31 mars 2017

Tunisie : Shams rappelle que l’homosexualité n’est pas une maladie

Classé dans : infos — dominique @ 16:42

karim-Suite à l’arrestation du cinéaste Karim Belhadj pour homosexualité, l’association Shams de défense des droits des homos, a rediffusé un communiqué de la STSC affirmant que l’homosexualité n’est pas une maladie.
Dans ce communiqué daté du 28 septembre 2015, la Société tunisienne de sexologie clinique (STSC) a indiqué que l’homosexualité n’est plus considérée comme une pathologie depuis le début des années 80 mais comme une orientation sexuelle involontaire. Elle a expliqué que «la Déclaration universelles des droits sexuels adoptée en 1999 par l’Association mondiale de santé sexuelle (WAS) insiste, entre autre, sur les principes de »liberté sexuelle », d’intégrité sexuelle et corporelle, d’intimité sexuelle et d’égalité sexuelle sans aucune discrimination. Ces principes sont indissociables des droits de l’homme et indispensables pour jouir d’une santé sexuelle équilibrée».
Par ailleurs, la STSC a vivement condamné le recours au test anal, qu’elle a considéré comme une atteinte à la dignité de la personne et à son intégrité. Elle précise que «cet examen ne devrait être effectué que dans un contexte de pathologie ou d’agression sexuelle», rappelant que tout médecin doit se conformer à la déontologie et respecter de la dignité humaine. Il ne doit en aucun cas utiliser ses moyens pour l’entraver.
La STSC considère l’article 230 du code pénal pénalisant les rapports homosexuels comme un texte répressif et non conforme aux législations internationales actuelles et demande sa révision en se basant sur le principe universel de l’abolition de toutes les dispositions pénalisant les rapports entre adultes consentants.

TPMP accusé de transphobie

Classé dans : TELE — dominique @ 15:59

tpmpL’émission de Cyril Hanouna est une nouvelle fois dans le collimateur de l’Association des journalistes LGBT (AJL). Après avoir réalisé une étude édifiante recensant de multiples séquences homophobes à la fin de l’année dernière, c’est l’édition du 23 mars dernier de « Touche pas à mon poste » qui est en cause cette fois. Au cour de cette émission, l’animateur Camille Combal a utilisé la photo d’une femme trans dans l’optique de se moquer du chroniqueur Gilles Verdez. « Au delà de la transphobie évidente de la ‘blague’, il apparait que TPMP franchit une autre ligne jaune, celle du droit à l’image, en diffusant la photo de cette personne sans avoir obtenu son autorisation », considère l’AJL. La jeune femme dont l’image a ainsi été utilisée est une militante associative contre la transphobie. Selon l’AJL, elle a été reçue le 30 mars par la production. Elle attend aujourd’hui de savoir comment l’émission s’est procurée une photo d’elle, des excuses publiques dans l’émission, et une compensation financière sous forme de dons aux associations. L’AJL estime que TPMP « continue d’utiliser les personnes LGBT pour susciter moqueries et humiliations » malgré ses remontrances. L’association a signalé l’émission auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Autre sujet de polémique , celle d’un lycéen traité de «lèche-cul» dans l’émission : La semaine dernière, la chaîne locale TV7 avait diffusé un sujet sur le lycée privé Saint-Marie de Bastide à Bordeaux dont le taux de réussite au baccalauréat en 2016 était de 98 %. Parmi les témoignages des élèves, celui très enthousiaste de Quentin Faugeras, étudiant en Terminale L. «Ce lycée est extraordinaire, a-t-il assuré avec une parfaite élocution. Je suis arrivé en troisième, je ne m’attendais absolument pas à ce que j’allais voir. La pédagogie, l’enseignement… J’arrive vraiment à comprendre. Les profs se mettent à notre place et à notre portée. C’est vraiment bien.» Durant son Poste de surveillance mercredi soir dans Touche pas à mon poste!, Camille Combal s’est amusé de cette séquence. «Sur la chaîne locale TV7, ils ont trouvé le plus gros fayot de l’histoire de l’Éducation nationale, impossible que ce gars ne soit pas délégué de classe», a commenté le chroniqueur de Cyril Hanouna en concluant sa séquence avec des images du jeu Motus sur France 2 où la candidate proposait le mot «lèche-cul». Malgré le contexte humoristique de la chronique vue par des centaines de milliers de téléspectateurs, de nombreuses personnes ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux en découvrant le tweet posté par le compte officiel de TPMP (2,7 millions d’abonnés) où le visage de Quentin Faugerias était associé au commentaire «L.E.C.H.E.C.U.L.». Un tweet supprimé depuis… En juin 2015, Sud-Ouest avaient consacré un portrait au brillant adolescent d’aujourd’hui 17 ans. Abandonné dans une rue de Ouagadougou, au Burkina Faso, alors qu’il n’était qu’un bébé, il avait été recueilli dans un orphelinat avant d’être adopté à l’âge de 2 mois par la famille Faugeras. Très jeune, il s’est passionné pour la préhistoire et s’est mis à dessiner des fresques qui ont été exposées dans sa commune d’Izon. «Comme les hommes des cavernes qui ne connaissaient pas encore l’écriture et exprimaient la peur, la faim, la joie ou la tristesse par la peinture, j’ai repris leurs dessins en les adaptant à ma vie, avait-il confié à Sud-Ouest. Je dénonce le racisme et la discrimination ainsi que mes périodes agréables ou violentes.» Un article relayé sur Twitter par les internautes mécontents en réponse à TPMP..

Maroc : un homme gay victime de chantage risque la prison

Classé dans : homophobie,infos,internationnal,justice — dominique @ 15:39

marocUn homme d’une soixantaine d’années a été interpellé alors qu’il venait porter plainte.
Quelques jours auparavant, il avait rencontré deux jeunes Casablancais d’une vingtaine d’années qu’il avait invités chez lui à la maison. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et les deux jeunes le prennent en photo alors qu’il est nu et le menacent de les publier sur Internet, rapporte Aujourd’hui le Maroc.
Désespéré après leur avoir demandé de rendre les photos et de ne pas les publier, il a fini par se rendre au commissariat pour porter plainte.
Non seulement il se fait arrêter, mais en plus il risque trois ans de prison pour homosexualité.
Les deux jeunes maitres-chanteurs ont été également été interpellés et devraient bientôt passer devant le tribunal de première instance de Casablanca.

homme

Classé dans : photos — dominique @ 7:42

mec en slip 01 mec en slip 03 beau mec en slip 01

La gaffe de Gay Star News

Classé dans : presse — dominique @ 6:25

gsnGay Star News (GSN), le site web d’actualité LGBT, s’excuse après avoir partagé une photo dans laquelle on peut voir, entre autres, un chimpanzé qui illustre la chanteuse afro-américaine Nicki Minaj.
Le site de nouvelles a rapidement retiré la publication, mais le mal était fait: une capture d’écran a refait surface.
Même si Gay Star News (GSN) s’est aussi gentiment moqué de Madonna et de Britney Spears, c’est la référence raciste à propos de Nicki Minaj qui a semé la controverse.
GSN s’est rapidement excusé, en expliquant que l’employé responsable de l’erreur «n’avait pas vu la référence»
Nous sommes non seulement désolé mais nous nous emploierons à faire amende honorable. Nous sommes fermement contre le racisme et cela est vraiment important pour nous.» écrit le site

Italie : un journaliste aide un ressortissant marocain gay à revenir en Italie

Classé dans : infos — dominique @ 5:51

o-MAROC-facebookUn ressortissant italien d’origine marocaine, âgé de 19 ans, a été reconduit au Maroc par ses parents pour le «guérir» de son homosexualité, d’après Gay.it, un site d’information italien destiné à la communauté LGBT. Ses parents auraient en effet prétexté de fausses raisons pour l’emmener dans leur pays d’origine.
Dans le but de retourner en Italie, le jeune homme, un dénommé Mahmoud, a lancé un appel à l’aide à un journaliste italien indépendant, Marco Maisano. «En mars 2016, ils [ses parents] ont appris mon homosexualité et m’ont ensuite emmené avec eux au Maroc, où il n’y a pas de droits pour les LGBT et où les personnes homosexuelles sont punies [par la loi]», a-t-il écrit le 24 janvier 2017 dans un mail destiné au journaliste. «Désormais je veux retourner en Italie mais je ne trouve pas mes documents, je ne sais pas où ils sont car ils les ont cachés», dit-il également.
Marco Maisano s’est ainsi rendu au royaume pour rencontrer l’adolescent ainsi que ses parents et sa sœur, âgée de 16 ans. Ceux-ci sont convaincus que leur fils est «malade» et qu’il doit être soigné au Maroc. Pis encore, d’après Gay.it, Mahmoud aurait été emmené au Maroc «sur les conseils d’un médecin italien, peut-être un psychologue».
Grâce à l’aide du journaliste, Mahmoud a pu retourner en Italie, soutenu par une association. Cependant, le jeune homme est déscolarisé et n’est pas autonome, c’est pourquoi Maroc Maisano et la rédaction du groupe de médias Mediaset ont fait parler de lui, espérant décrocher une aide en sa faveur.
source: https://www.yabiladi.com/articles/details/52406/homosexuel-italien-d-origine-marocaine-lance.html

Drôme : un homosexuel frappé à coups de barre de fer par deux adolescents

Classé dans : homophobie — dominique @ 1:14

homophobeDeux jeunes de quinze ans ont frappé à coups de barre de fer un habitant de Valréas en raison de son orientation sexuelle.
L’homme, âgé de 50 ans, avait passé une petite annonce sur Internet en février dernier et les deux adolescents lui ont tendu un piège, rapporte France Bleu. Alors qu’il croyait se rendre à un rendez-vous galant à Nyons, il a été violemment frappé par les deux jeunes, qui se sont également livrés à des insultes homophobes.
Hospitalisé pendant dix jours, l’homme a porté plainte par la suite et les deux jeunes ont été interpellés mardi et présentés le lendemain à un juge des enfants à Valence.
Les deux ados ont reconnu les faits, confirmant la motivation homophobe et déclarant regretter leur acte. Mercredi 29, ils ont été présentés à un juge qui a demandé leur placement en centre éducatif fermé.
Un autre homme, majeur, a aussi été placé en garde à vue. Suspecté de complicité –il a emmené les deux agresseurs en voiture sur les lieux du passage à tabac– il a été placé sous contrôle judiciaire et devra répondre de ses actes à la barre d’un tribunal dans les prochaines semaines.

Une étude analyse le vote gay et lesbien à la prochaine présidentielle

Classé dans : politique — dominique @ 1:01

Capture-d’écran-2017-03-29-à-17.40.40Le CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, a enquêté sur l’influence de l’orientation sexuelle sur les intentions de votes à la prochaine élection présidentielle. Résultat: l’orientation sexuelle ne produit pas des positions politiques radicalement spécifiques malgré des enjeux liés à l’orientation sexuelle. Le vote Macron et Le Pen domine ches les gays, Macron et Hamon chez les lesbiennes.
Les comportements électoraux des personnes LGBT ont été peu étudiés jusqu’à présent en France.
Le CEVIPOF a analysé à partir des intentions de vote déclarées lors de l’Enquête électorale française relative à la prochaine élection présidentielle menée en mars 2017, si les différentes orientations sexuelles étaient associées à des inclinations politiques spécifiques.
Premier enseignement : la diversité des intentions de vote pour le premier tour de l’élection présidentielle quels que soient le genre et l’orientation sexuelle.
En effet, aucun candidat n’obtient plus de 30% des intentions de vote dans les groupes étudiés.
« Tous les segments électoraux sont représentés parmi ces électorats, notamment ceux qui, comme le Front national, a priori, n’apparaissent pas comme le réceptacle naturel du ‘vote homosexuel et bisexuel’ », note l’étude.
Marine Le Pen est celle qui recueille le plus d’intentions de vote parmi les hommes quelle que soit leur orientation sexuelle : 28% des intentions de vote exprimées par les hommes hétérosexuels ou non.
À l’inverse, Emmanuel Macron est le plus choisi par les femmes, bien qu’avec des niveaux différenciés suivant l’orientation sexuelle : 26% et 28% des femmes selon qu’elles se déclarent hétérosexuelles ou non.
Les femmes non-hétérosexuelles sont les seules à ne pas placer la paire Marine Le Pen – Emmanuel Macron en tête au profit d’Emmanuel Macron et de Benoît Hamon.
Parmi les hommes homosexuels ou bisexuels, les candidats de gauche rassemblent 29% des intentions de vote et ceux de droite 41%.
En revanche, les femmes homosexuelles ou bisexuelles se distinguent clairement avec 43% en faveur de la gauche et seulement 30% en faveur de la droite.
« Malgré les enjeux liés à l’orientation sexuelle, les électeurs et électrices homosexuels ou bisexuels ne présentent pas des intentions de vote homogènes, affirme en conclusion l’auteur de la note Sylvain Brouard. La question sexuelle ne résume pas leurs attitudes politiques. Les logiques politiques, sociales et territoriales qui affectent les attitudes politiques de l’électorat hétérosexuel, restent pertinentes pour eux également ».
« Malgré l’opposition farouche, à défaut d’être unanime, du Front national et des Républicains au mariage pour tous et à la procréation médicalement assistée (PMA), une partie des électeurs et électrices homosexuels ou bisexuels se prononcent en faveur des candidats de ces partis d’opposition à la majorité présidentielle, dans une logique conforme au classique vote sanction », ajoute-t-il.
« Cependant l’orientation sexuelle a incontestablement des effets sur les intentions de vote, recueillis en mars 2017, pour le premier tour de l’élection présidentielle. L’effet est minimum parmi les électeurs non-hétérosexuels et en faveur d’Emmanuel Macron. La crainte d’une éventuelle remise en cause du mariage pour tous ne semble ainsi pas telle dans cet électorat qu’elle le dissuaderait de voter pour les candidats de droite. L’effet de l’orientation sexuelle est, à l’inverse, maximum parmi les électrices non-hétérosexuelles avec un tropisme clairement favorable aux candidats de gauche. L’inclination à gauche de ces électrices est cohérente avec la mobilisation d’une partie d’entre elles sur les enjeux de la PMA et de l’adoption », conlut la note.

(Source CEVIPOF)

vendredi

Classé dans : photos — dominique @ 0:46

mec en slip 15101601mec en slip 061020161

30 mars 2017

Jeux vidéos : Mass Effect Andromeda déçoit ses fans avec les options « gays »

Classé dans : infos — dominique @ 20:23

massMass Effect Andromeda, le dernier titre de BioWare, est sorti le 23 mars dernier en France, et les retours des joueurs sont quelque peu mitigés.
Mass Effect: Andromeda a une très grande diversité des dialogues et des scénarios présents dans le jeu. Néanmoins, certains fans ont été très déçus par les options homosexuelles et spécialement les relations entre hommes dans le jeu.
Mass Effect: Andromeda fait l’objet de débats animés sur plusieurs forums, (neoGAF, Reddit , unofficial BioWare forums , ou sur Twitter), au sujet des différentes romances et histoires d’amour que les joueurs peuvent créer entre le protagoniste (Sara si on choisit de jouer une femme ou Scoot si on choisit d’incarner un homme) et certains personnages du jeu.
Les joueurs ont été particulièrement déçu du fait qu’il y ait seulement deux options pour la romance gay entre hommes alors que les histoires d’amour hétérosexuels et entre femmes sont beaucoup plus fréquentes et variées.
Les romances gays  ne concernent que des personnages secondaires, le contrebandier Reyes Vidal et l’ingénieur Gil Brodie qui travaille à bord du navire, peu intéressants et leurs dialogues sont bâclés, contrairement aux romances hétéros. Bioware, pourtant si sensible à la cause LGBT, enchaîne d’autres maladresses dans le domaine, par exemple en nous présentant un personnage tertiaire qui, à la première ligne de dialogue, nous hurle aux oreilles qu’il est transgenre.
Les scènes de sexe entre les personnages masculins manquent de détails et sont beaucoup trop rapides contrairement aux scènes de sexe des femmes entre elles ou encore celles des hétérosexuels.
Bioware  a annoncé que des solutions seront dévoilées le 4 avril prochain. Pas plus de détails, mais on imagine déjà un patch déployé en urgence pour résoudre ces problèmes techniques ou narratifs.

12345...22

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS