31 mars 2015

La fausse pub de David Beckham avec James Corden

Classé dans : PUB — dominique @ 20:11
David Beckham était l’un des invités du Late Late Show de James Corden sur la BBC. Parmi les sketches au programme, une fausse pub qui parodie les désormais célèbres campagnes de l’ex footballeur pour H&M.
 En 2010, David Beckham avait déjà tourné un sketch avec James Corden à l’occasion d’une émission caritative diffusée sur la BBC aux États-Unis : les deux complices jouaient un couple gay 

Royaume-Uni : Le frère d’une des victimes des premiers mariés homosexuels en prison condamne le mariage

Classé dans : infos — dominique @ 19:51

Grande Bretagne : Premier mariage homosexuel en prison dans infos mark-goodwin-mikhial-gallationov-300x199Marc Goodwin et Mikhail Gallatinov se sont mariés, vendredi 27 mars, au sein de l’établissement pénitentiaire de Full Sulton (Royaume-Uni). L’annonce de l’union de ces deux hommes, dont l’un a été condamné pour un meurtre homophobe, avait été révélée fin février dans les médias anglais. Les deux hommes sont devenus les premiers mariés homosexuels en prison répertoriés au Royaume-Uni.Le ministère de la Justice du Royaume-Uni a précisé que les jeunes mariés ne seraient pas autorisés à partager une cellule.
Marc Goodwin et Mikhail Gallatinov se sont mariés en costume dans la bibliothèque de la prison dans laquelle ils se sont rencontrés, en présence de quelques proches. Marc Goodwin, 31 ans, a été condamné en 2007 pour avoir battu à mort Malcolm Benfold, un homosexuel de 57 ans, il était à la tête d’un gang réputé pour ses actes de violence ciblant les gays.
Son époux, Mikhail Gallatinov, 40 ans, a été condamné en 1997 à vingt ans de prison pour le meurtre d’Adrian Kaminsky. Il avait étranglé ce jeune homme de 28 ans après lui avoir donné rendez-vous sur un site de rencontre homosexuel. « Un meurtre cynique, glaçant », avait déclaré le juge à l’époque. L’homme était également suivi par la police pour des faits de pédophilie.
Le frère de Malcolm Benfold, la victime de Marc Goodwin, a critiqué les autorités qui, selon lui, n’ont pas pris la peine de consulter les familles avant d’autoriser ce mariage. «Je suis dégoûté. Comment pouvez-vous tuer un homme pour son homosexualité, puis être autorisé a effectué un mariage gay en prison ? Je ne comprends pas la logique», s’est énervé Tony Benfold.

Brésil : une journaliste remet à sa place un supporter homophobe

Classé dans : infos — dominique @ 19:41
Alors que la journaliste sportive brésilienne Gabriela Moreira venait de commencer l’interview d’un partisan de Palmeiras,un club de foot brésilien, le jeune homme a insulté l’équipe adverse: « On s’attend à battre ces pédés, 2-1 pour Palmeiras, on va gagner. » Le visage de Gabriela Moreira se décompose un temps, avant qu’elle ne remette le jeune homme à sa place:
  »Jeune homme, je vais te dire quelque chose. Je ne sais pas si vous allez les battre, mais… ‘ces pédés’? Quel âge as-tu? 25 ans? S’il te plaît, essaie de t’ouvrir un peu, modernise un peu ta pensée. On essaie? »

La réponse géniale d’une journaliste… par LeHuffPos

Gambie : Yahya Jammeh refuse d’assouplir ses lois anti-gay

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:20

Yahya_JammehLa Gambie a fait preuve de mépris à l’égard de la communauté internationale en refusant tout un ensemble de recommandations visant à remédier à la détérioration de la situation des droits humains, a déclaré Amnesty International.
 Le gouvernement gambien n’a accepté que 93 des 171 recommandations émises dans le cadre de son Examen périodique universel (EPU) aux Nations unies, à Genève.
 « Le nombre élevé de refus sur des questions cruciales en matière de droits humains montre que le gouvernement est peu disposé à remédier à la situation déplorable des droits humains – et notamment aux restrictions injustifiées au droit à la liberté d’expression, aux disparitions forcées et au recours à la torture pour étouffer l’opposition », a déclaré Sabrina Mahtani, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.
 « Les défenseurs des droits humains, journalistes et personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées sont pris pour cibles, et la situation des droits humains en Gambie continuera à se dégrader à moins que la communauté internationale ne s’emploie à inciter la Gambie à adhérer véritablement aux recommandations qu’elle a rejetées. »
 Durant son EPU, la Gambie a répondu à 171 questions, commentaires et recommandations émanant de plus de 60 pays exhortant les autorités à en faire plus pour promouvoir et protéger les droits humains.
 Bien qu’il ait ajourné l’adoption des conclusions de l’EPU la semaine dernière à la dernière minute, le gouvernement a déçu en s’abstenant d’envoyer une délégation à Genève, choisissant plutôt de soumettre ses réponses par écrit.
 Le Gambie n’a pas accepté les recommandations concernant la ratification de la Convention des Nations unies contre la torture, émises par 13 États, ou portant sur l’abolition de la peine de mort. Le gouvernement a également rejeté la dépénalisation de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, ainsi que la coopération avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Il a également refusé les recommandations l’invitant à modifier la législation afin de lever les restrictions pesant sur la liberté d’expression.( …)
 Le président Yahya Jammeh a signé en octobre 2014 une modification apportée au Code pénal qui introduit des peines encore plus sévères pour les personnes LGBTI, désormais passibles de la réclusion à perpétuité pour « homosexualité aggravée ». Et ce, malgré de nombreuses recommandations visant à l’en dissuader durant l’EPU. Au moins 14 personnes ont été arrêtées en novembre et décembre 2014 en raison de leur orientation sexuelle présumée.
 Depuis début janvier 2015, les organes gambiens chargés de l’application des lois ont arrêté au moins 30 proches de personnes soupçonnées d’avoir pris part au coup d’État manqué du 30 décembre 2014. Certaines personnes ont été remises en liberté mais d’autres n’ont pas reparu depuis près de trois mois et on ignore combien se trouvent encore en détention au secret. source et suite : http://www.amnesty.be/

court métrage gay : Park Bench

Classé dans : courts metrages — dominique @ 15:51
Un jeune homme timide qui désire vraiment rencotrer quelqu’un trouve une occasion de le faire quand un bel inconnu se trouve de façon inattendue à côté de lui sur un banc dans un parc.
Avec : Clayton Froning & Brian Neufang
écrit et réalisé par Jim et Eli Le Benavidez
musique de Hamdija Ajanovic
* Arizona International Film Festival (2007) *
* Festival de Peoria (2007) *
* Sedona Festival International du Film (2007) *
* Toronto Inside Out Gay & Lesbian Film Festival (2007) *
* Paris Gay & Lesbian Film Festival (2007) *

Japon : Un arrondissement de Tokyo reconnaît les couples homosexuels

Classé dans : infos — dominique @ 15:41

shibyaLes autorités du quartier de Shibuya,un arrondissement de Tokyo ont voté mardi une résolution l’autorisant à délivrer un certificat d’union aux couples homosexuels, un projet inédit de reconnaissance symbolique dans l’archipel où la constitution interdit les mariages entre personnes du même sexe.
 Promouvoir la diversité et l’égalité, tel est l’objectif de cette initiative, bien que dépourvue de valeur légale. La municipalité souhaite notamment encourager les hôpitaux et agences immobilières à traiter sur un pied d’égalité couples hétéro ou homo.
 Au Japon, les personnes homosexuelles ont en effet souvent des difficultés pour louer un appartement. Il arrive aussi qu’elles se voient refuser la visite d’un(e) partenaire hospitalisé(e) faute de pouvoir prouver un lien officiel.
 La décision a été approuvée par la majorité des membres du conseil municipal, à l’exception de ceux appartenant au Parti Libéral-Démocrate (PLD, droite) du Premier ministre Shinzo Abe. Des voix critiques se sont élevées par ailleurs dans la société civile, certaines organisations redoutant que l’instauration d’un tel cadre « accentue encore le faible taux de natalité du Japon ».
 Shibuya, quartier central de Tokyo onnu comme étant le siège de nombreuses jeunes entreprises, d’ambassades et de lieux branchés, compte quelque 217.000 habitants, dont près de 10.000 étrangers. D’autres autorités, comme l’arrondissement voisin de Setagaya ou encore la ville de Yokohama, en banlieue de Tokyo, ont également émis le souhait de reconnaître les couples homosexuels.

Des hommes nus

Classé dans : photos — dominique @ 15:30

beau mec a poil 97 beau mec a poil 95 beau mec a poil 96

Les homosexuels restent exclus du don du sang

Classé dans : infos,Sante — dominique @ 15:02

don du sangLe Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) pense que l’exclusion permanente des homosexuels du don du sang doit être maintenue pour l’instant, et prône une réflexion collective et de nouvelles recherches avant toute modification.
  »Au stade actuel des connaissances, et tant que les réflexions, évolutions et recherches demandées n’auront pas abouti, toute modification des contre-indications exposerait à des risques médicaux qui doivent être pris en considération d’un point de vue éthique », indique le CCNE dans un avis rendu public mardi.
 Ces risques sont, selon le CCNE, « liés aux incertitudes scientifiques actuelles mais aussi à une absence d’évolution des campagnes d’information qui permette une véritable responsabilisation des personnes qui ont eu des comportements à risques récents ».
 L’avis du CCNE avait été sollicité par la ministre de la Santé Marisol Touraine, suite à des évolutions intervenues dans plusieurs pays occidentaux et aux demandes pressantes de plusieurs associations assimilant cette interdiction du don du sang à une forme de discrimination sur l’orientation sexuelle.
 Les homosexuels sont exclus de la collecte du sang en France depuis 1983 en raison d’un risque accru de contamination par le virus du sida.
 Leur exclusion est permanente contrairement aux hétérosexuels qui font seulement l’objet d’exclusions temporaires (en général quatre mois) lorsqu’ils ont eu des rapports sexuels à risques (non protégés ou avec plus d’un partenaire au cours des 4 derniers mois).

Grande Bretagne : Trop d’étudiants se prostituent pour financer leurs études

Classé dans : infos — dominique @ 8:07

prostitueUne enquête menée par des chercheurs de l’Université de Swansea, « Student Sex Work Project »,  qui ont interrogé 6.773 élèves à travers le Royaume-Uni rapporte que 2,4% des élèves de sexe masculin interrogés s’étaient prostitués .
 3,5% avait retiré de l’argent du travail sexuel indirect – tel que des prestations sexuelles par webcam, le phone sex ou le chat sexuel en ligne, ou encore en s’engageant dans le porno.
 Ces chiffres sont plus élevés que pour les étudiantes – 1,3% d’entre elles sont impliquées dans le travail sexuel direct et 2,7% dans le travail sexuel indirect.
 Un grand nombre d’hommes a également déclaré avoir envisagé le travail sexuel indirect – 14,7% – et 8,8% pour le travail du sexe direct.
 La majorité des jeunes hommes interrogés explique qu’ils avaient recours à ses moyens pour aider à financer leurs études et leur mode de vie, et éviter de s’endetter.
 « Le travail sexuel est largement, mais à tort, perçu comme une occupation qui est principalement pratiqué par des femmes, ce qui signifie que les hommes peuvent passer à travers le filet de soutien aux étudiants parce qu’ils ne sont pas associés à professions de travail du sexe»  a déclaré au quotidien The Guardian le Dr Tracey Sagar, qui a dirigé l’étude
 Elle a poursuivi: « Nous avons maintenant des preuves solides que les étudiants sont engagés dans l’industrie du sexe à travers le Royaume-Uni. La majorité de ces élèves tenu ses occupations secrètes et ce à cause de la stigmatisation sociale et la crainte d’être jugé par la famille et les amis. Et nous devons avoir à l’esprit que tous les étudiants engagés dans l’industrie de sexe ne se sentent en sécurité» .

Mark Feehily confesse avoir songé au suicide à cause de son homosexualité

Classé dans : homophobie,people — dominique @ 7:48
Mark Feehily, chanteur de l’ex boysband  The Westlife, est de retour avec le titre Love is a Drug. Lors d’une interview pour le magazine gay Attitude, il a confié avoir vécu une période très difficile dans sa vie privée en raison de son homosexualité qu’il n’arrivait pas à assumer. Le chanteur à même eu des pensées suicidaires…
 Mark Feehily a été obligé de cacher sa sexualité pour ne pas facher ses nombreuses fans. Au-delà de l’aspect professionnel, le chanteur ne se sentait tout simplement pas les reins assez solides pour assumer sa préférence pour les garçons. « Dans les moments les plus sombres, j’avais le sentiment que je ne serais jamais capable de faire mon coming out. J’avais pris l’habitude de rester dans ma chambre d’hôtel. J’y restais pendant des heures, parfois des jours et je n’avais aucune motivation à sortir. Je me disais : ‘Si je ne peux pas être moi, pourquoi m’emmerder ?’ Cela m’a donné l’impression que je ne pourrais pas être heureux, une sorte de sentiment de vouloir en finir. Eh oui, si je suis totalement honnête, mon esprit a erré dans de sombres pensées» , raconte t’il à Attitude.

 Le chanteur, qui a fait son coming out en 2005, est aussi revenu sur les moments passés auprès du groupe. « Je suis devenu dépressif. Les gens se disaient : ‘C’est certain, il vit la vie de Riley dans un énorme groupe, comment peut-il avoir des problèmes ?’ Mais il y avait un équilibre à trouver et, à cette époque, ma carrière était bien remplie mais ma vie privée était en lambeaux. J’avais l’habitude d’implorer de la compagnie et de l’amour. Du coup, je suis aujourd’hui un grand supporter des associations qui traitent avec des gens qui ont des pensées ou des actes suicidaires puisque, parfois, nous allons naturellement vers les associations qui sont proches de nos coeurs ou de nos expériences», a-t-il ajouté.
 « Oui, je suis aujourd’hui dans une situation bien plus heureuse. J’ai rencontré quelqu’un il y a un an et demi et je suis vraiment heureux. Il me fait rire et cela m’a toujours attiré. Nous vivons ensemble. Tout est arrivé très vite mais cela nous a paru naturel : des personnes se marient après une semaine, d’autres ne font pas un pas avant des années. Je ne crois pas aux inquiétudes à avoir quand vous vous lancez dans des choses. Je ne suis pas comme les filles de Sex and the City qui disent des choses du genre : ‘Je ne veux pas faire ça au second rendez-vous mais au cinquième.’ Après n’avoir pas pu m’ouvrir sur ma sexualité au sein du groupe pendant si longtemps, maintenant, il s’agit d’être vraiment moi» , explique Mark Feehily enfin heurueux 

12345...30

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS