raisons légales. Il s’est ainsi justifié de sa décision, après l’annonce faite par des critiques de cinéma de coupures à la vision du long métrage de Dexter Fletcher.
« Nous rejetons avec la plus grande fermeté la décision de censurer Rocketman pour le marché russe » écrit Elton John sur Twitter
« Le fait que le distributeur local ait jugé nécessaire de retirer certaines scènes, empêchant le public de voir le film tel qu’il était prévu, est un triste reflet du monde divisé dans lequel nous vivons encore et de la manière cruelle dont il accepte si peu l’amour entre deux personnes », a-t-il ajouté.
Dans un communiqué, l’ONG Amnesty International a dénoncé un cas de « censure » qui « déshumanise les relations homosexuelles » et demandé la sortie de la version originale du film au nom du respect des droits des minorités sexuelles.
« Toutes les scènes de baisers, d’amour et de sexe oral entre hommes ont été coupées », a écrit sur Facebook le critique de cinéma russe Anton Doline, jugeant « flagrant » que des coupes ont été réalisées. Présenté au festival de Cannes, « Rocketman » retrace l’ascension d’Elton John, l’un des premiers chanteurs ouvertement gay, et sa lutte contre les addictions (drogue, sexe, alcool).
Depuis 2013, une loi punit d’une amende ou de prison tout acte de « propagande » homosexuelle auprès des mineurs. Il est toutefois difficile de savoir si elle s’applique au film, qui sera interdit au moins de 18 ans au moment de sa sortie programmée la semaine prochaine en Russie
Le ministre russe de la Culture Vladimir Medinski a démenti que son ministère soit à l’origine de ces coupes, arguant, cité par l’agence de presse Ria Novosti, que « tout est décidé par le distributeur ».
Selon le critique Anton Doline, le message apparaissant à la fin du film a aussi été modifié : alors que le texte original rappelle qu’Elton John a trouvé l’amour et élève deux enfants avec une personne du même sexe, la version russe indique seulement qu’il a créé une association contre le sida.

26 mars 2019

« Rocketman » ne sera pas censuré

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 17:42

Résultat de recherche d'images pour "Rocketman"Contrairement aux rumeurs qui circulent en ce moment, la Paramount n’a pas supprimé une scène de sexe gay dans le film « Rocketman », le biopic d’Elton John
Le réalisateur Dexter Fletcher jure qu’il est soutenu dans ses choix artistiques.
Dans une scène récemment dévoilée à la presse américaine, Taron Egerton, qui incarne Elton à l’écran, déclare: « Je suis un alcoolique, un sex addict et probablement un accro du shopping. » Tout est dit.
« Il était hors de question que ça soit un biopic classique. Le film commence quand Elton entre en cure de désintoxication », confiait Taron Egerton la semaine passée face à la presse. « C’est ce que je trouvais excitant. Voir quelqu’un qui est si universellement connu dans une situation aussi intime et vulnérable, c’est assez inhabituel. Ça dit beaucoup de choses au sujet d’Elton, à quel point il est franc et à quel point il est résistant. »
Taron Egerton s’est également confié sur les scènes de sexe qu’il a tournées pour le film. Dans les extraits dévoilés, on le voyait au lit avec le fantastique Richard Madden, héros de la série « Bodyguard ». « Je suis un acteur hétéro qui joue une icône gay. Je devais honorer ça correctement. Au début du film, il y a une scène d’amour entre Richard et moi et je suis très fier de ça. C’est la première scène d’amour que j’ai faite de ma vie et c’est celle de deux jeunes hommes qui tombent amoureux à un moment où ce n’était pas socialement acceptable. Je suis très fier de ça. »
Avant qu’on lui propose d’incarner Elton John, avec l’approbation même d’Elton qui supervise le film, la propre histoire de Taron Egerton était liée au chanteur. « Je suis tombé amoureux de lui quand j’avais 5, 6 ans en entendant la chanson Circle of Life dans Le Roi Lion. Puis je me souviens l’avoir écouté à 12 ans avec mon beau-père que ma mère venait de rencontrer et qui est devenu quelqu’un de très important dans ma vie. Je me revois chanter « I guess that’s why they call it the blues » avec lui pendant qu’il me conduisait à l’école. Puis, je me revois à 17 ans. J’ai auditionné pour une école d’art dramatique et j’ai chanté « Your Song »et je n’ai pas été pris. J’ai refait la même chanson, aux mêmes auditions, l’année suivante et j’ai réussi. Il a toujours été là. »
Il admet cependant que malgré les encouragements d’Elton, l’incarner au cinéma est « terrifiant ». Tout comme « chanter dans un rôle après un film comme Les costumes excentriques d’Elton John ont aidé à s’approprier le rôle. « J’ai regardé beaucoup d’extraits filmés où il apparaît. Et en fait, j’ai trouvé ça plus simple de jouer Elton vieux, parce que j’ai passé beaucoup de temps avec Elton tel qu’on le connaît aujourd’hui. Je n’ai pas connu Elton à 21 ans. Mais il y a des images… Tout est venu de la première fois où je me suis rendu chez lui et nous avons mangé un curry ensemble. Je ne savais pas si je devais le vouvoyer. On a parlé pendant deux heures et j’ai senti le poids de la responsabilité. »

25 mars 2019

Call Me By Your Name : un titre et une date pour la suite du roman

Classé dans : Art culture litterature,Cinema-DVD gay et lesbien,infos — dominique @ 15:40

call meL’auteur Andre Aciman révèle un peu plus d’informations sur la suite de son livre « Call Me By Your Name », popularisé par le film de Luca Guadagnino sorti l’an dernier…
Confirmée en décembre dernier par son auteur Andre Aciman, la suite du roman Call Me By Your Name, qui a inspiré le film avec Timothée Chalamet reparti de la cérémonie des Oscars 2018 avec la statuette du Meilleur scénario adapté, est en cours d’écriture. Aciman en a même révélé le titre et le pitch de départ. Il sortira dans sa version originale le 29 octobre 2019. Il a indiqué dans une note d’intention : « Le monde du roman ne m’a jamais quitté (…) Le film m’a fait réaliser combien j’avais envie de les retrouver et de les suivre à travers les années, c’est pourquoi j’écris ce livre. »
Ansi, le deuxième livre s’intitulera Find Me, et selon son éditeur, il revisitera les vies d’Elio et Oliver mais aussi le nouveau départ de Samuel, le père d’Elio, qui est désormais divorcé. Lors d’un voyage entre Florence et Rome, il rend visite à son fils qui est devenu un pianiste très talentueux. Une rencontre dans un train va entraîner Samuel dans une nouvelle relation qui va changer sa vie. Va-t-il, finalement, vivre un équivalent de ce qu’a vécu Elio, lui qui avouait avec un peu d’amertume à la fin du premier film de n’avoir jamais vécu rien de tel ? De son côté, Elio va déménager à Paris où il va être pris dans une passion amoureuse qui ne restera pas sans conséquences, tandis qu’Oliver, désormais professeur avec deux enfants adolescents, envisage de retourner en Europe…
L’histoire ne dit pas si le réalisateur Luca Guadagnino, très occupé entre de nouveaux projets de film et une série pour HBO, reprendra le roman d’Aciman pour la suite qu’il envisage depuis quelques mois de mettre en scène. En janvier dernier, il disait : « Laissez-moi vous donner un scoop : la suite -bien que je n’aime pas l’appeler ainsi, leur histoire étant plutôt un cycle- se déroulera à Paris. Et elle commencera avec Elio en train de pleurer. Avec cet éclat qui illuminera son regard et qui nous fera nous demander si nous sommes toujours là où on l’avions laissé. Mais non, il pleure parce qu’il est en train de regarder la fin d’un des meilleurs films au monde : Encore de Paul Vecchiali. Et c’est très juste par rapport au personnage : Elio aime le cinéma de Vecchiali parce que, comme lui, il est mélancolique. » Pour le moment, ça semble donc coller…
Tout récemment, Armie Hammer a émis des doutes quant à ce deuxième film, après avoir été plutôt enthousiaste par le passé
L’année dernière, Armie Hammer avait affirmé qu’il sauterait sur l’occasion de reprendre son rôle si la distribution et l’équipe de tournage restaient les mêmes. Mais il semblerait aujourd’hui qu’il ait changé d’avis.
«La vérité, c’est qu’il y a eu des discussions vraiment vagues à ce sujet (une suite), mais en fin de compte, j’en viens à penser que le premier était si spécial pour tous ceux qui l’ont fait, et tant de gens qui l’ont vu ont été touchés ou ont senti que le film leur parlait, a-t-il déclaré à «Vulture». Mais si nous en faisons un deuxième, je pense qu’on devrait se préparer à une déception. Je ne sais pas si ce serait la même chose que le premier».
Mais la star de 32 ans admet qu’il doit encore discuter de son changement d’avis avec Timothée Chalamet et Luca Guadagnino, bien que pour lui, tout dépende vraiment du scénario. «Je n’en ai pas parlé avec eux explicitement. Mais bon, si on se retrouve avec un scénario incroyable, et que Timmy est partant, et Luca est partant, je serais un connard si je disais non», a-t-il ajouté.

22 janvier 2019

Sortie : Ma vie avec James Dean

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 16:02

Un film de Dominique Choisy Sortie le 23 janvier 2019 www.optimale-distribution.com

Invité par l’association Les Écrans de la Côte pour présenter son premier longmétrage, Ma vie avec James Dean, dans des cinémas du littoral normand, le jeune réalisateur Géraud Champreux ne peut imaginer que sa vie va en être changée. De cavalcades en projections plus ou moins ratées, de promenades sur un chalutier en soirées méchamment arrosées, Géraud va finir par trouver une inspiration nouvelle dans cette improbable ville du bout de la terre.

Sortie : Ma vie avec James Dean dans Cinema-DVD gay et lesbien
Infos Film
Réalisateur: Dominique Choisy
Acteurs : Johnny Rasse Mickael Pelissier Nathalie Richard Juliette Damiens Marie Vernalde Bertrand Belin
lu sur optimale :
Ce troisième long-métrage de Dominique Choisy succède aux Fraises des bois, déjà présenté en compétition en 2012 à Chéries-Chéris. Le réalisateur continue à creuser son style singulier, entre Eric Rohmer et Jacques Tati. Ma vie avec James Dean est une fantaisie drolatique et romantique qui brille par son authenticité et transpire l’amour du cinéma et des acteurs. Mine de rien, il pose un regard complexe sur les relations amoureuses à travers des personnages épris de liberté, mais souvent entravés par les conventions. Cependant, c’est toujours avec la plus grande bienveillance qu’ils évoluent dans un décor de bord de mer entre la poésie de ses paysages et la solitude qui s’en dégage.

8 janvier 2019

Sortie DVD : sauvage

Classé dans : Cinema-DVD gay et lesbien — dominique @ 7:12

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

12345...72

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS