19 avril 2010

coming out de l’ex-champion olympique de natation australien Daniel Kowalski

Classé dans : coming out,infos,Sportifs — dominique @ 14:41

 

Le champion de nage libre  Daniel Kowalski a dans sa carrière remporté quatre médailles olympiques: deux de bronze et une d’argent aux JO d’Atlanta en 1996 et la médaille d’or en 4X200 Mètres nage libre à Sidney en 2000. Aujourd’hui retiré de la compétition il a le courage de faire son coming out.Kowalski se dit fatigué de vivre dans le mensonge et souhaite que les jeunes sachent que d’autres ont vécu avant eux ce qu’ils endurent encore aujourd’hui. Il est ainsi le troisième athlète australien  de haut niveau à faire son coming out, il rejoint ainsi le joueur de rugby  Ian Roberts et le plongeur et médaillé olympique Matthew Mitcham.
   0139.jpg
 Le champion olympique de natation australien désormais retiré de la compétition Daniel Kowalski, a fait son coming out le week-end dans la presse.
« Etre capable d’écrire que je suis gay me remplit de liberté, de fierté et de soulagement », écrit Daniel Kowalski dans un article publié par le quotidien « The Age ».
« Si j’avais eu des modèles, cela m’aurait aidé », ajoute l’ancien sportif âgé de 34 ans pour qui le coming out du joueur de rugby gallois Gareth Thomas a constitué le déclic de son propre coming out.Kowalski espère que son coming out aidera d’autres athlètes encore dans le placard à réaliser qu’ils ne sont pas seuls à vivre ce qu’ils endurent, et que si c’est dur de faire son coming out, on est aussitôt entouré par des tas de gens qui vous soutiennent.
On peut lire toute l’ interview de Kowalski sur theage.com.

Daniel Kowalski est né le 2 juillet 1975 à Singapour C’est un ancien nageur australien spécialiste des épreuves de demi-fond en nage libre. Triple médaillé olympique en 1996, Kowalski est longtemps un membre essentiel du relais 4 x 200 m nage libre australien. Mais avec l’émergence de Grant Hackett ou Ian Thorpe, il doit se contenter de courses de relais durant la fin de sa carrière. Avant ceci, il s’était illustré aux championnats du monde en remportant notamment six titres mondiaux en grand et petit bassin.

source WIKIPEDIA

   

30 mars 2010

Ricky Martin fait son coming-out

Classé dans : coming out,people — dominique @ 7:01

 

Dans un billet sur son site officiel, il se dit «fier» d’être homosexuel…Ricky Martin a mis fin au suspense, lundi: «Je suis fier de dire que je suis un homosexuel heureux» .  Il explique avoir commencé à écrire ses mémoires il y a «quelques mois» et que le projet l’a libéré. « Continuer à vivre comme je l’ai fait jusqu’à aujourd’hui ternirait l’éclat  dans lequel ces enfants sont nés. C’en est assez. Il faut que cela change. Aujourd’hui c’est mon jour, mon heure, mon moment« , écrit le chanteur. Des « années de silence et de réflexion m’ont rendu plus fort et m’ont  rappelé que la tolérance doit venir de l’intérieur« , ajoute Ricky Martin dans sa  lettre.
ajoute le chanteur, père de deux jumeaux nés d’une mère-porteuse en 2008. Depuis 10 ans, le chanteur portoricain a été outé un peu partout mais il n’avait jamais confirmé les rumeurs. Interviewé par Barbara Waters en 2000, il était apparu mal à l’aise alors qu’elle lui demandait ce que Gloria Estefan voulait dire par «embrasse ta sexualité» –il avait simplement répondu qu’il vivait «la vida loca». Sur son compte Twitter, la réaction de ses admirateurs allait du soutien à la déception, certains assurant le chanteur de leur amour « quoi qu’il  arrive » et se disant « fiers de lui« , d’autres exprimant leur incrédulité, leur déception, ou s’exclamant tout simplement « pourquoi?« .
     0146.jpg

9 mars 2010

Californie : le sénateur homophobe Ashburn fait son coming out

Classé dans : coming out,infos — dominique @ 16:40

 

 Le sénateur homophobe républicain de l’Etat de Californie Roy Ashburn, arrêté le 3 mars pour conduite en état d’ébriété après une nuit dans un bar gay, a annoncé lundi qu’il était homosexuel. D’après le « Huffington Post », le sénateur républicain de l’Etat de Californie, Roy Ashburn,  a été arrêté en état d’ébriété à la sortie d’un club, en compagnie d’un homme dont l’identité n’a pas été révélée.  Face au scandale, Roy Ashburn a aussitôt présenté ses excuses : «Je suis profondément désolé d’avoir agis de cette façon, rien ne peut justifier mon mauvais jugement. J’assume l’entière responsabilité de mes actes, et je suis prêt à en subir toutes les conséquences. Je m’excuse également pour l’impact que mes erreurs auront sur ceux qui m’ont supporté et fait confiance: ma famille, mes électeurs, mes amis, et mes collègues du sénat». Une arrestation qui risque de discréditer le sénateur républicain…Au cour de ses 14 années de mandat, Roy Ashburn a voté contre les toutes propositions favorables aux droits des homosexuels telles que la Journée d’hommage à Harvey Milk, récemment.    Californie : le sénateur homophobe Ashburn fait son coming out dans coming out 97068572
81241990 dans infos       Il avait également voté contre l’élargissement des lois anti-discrimination et contre la reconnaissance des mariages homosexuels ayant eu lieu en dehors de l’Etat.
Il avait même organisé un rassemblement anti-mariage gay.
L’organisation LGBT Equality California souligne qu’Ashburn ne s’est pas contenter de s’opposer aux droits en faveur des homosexuels, mais qu’ »il a légiféré contre eux ».
Dans son interview radiophonique, Roy Ashburn explique que ses votes représentaient la façon suivant laquelle ses électeurs voulaient qu’il vote, pas son propre « conflit interne ».
Au moment de son arrestation, Ashburn s’était d’abord dit « désolé pour l’impact que cet incident aura sur ceux qui (le) soutiennent », « famille, électeurs et collègues du Sénat ».
En congé depuis son arrestation, il a déclaré qu’il ne briguerait plus de mandat public au terme de celui en cours, qui s’achèvera dans le courant de cette année.

 

 

1 mars 2010

France 2 évoque le coming out de Gareth Thomas

Classé dans : coming out,Sportifs,TELE — dominique @ 6:49

 

 http://www.dailymotion.com/video/xce36q         Vendredi soir, France 2 pendant le match de rugby qui opposait la France aux Pays de Galles , je vous rappelle que la france à gagnée (20-16). À la mi-temps du match, les téléspectateurs ont pu découvrir un sujet consacré au coming out du rugbyman  Gareth Thomas… « je suis fier de jouer au rugby quand j’entends un gars comme ça », « il fait honneur au rugby » … commente Fabien Galthié

21 février 2010

Gareth Thomas :

Classé dans : coming out,Sportifs — dominique @ 18:46

 

 Le  19 décembre dernier,  Gareth Thomas faisait la Une du Daily Mail en dévoilant son homosexualité. « Cela m’a fait passer par toutes sortes d’émotions, les larmes, la colère et le désespoir absolu », avait expliqué l’ancien capitaine du XV gallois et des Lions britanniques et irlandais. « Je n’étais pas sûr de vouloir que les gens soient un jour au courant, et, pour être honnête, je suis inquiet de la réaction des gens et de l’effet que cela pourrait avoir sur ma famille », avait poursuivi le joueur le plus capé du rugby gallois, actuel arrière du club des Cardiff Blues. « Je ne veux pas être vu comme un joueur de rugby homosexuel. Je suis d’abord et avant tout un joueur de rugby », avait-il souligné, « je suis un homme. Il se trouve que je suis homosexuel. C’est sans intérêt. Ce que je choisis de faire une fois la porte fermée chez moi n’a rien à voir avec ce que j’ai réalisé dans le rugby ».        Gareth Thomas :  dans coming out img-184019g1k39
 49337347 dans Sportifs        Samedi, dans les colonnes de L’Equipe Magazine, Thomas est revenu sur ce coming out médiatique, le dernier en date pour un sportif de renom. Il ne regrette rien de ce geste, bien au contraire. « Les réactions n’ont été que positives. Tout le monde s’en fout que je couche avec un homme ou une femme. Les gens sont bien plus tolérants qu’on l’imagine ! » Thomas explique avoir craint davantage la réaction de ses ex ou actuels coéquipiers et entraîneurs en ce qu’il leur avait caché la vérité, bien plus que pour son homosexualité en tant que tel. Mais qu’il se rassure, ce coming out est parfaitement accepté, comme en témoigne Guy Novès, l’ancien coach du Gallois à Toulouse : « Je me fous de sa sexualité. Gareth reste Gareth »L’ancien international et capitaine du Pays de Galles, qui joue toujours chez les Blues de Cardiff, explique: “J’avais fait en sorte que l’interview au Daily Mail coïncide avec un jour de match, pour montrer que la vie continuait (…). Ce jour-là, nous avons joué à Toulouse… en maillot rose, ce qui nous a bien fait rire. J’ai eu droit à quelques vannes au moment des douches, bien sûr, mais rien de méchant, au contraire. C’est leur silence qui m’aurait gêné”.
Et en guise de conclusion, Thomas sait trouver les mots : « Je ne veux pas rester dans l’histoire comme un homo qui jouait au rugby, mais comme un grand joueur dont il se trouve qu’il était homosexuel. »

 Thomas restera à jamais comme un très grand de l’histoire du rugby.

13 janvier 2010

Gareth Thomas à la une du magazine gay Attitude

Classé dans : coming out,Sportifs — dominique @ 5:07

 

 01383.jpg         Gareth Thomas à la une du  numéro de février 2010 du magazine gay  Attitude, dans lequel il déclare vouloir jouer le rôle du «Je veux être le  modèle gay  que je n’ai  jamais eu » .
L’ancien centre du Stade Toulousain et de l’équipe du pays de Galles, actuellement à Cardiff a fait son coming out dans une interview publiée le samedi 19 décembre 2009 dans The Daily Mail  . A 35 ans, l’ancien capitaine de l’équipe du Pays de Galles de rugby livre sa crainte d’une telle annonce dans un milieu si « macho ». Il reconnaît que ce secret, qu’il a gardé tout au long de sa carrière, était « comme un nœud très serré dans (son) estomac et qui menaçait de céder à tous moments ».  » J’étais telle une bombe à retardement, » explique-t-il au quotidien anglais. « Je pensais pouvoir la dissimuler quelque part en moi, mais je n’y arrivais pas. « Le matin, tu te réveilles et tu te dis: « je peux y arriver, ça va aller ». Et le matin suivant, tu veux que personne ne te vois, parce que tu penses que si les gens te regardent, ils devineront que tu es gay », confie-t-il.

1 janvier 2010

les  » coming out  » célèbres de 2009 .

Classé dans : coming out,infos — dominique @ 5:01

 

Roger Karoutchi (depuis le 1er juillet 2009, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’OCDE ) Comme Bertrand Delanoë en 1998, le secrétaire d’État ( à l’époque ) Roger Karoutchi a fait son coming out en révélant son homosexualité dans une interview donné à Sept à huit sur TF1.         

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

 steph.bmp   Stéphane Bern Vous parlez d’homosexualité dans le magazine «Têtu». Est-ce une forme de coming out?
Non, je n’ai pas parlé de ça. A aucun moment je n’aborde ma vie personnelle. Je défends un certain nombre de convictions, mais je refuse d’être un porte-drapeau et un emblème. Je ne me prends pas assez au sérieux. Je déteste le communautarisme. En revanche, je serai toujours du côté des victimes: de l’homophobie, du racisme ou de l’antisémitisme. Et je me bats contre l’homophobie. C’était ça le message. J’assume ma vie et je ne veux pas faire de ma sexualité un sujet de débat.
source : lematin.ch
 Emmanuel Moire  : A 30 ans, le chanteur assume son homosexualité
Dans l’interview publiée dans TETU , on réalise que pour Emmanuel Moire, ce coming-out médiatique est une libération: «Ce n’est pas le fait de dire, de formuler qui me paraît essentiel. Mais d’accepter et de pouvoir vivre ma sexualité en toute liberté. Je veux en finir avec les non-dits. Quelle perte de temps!»
Une manière d’encourager d’autres jeunes hommes à le faire, même si ce n’est pas facile, et une occasion d’en finir avec les questions intrusives sur sa vie privée. «Je ne fais pas ce métier pour exister. Je n’ai pas le soucis de dire regardez avec qui je sors, avec qui je baise… Je m’en fous! Je suis un artiste pas un people», avait-il d’ailleurs déjà déclaré.
le  21 octobre 2009
        2464.jpg
 04.jpg        L’ancien captaine gallois Gareth Thomas, 35 ans, a dévoilé son homosexualité dans un entretien publié samedi par le quotidien britannique Daily Mail.  Ilavoue avoir pensé au suicide et parle de son divorce . il raconte son mariage en 2002 à sweetheart avec jemma – la femme qu’ il appelait son «rocher» – il a parle avec émotion de leur désir de devenir parents et le chagrin et la  souffrance trois fausses couches.A l’épque si quelqu’un mettait en doute le fait qu’i soit hétéro ,  il était pret à lui tomber dessus et à se servir de ses poings . Mais  tout cela était fait pour ( se )  cacher la vérité   le 4 novembre 2006, après un match au pays de galles à cardiff ,  ila fondu  en larmes ,  et il s’est rendu compte que cela ne pouvait pas continuer à cacher sa véritable identité  . Garder son secret l’aurait détruit .  «Je n’étais pas sûr de vouloir que les gens soient un jour au courant, et, pour être honnête, je suis inquiet de la réaction des gens et de l’effet que cela pourrait avoir sur ma famille», a poursuivi le joueur le plus capé du rugby gallois, actuel arrière du club des Cardiff Blues.

29 décembre 2009

Katy Perry : son frère a failli faire son coming out !

Classé dans : coming out,people — dominique @ 7:57

Katy Perry est une jeune femme qui veut se la jouer  » libérée  » qui s’amuse à écrire des chansons sur ses expériences sexuelles et a  écrit deux  chansons aux paroles controversées, (Ur So Gay et I Kissed A Gir) sur les amours homosexuelles . Apparemment, le jeune frère de la chanteuse, qui se prénomme David, serait gay et n’aurait toujours pas osé l’avouer à ses parents. Katy s’est chargé de confier l’information au monde, en publiant sur sa page « Twitter » : « Mon frère est enfin sorti du placard aujourd’hui ! Yay ! Des ‘Louboutins’ (marque de chaussures) pour tout le monde ! Joyeux Noël !«   
Cependant, le jeune homme n’a pas osé sauter le pas, puisque sa sœur a commenté plus tard dans la soirée : « Désolé les gars, je reprends les ‘Louboutins’, j’ai parlé trop vite. L’année prochaine j’espère.«   
         Katy Perry : son frère a failli faire son coming out ! dans coming out vrk0pukpoe2tsfkk

9 décembre 2009

«Sports et homosexualités: c’est quoi le problème?»

Classé dans : coming out,infos — dominique @ 16:33
 Petite tarlouze », « On n’est pas pédés, la preuve on t’encule », les propos et les banderoles homophobes fleurissent dans les stades. Pour la première fois, un documentaire de Canal+ aborde sans tabou la question de l’homosexualité dans le sport. 
 
 l n’y a pas moins d’homosexuels dans ce domaine qu’ailleurs. Simplement, très peu d’athlètes révèlent leur orientation sexuelle. Y-a-t-il donc un problème entre le sport et les homos ? C’est à cette question que tente de répondre le documentaire, écrit et réalisé par Michel Royer, coproduit par Capa, à partir d’interviews, de reportages et d’images d’archives. 
 
Michel Royer explique avoir essuyé beaucoup de refus. « Certains acceptaient de parler de leur homosexualité au téléphone, mais pas en public. Le triathlète Carl Blasco, la footballeuse Marinette Pichon parlent pour la première fois », a-t-il confié à l’AFP. 
 
D’autres sportifs de haut niveau témoignent. Comme le plongeur australien Matthew Mitcham, qui a été le premier champion olympique ouvertement homo en 2008, ou le footballeur Olivier Rouyer qui a fait son coming out à 53 ans. Pourquoi si tard ? « J’ai envie de dire tout simplement parce que la société n’est pas prête à ça », concède ce dernier, reconnaissant avoir eu peur d’être traité de « sale pédé ». 
 Un sociologue a interrogé une douzaine de sportifs de premier rang sous réserve de ne pas révéler leurs noms. Leur réponse a été unanime: « Il n’est pas question de révéler notre homosexualité, ça nous mettrait en danger dans le milieu sportif ».
           matthewmitcham2.jpg
rugbymen australien    
Le premier risque pour un athlète qui ne cache pas son homosexualité est d’être mis à l’index de l’équipe. Car le sport véhicule toutes sortes de clichés sur la virilité et de préjugés souvent ressentis douloureusement par les athlètes. Tant et si bien que beaucoup affichent une hétérosexualité, parfois imposée par leurs sponsors. Pour le triathlète Carl Blasco, en parler fut toutefois « une grande libération ». »Le racisme et l’homophobie, je ne vois pas la différence », assure le champion du monde 1998 de football Lilian Thuram.

Au sein des instances sportives, même si l’homophobie est condamnée, le discours est parfois maladroit. Pour preuve la réponse de Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, à la proposition d’une charte contre l’homophobie. « On n’a pratiquement jamais de cas qui se présente pour aller signer une charte pour attirer l’attention sur quelque chose qui n’est pas, heureusement, répandu ».
« Dans le rugby on ne parle pas d’homosexualité car les joueurs ont des gestes très physiques entre eux, ils préfèrent ne pas savoir pour éviter toute gêne. C’est un peu moins idiot que dans le foot où être homo est une injure », estime Michel Royer.

Pour lui, la situation va évoluer: aujourd’hui les médias évoquent le sujet qui n’est plus tabou pour les jeunes générations. Mais dans des sports collectifs masculins comme le football et le rugby, gérés par des responsables vieillissants, le chemin risque d’être encore long.
« Avec l’écho qu’a eu notamment l’histoire du Paris Foot Gay, il y a une vraie sensibilisation. La société va plus vite que les décideurs: il y a un gouffre entre le public et les sportifs d’un côté et les instances dirigeantes de l’autre », considère le producteur de Capa, Jean-Marie Michel.

  « Sports et homosexualités: c’est quoi le problème ? », le 4 janvier sur Canal+ à 20h50. source: E-llico.com  

20 octobre 2009

Emmanuel Moire fait son coming out dans TÊTU

Classé dans : coming out,people — dominique @ 5:53

Le chanteur Emmanuel Moire  évoque pour la première fois son homosexualité dans un long entretien à paraître ce mercredi dans TÊTU : »Il m’a fallu du temps pour accepter mon homosexualité »

 emanuel.jpg            « L’homosexualité fait partie de ma vie », confie-t-il. « Etre gay n’est pas un choix, c’est une question d’acceptation. Il m’a fallu du temps. J’ai dû apprendre à écouter mes désirs profonds et à surmonter mes peurs, à faire abstraction des autres, de la société, de la religion », explique-t-il encore. »Ce n’est pas le fait de dire que je suis gay, de le formuler qui me paraît essentiel. Mais d’accepter et de pouvoir vivre ma sexualité en toute liberté. Mon équilibre est de ne plus me sentir obligé de simuler. Je veux en finir avec les non-dits. Quelle perte de temps! J’aspire à une vie normale, discrète. Je suis en paix avec moi-même. »

Après le chanteur romantique, nous découvrons un interprète plus adulte. La mort de son frère jumeau en janvier a sans doute accéléré le processus : « J’ai pris conscience que la vie ne tient qu’à un fil. Qu’il faut être ouvert, dire les choses et cesser de vivre uniquement pour soi !« 

L’artiste, qui avait trouvé l’amour, est de nouveau célibataire. À 30 ans, il remonte la pente après la terrible disparition de son frère et entrevoit la vie de manière sereine. Il conclut son interview pour Têtu par une note optimiste : « L’homosexualité est un parcours, est faite de petits combats menés au quotidien. Il n’est jamais trop tard pour devenir soi… » C’est dit

Découvrez l’interview d’Emmanuel Moire dans TÊTU n°149.
En kiosques le mercredi 21 octobre.

1...2324252627

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS