• Accueil
  • > Archives pour janvier 2016

31 janvier 2016

Pervers – Nous sommes tous des déviants sexuels de Jesse Bering

Classé dans : Art culture litterature — dominique @ 15:26

PerversH&O publie l’édition française de Pervers , l’essai du psychologue américain Jesse Bering. « Livre léger sur la perversion sexuelle » selon son auteur.
 Pervers démontre que la déviance sexuelle est beaucoup plus fréquente qu’on ne veut bien l’admettre. Exhibitionnisme, fétichisme, frotteurisme, pédophilie, , sadisme, voyeurisme, travestissement fétichiste : Jesse Bering nous éclaire sur la façon dont la société traite les différentes paraphilies. Ouvrage autour de la psychologie des désirs inexprimés ou indicibles. L’ouvrage se débarrasse de toute considération morale et nous invite à réfléchir à un nouveau système de valeurs.
  « l’extravagance sexuelle pour l’un peut être la routine pour un autre » rappelle Jesse Bering dans Pervers, essai qui a rencontré un grand succès aux États-Unis.
 « Le sexe anime notre cerveau social »
 Le scientifique mêle recherches récentes et études plus anciennes, expériences personnelles et histoires étonnantes pour s’attaquer sur un ton volontairement enjoué aux hypocrisies et aux préjugés qui entourent trop souvent nos jugements sur la sexualité des autres. Pervers invite à distinguer l’idée de l’action, la question morale du préjudice à autrui, réhabilitant ainsi les perversions dans la sexualité entre adultes consentants.
 Jesse Bering pointe aussi les anomalies judiciaires, les dérives scientifiques et pose le problème du relativisme diachronique et culturel. L’auteur nous rappelle par exemple la condamnation sociale de l’homosexualité au XIXe siècle qui a transformé les sociétés modernes en « aires géantes de production de troubles psychiatriques générés par la honte et l’anxiété » ou encore la médicalisation de l’excision chez les femmes jugées nymphomanes au XVIe siècle…
 « Quand on lit ce livre, on ne peut être qu’horrifié par ce que l’on a fait dans le passé vis-à-vis de ceux que l’on considérait comme des pervers.
 Du coup, cela nous oblige à nous interroger sur ce que l’on fait aujourd’hui vis-à-vis de ceux que l’on considère actuellement comme des pervers » commente le biologiste Pierre-Henri Gouyon dans un entretien critique avec le psychiatre Christian Giroux publié en postface de Pervers. Dans ce livre d’une grande humanité, Jesse Bering nous encourage à être nous-mêmes car « les excuses ne doivent porter que sur les choses que nous avons mal faites, non sur les êtres que nous sommes ».
 Jesse Bering est un scientifique américain spécialisé dans l’Évolution appliquée aux comportements humains. Il collabore régulièrement à la revue Scientific American et a reçu de
 nombreuses récompenses pour ses travaux et articles sur les religions (son premier livre s’intitule L’Instinct de croyance).
 Pervers est son troisième livre ; il a connu un grand succès aux USA, où il a été sélectionné par le New York Times, et a été traduit dans plusieurs pays dont l’Espagne, l’Italie et la Russie.
 Plus d’informations sur www.jessebering.com

Pridefest, le nouveau jeu mobile LGBT développé par Atari

Classé dans : infos — dominique @ 14:58

01Atari annonçait en 2014 le développement de Pridefest, un nouveau jeu dédié à l’univers LGBT (lesbienne, gay, bi, trans), disponible sur appareils mobiles.
  »Ce jeu offrira aux joueurs la possibilité de personnaliser et de décorer leur propre char afin de maintenir la joie et le dynamisme dans leur localité en créant un spectacle vivant original, visuel et vibrant », expliquait l’éditeur dans un communiqué.
 Todd Shallbetter, Directeur des opérations d’Atari, Inc., avait commenté : « En tant qu’éditeur de jeux, nous souhaitons continuer à offrir toute une variété de jeux à destination de tous nos fans de tous horizons et Pridefest est un nouvel exemple de la façon dont nous mettons en oeuvre cette philosophie. »
 À l’instar de la saga des SimCity d’Electronic Arts, Pridefest est une simulation dans laquelle le joueur incarne le maire d’une ville. L’objectif est d’égayer une cité morose à travers une quarantaine de quêtes.
 Tout au long de l’aventure, le joueur apporte à sa ville l’ambiance très colorée qu’on retrouve habituellement durant les défilés Pride.
 « Pour que son application puisse refléter parfaitement l’univers LGBT, Atari a inclu différents éléments tels que la liberté d’expression et la poursuite de l’égalité.
 Si de nombreux jeux sur console ont déjà fait la promotion de la communauté LGBT, les moyens qu’ils utilisent sont parfois trop subtils pour que les joueurs puissent comprendre réellement leurs objectifs. Pridefest est un grand pas en avant pour la communauté puisqu’il dévoile sans aucun complexe la vie et la gaieté dans le monde des homosexuels.
 Pour ce tour de force, Atari s’est associé à Mad Marshmallow, une startup évoluant dans l’univers des jeux vidéo. Hormis les divers moyens mis à la disposition des joueurs pour égayer leur ville, le développeur a pensé à des fonctionnalités sociales qui offrent aux gamers la possibilité de communiquer à travers un chat et de former des groupes.»
 sur l’App Store pour iPhone, iPad et iPod touch: http://bit.ly/PridefestAppStoreUS
 sur Google Play pour Android devices: http://bit.ly/PridefestGooglePlay

des hommes

Classé dans : photos — dominique @ 14:50

mec nu a la plage 03

Italie : manifestation contre le « mariage pour tous » à Rome

Classé dans : infos,internationnal,mariage - union civile — dominique @ 14:32

01Des dizaines de milliers d’Italiens ont manifesté hier samedi dans le centre de Rome pour demander au gouvernement de renoncer à un projet de loi autorisant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe.
 Le texte avait été présenté la semaine dernière au Parlement et devrait faire l’objet d’un vote en février, mais le gouvernement est lui-même profondément divisé sur cette question. Les adversaires du « mariage pour tous » espèrent donc le faire reculer, comme cela a été le cas à plusieurs reprises par le passé.
 « Nous exigeons que la loi soit retirée, ni plus ni moins », a déclaré l’un des organisateurs, Simone Pillon, particulièrement hostile à une clause permettant l’adoption par un homosexuel de l’enfant biologique de son partenaire. « Nous ne pouvons pas accepter que des enfants paient le prix du caprice des adultes. Les enfants ont besoin d’un père et d’une mère », a-t-il ajouté, reprenant les thèmes cher à Ludovine de la Rochère.
 Les organisateurs de la manifestation affirment avoir rassemblé deux millions de personnes à Rome mais selon la municipalité, le Circus Maximus peut accueillir 350 000 personnes.
 Ce rassemblement fait suite à celui des partisans de la loi sur « l’union civile », qui ont manifesté il y a une semaine pour soutenir le texte concernant les couples homosexuels comme hétérosexuels.
 Le président du Conseil Matteo Renzi avait promis que la loi serait adoptée avant la fin de l’année dernière, mais il s’est heurté à une résistance bien plus forte au sein de sa coalition gouvernementale que pour les autres réformes qu’il a entreprises.
 Plusieurs responsables gouvernementaux, dont le ministre de l’Intérieur Angelino Alfano, membre du Nouveau Centre droit, partenaire minoritaire de la coalition, ont d’ailleurs participé samedi à la manifestation des opposants au projet.
 Selon les derniers sondages, 70 % des Italiens pensent que les couples de même sexe doivent bénéficier d’une protection légale, notamment en matière d’héritage. Mais ils ne sont que 24 % à se prononcer en faveur de l’adoption par les couples homosexuels.

Luxembourg :Nassogne une commune gay-friendly

Classé dans : infos — dominique @ 13:57

lgbt4S’épanouir publiquement lorsqu’on est homosexuel, lesbienne ou transidentitaire n’est pas encore ancré dans les mentalités, en province de Luxembourg notamment.
 « La densité de population y est moindre, on se connaît mieux. J’hésite parfois à expliquer que je vis avec une femme et que nous avons adopté deux enfants. Or, ce sont des détails qui ont leur importance. Il m’arrive encore de faire semblant pour être tranquille. Nous avons des difficultés pour voyager avec nos enfants dans certains pays de l’Est, d’Afrique musulmans », explique Claudine Saussu, vice-présidente de Rain-Gaume.
 Christophe Descamps, animateur à la maison Arc-en-ciel à Virton, est témoin de réflexions. « Alors que les gens ignorent que je suis homosexuel, j’entends des réflexions au quotidien, parfois pour faire rigoler l’assemblée. On se traite de tapette pour faire de l’humour. Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que nous puissions être nous-mêmes. On est par exemple stigmatisés par le fait de ne pas pouvoir donner notre sang. »
 Lola est transidentitaire depuis quelques années. Celui qui est devenu biologiquement femme ne se sent pas non plus reconnu par la société.
 « Tous les jours, je dois batailler pour me faire respecter. La première fois que je suis allée chez une esthéticienne, elle a refusé en disant qu’elle ne s’occupait pas des hommes. J’ai aussi été victime de transphobie de la part d’un médecin. »
 Autant de témoignages qui ont poussé la maison Arc-en-ciel, en collaboration avec le Centre d’action laïque (CAL) et le soutien de la députée provinciale Nathalie Heyard, de lancer la campagne commune gay-friendly en province de Luxembourg. Une première en Région wallonne à laquelle la commune de Musson vient d’adhérer.
 La province donc, via la députée Nathalie Heyard via son service social et santé, soutient cette initiative. « Il existe encore trop de problèmes de discrimination, dit-elle, trop de problèmes directs et indirects. Ici, nous ne faisions que répondre à la loi, pour des communes ouvertes à la diversité. »
 Marie-Ange Cornet, directrice du Centre d’action laïque qui coordonne la Maison Arc-en-Ciel : « Il s’agit de distribuer aux commerçants un autocollant à apposer sur leur vitrine ou leur comptoir. Ils font savoir aux clients gays, bisexuels ou transgenres qu’ils sont les bienvenus ». Et elle complète : « Ce ne sera pas un label pour des commerces qui s’engagent à placer cet autocollant “gay friendly” sur leur porte d’entrée ou leur comptoir. Cela veut simplement dire que l’accueil sera positif. Il n’y a donc pas de charte à signer, mais les commerces sont souvent les premiers liens envers le public, notamment les touristes. Cette campagne s’accentuera au fil des mois, on relancera et informera en direct les communes au coup par coup, car il est important de prendre le temps pour bien expliquer les choses. »
 Si Musson a été la première à accepter, Vielsalm, Manhay, Nassogne, Libin et Neufchâteau viennent de s’engager. L’objectif étant d’approcher les 44 communes pour le mardi 17 mai, c’est à dire la journée contre l’homophobie.
 Les autocollants devraient arriver très prochainement à Nassogne.
 Sources : La Libre.be et Le Point via sudinfi.be

Dimanche

Classé dans : photos — dominique @ 1:24

210116- mec nu 04 7 210116 mec nu

30 janvier 2016

court métrage gay : Vandalen

Classé dans : courts metrages — dominique @ 19:23
 Synopsis : Sebastian et Johannes sont graffeurs. Ils peignent ensemble, mais ce n’est pas tout. Ils sont amants, et personne ne le sait. Voici l’histoire de leur vie quotidienne, loin d’être facile dans un milieu plutôt homophobe…
SUISSE – 2008 – 17mn
Réalisateur & scénariste :Simon Steuri
Image :Sergio Cassini
Montage :Simon Steuri
Musique :Marcel Gschwend
Interprètes :Nils Althaus
Franziska Schläpfer Jonas Ullmann

Les dons adressés à l’association homophobe « Civitas » ne sont plus déductibles des impôts

Classé dans : infos — dominique @ 19:10
 L’officine intégriste, dirigée par le Belge Alain Escada, fait également l’objet d’un redressement fiscal de 55 000 euros.
 Cela faisait depuis plus de trois ans que plusieurs association réclamaient que l’association catholique intégriste « Civitas » ne soit plus autorisée à percevoir des fonds publics au titre de l’intérêt général.
 Elles ont enfin été entendues par l’administration fiscale. Il était temps !Les dons adressés à « Civitas » ne sont désormais plus déductibles des impôts et l’officine intégriste fait l’objet d’un redressement fiscal de 55 000 euros. Pour son président, le Belge Alain Escada, « l’État maçonnique veut étranger Civitas ». Un coup monté par « des organisations laïcistes associées au lobby LGBT, aux loges maçonniques et à des mouvements politiques de gauche et d’extrême gauche », précise-t-il.

 Il y a encore peu de temps, l’État – et donc l’ensemble des Français – , finançait ainsi « Civitas » en renonçant à percevoir 60 ou 66% du montant des dons perçus par l’association au titre de la réduction des impôts acquittés par les donateurs. Cela était rendu possible par une reconnaissance d’intérêt général de l’association par les services fiscaux. Elle n’existe plus.
 Chez Civitas, on n’aime pas les homos et on le dit bien fort ! Ce fut le cas, entre autres, lors de la manifestation contre le mariage pour tous du 18 novembre 2012 où des banderoles homophobes étaient déployées dans les rues de Paris.
 Giuseppe Di Bella

mecs nus

Classé dans : photos — dominique @ 19:09

mec nu de dosbeau mec en slip 280116 beau mec a poil 280116-01

Italie : manifestation contre l’union civile à Rome

Classé dans : infos,mariage - union civile — dominique @ 17:48

romeDes dizaines de milliers d’Italiens ont manifesté aujourd’hui dans le centre de Rome pour demander au gouvernement de renoncer à un projet de loi autorisant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. Le texte a été présenté la semaine dernière au Parlement et devrait faire l’objet d’un vote en février, mais le gouvernement est lui-même profondément divisé sur cette question.
 « Le plus de monde possible doit participer, souvenez-vous que c’est la seule arme dont nous disposons ! », avait lancé vendredi l’organisateur de ce « Family Day », Massimo Gandolfini.
 Les partisans de cette proposition de loi, dont le Sénat italien a commencé l’examen jeudi, avaient eux manifesté samedi dernier à travers l’Italie pour « réveiller » le pays et réclamer une protection pour les couples de même sexe et leurs enfants. L’Italie est le dernier grand pays d’Europe occidentale à ne reconnaître aucun statut aux couples homosexuels.
 Les opposants au texte se défendent cependant de toute homophobie. « La manifestation n’est dirigée contre personne, il y a aura aussi la présence de nombreux couples homosexuels », a ainsi assuré vendredi devant des journalistes le président de Generazione Famiglia (« génération famille »), Jacopo Coghe, un des coorganisateurs de ce rassemblement.
 Les opposants à la proposition de loi Cirinna, du nom de la sénatrice qui la porte depuis des années, affirment vouloir surtout défendre les droits et l’avenir des enfants.
 L’Église catholique, omniprésente en Italie, a pris plusieurs fois position pour rappeler le caractère central de la famille, comprise comme l’union entre un homme et une femme, mais sans appeler directement à manifester samedi.
 La Conférence épiscopale italienne (CEI) a ainsi rappelé vendredi dans un communiqué sa « préoccupation » devant toute tentative de mettre « sur le même plan » le mariage et les unions civiles, avec l’introduction d’une « alternative à la famille ».
 Le vote final sur la proposition de loi Cirinna est attendu mi-février. Mais il doit ensuite recevoir l’aval de la Chambre des députés dans les mêmes termes, toute modification du texte entraînant alors son retour devant les sénateurs.

12345...30

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS