• Accueil
  • > Archives pour octobre 2019

30 octobre 2019

Ricky Martin et son mari Jwan Yoseph papas d’un petit garçon

Classé dans : homoparentalité,people,photos — dominique @ 16:48

Ricky Martin et son mari Jwan Yoseph papas d'un petit garçon dans homoparentalité ricky-martin-e1572450498645

Ricky Martin annonçait la naissance d’une petite Lucia, sa première fille avec son mari, Jwan Yoseph, le 31 décembre 2018.
Aujourd’hui il annonce la naissance d’un deuxième enfant pour le couple. « Notre fils Renn Martin-Yosef est né », a annoncé le chanteur sur Instagram, avec une photo de leur bébé qu’il tient dans ses bras tout sourire.
Ricky Martin était déjà papa de deux petits garçons, des jumeaux prénommés Matteo et Valentino, nés en 2008 d’une mère porteuse. Il s’est marié avec l’artiste suédois d’origine syrienne, Jwan Yoseph, en 2018.

Gabon: l’homosexualité est désormais considérée comme une infraction pénale

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:29

afriqueAu Gabon, l’homosexualité est désormais considérée comme une infraction pénale.
Cette orientation sexuelle est désormais punie par la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code pénal. Rangée au titre “des agressions sexuelles et des atteintes aux mœurs”, dans le nouveau Code pénal qui ne cite pas explicitement le terme “homosexualité”, cette pratique est clairement soulignée à l’article 402 qui définit les différentes atteintes aux mœurs.
Ainsi, selon la loi, constituent des atteintes aux mœurs «tout acte impudique ou contre nature sur un individu de son sexe et mineur de moins de dix-huit ans», mais aussi, «les relations sexuelles entre personnes de même sexe».

C’est que de la télé : Damien Canivez dérape sur l’homosexualité

Classé dans : infos — dominique @ 16:18

C’est que de la télé : Damien Canivez dérape sur l’homosexualité dans infos 1-8Ce mardi 29 octobre, Damien Canivez a choqué les téléspectateurs en donnant son avis sur le Pacs, dans le dernier numéro de C’est que de la télé.
Valérie Benaïm et ses chroniqueurs ont participé à un débat intitulé : « 20 ans après sa création, le Pacs va-t-il détrôner le mariage? »
« Pour moi, le Pacs c’est un buvard, une feuille de brouillon que l’on agite comme ça pour avoir une ristourne fiscale, mais qu’on peut surtout casser en un formulaire qu’on envoie au tribunal. Pour moi, ça ne sert à rien », a déclaré le chroniqueur .
« Ça a été créé pour protéger les homosexuels dont, malheureusement, les partenaires décédaient du sida », a-t-il poursuivi au sujet du Pacs. De quoi profondément choquer l’animatrice du talk-show de C8 mais également le public.
Conscient du tollé qu’il a provoqué, Damien Canivez a tant bien que mal tenté de se justifier, affirmant qu’il avait voulu synthétiser les propos d’une sociologue. « Et forcément, qui dit synthèse, dit raccourci maladroit, a-t-il écrit. Je peux comprendre que certains s’en soient émus, ce qui n’était, bien évidemment, pas mon but. »

Une expertise psychiatrique de l’animateur Jean-Marc Morandini ordonnée par le juge

Classé dans : infos — dominique @ 16:07

morandiniLe juge chargé d’enquêter sur les accusations de harcèlement sexuel visant Jean-Marc Morandini a ordonné récemment une expertise psychologique et psychiatrique de l’animateur, a indiqué mardi une source proche du dossier, confirmant une information de 20 minutes.
Cette double expertise, ordonnée en septembre, vise à « déterminer le profil » de Jean-Marc Morandini, a précisé cette source à l’AFP. Elle devra être réalisée d’ici avril 2020 par des experts inscrits auprès de la cour d’appel de Paris, a-t-elle précisé.
Les expertises psychologiques et psychiatriques sont obligatoires en matière criminelle, mais pas en cas de délit – catégorie dans laquelle entre le « harcèlement sexuel » dont est accusé Jean-Marc Morandini, qui anime une émission quotidienne sur Cnews et une autre sur NRJ12.
Jean-Marc Morandini, 54 ans, avait été accusé de « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé » par plusieurs comédiens en 2016, dans le cadre d’un article du magazine culturel Les Inrocks sur des castings dénudés organisés par l’animateur télévisé.
Ces comédiens, qui ont depuis porté plainte, avaient accusé Jean-Marc Morandini et sa société « Ne Zappez pas ! Production » d’avoir profité des castings d’une web-série érotique, « les Faucons », pour les pousser à s’exhiber nus en étant filmés ou en se filmant.
Saisi de cette plainte, le parquet de Paris avait classé sans suite son enquête en janvier 2017. Mais les plaignants ont obtenu en 2018 la reprise des investigations, désormais entre les mains d’un juge d’instruction parisien.
Deux autres plaintes, sans lien avec la web-série, ont été déposées à l’encontre de Jean-Marc Morandini par deux jeunes hommes, mineurs à l’époque des faits qu’ils dénoncent. Dans cette autre affaire, il a été mis en examen pour « corruption de mineur aggravée ».
source : http://reloaded.e-llico.com

mercredi

Classé dans : photos — dominique @ 10:25

mercredi dans photos tumblr_p6e1cmxJA51s99d6oo1_400 tumblr_mjpu1megdU1rpz94zo1_1280 dans photos tumblr_nx4bozTLR11uw8hrmo1_500

29 octobre 2019

Kellogg’s soutient la communauté LGBT

Classé dans : PUB — dominique @ 18:20

imageLa célèbre marque Kellogg’s a décidé, en soutien à la campagne anti-intimidation de l’association GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation, défendant les droits de la communauté LGBTQ+), de produire une nouvelle boîte en édition limitée.
Celle-ci réunit toutes les mascottes du fabricant et les céréales qui leur sont associées — Frosted Flakes, Rice Krispies, Fruit Loops, ainsi que trois autres sortes — dans un seul et même paquet, se voulant un symbole de mixité et d’acceptation d’autrui.
Ces boîtes inédites sont vendues au coût de 20 $ US, Kellogg’s faisant un don de 50 000 $ US à GLAAD. En revanche, il ne semble pas possible de faire livrer les produits au Canada par l’intermédiaire du site web de la marque.
« C’est un symbole d’acceptation, quelles que soient notre apparence, nos origines ou les personnes que nous aimons. Nous croyons que tout le monde a droit à un environnement où il peut être le meilleur de lui-même », a fait savoir le producteur dans un communiqué.

Un policier qui avait traité ses collègues de bande de pédales condamné à 2.000 euros d’amende

Classé dans : justice — dominique @ 6:52

justiceNicolas C., en poste au service informatique du ministère de l’Intérieur, n’était pas en service lorsqu’il défilait, le samedi 21 septembre, sur l’avenue des Champs-Élysées.
Le gradé, qui s’est lui-même décrit pendant sa garde à vue comme un « sympathisant » du mouvement de contestation, a copieusement insulté une brigade de police motorisée lors de la manifestation. Repéré et arrêté un peu plus tard, il opposera de la résistance selon les policiers qui sont intervenus, ce qu’il a contesté. Le tribunal l’a d’ailleurs relaxé des faits de rébellion et débouté les parties civiles de leur demande de dommages et intérêts.
Lors de l’audience le 11 octobre, le policier a expliqué avoir dit « de loin » ce qu’il pensait des « voltigeurs », terme utilisé pour désigner les policiers à motos lors des manifestations. Nicolas C. a précisé les avoir qualifiés « probablement de branleurs, éventuellement de lopettes ». Il a également reconnu que l’emploi de l’expression « bande de pédales », figurant au dossier, pouvait « correspondre » à ses propos tout en se défendant d’être « homophobe ».
Passé par la prestigieuse brigade criminelle du 36 Quai des Orfèvres, les services de renseignement et de l’antiterrorisme, le prévenu, en dépression depuis deux ans, avait expliqué ressentir de la « tristesse » par rapport « à l’actualité, ce qui s’est passé au Bataclan », en référence aux attentats jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris.
Suspendu pendant quatre mois à titre conservatoire, il est sous le coup d’une procédure disciplinaire.

mardi

Classé dans : photos — dominique @ 6:48

2203180822021801mec en slip 22061601

28 octobre 2019

Bogota élit à sa tête une femme lesbienne

Classé dans : infos — dominique @ 17:34

 Bogota élit à sa tête une femme lesbienne dans infos 1-7

La campagne contre la corruption et les discriminations menée par Claudia López a porté ses fruits. Elle est devenue hier la première femme ouvertement homosexuelle à accéder à la mairie d’une capitale latino-américaine.
Recueillant près de 1,1 million de suffrages, soit 35% des voix, Claudia López est devenue hier la première femme ouvertement lesbienne élue à la tête d’une capitale sud-américaine. «Nous savions que seule l’unité pouvait gagner. Nous l’avons fait. Nous avons écrit l’histoire», a-t-elle clamé devant ses supporters de l’Alianza Verde, une coalition de gauche et écologiste formée pour ravir la mairie de Bogota à la droite libérale-conservatrice.

L’ancienne sénatrice de 49 ans, docteure en sciences politiques, a fait de la lutte contre la corruption sa priorité. Mais sa campagne a aussi défendu les droits des femmes et des minorités, qu’elles soient indigènes, noires ou LGBT, dans la mégapole de 7 millions d’habitants. «Je suis une femme, candidate d’un parti de centre gauche. Je suis aussi lesbienne, et cela ne devrait pas être pertinent dans la débat public, sauf qu’en Colombie, ce n’est pas indifférent», avait résumé López pendant sa campagne.
Pour Claudia Ayola, militante féministe citée par «El Espectador», cette élection envoie «un message net et direct aux femmes lesbiennes, un secteur discriminé à l’intérieur même du mouvement LGBT, victime de la discrimination et du machisme». Le quotidien note que lors des élections régionales d’hier à travers la Colombie, 74 personnes ouvertement LGBTI s’étaient portés candidates – un nombre sans précédent.
source : https://360.ch/

Geneviève de Fontenay: « Non à une Miss France transgenre « 

Classé dans : infos — dominique @ 16:43

-Genevieve-de-FontenayInterrogée sur la possibilité d’élire une Miss France transgenre, Sylvie Tellier la patronne de l’organisation du concours de beauté répond dans les colonnes du quotidien Le Parisien.
« Le règlement Miss France est simple : il faut être une femme entre 18 et 25 ans pour concourir. L’histoire du concours Miss France, c’est de proposer au public des jeunes femmes avec des personnalités. Demain, si une femme ou un garçon ayant changé de sexe et ayant donc un état civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale. Si cela se trouve, c’est déjà arrivé, je n’en sais rien », déclare-t-elle.
La journaliste qui l’interroge souligne néanmoins que « dans le règlement sur Internet, il y a pourtant écrit ‘né de sexe féminin’, ce qui exclut les personnes transsexuelles… ». « C’était le vieux règlement de Geneviève de Fontenay. Dans le règlement actuel de l’émission, c’est être de sexe féminin », réplique alors Sylvie Tellier qui peine manifestement à définir clairement la position du Comité Miss France.
D’autant plus qu’elle conclut l’entretien par ces mots: « Je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une jeune femme transsexuelle. Mais si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l’élit, on ne s’y opposera pas. »
La fondatrice du concours Miss France, Geneviève de Fontenay, a réagi à cette déclaration.
Geneviève de Fontenay a réagi en exclusivité à Jeanmarcmorandini à cette possibilité. « Je suis évidemment contre une Miss France transgenre, une identité sexuelle psychique qui ne correspond pas au sexe biologique de la naissance ! », nous explique-t-elle. Et d’ajouter : « Je défendrai l’image de Miss France, que j’ai préservée pendant plus d’un demi siècle, jusque dans ma tombe ».

12345...8

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS