• Accueil
  • > homophobie
  • > Tchétchénie : menaces sur les journalistes qui ont révélé la purge anti-homosexuels

15 avril 2017

Tchétchénie : menaces sur les journalistes qui ont révélé la purge anti-homosexuels

Classé dans : homophobie — dominique @ 15:14

president-tchetchene-Les autorités tchétchènes, des politiques ainsi que les instances religieuses, ont promis de châtier les journalistes qui ont dévoilés les purges et l’emprisonnement des hommes homosexuels en Tchéchénie
Dans une déclaration, les dirigeants de Novaïa Gazeta écrivent: « Nous avons de sérieuses inquiétudes pour la sécurité de nos employés. »
Novaïa Gazeta révélait qu’une réunion d’urgence s’est tenue le 3 avril (soit 48 heures après la publication du premier article choc) à Grozny en Tchétchénie. « Des représentant de l’opinion publique, des représentants religieux, ainsi que les représentants des 24 wird [sous-branche d’une confrérie soufie] » se sont rassemblés dans la mosquée centrale de la capitale pour discuter de ces révélations déjà portées en dérisions par les porte-paroles officiels de cette république constitutive de la Fédération de Russie.
À la fin de la réunion, une résolution a été adoptée et publiée : « Compte tenu du fait que [Novaya Gazeta] insultent les fondements laïques de la société tchétchène et la dignité des hommes-Tchétchènes, ainsi que notre foi, nous promettons que les instigateurs subiront un châtiment, où qu’ils soient et sans délai de prescription ».
Novaïa Gazeta a répondu aux menaces dans un communiqué: «cette résolution encourage les fanatiques religieux au massacre des journalistes ».
« le silence et l’inaction de tous les protagonistes qui ont pourtant le pouvoir d’agir deviennent complices de cette situation. Nous savons pertinemment que nous pouvons payer le prix fort Voilà pourquoi la Novaïa Gazeta continue de travailler en Tchétchénie.
« Mais nous sommes très conscients du prix élevé que nous pouvons payer » ajoute le journal
« Cela nous paraît évident : cette résolution encourage les fanatiques religieux au massacre des journalistes », s’inquiète désormais le journal qui a d’ores et déjà alerté le Kremlin. Le secrétaire de presse du régime Ruuse , Dmitri Peskov, s’est pour l’heure contenté de répondre que « si des accusations calomnieuses ont été faites, il existe des moyens légaux pour les contrer. »
Depuis sa création, Novaïa Gazeta a déjà assisté impuissant à l’assassinat de cinq de ses journalistes dont la majorité travaillait sur la Tchétchénie. Pour cette raison, le journal d’opposition avait officiellement annoncé son retrait du pays en 2009. En dépit des menaces actuelles, l’équipe se dit déterminée à couvrir la persécution anti-gay car « le silence et l’inaction de tous les protagonistes qui ont pourtant le pouvoir d’agir deviennent complices de cette situation. Nous savons pertinemment que nous pouvons payer le prix fort. Les meurtres non élucidés d’Anna Politkovskaïa et de Natalia Estemirova en sont la preuve évidente », signait la rédaction.

Une réponse à “Tchétchénie : menaces sur les journalistes qui ont révélé la purge anti-homosexuels”

  1. Martine Moscovitz dit :

    Amnesty international, l’ONU, toutes les associations de chaque pays, tous les dirigeants de chaque pays, le monde entier doit rappeler à la Tchétchénie ce que veut dire le mot : LIBERTÉ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS