• Accueil
  • > homophobie
  • > Egypte : Comparution des 26 hommes accusés d’homosexualité

23 décembre 2014

Egypte : Comparution des 26 hommes accusés d’homosexualité

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 19:12

mustakhbai-caire-hammamLes 26 hommes accusés d’avoir organisé ou participé à des orgies homosexuelles ont comparu dimanche pour débauche. Ils avaient été interpellés début décembre dans un hammam du Caire. Le procès a été finalement ajourné au 4 janvier prochain.
 Les prévenus, certains en larmes, tentaient de dissimuler leur visage en gardant la tête baissée alors que des policiers les faisaient entrer dans le box grillagé d’un tribunal du Caire «Tous les jours, ils nous frappent et nous obligent à dormir à plat-ventre», a affirmé un prévenu décrivant les humiliations policières.
 Les 26 hommes ont été interpellés le 7 décembre dans un hammam public du quartier d’Azbakeya, dans le centre du Caire. Parmi les prévenus se trouvent le propriétaire et quatre employés du hammam, qui sont jugés pour « administration d’un lieu de débauche » et pour « avoir incité et facilité la débauche d’autrui. »
 Les 21 autres sont accusés de « débauche et d’attentat à la pudeur. » Le procès, qui n’a duré que quelques minutes dimanche, a été ajourné au 4 janvier.
 Il faut noté le comportement d’une journaliste de télévision, Mona Iraqi, qui s’est targuée d’avoir dénoncé ses activités à la police, après avoir découvert l’existence du hammam au cours d’une enquête sur le sida et la prostitution pour son émission d’investigation.
 360.ch nous apprend qu’elle est « notamment responsable de la section égyptienne d’un festival international du court-métrage basé en Suisse: Shnit. Elle s’est d’ailleurs servie de cette honorable plateforme, soutenue entre autres par l’Office fédéral de la Culture, pour se justifier. Le blog PaperBird a réalisé une capture d’écran d’un communiqué sur le site de Shnit, où la journaliste assurait avoir, dans son reportage, dénoncé des cas d’«exploitation sexuelle» à l’intérieur du hammam cairote. Elle y affirmait, en outre, ne pas être à l’origine de la révélation de ces prétendus agissements à la police. Un virage à 180 degrés par rapport aux déclarations triomphantes qu’elle avait faites sur Facebook au lendemain du raid… et qu’elle a pris soin d’effacer (elles sont toutefois toujours visibles sur les blogs LGBT).
 Iraqi a même poussé le bouchon jusqu’à prétendre qu’elle a documenté la descente de police pour s’assurer qu’elle était menée conformément aux normes humanitaires ».
 La loi égyptienne n’interdit pas formellement l’homosexualité mais des tribunaux du pays n’ont pas hésité à condamner des personnes pour débauche, accusées d’avoir pris part à des fêtes rassemblant des homosexuels. En novembre, un tribunal du Caire a ainsi condamné à trois ans de prison huit jeunes hommes accusés d’être apparus dans la vidéo d’un « mariage gay ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS