11 août 2009

blog gay, info et culture LGBT

Classé dans : photos — dominique @ 19:31

  homme nu 30 homme nu 32 01 homme nu a genous un homme nu 29061602 un homme nu 19091604

Blog à but non lucratif ( il est parfois important de le rappeler )
Autre adresse de gays.unblog.fr   http://infolgbt.com

27 juillet 2017

Fêtes de Bayonne : une zone dédiée aux victimes d’agressions sexistes

Classé dans : infos — dominique @ 17:38

1Pour l’édition 2017, la ville de Bayonne a mis en place une zone dédiée aux personnes victimes ou témoins d’agressions sexistes durant les festivités (du 26 au 30 juillet).
Environ un million de personnes sont attendues entre le 26 et le 30 juillet dans la petite commune qui compte, le reste de l’année, 40.000 habitants. Cet afflux exceptionnel rend difficile le travail de la police en cas de harcèlement ou d’agression.
Pour y remédier, victimes ou témoins d’agressions sexistes pourront donc se rendre au point d’accueil, ouvert de 16h à 21h, devant l’université, à proximité de l’esplanade Roland-Barthes, au cœur de la ville.
Des bénévoles et des professionnels seront à même d’orienter les personnes ayant subi des violences et de restituer les faits en langage judiciaire si besoin, rapporte le quotidien Sud-Ouest. Grâce à ce dispositif, la ville espère réunir le plus rapidement possible les informations en cas d’agression et rattraper le coupable.
Pour Camille Sauterey, porte-parole du planning familial, «chacun doit se sentir concerné et agir». «Nous pensons qu’il ne s’agit pas seulement d’un problème qui gâche la fête mais un vrai problème de société», explique-t-elle au micro de FranceInfo. L’initiative est soutenue par de nombreuses organisations telles que le planning familial, des associations féministes (Xutik, Femmes solidaires et LGBT Les Bascos) et des services d’aide aux victimes (ACJPB, Atherbea).

court métrage gay : escapade

Classé dans : courts metrages — dominique @ 17:32

escapade  

Synopsis : L’histoire de deux adolescents qui décident de s’enfuir de chez eux…
Director: Gijs Blom
Writers: Gijs Blom, Robin Boissevain
Stars: Robin Boissevain, Gijs Blom, Daniël Boissevain
date de sortie : 11 décembre 2014 (Pays bas)

Des dizaines de pays condamnent encore les relations homosexuelles.

Classé dans : homophobie — dominique @ 17:05

monde gayDes dizaines de pays condamnent encore les relations homosexuelles.
Selon le dernier rapport de l’Association internationale LGBTI (Ilga) il reste 72 où un rapport homosexuel est un crime. Dans 8 pays, il est même passible de la peine de mort.
En Iran, au Soudan, en Arabie saoudite et au Yémen, l’homosexualité est passible de la peine de mort en application de la charia. La même peine touche certaines régions de la Somalie et du Nord du Nigeria. Dans deux autres pays, la Syrie et l’Irak, ce sont des acteurs non gouvernementaux comme Daech qui opèrent les exécutions.
Mais ce recensement ne prend pas en compte les exécutions ayant eu lieu cette année même en Tchétchénie, où le président Kadyrov a récemment confirmé ses velléités de « purification ». Ni l’Égypte, où les relations homosexuelles sont théoriquement autorisées mais où des centaines de personnes seraient emprisonnées pour des raisons « morales ».
Le rapport de l’Ilga précise que, même des tribunaux suivant les règles de la charia présentent un potentiel de répression au Pakistan, en Afghanistan, aux Émirats arabes unis, au Qatar et en Mauritanie, il n’y a pas de preuve que ces menaces aient été menées à exécution récemment.
Longtemps, les lois les plus sévères étaient situées dans le Commonwealth, où des lois héritées du colon britannique, bien qu’abolies au Royaume-Uni, continuent d’être appliquées.
Mais ces dernières années, des pays d’Afrique de l’Ouest anciennement annexés par la France (Maroc, Sénégal, Cameroun…) ont vu des appels à la « moralisation » publique pris très au sérieux, avec arrestations ou lynchages publics. 

Cameroun: Pour la securité, le centre CAMFAIDS fermé

Classé dans : homophobie,infos,internationnal — dominique @ 16:16

camfaids-small-logoAu Cameroun, l’association CAMFAIDS, ses membres, ses bénéficiaires et son centre sont victimes d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort. Pour la securité, le centre CAMFAIDS a été fermé pour une période indéterminée depuis la date du 17 juillet 2017.
Aujourd’hui CAMFAIDS (la Cameroonian Foundation for AIDS) publie ce communiqué:
Nous, Cameroonian Foundation for AIDS (CAMFAIDS) venons par la présente vous informer de la situation dramatique dans laquelle nous vivons depuis plusieurs semaines déjà au sein de notre siège situé à Titi Garage, Yaoundé, Cameroun.
En effet, suite aux différentes activités de terrain par nous menées à l’instar des causeries éducatives, foire aux droits et bien d’autres encore en direction des personnes LGBTI, nous enregistrons une présence considérable de cette cible en général, et en particulier les personnes transgenres pour lesquels nous avons mis un focus à nos activités au sein de notre siège.
Cette situation crée alors de nombreuses remues dans ce quartier d’où les violences physiques et verbales et plusieurs autres comportements déplacés et choquants enregistrés :
Lors de l’organisation de la journée IDAHO TB (17 Mai 2017), deux personnels de la CAMFAIDS, toutes les transgenres ont été agressées physiquement par les individus du quartier, bastonnées et humiliées, elles ont été taxées de sales pédés et enfants du diables.
Au cours de la même période, pendant les entraînements du concours Miss et Master IDAHOT 2017 au siège de la CAMFAIDS, les individus du quartier sont venus balancer travers la clôture des pierres, bouteilles et eau sur les bénéficiaires et membres de CAMFAIDS en pleine répétition ceci après avoir endommagé la caméra de surveillance externe et le portillon du centre.
Peu de temps après, un bénéficiaire de la CAMFAIDS et membre d’une autre organisation LGBT de la ville de Yaoundé a été violemment agressé deux fois en deux jours de façon consécutive par une bande de cinq individus du quartier. Apres cet acte infâme, tous les individus du quartier se sont rassemblés et décidés de barrer la voie non seulement à tous les bénéficiaires de la CAMFAIDS mais aussi aux personnels sur le prétexte que nous faisons l’apologie de l’homosexualité et détruisons leur quartier.
À nos jours, nous sommes victimes d’injures, moqueries, discriminations, menaces d’expulsion et de mort, lettres de menace anonymes adressées aux dirigeants de la CAMFAIDS.
Tout ceci nous conduit à une véritable angoisse, une panique générale et une phobie totale, ce qui freine les activités de la CAMFAIDS et enfonce tout son personnel dans une profonde insécurité ce qui nous a amené a fermer le centre CAMFAIDS pour une période indéterminée depuis la date du 17 Juillet 2017.
Comme action entreprise, CAMFAIDS a déposé une plainte auprès de la Division Régionale de la Police Judiciaire contre l’un de ses bourreaux et ses complices avec l’appui de Maître Michel Togué. Nous restons toujours dans l’attente et en appelons à la réaction de ces autorités et autres interventions et soutiens pouvant nous permettre de remédier à cette situation grave d’insécurité permanente au sein de notre association afin de nous permettre de continuer de mener à bien nos activités en lien avec le droit égalitaire à la santé, le respect des droits et libertés individuelles pour tous et la lutte pour la tolérance et l’acceptation en faveur des personnes LGBTI au Cameroun.
source : 76crimesfr.com/

mec nus

Classé dans : photos — dominique @ 15:38

27071709 mec nu 27071701 mec nu 27071702 mec nu

Israel : un député homosexuel suspendu d’une commission favorable au boycott de l’adoption gay

Classé dans : homoparentalité,infos — dominique @ 14:58
Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l'aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l’aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Amir Ohana, député et activiste pour les droits des homosexuels, a été temporairement suspendu du Comité des Affaires étrangères et de la Défense après avoir ignoré les votes cruciaux d’un comité de la Knesset, et selon le souhait du chef de la coalition David Bitan, membre du parti Likud.
Le premier législateur ouvertement gay du Likoud a été suspendu, voulait protester ainsi contre l’opposition déclarée du gouvernement un peu plus tôt cette semaine au souhait de couples homosexuels d’adopter des enfants en Israël, en privilégiant les personnes hétérosexuelles.
Ohana avait annoncé il y a une semaine qu’il ne voterait pas avec la coalition gouvernementale, jusqu’à ce que la recommandation s’opposant à l’adoption par les couples homosexuels soit modifiée.
« Je déclare que tant que la décision ne sera pas modifiée fondamentalement, et tant que la question de l’adoption ne sera pas pesée au cas par cas et de manière égalitaire, afin de ne pas discriminer catégoriquement les parents LGBT, je ne voterai pas avec la coalition », a-t-il écrit sur Facebook.
Ohana et son partenaire, Alon Hadad ont un fils et une fille ensemble, nés d’une mère porteuse en 2015.
La politique qui s’oppose à l’adoption par les couples homosexuels a été révélée lors d’une réponse formelle de l’État faite le 16 juillet à une pétition déposée auprès de la Haute Cour de justice par l’Association des Pères Gay et le Mouvement réformiste israélien, contre le ministère des Affaires sociales et le procureur général.
La Haute Cour de justice a donné au gouvernement deux mois pour reconsidérer sa position, après que le ministre des Affaires sociales, Haim Katz, a déclaré que la réponse de l’État était mal formulée. Il a demandé à la Cour de prolonger le réexamen de la question, en affirmant vouloir recueillir plus d’opinions professionnelles.
Environ 100 enfants sont adoptés chaque année en Israël. Plus de la moitié des enfants viennent de l’étranger.
Depuis 2008, les célibataires et les couples dit d’union libre sont légalement en mesure d’adopter dans le pays. 550 couples ont présenté des pétitions pour pouvoir adopter, a rapporté Haaretz. Alors que seulement trois couples de même sexe ont réussi, plus de 1 000 couples hétérosexuels auraient adopté durant la même période.

Mylan annonce lance un générique du traitement préventif contre le sida

Classé dans : infos — dominique @ 14:44

teluraLe laboratoire américain Mylan annonce avoir lancé mercredi en France un générique du traitement préventif contre le sida Truvada, après avoir obtenu l’autorisation de mise sur le marché de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA).
Le médicament Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan, en boîtes de 30 comprimés est « indiqué en association avec d’autres antirétroviraux pour le traitement des adultes infectés par le VIH-1″, précise un communiqué.
Il est également « indiqué en prévention, pour réduire le risque d’infection par le VIH-1 par voie sexuelle chez les adultes à haut risque de contamination ».
Trois autres laboratoires ont obtenu, auprès de l’agence du médicament ANSM, l’autorisation de commercialisation d’un générique du Truvada: il s’agit de Biogaran (Servier), EG Pharma et Zentiva (Sanofi).
Selon Mylan, « le Truvada, Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan est un médicament contre le VIH utilisé en association avec au moins un autre médicament contre le VIH dans le traitement des adultes infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1), virus qui provoque le syndrome d’immunodéficience
acquise (SIDA).
Emtricitabine/Tenofovir disoproxil Mylan est également utilisé pour contribuer à prévenir l’infection par le VIH-1 par voie sexuelle chez les adultes présentant un risque d’infection élevé («prophylaxie de pré-exposition»). Son utilisation devrait être accompagnée de pratiques plus sûres en cas de rapports sexuels, telles que l’utilisation de préservatifs. »
Il est autorisé comme traitement préventif depuis 2012 aux États-Unis et depuis 2015 en France. Pris en charge à 100% en France depuis janvier 2016, ce dispositif qui bénéficiait à plus de 3.000 personnes début 2017, est coûteux: plus de 400 euros le flacon de 30 comprimés.

Canada : les transgenres bien venus dans l’armée

Classé dans : infos — dominique @ 6:43

canada gay 01Quelques heures après que le Président américain Donald Trump ai déclaré sur Twitter que « le gouvernement des Etats-Unis n’acceptera pas ou ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans aucune capacité dans l’armée américaine », le gouvernement canadien a fait la promotion mercredi du recrutement des soldats de toutes identités ou orientations sexuelles
« Peu importe votre identité/orientation sexuelle, enrôlez-vous » dans les forces armées canadiennes, a publié sur son compte Twitter, le ministère de la Défense, suivi du mot-clé « la diversité fait la force ».
.Avec son message, le ministère canadien a publié une photographie de marins canadiens jouant de la musique lors de la Gay Pride de Toronto en 2016, ainsi qu’un lien hypertexte vers la page de recrutement de l’armée. En 1992, l’armée canadienne avait annulé une ordonnance datant de 1967 qui lui permettait d’exclure de ses rangs toute personne soupçonnée de « déviance sexuelle ».
Depuis cette abrogation, les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) peuvent « servir fièrement dans les forces armées canadiennes, et ce, à l’abri de harcèlement et de discrimination », a récemment noté le ministère de la Défense.
L’armée ne donne aucune donnée sur le nombre de personnes transgenres dans ses rangs mais, selon les médias locaux, elles seraient de quelques centaines. L’armée aurait également financé quelques dizaines d’opérations de changement de sexe.

USA : le baiser gay de Ezra Miller

Classé dans : people — dominique @ 6:38

ezra-miller  

C’est le baiser qui fait le buzz : Ezra Miller donne avec humour, un  baiser gay « passionné » a un fan.
C’est lors de la Comic Con de San Diego , où il prenait un bain de foule parmi les fans de DC .
L’acteur de Another Happy Day, We Need to Talk About Kevin, Le Monde de Charlie ou Les Animaux Fantastiques incarnera le rôle de Flash dans sa version Barry Allen qui sortira le 15 novembre 2017.
Un fan voulait savoir si Ezra Miller était ivre, à proposer de sentir son haleine…
Ezra M. : Savez-vous pourquoi il serait très difficile pour le Flash d’être bourré ? Parce qu’il a un métabolisme très rapide !
La première évocation publique de la vie amoureuse d’Ezra Miller remonte à 2012.
Dans le magazine Out, le jeune homme alors agé de 19 ans se dévoilait et confiait notamment qu’il avait connu pas mal de moqueries à l’école : « Je suis passé du garçon qui bégaie à l’espèce de gay chanteur d’opéra, pour finir par devenir un ado très confus. Etre rejeté socialement peut s’avérer la meilleure et la plus enrichissante des expériences qu’on peut vivre car ça nous force à découvrir qui on est en dehors de la meute. »
« Je suis queer », affirmait-il,  « J’ai beaucoup de merveilleux amis qui sont de sexes et de genres différents, ajoute-t-il. Je ne suis amoureux de personne en particulier. J’essaie de comprendre les relations. Je ne sais pas si c’est responsable pour un enfant de mon âge de rechercher si agressivement les relations monogames, car je ne crois pas que nous soyons prêts à les assumer. »
Et d’ajouter : « Le romantisme inhérent à notre culture nous dicte que c’est ce que nous sommes censés rechercher. Et puis quand nous trouvons ce que nous pensons être de l’amour – même si cela en est – nous n’avons pas les bons outils. Je pense qu’il est possible à notre âge d’être blessant de manière non-intentionnelle, juste en se montrant irresponsable – ce qui n’est pas mal. Je n’ai aucun problème avec le fait d’être irresponsable. J’essaie juste de faire en sorte que mon manque de responsabilité ne fasse plus de mal à personne. »

jeudi

Classé dans : photos — dominique @ 0:26

11 1 10

12345...2528

cruel |
Au paradis des Yeux, Des fi... |
moseart |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ldelange
| sextoys sexshop - sites de ...
| TEENS