• Accueil
  • > Archives pour décembre 2017

31 décembre 2017

USA : Les évêques catholiques exhortent les parents à rejeter leurs enfants trans

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,mariage - union civile,religion — dominique @ 14:22

catho gayUne lettre ouverte de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) exhorte les parents à rejeter les enfants transgenres et réaffirmé que le mariage ne peut être que celui d’un homme et d’une femme :.
«En tant que dirigeants de diverses communautés de foi à travers les États-Unis, beaucoup d’entre nous se sont réunis dans le passé pour affirmer notre engagement envers le mariage comme union d’un homme et d’une femme et comme fondement de la société. Nous réitérons que le mariage naturel continue d’être inestimable pour la société américaine.
Nous nous réunissons pour rejoindre nos voix sur un précepte plus fondamental de notre existence commune, à savoir que les êtres humains sont des hommes ou des femmes et que la réalité socioculturelle du genre ne peut être séparée du sexe masculin ou féminin.»
« Nous reconnaissons et affirmons que tous les êtres humains sont créés par Dieu et ont de ce fait une dignité inhérente. Nous croyons aussi que Dieu a créé chaque personne homme ou femme; par conséquent, la différence sexuelle n’est pas un accident ou un défaut – c’est un don de Dieu qui nous aide à nous rapprocher les uns des autres et de Dieu. Ce que Dieu a créé est bon. « Dieu a créé l’humanité à son image; à l’image de Dieu, il les a créés; il les a créés homme et femme « (Gn 1, 27) », lit-on dans la lettre du 15 décembre que l’on retrouve ici.
«Les enfants en particulier sont blessés quand on leur dit qu’ils peuvent «changer» leur sexe ou, en outre, donné des hormones qui affecteront leur développement et les rendront peut-être infertiles à l’âge adulte. Les parents méritent d’être mieux guidés sur ces décisions importantes, et nous exhortons nos institutions médicales à respecter le principe médical de base: «d’abord, ne pas nuire». L’idéologie du genre nuit aux individus et aux sociétés en semant la confusion et le doute de soi. L’État lui-même a donc tout intérêt à maintenir des politiques qui soutiennent le fait scientifique de la biologie humaine et à soutenir les institutions sociales et les normes qui l’entourent».
«Le mouvement d’aujourd’hui pour imposer la fausse idée – qu’un homme peut être ou devenir une femme ou vice versa – est profondément troublant. Cela oblige les gens à aller contre la raison, c’est-à-dire à être d’accord avec quelque chose qui n’est pas vrai, ou à faire face au ridicule, à la marginalisation et à d’autres formes de représailles» .
«Nous désirons la santé et le bonheur de tous les hommes, femmes et enfants. Par conséquent, nous demandons des politiques qui soutiennent la vérité de l’identité sexuelle d’une personne en tant qu’homme ou femme, et la vie privée et la sécurité de tous. Nous espérons une nouvelle appréciation de la beauté de la différence sexuelle dans notre culture et pour un soutien authentique de ceux qui sont en conflit avec leur identité sexuelle donnée par Dieu.»
La lettre a été co-signée par divers chefs religieux basés aux États-Unis, notamment des membres de l’Église luthérienne, de la Société islamique, de l’Église baptiste du Sud, de l’Église anglicane en Amérique du Nord et de l’Église orthodoxe grecque.

Malaisie : un programme incite les transsexuels à revenir à « une vie normale »

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 10:52

lgbtL’État de Terengganu en Malaisie projette un programme pour inciter les transexuels à revenir à « une vie normale », ont annoncé samedi des responsables suscitant l’inquiétude de militants LGBT dans ce pays conservateur majoritairement musulman.
Le programme, auquel la participation sera volontaire, est prévu sur plusieurs jours en 2018 une fois achevé un recensement des transsexuels, a précisé Ghazali Taib, membre du conseil gouvernemental du Terengganu. Il impliquera des experts médicaux, psychologiques et religieux ainsi que des transsexuels qui sont « revenus à une vie normale ». « Les transsexuels font partie de notre société (…). Ils relèvent de notre responsabilité », a-t-il ajouté. « À la fin, le choix leur revient. Le gouvernement n’entend pas les forcer. Nous leur donnons un chemin pour faire les choix les meilleurs pour leur vie ».
Aucun chiffre officiel n’existe sur les personnes transgenre en Malaisie, mais il est commun de voir des femmes transgenres travailler dans des restaurants ou des magasins, en particulier dans la capitale Kuala Lumpur. Selon les militants transgenre, elles sont victimes de discriminations et vivent dans la peur permanente d’une agression.

dimanche

Classé dans : photos — dominique @ 7:28

29111702 30081703 mec nu 10121704

30 décembre 2017

Cameroun : 2 femmes arrêtées et torturées pour une balade

Classé dans : homophobie,internationnal — dominique @ 21:47

gendarmes-ndogbong-sign-cameroun-e1514469805872Les Gendarmes de la ville de Douala au Cameroun arrêtent et torturent deux membres de la communauté LGBTI pour motif de balade commune dans un jardin public le 8 décembre 2017.
Coco, jolie fille de 19 ans, et Vivi, âgée de 20 ans très hommasse, toutes deux élèves dans la ville de Douala, ont été victimes d’une arrestation arbitraire par les éléments de la brigade de Gendarmerie de Ndogbong alors qu’elles faisaient une balade au jardin public de Bonamoussadi le vendredi 8 décembre 2017 aux environs de 21 heures.
Après rencontre et échange avec les deux victimes (pour qui les pseudonymes sont utilisés dans cet article, pour la securité), celles-ci résument leur déclaration
faite aux gendarmes:
« Nous ne sommes pas en couple mais juste de bonnes amies. L’amitié entre fille est-elle criminelle ? Nous ne cesserons sans doute de nous questionner sur ce fait. Nous nous sommes fixées une rencontre au jardin public de Bonamoussadi afin de discuter de nos problèmes respectifs. Notons que ce jardin est d’ailleurs très fréquenté dans la ville. C’est un lieu ouvert » .
Dans les faits, Coco serait arrivée la première au lieu de la rencontre aux environs de 21 heures. D’une beauté angélique et d’un charme incontournable, elle aurait vite fait de repousser les multiples avances des hommes présents sur les lieux. Ces derniers très déçus de leur échec, remarquant la compagnie de Coco aux cotés de Vivi très hommasse étant arrivée à son tour sur les lieux, n’ont cessé de balancer des paroles désobligeantes: « lesbiennes », « suceuses » et autres. Très vite l’attroupement a fait scène dans un combiné de regards scandaleux et de paroles blessantes. Vers minuit, les gendarmes alertés, les deux amies comme elles l’affirment ont été brutalisées, arrêtées et conduites à la gendarmerie sur le motif de « lesbianisme ».
Après interviews poussés et torture physique (bastonnade inhumain à coups de machette, visages amochés à coups de chaussures militaires), les deux victimes n’ont pas eu le choix que de passer aux aveux attendus (accepter qu’elles sont lesbiennes et en couple) par lesdits gendarmes sur procès-verbal.
Durant trois jours de sévices intenses, tortures et traitements cruels inhumains et dégradants (les deux filles étaient menottées et suspendues à la fenêtre d’où une position debout), les parents des victimes les ont assistées sans toutefois pouvoir leur faire gagner leur liberté. Apres plusieurs pressions exercées par les points focaux de la plateforme UNITY présents dans la ville de Douala avec le concours desdits parents, une somme de 100.000 CFA (environ 152 euros) a été demandée par lesdits gendarmes en contrepartie de la liberté des filles.
À cet effet, maintes quêtes et démarches aux fins de recouvrir ledit montant ont été entreprises. La somme collectée et versée en deux tranches entre les mains des gendarmes le 11 décembre, les deux filles ont été libérées l’une après l’autre et exemptées de toute poursuite.
Voilà la justice camerounaise, celle qui condamne sur de simples suspicions et allégations. Celle qui s’inspire des revendications et ressentis homophobes. Devrait-on être condamné sur un simple délit de facies ? Nina Bouraoui dira à cet effet :
« Si on est homosexuel, ce n’est pas pour mimer les autres! L’homosexualité n’est pas une alternative à l’hétérosexualité. C’est autre chose, une autre forme d’amour ».
Jacks Oke, l’auteur de cet article, est un militant pour les droits LGBTI au Cameroun qui écrit sous un pseudonyme.
via : https://76crimesfr.com

Italie : Les pubs gays de Renault

Classé dans : PUB — dominique @ 19:05

   

«Parfois, la meilleure surprise est de ne pas avoir de surprises. Pas même à Noël . La vie peut vous surprendre, la route ne doit pas» .
C’est le slogan des nouveaux spots Renault Scenic qui ont envahi les réseaux nationaux italiens ces dernières semaines, provoquant un peu de curiosité.
Dans le premier spot , intitulé « Hôpital », nous voyons un couple se précipiter à l’hôpital, alors que madame est prête à accoucher.
Un moment particulier qui l’amène à s’ouvrir, révélant à son mari toute une série de vérités choquantes: «ce sont des jumeaux, ils ne sont pas de toi, ils sont de ton frère ». Réponse de l’homme, enfin prêt à jeter un masque trop longtemps porté: «Je suis gay ».
Dans la deuxième pub , intitulé Mariage , nous avons deux hommes, le futur mari et son témoin qui lui fait une drôle de confession: « Je t’aime. J’aime aussi ta femme. Nous avons couché ensemble.  » réponse du futur mari: « Moi et ta mère aussi ».
Tout ça pour faire connaître les nouveaux dispositifs technologiques liés à la sécurité de conduite, tels que le détecteur de fatigue, le freinage d’urgence et la distance de sécurité.
Bravo Renault

USA : Les défenseurs LGBT saluent la fin de la «panique gay» dans l’Illinois

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 17:30

lgbtÀ partir de lundi, les avocats de l’Illinois seront interdits d’utiliser la «panique homosexuelle» comme défense après l’adoption d’une loi – sans un seul «non» à la Chambre des représentants ou au Sénat – ce qui en fait le deuxième État du pays à interdire cette défense dans la salle d’audience.
Anthony Michael Kreis, qui a rédigé le texte de l’Illinois, a déclaré que le passage de la loi sur la «panique gay» a stimulé les efforts dans d’autres États pour adopter des interdictions similaires.
Lorsque Matthew Shepard, âgé de 21 ans, a été frappé , attaché à une clôture et laissé pour mort en 1998, les avocats de ses assassins ont déclaré Shepard leur avait faire des avances sexuelles.
Quand un garçon californien de 14 ans a abattu son camarade de classe gay en 2008, ses avocats ont soutenu que c’était parce que la victime l’avait provoqué en flirtant avec lui.
Et après qu’une femme transgenre de 21 ans à Harlem ait été battue à mort en 2013, l’un de ses agresseurs a dit qu’il l’avait blessée mue par « une fureur aveugle » après qu’il ait flirté avec elle et ensuite réalisé qu’elle était transgenre.
Les personnes LGBTQ ont souvent été attaquées ou tuées, ou condamnéescar les avocats tentaient, parfois avec succès, d’utiliser la «panique homosexuelle» comme excuse lors de leur défense.
Kreis a entendu des avocats du Massachusetts, du Rhode Island et du New Jersey, entre autres, demander de l’aide pour faire avancer leurs propres projets de loi. Une législation similaire a été discutée par les législateurs du New Jersey et de Pennsylvanie.
Kreis a déclaré que parce que la communauté LGBTQ est trop souvent victime de violence, la loi arrive à un moment important.
Cette année a été l’année la plus meurtrière de la communauté transgenre, avec au moins 28 personnes tuées par balle aux États-Unis, selon la campagne pour les droits de l’homme.
«Cela envoie un message important à la communauté LGBTQ, à savoir que l’État les protégera également et que les tribunaux ne seront pas autorisés à adopter ce type de défense, qui rend coupable les victimes», a t’il déclaré
ISelon les estimations du Williams Institute, un think tank de la Faculté de droit de l’UCLA, on estime que les défenses homosexuelles et transsexuelles ont été utilisées dans au moins 23 États depuis les années 1960.
Ce type de défnse a permis aux personnes accusées d’avoir tué des personnes LGBTQ de recevoir des peines moins sévères, et dans certains cas, d’éviter toute punition, selon l’institut.

court métrage gay : Leather

Classé dans : courts metrages — dominique @ 9:26

Leather est une comédie qui dépeint la vie de Josemi, un homme soumis, incertain et lâche qui va bientôt avoir 30 ans
Il est coincé entre une mère surprotectrice et un travail hautement compétitif, où il n’y a de la place que pour des «leaders».
Il découvre un fluer qui changera radicalement sa vision de la vie.
[en espagnol avec sous-titres anglais ou allemands mais la traduction en français est assez bonne]
Ecrit et réalisé par Alberto Piedrabuena et Alejandro Bohórquez.
Avec: César Rosado, Charo Badajoz, José Blanco, Nuria Gallego, María Ronda, Alberto Piedrabuena et la participation de Antonio Villa et Víctor Algora.

leather  

USA :L’administration Trump dissout le conseil sur le VIH et le sida

Classé dans : internationnal,politique,Sante — dominique @ 8:36

sidaL’administration Trump a licencié ce qu’il restait du comité officiellement chargé de conseiller le président américain sur la lutte contre le VIH/sida (PACHA), rapporte la presse américaine .
Six membres du conseil avaient déjà démissionné en juin pour protester contre les politiques sanitaires de l’administration. Les dix derniers membres restants ont été licenciés, selon le Washington Post.
Les contrats ont pris fin immédiatement, selon le quotidien qui cite l’épidémiologiste Patrick Sullivan.
M. Sullivan a été nommé pour un mandat de quatre ans en mai 2016 sous d’administration de l’ancien président américain Barack Obama.
PACHA, fondé en 1995, fournit des avis à l’administration américaine au sujet des politiques, recherches de traitements et prévention du virus VIH et du sida.
« L’administration Trump n’a pas de stratégie pour faire face à l’épidémie actuelle, ne cherche aucun avis d’expert pour formuler des politiques relatives au VIH », a déploré l’avocat Scott Schoettes défendant la cause des LGBT dans l’organisation Lambda Legal qui a démissionné cet été.
Seulement 40% des personnes vivant avec le VIH aux Etats-Unis ont accès à des traitements cruciaux pour leur survie.

samedi

Classé dans : photos — dominique @ 8:29

09101702 07111707 08111709

29 décembre 2017

Bresil : plus d’un meurtre homophobe par jour

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 17:04

Bresil : plus d'un meurtre homophobe par jour dans homophobie bresil-homphobie-agression-e1514563412860Le corps calciné d’un homme de couleur, homosexuel et sans-abri, a été retrouvé dans un parking au Brésil en début de semaine.
Le jeune homme était connu des habitants du quartier de la marina de Jardim, l’une des parties les plus riches de Sao Paulo, comme une personne amicale.
Il dormait dans un squat abandonné quand un incendie s’est déclaré. Ses restes carbonisés ont été retrouvés par les services d’urgence .
Selon les rapports de police, l’incendie a entraîné une mort suspecte, mais le surintendant de police Ruy de Mattos n’était pas sûr que l’incendie ait été délibérément allumé.
Il a également déclaré qu’il ne pouvait pas affirmé que le feu était un acte criminel ou qu’il avait quelque chose à voir avec la sexualité d’Alexandre.
Des témoins qui connaissaient Alexandre affirment qu’il avait déjà été victime d’agressions auparavant.
Un voisin déclare que ce n’était pas la première fois que ça arrivait. Son squat, un hangar, avait déja pris feu il y a deux mois.
Le taux de meurtres LGBTI au Brésil dépasse maintenant le triste record de un par jour.
Le chiffre est en  augmentation par rapport à celui d’ un crime homophobes toutes les 25 heures rapportée en janvier cette année par le Gay Group of Bahia (GGB) dans son enquête annuelle.
En 2016, le groupe a enregistré 343 décès liés à la violence homophobe, biphobe et transphobe au cours de la dernière année.
En septembre de cette année, le groupe a déjà enregistré 220 homicides LGBTI.
Mais le taux des hommes de couleur assassinés au Brésil est également élevé. En 2015, l’Institut brésilien de recherche économique appliquée a constaté que pour 100 assassinées, 71 d’entre elles étaient des hommes noirs.

12345...18

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS