30 juin 2010

Sexe

Classé dans : photos — dominique @ 21:20

Sexe dans photos 1298

Mariage homosexuel: l’Argentine divisée avant un vote crucial

Classé dans : mariage - union civile — dominique @ 16:19

 

Ce pays peut devenir le premier d’Amérique latine à passer une loi autorisant le mariage entre personnes d’un même sexe si le Sénat adopte le texte qui doit lui être soumis le 14 juillet. Le projet de loi a franchi le premier obstacle à la chambre basse, où il a été approuvé le 5 mai par 126 voix pour, 109 contre et cinq abstentions. Au Sénat, la bataille s’annonce beaucoup plus serrée. «Trente-huit sénateurs (sur 72) se sont engagés auprès de nous à l’adopter», déclare à l’AFP Maria Rachid, responsable de la Fédération argentine de lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT), à l’origine de ce combat.

«Nous savons que l’Église fait pression sur eux pour les faire changer d’avis, mais nous pensons qu’ils respecteront leurs engagements», a-t-elle dit, ajoutant : «Nous espérons que le projet de loi sera adopté dès le 14 juillet».

 

En attendant le grand jour, la tension monte et des dizaines de milliers de personnes ont déjà manifesté pour et contre le projet de loi en province : à Tucuman et Salta (nord), Mendoza et San Juan (ouest), San Luis et Cordoba (centre-ouest) et Santa Fe (centre-est). L’Église catholique, qui demeure très influente dans le pays, organise une grande mobilisation face au Congrès pour le 13 juillet, veille du débat au Sénat. Elle fait parallèlement campagne pour un référendum.

La consultation populaire «est une voie plus raisonnable que celle empruntée par des sénateurs agissant bien souvent sous pression», a déclaré l’évêque Antonio Marino, même si l’Église a précisé par la suite qu’il s’agissait là d’une initiative d’un groupe de prélats.

   Mariage homosexuel: l'Argentine divisée avant un vote crucial dans mariage - union civile 54015514

 

Le projet de loi prévoit de modifier deux articles du Code Civil, la formule «mari et femme» y étant remplacée par le terme «les contractants». Les mariés pourront en outre adopter des enfants et avoir accès aux mêmes droits : sécurité sociale, allocations ou jours de congé liés à la vie familiale.

Les stars du rock Fito Paez et Vicentico, parmi d’autres, se sont produits lundi soir devant des milliers de personnes face au Congrès pour soutenir le projet de loi.

Le même jour, une manifestation importante avait lieu à Mendoza, à l’appel d’organisations religieuses, «en défense de la famille». «Nous voulons un papa et une mamam», «Ils veulent nous prendre notre Dieu», pouvait-on lire sur des banderoles.

Deux Argentins, Alex Freyre et José Maria Di Bello, ont été les premiers homosexuels à se marier en Amérique latine le 28 décembre en Terre de feu (sud), avant d’être imités par six autres couples gays ou lesbiens.

Une bataille juridique s’en est suivie. Des juges ont tenté d’annuler ces actes au motif que l’article 172 du Code civil ne prévoit pas le mariage entre personnes du même sexe. Mais les mariés ont fait à chaque fois appel et se disent sûrs de l’emporter, s’il le faut, devant la Cour Suprême.

mecs nus

Classé dans : photos — dominique @ 16:08

mecs à poil

Livre : SANTÉ GAIE

Classé dans : Art culture litterature — dominique @ 16:06
     
Les gais sont bien vivants et créatifs. On pourrait sérieusement douter de la pertinence de cette affirmation si l’attention se focalisait simplement sur les politiques de lutte contre l’épidémie de VIH, tant ces dernières mettent en avant une vision repathologisante, que domine une conception purement épidémiologique et médicale, centrée sur le nombre de nouvelles infections ou les «risques pris par les gais. Mais cette approche, qui tend à accaparer le débat public, masque les véritables dynamiques à l’œuvre parmi les individus et les communautés. Les cultures LGBT sont en renouvellement. Ce sont de nouveaux rapports au corps, à la sexualité, à la santé, qui sont en cours d’élaboration, de formulation, prenant en particulier pleinement en compte la culture de la fête et du plaisir, fondamentale dans la construction gaie. En ce sens, la santé gaie, et la santé des personnes LGBT, est d’abord un concept politique dont l’enjeu est la réappropriation par les individus eux-mêmes de leur corps et de leur identité.SANTÉ GAIE
Jean-Yves Le Talec
Sous la direction de Olivier Jablonski, Jean-Yves Le Tallec et Georges Sideris
Editions Pepper

Olivier Jablonski est l’un des membres fondateurs et ancien président de l’association Warning.

Jean-Yves Le Talec est sociologue, membre associé au CERTOP (UMR 5044), pôle SAGESSE (Savoirs, genre et rapports sociaux de sexe), Université de Toulouse 2-Le Mirail.

Georges Sidéris est maître de conférences en histoire (IUFM-Université Paris Sorbonne) et président de Warning.

      

Deux « gay pride » à Marseille

Classé dans : infos — dominique @ 3:54

 

La situation ubuesque que connaît Marseille cette année prend sa source dans la disparition de la Lesbian & Gay Pride Marseille qui s’occupait de la Marche jusqu’en 2009.
La LGP, victime de mauvaise gestion, a donné lieu à deux nouvelles associations férocement concurrentes, Tous&Go et Fiertés de Provence, qui se disputent la légitimité de l’organisation de la marche annuelle phocéenne.
Tous&Go a obtenu le soutien de la Coordination Interpride France qui fédère les marches hexagonales et l’autorisation de porter officiellement le nom « Lesbian & Gay Pride ». C’est elle qui organise la marche du 10 juillet prochain.
Face à elle, Fiertés de Provence se revendique aussi héritière de la défunte LGP et invite la communauté gay marseillaise à une marche, une semaine plus tôt, le 3 juillet.
Tous&Go parle « d’ambition personnelle » du président de Fiertés de Provence, d’une volonté de « diviser » et a demandé son avocat d’entamer des poursuites à l’encontre des auteurs ce qu’elle qualifie de « contre-marche ».
Pour sa part, la Mairie de Marseille a accordé son autorisation aux deux événements

mercredi matin

Classé dans : photos — dominique @ 2:53

mercredi matin dans photos 1277h

 

29 juin 2010

Gay pride de Lisbonne

Classé dans : infos — dominique @ 23:04

Chaque mois de Juin, on célèbre la Gay Pride, connu sous le nom d’Arraial Pride, un événement qui comprend fêtes et célébrations. Le Festival du Film Gay et Lesbien a aussi lieu une fois par an dans la ville. C’est l’un des plus importants forums LGBT pour les films et la vidéo. 

Des dizaines de personnes ont défilé samedi à Lisbonne pour la traditionnelle Gay Pride quelques semaines après la légalisation du mariage homosexuel au Portugal.
« Cette année nous avons une raison supplémentaire de nous réjouir. C’est avec une grande fierté que nous avons franchi un pas supplémentaire vers l’égalité, après la légalisation du mariage pour tous », a déclaré aux médias portugais Paulo Corte Real, président de l’Association Ilga.
Cette 14ème édition de la gay pride était la première depuis la légalisation du mariage homosexuel au Portugal.
Le premier mariage homosexuel au Portugal a été célébré le 7 juin dernier, entre deux femmes, un semaine après l’entrée en vigueur de la loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe.
Adoptée en février par la majorité de gauche du parlement, cette loi modifie la définition du mariage dans le code civil en y supprimant la référence au « sexe différent ». Toutefois, elle exclut explicitement du droit à l’adoption les couples homosexuels mariés.
L’exclusion de l’adoption « constitue une discrimination. Par ailleurs elle ne protège pas les enfants » des couples homosexuels, a regretté Paulo Corte Real rappelant que la lutte pour le droit à l’adoption était à présent une priorité.

    

3.000 élèves sensibilisés cette année par SOS homophobie

Classé dans : homophobie — dominique @ 16:25

 

Alors que se clôt l’année scolaire, SOS homophobie, association nationale agréée par le ministère de l’Education nationale, peut présenter le bilan des actions de sensibilisation contre l’homophobie menées auprès des élèves de la 4e à la terminale sur l’ensemble du territoire.

Entre septembre 2009 et juin 2010, les bénévoles de SOS homophobie sont intervenus dans 36 établissements, devant 133 classes et près de 3000 élèves : des chiffres en augmentation de 70 % par rapport à l’année scolaire précédente.
L’association constate que les demandes augmentent en dehors de la région parisienne, puisque environ un tiers de ses actions ont été menées en province : Poitou-Charentes, PACA, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Limousin, Centre… Et les demandes pour l’an prochain sont déjà extrêmement nombreuses, souligne-t-elle.
« L’obtention de l’agrément national par le ministère de l’Education nationale a joué un grand rôle dans le succès de nos interventions, tout comme la prise de conscience progressive et globale du monde éducatif que la lutte contre l’homophobie a parfaitement sa place à l’école, au même titre que la lutte contre toutes les autres formes de discrimination », se réjouit SOS homophobie.

  011.gif
Toutefois, il convient de relativiser, puisque plusieurs centaines de milliers d’élèves n’ont pas encore accès à des interventions de ce type, et traversent les années de collège et lycée sans jamais être sensibilisés à l’homophobie.
« Il faut donc que les associations LGBT qui offrent les garanties de sérieux soient agréées, et également une meilleure prise en compte de la lutte contre l’homophobie au niveau des programmes », préconise SOS homophobie qui réclame aussi une sensibilisation et une formation des adultes qui travaillent avec des adolescents, notamment les enseignants, CPE, infirmiers et travailleurs sociaux.

la suite sur SOS-homophobie.org

Sida : les experts critiquent vigoureusement le plan gouvernemental 2010-2014

Classé dans : infos — dominique @ 16:00

 

Pas de dépistage pour tous, une surveillance annuelle pour une partie seulement des populations à risque : le projet de plan national sida, qui va définir les axes de la politique gouvernementale jusqu’en 2014, a été accueilli de façon très critique par les experts consultés pour avis. C’est un plan « timoré », qui « ne se donne ni l’ambition ni les moyens de faire régresser l’épidémie », ont ainsi affirmé conjointement le Conseil national du sida (CNS) et la Conférence nationale de santé, qui auraient voulu « une véritable refonte du discours de prévention ».
Le projet ministériel, dont les deux instances n’ont reçu que les orientations stratégiques, prévoit de « clarifier la stratégie de prévention » et de « renforcer la politique de dépistage » en tenant compte des recommandations des experts.

Or la Haute autorité de santé (HAS) a préconisé que le dépistage soit proposé systématiquement à toute la population, de 15 à 70 ans, afin de combler le « retard important » de la France, où 40 à 50.000 personnes – soit 30 à 40% des personnes atteintes – vivent avec le VIH sans le savoir.

sida

    Environ la moitié des personnes dépistées le sont avec retard et « 210 personnes meurent chaque année pour avoir été prises en charge tardivement », a souligné le Pr Willy Rozenbaum (photo), président du CNS, devant la presse.
En outre, « améliorer la précocité du diagnostic et de l’accès au traitement ouvre la possibilité d’enrayer puis de faire régresser l’épidémie », soulignent les deux instances consultatives, pour qui il s’agit d’un « défi majeur de santé publique ».
Mais le plan n’envisage pas de proposer le test de dépistage à toute la population. Le Pr Rozenbaum explique ce « renoncement » par l’ambiance prévalente de « gel des crédits ». Pourtant, une étude coût-efficacité est favorable : « C’est un investissement qui permettrait de dépenser beaucoup moins », souligne-t-il.
Pour lui, banaliser le dépistage permettrait aussi de « changer l’image de la maladie » en faisant « prendre conscience des risques encourus ».
La HAS recommandait en outre d’ »amplifier le dépistage systématique vers les populations à risque »: hommes homosexuels, hétérosexuels ayant plusieurs partenaires, usagers de drogues injectables, personnes originaires de zones à haute prévalence comme l’Afrique sub-saharienne ou les Caraïbes…
Mais le plan ne prévoit un dépistage annuel que pour certains groupes (homosexuels, usagers de drogue par injection, Guyanais), ignorant par exemple les prostitués ou les partenaires de personnes infectées, selon les deux instances.
« L’impression prévaut que l’on se satisfait d’une baisse très relative, limitée à certains groupes de population, du nombre de nouvelles contaminations en France », affirment-elles. Elles accusent les pouvoirs publics de refuser de « s’engager dans la stratégie volontariste d’élargissement et de banalisation de l’offre de dépistage que préconisent depuis plusieurs années l’ensemble des instances expertes ».
« Ils ne peuvent pas avoir raison contre tout le monde », dit le Pr Rozenbaum.
En 2009, la Cour des comptes avait sévèrement critiqué l’action publique de prévention et de dépistage du sida, et avait elle aussi suggéré de généraliser le dépistage sur une base volontaire. Une commission du Sénat est allée dans le même sens.
Les deux instances soulignent encore l’ »incohérence des politiques publiques pour les populations vulnérables » telles que migrants, détenus, prostitués, usagers de drogue par injection. « La politique répressive est en contradiction avec les objectifs de santé publique », relève le Pr Rozenbaum.
Le CNS et la Conférence nationale regrettent enfin que la France renonce à son « leadership » international pour la réduction des inégalités d’accès aux traitements.

source : Ellico.com

Le présentateur gay Jesús Vázquez pose nu pour Interviú

Classé dans : presse — dominique @ 15:54

 

0180.jpg           Le présentateur-vedette de la télévision privée espagnole Telecinco fait sensation cette semaine en posant nu en Une du magazine people « Interviú ». Il  crée l’événement à l’occasion de la semaine de l’Orgullo gay de Madrid .
Ouvertement gay, Jesús Vázquez reversera le montant de son cachet au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, dont il est l’unique ambassadeur espagnol.
« J’ai vu dans cette opération un moyen d’obtenir beaucoup d’argent pour le HCR et les réfugiés », a déclaré le présentateur, tout en reconnaissant : « Je voulais aussi faire acte de liberté, être le premier garçon à poser nue dans Interviu ».
Jesús Vázquez se livre également dans une interview où il répond sans tabous aux questions sur sa vie privée. A propos de son mariage avec Roberto, il dit: « Je me suis tellement battu pour avoir les mêmes droits que quiconque, y compris celui de me marier. C’eut été un non sens de ne pas l’épouser alors que nous vivions ensemble depuis longtemps et que nous avions un vrai projet de vie ».
12345...22

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS